Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par John le Sam 29 Mar 2014 - 20:06

Extraits :
Peut-on prévenir le harcèlement et la violence scolaire ? Invitée par l'Observatoire des zones prioritaires (OZP), Caroline Veltcheff, adjointe d’Eric Debarbieux à la délégation ministérielle pour la prévention et la lutte contre les violences en milieu scolaire, pense que oui. [...]

La lutte contre la violence scolaire revient de loin. Rappelons nous les débats sur la sécurité à l'école entièrement tournés vers la cloture des établissements et la lutte contre les intrusions à grand renfort de caméras et  de présence policière. La grande réussite de la délégation ministérielle pour la prévention et la lutte contre les violences en milieu scolaire, dirigée par Eric Debarbieux, a été de détourner inlassablement les prurits sécuritaires vers les savoirs universitaires de façon à faire apparaitre les vrais enjeux de la violence scolaire, à commencer par la lutte contre le harcèlement. [...]

La lutte contre le harcèlement commence dans la classe où "on peut déminer des situations avec quelques gestes". D'où l'importance de la formation des enseignants à repérer les actes de harcèlement (vols de trousse par exemple) et à prévenir la dégradation du climat. "Quand on enseigne le français, par exemple, il y a mille façons de rédiger une appréciation ou de rendre des copies". On peut encourager ou décourager la coopération par ses pratiques pédagogiques. Pour C Veltcheff, l'enseignement est "un métier de l'humain", on ne le sait pas assez. "Il faut dire aux enseignants qu'ils auront 5% des élèves totalement rétifs à l'enseignement ayant besoin d'une prise en charge qui dépasse l'enseignant. Sur ceux là les punitions sont inefficaces". [...]

Assez optimiste, C. Veltcheff montre l'action de la délégation. En matière de formation des enseignants, elle travaille avec 7 Espé. [....]

Le 7 avril, la délégation va remettre les prix du concours sur la lutte contre le harcèlement.  Selon C Veltcheff, 800 établissements ont participé et réalisé des affiches et des vidéos en s'appuyant sur les savoirs diffusés par la délégation et les outils de diagnostics téléchargeables sur son site. Le concours a donc fait progresser les connaissances sur le terrain. Des coups de coeur académiques ont aussi mobilisé des équipes rectorales.

Cela clôt un bilan très positif de l'action de la délégation qui en peu de temps a réussi une véritable révolution culturelle sur la violence scolaire. Mais il reste une part d'ombre, celle de la violence institutionnelle d'un système éducatif de plus en plus injuste socialement et qui amène à l'échec une part non négligeable des élèves sur des critères sociaux et ethniques. L'Ecole semble encore mal préparée à anticiper et agir sur ce terrain et sur les contestations radicales du type de la Journée du refus de l'école.

François Jarraud
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/03/27032014Article635315024450083130.aspx

Et pendant ce temps-là, les faits s'accumulent...:
http://www.neoprofs.org/f92-violence-scolaire-et-incivilites

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par Marie Laetitia le Sam 29 Mar 2014 - 20:09

"Il faut dire aux enseignants qu'ils auront 5% des élèves totalement rétifs à l'enseignement ayant besoin d'une prise en charge qui dépasse l'enseignant. Sur ceux là les punitions sont inefficaces". [...]

Nan? Il a fallu une délégation pour nous l'apprendre? Sans blague? C'est ma-gni-fi-que...  veneration Et pourtant court toujours cette rumeur qui nous préparerait bien à en finir avec les exclusions définitves... Cohérence, vous avez dit...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par Schéhérazade le Sam 29 Mar 2014 - 20:13

Il faudra transmettre cet article aux parents de la petite Marion qui s'est suicidée: ça les consolera sûrement.
Les auteurs du rapport croient vraiment que leur écran de fumée est efficace?

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par atrium le Sam 29 Mar 2014 - 20:15

@Marie Laetitia a écrit:
"Il faut dire aux enseignants qu'ils auront 5% des élèves totalement rétifs à l'enseignement ayant besoin d'une prise en charge qui dépasse l'enseignant. Sur ceux là les punitions sont inefficaces". [...]

Nan? Il a fallu une délégation pour nous l'apprendre? Sans blague? C'est ma-gni-fi-que...  veneration Et pourtant court toujours cette rumeur qui nous préparerait bien à en finir avec les exclusions définitves... Cohérence, vous avez dit...

C'est un premier pas vers la lucidité. Qu'est-ce qu'on fait une fois qu'on a dit ça? Que propose l'observatoire?

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par Paratge le Sam 29 Mar 2014 - 20:16

Et à la fin, ils s'applaudissent eux-mêmes, comme dans les si regrettées « démocraties populaires » ? affraid 

Ils n'ont rien fait mais ils l'ont fait avec de si belles intentions ! Ils doivent tous voter PS. Very Happy 
Peillon-nous de mots !

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par John le Sam 29 Mar 2014 - 20:17

@atrium a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
"Il faut dire aux enseignants qu'ils auront 5% des élèves totalement rétifs à l'enseignement ayant besoin d'une prise en charge qui dépasse l'enseignant. Sur ceux là les punitions sont inefficaces". [...]
Nan? Il a fallu une délégation pour nous l'apprendre? Sans blague? C'est ma-gni-fi-que...  veneration Et pourtant court toujours cette rumeur qui nous préparerait bien à en finir avec les exclusions définitves... Cohérence, vous avez dit...
C'est un premier pas vers la lucidité. Qu'est-ce qu'on fait une fois qu'on a dit ça? Que propose l'observatoire?
L'observatoire propose de changer les appréciations sur les copies de français, et il a organisé un concours d'affiches.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par Thalia de G le Sam 29 Mar 2014 - 20:17

Shocked Shocked Shocked 

Je ne trouve pas de mots pour exprimer mon étonnement devant tant de béatitude auto-satisfaite. C'est sûr, y a ka, circulez, y a rien à voir

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par CHADES le Sam 29 Mar 2014 - 20:36

@Thalia de G a écrit: Je ne trouve pas de mots pour exprimer mon étonnement devant tant de béatitude auto-satisfaite.
Ce "café" pédagogique, on peut y boire un petit rouge aussi pour se remettre de sa lecture ? santeverre

CHADES
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par Olympias le Sam 29 Mar 2014 - 20:39

@John a écrit:
@atrium a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
Nan? Il a fallu une délégation pour nous l'apprendre? Sans blague? C'est ma-gni-fi-que...  veneration Et pourtant court toujours cette rumeur qui nous préparerait bien à en finir avec les exclusions définitves... Cohérence, vous avez dit...
C'est un premier pas vers la lucidité. Qu'est-ce qu'on fait une fois qu'on a dit ça? Que propose l'observatoire?
L'observatoire propose de changer les appréciations sur les copies de français, et il a organisé un concours d'affiches.
 Shocked C'est sûr qu'en soulignant toutes leurs fautes...je les harcèle !!!
Blague à part, mais quand va-t-on en finir avec cette imbécillité triomphante ?? Ces gens se rendent-ils compte des sornettes qu'ils alignent ???


http://www.cndp.fr/climatscolaire/accueil.html
Allez faire un tour... furieux  furieux

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par John le Sam 29 Mar 2014 - 20:46


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par Olympias le Sam 29 Mar 2014 - 20:48

Ca ressemble à un système solaire...on comprend pourquoi on n'avait plus de leurs nouvelles...ils se sont perdus dedans et n'arrivaient pas à retrouver la sortie... Twisted Evil

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par Schéhérazade le Sam 29 Mar 2014 - 20:50

En supprimant cet inutile observatoire, et en cessant de rémunérer ses membres, combien de postes de CPE et de surveillants pourrait-on créer?

Schéhérazade
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par Olympias le Sam 29 Mar 2014 - 20:54

@Schéhérazade a écrit:En supprimant cet inutile observatoire, et en cessant de rémunérer ses membres, combien de postes de CPE et de surveillants pourrait-on créer?
La question mérite d'être posée...dans la foulée, je dresse déjà la liste de tous les comités machin qui devraient subir le même sort, en commençant par le CESE...


Dernière édition par Olympias le Sam 29 Mar 2014 - 21:14, édité 1 fois

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par Voltigeur le Sam 29 Mar 2014 - 21:13

@Schéhérazade a écrit:En supprimant cet inutile observatoire, et en cessant de rémunérer ses membres, combien de postes de CPE et de surveillants pourrait-on créer?

Voyons, la question ne se pose manifestement pas : vue la portée prodigieuse de leurs conclusions, ces gens-là sont impayables !

_________________
«Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense» (Walter Lippman)

Voltigeur
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par Finrod le Sam 29 Mar 2014 - 21:20

Leur auto-satisfaction est au contraire très instructive,elle signifie :

Nous sommes très heureux d'avoir placé les bonnes personnes et constitué les bons réseaux dans les ESPE pour défendre nos thèses.
Nous allons enfin pouvoir diffuser à grande échelle chez les jeunes enseignants, plus vulnérables ouverts, l'idée que c'est à eux de gérer seuls la violence ("cf on peut déminer des situations avec quelques gestes"), que cela fait parti de leurs responsabilités voir qu'ils peuvent même en être la source (appréciations) et ont donc de sérieux efforts à faire sur eux même.
Nous allons expliquer à tous les enseignants qu'il est normal d'avoir des élèves décrocheurs qui ne savent pas lire en 3-ème (cf les 5%) et que l'on fait passer de classe en classe, et que c'est à eux de s'en occuper avec bonne volonté, ils sont là pour ça.

F. Jarraud a écrit:Mais il reste une part d'ombre, celle de la violence institutionnelle d'un système éducatif de plus en plus injuste socialement

Next step my friends. Be Happy.


Devant une telle attaque des enseignants, on ne peut pas se contenter de s'indigner ou de se résigner.

Il est honteux que des personnes se disant éclairées affirment ainsi détenir des vérités universelles en niant toute possibilité de dialogue.
Il est minable de décharger toute les responsabilités du système, l'une après l'autre, sur des enseignants épuisés, proches du burn out qu'on accable de tous les maux quand ils sont le dernier maillon qui tient encore ce système debout.
C'est du pur fanatisme que de mettre en cause le jugement de l'enseignant, qui deviendrait la source primaire de la violence. J'ai vu des élèves décrocheurs, comme nous tous, et les collègues qui savaient les gérer le mieux étaient ceux qui les traitaient exactement de la même manière que les autres pour le comportement (et plus en général pour la pédagogie) !  

Et enfin, la pire humiliation que peu infliger ce système est sans doute celle de l'abandon de tous ces élèves que l'on fait passer de classe en classe pour cacher cet échec, celui de toute l'EN. Je pense que Michel Delord et ses camarades du GRIP ont suffisamment démontré que tout le monde pouvait y arriver à condition de recevoir un enseignement explicite, structuré, progressif et sanctuarisé.  Mais loin de reconnaitre ce traitement détestable infligé à ces élèves, voilà qu'eux le revendiquent et nous expliquent mielleusement que nous, enseignants, avons la charge de récupérer cet échec programmé et perpétuel.
Ils n'ont honte de rien, ils ne se fixent même pas l'objectif d'améliorer la situation, comme si ces 5% (qui sont en fait souvent >20% !), n'avaient aucun réel espoir, si ce n'est celui d'être accompagnés.


J'ai dépassé le stade de l'indignation, celui des nausées et si j'ai versé une larme, elle a depuis longtemps séché sur ma joue.

Contre un tel obscurantisme, il faut se battre. Nous sommes en démocratie, nous devrons avoir la force de porter la parole des enseignants.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par dandelion le Sam 29 Mar 2014 - 21:21

@CHADES a écrit:
@Thalia de G a écrit: Je ne trouve pas de mots pour exprimer mon étonnement devant tant de béatitude auto-satisfaite.
Ce "café" pédagogique, on peut y boire un petit rouge aussi pour se remettre de sa lecture ? santeverre
 affraid M'enfin, le rouge c'est interdit, ça peut traumatiser les zapprenants!
M'est avis que pour les cinq pour cent pour qui les punitions ne servent à rien, l'observatoire conclura que l'exclusion définitive non plus, forcément. J'adore les affiches contre le harcélement, ça m'a fait penser au roman Pour en finir avec Eddy Bellegueule, je suis sûre que ça l'aurait bien aidé une affiche  No 

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par John le Sam 29 Mar 2014 - 21:26

M'est avis que pour les cinq pour cent pour qui les punitions ne servent à rien, l'observatoire conclura que l'exclusion définitive non plus, forcément.
Mais changer les appréciations sur les copies de français, oui  professeur 

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par Olympias le Sam 29 Mar 2014 - 21:31

@Finrod a écrit:Leur auto-satisfaction est au contraire très instructive,elle signifie :

Nous sommes très heureux d'avoir placé les bonnes personnes et constitué les bons réseaux dans les ESPE pour défendre nos thèses.
Nous allons enfin pouvoir diffuser à grande échelle chez les jeunes enseignants, plus vulnérables ouverts, l'idée que c'est à eux de gérer seuls la violence ("cf on peut déminer des situations avec quelques gestes"), que cela fait parti de leurs responsabilités voir qu'ils peuvent même en être la source (appréciations) et ont donc de sérieux efforts à faire sur eux même.
Nous allons expliquer à tous les enseignants qu'il est normal d'avoir des élèves décrocheurs qui ne savent pas lire en 3-ème (cf les 5%) et que l'on fait passer de classe en classe, et que c'est à eux de s'en occuper avec bonne volonté, ils sont là pour ça.

F. Jarraud a écrit:Mais il reste une part d'ombre, celle de la violence institutionnelle d'un système éducatif de plus en plus injuste socialement

Next step my friends. Be Happy.


Devant une telle attaque des enseignants, on ne peut pas se contenter de s'indigner ou de se résigner.

Il est honteux que des personnes se disant éclairées affirment ainsi détenir des vérités universelles en niant toute possibilité de dialogue.
Il est minable de décharger toute les responsabilités du système, l'une après l'autre, sur des enseignants épuisés, proches du burn out qu'on accable de tous les maux quand ils sont le dernier maillon qui tient encore ce système debout.
C'est du pur fanatisme que de mettre en cause le jugement de l'enseignant, qui deviendrait la source primaire de la violence. J'ai vu des élèves décrocheurs, comme nous tous, et les collègues qui savaient les gérer le mieux étaient ceux qui les traitaient exactement de la même manière que les autres pour le comportement (et plus en général pour la pédagogie) !  

Et enfin, la pire humiliation que peu infliger ce système est sans doute celle de l'abandon de tous ces élèves que l'on fait passer de classe en classe pour cacher cet échec, celui de toute l'EN. Je pense que Michel Delord et ses camarades du GRIP ont suffisamment démontré que tout le monde pouvait y arriver à condition de recevoir un enseignement explicite, structuré, progressif et sanctuarisé.  Mais loin de reconnaitre ce traitement détestable infligé à ces élèves, voilà qu'eux le revendiquent et nous expliquent mielleusement que nous, enseignants, avons la charge de récupérer cet échec programmé et perpétuel.
Ils n'ont honte de rien, ils ne se fixent même pas l'objectif d'améliorer la situation, comme si ces 5% (qui sont en fait souvent >20% !), n'avaient aucun réel espoir, si ce n'est celui d'être accompagnés.


J'ai dépassé le stade de l'indignation, celui des nausées et si j'ai versé une larme, elle a depuis longtemps séché sur ma joue.

Contre un tel obscurantisme, il faut se battre. Nous sommes en démocratie, nous devrons avoir la force de porter la parole des enseignants.
 topela  topela  topela

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par Thalia de G le Sam 29 Mar 2014 - 21:35

@John a écrit:
M'est avis que pour les cinq pour cent pour qui les punitions ne servent à rien, l'observatoire conclura que l'exclusion définitive non plus, forcément.
Mais changer les appréciations sur les copies de français, oui  professeur 
Je te laisse l'honneur d'ouvrir un  topic  Twisted Evil

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par John le Sam 29 Mar 2014 - 21:37

C. Veltchieff aura sans doute des propositions :

La lutte contre le harcèlement commence dans la classe où "on peut déminer des situations avec quelques gestes". D'où l'importance de la formation des enseignants à repérer les actes de harcèlement (vols de trousse par exemple) et à prévenir la dégradation du climat. "Quand on enseigne le français, par exemple, il y a mille façons de rédiger une appréciation ou de rendre des copies". On peut encourager ou décourager la coopération par ses pratiques pédagogiques. Pour C Veltcheff, l'enseignement est "un métier de l'humain", on ne le sait pas assez. "Il faut dire aux enseignants qu'ils auront 5% des élèves totalement rétifs à l'enseignement ayant besoin d'une prise en charge qui dépasse l'enseignant. Sur ceux là les punitions sont inefficaces". [...]

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par Docteur OX le Sam 29 Mar 2014 - 21:47

Finrod :100% d'accord !

 veneration 






Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par John le Sam 29 Mar 2014 - 21:50

Moi, je trouve dommage que ce soit C. Veltchieff, adjointe d'Eric Debarbieux, qui ait mené ce bilan, même s'il est d'une objectivité exemplaire.
Il aurait mieux valu que ce soit directement la femme d'Eric Debarbieux qui juge l'action de cette délégation, puisqu'elle fait aussi partie des spécialistes en lien étroit avec cette délégation.


Dernière édition par John le Sam 29 Mar 2014 - 21:51, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par dandelion le Sam 29 Mar 2014 - 21:51

@Thalia de G a écrit:
@John a écrit:
M'est avis que pour les cinq pour cent pour qui les punitions ne servent à rien, l'observatoire conclura que l'exclusion définitive non plus, forcément.
Mais changer les appréciations sur les copies de français, oui  professeur 
Je te laisse l'honneur d'ouvrir un  topic  Twisted Evil
Ben oui, John, tu n'as plus qu'à ouvrir un 'observatoire des appréciations sur les copies de français', les ors de la république te sont promis (au propre comme au figuré, observer ça rapporte semble-t-il).  Razz 

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par John le Sam 29 Mar 2014 - 21:52

Ca c'est une riche idée.
Et on fera des affiches, pour gagner les concours de l'année prochaine.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence scolaire : "Un bilan très positif de la délégation" d'Eric Debarbieux.

Message par Olympias le Sam 29 Mar 2014 - 22:35

Le problème de tous ces gens, dans leurs labos, leurs missions et autres délégations/observatoires, leurs bureaux hors-sol c'est qu'ils sont totalement déconnectés de la réalité et se permettent de faire des préconisations pour les autres...tout ce que j'adore

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum