Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par John le Mar 5 Aoû 2014 - 19:38
S'il s'est tant démené c'est qu'il visait avec ambition les meilleures classes préparatoires aux grandes écoles de la région : Fermat à Toulouse, Camille Jullian à Bordeaux… Il rêve de l'Ecole Nationale Supérieure et ou de Polytechnique, et dans l'idéal souhaiterait se diriger vers le métier de chercheur. Il a postulé pour quatre classes préparatoires. Mais à sa grande surprise aucune de ses demandes n'a rencontré d'issue positive. Guillaume ne s'attendait «pas à être pris à Fermat, le niveau est bien trop haut. Et même si je plaçais la barre haute je n'aurais jamais atteint leur niveau d'excellence exigé. Par contre je suis déçu de ne pas avoir été retenu dans les trois autres. Certes je suis sur liste d'attente pour l'une d'entre elles, mais ça va être compliqué.» Outre la déception se pose la question : que faire et où aller à la rentrée ?

Guillaume était scolarisé jusqu'à présent au lycée montalbanais Pierre-Marie Théas, son ancien directeur Michel Grac lui est donc venu en aide en l'adressant au directeur du lycée Salièges de Balma afin d'y intégrer la classe préparatoire de physique, chimie et sciences de l'ingénieur (filière proche de sa voie de prédilection). L'établissement semble ravi d'intégrer le jeune Tarn-et-Garonnais à ses effectifs, mais le tarif annuel de l‘internat l'empêche pour l'heure d'envisager concrètement cette solution. Le CROUS de Toulouse prend en charge les frais d'inscription mais pas ceux de l'internat qui s'élèvent à 4 650 €.
http://www.ladepeche.fr/article/2014/08/05/1929682-risque-redoubler-mention-tres-bien-bac.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
InvitéBC
Fidèle du forum

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par InvitéBC le Mar 5 Aoû 2014 - 21:20
En principe, si un vœu post-bac est accepté, les suivants sont "refusés"... en tout cas, c'est comme ça que ça a fonctionné pour moi (différents vœux en classe préparatoire, le premier accepté).
Et pour les frais d'internat, je me suis démerdée, sans jamais me plaindre (et j'étais pas majeure, et mes parents pouvaient pas financer. C'est pas pour autant que j'ai levé une collecte de fonds en pleurant, hein...)

Spoiler:
Je suis la seule à trouver ce mec prétentieux ? Tout devrait lui tomber tout cuit dans le bec ?
avatar
Voltigeur
Niveau 9

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Voltigeur le Mar 5 Aoû 2014 - 21:26
Le jugement est un peu dur. On ne peut pas attendre d'un gamin de 15 ans, même surperformant, une maturité très au -dessus de son âge ni d'être déjà capable de se prendre financièrement en charge.

_________________
«Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense» (Walter Lippman)
avatar
InvitéBC
Fidèle du forum

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par InvitéBC le Mar 5 Aoû 2014 - 21:44
Je suis d'accord, mais le fait est que pour ce jeune homme qui ne peut malencontreusement financer ses études post-bac, combien ne passent pas par la (sur-)médiatisation ? combien seront obligés de se tourner vers une double licence dans laquelle ils auront l'impression de se balader et de ne rien apprendre ? combien se sont "battus" pour une mention qu'ils n'ont pas obtenue, pour un bête point ?
Et pour l'auto-financement, s'est-il tourné vers la mairie ? le Conseil Général ? et d'autres que j'ai oubliés... ça ne coûte rien de demander, plutôt que de venir perdre son temps dans les médias...
avatar
Chopin
Niveau 9

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Chopin le Mar 5 Aoû 2014 - 21:48
Egalité des chances quand tu nous tiens...
avatar
Cincinnata
Habitué du forum

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Cincinnata le Mar 5 Aoû 2014 - 21:57
Soyons positifs, il a encore beaucoup de temps pour trouver des solutions, ce n'est pas comme s'il était en retard dans sa scolarité...

_________________
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." Alain
" Ce n'est pas le mur que je trouerai avec mon front, si, réellement, je n'ai pas assez de force pour le trouer, mais le seul fait qu'il soit un mur de pierre et que je sois trop faible n'est pas une raison pour que je me soumette !" Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Ruthven le Mar 5 Aoû 2014 - 22:10
Sur APB quand on demande une prépa, on ne fait pas seulement 4 voeux, il y en a 6 possibles par voie et 12 pour les prépas en tout. Et la logique veut qu'on mette 2 très sélectives, 2 correspondant au niveau et 2 roues de secours avec des prépas dites de proximité. Bref, 12 voeux, s'il demande 6 MPSI et 6 PCSI. Il n'a pas été bien renseigné (ou n'a pas voulu écouter son PP).

Et par la procédure complémentaire, on voit qu'il reste des places en PCSI à Tarbes, Pau et Bayonne dans le public.

Tiens, on entend pas parler du fameux décret des 10% ...
avatar
Finrod
Expert

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Finrod le Mar 5 Aoû 2014 - 22:23
@John a écrit:
S'il s'est tant démené c'est qu'il visait avec ambition les meilleures classes préparatoires aux grandes écoles de la région : Fermat à Toulouse, Camille Jullian à Bordeaux… Il rêve de l'Ecole Nationale Supérieure et ou de Polytechnique, et dans l'idéal souhaiterait se diriger vers le métier de chercheur. Il a postulé pour quatre classes préparatoires. Mais à sa grande surprise aucune de ses demandes n'a rencontré d'issue positive. Guillaume ne s'attendait «pas à être pris à Fermat, le niveau est bien trop haut. Et même si je plaçais la barre haute je n'aurais jamais atteint leur niveau d'excellence exigé. Par contre je suis déçu de ne pas avoir été retenu dans les trois autres. Certes je suis sur liste d'attente pour l'une d'entre elles, mais ça va être compliqué.» Outre la déception se pose la question : que faire et où aller à la rentrée ?

Guillaume était scolarisé jusqu'à présent au lycée montalbanais Pierre-Marie Théas, son ancien directeur Michel Grac lui est donc venu en aide en l'adressant au directeur du lycée Salièges de Balma afin d'y intégrer la classe préparatoire de physique, chimie et sciences de l'ingénieur (filière proche de sa voie de prédilection). L'établissement semble ravi d'intégrer le jeune Tarn-et-Garonnais à ses effectifs, mais le tarif annuel de l‘internat l'empêche pour l'heure d'envisager concrètement cette solution. Le CROUS de Toulouse prend en charge les frais d'inscription mais pas ceux de l'internat qui s'élèvent à 4 650 €.
http://www.ladepeche.fr/article/2014/08/05/1929682-risque-redoubler-mention-tres-bien-bac.html

Un truc m'échappe....

Il comptait payer comment son logement étudiant (ou son internat à Fermat) s'il ne peut pas payer un internat à Saliège ?

(il y a certes les frais de scolarité en plus, mais ça doit faire dans les 1500 euros, bien moins que l'internat)

Edit : Pour la fac, qu'il n'a pas demandé, il aurait peut être eu droit à une chambre en cité U, là ok. Pour l'internat, à Fermat, ça fait toujours un peu moins cher sans les frais de scolarité.
Le principal problème (en matière de financement des études) reste que beaucoup d'étudiant travaillent en parallèle pour les payer : cela élimine toute possibilité d'entrer en prépa, publique ou privée.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Ruthven le Mar 5 Aoû 2014 - 22:37
Un internat dans le public c'est entre 2000 et 2500 euros, cela fait quand même plus de 2000 euros de différence avec l'internat de Saliège.
avatar
Hélips
Modérateur

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Hélips le Mar 5 Aoû 2014 - 23:29
De toute façon quelqu'un qui vise l'Ecole Nationale Supérieure...

Ensuite, ce n'est pas nouveau que les prépas sont frileuses pour prendre des jeunes très en avance, et je ne reproche absolument pas aux collègues de se méfier de l'immaturité face à la charge de travail ("J'ai bossé dur pour y arriver, même si pendant l'année j'étais un peu en roue libre" c'est un concept intéressant).

Et puis personne dans ce lycée ne dit aux élèves de mettre au moins un vœu non sélectif ? Je pense moi aussi qu'il a un peu oublié d'écouter les conseils du PP...

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par User5899 le Mar 5 Aoû 2014 - 23:34
@John a écrit:
S'il s'est tant démené c'est qu'il visait avec ambition les meilleures classes préparatoires aux grandes écoles de la région : Fermat à Toulouse, Camille Jullian à Bordeaux… Il rêve de l'Ecole Nationale Supérieure et ou de Polytechnique, et dans l'idéal souhaiterait se diriger vers le métier de chercheur. Il a postulé pour quatre classes préparatoires. Mais à sa grande surprise aucune de ses demandes n'a rencontré d'issue positive. Guillaume ne s'attendait «pas à être pris à Fermat, le niveau est bien trop haut. Et même si je plaçais la barre haute je n'aurais jamais atteint leur niveau d'excellence exigé. Par contre je suis déçu de ne pas avoir été retenu dans les trois autres. Certes je suis sur liste d'attente pour l'une d'entre elles, mais ça va être compliqué.» Outre la déception se pose la question : que faire et où aller à la rentrée ?

Guillaume était scolarisé jusqu'à présent au lycée montalbanais Pierre-Marie Théas, son ancien directeur Michel Grac lui est donc venu en aide en l'adressant au directeur du lycée Salièges de Balma afin d'y intégrer la classe préparatoire de physique, chimie et sciences de l'ingénieur (filière proche de sa voie de prédilection). L'établissement semble ravi d'intégrer le jeune Tarn-et-Garonnais à ses effectifs, mais le tarif annuel de l‘internat l'empêche pour l'heure d'envisager concrètement cette solution. Le CROUS de Toulouse prend en charge les frais d'inscription mais pas ceux de l'internat qui s'élèvent à 4 650 €.
http://www.ladepeche.fr/article/2014/08/05/1929682-risque-redoubler-mention-tres-bien-bac.html
Encore un qui n'en a fait qu'à sa tête. Quand on postule en prépa dans ds lycées très cotés, on formule ses 6 voeux possibles, on n'en gâche pas 3. Par ailleurs, je ne sais pas si ça vient de lui ou du journaliste,mais l'école nationale supérieure...
Shizi
Niveau 1

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Shizi le Mar 5 Aoû 2014 - 23:35
Si on devait écrire un article pour tout les bacheliers qui ne sont pas satisfaits de leurs résultats APB  Rolling Eyes 

Il n'avait qu'à demander des DUT ou des facs.
Il y a rien d'injuste..
Cath
Bon génie

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Cath le Mer 6 Aoû 2014 - 9:07
Bizarre, je croyais avoir participé et écrit qu'il n'était pas obligé d'aller dans le privé...
J'ai payé cette année 1400 euros d'internat pour ma fille dans une prépa publique.
avatar
Finrod
Expert

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Finrod le Mer 6 Aoû 2014 - 12:08
@Ruthven a écrit:Un internat dans le public c'est entre 2000 et 2500 euros, cela fait quand même plus de 2000 euros de différence avec l'internat de Saliège.

J'avais lu un document sur Fermat qui parlait de 3000 euros pour le cout de l'année.

Et puis il faut regarder le nombre de jour d'accueil, qui peut varier d'un internat à l'autre selon que l'un reste ouvert pendant les vacances, l'autre non.

Mais il faut aussi prendre en compte le fait que se loger dans certaine petites villes possédant des prépas, même sans internat, peut revenir aussi très peu cher, mois de 1500 euros année, repas non compris (Le pb avec les appart, c'est qu'il faut ajouter le cout des repas pour comparer avec un internat).

avatar
nuages
Doyen

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par nuages le Mer 6 Aoû 2014 - 12:18
"Il attend donc la rentrée avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, sans savoir s'il pourra se présenter au premier cours aux côtés de ses camarades. Si tel n'est pas le cas, il devra redoubler, espérant une mention meilleure encore l'année prochaine…"
Je ne savais pas qu'il existait une mention supérieure à TB   Mais ça ne m'étonne pas, vu que la mention TB se banalise...
avatar
Lyra-Lollys
Fidèle du forum

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Lyra-Lollys le Mer 6 Aoû 2014 - 13:33
Félicitations du jury au dessus de 18 il me semble.
Mais pourquoi refaire une année de terminale? Il ne pourrais pas faire autre chose pendant un an et retenter les prépas l'année prochaine?

_________________
Mon VD Smile http://www.neoprofs.org/t115809-vide-dressing-femme-lyra-lollys

"Wether we fall by ambition, blood, or lust,
Like diamonds, we are cut in our own dust."
J. Webster
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Kilmeny le Mer 6 Aoû 2014 - 13:41
@nuages a écrit:"Il attend donc la rentrée avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, sans savoir s'il pourra se présenter au premier cours aux côtés de ses camarades. Si tel n'est pas le cas, il devra redoubler, espérant une mention meilleure encore l'année prochaine…"
Je ne savais pas qu'il existait une mention supérieure à TB   Mais ça ne m'étonne pas, vu que la mention TB se banalise...

Oui il existe les félicitations du jury mais ce n'est pas une mention et SURTOUT l'affectation post-bac ne dépend pas des résultats du bac, puisque les élèves les ont AVANT les résultats du bac.
C'est bien étrange, cette histoire...

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
Mélisande
Neoprof expérimenté

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Mélisande le Mer 6 Aoû 2014 - 16:57
@Kilmeny a écrit:
@nuages a écrit:"Il attend donc la rentrée avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, sans savoir s'il pourra se présenter au premier cours aux côtés de ses camarades. Si tel n'est pas le cas, il devra redoubler, espérant une mention meilleure encore l'année prochaine…"
Je ne savais pas qu'il existait une mention supérieure à TB   Mais ça ne m'étonne pas, vu que la mention TB se banalise...

Oui il existe les félicitations du jury mais ce n'est pas une mention et SURTOUT l'affectation post-bac ne dépend pas des résultats du bac, puisque les élèves les ont AVANT les résultats du bac.
C'est bien étrange, cette histoire...

C'est peut-être bien là que le bât blesse. Il dit qu'il était en roue libre durant l'année, mais qu'il a bossé pour la mention au bac. Or l'orientation se décide sur les bulletins et sur les appréciations des professeurs, non ? Si les bulletins étaient moins bons qu'une mention très bien au bac, il est possible que son dossier n'ait pas été assez bon pour être sélectionné dans les prépas qu'il visait.



avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Kilmeny le Mer 6 Aoû 2014 - 17:05
Effectivement, tu as tout à fait raison

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par dandelion le Mer 6 Aoû 2014 - 17:06
Son âge a dû faire peur aussi (s'il a eu quinze ans cette année, cela fait trois ans d'avance, et comme la maturité n'est pas le fort des enfants précoces...). Son PP pensait peut-être aussi qu'il était judicieux de redoubler s'il souhaitait poursuivre sereinement en prépa ou avoir une prépa prestigieuse, ce n'est pas inhabituel (sans compter qu'une mention assurée l'année prochaine, c'est bon pour les chiffres du lycée). S'il veut intégrer une 'grande' prépa, redoubler n'est peut-être pas idiot.
A quinze ans, difficile d'aller vivre seul en appartement, voire en cité U. Comme quoi donner des années d'avance n'est pas une solution idéale.
Invité
Invité

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Invité le Mer 6 Aoû 2014 - 17:14
Redoubler sa term en ayant eu son bac, pas de doute que ça l'aidera à mûrir. Je trouverais ça scandaleux.
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par dandelion le Mer 6 Aoû 2014 - 17:19
holderfar a écrit:Redoubler sa term en ayant eu son bac, pas de doute que ça l'aidera à mûrir. Je trouverais ça scandaleux.
Des copains avaient intégré Thiers comme ça. Je ne trouve pas ça merveilleux non plus, mais comme il n'a pas vraiment bien réfléchi au plan B, il a peut-être besoin d'une année de scolarisation supplémentaire au secondaire. Y aller tranquille pendant l'année et espérer intégrer Fermat (et y rester) ensuite, ce n'est pas vraiment le signe d'une grande maturité.
Invité
Invité

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Invité le Mer 6 Aoû 2014 - 17:31
En même temps, il a 15 ans, et il n'a peut être pas été bien renseigné non plus. Cette histoire en dit quand même long sur les errementd en matière d'orientation et de souplesse.
avatar
dandelion
Grand sage

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par dandelion le Mer 6 Aoû 2014 - 21:29
holderfar a écrit:En même temps, il a 15 ans, et il n'a peut être pas été bien renseigné non plus. Cette histoire en dit quand même long sur les errementd en matière d'orientation et de souplesse.
C'est sûr qu'on comprend bien qu'il ne vient pas d'une famille particulièrement favorisée, qui aura sans doute fait confiance à l'institution. Contrairement à ce qui a été écrit ici d'ailleurs, mon mari est rentré en prépa grâce à ses notes au bac: malgré ses excellents résultats durant l'année, personne ne lui avait dit de faire une prépa, ce sont ses copains qui le lui ont suggéré devant le panneau d'affichage des résultats. Avec 20 en physique et 19 en maths, on l'a pris.
C'est un peu triste de se dire que 25 ans plus tard, avec internet, on ne fait pas mieux, mais ça ne m'étonne pas non plus. Sans compter que les prépas ne sont pas forcément ouvertes à la différence.
Je me dis quand même qu'une année de plus pour intégrer une bonne prépa, ça peut valoir le coup, et lui donner aussi les moyens de 'rentrer dans le moule'. Ou alors de trouver une voie qui lui correspond mieux.
Invité
Invité

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Invité le Mer 6 Aoû 2014 - 21:47
On devrait quand même être capable, dans ce système, de lui proposer une solution transitoire qui ne soit pas de rester dans le secondaire. Il s'agit d'un gamin doué, sans doute curieux, je trouverais anormal qu'on ne puisse pas s'occuper un peu de lui correctement.
Contenu sponsorisé

Re: Guillaume Thomas, bachelier à 15 ans, entre en classes préparatoires.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum