Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Tivinou
Grand sage

Explication linéaire au lycée - Page 12 Empty Re: Explication linéaire au lycée

par Tivinou Dim 11 Fév 2024, 08:24
Je ne m'enregistre pas : l'enregistrement a un caractère "définitif" qui ne correspond pas à ma façon de faire ; il faudrait que ce soit parfait, et ça ne l'est jamais. 
Mais je présente l'exposé en 10 minutes en classe à la fin de l'étude linéaire quand j'ai le temps.


Dernière édition par Tivinou le Dim 11 Fév 2024, 16:35, édité 1 fois
NLM76
NLM76
Grand Maître

Explication linéaire au lycée - Page 12 Empty Re: Explication linéaire au lycée

par NLM76 Dim 11 Fév 2024, 09:29
cannelle21 a écrit:Cela me fait réfléchir. Je m'enregistre aussi régulièrement pour mes STMG et généralement cet enregistrement a pour objectif d'être un modèle. D'où une production très soignée, même si elle est construite à partir des remarques faites en cours. Tu me fais m'interroger sur les inconvénients de mon modèle et je vais peut-être également envisagée de faire quelque chose de plus "naturel"...
Bref, je m'interroge.

Sinon, je pose ça ici, mais mes élèves aiment beaucoup quand il y a un enregistrement final. Ce sont eux qui me le disent. Cela leur permet de revoir leurs textes un peu partout.

Prochaine étape pour l'étude linéaire 7 : que ce soit eux qui s'enregistrent.

Je me demande si pour les séries techno, un enregistrement léché n'est pas préférable. Mais je dois reconnaître qu'en première techno, je n'aurais pas fait Rabelais.
Très réticent à l'idée de les faire s'enregistrer de façon formelle. Je fais cette recommandation régulièrement, mais en l'air.

_________________
Sites du grip :
  • http://instruire.fr
  • http://grip-editions.fr

Mon site : www.lettresclassiques.fr

«Boas ne renonça jamais à la question-clé : quelle est, du point de vue de l'information, la différence entre les procédés grammaticaux observés ? Il n'entendait pas accepter une théorie non sémantique de la structure grammaticale et toute allusion défaitiste à la prétendue obscurité de la notion de sens lui paraissait elle-même obscure et dépourvue de sens.» [Roman Jakobson, Essais de linguistique générale, "La notion de signification grammaticale selon Boas" (1959)]
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum