Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
EdithW
Neoprof expérimenté

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par EdithW Mer 2 Déc 2020 - 9:50
C’est le CDE qui décide de l’ouverture du CDI, pas les docs. Si le CDE n’est pas capable d’imposer le mercredi ou le vendredi, alors que ça se défend pédagogiquement, c’est son problème. Les profs des autres disciplines émettent bien des vœux ? Les docs aussi et aucune loi ne les autorise à imposer leurs horaires perso. Et les CDE font aussi avec l’EDT général, une fois les 30h de doc placées (et pas de trous, sauf CDE inhumain, j’en ai eu un qui retirait de mon EDT toutes les recrés, et donc m’imposait 30 minutes de travail gratuit -la récréation étant le seul moment où on voit les collègues- par jour), il y a forcément des mécontents. Aux profs qui veulent quelque chose de monter au créneau. Mais l’argument « les élèves ne peuvent jamais y aller » n’est pas toujours très vrai. On me le dit dans collège 1... alors que je ne vois quasiment pas les élèves aux récréations où j’ouvre. Sauf s’il fait froid. Mais ce n’est pas mon idée de la fréquentation du CDI qui se transforme alors en annexe du foyer et cour de récréation au chaud.

Il suffit que le CDI soit fermé pour déclencher les vocations de fréquentation chez des élèves qui n’y viennent jamais.
Parenthèse
Parenthèse
Érudit

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Parenthèse Mer 2 Déc 2020 - 11:48
@EdithW a écrit:

Il suffit que le CDI soit fermé pour déclencher les vocations de fréquentation  chez des élèves qui n’y viennent jamais.

Ça me rappelle un certain confinement avec les librairies fermées...
avatar
Cath
Bon génie

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Cath Mer 2 Déc 2020 - 13:03
@Honchamp a écrit:
@Sosony a écrit:Ma constante agressivité est peut-être dû à la situation. Devoir justifier sans cesse de ce qui relève de l’évidence. Ça ne vous dérange pas qu’on reproche à une collègue de ne pas travailler sur toute l’amplitude d’ouverture d’un établissement, moi si...
Est-ce la faute de la Professeure documentaliste si le système ne met pas les moyens pour que le CDI soit davantage ouvert.

Il ne s'agit pas de faire travailler la doc 45 h. Mais fermer systématiquement le mercredi matin et le vendredi après-midi, pendant des années, que dire...

La très grande majorité des professeurs ne fixe pas elle-même son emploi du temps.
La plupart du temps , les EDT sont subis.
Et quand, une année,  nous avons un excellent EDT, qui favorise notre vie personnelle, nous ne pouvons pas le reproduire, hélas, pendant plusieurs années.

Comme quoi, nous n'avons pas tout à fait les mêmes contraintes et les mêmes avantages.

Sinon, s'il y avait plus de docs, effectivement, la question de l'ouverture ne se poserait plus.

(J'ai connu un proviseur, au lycée, qui voulait une ouverture continue du CDI 8 h-18 h, et sans fermeture le midi). C'était possible car il y avait 2 docs. C'était bien. Il y avait même un créneau jusque 16 h le mercredi après-midi, pour les internes , et par la suite ceux qui le souhaitaient).





Il s'agit aussi de ne pas s'opposer, quand on est doc, au recrutement d'un personnel qui serait là sur les créneaux de fermeture, précisément.
avatar
Cath
Bon génie

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Cath Mer 2 Déc 2020 - 13:05
@EdithW a écrit:C’est le CDE qui décide de l’ouverture du CDI, pas les docs. Si le CDE n’est pas capable d’imposer le mercredi ou le vendredi, alors que ça se défend pédagogiquement, c’est son problème. Les profs des autres disciplines émettent bien des vœux ? Les docs aussi et aucune loi ne les autorise à imposer leurs horaires perso. Et les CDE font aussi avec l’EDT général, une fois les 30h de doc placées (et pas de trous, sauf CDE inhumain, j’en ai eu un qui retirait de mon EDT toutes les recrés, et donc m’imposait 30 minutes de travail gratuit -la récréation étant le seul moment où on voit les collègues- par jour), il y a forcément des mécontents. Aux profs qui veulent quelque chose de monter au créneau. Mais l’argument « les élèves ne peuvent jamais  y aller » n’est pas toujours très vrai. On me le dit dans collège 1... alors que je ne vois quasiment pas les élèves aux récréations où j’ouvre. Sauf s’il fait  froid. Mais ce n’est pas mon idée de la fréquentation du CDI qui se transforme alors en annexe du foyer et cour de récréation au chaud.

Il suffit que le CDI soit fermé pour déclencher les vocations de fréquentation  chez des élèves qui n’y viennent jamais.

Jamais vu ça en 30 ans. J'ai raconté à un autre endroit comment une de mes classes n'avait tout simplement jamais accès au cdi (sauf exception) en raison des horaires. Une classe de filles, très sérieuses, qui ne demandaient que ça pourtant.
Kensei
Kensei
Niveau 8

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Kensei Mer 2 Déc 2020 - 16:14
@Cath a écrit:
@EdithW a écrit:C’est le CDE qui décide de l’ouverture du CDI, pas les docs. Si le CDE n’est pas capable d’imposer le mercredi ou le vendredi, alors que ça se défend pédagogiquement, c’est son problème. Les profs des autres disciplines émettent bien des vœux ? Les docs aussi et aucune loi ne les autorise à imposer leurs horaires perso. Et les CDE font aussi avec l’EDT général, une fois les 30h de doc placées (et pas de trous, sauf CDE inhumain, j’en ai eu un qui retirait de mon EDT toutes les recrés, et donc m’imposait 30 minutes de travail gratuit -la récréation étant le seul moment où on voit les collègues- par jour), il y a forcément des mécontents. Aux profs qui veulent quelque chose de monter au créneau. Mais l’argument « les élèves ne peuvent jamais  y aller » n’est pas toujours très vrai. On me le dit dans collège 1... alors que je ne vois quasiment pas les élèves aux récréations où j’ouvre. Sauf s’il fait  froid. Mais ce n’est pas mon idée de la fréquentation du CDI qui se transforme alors en annexe du foyer et cour de récréation au chaud.

Il suffit que le CDI soit fermé pour déclencher les vocations de fréquentation  chez des élèves qui n’y viennent jamais.

Jamais vu ça en 30 ans. J'ai raconté à un autre endroit comment une de mes classes n'avait tout simplement jamais accès au cdi (sauf exception) en raison des horaires. Une classe de filles, très sérieuses, qui ne demandaient que ça pourtant.
Ben, tu as dû mal voir alors abi
Bien sûr que c'est le CDE qui nous impose notre emploi du temps. Dans le meilleur des cas, il prend en compte certains de nos voeux, comme il le fait (ou pas) pour vos voeux (mercredi libre, départ plus tôt le soir, etc). Au pire il fait ce qu'il veut. Mais toujours en respectant nos 30h sur place. Ce qui est bien sûr incompatible avec une ouverture maximale 5 jours sur 7 de 8h à 17h30, temps du midi compris. Donc, soit il y a un deuxième doc, soit un autre personnel, soit il y aura forcément des moments où le CDI sera fermé à certaines classes dont le seul créneau de libre tombera pendant ladite fermeture (c'est pas de chance). Et ce n'est pas forcément notre faute.
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par EdithW Mer 2 Déc 2020 - 16:19
Quand tu dis "jamais accès" cela veut dire sur le temps de classe (en cours, avec un enseignant) ou en dehors (récrés, permanences, trous de l'EDT, midi...)?

Il me semble qu'un CDE élabore son EDT et voit ensuite les créneaux où le/la doc doit absolument être présent (selon le fonctionnement du bahut, TPE, heure de 6è pour ceux qui en font, ateliers divers...), et propose un EDT du CDI en fonction. Les profs  des autres disciplines émettent un ou deux voeux et rien ne leur garantit qu'il seront  exaucés, idem pour le doc, qui ne peut pas compter sur son mercredi ou son vendredi après-midi, si les nécessités de service demandent qu'il soit au CDI sur ces créneaux.

CDE ou la personne chargée des EDT doit équilibrer les heures d'accès aux salles spécifiques donc tous les profs de SVT ou de musique ne peuvent pas être là aux mêmes horaires... Ensuite, c'est une "négociation" entre personnes raisonnables aussi (normalement).  Je ne dis pas que certains n'exagèrent pas (j'ai connu une doc qui avait un cours de yoga le lundi à 14h, elle partait à 13h et revenait à 16h30 jusqu'à 19h (internat),  depuis des années, ce qui fait que le CDI était fermé pendant 3h30 et que la doc qui a pris sa succession s'est retrouvée avec un trou énorme le lundi (néo tit, pas facile de demander des changements quand on débute). Mais ce sont des cas extrêmes, en général, on trouve un terrain d'entente. Mais je persiste à dire que ce que tu dénonces à juste titre (une classe qui n'a jamais accès au CDI), se règle avec le CDE (ou les responsables de niveau)... en amont.

J'ai même renoncé à certains postes, incompatibles avec mon organisation familiale (un gros lycée privé avec internat et prépas, où il fallait rester deux soirs par semaine jusqu'à 21h, avec un mari travaillant le soir et trois jeunes enfants, c'était impossible pour moi, et un autre où je devais arriver à 7h45, impossible en plein hiver avec les routes dangereuses et les horaires de garderie). Rien à faire pour négocier, je peux vous l'assurer. Et je connais pas mal de docs dans mon cas. Il ne faut pas croire qu'on dicte nos horaires (ou alors, je me fais avoir depuis bientôt 20 ans Wink ). la seule chose que j'ai pu décider, ce sont mes jours de décharge syndicale quand j'étais en région parisienne, pour lesquels j'étais remplacée, donc pas d'impact réel.

Cette année, je devais travailler le mardi dans collège 2, j'avais tout calé (nounou pour le matin pour la petite- je pars avant 7h, 2h de route -, inscription à la cantine, etc) et deux jours avant la rentrée on m'a dit que c'était le jeudi finalement. Je n'ai rien eu à dire. Dans collège 1, on a des "activités" projets etc. le vendredi donc il est hors de question que je n'y sois pas le vendredi, hors de question que je ne sois pas là entre 16h30 et 17h30 pour accueillir les élèves pendant l'étude. Et la CDE me donne le choix du second jour...

C'est peut-être spécifique à l'enseignement privé, les docs du public pourront me renseigner là-dessus...
avatar
Cath
Bon génie

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Cath Mer 2 Déc 2020 - 16:22
@Kensei : Je maintiens : toutes les docs que j'ai vues ont toujours choisi leur emploi du temps, à leur convenance, dans la limite bien sûr de leurs 30h sur place. Ricaner n'y changera rien. Sinon il serait très surprenant qu'une doc jeune sans enfant ait systématiquement et contre son gré à te lire son vendredi après-midi libéré, vendredi qui se transformerait contre son gré toujours en mercredi dès qu'elle a des enfants, emploi du temps immuable d'année en année.
Pour le reste, si tu lis ce que j'écris et non ce que tu interprètes, j'ai juste dit qu'il n'est pas normal selon moi qu'une doc s'oppose au recrutement d'une personne qui tiendrait le cdi quand elle n'est pas là.
avatar
Cath
Bon génie

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Cath Mer 2 Déc 2020 - 16:29
@EdithW a écrit:Quand tu dis "jamais accès" cela veut dire sur le temps de classe (en cours, avec un enseignant) ou en dehors (récrés, permanences, trous de l'EDT, midi...)?

Il me semble qu'un CDE élabore son EDT et voit ensuite les créneaux où le/la doc doit absolument être présent (selon le fonctionnement du bahut, TPE, heure de 6è pour ceux qui en font, ateliers divers...), et propose un EDT du CDI en fonction. Les profs  des autres disciplines émettent un ou deux voeux et rien ne leur garantit qu'il seront  exaucés, idem pour le doc, qui ne peut pas compter sur son mercredi ou son vendredi après-midi, si les nécessités de service demandent qu'il soit au CDI sur ces créneaux.

CDE ou la personne chargée des EDT doit équilibrer les heures d'accès aux salles spécifiques donc tous les profs de SVT ou de musique ne peuvent pas être là aux mêmes horaires... Ensuite, c'est une "négociation" entre personnes raisonnables aussi (normalement).  Je ne dis pas que certains n'exagèrent pas (j'ai connu une doc qui avait un cours de yoga le lundi à 14h, elle partait à 13h et revenait à 16h30 jusqu'à 19h (internat),  depuis des années, ce qui fait que le CDI était fermé pendant 3h30 et que la doc qui a pris sa succession s'est retrouvée avec un trou énorme le lundi (néo tit, pas facile de demander des changements quand on débute). Mais ce sont des cas extrêmes, en général, on trouve un terrain d'entente. Mais je persiste à dire que ce que tu dénonces à juste titre (une classe qui n'a jamais accès au CDI), se règle avec le CDE (ou les responsables de niveau)... en amont.

J'ai même renoncé à certains postes, incompatibles avec mon organisation familiale (un gros lycée privé avec internat et prépas, où il fallait rester deux soirs par semaine jusqu'à 21h, avec un mari travaillant le soir et trois jeunes enfants, c'était impossible pour moi, et un autre où je devais arriver à 7h45, impossible en plein hiver avec les routes dangereuses et les horaires de garderie). Rien à faire pour négocier, je peux vous l'assurer. Et je connais pas mal de docs dans mon cas. Il ne faut pas croire qu'on dicte nos horaires (ou alors, je me fais avoir depuis bientôt 20 ans Wink ). la seule chose que j'ai pu décider, ce sont mes jours de décharge syndicale quand j'étais en région parisienne, pour lesquels j'étais remplacée, donc pas d'impact réel.

Cette année, je devais travailler le mardi dans collège 2, j'avais tout calé (nounou pour le matin pour la petite- je pars avant 7h, 2h de route -, inscription à la cantine, etc) et deux jours avant la rentrée on m'a dit que c'était le jeudi finalement. Je n'ai rien eu à dire. Dans collège 1, on a des "activités" projets etc. le vendredi donc il est hors de question que je n'y sois pas le vendredi, hors de question que je ne sois pas là entre 16h30 et 17h30 pour accueillir les élèves pendant l'étude. Et la CDE me donne le choix du second jour...

C'est peut-être spécifique à l'enseignement privé, les docs du public pourront me renseigner là-dessus...

Quand je dis "jamais, sauf hasard", c'est exactement ça. Le cdi est fermé aux récréations. Il est fermé de 12h à 13h (normal, pause déjeuner) mais certains élèves déjeunent à 11h ou à 13h et ne pourraient aller au cdi que de 12h à 13h. Nos élèves (LP) ayant beaucoup d'heures par semaine, ils ont rarement du temps libre (sauf absence ponctuelle d'un prof, donc). Mais entre le club manga ou autre (3 élèves), les réunions de la doc (?), les séances au cdi (qui est donc fermé), les heures d'ouverture se réduisent comme peau de chagrin, au détriment des élèves.
D'où l'intérêt de recruter un personnel pour le jour de fermeture, toujours le mercredi (il y a cours matin ET après-midi chez nous) pour une doc avec enfant.
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par EdithW Mer 2 Déc 2020 - 17:52
Quand j’ai débuté, à mi-temps, il y avait une aed au CDI le reste du temps. Quand je suis passée à plein temps, elle a continué, le CDI était ouvert 8h-18h et 8h-12h le mercredi, sans interruption, c’était top. Mais ça coûtait un mi-temps d’aed. Et ça n’a pas duré ! La fille qui m’assistait a dû accepter de plus en plus d’heures hors cdi... jusqu’à ne plus y mettre les pieds. Et tout le monde râlait que le CDI était tout le temps fermé. Alors que je faisais peu d’activités exigeant une fermeture (séance orientation, ciné-club au cinéma à côté). C’est vrai qu’on pourrait ne pas manger et ne pas aller à la rencontre des collègues qui, dans leur immense majorité, ne viennent pas jusqu’à nous (faute de temps). Et j’ai aussi dû suivre une formation à la noix sur plusieurs semaines après mon concours, sans remplacement bien sûr.
Sosony
Sosony
Niveau 3

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Sosony Mer 2 Déc 2020 - 18:21
@Cath a écrit:@Kensei : Je maintiens : toutes les docs que j'ai vues ont toujours choisi leur emploi du temps, à leur convenance, dans la limite bien sûr de leurs 30h sur place. Ricaner n'y changera rien. Sinon il serait très surprenant qu'une doc jeune sans enfant ait systématiquement et contre son gré à te lire son vendredi après-midi libéré, vendredi qui se transformerait contre son gré toujours en mercredi dès qu'elle a des enfants, emploi du temps immuable d'année en année.
Pour le reste, si tu lis ce que j'écris et non ce que tu interprètes, j'ai juste dit qu'il n'est pas normal selon moi qu'une doc s'oppose au recrutement d'une personne qui tiendrait le cdi quand elle n'est pas là.

Je sais par expérience que les mercredi et les vendredis après-midi sont les moments idéaux pour faire sa gestion tranquillement parce qu’à ces moments pas un chat ne vient vous perturber.
Ça ne me choque donc en rien d’entendre que le CDI soit fermé sur des créneaux où l’affluence est quasi désertique. Des logiciels existent pour quantifier les passages et permettre de décider avec le CDE à quel moment il semble le plus opportun de fermer.

Des collègues qui s’opposeraient à un recrutement. C’est bien la première fois que j’entends ça. Je demande désespérément sur chacun de mes bilans de fin d’année, l’ouverture d’un poste pour couvrir les besoins de l’établissement sans aucun succès et je ne suis pas la seule dans ce cas.

Quant aux particularités que vous exposez sur le fait que certains collègues n’ouvriraient que quelques heures par semaine pour n’accueillir que des petits mignons. Encore une fois, des incompétents il y en a dans toutes les matières et même plus largement dans tous les boulots.

Nous nous tirons une balle dans le pied en nous laissant diviser de la sorte.
Les Psychologues de l’EN ne feront bientôt plus d’orientation...
Un grand nombre de collègues COPSY se sont d’ailleurs reconvertis en catimini sans que personne ne réagisse. Résultat les PP se retrouvent plus que jamais à faire le travail de ces personnels en voie de disparition.
Je ne donne pas cher de notre matière dans les années à venir si chacun pense à ses propres intérêts et à la façon dont il voudrait interpréter le rôle de chacun.
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par EdithW Mer 2 Déc 2020 - 18:33
@Cath a écrit:
@EdithW a écrit:Quand tu dis "jamais accès" cela veut dire sur le temps de classe (en cours, avec un enseignant) ou en dehors (récrés, permanences, trous de l'EDT, midi...)?

Il me semble qu'un CDE élabore son EDT et voit ensuite les créneaux où le/la doc doit absolument être présent (selon le fonctionnement du bahut, TPE, heure de 6è pour ceux qui en font, ateliers divers...), et propose un EDT du CDI en fonction. Les profs  des autres disciplines émettent un ou deux voeux et rien ne leur garantit qu'il seront  exaucés, idem pour le doc, qui ne peut pas compter sur son mercredi ou son vendredi après-midi, si les nécessités de service demandent qu'il soit au CDI sur ces créneaux.

CDE ou la personne chargée des EDT doit équilibrer les heures d'accès aux salles spécifiques donc tous les profs de SVT ou de musique ne peuvent pas être là aux mêmes horaires... Ensuite, c'est une "négociation" entre personnes raisonnables aussi (normalement).  Je ne dis pas que certains n'exagèrent pas (j'ai connu une doc qui avait un cours de yoga le lundi à 14h, elle partait à 13h et revenait à 16h30 jusqu'à 19h (internat),  depuis des années, ce qui fait que le CDI était fermé pendant 3h30 et que la doc qui a pris sa succession s'est retrouvée avec un trou énorme le lundi (néo tit, pas facile de demander des changements quand on débute). Mais ce sont des cas extrêmes, en général, on trouve un terrain d'entente. Mais je persiste à dire que ce que tu dénonces à juste titre (une classe qui n'a jamais accès au CDI), se règle avec le CDE (ou les responsables de niveau)... en amont.

J'ai même renoncé à certains postes, incompatibles avec mon organisation familiale (un gros lycée privé avec internat et prépas, où il fallait rester deux soirs par semaine jusqu'à 21h, avec un mari travaillant le soir et trois jeunes enfants, c'était impossible pour moi, et un autre où je devais arriver à 7h45, impossible en plein hiver avec les routes dangereuses et les horaires de garderie). Rien à faire pour négocier, je peux vous l'assurer. Et je connais pas mal de docs dans mon cas. Il ne faut pas croire qu'on dicte nos horaires (ou alors, je me fais avoir depuis bientôt 20 ans Wink ). la seule chose que j'ai pu décider, ce sont mes jours de décharge syndicale quand j'étais en région parisienne, pour lesquels j'étais remplacée, donc pas d'impact réel.

Cette année, je devais travailler le mardi dans collège 2, j'avais tout calé (nounou pour le matin pour la petite- je pars avant 7h, 2h de route -, inscription à la cantine, etc) et deux jours avant la rentrée on m'a dit que c'était le jeudi finalement. Je n'ai rien eu à dire. Dans collège 1, on a des "activités" projets etc. le vendredi donc il est hors de question que je n'y sois pas le vendredi, hors de question que je ne sois pas là entre 16h30 et 17h30 pour accueillir les élèves pendant l'étude. Et la CDE me donne le choix du second jour...

C'est peut-être spécifique à l'enseignement privé, les docs du public pourront me renseigner là-dessus...

Quand je dis "jamais, sauf hasard", c'est exactement ça. Le cdi est fermé aux récréations. Il est fermé de 12h à 13h (normal, pause déjeuner) mais certains élèves déjeunent à 11h ou à 13h et ne pourraient aller au cdi que de 12h à 13h. Nos élèves (LP) ayant beaucoup d'heures par semaine, ils ont rarement du temps libre (sauf absence ponctuelle d'un prof, donc). Mais entre le club manga ou autre (3 élèves), les réunions de la doc (?), les séances au cdi (qui est donc fermé), les heures d'ouverture se réduisent comme peau de chagrin, au détriment des élèves.
D'où l'intérêt de recruter un personnel pour le jour de fermeture, toujours le mercredi (il y a cours matin ET après-midi chez nous) pour une doc avec enfant.

Il y a un fil où les profs-docs en LP se plaignent de ne jamais voir les élèves et se mettent en quatre pour inventer des activités pour les attirer...

Si l'idée c'est d'avoir accès à un lieu où imprimer un document en cata et être au chaud (souvent le cas... quand mes élèves comprennent que je n'imprime pas un document à 10H pour le cours de 10h05, en lâchant pour ce faire mon activité en cours bien sûr, ils viennent beaucoup moins), il n'y a en effet, pas besoin de passer un CAPES et un AED peut le faire. Nous sommes aussi responsables de l'organisation et de la politique d'accueil du CDI, différente selon les cas...
Idem pour l'interdiction d'accéder aux ordinateurs sur une récréation. Pas le temps faire un vrai travail,  et surtout, les élèves prennent la très mauvaise habitude de compter sur le CDI pour un travail de dernière minute (le texte d'anglais tapé à la va-vite sur Reverso abi, la page de wikipedia imprimée sans même changer les polices... ) . ça n'empêche pas de faire des exceptions bien sûr, quand c'est demandé poliment, et pas avec un "mais j'vais rater mon bac et ça s'ra de vot'faute si j'peux pas imprimer la page m'dame".
Kensei
Kensei
Niveau 8

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Kensei Mer 2 Déc 2020 - 18:50
@Cath a écrit:@Kensei : Je maintiens : toutes les docs que j'ai vues ont toujours choisi leur emploi du temps, à leur convenance, dans la limite bien sûr de leurs 30h sur place. Ricaner n'y changera rien. Sinon il serait très surprenant qu'une doc jeune sans enfant ait systématiquement et contre son gré à te lire son vendredi après-midi libéré, vendredi qui se transformerait contre son gré toujours en mercredi dès qu'elle a des enfants, emploi du temps immuable d'année en année.
Pour le reste, si tu lis ce que j'écris et non ce que tu interprètes, j'ai juste dit qu'il n'est pas normal selon moi qu'une doc s'oppose au recrutement d'une personne qui tiendrait le cdi quand elle n'est pas là.
Je n'interprète rien, je te réponds sur la question des emplois du temps, pas sur celle d'une opposition au recrutement de personnel supplémentaire (je n'y suis pas opposée, dans la mesure du respect des compétences de chacun évidemment). Je constate simplement que tu as tendance à faire une généralité de ton expérience personnelle avec les docs que tu as croisées. Ce n'est pas ce que tu dénonces que je remets en question, c'est l'impression de généralisation hâtive.

Et je ne vois pas où dans mon message précédent j'aurais dit quelque chose de ressemblant à : "une doc jeune sans enfant ait systématiquement et contre son gré à te lire son vendredi après-midi libéré, vendredi qui se transformerait contre son gré toujours en mercredi dès qu'elle a des enfants"
Je dis juste que nous n'avons pas le choix définitif de notre emploi du temps. Le CDE n'accepte pas systématiquement nos voeux, quels qu'ils soient. Si donner le mercredi aux collègues qui ont des enfants est assez courant en effet, cela n'est pas automatique pour autant. Mais de toutes façons, le problème de fond c'est le manque de documentalistes pour avoir une ouverture maximale.

Et je préfère ricaner plutôt que m'énerver vainement...
Lagomorphe
Lagomorphe
Niveau 9

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Lagomorphe Mer 2 Déc 2020 - 20:00
J'avoue ne pas avoir lu tout le fil avant d'apporter cette contribution: dans mon lycée, la doc organise plein de choses, beaucoup de conférences (d'un niveau qui peut être assez pointu à destination notamment des élèves de CPGE), des expos, des visites de musées, des rencontres avec des journalistes. Peut-être souhaite-t-elle aussi enseigner, je n'en ai jamais discuté avec elle, mais elle en est certainement capable, je l'ai vu tenir magistralement une classe lors d'une visite d'expo. Des CPGE littéraires et commerciales bénéficieraient certainement d'une formation de sa part. Sauf que voilà: tout cela prend du temps, et par ailleurs élèves et parents exigent que le CDI soit ouvert sur les plus larges plages horaires possibles. Pas spécialement pour des besoins documentaires: surtout parce que c'est un endroit assez confortable où l'on peut bosser dans un calme de cathédrale. Les CPGE adorent.

Sauf que bon, recruter quelqu'un sur CAPES pour lui faire jouer le rôle de surveillant de la "salle de perm bis option calme", c'est un peu idiot, et un prof-doc a autre chose à faire. Les horaires d'ouverture du CDI seraient moins sujets à polémique si la salle de perm était une salle de travail à laquelle le CDI n'aurait pas besoin de se substituer. Et les besoins en recherche documentaire des élèves...ne sont pas si importants que ça. Les rares cas où une classe, à cause de son EdT, n'a pas accès au CDI, ça peut se résoudre en programmant une ouverture spéciale pour cette classe entre un prof et un prof-doc. Et pour l'aspect "ouvrir le CDI et enregistrer/ranger/prêter les bouquins", il devrait y avoir des assistantes documentalistes. Le prof-doc doit chapeauter tout cela, mais je trouve que ça ne devrait pas être l'essentiel de son boulot.

Tout ceci pour dire que reprocher à un prof-doc les horaires d'ouverture du CDI, ça me semble un peu gonflé, tout comme je n'aimerais pas qu'on me reproche à moi le fait que le lycée n'ouvre ses portes qu'à 7h40 et pas 7h30 quand il fait froid. Le boulot de prof-doc n'est ni d'ouvrir une porte, ni d'assurer le calme dans une salle de travail. Sans doute certains s'y résignent puisque c'est ce à quoi on veut parfois les réduire...auquel cas je peux comprendre que face à une telle attitude ils cherchent au moins à préserver leur confort de vie. Honnêtement, plus on transforme mon métier de professeur de SVT en "animateur de l'heure hebdomadaire d'enseignement-scientifique-machin-qui-sert-à-rien avec des élèves que je ne connais pas", moins j'ai envie de m'y investir et plus je saute sur n'importe quelle occasion de ne pas bosser.
avatar
Cath
Bon génie

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Cath Mer 2 Déc 2020 - 20:35
@lagomorphe, si c'est à moi que tu fais allusion, je le re-précise : je ne reproche évidemment pas les horaires d'ouvertures aux docs, mais leur refus qu'on embauche quelqu'un pour les jours de fermeture. C'est très différent.
@Kensei : je répondais à l'affirmation "les docs ne choisissent pas leur edt". Ben moi en tout cas, je n'ai jamais vu autre chose. Ce n'est certes que mon cas, mais il en vaut bien d'autres.
@EdithW : je ne parle bien sûr pas de ce genre de cas : imprimer des documents à l'arrache ou être au chaud (encore que le confort physique facilite l'ouverture intellectuelle !)
@Sosony : tu te doutes bien que je n'invente rien. J'ai tenté plusieurs fois de faire embaucher quelqu’un pour le mercredi (qui est un jour ordinaire chez nous : cours toute la journée) : refus frontal des docs successifs.
@EdithW de nouveau : tu as donc accepté la présence d'une aed. Chez nous même la présence de TZR désoeuvrés est refusée. Par contre, je n'ai jamais dit de près ni de loin qu'une doc ne devait pas manger : inutile d'envenimer la discussion.

Vraiment, vous ne voulez pas entendre que mon cdi ne peut être ouvert sur la totalité des plages horaires parce que les docs successives ne veulent pas qu'on recrute quelqu'un, ni que les tzr sans affectation ouvrent le lieu ?
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par EdithW Mer 2 Déc 2020 - 21:46
Je n’ai pas eu à accepter quoi que ce soit... c’était comme ça et pas autrement (et très bien d’ailleurs, l’AED m’a appris beaucoup, je débutais comme suppléante et elle avait 2 ans de boutique au CDI et un bac +2 en bibliothéconomie).
Ce que tu évoques me semble être du ressort d’un CDE qui aurait assez de courage pour imposer un fonctionnement plus équilibré et une plus grande ouverture. Si c’est une chiffe molle qui refuse la confrontation... tant pis! A vous de réclamer aussi. Nous ne sommes pas propriétaires des lieux et avons le devoir de former des personnels pour ouvrir en notre absence (rapport Durpaire), si on nous le demande. Charge à ces personnes de faire respecter le lieu et son contenu.
avatar
Cath
Bon génie

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Cath Mer 2 Déc 2020 - 23:11
Crois moi j'ai réclamé...mais aucun cde n'a jugé le sujet assez important pour l'imposer aux docs successives.Tant pis pour les élèves.
SemiPhore
SemiPhore
Niveau 1

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par SemiPhore Jeu 3 Déc 2020 - 14:39
Dans tous les établissements où j'ai travaillé, j'avais plus ou moins carte blanche sur l'emploi du temps tant que je faisais bien mes 30h de présence, et ce même lorsque je remplaçait qqn avec un emploi du temps déjà établi. Cette année, j'ai même la possibilité de décaler le jour même ma demi-heure de repas afin de pouvoir m'adapter aux besoins des profs de discipline, c'est assez pratique et ça arrange les collègues.
En toute honnêteté je me réserve toujours le mercredi, déjà parce que c'est très confortable mais aussi parce que ça me semple plus cohérent et facile à retenir pour les élèves :ils n'ont pas à se dire que "le CDI ferme à15h30 le lundi et jeudi mais à 17h30 le mardi et vendredi", mais juste "pas de CDI le mercredi". Le fait est que sur une semaine, il y aura forcément une demi-journée de fermée (ou alors le prof doc pars à 15h30 tous les jours ce qui est un plus gros problème, je trouve). Avec 30h de présences, on ne peut tout simplement pas être ouverts tout le temps.
L'idée d'avoir un.e AED pour ouvrir en mon absence ou de laisser les collègues utiliser le CDI sans moi ne me gène pas, mais il faut que les conditions soient clairement exprimées pour le confort de tous : fonctions de l'AED, état du CDI en absence... Dans certains établissements, tout est trop mal géré pour que cela puisse fonctionner alors que dans d'autres on peut laisser le CDI dans les mains des collègues en toute confiance.
Parenthèse
Parenthèse
Érudit

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Parenthèse Ven 4 Déc 2020 - 17:12
Voici comment JM Blanquer a répondu à cette demande de prime informatique : De @jmblanquer "..."Toutefois, la nature de cette prime fait que nous l'avons réservée aux professeurs qui sont devant des élèves. Nous travaillons pour traiter cette question avec une approche spécifique pour les professeurs documentalistes dont le rôle est particulièrement important ces derniers temps, y compris sur les sujets numériques. Ils sont en effet souvent le référent numérique de leur établissement..."

https://twitter.com/bruzbros/status/1334233862944272388?s=20

Voilà. Les profs doc ne sont pas devant des élèves.
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Tangleding Ven 4 Déc 2020 - 17:18
Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 2790680366 Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 2790680366 Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 2790680366 Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 2790680366 Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 2790680366 Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 2790680366 Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 2790680366 Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 2790680366 Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 2790680366 Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 2790680366 Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 2790680366

_________________
"Never complain, just fight."
Kensei
Kensei
Niveau 8

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Kensei Ven 4 Déc 2020 - 19:20
@Parenthèse a écrit:Voici comment JM Blanquer a répondu à cette demande de prime informatique : De @jmblanquer "..."Toutefois, la nature de cette prime fait que nous l'avons réservée aux professeurs qui sont devant des élèves. Nous travaillons pour traiter cette question avec une approche spécifique pour les professeurs documentalistes dont le rôle est particulièrement important ces derniers temps, y compris sur les sujets numériques. Ils sont en effet souvent le référent numérique de leur établissement..."

https://twitter.com/bruzbros/status/1334233862944272388?s=20

Voilà. Les profs doc ne sont pas devant des élèves.
Je me demande donc comment on appelle ces êtres étranges que j'ai face à moi 30h par semaine et à qui parfois j'apprends des choses... araignée
Clecle78
Clecle78
Expert spécialisé

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Clecle78 Ven 4 Déc 2020 - 19:30
Pfff....
Sosony
Sosony
Niveau 3

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par Sosony Sam 5 Déc 2020 - 20:45
En janvier 2019, le ministère de L’EN avait déjà donné une réponse similaire à un député qui demandait que soit régularisé l’injustice qui nous touchait sans aucune réaction de notre corps.
Question publiée au JO le : 25/09/2018 page : 8409
Réponse publiée au JO le : 29/01/2019 page : 888
Date de changement d'attribution: 16/10/2018
Texte de la question
M. Jean-Félix Acquaviva attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur la différence de rémunération existante entre un professeur titulaire et un professeur-documentaliste certifié, dans le cadre du dispositif « Devoirs faits ». Ce taux de rémunération est fixé par le décret n° 96-80 du 30 janvier 1996, modifié par l'arrêté du 21 janvier 2009 relatif à la rémunération des personnes assurant les études dirigées. En effet, un professeur-documentaliste est rémunéré au même titre qu'un CPE non titulaire d'un CAPES. De fait, de nombreux professeurs-documentalistes ne souhaitent pas s'impliquer dans ce dispositif important pour les élèves. On peut ainsi qualifier cette situation de discriminante pour les professeurs-documentalistes dans la mesure où, pour le même travail, un professeur-documentaliste est moins rémunéré qu'un professeur. C'est pourquoi il lui demande de bien vouloir lui expliquer les raisons de cet écart de rémunération ainsi que de le corriger par un éventuel futur décret.

Texte de la réponse
Pour progresser, les élèves ont besoin de réviser des leçons et de faire des exercices. Mais les devoirs peuvent être source d'inégalités si les familles ne disposent pas des ressources ou du temps nécessaire. « Devoirs faits » permet de dépasser ce clivage : il s'agit en effet d'un temps dédié, au sein de l'établissement, pendant lequel les élèves volontaires effectuent leurs devoirs sous le regard d'un adulte qui leur apporte aide ou conseil. Le dispositif est pris en charge, sur la base du volontariat, par des professeurs, des conseillers principaux d'éducation, des assistants d'éducation, des volontaires du Service civique ainsi que par des associations répertoriées. En moyenne, au cours de l'année scolaire 2017-2018, sept professeurs ont été mobilisés dans chaque établissement. Environ, 20 % des élèves ont bénéficié de ce dispositif. La diversité des acteurs mobilisés dans le cadre de « Devoirs faits » est le signe de l'engagement de l'ensemble des personnels et des partenaires de l'éducation nationale au service de la réussite éducative des collégiens et permet une réflexion spécifique au sein des équipes pédagogiques pour aider les élèves dans leur travail personnel. C'est dans ce contexte que les professeurs de la discipline de documentation participent au dispositif « Devoirs faits ». Au regard des spécificités de leur obligations de service, différentes de celles des autres professeurs certifiés, ils bénéficient au titre de leur intervention d'une rémunération versée sur la base de textes ad hoc. Le vade-mecum « Devoirs faits », publié sur Eduscol, rappelle ainsi que la participation de ces agents au dispositif « Devoirs faits » peut être rémunérée sur la base du décret n° 96-80 du 30 janvier 1996. En effet, ce décret s'applique aux agents qui ne relèvent pas, pour la rémunération de leurs travaux supplémentaires, du décret n° 50-1253 du 6 octobre 1950. C'est le cas des professeurs certifiés de la discipline documentation, qui, par dérogation par rapport aux professeurs certifiés d'autres disciplines, n'assurent pas un service d'enseignement dont le maximum hebdomadaire est de dix-huit heures, et ne relèvent donc pas du champ d'application du décret du 6 octobre 1950 susmentionné (cf. article 1 dudit décret). Des modalités de participation au dispositif « Devoirs faits » différentes donnent donc lieu à des régimes indemnitaires différents sans que cela ne constitue une situation discriminante.
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par EdithW Sam 5 Déc 2020 - 21:08
@SemiPhore a écrit:Dans tous les établissements où j'ai travaillé, j'avais plus ou moins carte blanche sur l'emploi du temps tant que je faisais bien mes 30h de présence, et ce même lorsque je remplaçait qqn avec un emploi du temps déjà établi. Cette année, j'ai même la possibilité de décaler le jour même ma demi-heure de repas afin de pouvoir m'adapter aux besoins des profs de discipline, c'est assez pratique et ça arrange les collègues.
En toute honnêteté je me réserve toujours le mercredi, déjà parce que c'est très confortable mais aussi parce que ça me semple plus cohérent et facile à retenir pour les élèves :ils n'ont pas à se dire que "le CDI ferme à15h30 le lundi et jeudi mais à 17h30 le mardi et vendredi", mais juste "pas de CDI le mercredi". Le fait est que sur une semaine, il y aura forcément une demi-journée de fermée (ou alors le prof doc pars à 15h30 tous les jours ce qui est un plus gros problème, je trouve). Avec 30h de présences, on ne peut tout simplement pas être ouverts tout le temps.
L'idée d'avoir un.e AED pour ouvrir en mon absence ou de laisser les collègues utiliser le CDI sans moi ne me gène pas, mais il faut que les conditions soient clairement exprimées pour le confort de tous : fonctions de l'AED, état du CDI en absence... Dans certains établissements, tout est trop mal géré pour que cela puisse fonctionner alors que dans d'autres on peut laisser le CDI dans les mains des collègues en toute confiance.

CQFD. Cela dépend donc bien des lieux et des personnes...
VicomteDeValmont
VicomteDeValmont
Sage

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par VicomteDeValmont Dim 6 Déc 2020 - 14:29
Le décret est sorti :
Legifrance a écrit:Une prime d'équipement informatique est attribuée aux psychologues de l'éducation nationale stagiaires et titulaires et aux enseignants stagiaires et titulaires relevant du ministère chargé de l'éducation nationale, qui exercent des missions d'enseignement, à l'exception des professeurs de la discipline de documentation.
Les agents contractuels exerçant les missions des corps mentionnés au premier alinéa et relevant du décret du 29 août 2016 susvisé perçoivent la prime d'équipement informatique, sous réserve de bénéficier d'un contrat à durée indéterminée, d'un contrat à durée déterminée d'une durée d'au moins un an ou de contrats successifs d'une durée cumulée d'au moins un an sous réserve que l'interruption entre deux contrats n'excède pas quatre mois.
Les personnels visés aux premier et deuxième alinéas qui exercent à temps partiel ou à temps incomplet perçoivent la prime à taux plein.

Source : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042614334

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.

J'aime le Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Logo_s11, je m'y syndique !
LadyOlenna
LadyOlenna
Niveau 10

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par LadyOlenna Dim 6 Déc 2020 - 16:38
Cette semaine, un parent d'élève demande à me voir de toute urgence. Il ne veut plus que son fils assiste aux cours d'éducation aux médias et à l'information car "ce ne sont pas de vrais cours"... Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 1665347707
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 Empty Re: Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes

par EdithW Dim 6 Déc 2020 - 17:29
@LadyOlenna a écrit:Cette semaine, un parent d'élève demande à me voir de toute urgence. Il ne veut plus que son fils assiste aux cours d'éducation aux médias et à l'information car "ce ne sont pas de vrais cours"... Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 1665347707
C'est pas comme si il y avait eu un drame il y a quelques semaines en rapport avec ce genre de contenu et une avalanche de faits divers depuis des années (et des prises de paroles, y compris ministérielles) affirmant la nécessité d'augmenter le temps de formation des élèves) affraid:

Mais il me semble que les profs docs ne sont quasiment jamais cités dans les programmes, donc inexistants (et ça explique aussi ceux d'entre nous qui ne se sentent pas "profs"). On a crée une "discipline" sans programme, sans moyens, sans reconnaissance, faut pas s'étonner!

@Lady Olenna, dans mon collège 2, l'ancienne doc (suppléante et bibliothécaire en complément) ailleurs, s'est mis à dos les parents quand elle proposait des ateliers sur le développement durable aux élèves, elle a eu le malheur de dire des trucs pas politiquement corrects par exemple "la culture des palmiers à huile a tendance à contribuer à la déforestation" affraid ce qui en langage de chez nous est traduit par les parents (éleveurs en grande majorité cf une vache, une patate de Florence Foresti) comme un "soyez vegan, à bas l'élevage et la bidoche". Ils sont allés jusqu'à écrire au rectorat pour se plaindre qu'elle faisait des cours "ce qui n'est pas son travail!!!" Une pétition pour la reconnaissance des professeurs-documentalistes - Page 7 999940070 . Le CDE l'a défendue, mais il s'est fait taper sur les doigts. Les parents ont toujours raison. Et il faut ruser pour proposer des activités, les parents étant totalement allergiques à tout ce qui est culturel et non scolaire (dans le sens où ça permet à leur gamin d'arriver jusqu'au CFA ou LP le plus proche pour prendre la succession sans avoir à aller "à la ville"). En gros, tout ce qui n'est pas fait en classe, ne sera pas appris à la maison. Ce que je vous dis n'est pas du tout caricatural, et m'a été confirmé par le CDE, pourtant attaché à son établissement, mais apparemment un peu gonflé par les parents et surtout essayant d'ouvrir un peu l'esprit local sur l'extérieur. Je pense qu'il se lassera avant eux Suspect .
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum