Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jenny
Médiateur

Inclusion des élèves d'ULIS sans AVS : peut-on refuser ? - Page 5 Empty Re: Inclusion des élèves d'ULIS sans AVS : peut-on refuser ?

par Jenny Mar 07 Fév 2023, 21:12
Voilà, il faut parfois faire confiance aux équipes. J’ai une majorité d’autistes cette année, mais pas que. Je fais régulièrement le point avec nos coordonnateurs (grosse structure ULIS, on en a donc plusieurs), chaque élève est différent et les adaptations varient.
Choup90
Choup90
Niveau 10

Inclusion des élèves d'ULIS sans AVS : peut-on refuser ? - Page 5 Empty Re: Inclusion des élèves d'ULIS sans AVS : peut-on refuser ?

par Choup90 Mar 07 Fév 2023, 21:27
Je suis dans une école avec ULIS. Pour l'inclusion des élèves, on s'adapte à ce qu'ils savent faire, en effet. J'en ai 3 cette année, et chacun a des aides différentes pour faire le travail (le même que le reste de la classe). Pour l'un, les aides sont très importantes, pour l'autre très légères et pour le 3ème, c'est surtout de le rassurer (et là, j'apprécierais très nettement d'avoir un AESH pour cette inclusion).
avatar
Malavita
Neoprof expérimenté

Inclusion des élèves d'ULIS sans AVS : peut-on refuser ? - Page 5 Empty Re: Inclusion des élèves d'ULIS sans AVS : peut-on refuser ?

par Malavita Mar 07 Fév 2023, 21:55
lene75 a écrit:
Malavita a écrit:

Je confirme, il y a de tout type de situation pour les ULIS et je trouve que le plus difficile sont les troubles cognitifs. En tout cas l'inclusion, c'est effectivement réalisé pour faire des économies. J'ai assisté récemment à une ESS, et c'était assez hallucinant : l'élève a une préconisation pour x heures mais l'établissement a besoin de l'AESH pour d'autres élèves, donc il aura y heures (en moins bien sûr...) et comme c'est un élève sérieux avec de bonnes notes et bien il risque de perdre ses aménagements l'année prochaine car les félicitations du conseil de classe, cela fait mauvais genre...

cafe

C'est ce vers quoi on s'orientait... trouble des fonctions cognitives.

Pour la dernière phrase, c'est l'absurdité du système : quand les aides sont efficaces, on les supprime. La psy scolaire me l'a dit clairement : pas de préventif, la prise en charge de l'enfant ne se fait que quand il est en décrochage scolaire avéré... c'est-à-dire quand il est trop tard et que c'est irrécupérable alors qu'on aurait pu l'éviter...

Je ne sais pas quel est la situation de ta fille, ni son âge, mais, par expérience, on voit la différence entre les élèves bien suivis et ceux qui ne le sont pas. Honnêtement la constitution des dossiers est très lourd mais personne n'est capable de savoir comment va évoluer le handicap. En plus, ce sont les parents qui connaissent le mieux leurs enfants et si vous pensez que cela peut-être salutaire, il faut le faire mais c'est un cheminement et une réflexion qui doit se faire à votre rythme aussi. J'ai cette année plusieurs ULIS en CAP dont une qui n'est plus ULIS pour je ne sais plus quelle raison (un problème de dossier où je ne sais quoi) et c'est clairement elle qui nous pose le plus de problème.

Par ailleurs, j'ai appris ces dernières semaines que :
  • si un élève ULIS intégrait un CFA, il perdait tous ses droits aux aides car monde du travail...

  • en cours de matières professionnelles l'élève n'avait pas droit aux heures d'AESH car c'était le milieu professionnel (bon la référente ULIS m'a fait une très mauvaise impression, du genre à ne pas comprendre que le cours est créé au fil de l'eau, en co-animation avec la classe et que non, on n'a pas de trace écrite fixe... Bref, j'ai un gros doute sur la véracité de ses propos)

  • qu'il ne fallait pas forcément donner à tout prix un diplôme à un élève ULIS (coucou les CCF et la bienveillance) car avec un diplôme, l'élève n'allait pas forcément avoir accès aux établissements de travailleurs handicapés puisqu'il a été capable d'obtenir son diplôme

  • que les travailleurs handicapés en établissement spécialisés dépendent du droit médical (ils sont considérés comme des patients) mais non du droit du travail et ne sont donc pas protégés en ayant par exemple accès à des syndicats.
MarieNo
MarieNo
Je viens de m'inscrire !

Inclusion des élèves d'ULIS sans AVS : peut-on refuser ? - Page 5 Empty Re: Inclusion des élèves d'ULIS sans AVS : peut-on refuser ?

par MarieNo Mer 08 Fév 2023, 14:12
youpeka a écrit:
Provence a écrit:
MarieNo a écrit:Depuis la loi de 2015, l'inclusion est la norme, que ça soit confortable ou pas pour chacun d'entre nous.
C’est un problème qui va, je crois, au-delà de la simple idée de confort.

Et faites de l'anglais dès la 6eme svp ! Que ça soit en inclusion ou dans la classe ulis car dans certains CAP, l'épreuve d'anglais est obligatoire et nombreux sont  les élèves qui disent " j'en n'ai jamais fait au collège ".

En tant que professeurs, je ne crois pas que nous ayons notre mot à dire sur la question.

Si bien-sûr, c'est un dialogue entre le coordonnateur Ulis et l'enseignant de langue pour que l'élève soit inclus dès la 6ème en langue car après bien-sûr l'écart se creuse..Si l'écart est trop important c'est alors au coordo à enseigner cette matière au sein du dispositif.


L'inclusion est une belle chose, sans moyens c'est juste un plan d'économie et de la maltraitance institutionnelle.
Milicus
Milicus
Niveau 6

Inclusion des élèves d'ULIS sans AVS : peut-on refuser ? - Page 5 Empty Re: Inclusion des élèves d'ULIS sans AVS : peut-on refuser ?

par Milicus Jeu 11 Mai 2023, 05:27
Les enseignants râlent parfois de devoir prendre plusieurs élèves ULIS dans leurs cours sans AESH mais vu que plein de collègues AESH sont absents, ils n'ont pas trop le choix.
C'est ça ou renvoyer les élèves chez eux, et ce n'est pas possible.

_________________
"J'ai seul la clef de cette parade sauvage." Arthur Rimbaud
Provence
Provence
Enchanteur

Inclusion des élèves d'ULIS sans AVS : peut-on refuser ? - Page 5 Empty Re: Inclusion des élèves d'ULIS sans AVS : peut-on refuser ?

par Provence Jeu 11 Mai 2023, 08:55
Milicus a écrit:Les enseignants râlent parfois de devoir prendre plusieurs élèves ULIS dans leurs cours sans AESH mais vu que plein de collègues AESH sont absents, ils n'ont pas trop le choix.
C'est ça ou renvoyer les élèves chez eux, et ce n'est pas possible.

Et donc il ne faudrait pas protester ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum