-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
angelxxx
Habitué du forum

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par angelxxx Mer 21 Juil 2021 - 15:01
Oui, je sais ... L'enseignement scientifique a remplacé l'AP dans le service des professeurs de spc/svt. Il y a quelques copies en plus du coup...
Jenny
Jenny
Modérateur

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Jenny Mer 21 Juil 2021 - 15:02
Ça s’alourdit toujours. Wink
Lisak40
Lisak40
Habitué du forum

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Lisak40 Mer 21 Juil 2021 - 15:14
Vu qu'on parle du temps de travail des profs, ce qui serait drôle c'est qu'on fasse pointer les profs, l'idée étant de les "obliger à bosser 35h comme tout le monde, ces fainéants" ! Du coup après 3 jours à bosser 8h-22h (sans compter qu'une heure de cours compte comme 1,5h de travail, ne serait-ce que pour la fatigue, non), c'est bon on aura notre quota, et du coup des congés supplémentaires (oui, même avec les vacances) et / ou des heures sup ! Sentiment de déclassement  - Page 11 437980826 Sentiment de déclassement  - Page 11 2790680366 Laughing
valle
valle
Niveau 6

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par valle Mer 21 Juil 2021 - 15:35
@Lisak40 a écrit:Vu qu'on parle du temps de travail des profs, ce qui serait drôle c'est qu'on fasse pointer les profs, l'idée étant de les "obliger à bosser 35h comme tout le monde, ces fainéants" ! Du coup après 3 jours à bosser 8h-22h (sans compter qu'une heure de cours compte comme 1,5h de travail, ne serait-ce que pour la fatigue, non), c'est bon on aura notre quota, et du coup des congés supplémentaires (oui, même avec les vacances) et / ou des heures sup ! Sentiment de déclassement  - Page 11 437980826 Sentiment de déclassement  - Page 11 2790680366 Laughing

Ben, mais c'est tout l'enjeu de la question : nous descendre publiquement sans jamais adopter des résolutions qui aboutiraient au collapse du service public d'éducation, telles qu'instaurer le travail dans l'établissement 8-17h avec 1h de pause midi du lundi au vendredi ou en finir avec tous ces "privilèges" du droit public en obligeant l'administration en revanche à suivre le code du travail...
Une passante
Une passante
Expert

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Une passante Mer 21 Juil 2021 - 15:56
@angelxxx a écrit:Oui, je sais ... L'enseignement scientifique a remplacé l'AP dans le service des professeurs de spc/svt. Il y a quelques copies en plus du coup...

Merci de faire cette concession aux collègues qui savent un peu de quoi ils parlent, même si ton négligent "quelques" sous-entend qu'il s'agit de quantité négligeable.
En fait, tu sais à peine de quoi tu parles, mais tu te permets de juger ce que les autres vivent (lesquels ne font rien d'autres que tenter de t'expliquer leur vécu, pour te montrer leur réalité), à l'aulne de tes aprioris.
En tout cas, ce que tu présentes fait envie, je vais conseiller de devenir professeur de SPC en collège, ça a l'air d'être la bonne planque, du travail vite expédié, des week-ends toujours complets, en fait, on comprend mieux pourquoi les professeurs se font traiter de fainéants, c'est de la faute de ces professeurs de physique au collège, qui le sont réellement ! [petite démonstration de l'absurdité d'un raisonnement qui se cantonne à un seul exemple, c'est agaçant quand quelqu'un qui n'y connaît rien à ton métier se permet de te juger de façon si péremptoire, non ?]

En tout cas, s'il y a des enseignants qui ont si peu de considération pour leurs collègues, croient savoir mieux qu'eux ce qu'ils font et ce qu'ils devraient faire, on comprend parfaitement comment le déclassement a pu s'installer.
Ananké
Ananké
Niveau 6

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Ananké Mer 21 Juil 2021 - 16:16
@Une passante a écrit: En tout cas, s'il y a des enseignants qui ont si peu de considération pour leurs collègues, croient savoir mieux qu'eux ce qu'ils font et ce qu'ils devraient faire, on comprend parfaitement comment le déclassement a pu s'installer.

C'est tout à fait ça.

avatar
angelxxx
Habitué du forum

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par angelxxx Mer 21 Juil 2021 - 16:25
Et pourtant je suis militant, j'ai fait les diverses grèves et entraîné les collègues dans le mouvement...

T'es encore plus bornée que moi. Je synthetise pour toi : il faut être très performant et utiliser chaque minute à bon escient, tout en n'acceptant pas les tâches chronophages et mal rémunérées. Sentiment de déclassement  - Page 11 964035751

Le "quelques" copies veut simplement dire qu'il y en a une classe, doit environ 35 élèves, mais que c'est peu d'évaluations par trimestre car c'est notes par un duo en général svt/spc. Donc oui, c'est moins que d'avoir une classe entière à sa charge.


Dernière édition par angelxxx le Mer 21 Juil 2021 - 16:30, édité 1 fois

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
maikreeeesse
maikreeeesse
Expert spécialisé

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par maikreeeesse Mer 21 Juil 2021 - 16:26
@Ananké a écrit:
@Une passante a écrit: En tout cas, s'il y a des enseignants qui ont si peu de considération pour leurs collègues, croient savoir mieux qu'eux ce qu'ils font et ce qu'ils devraient faire, on comprend parfaitement comment le déclassement a pu s'installer.

C'est tout à fait ça.

Si déjà on l'appliquait aux PE qui enseignent notamment l'écriture et la lecture, ce serait un grand pas !
Dadoo33
Dadoo33
Sage

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Dadoo33 Mer 21 Juil 2021 - 16:29
@Une passante a écrit:
@angelxxx a écrit:Oui, je sais ... L'enseignement scientifique a remplacé l'AP dans le service des professeurs de spc/svt. Il y a quelques copies en plus du coup...

Merci de faire cette concession aux collègues qui savent un peu de quoi ils parlent, même si ton négligent "quelques" sous-entend qu'il s'agit de quantité négligeable.
En fait, tu sais à peine de quoi tu parles, mais tu te permets de juger ce que les autres vivent (lesquels ne font rien d'autres que tenter de t'expliquer leur vécu, pour te montrer leur réalité), à l'aulne de tes aprioris.
En tout cas, ce que tu présentes fait envie, je vais conseiller de devenir professeur de SPC en collège, ça a l'air d'être la bonne planque, du travail vite expédié, des week-ends toujours complets, en fait, on comprend mieux pourquoi les professeurs se font traiter de fainéants, c'est de la faute de ces professeurs de physique au collège, qui le sont réellement ! [petite démonstration de l'absurdité d'un raisonnement qui se cantonne à un seul exemple, c'est agaçant quand quelqu'un qui n'y connaît rien à ton métier se permet de te juger de façon si péremptoire, non ?]

En tout cas, s'il y a des enseignants qui ont si peu de considération pour leurs collègues, croient savoir mieux qu'eux ce qu'ils font et ce qu'ils devraient faire, on comprend parfaitement comment le déclassement a pu s'installer.

Voilà merci pour ton dernier point . Je suis bien contente de voir que ce n’est pas uniquement ce que je percevais de ses propos.
Dadoo33
Dadoo33
Sage

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Dadoo33 Mer 21 Juil 2021 - 16:34
@angelxxx a écrit:Et pourtant je suis militant, j'ai fait les diverses grèves et entraîné les collègues dans le mouvement...

T'es encore plus bornée que moi. Je synthetise pour toi : il faut être très performant et utiliser chaque minute à bon escient, tout en n'acceptant pas les tâches chronophages et mal rémunérées. Sentiment de déclassement  - Page 11 964035751

Oui oui parce-que nous t’avons tous attendu pour cela effectivement.
Ce que tu appelles tâches chronophages d’après ta description c’est tout simplement faire a minima ce pourquoi nous sommes payés à savoir faire notre boulot.
avatar
angelxxx
Habitué du forum

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par angelxxx Mer 21 Juil 2021 - 16:34
Il reste à expliquer en quoi c'est un manque de considération de constater que certains collègues sont plus ou moins rapides, que certains ne sont pas organisés ... C'est le cas dans toutes les professions, et cela ne me permet pas de forger un avis sur une profession entière.


_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
Dadoo33
Dadoo33
Sage

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Dadoo33 Mer 21 Juil 2021 - 16:36
@angelxxx a écrit:Il reste à expliquer en quoi c'est un manque de considération de constater que certains collègues sont plus ou moins rapides, que certains ne sont pas organisés ... C'est le cas dans toutes les professions, et cela ne me permet pas de forger un avis sur une profession entière.


Pardon mais qui es-tu en fait pour juger qu’un collègue est organisé ou mal organisé ?
avatar
angelxxx
Habitué du forum

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par angelxxx Mer 21 Juil 2021 - 16:37
@Dadoo33 a écrit:
@angelxxx a écrit:Et pourtant je suis militant, j'ai fait les diverses grèves et entraîné les collègues dans le mouvement...

T'es encore plus bornée que moi. Je synthetise pour toi : il faut être très performant et utiliser chaque minute à bon escient, tout en n'acceptant pas les tâches chronophages et mal rémunérées. Sentiment de déclassement  - Page 11 964035751

Oui oui parce-que nous t’avons tous attendu pour cela effectivement.
Ce que tu appelles tâches chronophages d’après ta description c’est tout simplement faire a minima ce pourquoi nous sommes payés à savoir faire notre boulot.

C'était du troll, d'où le smiley....
Et non, les réunions inutiles et non obligatoires, la charge de PP, les projets où tu travailles 50h pour être rémunéré 5h, ce n'est pas ça mon boulot. Si c'est le votre, alors c'est vous qui rendez notre métier moins attractif, car en acceptant de prendre des missions très mal rémunérées, vous acceptez d'être mal rémunérées.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
avatar
angelxxx
Habitué du forum

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par angelxxx Mer 21 Juil 2021 - 16:38
@Dadoo33 a écrit:
@angelxxx a écrit:Il reste à expliquer en quoi c'est un manque de considération de constater que certains collègues sont plus ou moins rapides, que certains ne sont pas organisés ... C'est le cas dans toutes les professions, et cela ne me permet pas de forger un avis sur une profession entière.


Pardon mais qui es-tu en fait pour juger qu’un collègue est organisé ou mal organisé ?  

Tous les professeurs sont organisés et très efficaces. C'est vrai que c'est plus réaliste que de dire que certains le sont plus ou moins. Vos positions sont devenues extrêmes à force de vouloir me contredire et cela n'a plus de sens.

_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
Dadoo33
Dadoo33
Sage

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Dadoo33 Mer 21 Juil 2021 - 16:43
@angelxxx a écrit:
@Dadoo33 a écrit:
@angelxxx a écrit:Et pourtant je suis militant, j'ai fait les diverses grèves et entraîné les collègues dans le mouvement...

T'es encore plus bornée que moi. Je synthetise pour toi : il faut être très performant et utiliser chaque minute à bon escient, tout en n'acceptant pas les tâches chronophages et mal rémunérées. Sentiment de déclassement  - Page 11 964035751

Oui oui parce-que nous t’avons tous attendu pour cela effectivement.
Ce que tu appelles tâches chronophages d’après ta description c’est tout simplement faire a minima ce pourquoi nous sommes payés à savoir faire notre boulot.

C'était du troll, d'où le smiley....
Et non, les réunions inutiles et non obligatoires, la charge de PP, les projets où tu travailles 50h pour être rémunéré 5h, ce n'est pas ça mon boulot. Si c'est le votre, alors c'est vous qui rendez notre métier moins attractif, car en acceptant de prendre des missions très mal rémunérées, vous acceptez d'être mal rémunérées.

Oui sauf que là personne ne t’a parlé de cela en fait mais bien de correction de copie.
Dadoo33
Dadoo33
Sage

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Dadoo33 Mer 21 Juil 2021 - 16:47
@angelxxx a écrit:Il reste à expliquer en quoi c'est un manque de considération de constater que certains collègues sont plus ou moins rapides, que certains ne sont pas organisés ... C'est le cas dans toutes les professions, et cela ne me permet pas de forger un avis sur une profession entière.


Sauf que les explications t’ont déjà été données, explications que tu te refuses de prendre en considération car elles ne vont nullement dans ton sens.

Je m’arrête là pour ma part te concernant. On tourne en rond. Nous sommes plusieurs à t’expliquer la même chose, mais rien n’y fait. Autant pisser dans un violon…
Baldred
Baldred
Niveau 9

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Baldred Mer 21 Juil 2021 - 16:49
Faire envie... Faire pitié...
Si "les autres" aiment mesurer les avantages des profs au jour de vacances près, les profs adorent aussi se "paillepoutrer" à l'infini : littéraires contre scientifiques, collège contre lycée, tous contre les PE... Hors la question du salaire que je trouve comme tout le monde insultante, je ne me sens pas déclassé parce que je me reconnais si peu dans l'image du prof défini ici, pas meilleur, mais différent.
Mathador
Mathador
Doyen

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Mathador Mer 21 Juil 2021 - 20:15
Petit point de comparaison: pour pouvoir être placé en forfait jour dans le cadre de la convention collective Syntec (utilisée notamment dans les SSII ESN), il faut être placé au moins en position 3.1 et avoir au moins 1,2× la paye minimum de la position (avenant n°1 à l'accord du 22 juin 1999), ce qui aboutit à 3225 nets mensuels. Voilà ce que ça coûte de demander aux gens de se rajouter eux-mêmes du travail chez un employeur sérieux.
Avec une telle référence, un certifié débutant devrait quasiment arrêter (200h annuelles restantes) tout travail en dehors des cours pour avoir une rémunération horaire semblable…

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
KawaZ
KawaZ
Niveau 1

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty H.S

par KawaZ Jeu 22 Juil 2021 - 0:05
je me permet de répondre...je ne suis pas prof (mais j'espère le devenir).
j'ai commencé à lire les 2 première pages, puis je saute à la 11 ème et là je vois qu'il est question de travail et de correction de devoir.
Pour commencer par la fin, je ne sais pas quels étaient les critères de notation il y a 40 ans, mais en français quand je choisissais "rédaction" 90% du temps j'étais "hors sujet" avec une note bien en dessous de 10 (voir 4; 6), au point qu'à la fin je choisissais systématiquement "résumé discussion" pour assurer le coup alors que j'étais souvent tenté par la rédaction.
Le raisonnement la dedans? pour la rédaction, souvent j'avais plein d'idées, ou alors une idée bien précise du sujet évoqué. Mais la "note" ne demandais pas de "raisonner", mais d'arriver à faire des citations "comme disait machin" dans tel livre, blabla bla. Si on arrivait a en citer au moins 3, c'était le jack pot. a croire qu'il suffisait d'en noter une bonne vingtaine sur une fiche cartonné (non, parce que se souvenir d'une ligne sur un bouquin de 300 pages sur le simple fait de l'avoir lu...), de les apprendre par cœur, et de se débrouiller de les caser dans un contexte plus ou moins proche. On devait penser "par procuration" et surtout montrer que l'on avait de la "culture".
Un peu l'impression d'être dans les précieuses ridicules et de nous préparer pour les salons parisiens. Déjà jouer sur l'apparence.
Sur ce, je vais avoir du mal a étaler ma culture (comme de la confiture), je n'en ai pas beaucoup (et cela risque d'avoir le m^me gout quelque soit la tartine).
(je règle mes vieux comptes avec l'EN).  
A vous lire, c'est a se tirer une balle.
je voulais intervenir sur les premières pages du sujet.
l'impression de déclassement par rapport a d'autres parcours professionnels. je vais faire de la psychologie de magasines, mais pour un "enseignant pure" qui a quitté l'école...pour y rester, c'est sure qu'il peut y avoir une sensation de "sur place" ou d'être complètement déconnecté de la réalité et du monde du travail. Et surement que années après années, celles ci se ressemblent avec un éternel recommencement.
je l'ai constaté ne serait ce qu'en primaire quand mes fils y étaient, et que la maitresse lors des réunions parents/enseignants : nous rappelais: "nous le répétons encore: il faut prendre vos vacances comme tous le monde: pendant les vacances scolaire",
ben non, pas comme tous le monde, surtout quand il faut jongler sur les plannings de congés des collègues, et qu'il faut jongler également sur le planning de congés des collègues du conjoint, et que tous le monde veut partir au m^me moment, pendant les "vacances scolaires"....cela coince quand il faut toujours un nombre minimum de personnes de permanence par services. On fait souvent ce que l'on peut, pas ce que l'on veut.
Quand à comparer avec le "privé" et le monde du travail en générale, les carrières, etc...surtout avant 50 ans comme dit dans les pages précédentes, c'est souvent du vent, de la façade, de l’esbroufe, avec souvent de l'auto persuasion pour ne surtout pas voir la réalité.
j'ai pratiqué le nomadisme professionnel, toute ma carrière jusqu'à présent (ou presque, quelques petites apartés) dans la maintenance. A 50 ans bien tassé, quelques années de la retraite, et au moment de celle ci si je fais le bilan de ma vie professionnelle:
Le néant!
Tous ce que j'aurai réparé, entretenu, maintenu, tous sera détruis, à la poubelle depuis bien longtemps. de mon passage sur terre il ne restera rien, absolument rien.
la seule chose qu'il en restera, c'est l'argent que j'aurai gagné comme salaire, pour l'instant, 27 ans de crédits avec 2 salaires cumulés (conjoint)  enfin terminé pour une baraque de 214K euros.
Comme quoi, coté comparaisons, tout est relatif.
Coté diplômes, combien de cadres BAC+X finissent passé la trentaine, arrivant sur 40, c'est à dire à peine après 10 ans à cotiser pour se convertir "artisan boulanger" en province, petite ville de campagne, ou potier, chambres d’hôtes (et combien se plantent et abandonnent au bout de 2 ans , parce que à ouais, c'est dur! ou pas si simple d'en tirer un revenus), tous cela ne témoigne pas d'une perte de sens?
Et franchement, je ne les plains pas.
j'ai une opportunité pour être enseignant, très petite opportunité, on verra fin aout...
30 ans de boulot, on ne m'a jamais confié de responsabilité. Plus aucun boulot dans ma branche ne me fait rêver.
Cela doit peut être se ressentir que je suis blasé, désabusé, ou alors signe du temps actuel, ou tous simplement du niveau du poste postulé,  les recruteurs ne cherchent m^me plus à faire "rêver" le postulant avec les chances d'évolutions de carrières dans l'entreprise, les avantages sociaux, les primes, etc...
là lors de mon dernier entretien, seulement un "combien voulez vous?", et rien d'autre, m^me pas une idée du salaire du poste et du poste lui m^me (on ne quitte pas le bureau de l'entretien pour une visite du site, de l'entreprise).
Non mais sans blague, j'avais vraiment l'impression avec le "combien voulez vous" de me retrouver dans la situation du genre, vous vous balader au bois de Boulogne, vous arrivez au niveau d'une prostituée, vous baissez la vitre et dite "c'est combien?".
Alors coté impression de "déclassement", ce n'est qu'une impression, mais du bien bas.
Un produit, un prix. Voilà en gros le monde du travail.

alors si on me donne la responsabilité d'une classe (responsabilités, mises à part mes obligations professionnels par le passé, terme qui m'est inconnu), déjà ça c'est plus valorisant que tous ce que j'aurais fait dans ma carrière, et qu'en plus on me demande de transmettre mon "savoir faire", savoir totalement ignoré, piétiné durant toute ma carrière (quand tu fais les basses besognes, que en plus tu le fais "bien", on veut surtout que tu y restes), et bien là  que demander de plus?
Désolé si mon commentaire déplais, puis je suis arrivé à un âge ou je m'en fout.
je ne dis pas, ni ne penses que cela sera facile, mais surtout pas une impression de "déclassement", bien au contraire.


Dernière édition par KawaZ le Jeu 22 Juil 2021 - 11:11, édité 1 fois
eliam
eliam
Neoprof expérimenté

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par eliam Jeu 22 Juil 2021 - 5:35
J'ai pratiqué les mêmes exercices que toi au lycée. Je comprends pourquoi tu as eu de telles notes : il fallait surtout cerner correctement le sujet. Je n'ai jamais eu à apprendre la moindre citation pour faire une dissertation au lycée. Dernière chose : la rédaction est et était un exercice de collège même à l'époque où tu étais élève.
avatar
Cath
Bon génie

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Cath Jeu 22 Juil 2021 - 8:49
Jamais appris le citation non plus.

Et sinon, c'est dingue le nombre de débutants ou de non profs qui viennent ici nous dire que notre métier, contrairement  à ceux qu'ils ont pratiqués, ont du sens. Mais ça on n'en doute pas. Sauf de temps en temps quand on répète pour la 50e fois la même chose et que les élèves nous regardent avec des yeux ronds en jurant qu'ils ne le savaient absolument pas... Non ce que nous déplorons, c'est essentiellement un déclassement salarial, qui entraîne de facto un déclassement social.
KawaZ
KawaZ
Niveau 1

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par KawaZ Jeu 22 Juil 2021 - 12:01
Rédaction, dissertation, jeux de mots (cela remonte au siècle dernier, j'ai été jusqu'en première, avec une note de bac de français tout aussi nulle, sans avoir jamais passé le vrai "Bac"). Pour cerner les sujets concernés, je ne m'en souvient plus. j'étais peut être effectivement à l'ouest tout en étant persuadé du contraire.
Alors je ne sais pas comment vous faire comprendre mon ressentiment.
Il n'y a pas que l'argent, et c'est dingue que l'on ne juge les gens plus que sur ce critère. Il y a aussi la qualité de vie, et le temps libre en fait partie.
l'ambiance de travail en fait partie aussi: le travail peut être complètement nul ou dur,  si il y a une bonne entente avec les collègues, un esprit de famille ou de camaraderie, les difficultés n'en sont plus.
Si on gagne beaucoup d'argent, mais que l'on n'a pas le temps de le dépenser ou d'en profiter, a quoi bon?
On peut avoir un véhicule de fonction, et passer son temps sur les routes et ses nuits dans des hôtels. Est ce enviable? Pour un peu que toutes les chambres se ressemblent et là on a l'impression d'y habiter.
Pour se cultiver, il faut aussi avoir du temps. Ensuite avoir l'envie. Après une semaine de course à "l'efficacité" , au rendement, à l'absurde...pas vraiment l'envie, seulement le courage de rien, ou de faire les taches de la vie quotidienne, les "travaux en retards", et d'un coté bricoler cela me détend, et m'évite de cogiter.
En vieillissant, je ne rêve que d'une chose: du temps, et pas courir après, jour après jour.


Dernière édition par KawaZ le Jeu 22 Juil 2021 - 12:27, édité 1 fois
valle
valle
Niveau 6

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par valle Jeu 22 Juil 2021 - 12:06
@KawaZ a écrit:Rédaction, dissertation, jeux de mots (cela remonte au siècle dernier, j'ai été jusqu'en première, avec une note de bac de français tout aussi nulle, sans avoir jamais passé le vrai "Bac"). Pour cerner les sujets concernés, je ne m'en souvient plus. j'étais peut être effectivement à l'ouest tout en étant persuadé du contraire.
Alors je ne sais pas comment vous faire comprendre mon ressentiment.
Il n'y a pas que l'argent, et c'est dingue que l'on ne juge les gens plus que sur ce critère. Il y a aussi la qualité de vie, et le temps libre en fait partie.
l'ambiance de travail en fait partie aussi: le travail peut être complètement nul ou dur,  si il y a une bonne entente avec les collègues, un esprit de famille ou de camaraderie, les difficultés n'en sont plus.
Si on gagne beaucoup d'argent, mais que l'on n'a pas le temps de le dépenser ou d'en profiter, a quoi bon?
On peut avoir un véhicule de fonction, et passer son temps sur les routes et ses nuits dans des hôtels. Est ce enviable? Pour un peu que toutes les chambres se ressemblent et là on a l'impression d'y habiter.
Pour se cultiver, il faut aussi avoir du temps. Ensuite avoir l'envie. Après une semaine de course à "l'efficacité" , au rendement, à l'absurde...pas vraiment l'envie, seulement le courage de rien, ou de faire les taches de la vie quotidienne, les "travaux en retards".
En vieillissant, je ne rêve que d'une chose: du temps, et pas courir après, jour après jour.

Mais ton discours n'a du sens que s'il s'avère que les enseignants ont du temps, ne courent pas après, jour après jour, ne passent pas leur temps sur les routes et ont un esprit de famille.
Sans entrer dans le débat sur les faits, sur quels éléments te bases-tu pour supposer que c'est comme ça que ça se passe ?
pseudo-intello
pseudo-intello
Esprit éclairé

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par pseudo-intello Jeu 22 Juil 2021 - 12:28
Quant à "quitter l'école pour y rester" et ce genre de fadaises, les enseignants sont nombreux à avoir travaillé les étés quand ils étaient étudiants. Peut-être pas longtemps, mais nous avons généralement plus testé le monde-du-vrai-travail que les donneurs des leçons extérieurs, le métier d'enseignant.

_________________
Publicité:

Mots croisés pour apprendre à lire
Mamusique sur Bandcamp
Ecoutez mes chansons sur Soundcloud
Dadoo33
Dadoo33
Sage

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Dadoo33 Jeu 22 Juil 2021 - 12:38
@pseudo-intello a écrit:Quant à "quitter l'école pour y rester" et ce genre de fadaises, les enseignants sont nombreux à avoir travaillé les étés quand ils étaient étudiants. Peut-être pas longtemps, mais nous avons généralement plus testé le monde-du-vrai-travail que les donneurs des leçons extérieurs, le métier d'enseignant.

+1 et même pas pendant nos études.

Autant je peux comprendre le discours des contractuels et de reconvertis qui ont la foi. Je partage, d’ailleurs, tout à fait les avis d’Elaïna et Roxane sur le sujet.

En revanche, KawaZ, il me semble que tu n’as jamais enseigné, non ?
Par conséquent, comment peux-tu venir faire la leçon à des gens qui eux enseignent ?
Tu ne connais rien au métier, tu crois le connaître car tu étais élève. J’en veux pour preuve que tu te réfères à ton parcours d’élèves.
Quand on veut parler de quelque chose, il faut avoir minimum de bille, ici avoir un pied dans le métier.
avatar
Sisyphe
Niveau 9

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Sisyphe Jeu 22 Juil 2021 - 12:48
Comme te le disent les autres néo, nous avons travaillé "pour de vrai" avant de devenir prof. J'ai été caissière durant mes études et j'ai travaillé un an en usine comme assistante de production. Par ailleurs, nous avons des amis ou des conjoints non-profs. On se rend compte que le privé n'est pas parsemé de roses non plus. Mais ce qui est dit ici, c'est que nos conditions de travail et nos salaires se sont détériorés. Profondément.
J'ai passé un concours il y a 18 ans et le contrat tacite était : vous ne gagnerez pas beaucoup d'argent (surtout au début), vous serez muté loin de chez vous et dans des établissements "difficiles" mais au bout d'une dizaine d'années, vous pourrez espérer obtenir un poste fixe et donc commencer à vous sentir plus à l'aise avec vos élèves, vos collègues que vous connaîtrez... Vous serez augmenté en fin de carrière et vous aurez une retraite correcte car on prendra en compte ces derniers salaires. Votre métier ne sera pas toujours facile mais vous êtes en charge de l'instruction des enfants de France. C'est une noble mission.
Aujourd'hui, 18 ans après. Je n'ai pas de poste fixe alors que j'ai passé l'agrégation interne qui est une sorte de promotion interne. Le point d'indice est toujours gelé est donc je perds de l'argent par rapport à ce qui était convenu. J'aurai une retraite pourrie car on va prendre en compte tous les salaires (dont celui à 1234 euros du début). J'ai de moins en moins d'heures devant élèves, de plus en plus d'heures supplémentaires (moins payées que les heures normales) imposées (2 aujourd'hui), donc de plus en plus de classe. On alourdit nos missions. Je peux donc moins bien faire mon travail. L'an dernier j'étais stagiaire à 15 heures et j'ai trouvé que j'étais bien meilleure devant les élèves car je n'avais que 3 à 4 h de cours par jour. Et donc j'étais 100% impliquée dans chaque cours. Quand j'ai plus de 6 h dans la journée, je "m'économise" un peu et donc je suis moins disponible pour les élèves. Quand j'ai trop de classes , je fais moins attention à chacun. Je ne peux pas par exemple prendre RDV avec les parents autant qu'il le faudrait parce que mon temps n'est pas extensible. Mon métier n'est pas toujours facile mais ce ne sont pas les élèves le problème. Ce sont les conditions dans lesquelles on me demande de l'exercer. Je ne peux pas aider les élèves qui me sont confiés comme je le voudrais et cela crée un sentiment d'impuissance très pénible. A la fin, ils ont tous le bac et j'ai le sentiment de n'avoir été que le prête-nom d'un mensonge d'Etat.
Quand la maîtresse de votre enfant vous dit de prendre vos vacances durant les vacances scolaires, elle vous dit qu'elle veut encore croire que l'instruction de vos enfants est une priorité pour vous comme elle devrait l'être pour toute la nation.
Contenu sponsorisé

Sentiment de déclassement  - Page 11 Empty Re: Sentiment de déclassement

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum