Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jacq
Grand Maître

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Jacq Mer 24 Avr 2019 - 20:05
pogonophile a écrit:@Jacq
Des aveux extorqués à un mineur, sans témoin, par un adulte, ça a quelle recevabilité à ton avis ? Quel commissariat va recevoir une telle déposition ? Quel avocat ne va pas se frotter les mains ?
Par contre au far west (ou dans les films de flics américains des années 80) ça marche super bien.

[...]

Le commissaire ? Et bien si on porte plainte contre un gamin il posera les questions au gamin au lieu de dire qu'il n'y a rien à voir (enfin, dans un système de justice). Il ne va pas se contenter, effectivement, de propos.

Mais on le lui redemande, au gamin. S'il avait "parlé" dans ton bureau, toi tout seul, qu'aurais-tu fait ensuite ? Peut-être le reconvoquer devant témoin. Pourquoi ne pas faire la même chose dans ce cas ? Maintenant le gamin reconnaît une nouvelle fois ou pas. Il est bien vrai qu'on ne peut convoquer un CD sur un élément oral et sans témoin, mais on demande de nouveau. Finalement, pourquoi le gamin aurait-il '"avoué" devant son prof et pas devant d'autres personnes ? Que l'on considère qu'il faille un autre aveux, ou non, oui, que l'on abandonne et traite le collègue de cow-boy quand le shériff reste planqué dans son bureau.
Maintenant tu peux continuer à parler de far west mais pour l'instant "ton" far west c'est que c'est le collègue qui demande sa mutation.


Jacq
Jacq
Grand Maître

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Jacq Mer 24 Avr 2019 - 20:08
pogonophile a écrit:

@Shere Khan
Désolé, les CdE n'ont pas le "devoir de soutenir" les enseignants quand ils font n'importe quoi.
Il s'est fait crever ses pneus, il se dépossède de l'affaire, il attend ; c'est la base même de la Justice dans n'importe quelle société qui se dit civilisée, en faire fi sous prétexte que l'émotion est légitime, c'est se prendre pour un cow-boy, qui au far west se fait justice lui-même. Désolé, la logique est inattaquable, même si ça contrevient ta marotte d'attaquer les chefs d'établissement au moindre prétexte. Celui qui a merdé ici, c'est l'enseignant, pas le chef.
Maintenir un CD après une bourde pareille, c'est le maximum envisageable.

Désolé pour les modo, de répondre deux fois, mais je n'avais pas vu la fin.
L'enseignant a fait n'importe quoi ? Pardon ? Il ne se fait pas justice, il pose question.
C'est ta logique qui n'est pas la bonne. On n'attaque pas les CDE sous n'importe quel prétexte. Ici l'enseignant n'a pas ***é".
Rassurons nous mutuellement : sois bien heureux de ne pas m'avoir dans ton équipe comme je suis bien heureux de ne pas t'avoir comme CDE.
V.Sullivan
V.Sullivan
Niveau 4

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par V.Sullivan Mer 24 Avr 2019 - 20:17
@Jacq a écrit:Désolé pour les modo,  de répondre deux fois, mais je n'avais pas vu la fin.
L'enseignant a fait n'importe quoi ? Pardon ? Il ne se fait pas justice, il pose question.
C'est ta logique qui n'est pas la bonne. On n'attaque pas les CDE sous n'importe quel prétexte. Ici l'enseignant n'a pas ***é".
Rassurons nous mutuellement : sois bien heureux de ne pas m'avoir dans ton équipe comme je suis bien heureux de ne pas t'avoir  comme CDE.

C'est précisément ça, le problème. Il n'a pas à poser question (c'est à dire mener un interrogatoire), depuis quand, d'ailleurs, ce sont les victimes qui mènent l'interrogatoire ?

Tout ce qu'il a fait, c'est court-circuiter les instances légales dans un mouvement d'humeur, ça peut lui paraître légitime, je ne dis pas le contraire, mais il ne faut pas ensuite s'étonner que les actes ont des conséquences, c'est d'ailleurs ce qu'on tente d'apprendre à nos élèves, non ?
Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Philomène87 Mer 24 Avr 2019 - 20:20
Ce que je trouve le plus choquant dans cette histoire c'est que la cde se soit permis d'engueuler de faire une remarque désagréable à l'enseignant devant l'élève, qui devait jubiler intérieurement. Ce n'est pas parce qu'on a merdé sous le coup de l'émotion qu'on devrait avoir droit à ce type de réaction.
Rendash
Rendash
Enchanteur

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Rendash Mer 24 Avr 2019 - 20:26
Il faut prendre aussi en compte le manque de confiance de plus en plus criant d'un nombre croissant d'enseignants envers la hiérarchie, y compris locale. Le climat "pas de vague" a fait beaucoup de dégâts ces dernières années, et l'on peut comprendre qu'une personne agressée ou victime d'actes de vandalisme tels que celui décrit par Luciano Poniatowski ne place pas immédiatement sa confiance en sa hiérarchie pour gérer le truc. A tort, sans doute ; mais les causes ne peuvent être occultées.

_________________
Situation tendue dans mon collège - Page 3 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Tamerlan Mer 24 Avr 2019 - 20:28
Non, pas d'accord. Je ne vois pas où est le problème si le collègue en question mène sa propre enquête en interrogeant un témoin et ensuite va voir le chef d'établissement avec les éléments dont il dispose. Si j'en crois le premier message c'est le chef d'établissement qui est en tort. Il suffisait qu'elle se fasse confirmer en réinterrogeant le témoin. J'aimerais bien qu'on me cite précisément les points de droit qui l'interdisent. Et pas "on ne pas faire justice soi-même" puisqu'il ne s'agit pas ici de "faire justice" mais juste de rassembler des éléments afin d'éclairer l'autorité disciplinaire.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
User17095
Érudit

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par User17095 Mer 24 Avr 2019 - 20:35
C'est une question de procédure : des aveux obtenus
1 par un adulte
2 ayant autorité
3 victime
4 seul à seul, sans témoin
5 d'un mineur
...n'ont aucune valeur.
Au contraire, le fait qu'ils aient été obtenus ainsi jette le doute sur tout le reste de la procédure. A partir de là, c'est hyper simple de rétorquer "oui mais il s'est senti menacé, il a paniqué, et même devant le chef d'établissement il n'a pas osé se dédire, par peur des représailles." Comment contrer un coup pareil ? C'est plié. Et même si le CD vote l'exclusion, ce sera cassé en appel en trois secondes.
Quant tout repose sur des aveux, puisqu'il n'y a pas de témoin de confiance, il est indispensable que ces aveux soient au dessus de tout doute.

La seule manière de faire qui vaille, c'est que le CdE interroge, avec un tiers, sans la victime. Et dans ce cas, il fait écrire, dater, signer.
En général je commence d'ailleurs par ça, faire écrire, ça prend le temps que ça prend, et si l'écrit est mensonger, j'explique ce que ça implique et fait venir les parents. La plupart du temps ça marche, mais ce n'est pas infaillible.

@Rendash
Tu as sûrement raison sur le problème de confiance.
Raison de plus pour ne pas se laisser guider par ses émotions ou son intuition, et plutôt prendre conseil de gens qui connaissent le droit (au plus proche, le premier représentant syndical aurait déconseillé d'aller interroger soi-même).
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Tamerlan Mer 24 Avr 2019 - 20:43
pogonophile a écrit:C'est une question de procédure : des aveux obtenus
1 par un adulte
2 ayant autorité
3 victime
4 seul à seul, sans témoin
5 d'un mineur
...n'ont aucune valeur.
Au contraire, le fait qu'ils aient été obtenus ainsi jette le doute sur tout le reste de la procédure. A partir de là, c'est hyper simple de rétorquer "oui mais il s'est senti menacé, il a paniqué, et même devant le chef d'établissement il n'a pas osé se dédire, par peur des représailles." Comment contrer un coup pareil ? C'est plié. Et même si le CD vote l'exclusion, ce sera cassé en appel en trois secondes.
Quant tout repose sur des aveux, puisqu'il n'y a pas de témoin de confiance, il est indispensable que ces aveux soient au dessus de tout doute.

La seule manière de faire qui vaille, c'est que le CdE interroge, avec un tiers, sans la victime. Et dans ce cas, il fait écrire, dater, signer.
En général je commence d'ailleurs par ça, faire écrire, ça prend le temps que ça prend, et si l'écrit est mensonger, j'explique ce que ça implique et fait venir les parents. La plupart du temps ça marche, mais ce n'est pas infaillible.

C'est bien là où nous ne sommes pas d'accord. Ce qui fait foi, ce n'est pas le témoignage (ou les aveux) obtenu par le collègue, c'est la réitération du témoignage devant le CDE, préférablement hors de la présence de l'enseignant. Et là je ne vois pas où la procédure est en péril.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
exvivo
exvivo
Niveau 8

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par exvivo Mer 24 Avr 2019 - 20:54
Oui, pourquoi le CDE n'a-t-il pas convoqué le présumé coupable pour vérifier les aveux obtenus par l'enseignant pour que cela rentre dans la "procédure" ?
avatar
User17095
Érudit

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par User17095 Mer 24 Avr 2019 - 20:58
@Tamerlan a écrit:
C'est bien là où nous ne sommes pas d'accord. Ce qui fait foi, ce n'est pas le témoignage (ou les aveux) obtenu par le collègue, c'est la réitération du témoignage devant le CDE, préférablement hors de la présence de l'enseignant. Et là je ne vois pas où la procédure est en péril.

Il y a eu interférence au préalable, et dans ce cas on peut toujours arguer que les premiers aveux ayant été obtenus sous la contrainte, leur répétition est faite par peur des conséquences. Regarde l'histoire de Patrick Dils par exemple.

J'entends bien que dans la vraie vie, tout ne peut pas se dérouler comme le papier dit que ça devrait se faire.
A la place de la CdE, sur une situation moins grave, j'aurais probablement agi tout de même ; mais là, sachant que c'est nécessairement la sanction la plus lourde, qu'on a des gens procéduriers en face, donc qui sont tout à fait susceptibles de faire appel et d'obtenir satisfaction, je me serais retrouvé pieds et poings liés.
Prezbo
Prezbo
Érudit

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Prezbo Mer 24 Avr 2019 - 21:03
@Rendash a écrit:Il faut prendre aussi en compte le manque de confiance de plus en plus criant d'un nombre croissant d'enseignants envers la hiérarchie, y compris locale. Le climat "pas de vague" a fait beaucoup de dégâts ces dernières années, et l'on peut comprendre qu'une personne agressée ou victime d'actes de vandalisme tels que celui décrit par Luciano Poniatowski ne place pas immédiatement sa confiance en sa hiérarchie pour gérer le truc. A tort, sans doute ; mais les causes ne peuvent être occultées.

Je viens de relire le message initial pour être bien sûr du déroulement des faits.

@Luciano Poniatowski a écrit:Tout commence quand mon collègue décide d'exclure de son cours un élève pénible. C'est la première fois de l'année qu'il exclut. Le lendemain, son pneu de voiture a été crevé volontairement. On suspecte fortement l'élève précédemment exclu. Les soupçons s'intensifient quand on apprend qu'il a séché les cours le jour même avec un autre élève. On apprend plus tard qu'ils se sont enfuis par le parking enseignant, où sont situées les voitures des professeurs. Un conseil de discipline est décidé pour les deux élèves en question, mais ma principale ne veut pas mettre le pneu crevé en motif, faute de preuve et s'en tient à la seule fuite de l'établissement.

Le problème est peut-être là : à partir du moment où il y avait des motifs objectifs de soupçonner l'élève, la principale a-t-elle seulement pris la peine de le convoquer et l'interroger dans un cadre formel ?
Gilles B.
Gilles B.
Niveau 7

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Gilles B. Mer 24 Avr 2019 - 21:04
Le second comparse était présent or il n'a pas été entendu par l'enseignant semble-t-il.
Son témoignage, s'il venait à corroborer celui de son camarade, résoudrait-il le problème ?
liliepingouin
liliepingouin
Érudit

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par liliepingouin Mer 24 Avr 2019 - 21:07
En gros, si je comprends bien, la seule chose qui compte, c'est le respect de la procédure.
L'éducation, l'humain, on s'en fiche.
L'élève n'est plus un enfant sous l'autorité des adultes, que ceux-ci ont la responsabilité d'éduquer de façon humaniste, mais un justiciable ordinaire à traiter à égalité avec les justiciables adultes.
Quand avons-nous renoncé à l'autorité bienveillante, la vraie, pour nous réfugier derrière la lettre parfois inhumaine du droit?
Cette affaire m'attriste profondément. Un enseignant amer, un élève qui risque de développer un sentiment de toute-puissance et d'impunité et tous les autres qui auront compris que la règle c'est pas vu-pas pris...

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Tamerlan Mer 24 Avr 2019 - 21:11
On peut toujours arguer des tas des choses. C'est pourquoi d'ailleurs en droit on est sorti de la culture de l'aveu depuis un temps certain pour celle du témoignage et de la preuve. L'aveu recueilli par le CDE, en présence du CPE par exemple, peut être questionné de la même manière. Ici on est dans le cas, à mon sens, d'un excessive prudence de la CDE qui aboutit à un déni de justice alors que le recueil de la réitération du témoignage complété d'éléments d'enquête auraient sans doute pu fournir un dossier suffisamment solide. Au final on a quoi ? Une équipe enseignante défiante et démotivée. Il me semble qu'il aurait été moins risqué moralement, managérialement et juridiquement de monter le dossier.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
tit871
Niveau 7

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par tit871 Mer 24 Avr 2019 - 21:23
pogonophile a écrit:@tit871
Le principe même de la Justice, c'est de déposséder de l'affaire : on ne se fait pas justice soi-même, on ne conduit pas l'enquête soi-même. Si on y tient, j'appelle ça "faire le cow-boy", on se croit au far west.

Dans le cas présent, pas de preuve pas d'aveu, donc un conseil de discipline pour un autre motif, le but étant de protéger le collègue en faisant sortir l'élève. Le narrateur dit "on prend alors les devants" : c'est donc le choix de ne pas laisser les instances faire leur travail.
On peut trouver qu'elles le font mal, mais si on y réfléchit un instant, on sait que le faire à leur place ne va pas aider la procédure, au contraire.
Avoir maintenu le conseil de discipline après une bourde pareille, c'est tout de même considérer qu'il y a matière à maintenir l'autre motif, mais de fait ça exclut toute possibilité de l'évocation du pneu crevé. C'est peut-être ce qui explique le rejet de l'exclusion par le CD, qui aura considéré que le motif de base n'était pas suffisant, et refusé d'inclure le pneu dans la réflexion (était-il seulement au courant ?).

Maintenant évidemment, quand on parle de ses élèves comme de "sauvageons", avec les connotations que véhicule le mot, on se situe dans un système de valeurs assez particulier, où l'effroi et le mépris se trouvent les motivations qu'ils peuvent, et où effectivement, on peut ne pas voir en quoi serrer un enfant dans un coin pour lui extorquer des aveux peut être problématique, et foutre en l'air une procédure normalisée.

@LadyOlenna
Je suis tout à fait partisan des mesures de responsabilisation, mais elles s'inscrivent dans une démarche éducative, et sont des sanctions ; c'est à dire qu'elles excluent une autre décision comme une exclusion définitive.
Dans un cas pareil, si on estime nécessaire de protéger un personnel, on n'est pas dans le même registre.
Ma question concernait en fait @Daiphi qui semble trouver peu efficace l'exclusion définitive, mais ne propose pas d'alternative.

j'en ai assez de ces discours de gens qui sont dans leur bureau et qui ont fui la salle de classe et qui donnent des leçons à ceux qui sont réellement devant les élèves. La crise sociale des derniers mois rappellent à quel point le déni de la réalité des petites gens sur le terrain est est d'une violence inouïe. Le mépris , cher Monsieur, oui je l'ai envers ces élèves qui n'en sont pas, qui ont la haine de la France, n'ont aucune envie de savoir et de culture et viennent atomiser des classes parmi lesquels d'autres veulent s'en sortir. Ô bien sur vous êtes surement dans le discours victimaire des ces pauvres âmes , discours qui a tué notre système d'où l'autorité a disparu et ses repères avec.Tant qu"on continuera à considérer que des gens comme moi (de classe sociale pauvre, qui ont réussi à l'école grâce à des parents qui poussaient au travail, au respect du maître) sont des vieux-jeu (pour pas dire autre chose) et que ce seront les adeptes de la bienveillance, de l'élève au centre de tout et du rejet de la sanction, çà risque pas aller mieux car on doit gérer des jeunes qui ne sont en rien des élèves et on est donc obligé de faire de l'animation car dès l'instant où on est exigeant ( et la plupart- dans mon expérience- le veulent) tout nous dit de ne pas l'être: vous notez trop sévère (dixit l'ipr), vous faites du frontal c'est pas bien ( ipr), vous êtes dur avec les élèves ( dixit le cde), tout est fait pour les caliner, ne pas les pousser, là où moi j'éai vécu l'ascenceur social grâce à des exigeants...pitoyable
Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Philomène87 Mer 24 Avr 2019 - 21:35
Tit871, je souscris à tout ce que tu dis, par contre cette phrase

@tit871 a écrit:
j'en ai assez de ces discours de gens qui sont dans leur bureau et qui ont fui la salle de classe et qui donnent des leçons à ceux qui sont réellement devant les élèves

est une attaque personnelle gratuite.

Finalement, on est tous le fainéant de quelqu'un.
avatar
tit871
Niveau 7

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par tit871 Mer 24 Avr 2019 - 21:37
euh vous n'avez pas entendu parler des élèves "qui ne sont pas Charlie", vous ne lisez pas sur twitter ces messages d'ado qui conspuent la France lors de l'incendie de Notre-Dame, vous n'avez donc pas d'élèves français qui se revendiquent d'une autre nationalité alors qu'ils sont français?...Oh désolé il faut taire cette réalité, pardon le politiquement correct ici aussi?
avatar
tit871
Niveau 7

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par tit871 Mer 24 Avr 2019 - 21:41
@Philomène87 a écrit:Tit871, je souscris à tout ce que tu dis, par contre cette phrase

@tit871 a écrit:
j'en ai assez de ces discours de gens qui sont dans leur bureau et qui ont fui la salle de classe et qui donnent des leçons à ceux qui sont réellement devant les élèves

est une attaque personnelle gratuite.

Finalement, on est tous le fainéant de quelqu'un.

je n'ai jamais dit fainéant, vous déformez totalement les propos. Enfin qu'on vienne pas me dire que les discours des Ipr et CDE sont souvent éloignés de notre réalité, enseignants face aux élèves, il suffit de lire ce forum et écoutez tout simplement les enseignants pour savoir cela
Shere Khan
Shere Khan
Niveau 10

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Shere Khan Mer 24 Avr 2019 - 21:44
@Jacq a écrit:
pogonophile a écrit:

@Shere Khan
Désolé, les CdE n'ont pas le "devoir de soutenir" les enseignants quand ils font n'importe quoi.
Il s'est fait crever ses pneus, il se dépossède de l'affaire, il attend ; c'est la base même de la Justice dans n'importe quelle société qui se dit civilisée, en faire fi sous prétexte que l'émotion est légitime, c'est se prendre pour un cow-boy, qui au far west se fait justice lui-même. Désolé, la logique est inattaquable, même si ça contrevient ta marotte d'attaquer les chefs d'établissement au moindre prétexte. Celui qui a merdé ici, c'est l'enseignant, pas le chef.
Maintenir un CD après une bourde pareille, c'est le maximum envisageable.

Désolé pour les modo,  de répondre deux fois, mais je n'avais pas vu la fin.
L'enseignant a fait n'importe quoi ? Pardon ? Il ne se fait pas justice, il pose question.
C'est ta logique qui n'est pas la bonne. On n'attaque pas les CDE sous n'importe quel prétexte. Ici l'enseignant n'a pas ***é".
Rassurons nous mutuellement : sois bien heureux de ne pas m'avoir dans ton équipe comme je suis bien heureux de ne pas t'avoir  comme CDE.

L'enseignant aurait fait "n'importe quoi" , donc, pas de soutien, c'est bien commode ! Et sa CDE alors ? Non, je ne cherche pas de prétextes pour dézinguer tous les chefs d'établissement, j'en ai eu qui nous soutenaient et qui ne se réfugiaient pas vers des propos qui sentent la langue de bois à plein nez. En fait, la vraie raison du discours, c'est que les parents, qui ont engendré un voyou, sont peut-être procéduriers, alors, méfions-nous. Si ce n'est pas la loi du plus fort, je ne sais pas ce que c'est. J'arrête là, pas la peine de discuter. Et je te serre la main, Jack, ainsi qu'à quelques autres. Solidarité !

_________________
Les socialistes, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.. Twisted Evil
Un éléphant (républicain…) ça Trump énormément (celle-là, j'en suis très fier) yesyes
Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Philomène87 Mer 24 Avr 2019 - 21:49
@tit871 a écrit:
@Philomène87 a écrit:Tit871, je souscris à tout ce que tu dis, par contre cette phrase

@tit871 a écrit:
j'en ai assez de ces discours de gens qui sont dans leur bureau et qui ont fui la salle de classe et qui donnent des leçons à ceux qui sont réellement devant les élèves

est une attaque personnelle gratuite.

Finalement, on est tous le fainéant de quelqu'un.

je n'ai jamais dit fainéant, vous déformez totalement les propos. Enfin qu'on vienne pas me dire que les discours des Ipr et CDE sont souvent éloignés de notre réalité, enseignants face aux élèves, il suffit de lire ce forum et écoutez tout simplement les enseignants pour savoir cela

"qui sont dans leur bureau et qui ont fui la salle de classe"

Tu aimerais ce genre de sortie sur ta profession (évidemment pas dans ces termes), venant de la part de quelqu'un qui ne te connaît ni d'Eve ni d'Adam et qui ne sait pas comment tu bosses ?
C'est gratuit, c'est tout. Tous les cde ne sont pas planqués dans leur bureau et n'ont pas changé de métier pour fuir la salle de classe...
doubledecker
doubledecker
Esprit éclairé

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par doubledecker Mer 24 Avr 2019 - 21:56
@Philomène87 a écrit:
@tit871 a écrit:
@Philomène87 a écrit:Tit871, je souscris à tout ce que tu dis, par contre cette phrase

@tit871 a écrit:
j'en ai assez de ces discours de gens qui sont dans leur bureau et qui ont fui la salle de classe et qui donnent des leçons à ceux qui sont réellement devant les élèves

est une attaque personnelle gratuite.

Finalement, on est tous le fainéant de quelqu'un.

je n'ai jamais dit fainéant, vous déformez totalement les propos. Enfin qu'on vienne pas me dire que les discours des Ipr et CDE sont souvent éloignés de notre réalité, enseignants face aux élèves, il suffit de lire ce forum et écoutez tout simplement les enseignants pour savoir cela

"qui sont dans leur bureau et qui ont fui la salle de classe"

Tu aimerais ce genre de sortie sur ta profession (évidemment pas dans ces termes), venant de la part de quelqu'un qui ne te connaît ni d'Eve ni d'Adam et qui ne sait pas comment tu bosses ?
C'est gratuit, c'est tout. Tous les cde ne sont pas planqués dans leur bureau et n'ont pas changé de métier pour fuir la salle de classe...

Merci, vraiment.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
Jacq
Jacq
Grand Maître

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Jacq Mer 24 Avr 2019 - 21:57
pogonophile a écrit:
@Tamerlan a écrit:
C'est bien là où nous ne sommes pas d'accord. Ce qui fait foi, ce n'est pas le témoignage (ou les aveux) obtenu par le collègue, c'est la réitération du témoignage devant le CDE, préférablement hors de la présence de l'enseignant. Et là je ne vois pas où la procédure est en péril.

Il y a eu interférence au préalable, et dans ce cas on peut toujours arguer que les premiers aveux ayant été obtenus sous la contrainte [...] .

Je souscris à tes propos... En plus, quelle contrainte ? Quelle contrainte y aurait-il plus en face d'un enseignant qu'en face d'un CPE ou d'un CDE ? Notre collège avait un annuaire pour frapper sans laisser de traces ? Quelle contrainte ? Il y a plus de contrainte face à un enseignant, face à un CPE ou face à un CDE ?

@liliepingouin a écrit:En gros, si je comprends bien, la seule chose qui compte, c'est le respect de la procédure.
L'éducation, l'humain, on s'en fiche.
[...]

Question de taille de la quéquette, de hiérarchie... si le CDE ou le CPE seul avait obtenu la même réponse de  l'élève nous n'en serions pas là. Mais c'est la procédure...

@tit871 a écrit:
pogonophile a écrit:@tit871
Le principe même de la Justice, c'est de déposséder de l'affaire : on ne se fait pas justice soi-même, on ne conduit pas l'enquête soi-même. Si on y tient, j'appelle ça "faire le cow-boy", on se croit au far west.

[...] .

j'en ai assez de ces discours de gens qui sont dans leur bureau et qui ont fui la salle de classe et qui donnent des leçons à ceux qui sont réellement devant les élèves. [...]

Grâce à eux nous ne vivons plus dans le Far West... on se prend  les balles (même factices). Je n'ai aucune envie de faire le boulot d'un CDE, mais lâcher un collègue comme cela. Je le redis. Là il n'y a pas mort d'homme. Ok. Pneus crevés, dommage matériel et donc financier. Pas mort d'homme. Qu'en serait-il si notre collègue n'avait rien vu et c'était foutu en l'air ? Minorer ce type d'agissement c'est minorer une atteinte à la vie de la personne. Ok, le gamin n'a sans doute pas pensé cela (ce que je pense, connaissant nos gamins, même s'ils peuvent être agressifs cela ne va pas plus loin), mais laisser penser que son agissement est anodin, laisser dire que parce qu'il était seul les aveux ne sont pas recevables - et ne pas chercher à corroborer les propos tenus "en privé", cela, c'est meurtrier !

Résumons :
- Tu as avoué mais devant ton prof seulement, donc cela ne compte pas.
- Tu as crevé le pneu de ton prof, il s'en est rendu compte, n'est pas mort en route ensuite, et tu as avoué seulement devant lui, donc cela ne compte pas.
- Monsieur X : vous n'êtes pas mort, c'est l'essentiel pour l'institution, pour le reste, comme l'élève a avoué devant vous seulement puisque nous n'avons pas pris le temps de demander ensuite à l'élève de confirmer, tout va bien....

Pas de vague, école de la confiance, la hiérarchie nous protège et forme ses apprenants à être des citoyens responsables de leurs actes.
Dhaiphi
Dhaiphi
Grand sage

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Dhaiphi Mer 24 Avr 2019 - 22:01
@Philomène87 a écrit:Tous les cde ne sont pas planqués dans leur bureau et n'ont pas changé de métier pour fuir la salle de classe...
Tous non, une majorité sûrement pas mais quelques uns peut-être. Je ne pense pas que tit871 se livrait à une attaque personnelle.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]
doubledecker
doubledecker
Esprit éclairé

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par doubledecker Mer 24 Avr 2019 - 22:04
@Dhaiphi a écrit:
@Philomène87 a écrit:Tous les cde ne sont pas planqués dans leur bureau et n'ont pas changé de métier pour fuir la salle de classe...
Tous non, une majorité sûrement pas mais quelques uns peut-être. Je ne pense pas que tit871 se livrait à une attaque personnelle.

Peut être pas mais lorsque la phrase vient en réponse immédiate à un message de pogonophile le doute est permis.

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
Jacq
Jacq
Grand Maître

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Jacq Mer 24 Avr 2019 - 22:07
@Dhaiphi a écrit:
@Philomène87 a écrit:Tous les cde ne sont pas planqués dans leur bureau et n'ont pas changé de métier pour fuir la salle de classe...
Tous non, une majorité sûrement pas mais quelques uns peut-être. Je ne pense pas que tit871 se livrait à une attaque personnelle.

Nous parlons ici d'une affaire particulière, d'un prof, d'un élève, d'un CDE, d'un CPE, et pas de tous ! Mes CDE n'ont jamais été des planqués, j'ai toujours eu de bon et même de très bons CDE, impliqués et suivant les affaires dans l'intérêt des élèves et donc dans celui des enseignants parce que les deux vont ensemble. Et il y a des prof qui font défaut comme il y a des personnels encadrants...
Philomène87
Philomène87
Esprit éclairé

Situation tendue dans mon collège - Page 3 Empty Re: Situation tendue dans mon collège

par Philomène87 Mer 24 Avr 2019 - 22:22
Le message était adressé à Pogonophile, à sa place j'aurais pris ça pour une attaque personnelle.

Pour faire le parallèle, c'est comme si un enseignant écrivait qu'il est normal de donner du travail pendant les vacances, et qu'un lecteur du Figaro débarquait pour dire "c'est facile de dire ça quand on a 4 mois de vacances et qu'on ressort tous les ans les mêmes préparations et les mêmes évaluations".
L'auteur du message prendrait cette remarque pour lui, puisque ce serait une réaction à ce qu'il a écrit.
Je ne sais pas si je me fais bien comprendre, m'enfin, j'ai dit ce que j'avais à dire.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum