Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
yranoh
Niveau 9

latin : enseigner cas par cas (et non par déclinaison) : des exemples ? - Page 2 Empty Re: latin : enseigner cas par cas (et non par déclinaison) : des exemples ?

par yranoh Mer 15 Juil 2020 - 14:32
Peut-être que ces élèves de 6e maîtrisaient mieux les fonctions que les 5e aujourd'hui . On doit passer beaucoup de temps sur chaque cas ; le temps file et on se retrouve tard dans l'année (en fait, à la toute fin quand on a une heure, et encore) à utiliser un vocabulaire un peu rare, mais seulement de la première déclinaison.

@virgere : d'aucuns disent que la 5e est la plus simple. Mais le problème du peu de vocabulaire augmente.

Un avantage à étudier en même temps les 2 premières déclinaisons, c'est que les élèves assimilent la 1re au féminin et la 2e (sauf neutre) au masculin. J'agrémente mon cours d'un "le plus souvent" pour la justesse, mais j'évite de le faire remarquer. Cela n'ajoute donc pas vraiment de difficultés je trouve. Et on peut ajouter des adjectifs de la première classe sans faire de cours en début d'année. Pratique pour travailler l'attribut du sujet.
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

latin : enseigner cas par cas (et non par déclinaison) : des exemples ? - Page 2 Empty Re: latin : enseigner cas par cas (et non par déclinaison) : des exemples ?

par trompettemarine Mer 15 Juil 2020 - 14:47
@Nitnelav a écrit:Bonjour,

le titre du topic peut être trompeur Smile , car il laisse entendre que lorsqu'on étudie par cas, on n'étudie pas par déclinaison (parce qu'enseigner par cas peut signifier qu'on étudie le sens d'un cas, ce qui ne nécessite pas forcément d'observer toutes les flexions possibles, ou bien qu'on étudie son sens et en même temps toutes les flexions possibles). Pour Lingua latina per se illustrata, par exemple, il y a bien une étude par cas dans les premiers chapitres (on cherche à faire comprendre le sens d'un cas, autour de la première et de la deuxième déclinaison), puis lorsque le sens des cas est compris, on introduit dans les chapitres suivants l'étude des trois autres déclinaisons.
Le problème de toutes ces questions didactiques de fond, c'est qu'elles devraient pouvoir être traitées à l'aune de la recherche scientifique (et elle n'existe presque pas dans notre discipline). Faut-il lire des textes originaux ou bien fabriqués? Parler le latin pour l'apprendre est-il utile ou non? Comment apprendre efficacement le vocabulaire rencontré dans les textes? etc.
Personnellement, je suis plutôt séduit par l'approche Orberg (au sujet des cas, comme pour le reste), mais je ne saurais apporter de preuves scientifiques que cela fonctionne mieux. Je me fonde sur mon impression personnelle, quelques arguments de fond et observations empiriques... mais rien ne me dit que tout cela n'est pas une succession de choix biaisés opérés par mon esprit. Je vois bien aussi que nous contractons, dans la pratique, des habitudes qui nous interdisent parfois de penser ces problèmes à nouveaux frais.
Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il serait bon que le travail universitaire en Lettres Classiques s'empare de ces questions didactiques.

Hors-sujet mais question sérieuse : combien reste-t-il d'Universités qui proposent un parcours de Lettres classiques en France ?
virgere
virgere
Neoprof expérimenté

latin : enseigner cas par cas (et non par déclinaison) : des exemples ? - Page 2 Empty Re: latin : enseigner cas par cas (et non par déclinaison) : des exemples ?

par virgere Mar 21 Juil 2020 - 15:04
Je viens de recevoir le mnuel de NLM, j'attaque ma lecture ! Et je reçois incessamment sous peu celui à la couverture noire. Merci pour ces références !
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

latin : enseigner cas par cas (et non par déclinaison) : des exemples ? - Page 2 Empty Re: latin : enseigner cas par cas (et non par déclinaison) : des exemples ?

par trompettemarine Mar 21 Juil 2020 - 15:15
@virgere a écrit:Je viens de recevoir le mnuel de NLM, j'attaque ma lecture ! Et je reçois incessamment sous peu celui à la couverture noire. Merci pour ces références !
Pour ce dernier (la couverture noire), tu trouveras quelques petites erreurs rapides à corriger.

Il existe un deuxième tome beaucoup plus axé sur la syntaxe. C'est du latin à l'ancienne : exercices d'applications, traduction, thème grammatical, puis lecture des classiques en latin dans le texte : César, Cicéron, etc. ; à la fin se trouvent des versions de différents auteurs, chacune portant sur un point de syntaxe, des tableaux de conjugaison, et deux lexiques, un pour la version, l'autre pour le thème.
C'était le niveau troisième : il convient maintenant à des étudiants.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum