Gérer un conflit dont on n'a pas vu le commencement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gérer un conflit dont on n'a pas vu le commencement

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Ven 13 Déc 2013, 19:06

Bonsoir,

De plus en plus souvent, j'accueille mes classes alors qu'un conflit est en cours de route. Un élève vient me voir pour se plaindre d'un autre, qui s'en plaint à son tour, et comme je n'ai rien de factuel sous les yeux et qu'ils sont tous maîtres dans l'art du mensonge et de la mauvaise foi, je ne sais pas quoi faire. Je pense que mes réactions sont extrêmement mauvaises : je dis "on verra ça plus tard", et à la fin du cours, j'ai oublié et les ai donc abandonnés à leurs problèmes. Cette attitude de ma part me semble particulièrement négative lorsqu'il y a dans ce conflit une forme de violence : il m'a frappé avec son carnet, et il me jette des stylos, ah mais c'est parce qu'elle se moque de moi depuis tout à l'heure, c'est parce qu'elle m'a poussé dans les rangs...

Il y a aussi des formes de conflit pendant le cours que je ne parviens pas à percevoir, même quand je suis prévenu depuis un moment. Par exemple, j'ai des élèves qui se plaignent de leurs voisines, mais les voisines ont à dire... Je jette régulièrement des coups d’œil dans ces coins-là, mais je ne vois rien. Je ne sais pas quoi faire, ni quoi dire à un élève qui désire changer de place.

Leur demander de me voir à la fin du cours et en parler lorsque tous les autres sont partis ne m'aide en rien, je ne parviens pas à déceler les tenants et aboutissants de l'affaire... Et c'est ainsi que, me sentant incapable de trouver une issue juste au conflit, je passe progressivement - je pense - pour le prof "qui laisse faire".

Mais alors, que faire ?

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un conflit dont on n'a pas vu le commencement

Message par Audrey le Ven 13 Déc 2013, 19:09

Leur dire que dans un souci de justice, tu ne peux sanctionner un élève pour des faits auxquels tu n'as pas assisté, dire que même s'il y a des conflits, ils ne doivent jamais passer la barre de l'agression physique ou de l'insulte, et que si cela se produisait devant tes yeux, quelle qu'en soit la cause antérieure, tu prononcerais des sanctions.
Conclure en disant qu'ils sont tout à fait capables de régler leurs problèmes entre eux sans s'agresser et par le dialogue, qui est toujours la meilleure des solutions.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un conflit dont on n'a pas vu le commencement

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Ven 13 Déc 2013, 19:19

Je disais à peu près cela au début (mais hésitais à leur dire qu'ils pouvaient régler ça entre eux, pacifiquement...). Petit à petit j'ai eu l'impression que c'était se laver les mains de l'affaire... mais c'est vrai que je ne vois pas quoi faire d'autre, et je ne me vois pas sanctionner quelqu'un sur de simples accusations. :/ En même temps avec un élève en particulier je sais que le problème devient particulièrement complexe : lui se montre agressif et pénible envers les autres, mais il semble (selon certains professeurs et les élèves délégués) qu'il soit harcelé par certains de ses camarades (rumeurs fausses sur son hygiène, etc.). Ça commence à me gêner d'attendre d'apercevoir enfin des faits pour entrer dans la bataille.

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un conflit dont on n'a pas vu le commencement

Message par Dinosaura le Ven 13 Déc 2013, 19:23

Oh en voilà un fil qui trouve un écho tout particulier à mes propres interrogations, étant confrontée, comme toi, à la conflictualité permanente de mes petits apprenants et ne sachant quelle réponse véritable y apporter.

Bref, désolée, pas tellement de kits d'emploi à te proposer, mais je vais suivre ce fil avec intérêt.

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gérer un conflit dont on n'a pas vu le commencement

Message par Ergo le Ven 13 Déc 2013, 19:55

Tiens, exemple cette semaine dans une de mes classes de 5e. Ils travaillaient en groupes, l'une des élèves demande à aller jeter un papier à la poubelle et quand elle contourne un des groupes, une autre élève explose: "jrigole pas avec elle, moi, madame !". Je fais sortir l'élève qui a explosé dans le couloir et lui demande de m'expliquer, tout en surveillant d'un oeil le reste de la classe. Elle me raconte des problèmes qui s'étaient passés dans le cours d'avant et dans le couloir. J'ai rédigé un rapport d'incident au nom des élèves, je l'ai fait descendre immédiatement en vie scolaire - même si normalement, je ne dois pas faire circuler un élève pendant un cours, je n'avais pas envie de me retrouver avec une bagarre sur les bras (l'une des élèves impliquées s'étant déjà battue avec un élève de la classe dans un autre cours) donc je me suis dit que la CPE les recevrait peut-être toutes les deux immédiatement s'il y avait le temps. A la sortie, le conflit étant en train de dégénérer avec l'implication du frère d'une des élèves, j'ai accompagné l'autre élève à la grille et je l'ai refilée aux médiateurs de la ville, en racontant ce qui se passait. Ils ont ainsi pu s'adresser également directement aux deux familles concernées.

Il m'est arrivé également de refuser en cours deux élèves qui se cherchaient avant d'entrer en signalant à la CPE que je les accepterai quand le problème serait réglé afin qu'il ne se règle pas dans mon cours.

Et enfin, j'ai aussi rédigé un rapport d'incident "pour information" suite à ce que m'a dit une élève un jour en fin d'heure (d'autres élèves de la classe se moquaient d'elle tous les jours), que j'ai transmis au PP et à la CPE afin qu'ils interviennent.

Ils savent également que ce que je ne vois pas, ce que je n'entends pas, ce qui ne se déroule pas dans mon cours, je ne peux pas le gérer mais je peux rédiger des choses avec tous leurs noms dessus.

Pour les changements de place, rien ne t'empêche de faire régulièrement un plan de classe que tu changerais.

En fait, j'estime surtout que ce n'est pas à moi de gérer les conflits entre élèves et je délègue: aux CPE, à l'administration, aux médiateurs...tout en rappelant aux élèves qu'un conflit se règle sans recourir aux insultes ni à la violence.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum