Pétition à Aurélie Filipetti et Benoît Hamon pour le maintien de l'éducation artistique et culturelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pétition à Aurélie Filipetti et Benoît Hamon pour le maintien de l'éducation artistique et culturelle

Message par John le Dim 13 Avr 2014 - 19:07

LETTRE OUVERTE À MADAME AURÉLIE FILIPPETTI ET MONSIEUR BENOIT HAMON

Lors de l'arrivée aux affaires de l'actuel gouvernement, et de vous mêmes, Madame et Monsieur les Ministres, aux postes respectifs de la Culture et de l’Education, beaucoup se sont réjouis de voir affirmer comme une priorité le développement de l'Education artistique et culturelle. Tous ceux qui, comme nous, enseignants et artistes, chefs d'établissements et responsables de structures culturelles, y travaillent en partenariat depuis des années, y ont vu la promesse d'un soutien renforcé et élargi de leurs actions, et ce d'autant plus que la réforme annoncée de l'Éducation Nationale pourrait servir de cadre efficace à sa mise en oeuvre.

En effet, la multiplication ces dernières années des dispositifs, les changements incessants d'appellation, et la difficulté de plus en plus grande de mener des actions dans la durée, nous faisaient espérer une clarification des objectifs et des moyens.

Ces espoirs risquent d'être déçus, et cèdent déjà la place à une vive inquiétude, face à des signes qui laissent entrevoir un grignotage, sinon une disparition pure et simple des partenariats:

-désengagement en 2013 de la DRAC Ile de France, qui amène le Rectorat à devoir financer seul certains ateliers de pratique artistique ou abandon pur et simple du financement d’autres ateliers,

-absence d'augmentation ou baisse des budgets alloués aux structures culturelles, voire suppression sans préavis dans certains cas que nous pouvons préciser.

Certes, les propos rassurants et les déclarations de principe ne manquent pas. Mais ceux qui les tiennent nous avaient également assurés il y a cinq ans que la réforme des lycées ne mettrait pas en danger les options artistiques. Ils sont obligés de reconnaître aujourd'hui qu'elle les a déjà considérablement fragilisées. Les gouvernements se succèdent, les couleurs politiques changent, mais deux constantes se dessinent: l'affirmation toujours plus forte de l'importance de l'Education artistique et culturelle, et de sa dimension pratique; et l'affaiblissement progressif des partenariats, qu'on ne peut s'empêcher d'interpréter comme une élimination en douceur.

Cette constatation, ainsi que l’inquiétude générale, ont été fortement exprimées lors de la rencontre du 20 mars dernier à Malakoff avec la DRAC, le Rectorat de Versailles, les enseignants et les partenaires concernés (établissements culturels, artistes et compagnies).

Nos remarques ont notamment concerné les modifications imposées par le biais des résidences d'artistes, issues des orientations mises en place par le précédent gouvernement, et qui n'ont pas été remises en cause depuis. Elles multiplient, par manque de moyens, les interventions de courte durée, et réduisent, tout en revendiquant un meilleur "rayonnement", la portée réelle de ces actions de partenariat.

Nous comprenons parfaitement les exigences de la période actuelle, et les contraintes budgétaires qu'elle impose. Mais au moment où nous ressentons tous, à l'échelle du pays et singulièrement dans le champ de l'école, la nécessité de faire des choix clairs et audacieux, et de les traduire fermement en actes, il nous paraît utile et important de réaffirmer les principes fondamentaux auxquels nous sommes attachés:

-l'Education artistique et culturelle doit être au cœur de la formation, et concerne tous les élèves à tous les stades de leur cheminement.

-elle est un vecteur d'appropriation des valeurs et de l'héritage commun, et permet à l'individu de construire sa singularité et sa sensibilité au sein de l'école, institution de référence de la République.

-la pratique artistique, à un haut niveau d'exigence, et dans une certaine durée, est seule garante d'une véritable rencontre de l'élève avec les enjeux de la création et donc de la construction intime d'un imaginaire riche, susceptible de nourrir son évolution future.

-la logique comptable conduit à déconstruire des dispositifs existants pour leur substituer des usines à saupoudrage, en apparence moins coûteuses, mais sans suffisamment de fond. Ces dispositifs, édifiés sur la durée en même temps que la décentralisation, ont produit et produisent pourtant, -ce constat est unanime- de la réussite et du bien être, pour les élèves, les artistes, et les enseignants.

Il faut observer, réfléchir, comprendre ce qui marche et pourquoi ça marche, et si possible le développer. Nous demandons, jusqu'à ce qu'une concertation et une réflexion véritables aient pu avoir lieu:

-le maintien des moyens actuels et le rétablissement de ceux supprimés en 2013.

-une pause dans le changement des dispositifs proposés.

-l'assurance de la continuité de la collaboration entre les deux ministères.

-transparence et clarté dans la définition et la mise en oeuvre des objectifs.

Nous souhaitons pouvoir vous rencontrer, Madame la Ministre, et Monsieur le Ministre, afin de vous soumettre les enseignements que nous apporte notre intime connaissance du terrain, et tenter de vous démontrer en quoi ces partenariats, non seulement ne doivent pas être remis en question, mais sont au contraire la matrice possible d'une vraie réforme de l'enseignement, passionnante, audacieuse, et efficace.

D’ici là, nous informons de notre démarche les différentes parties concernées ainsi que les élus territoriaux ou nationaux qui, dans leurs actions, sont concernés par nos questionnements.

Veuillez croire, Madame la ministre et Monsieur le ministre, à notre considération, à notre dévouement et à notre vigilance.


Premiers signataires :

Les professeurs :
(de théâtre, lettres, langues, SES, arts plastiques, mathématiques) :
Anne Bérélowitch
Fabienne Peyrou
Alexandra Von Bomhard
Claude Arditty
Alexandre Baron
Laurence Gauthier
F. Schmit
Sophie Van Roekeghem
Leslie Carré
Ann Batlle
Elodie Cherritwizer
Claude Pernecker-Jaeger
Sylvie Azerad
Pierre Perrot
Arthur Le Stanc
Olivier Combault
Laura Plas
Sabine Goyat
Hélène Papiernik
Gilles Delattre
Marianne Acquaviva
Yolande Germanicus
Laurence Fauc
Sarah El Bouh
Juliette Bernard
Olivier Jung
Dominique Bourdin
Pascale Curnier
Laure Née
Valérie Jouan
Juliette Isambert-Gallet
Sandrine Rose (documentaliste)
Valentine Dussert
Alain Golomb
Laurent Russo
Cécile Fruh
Lorraine Brun-Dubarry
Yelena Susic
Patricia Vasseur
Carole Pawlowski
François Duchamp
Isabelle Collignon
Anne Coulon
Marie Eliane Farbos
Fabienne Ducellier
Pierre Marsal
Claire Joly
Christophe Bouquerel
Brigitte Jaubert
Christine Chambon
Sandrine Goblet
Matthijs van Dooren
Muriel Puy

les professionnels des lieux culturels:
Bruno Bossard - Centre culturel des Portes de l’Essonne
Jean Joël Le Chappelain – L’Apostrophe-Scène Nationale de Cergy Pontoise et du Val d’Oise
Jean François Perrier – CDN Nanterre Les Amandiers
Pascal Rambert , Nicole Martin, T2G théâtre de Genevilliers
Lionel Massetat – l’Onde Vélizy Villacoublay
Laurence Ackermann – théâtre des sources Fontenay aux roses
Dominique Paquet et Patrick Simon – espace Boris Vian Les Ulis
Marc Jeancourt – théâtre Firmin Gémier-la Piscine, pôle national des Arts du cirque, Antony-Chatenay
Pierre-François Roussillon – théâtre 71 Malakoff
Ghyslaine, Schueller, Isabelle Martin, Solange Comiti, Hervé Ladreyt – théâtre 71
Christian Jehanin – Ecole Départementale de Théâtre EDT91
Scène(s) d’Enfance et d’Ailleurs
Anne Françoise Cabanis, festival mondial de la marionnette
Gregory Vandaële, centre André Malraux

Les artistes :
Jean Pierre Rouvelat, comédien
Dan De Azevedo, comédien
Julie Timmerman, actrice, metteur en scène
Cécile Gérard, comédienne
Marie Sourdillon, comédienne
Françoise Viallon-Murphy, comédienne intervenante théâtre
Géraud Andrieux, comédien
Pierre Doussaint, danseur, chorégraphe Cie Les acharnés, Co-président du syndicat des chorégraphes associés
May Bouhada, auteur, metteur en scène
Jonathan Kerr, compositeur, auteur
Julien Daillère, auteur, metteur en scène
Moni Grego, auteur dramatique
Claude Carré, auteur
Nicole Buresi, auteur dramatique
Lise Martin, compositeur, auteur dramatique, compagnie theatre Nuit
Elie Pressmann, auteur dramatique
Sandrine Belzacq, auteur, metteur en scène
Agnès Marietta, auteur dramatique
Sandrine Charlemagne, auteur
Arlette Fétat, auteure
Michel Bélier, auteur dramatique
Jean Renault, auteur dramatique
Jean Paul Farré, acteur, auteur dramatique, Compagnie Les Claviers
Sylvie Beauget, auteur
Virginie Paoli, Actrice, auteur dramatique
Nicole Sigal, auteur
Anne-Sylvie Dodeman, auteur
Philippe Touzet, auteur dramatique
Nathalie Rafal, actrice, auteur dramatique
Jean Michel Baudoin, auteur dramatique, compagnie Les Chants de lames
Alain Bellet, écrivain
Michel Valmer, metteur en scène compagnie science 89
Jean Reinert, auteur dramatique
Gaëtan Brulotte, écrivain
Marwil Huguet, auteur dramatique
Laura Pèlerins, auteur dramatique
Grégoire Aubert, auteur dramatique
Michèle Albo, auteur dramatique
Bruno Allain, acteur, auteur dramatique
Luc Tartar, auteur dramatique
Michel Beretti, auteur, metteur en scène
Betty Hania, auteur
Georges de Cagliari, auteur
Sarah Veyron, metteure en scène, theatre du Chaos
Fabien Arca, comédien, metteur en scène, auteur
Louise Doutreligne, auteur dramatique, présidente des Ecrivains associés du Théâtre
Marie Quantrec, présidente de la charte des auteurs et illustrateurs jeunesse (1300 adhérents)
Jean Claude Grosse, les Cahiers de l’égaré
Claire Lise Charbonnier
Catherine Tullat, scénariste, auteur dramatique

Auteurs dramatiques:
Pierre Dubuisson, Susana Lastreto, Sabine Mallet, Pierre Frenkiel, Natacha de Pontcharra, Laurent Maurel, Jean Michel Laurence, Didier Gauroy, Lionel Parrini, Veronika Boutinova, Antoinette Rychner, Viviane Ragh, Alain Fleury, Michel Gendarme, Ouarda Zeraga
Marie-Christine Navarro, scénariste
Corinne Klomp, scénariste, auteur dramatique
Martine Macre, écrivain
Françoise Thyrion, actrice, auteur dramatique
Marc-Israël Le Pelletier, écrivain
Ivan grinberg, auteur, metteur en scène
Sigolène de Chassy, scénographe
Corine Juresco, metteur en scène, compagnie Théâtre de l'invisible
Françoise Viallon-Murphy, comédienne
Nicolas Fleury, scénographe metteur en scène
Yann Goossens, comédien metteur en scène
France Ducateau, comédienne
Bruno Subrini, comédien
Benedetta Zonza, comédienne
Christian Chabaud, directeur artistique de Daru-Thempô - compagnie &Pôle marionnette en Essonne Nicole Charpentier, Daru-Thempô - metteur en scènr
Nicolas Charentin, marionnettiste, intervenant
Philippe Angrand, co-directeur Daru-Thempô

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pétition à Aurélie Filipetti et Benoît Hamon pour le maintien de l'éducation artistique et culturelle

Message par Écusette de Noireuil le Mer 16 Avr 2014 - 13:52

https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/aur%C3%A9lie-filippetti-et-vincent-peillon-maintien-des-moyens-affect%C3%A9s-aux-options-artistiques-facultatives


Merci. Je me permets de rajouter le lien direct ci dessus. En effet on sent des menaces toujours très vives. Il faut résister a l'idée que cette éducation et ces options artistiques sont un luxe inutile qu'on ne peut plus de permettre. Au contraire elles sont de précieux îlots de sens, de liberté et d'exigence en même temps.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)

Écusette de Noireuil
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum