Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Reine Margot le Jeu 19 Fév 2015 - 19:15

http://pierre-jourde.blogs.nouvelobs.com/

Troisième et dernier volet de cette série consacrée à l’agacement provoqué par la façon dont on a évoqué les attentats du 11 janvier. « Rien à voir avec l’Islam », « islamophobie », « amalgame », des mots qui finissent par provoquer des ravages, à force de masquer la réalité. Des mots qui peuvent même tuer. Pour cette fois, ce sera le « nous sommes démunis » de profs censés faire respecter la minute de silence, et qui doivent tenter d’expliquer les rudiments de la démocratie à des jeunes qui considèrent que les journalistes et les juifs l’ont finalement cherché. Car on en est là. Et si il y en a que ça n’effraie pas, j’admire leur force d’âme.



Donc, pleurent certains profs, « nous sommes démunis », « on ne sait pas comment leur parler », et même, je la trouve excellente, « on n’a pas eu de formation là-dessus ». On dirait qu’en France, pour affronter n’importe quel cas un peu épineux de la vie professionnelle, ou de la vie tout court, il est indispensable d’avoir eu une formation. Pardon monsieur, je ne peux pas vous ramasser par terre, je n’ai pas eu de formation de secouriste. Pardon madame, je ne peux rien faire contre votre agresseur, je n’ai pas eu de formation de combat. Un prof, c’est censé avoir tout de même quelques idées sur la république, la presse, la laïcité, et même, allez, n’ayons peur de rien, l’histoire des idées ? Oui ou non ? C’est censé savoir parler à des jeunes ? Sinon, autant faire un autre métier.



Je ne sais pas, moi, il y aurait tout de même deux ou trois choses simples à dire.



On pourrait peut-être évoquer l’expression « caricature du Prophète » employée à tout bout de champ. Ce sont des caricatures au sens de dessin humoristique, c’est exact. Mais ce ne sont pas forcément des caricatures au sens où elles chercheraient à rabaisser et à ridiculiser leur objet. La couverture du Charlie Hebdo qui a suivi les attentats n’est une caricature que dans le premier sens. Quant aux fameuses « caricatures » danoises, leur objet n’était pas de se moquer du Prophète, mais de dénoncer deux choses : ceux qui utilisent son message à des fins sanglantes, et le fait qu’il soit dangereux d’émettre la moindre critique sur l’Islam. Donc, ceux qui les ont attaqués leur ont donné raison. Ont donc justifié l’existence de ces images. Premier point.



Que, deuxièmement, puisqu’on parle de ça, cette utilisation terroriste de l’Islam est condamnée, au moins officiellement, par les plus grandes instances de l’Islam, comme l’imam de la mosquée Al Azhar du Caire, de sorte que les caricaturistes danois ou français et les autorités spirituelles musulmanes seraient plutôt d’accord : c’est pas rigolo, ça ? Et que celui qui estime mieux connaître l’Islam que le recteur d’Al Azhar lève la main.



Que par conséquent, et c’est imparable, ce ne sont pas les gens de Charlie Hebdo qui caricaturent l’Islam, mais ceux qui les ont tués. Et que c’est eux qu’il faut attaquer, d’un point de vue musulman, comme des terroristes, certes musulmans, mais anti-islamiques.



Que, quatrièmement, toutes ces « caricatures » sur le Prophète étaient finalement bien gentilles, qu’elles auraient pu être infiniment pires, graveleuses, obscènes, sales, et que ce n’aurait pas été une raison pour les interdire pour autant. Que l’Islam a été relativement épargné par la tradition caricaturale française. Qu’il y a dans Hara Kiri, Charlie Hebdo, depuis longtemps, des images du Christ dégradantes, violentes, et que les chrétiens n’ont tué personne pour autant. (Et qu’au passage il faudrait se demander pourquoi, parmi toutes les religions c’est uniquement au nom de l’Islam qu’on fait des carnages. Etre musulman, c’est être hypersensible ?).

yesyes yesyes yesyes yesyes

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Olympias le Jeu 19 Fév 2015 - 19:34

veneration

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Aliceinwonderland le Jeu 19 Fév 2015 - 20:09

Et en plus c'est un écrivain génial...

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Simone Boué le Jeu 19 Fév 2015 - 20:31

Un grand homme!

_________________
Tant de pages, tant de livres qui furent nos sources d'émotion, et que nous relisons pour y étudier la qualité des adverbes ou la propriété des adjectifs.
E.C.

Simone Boué
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Reine Margot le Jeu 19 Fév 2015 - 20:33


_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Marlou.Bassboost le Jeu 19 Fév 2015 - 21:11

C'est très bien formulé. Mais des enseignants sont démunis par la méconnaissance de Charlie Hebdo et son humour... Ça existe.

_________________
Nelson Mandela : « en faisant scintiller notre lumière nous offrons la possibilité aux autres d'en faire autant »

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par liliepingouin le Jeu 19 Fév 2015 - 22:26

Je ne comprends pas la raison de tant de virulence à l'égard des enseignants qui disent se sentir démunis!

Je ne comprends pas "nous sommes démunis" comme "nous ne savons pas quoi dire", mais comme "nous ne savons pas comment le dire pour avoir une chance d'être entendu". Ce n'est à mon sens pas un manque d'arguments: mais comment ne pas se sentir démuni face à des élèves qui n'accordent aucune légitimité à la parole des enseignants? Que faire face à des élèves qui croient dur comme fer aux théories complotistes? Qui refusent d'entrer dans le dialogue? Qui refusent de travailler en histoire dès qu'il est question des juifs?
S'il suffisait de lire l'article de Pierre Jourde aux élèves pour les convaincre, ce serait si facile...

Personnellement je me sens tout à fait armée sur le fond, les arguments je peux les trouver, mais cela ne m'empêche pas, parfois, de me sentir totalement démunie devant les élèves.

C'est très facile de faire la leçon aux enseignants; c'est autre chose que de faire face sur le terrain tous les jours, de se battre au quotidien pour essayer de les transmettre, ces fameuses valeurs de la république, d'aller au front et d'essayer de mettre les élèves au travail, de leur apprendre à s'exprimer autrement que par la violence, de leur donner confiance en l'école et en l'avenir...

Les enseignants ont plus que jamais besoin de soutien et de confiance, pas de mépris ou de raillerie. Quand ils crient leur sentiment d'impuissance, pourquoi les prendre pour des imbéciles, plutôt que de comprendre qu'ils sont en difficulté, que l'exercice de leur métier est presque impossible, et qu'il faut leur tendre la main?

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Reine Margot le Jeu 19 Fév 2015 - 22:29

Pierre Jourde ne dit pas que c'est facile, simplement que les valeurs de la République ne vont pas de soi et qu'il ne faut pas s'étonner de devoir parfois se battre pour convaincre les élèves, car ce n'est jamais acquis.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par liliepingouin le Jeu 19 Fév 2015 - 22:45

Certaines phrases de l'article sont quand même ouvertement méprisantes:

"Donc, pleurent certains profs, « nous sommes démunis », « on ne sait pas comment leur parler », et même, je la trouve excellente, « on n’a pas eu de formation là-dessus »."

"Je ne sais pas, moi, il y aurait tout de même deux ou trois choses simples à dire."

ou bien encore
"Un prof, c’est censé avoir tout de même quelques idées sur la république, la presse, la laïcité, et même, allez, n’ayons peur de rien, l’histoire des idées ? Oui ou non ? C’est censé savoir parler à des jeunes ? Sinon, autant faire un autre métier."

Faire un autre métier, c'est facile à dire. Si on va tous faire un autre métier, il n'y aura plus personne devant les jeunes, et le problème ne fera que s'amplifier.
Moi j'ai envie de lui dire que si j'avais su à quel point ce serait dur, à quel point nous les profs pouvions être méprisés, à quel point je serais désarmée parfois, eh bien oui, j'aurais choisi un autre métier!!!
Je continue à y aller, parce que j'y crois encore un peu malgré tout, parce que je sais au fond de moi que, tout méprisés que nous sommes, nous jouons un rôle fondamental. Mais je ne sais pas si je vais pouvoir tenir. Je ne sais pas si j'arriverai toujours à me lever le matin.

Autant les arguments mis en avant dans l'article sont intéressants, autant les phrases que j'ai relevées me blessent. J'en pleurerais tiens, si les larmes des enseignants ne suscitaient pas chez lui le sarcasme.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par PauvreYorick le Jeu 19 Fév 2015 - 22:50

J'ai un peu peur personnellement que ce ne soit exactement le type d'article qui convainc tous les convaincus. Bon. Je me trompe peut-être.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Aliceinwonderland le Jeu 19 Fév 2015 - 22:54

@liliepingouin a écrit:Certaines phrases de l'article sont quand même ouvertement méprisantes:

"Donc, pleurent certains profs, « nous sommes démunis », « on ne sait pas comment leur parler », et même, je la trouve excellente, « on n’a pas eu de formation là-dessus »."

"Je ne sais pas, moi, il y aurait tout de même deux ou trois choses simples à dire."

ou bien encore
"Un prof, c’est censé avoir tout de même quelques idées sur la république, la presse, la laïcité, et même, allez, n’ayons peur de rien, l’histoire des idées ? Oui ou non ? C’est censé savoir parler à des jeunes ? Sinon, autant faire un autre métier."

Faire un autre métier, c'est facile à dire. Si on va tous faire un autre métier, il n'y aura plus personne devant les jeunes, et le problème ne fera que s'amplifier.
Moi j'ai envie de lui dire que si j'avais su à quel point ce serait dur, à quel point nous les profs pouvions être méprisés, à quel point je serais désarmée parfois, eh bien oui, j'aurais choisi un autre métier!!!
Je continue à y aller, parce que j'y crois encore un peu malgré tout, parce que je sais au fond de moi que, tout méprisés que nous sommes, nous jouons un rôle fondamental. Mais je ne sais pas si je vais pouvoir tenir. Je ne sais pas si j'arriverai toujours à me lever le matin.

Autant les arguments mis en avant dans l'article sont intéressants, autant les phrases que j'ai relevées me blessent. J'en pleurerais tiens, si les larmes des enseignants ne suscitaient pas chez lui le sarcasme.

Je ne pense pas qu'il faille l'interpréter ainsi. As-tu lu Festins secrets? Il sait très bien qu'enseigner est difficile, je pense qu'il veut inciter les professeurs à ne pas se laisser piéger dans le prêt à penser que veut leur imposer la ministre avec sa prétendue formation.
En tout cas l'article "Rien à voir avec l'islam" met précisément le doigt sur ce qui m'avait gênée dans l'interview d'Abd al Malik par Télérama.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par liliepingouin le Jeu 19 Fév 2015 - 23:02

Comment alors devrais-je interpréter "un prof c'est censé savoir parler à des jeunes? sinon autant faire un autre métier"?
Autant je ne crois pas à la solution miracle des formations, autant il ne faut pas se tromper de cible. On peut être contre ce discours, sans pour autant s'en prendre aux profs en difficulté. Et sans aller leur dire qu'ils n'ont qu'à faire un autre métier.
En tout cas, ce n'est vraiment pas ce que j'ai besoin d'entendre en ce moment. Je me le dis parfois bien assez, que j'aurais dû faire un autre métier.
Il y a peut-être les meilleurs intentions du monde derrière cet article, mais dans ce cas il est quand même très maladroit.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Balthazaard le Jeu 19 Fév 2015 - 23:10

J'aime bien les deux premiers articles mais celui là me gène...alors sans doute parce que cela parle des profs...ou plutôt parce que je ne peux m’empêcher de penser au collègue de philo dont on ne parle plus et qui semble avoir payé cher sa tentative d'expliquer au jeunes les rudiments de la démocratie sans tomber dans le formatage voulu par le ministère.

N'aurait-il pas mérité une petite tribune aussi?

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Chocolat le Ven 20 Fév 2015 - 0:54

Enfin, un peu de bon sens sur la question.

Merci, Pierre Jourde !


_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par User5899 le Ven 20 Fév 2015 - 6:19

@liliepingouin a écrit:Je ne comprends pas la raison de tant de virulence à l'égard des enseignants qui disent se sentir démunis!

Je ne comprends pas "nous sommes démunis" comme "nous ne savons pas quoi dire", mais comme "nous ne savons pas comment le dire pour avoir une chance d'être entendu". Ce n'est à mon sens pas un manque d'arguments: mais comment ne pas se sentir démuni face à des élèves qui n'accordent aucune légitimité à la parole des enseignants? Que faire face à des élèves qui croient dur comme fer aux théories complotistes? Qui refusent d'entrer dans le dialogue? Qui refusent de travailler en histoire dès qu'il est question des juifs?
S'il suffisait de lire l'article de Pierre Jourde aux élèves pour les convaincre, ce serait si facile...

Personnellement je me sens tout à fait armée sur le fond, les arguments je peux les trouver, mais cela ne m'empêche pas, parfois, de me sentir totalement démunie devant les élèves.

C'est très facile de faire la leçon aux enseignants; c'est autre chose que de faire face sur le terrain tous les jours, de se battre au quotidien pour essayer de les transmettre, ces fameuses valeurs de la république, d'aller au front et d'essayer de mettre les élèves au travail, de leur apprendre à s'exprimer autrement que par la violence, de leur donner confiance en l'école et en l'avenir...

Les enseignants ont plus que jamais besoin de soutien et de confiance, pas de mépris ou de raillerie. Quand ils crient leur sentiment d'impuissance, pourquoi les prendre pour des imbéciles, plutôt que de comprendre qu'ils sont en difficulté, que l'exercice de leur métier est presque impossible, et qu'il faut leur tendre la main?
Je suis partagé. Bien sûr, je ne songe pas un instant à contester la réalité de votre constat. En revanche, je ne suis pas du tout certain que ces élèves que vous avez en face de vous entendent, chaque fois que c'est nécessaire, la parole adverse idoine. Pour tout dire, en parlant avec mes propres collègues, je suis parfois atterré par leurs connaissances politiques, historiques, médiatiques, atterré par leur complète ignorance des principes républicains (république d'ailleurs régulièrement confondue avec la démocratie), atterré par la peur qu'ils manifestent dès lors qu'il s'agit de s'éloigner de la séquence en cours. C'est pour ça que sans nier l'ampleur de la tâche, je comprends la réaction et le propos de Pierre Jourde. Qui doit être enseignant, d'ailleurs.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Ergo le Ven 20 Fév 2015 - 7:43

Certes.

Mais face à des élèves qui vous expliquent qu'ils l'ont bien cherché (et que par ailleurs, Hervé Gourdel aussi, hein, il n'avait qu'à pas aller faire de l'escalade là-bas), on est dans un tel aveuglement et parfois dans une telle bêtise (et dit sans mépris, pour le coup) qu'on aura beau leur expliquer la caricature et la démocratie, c'est une goutte d'eau dans leurs croyances.

Alors bien sûr, nous avons été contents de constater que l'élève qui avait été au départ le plus "virulent" dans mon cours avait commencé à changer de discours en fin d'heure et était moins sûr le lendemain - mais c'est un élève correct, en termes de capacités intellectuelles, qui sait lire déjà et donc qui est à même d'entendre des arguments.

Face à tous ceux qui voulaient aller faire le jihad, c'est encore différent.

Et oui, je l'admets sans problème, face à une bonne partie de leur obscurantisme, je suis démunie - pas parce que je n'ai pas les arguments, mais parce que ceux du quartier ont davantage de poids.

Et ça, il va aussi falloir que certains l'entendent. Dans mon établissement, beaucoup de parents ne sont pas inquiets par ce à quoi leurs enfants sont confrontés au collège mais ce à quoi sont confrontés leurs enfants dans le quartier.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Marie Laetitia le Ven 20 Fév 2015 - 8:16

@liliepingouin a écrit:

Autant les arguments mis en avant dans l'article sont intéressants, autant les phrases que j'ai relevées me blessent. J'en pleurerais tiens, si les larmes des enseignants ne suscitaient pas chez lui le sarcasme.

topela Il y a des formules dans ce texte...

Et puis, moi en HG et EC je sais quoi dire. Mes collègues de français aussi. Mais dans certaines discplines, c'est nettement moins évident: en physiques, SVT, sport, musique, par exemple.


Dernière édition par Marie Laetitia le Sam 21 Fév 2015 - 10:40, édité 1 fois

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Rosanette le Ven 20 Fév 2015 - 8:36

@Marie Laetitia a écrit:
@liliepingouin a écrit:

Autant les arguments mis en avant dans l'article sont intéressants, autant les phrases que j'ai relevées me blessent. J'en pleurerais tiens, si les larmes des enseignants ne suscitaient pas chez lui le sarcasme.

topela Il y a des forumules dans ce texte...

Et puis, moi en HG et EC je sais quoi dire. Mes collègues de français aussi. Mais dans certaines discplines, c'est nettement moins évident: en physiques, SVT, sport, musique, par exemple.

Car par contre, je suis moyennement d'accord. Ce n'est pas le genre de débat qui doit être seulement récupéré par des collègues de philo/français/HG, sous prétexte que leur matière les autorise davantage à monter une "séance-minute" sur ces questions.

Je rejoins Jourde pour dire qu'un enseignant, quel qu'il soit, doit avoir quelques idées pour discuter de valeurs républicaines, puisque c'est aussi un bagage "humaniste et citoyen" qu'ils ont dû croiser au cours de leur scolarité et qu'ils ont intériorisé en voulant être prof et fonctionnaire.

Mais je rejoins les réserves par ailleurs sur ses propos. J'adore ses bouquins, son ton, mais il n'enseigne plus depuis quelques temps (sauf à la fac) et il fait ici preuve d'un manque d'élégance - et peut-être d'une méconnaissance face aux évolutions de l'école.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Marie Laetitia le Ven 20 Fév 2015 - 8:46

@Rosanette a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@liliepingouin a écrit:

Autant les arguments mis en avant dans l'article sont intéressants, autant les phrases que j'ai relevées me blessent. J'en pleurerais tiens, si les larmes des enseignants ne suscitaient pas chez lui le sarcasme.

topela Il y a des forumules dans ce texte...

Et puis, moi en HG et EC je sais quoi dire. Mes collègues de français aussi. Mais dans certaines discplines, c'est nettement moins évident: en physiques, SVT, sport, musique, par exemple.

Car par contre, je suis moyennement d'accord. Ce n'est pas le genre de débat qui doit être seulement récupéré par des collègues de philo/français/HG, sous prétexte que leur matière les autorise davantage à monter une "séance-minute" sur ces questions.

Je rejoins Jourde pour dire qu'un enseignant, quel qu'il soit, doit avoir quelques idées pour discuter de valeurs républicaines, puisque c'est aussi un bagage "humaniste et citoyen" qu'ils ont dû croiser au cours de leur scolarité et qu'ils ont intériorisé en voulant être prof et fonctionnaire.

Mais je rejoins les réserves par ailleurs sur ses propos. J'adore ses bouquins, son ton, mais il n'enseigne plus depuis quelques temps (sauf à la fac) et il fait ici preuve d'un manque d'élégance - et peut-être d'une méconnaissance face aux évolutions de l'école.

Je ne parle absolument pas de "récupération" mais de se sentir capable de, armé pour. Mes collègues de sport n'ont pas commenté les événements de janvier, parce qu'ils ne s'en sont pas sentis capables. Je ne leur jetterai pas la première pierre.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Rosanette le Ven 20 Fév 2015 - 8:59

Je n'entendais pas le terme récupérer dans un sens péjoratif.
Simplement, si la minute de silence tombe dans un cours d'EPS ou de physique, il vaut mieux que le prof sache présenter la chose, et si des dérapages ont lieu pendant son cours (où la parole est quand même souvent plus libre entre les élèves), il vaut mieux qu'il sache gérer et discuter.

Et ça, ce n'est pas tant une question de matière (même si on attend pas de lui qu'il ait d'autres formes de caricatures sur lui ou un cours tout fait sur l'histoire de la liberté d'expression) que de métier, à mon avis.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Carabas le Ven 20 Fév 2015 - 9:59

Je trouve cet article un peu simpliste. S'il n'y avait qu'à sortir les arguments qu'il donne pour convaincre les élèves, ma foi, il n'y aurait pas de problème.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Balthazaard le Ven 20 Fév 2015 - 12:16

Et surtout l'erreur que font tous les gens qui ne sont pas immergés dans le système, croire que tous les élèves sont perméables à l'argumentation...les problèmes viennent de ceux qui ne le sont pas

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Balthazaard le Ven 20 Fév 2015 - 12:21

@Reine Margot a écrit:http://pierre-jourde.blogs.nouvelobs.com/

. Mais ce ne sont pas forcément des caricatures au sens où elles chercheraient à rabaisser et à ridiculiser leur objet.


Encore une fois c'est très....très discutable , et je remarque le "pas forcément" et le conditionnel qui figurent des précautions qui montrent que l'auteur lui même n'est pas tout à fait à l'aise. Qu'il se dise que les élèves sont moins naïfs et malléables qu'il le pense et que c'est la brèche du discours qui sera attaquée en force.

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre Jourde répond aux enseignants "démunis" après Charlie

Message par Reine Margot le Ven 20 Fév 2015 - 18:12

Je crois que l'argument le plus efficace dans l'article est celui qui consiste à dire que sans la liberté de moquer la religion officielle qui était autrefois le Christianisme, pas de liberté pour les autres opinions. Donc toutes les religions doivent pouvoir être caricaturées, justement pour permettre la liberté de conscience.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum