Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par thrasybule le Jeu 12 Fév 2015, 21:19

@Nadejda a écrit:
@thrasybule a écrit:Rithy Panh, surtout dans l'Elimination. Le passage qui m'avait marqué où il parle d'un mot en khmer intraduisible qui serait le vocable le plus proche de l’innommable qui signifie, périphériquement et périphrastiquement, "réduire en poussière".

Le mot "kamtech".
Ah oui.... Merci.

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par thrasybule le Jeu 12 Fév 2015, 21:22

Des extraits de La Douleur?

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par Mama le Jeu 12 Fév 2015, 21:24

Merci infiniment pour tout cela, je vais regarder en détail. Mercii!!

Pour le Rwanda, évidemment, quelle erreur... Embarassed Je vais éditer le post initial.

Nadejda, je construis ça pour commencer dans trois semaines.


Dernière édition par Mama le Jeu 12 Fév 2015, 21:57, édité 1 fois

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par Mina le Jeu 12 Fév 2015, 21:34

Si c'est un homme, L'écriture ou la vie, L'espèce humaine (de Robert Anthelme, mari de Duras) et en parallèle, La Douleur de Duras comme le suggère Thrasy sont des lectures qui m'ont profondément marquée. Pour la 1re guerre mondiale, les "classiques" Le Feu, de Barbusse, A l'Ouest rien de nouveau déjà cité, et Les croix de bois de Dorgelès.
Et pour comparer texte littéraire et non littéraire, une interview de M. Benasayag qui raconte comment il a survécu à la torture en Amérique latine http://www.philomag.com/lepoque/miguel-benasayag-au-mal-joppose-une-force-de-vie-plus-grande-10868
(je ne sais pas trop si c'est ce que tu cherches, mais je l'ai lu dernièrement et je me dis que ça peut être intéressant comme comparaison).

Mina
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par thrasybule le Jeu 12 Fév 2015, 21:38

Antelme, chère Mina! Razz Ah oui, L'Espèce humaine, bref, pas de mots pour ce livre Neutral ... d'ailleurs Duras a dit une chose étonnante, choquante et qui ne cesse de me remuer à propos du livre.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par Mina le Jeu 12 Fév 2015, 21:40

@thrasybule a écrit:Antelme, chère Mina! Razz Ah oui, L'Espèce humaine, bref... d'ailleurs Duras a dit une chose étonnante, choquante et qui ne cesse de me remuer à propos du livre.

Oups… Je cours me cacher... No Embarassed

Mina
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par thrasybule le Jeu 12 Fév 2015, 21:45

Non reste! Razz
C'est un passage, jésépluçèou, où elle parle du livre en disant: "il parle de ce qu'il a cru vivre à Auschwitz", ce n'est pas la bonne citation,  ma durassologie s'exténue (me miserum!) et je ne la retrouve pas, mais elle rejoint l'interrogation du topic, sur l'indicible.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par thrasybule le Jeu 12 Fév 2015, 21:54

déjà, il était à Dachau...je ne retrouve pas la citation de Duras

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par Mama le Jeu 12 Fév 2015, 21:58

@Mina a écrit:Si c'est un homme, L'écriture ou la vie, L'espèce humaine (de Robert Anthelme, mari de Duras) et en parallèle, La Douleur de Duras comme le suggère Thrasy sont des lectures qui m'ont profondément marquée. Pour la 1re guerre mondiale, les "classiques" Le Feu, de Barbusse, A l'Ouest rien de nouveau déjà cité, et Les croix de bois de Dorgelès.
Et pour comparer texte littéraire et non littéraire, une interview de M. Benasayag qui raconte comment il a survécu à la torture en Amérique latine http://www.philomag.com/lepoque/miguel-benasayag-au-mal-joppose-une-force-de-vie-plus-grande-10868
(je ne sais pas trop si c'est ce que tu cherches, mais je l'ai lu dernièrement et je me dis que ça peut être intéressant comme comparaison).

Oui, je l'ai lu aussi, bonne idée !

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par thrasybule le Jeu 12 Fév 2015, 21:59

@Margot a écrit:Il a écrit un livre sur ce qu'il croit avoir vécu en Allemagne: l'Espèce humaine"

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par Nadejda le Jeu 12 Fév 2015, 22:03

Autres oeuvres-témoignages sur la Shoah :
-Histoire d'une vie d'Appelfeld (il travaille beaucoup les perceptions enfantines)
-La Nuit d'Elie Wiesel (en particulier le passage où un enfant pendu signifie la perte de la foi ; ce récit initiatique peut aussi être mis en regard avec Etre sans destin, que Kertész considère comme un roman d'apprentissage à l'envers)
-Refus de témoigner de Ruth Klüger (dont la pensée iconoclaste est assez proche de celle de Kertész)
-Le Sang du ciel de Piotr Rawicz, roman incroyable d'un survivant polyglotte qu'on a longtemps jugé scandaleux à cause de sa tonalité (https://aquariumvert.wordpress.com/2013/01/05/le-sang-du-ciel-de-piotr-rawicz/)


En poésie :
-Chant du peuple juif assassiné de Katzenelson
-Le très grand poète yiddish Avrom Sutzkever
Spoiler:
   Sur la chaussée du ghetto en bringuebalant
   Est passée une charrette remplie de chaussures
   Encore chaude des pieds qui les avaient portées
   Cadeau effroyable des exterminés et j’ai
   Reconnu de ma mère la chaussure éculée
   A la bouche béante ourlée de lèvres ensanglantées.

   Courant derrière le convoi j’ai crié
   Je veux être offrande à ton amour
   Tomber à genoux et baiser
   La poussière de ta chaussure frémissante
   Et la sacrer phylactère sur mon front
   En prononçant ton nom
   Toutes les chaussures dans le brouillard des larmes
   Sont devenues chaussures de ma mère.
   Et ma main tendue est retombée inerte
   Se refermant comme sur le vide du rêve.
   Depuis ma conscience est une chaussure tordue.
-Miklos Radnoti, connu pour ses tous derniers poèmes retrouvés cousus dans ses poches (il avait été abattu d'une balle dans la nuque après une marche forcée de trois mois)
Spoiler:
Je suis tombé près de lui. Comme une corde qui saute,
son corps, roide, s’est retourné.
La nuque, à bout portant… Et toi comme les autres,
pensais-je, il te suffit d’attendre sans bouger.
La mort, de notre attente, est la rose vermeille.
Der springt noch auf[1], aboyait-on là-haut.
De la boue et du sang séchaient sur mon oreille.

Szentkirályszabadja, 31 octobre 1944
[1] « il remue encore », littéralement « sauter, bondir » comme si le corps, dans ses derniers soubresauts, était pour les soldats allemands un pantin maladroit.
Kertész, d'ailleurs, reprend exactement cet ordre allemand dans son Kaddish en souvenir de Radnoti.

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par thrasybule le Jeu 12 Fév 2015, 22:06

J'avais été bouleversé par La Nuit
Merci pour toutes les références poétiques.  Magnifique.

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par Mama le Jeu 12 Fév 2015, 22:06

Adren, merci beaucoup, j'ai ce texte.

trompettemarine, merci pour les extraits !

Cela dit l'axe porte moins sur ce qu'on a pu ou non dire sur le moment que sur la manière dont on a pu l'écrire après. Donc, je garderai peut-être d'autres extraits que le 3e, bien qu'il soit magnifique. Et l'interview va m'être très utile.

Nadejda, merci pour tout ça.

J'avais prévu sûr Appelfeld et Duras, maintenant je vais en ajouter... Cela dit je veux absolument ouvrir à plusieurs périodes du XXe, donc je vais devoir faire des choix... et garder tout le reste pour moi !

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par Mama le Jeu 12 Fév 2015, 22:42

Merci Thrasybule, dans L'Elimination j'ai retrouvé le passage dont tu parles, et un passage peu après qui convient encore mieux pour ce que je veux faire, sur les deux phrases "disséquer une femme vivante" "prélever tout le sang d'une femme" :
https://books.google.fr/books?id=4_P8s1EeK_8C&pg=PT42&lpg=PT42&dq=l%27%C3%A9limination,+le+mot+kamtech&source=bl&ots=xt0QGqOv7v&sig=tI93mEB0FME8LuMb0VPHX3XvVSw&hl=fr&sa=X&ei=9RzdVLbcBYvpUrzcgPAB&ved=0CCEQ6AEwAA#v=onepage&q&f=false

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Constituer un groupement de témoignages historiques et littéraires, ou comment écrire l'indicible...

Message par Oudemia le Jeu 12 Fév 2015, 23:05

Les Arméniens : j'avais déjà parlé de ce livre facile à lire, Loin de chez moi, de David Kherdian.

Il y a des pages d'Ernet Wiechert, dans Missa sine nomine, à propos de la fuite des Allemands de Prusse-Orientale.

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum