Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Marxou
Habitué du forum

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Marxou Mer 2 Déc 2020 - 22:47
@zigmag17 a écrit:Marxou: tout à fait d'accord avec toi, surtout avec la fin de ton message: c'est ce que nous a dit un formateur il y a quelques années. Il était passé de PE à prof puis inspecteur.
En fait tu peux te reconvertir en IPR!!! Fin de carrière, reconversion. - Page 2 437980826

Aïe, j'aurais vraiment du mal.... Sad

Tant qu'à faire, je préférerais investir dans un food truck avec la thune de la rupture conventionnelle. Razz
zigmag17
zigmag17
Sage

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par zigmag17 Mer 2 Déc 2020 - 22:55
Le chouchen truck je valide!!! Fin de carrière, reconversion. - Page 2 4105177660 Le food truck c'est trop commun Razz
Marxou
Marxou
Habitué du forum

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Marxou Mer 2 Déc 2020 - 23:10
@zigmag17 a écrit:Le chouchen truck je valide!!! Fin de carrière, reconversion. - Page 2 4105177660 Le food truck c'est trop commun Razz

OK, je soumettrai cette idée au rectorat quand je présenterai ma RC. Ils seront ébahis, désarçonnés, éblouis, voire jaloux? Suspect face à autant d'esprit d'initiative et entrepreneurial. Very Happy
zigmag17
zigmag17
Sage

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par zigmag17 Mer 2 Déc 2020 - 23:17
Multi-culturalisme - transversalité - mondialisation du goût - : ça passera crème!! Palmes académiques en vue avant la reconversion! abi
Marxou
Marxou
Habitué du forum

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Marxou Mer 2 Déc 2020 - 23:35
@zigmag17 a écrit:Multi-culturalisme - transversalité - mondialisation du goût - : ça passera crème!! Palmes académiques en vue avant la reconversion! abi

Palmes académiques qui auront été sérigraphiées en format XXL  par Bansky (lui-même, si si) pour couvrir mon combi "chouchen truck" avec une clientèle post-covid innombrable et du monde entier et ce, à côté de la pyramide du Louvre!!

Ah, Zigmag! Tu m'as ouvert les yeux! Des voies de reconversion auxquelles je n'aurais jamais pensé!!

MERCI!!!! Razz
zigmag17
zigmag17
Sage

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par zigmag17 Mer 2 Déc 2020 - 23:38
abi abi
avatar
JayKew
Niveau 9

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par JayKew Jeu 3 Déc 2020 - 6:30
54 ans, dont 30 de boutique Ed Nat. J’ai donc connu le “cap” de la cinquantaine et je confirme : il n’est pas simple à passer. C’est là qu’on commence à fatiguer et on se dit : comment tenir jusqu’à la retraite, quand il faut tirer encore entre 10 et 15 ans ?

Moi aussi, je rêve de cette fameuse Cessation Progressive d’Activité, ou CPA, dont l’une de mes tantes a pu bénéficier il y a quelques années - 10 ans je crois. Elle faisait partie de la dernière promo à en bénéficier et a pris sa retraite à 60 ans, bien sûr. Je vous parle d’un temps...

Moi aussi, j’ai souvent rêvé de reconversion. C’est marrant, je me voyais aussi dans un camion, mais d’épicerie, à sillonner les routes et à servir les mamies dans les petits villages et hameaux.. Mais pas eu le courage de me lancer, ni les fonds pour le faire, d’ailleurs...

En fait, j’adore mon métier, qui me passionne. Je ne suis juste pas sûr d’avoir la résistance physique pour l’exercer encore 10 ans. Et je ne pense pas que j’aurai les moyens de faire du temps partiel. Il faudrait vraiment repenser les fins de carrière à l’Ed Nat, qui sont de plus en plus dures, je crois. Si un futur ministre passe par là et qu’il m’entend...

Un collègue a pris sa retraite la semaine dernière à l’âge de 67 ans (l’âge limite légale), après 45 ans de « bons et loyaux services ». Ça me sidère qu’on puisse tenir si longtemps...
Lyilas
Lyilas
Je viens de m'inscrire !

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Lyilas Jeu 3 Déc 2020 - 8:30
J'ai aussi pensé au fond truck.Je me suis même renseigné auprès d'un pizzaiolo ambulant.Mais on est dépendant de la météo :les jours où le temps est mauvais,tu ne vends rien.
Du coup,je vise l'agreg pour diminuer mon temps de travail et peut-être donner des cours particuliers ou monter un site de vente de produits faits mains.
joebar69
joebar69
Niveau 6

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par joebar69 Jeu 3 Déc 2020 - 15:59
@DODO62 a écrit:J'ai passé depuis peu le cap de la cinquantaine, j'ai commencé à enseigner en tant que MA à l'âge de 21 ans: je suis donc un "vieux professeur".  Tout au long de ma carrière, j'ai vécu des hauts et des bas selon l'établissement où je travaillais, le type de classes etc.
La fatigue arrive de plus en plus tôt dans l'année, je dois fournir plus d'efforts que des collègues plus jeunes pour supporter certains comportements d'élèves. Mon lycée est un établissement calme, bien tenu par la direction. Les élèves sont peu travailleurs, comme partout, assez consommateurs, comme partout mais globalement polis, calmes, voire très gentils.
Pourquoi donc penser à une reconversion ?
La peur de ne plus être capable de bien gérer les classes en approchant la soixantaine. J'ai vu pas mal de collègues finir leur carrière dans la douleur et l'amertume. Oh comme je regrette le bon temps de la CPA! Le temps partiel serait-il une solution satisfaisante ? Je travaille déjà à 86%.  Diminuer mon temps de travail serait très coûteux. Alors pourquoi pas passer un concours administratif cat A? Des proches pensent que je vais déprimer dans un travail de bureau, que je m'en sortirai en classe dans 10 ans comme aujourd'hui. Mais si ce n'était pas le cas, à 58/60 ans il serait trop tard pour changer de voie...

Il est peut-être possible pour toi de voir (suivant ta proximité d'une antenne universitaire) pour effectuer quelques vacations dans le supérieur. Peut-être que dans ta discipline, il y a peu de demandes, mais sait-on jamais Very Happy
Pour moi sur le coup des 40 ans , c'est ce qui m'a sauvé : un autre public, du plaisir à refaire cours, un public (IUT) assez réceptif et globalement travailleur (bon c'était l'un des enseignements majoritaires de la formation). Cela m'a aussi ouvert des perspectives vers le Sup., et depuis 5 ans maintenant je suis devenu "PRAG". Pour rien au monde, je ne retournerais dans le secondaire :sourit:
A 52 ans, je vois plus sereinement ma fin de carrière, sur un poste qui me satisfait au niveau de la "motivation professionnelle" au quotidien.
Ayant enseigné, pendant plus de 20 ans en ZEP, une matière qui n'existe plus pour des filières qui n'existent plus non plus ; les (plutôt la) reconversion(s) proposée(s) ne correspondai(en)t pas à mes attentes, j'ai du me bouger pour "changer" de cap.
Pour mon épouse, un peu plus jeune, sa "bouée" est passée par une certification Cappei. Elle se retrouve coordinatrice Ulis dans un collège, avec une grosse douzaine de gamins à gérer (0 copies, moins de "prises de têtes" avec les parents (au contraire, ils la voient comme leur interlocutrice privilégiée, notamment sur l'orientation), plus d'administratif certes, mais toujours au contact des gamins et des collègues). Cela pourrait peut-être te convenir @DODO62 ...
avatar
JayKew
Niveau 9

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par JayKew Jeu 3 Déc 2020 - 16:16
Oui, la mobilité au sein de l'enseignement est en effet un facteur important. C'est ce qui m'a permis de passer les 30 premières années de façon assez aisée; je n'ai pas vraiment vu le temps passer parce que j'ai beaucoup varié les plaisirs.

J'ai enseigné d'abord en collège, puis en lycée, puis en formation continue adulte (Greta), puis ai donné des cours à la fac, puis ai obtenu un poste en prépa (c'est actuellement mon 2ème poste en CPGE depuis 12 ans). Reprendre des études au bout de 14 ans d'exercice m'a d'ailleurs permis de donner un "coup de fouet" à ma carrière : de certifié, je suis passé à agrégé, puis ai fait un DEA et entamé une thèse de doctorat. C'est ce qui m'a permis d'arriver en prépa.

Quand je vois certains collègues qui font quasiment toute leur carrière dans un même établissement, c'est quelque chose que j'ai moi-même beaucoup de mal à concevoir.
Marxou
Marxou
Habitué du forum

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Marxou Jeu 3 Déc 2020 - 22:22
@JayKew a écrit:54 ans, dont 30 de boutique Ed Nat. J’ai donc connu le “cap” de la cinquantaine et je confirme : il n’est pas simple à passer. C’est là qu’on commence à fatiguer et on se dit : comment tenir jusqu’à la retraite, quand il faut tirer encore entre 10 et 15 ans ?

Moi aussi, je rêve de cette fameuse Cessation Progressive d’Activité, ou CPA, dont l’une de mes tantes a pu bénéficier il y a quelques années - 10 ans je crois. Elle faisait partie de la dernière promo à en bénéficier et a pris sa retraite à 60 ans, bien sûr. Je vous parle d’un temps...

Moi aussi, j’ai souvent rêvé de reconversion. C’est marrant, je me voyais aussi dans un camion, mais d’épicerie, à sillonner les routes et à servir les mamies dans les petits villages et hameaux.. Mais pas eu le courage de me lancer, ni les fonds pour le faire, d’ailleurs...

En fait, j’adore mon métier, qui me passionne. Je ne suis juste pas sûr d’avoir la résistance physique pour l’exercer encore 10 ans. Et je ne pense pas que j’aurai les moyens de faire du temps partiel. Il faudrait vraiment repenser les fins de carrière à l’Ed Nat, qui sont de plus en plus dures, je crois. Si un futur ministre passe par là et qu’il m’entend...

Un collègue a pris sa retraite la semaine dernière à l’âge de 67 ans (l’âge limite légale), après 45 ans de « bons et loyaux services ». Ça me sidère qu’on puisse tenir si longtemps...

En quoi consistait exactement la CPA? Temps partiel payé plein pot? A quel âge et durant combien d'années? Désolé pour mon inculture, mais j'ai complètement zappé le sujet! Et ça a été supprimé quand d'ailleurs?

Après, absolument d'accord avec toi. On en revient toujours à ça, mais c'est dingue, quelle dégradation de notre statut, à tous niveaux! Salaire, retraite, conditions de travail.. C'est tragique!
Je me rappelle avoir connu y a un bail un paquet de profs (pas agrégés, hein), partant à la retraite avec un niveau de pension (3000 euros!), que je n'espère même pas connaître durant ma vie active! La prolétarisation des profs s'est faite finalement en très peu de temps (une petite vingtaine d'années?).
Et au-delà de cet aspect financier, cette fatigue incommensurable (je défie le premier contempteur (beauf) de profs venu de venir faire cours à une classe de collège en Rep ou ailleurs ) qui nous interdit d'exercer au delà d'un certain âge. Ce n'est humainement pas possible. Il est grand temps que l'EN (re)considère ce problème.
avatar
Ramanujan974
Neoprof expérimenté

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Ramanujan974 Ven 4 Déc 2020 - 4:24
@Marxou a écrit:
En quoi consistait exactement la CPA? Temps partiel payé plein pot?

C'était 50 % payé 80 %.
A partir de 55 ans, je crois, pour 5 ans.
Quand j'ai commencé en 2002, il y avait 4 profs de maths sur 8 de mon lycée qui étaient en CPA !
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Verdurette Ven 4 Déc 2020 - 5:22
Maintenant on te demanderait plutôt de faire 80% payés 50% puisque (bien qu'ils aient un loyer à payer et mangent parfois) les enseignants ne travaillent pas pour l'argent ... Fin de carrière, reconversion. - Page 2 2950807625

Pour ma part c'est maintenant que je commence à ressentir une fatigue nouvelle, accrue par l'idée que j'ai encore sept ans à tirer pour finir de payer le crédit de ma maison et les études de ma dernière fille dont l'année de L3 est tombée à l'eau du fait de l'impossibilité de trouver une alternance en période de crise. Je rentre vraiment exténuée (et pourtant j'ai des classes bien moins nombreuses et difficiles qu'en région parisienne, mais je me sens plombée par le niveau socio-culturel très bas et les problèmes sociaux. Je me trouve moi-même absurde : c'est là que je me pense, à tort ou à raison,  utile, mais j'ai l'impression de tirer une remorque de plus en plus lourde, et je me prends à rêver d'une classe qui roule toute seule et qui est passionnée par tout ce qu'on fait comme dans les films ...

Je regrette amèrement de ne pas avoir eu les moyens financiers de  tenter l'orthophonie au tournant de la cinquantaine. Mais à supposer que j'ai obtenu le concours, trois ans sans revenus, c'était juste impossible.  Et là où je viens d'emménager, le projet de cours particuliers en sus de la retraite que j'aurais pu avoir en région parisienne est inenvisageable.

Je songe à devenir écrivain public y compris en version numérique, il y a de la demande, mais aurai-je l'énergie de faire cela en plus des cours ?


Dernière édition par Verdurette le Ven 4 Déc 2020 - 7:46, édité 1 fois (Raison : J'ai mis du rouge ...)
Ajonc35
Ajonc35
Neoprof expérimenté

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Ajonc35 Ven 4 Déc 2020 - 7:11
Henriette, tu resumes parfaitement la situation. Je suis fatiguée aussi de cette "remorque" de plus en plus lourde, et je n'arrive plus à avancer. Chaque année, en plus, l'institution nous met des boulets de plus en plus lourds aux pieds ( comme la bienveillance), alors pour tirer cette remorque, il en faut de la force physique et de caractère. J'ai de plus en plus de mal à expliquer des choses qui étaient encore assez simples, il y a 7 ou 8 ans. Là,  mes élèves, en grande majorité, ont du mal avec des mots simples qu'il faut expliquer avant de rentrer dans le dur du cours. Et le dur du cours, le jour du contrôle, ils ne le connaissent pas. Mes bac pro ont pour un tiers un profil cap, et encore cap moyen; pour un tiers un niveau bep, et même pas le niveau d'il y  a 10 ans, et pour l'autre tiers un bac pro mais un petit niveau. Pour répondre  ils copient des bouts de texte ou font de la paraphrase. L'institution a tellement dévalorisé les diplômes qu'ils ne correspondent à rien ou presque. Mais en attendant on tire la "remorque de plus en plus lourde, sur un terrain de plus en plus pentu. L'Everest en tongues, c'est pour bientôt, que dis-je, c'est déjà là. On met dans des cases, des élèves qui ne sont pas capables de les remplir, mais chacun en sortira diplômé avec de plus en plus de boulets au pied lui aussi. Ma fatigue vient de ce mensonge institutionnel auquel je participe aussi.
Hier j'ai renoncé à mettre un document dans un devoir car il faudrait faire un calcul, dont je sais qu'aucun ne le réussira.
En bac pro, les élèves ont tellement de mal à rédiger leur dossier de stage que depuis 10 ans , on n'a cessé de le simplifier. Ben, cette année plus de dossier, dans certaines filières, juste des documents issus de l'entreprise sur lesquels jurys et élèves auront un échange.
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 8

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Lokomazout Ven 4 Déc 2020 - 7:57
Combien sommes-nous à faire ce même et triste constat...
Il y a forcément un moment où on passe à la caisse : sur celle du marché de l'emploi notamment - combien même on ne les forme heureusement pas que pour ça - la douche est particulièrement froide.
Autre passage à la caisse qui fait mal : celui de la première année dans le supérieur, et pas seulement pour ceux issus des filières pro...
Mais bon, tout va bien dans l' "école de la confiance"...
joebar69
joebar69
Niveau 6

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par joebar69 Ven 4 Déc 2020 - 8:57
Pour pouvoir encore exercer ce métier sans trop en souffrir, j'applique à moi-même des principes de "survie" données par un copainllègue, parti à la retraite il y a quelques années (il appelait ça, ses 12 commandements) :
1) ce n'est qu'un métier, pas notre vie,
2) ne pas mettre d'affect (de la compréhension certes mais sans plus),
3) avoir de la bienveillance avec soi-même pour commencer (même si le mot n'était pas encore trop à "la mode"),
4) rester professionnel (avec les collègues, supérieurs, élèves/étudiants, parents), sans plus (les textes légiférant sur notre statut, nos droits et obligations devraient être connus de tous (il en avait toujours une copie dans son sac)),
5) savoir prendre du recul par rapport aux injonctions "hors textes" (voir point 4),
6) à l'impossible nul n'est tenu,
7) ne jamais bosser plus de 35h/semaine et aux heures de "bureau",
8) garder du temps pour soi, sa famille, ses amis, ses activités sportives et/ou culturelles (voir point 7),
9) faire ce qu'on peut (du programme) avec ce qu'on a (comme élèves),
10) ne jamais culpabiliser sur sa méthode pédagogique choisie, mais savoir la remettre en cause quand il le faut,
11) ne jamais se mettre la rate au court-bouillon sur des décisions venues "d'en haut" (programmes, dédoublements, DHG, budget, ...) (voir point 6),
12) nous sommes tous "remplaçable" (voir point 1 - la boucle est bouclée).

Il est parti à la retraite à 62 ans, était très apprécié des collègues et élèves/étudiants, était toujours de bon conseil et a gardé son envie de faire cours jusqu'au dernier jour (départ la veille des vacances de Noël). Il n'a jamais connu de "désespoir professionnel", a toujours dit ce qu'il pensait aux CdE, CdT, Ipéhères, savait passer un coup de gueule quand il le fallait. Il a fini HC dernier échelon (la CE n'existait pas à l'époque). Il vit maintenant très bien sa retraite, dans le Sud ...

Depuis plusieurs années que j'applique ces principes (moi qui était du genre à bosser 12h/jour, quasiment 7j/7j et une grosse partie des vacances scolaires), j'y ai fortement gagné en qualité de vie et au final ma progression de carrière est la même qu'avant !
Hervé Hervé
Hervé Hervé
Fidèle du forum

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Hervé Hervé Ven 4 Déc 2020 - 8:59
J'ai 54 ans; je suis enseignant depuis 1989.

Maintenant que je gagne un peu de sous ( Classe exceptionnelle) je ne vais certainement pas changer de boulot.

Le métier me passionne bien moins qu'avant, les programmes se répètent, les élèves sont aussi bêtes et gentilles ou cons et stupides qu'avant alors que faire?

Je relativise, je supprime les choses inutiles ou non indispensables (pas de trop longues préparations ni réunions) pour pouvoir continuer à être un professeur correct en classe c'est-à-dire avec assez d'énergie pour les élèves.

Je ne prends pas le comportement des élèves personnellement pour moi, même si je fais ce qu'il faut dans le cadre de ma fonction et j'évite les conflits avec les collègues et l'administration ainsi que les hochets et projets pour se faire bien voir.

Et surtout je sais que j'ai une vie en dehors et j'essaie de la vivre réellement (lecture, culture, sport, enfants, conjoint, parents âgés, etc.)

Ceci dit, si certains se sentent de prendre un nouveau départ c'est à eux de voir.

_________________
« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (Almeida Garrett cité parJosé Saramago).
Hervé Hervé
Hervé Hervé
Fidèle du forum

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Hervé Hervé Ven 4 Déc 2020 - 9:01
Je vois que Joebar69 dit à peu près la même chose que moi.

_________________
« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (Almeida Garrett cité parJosé Saramago).
joebar69
joebar69
Niveau 6

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par joebar69 Ven 4 Déc 2020 - 9:02
@Hervé Hervé Fin de carrière, reconversion. - Page 2 2252222100
EdithW
EdithW
Neoprof expérimenté

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par EdithW Sam 5 Déc 2020 - 9:51
@Ramanujan974 a écrit:
@Marxou a écrit:
En quoi consistait exactement la CPA? Temps partiel payé plein pot?

C'était 50 % payé 80 %.
A partir de 55 ans, je crois, pour 5 ans.
Quand j'ai commencé en 2002, il y avait 4 profs de maths sur 8 de mon lycée qui étaient en CPA !

https://www.snes.edu/IMG/pdf/CPA.pdf

Ça n’est plus du tout intéressant maintenant... depuis 2003.
70% du salaire pour 60% du temps et il faut avoir 57 ans et 33 ans d’exercice... donc mathématiquement, de moins en moins de gens sont concernés puisqu’ils doivent avoir débuté avant 24 ans pour y avoir droit à 57 ans.
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Neoprof expérimenté

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Pourquoi 3,14159 Sam 5 Déc 2020 - 10:35
@EdithW a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:
@Marxou a écrit:
En quoi consistait exactement la CPA? Temps partiel payé plein pot?

C'était 50 % payé 80 %.
A partir de 55 ans, je crois, pour 5 ans.
Quand j'ai commencé en 2002, il y avait 4 profs de maths sur 8 de mon lycée qui étaient en CPA !

https://www.snes.edu/IMG/pdf/CPA.pdf

Ça n’est plus du tout intéressant maintenant... depuis 2003.
70% du salaire pour 60% du temps et il faut avoir 57 ans et 33 ans d’exercice... donc mathématiquement, de moins en moins de gens sont concernés puisqu’ils doivent avoir débuté avant 24 ans pour y avoir droit à 57 ans.
Elle n'existe plus depuis 2010 ! Et même avec ces conditions c'était toujours mieux que rien et partir à 67 ans.

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Ajonc35
Ajonc35
Neoprof expérimenté

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Ajonc35 Sam 5 Déc 2020 - 11:27
@JayKew a écrit:54 ans, dont 30 de boutique Ed Nat. J’ai donc connu le “cap” de la cinquantaine et je confirme : il n’est pas simple à passer. C’est là qu’on commence à fatiguer et on se dit : comment tenir jusqu’à la retraite, quand il faut tirer encore entre 10 et 15 ans ?

Moi aussi, je rêve de cette fameuse Cessation Progressive d’Activité, ou CPA, dont l’une de mes tantes a pu bénéficier il y a quelques années - 10 ans je crois. Elle faisait partie de la dernière promo à en bénéficier et a pris sa retraite à 60 ans, bien sûr. Je vous parle d’un temps...

Moi aussi, j’ai souvent rêvé de reconversion. C’est marrant, je me voyais aussi dans un camion, mais d’épicerie, à sillonner les routes et à servir les mamies dans les petits villages et hameaux.. Mais pas eu le courage de me lancer, ni les fonds pour le faire, d’ailleurs...

En fait, j’adore mon métier, qui me passionne. Je ne suis juste pas sûr d’avoir la résistance physique pour l’exercer encore 10 ans. Et je ne pense pas que j’aurai les moyens de faire du temps partiel. Il faudrait vraiment repenser les fins de carrière à l’Ed Nat, qui sont de plus en plus dures, je crois. Si un futur ministre passe par là et qu’il m’entend...

Un collègue a pris sa retraite la semaine dernière à l’âge de 67 ans (l’âge limite légale), après 45 ans de « bons et loyaux services ». Ça me sidère qu’on puisse tenir si longtemps...
45 ans de carrière, bravo et partir à 67 ans. Cela me laisse pantoise.
Il y a 45 ans, des élèves d'un bon niveau. Le brevet existait encore. Meme en sixième, les bases étaient de qualité pour un grand nombre. Entrée en seconde sur des critères élevés. Ceux qui ne les avaient pas, entraient en cap ou en bep, d'un bon niveau aussi ( M Ajonc en fait partie) et possibilité de poursuivre avec des 1ere d'adaptation vers des bac technologiques qui ouvraient de grandes portes. Des parents peu présents. Au moindre problème, vie scolaire, avertissement, grande armada qu'aujourd'hui aucun de nous n'oserait utiliser. En fait sauf quelques inargumenes, on ne bronchait pas. Vu en première, un élève exclu du cours de français à l'année parce qu'il faisait le pitre. Pas méchant, mais c'est vrai qu'avec lui c'était difficile de suivre un cours.
Donc le collègue a connu les belles années, j'ai commencé un peu plus tard, et c'était encore bien.
Aujourd'hui, les compétences en collège, la fin du bac pro en 4 ans, en lep, les multiples choix au lycée, je ne parle pas du primaire que je ne connais pas assez bien. Sans compter les obligations liées à l'école inclusive, la pression des parents, etc....
Ton collègue a dû voir cette dégradation , mais une bonne partie de sa carrière a été conditionnée par des exigences tant pour lui que pour ses élèves, une relation équilibrée. On exigeait des enseignants qui pouvaient exiger des élèves. Aujourd'hui... vous connaissez.


Marxou
Marxou
Habitué du forum

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Marxou Sam 5 Déc 2020 - 11:39
@JayKew a écrit:Oui, la mobilité au sein de l'enseignement est en effet un facteur important. C'est ce qui m'a permis de passer les 30 premières années de façon assez aisée; je n'ai pas vraiment vu le temps passer parce que j'ai beaucoup varié les plaisirs.

J'ai enseigné d'abord en collège, puis en lycée, puis en formation continue adulte (Greta), puis ai donné des cours à la fac, puis ai obtenu un poste en prépa (c'est actuellement mon 2ème poste en CPGE depuis 12 ans). Reprendre des études au bout de 14 ans d'exercice m'a d'ailleurs permis de donner un "coup de fouet" à ma carrière : de certifié, je suis passé à agrégé, puis ai fait un DEA et entamé une thèse de doctorat. C'est ce qui m'a permis d'arriver en prépa.

Quand je vois certains collègues qui font quasiment toute leur carrière dans un même établissement, c'est quelque chose que j'ai moi-même beaucoup de mal à concevoir.

Ok, bravo, et je dis ça sans aucune ironie ou envie: tu as su profiter des opportunités qui t'étaient offertes. Et tu as bien eu raison. Le problème, c'est que tous les profs n'ont pas cette possibilité pour moult raisons (perso, familiale, discipline, etc)
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Neoprof expérimenté

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Pourquoi 3,14159 Sam 5 Déc 2020 - 13:30
Personnellement je suis rentré dans mon établissement en seconde. Je compte en sortir en retraite.

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
avatar
JayKew
Niveau 9

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par JayKew Sam 5 Déc 2020 - 13:32
Ben dis donc ! Tu t’y plais bien, je suppose ?
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Neoprof expérimenté

Fin de carrière, reconversion. - Page 2 Empty Re: Fin de carrière, reconversion.

par Pourquoi 3,14159 Sam 5 Déc 2020 - 13:35
@JayKew a écrit:Ben dis donc ! Tu t’y plais bien, je suppose ?
Non, mais j'habite à 300m. C'est alimentaire le travail.

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum