Weblettres et les programmes de français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Weblettres et les programmes de français

Message par Ilse le Dim 3 Mai 2015 - 9:48

https://www.facebook.com/WebLettres/posts/903385936388883

J'avais plutôt l'impression d'un rejet de la réforme et du programme de français à lire les commentaires de leur liste de diffusion ... !

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Weblettres et les programmes de français

Message par Ilse le Dim 3 Mai 2015 - 9:55

interview de l'auteur des programmes :
https://www.facebook.com/WebLettres/posts/895452650515545

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Weblettres et les programmes de français

Message par Amaliah le Dim 3 Mai 2015 - 10:05

Impossible de diffuser la pétition sur la liste Weblettres! C'est contraire à leur charte ("... n'a pas vocation à organiser la contestation", je vous laisse rire!)! Mais c'est fait dans les commentaires! Twisted Evil
Insupportable de voir que la page s'annonce comme une synthèse des avis des professeurs qui accueillent avec une grande bienveillance cette réforme des programmes!
N'hésitez pas à poster!

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Weblettres et les programmes de français

Message par MUTIS le Dim 3 Mai 2015 - 10:17

Surtout que leur lecture s'appuie sur des contresens invraisemblables ! Ce programme représente une régression sans précédent par rapport au programme de 2008, qui n'est pas si mal. Un exemple de contresens absolu : on ferait désormais plus de place à l'humanisme !!!
je cite la présentation de Weblettres :
"Sur le fond, ce qui ressort des échanges, c’est globalement un accueil favorable des programmes. Parmi les avantages cités : davantage de liberté, interdisciplinarité, travail par compétences, meilleure liaison école-collège, place importante de l’écriture, travail en équipe, plus d’humanisme, plus de place pour une variété des pratiques et une diversité des approches, plus grande marge d’action, confiance donnée aux enseignants et aux élèves".
Le mot est totalement absent de ce projet et la ligne choisie est clairement anti-humaniste justement... Le travail littéraire n'est pas mis au service d'une exploration de l'humain mais au service de compétences purement fonctionnelles. Les rédacteurs n'ont même pas tenu compte des remarques de gens comme Gauchet ou... Meirieu !
http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/09/02/contre-l-ideologie-de-la-competence-l-education-doit-apprendre-a-penser_1566841_3232.html

Une petite citation au passage de Meirieu :
« L’obsession des compétences nous fait faire fausse route. Elle relève du « productivisme scolaire », réduit la transmission à une transaction et oublie que tout apprentissage est une histoire (…) Ces référentiels atomisent la notion même de culture et font perdre de vue la formation à la capacité de penser. »
Cherchez le mot humanisme dans le projet : vous ne le retrouverez pas. Alors que dans les programmes de 2008, bien meilleurs, c'est une ligne directrice... Ce n'est pas un hasard évidemment ! L'approche humaniste d'un Patrick Laudet est complètement rejetée... On comprend qu'il ait été tenu à l'écart de ces programmes où l'on retrouve certaines marottes qui ont fait tant de dégâts : la séquence, la première place à l'oral (!!!), l'absence de corpus de référence pour une culture commune, les compétences ...
Une vraie démolition de l'enseignement en Français


Dernière édition par MUTIS le Dim 3 Mai 2015 - 10:45, édité 1 fois

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Weblettres et les programmes de français

Message par Amaliah le Dim 3 Mai 2015 - 10:28

Et donc Weblettres ne peut pas diffuser le lien vers la pétition mais peut par contre la soutenir!! Pas d'esprit de contestation mais un soutien clair et net de la réforme.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Weblettres et les programmes de français

Message par MUTIS le Dim 3 Mai 2015 - 12:25

"Sur le fond, ce qui ressort des échanges, c’est globalement un accueil favorable des programmes. Parmi les avantages cités : davantage de liberté, interdisciplinarité, travail par compétences, meilleure liaison école-collège, place importante de l’écriture, travail en équipe, plus d’humanisme, plus de place pour une variété des pratiques et une diversité des approches, plus grande marge d’action, confiance donnée aux enseignants et aux élèves".

Juste quelques remarques... On se demande si les gens qui ont fait ce bilan ont lu le projet de programme !
- davantage de liberté : c'est faux au contraire. La liberté est niée et l'idéologie de la séquence est imposée. Le mot revient alors qu'il avait disparu du programme de 2008
- interdisciplinarité : alors que la progression chronologique permettait une interdisciplinarité avec l'histoire, les nouveaux programmes la rendent impossible. Plus de parcours chronologique et un fatras de références sans ordre logique et chronologique
- travail par compétences : voir les remarques de Gauchet, de Laudet, de Meirieu et de tous ceux qui sont lucides sur ce sujet. Cela ne résout rien et constitue une vision utilitariste et réductrice de l'enseignement en Français.
- meilleure liaison primaire-collège : en fait on déstructure la 6ème et l'on aligne le programme avec le primaire, ce qui est encore une régression en termes de contenus.
- place importante de l'écriture ! AU contraire : cette place était affirmée dans le programme de 2008 alors qu'aujourd'hui la première place doit être à l'oral !
- travail en équipes: des heures sont-elles prévues pour cela ??? C'est donc faux.
- plus d'humanisme : le mot a disparu du programme affiché (voir mon commentaire plus haut)
- variété des approches : c'est le contraire avec le dogme de la séquence et une approche très constructiviste prônée et imposée.
- plus grande marge d'action : avec des heures en moins ? C'est l'inverse... Plus grande marge d'inaction avec la baisse des horaires d'enseignements disciplinaires...
- confiance ... Nous a-t-on vraiment consultés ? Quelle confiance ?

On se demande si ceux qui ont proposé ces avis ont bien lu les programmes et comparé à celui de 2008... affraid


Dernière édition par MUTIS le Dim 3 Mai 2015 - 12:33, édité 2 fois

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Weblettres et les programmes de français

Message par Adso le Dim 3 Mai 2015 - 12:30

+ 1000 C'est désespérant! J'espère que les parents vont réagir!

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Weblettres et les programmes de français

Message par MUTIS le Dim 3 Mai 2015 - 15:06

Il faudrait conseiller à ceux qui donnent leur avis (sur Weblettres) de lire la réforme... et de lire l'analyse qu'en propose un auteur de manuels de référence...
http://www.*lien supprimé*.fr/nouveaux-programmes/nouveau-programme-de-francais-l-analyse-d-un-auteur-de-manuel-de-reference
Celle-ci aussi : http://ekladata.com/xSikVHQ4RgnnLVO4iw6NJhqKyXU/eduquer-sans-cultiver-nouveaux-programmes-de-francais-et-culture-litteraire.pdf
Et ensuite de donner une analyse plus sérieuse.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum