Article sur la pénurie de professeurs de mathématiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Article sur la pénurie de professeurs de mathématiques

Message par chupito le Mar 15 Juil 2014 - 15:55



Dernière édition par Gryphe le Mar 15 Juil 2014 - 17:57, édité 1 fois (Raison : Coquille titre)

chupito
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la pénurie de professeurs de mathématiques

Message par m++ le Mar 15 Juil 2014 - 17:11

Je suis d'accord avec cet article, notamment avec cette phrase :
« A bac + 1, comme en médecine, on peut jouer à la roulette, pas à bac + 4. »
(j'aurais tendance à dire bac +5 car il faut quand même obtenir le master)
On peut rajouter aussi que les actualités; suicide de professeur, blessures dues à des élèves ou parents ... ne donnent pas particulièrement envie aux étudiants de devenir professeur. Et sans parler de mathématiques, le métier de professeur est tellement mal vu par la société que peu de personnes veulent exercer ce métier.

m++
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la pénurie de professeurs de mathématiques

Message par trompettemarine le Mar 15 Juil 2014 - 17:19

@m++ a écrit:Je suis d'accord avec cet article, notamment avec cette phrase :
« A bac + 1, comme en médecine, on peut jouer à la roulette, pas à bac + 4. »
(j'aurais tendance à dire bac +5 car il faut quand même obtenir le master)
On peut rajouter aussi que les actualités; suicide de professeur, blessures dues à des élèves ou parents ... ne donnent pas particulièrement envie aux étudiants de devenir professeur. Et sans parler de mathématiques, le métier de professeur est tellement mal vu par la société que peu de personnes veulent exercer ce métier.
Je suis sûre que cela joue beaucoup, de même que le salaire.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la pénurie de professeurs de mathématiques

Message par PauvreYorick le Mar 15 Juil 2014 - 17:35

Beaucoup de choses justes oui.

À propos de la différence bac+1/+4, d'ailleurs, si on superpose les courbes du nombre de postes et du nombre de candidats, on constate dans pas mal de disciplines un décalage d'environ 4 ans de la seconde sur la première justement. Outre les conditions dégradées du métier (faible reconnaissance, faible rémunération, etc etc), les soubresauts continuels du recrutement (baisse continue, hausse subite, re-baisse, re-hausse...) ne font pas peu pour tout désorganiser.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

pénurie math

Message par Ponocrates le Mar 15 Juil 2014 - 21:07

Les profs de mathématiques en voie de disparition ?
Le Monde.fr | 15.07.2014 à 11h20 • Mis à jour le 15.07.2014 à 18h36
http://campus.lemonde.fr/campus/article/2014/07/15/l-education-nationale-ne-parvient-pas-a-enrayer-la-penurie-de-profs-de-maths_4457454_4401467.html
Aurélie Collas a écrit:Sur les 1 243 postes à pourvoir, seuls 836 candidats ont été admis.[...]L'agrégation de mathématiques n'a pas fait davantage le plein, avec 30 % de postes non pourvus (275 admis pour 395 postes).[...]un enseignant débutant touche 2 000 euros brut mensuels, soit 24 000 euros par an, contre 33 000 euros en moyenne pour un ingénieur (hors primes). Le capes de maths pâtit aussi de la désaffection des filières scientifiques à l'université. En 1996, 24 % des bacheliers de la série S se dirigeaient vers une licence scientifique. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 11 %.[...]Si l'on remonte encore plus loin dans la scolarité, il faut aussi mettre en cause la nature de la série S au lycée, qui a perdu toute connotation scientifique.

Ponocrates
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum