Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Clayd34
Clayd34
Niveau 1

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Disposition d'une salle et harcèlement

par Clayd34 Sam 8 Jan 2022 - 1:16
Bonsoir à tous !

Je ne sais pas si je suis dans la bonne section.. Mais je vais exposer mon problème pour avoir vos avis !
Je suis TZR à l'année, et depuis le début de l'année le mercredi je suis en salle d'allemand. Avant décembre, aucun soucis, salle en autobus, etc.. Mais depuis la mi-décembre, la collègue dans la salle a changé en double U (sans prévenir).
Personnellement, j'ai remis la salle en autobus le mercredi (REP et je ne supporte pas cette disposition) je suis partisan du "partage de salle" il y a de la vie dedans, donc des changements, je ne vais pas râler : chacun sa disposition et change quand il a cours.

SAUF QUE la collègue ne le voit pas ainsi : elle m'a alpagué une première fois et malgré mes explications (je prends 5 min pour le faire, donc à son tour) elle a catégoriquerement demandé à ce que "je remette la salle" puisque "si tu viens plus tôt, tu peux partir plus tard". Mon "non" fut tout aussi catégorique.
Suite à cela, elle m'a agressé devant des élèves, en hurlant que c'était "SA" salle car elle y passe toutes ses heures (mais elle la partage avec 6 autres profs.. Passons). Peu importe mes arguments, que ce n'était la salle de personne etc.. Que moi aussi je déplaçais les tables et qu'on était donc au même niveau.. Elle a fini par me dire "Ça ne me prend que deux minutes le jeudi donc tu peux le refaire le mercredi avant de partir".... Ce à quoi j'ai répondu "Si ça te prend deux minutes, tu peux le faire alors !" Elle m'a répondu agressivement "bien sûr que non, ça m'agace de le faire !!"

Et hier pour couronner le tout je l'entends en salle des profs "je suis arrivé ce matin, il se fout de ma gueule j'ai envie de le frapper !" Etc etc..
Chaque jour elle m'envoie mes élèves me dire que je n'ai pas le droit, qu'elle est en colère..

Je pense donc aller voir le principal adjoint pour parler de ce cas. Je l'évite le plus possible car je ne veux pas d'un nouveau scandale car Mamade juge que c'est "SA" salle et que je n'y ai aucun droit, mais c'est usant de stresser dès que je la vois ou de me dire qu'elle me casse du sucre sur le dos en permanence, alors que de mon côté je ne plains pas et fais simplement ma vie sans en parler à personne.

Pensez vous qu'il est judicieux de contacter le principal adjoint ?

C'était très long et je sais pertinemment que certains vont me dire que c'est "sa" salle et être contre moi, mais je tente !
Ha@_x
Ha@_x
Expert

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par Ha@_x Sam 8 Jan 2022 - 1:36
Elle a pas l'air très accommodante dis donc ta collègue.

Je connais le problème, je l'ai découvert cette année...Very Happy (moi des salles j'en ai, euh....12 ? 13 ?, tiens faudrait que je regarde mon trousseau de clés et que je compare avec l'edt).

Alors si tu veux aller voir le PA pour te plaindre de l’agressivité du collègue, tu peux toujours essayer, mais le PA entre le TZR et le prof installé, il va vite juger.

Essaie d'être pragmatique camarade TZR Very Happy ! Moi quand j'arrive le matin dans une salle que j'ai en fichus îlots ou en U, je me déplace les tables moi même (ça suppose oui de se dire, 10 minutes de plus), mais à la fin de l'heure, je dispose d'une main d'oeuvre gratuite et fort volontaire : les élèves. Et ça y est mes 6e, pas les plus dégourdis hein, me transforment maintenant une 28 places autobus en 7 îlots en 2 minutes (avant les vacances il leur fallait 5 minutes), mes 3e font encore mieux : ils me transforment la 24/autobus en salle d'exam en un tour de main (genre 30 secondes).

Et ça peut permettre d'éviter des conflits.
Et oui avoir sa salle c'est génial, j'ai eu ma salle pendant des années (et les meilleures années avec personne d'autre, jamais, dans ma salle, c'est parfait) donc je peux comprendre la crispation, mais je n'excuse pas l'agressivité mal placée.

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
eliam
eliam
Expert

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par eliam Sam 8 Jan 2022 - 4:51
J'occupe trois salles. Quand je me retrouve dans une autre salle que ma salle principale, qui n'est pas disposée comme je le souhaite, si je change,  je remets la disposition d'origine avec l'aide des élèves quand je m'en vais.  D'ailleurs, même dans la salle où je suis le plus souvent, si je pousse les tables pour une activité,  je remets la configuration d'origine après. Je ne ferais pas de scandale mais je serais très agacée si je trouvais systématiquement des changements dans la salle que j'occupe le plus souvent. Je ne pense pas que j'irais voir le PA, je ne l'ai fait qu'une fois et parce que je n'avais pas de solution : je devais passer une captation de mise en scène à des élèves et un collègue avait pris le lecteur DVD de la salle où j'officiais, j'étais allée voir le PA en lui demandant de m'affecte en urgence un lecteur dvd.
gnafron2004
gnafron2004
Grand sage

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par gnafron2004 Sam 8 Jan 2022 - 7:04
Il me semble logique de remettre la salle dans l'état où on l'a trouvé, c'est comme les toilettes. Razz
ipomee
ipomee
Guide spirituel

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par ipomee Sam 8 Jan 2022 - 7:13
gnafron2004 a écrit:Il me semble logique de remettre la salle dans l'état où on l'a trouvé, c'est comme les toilettes. Razz

Mais on pourrait dire aussi que la salle à l'origine était disposée en autobus, et que le prof qui souhaite une autre disposition la remette en état (autobus) après l'avoir utilisée.
choup78
choup78
Niveau 10

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par choup78 Sam 8 Jan 2022 - 7:29
Moi ce qui me choque c'est le concept de ''ma salle'', non, Une salle n'appartient pas à un professeur,, elle est utilisée par un professeur, s'il a la chance d'y être tout le temps, tant mieux mais ce n'est en aucun cas sa propriété !
Et la disposition ''autobus'' étant quand même la plus courante, je ne vois pourquoi une prof déciderait de l'organisation en U et l'imposerait à tous les utilisateurs de la salle.
Cléopatra2
Cléopatra2
Grand Maître

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par Cléopatra2 Sam 8 Jan 2022 - 7:33
Effectivement. Là, si 6 autres personnes utilisent la salle, on peut convenir que ce n'est pas la salle de la collègue. Les salles ne sont effectivement pas aux collègues, surtout lorsque d'autres les utilisent. Dans cet esprit, je suis partisane d'avoir la salle toujours en autobus et qui veut changer change. Après, le conseil de H@aaax est bon aussi vu la situation. Utilise les élèves à la fin de l'heure.
En revanche, les insultes sont intolérables. J'irais voir le principal pour lui signifier cela. Mais il est probable qu'il te dise aussi de changer la dispo de la salle toi-même.
Quand j'étais stagiaire, mon tuteur avait mis ses tables en U. J'étais dans sa salle une journée, avec des classes très bavardes, cela ne m'aidait pas, et je n'aurais jamais eu l'idée de remettre les tables normalement, quelle nouille!
Madame_Prof
Madame_Prof
Empereur

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par Madame_Prof Sam 8 Jan 2022 - 7:36
D'accord avec ipomee et choup78.

Moi je suis choquée par le : "j'ai envie de le frapper".
Ça mérite peut-être quand même d'être signalé. C'est grave.

_________________
2017-2021 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
kiwi
kiwi
Guide spirituel

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par kiwi Sam 8 Jan 2022 - 9:10
L’agressivité de cette collègue est intolérable et mérite d’être signalée.
Dans cette situation, j’irais voir le PA pour voir si je ne peux pas être mise dans une autre salle ce qui réglerait le problème. Si impossible, je ferais remettre les tables par les élèves.

En effet, cette salle n’est la propriété de personne. En revanche, il y a probablement un utilisateur régulier de cette salle, cette collègue en l’occurrence. Il me paraît normal de laisser les tables dans la disposition où elle se trouve le plus souvent, ici en U.

zigmag17
zigmag17
Doyen

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par zigmag17 Sam 8 Jan 2022 - 9:27
Ce concept de "ma salle" me hérisse au plus haut point. Cette année une collègue possède en plus une partie du couloir. Elle fait partie des gens qui font leur loi dans l'établissement , ce qui va de pair avec un EDT aux petits oignons et l'assurance d'obtenir tout ce qu'elle veut quand elle s'adresse à la direction.
Seule solution je pense : aller voir l'adjoint et lui demander à changer de salle, quitte à permuter avec un(e) autre collègue qui serait d'accord pour partager son territoire avec la Maitresse du Domaine.
Je ne me fendrais pas d'un écrit pour ça.
Sinon, en attendant,  en effet pas d'autre solution que de changer la disposition des tables en arrivant et en partant. Je suis d'accord c'est pénible mais tant pis si tu perds du temps pour ensuite mettre les élèves au travail.
C'est la différence entre ceux qui bénéficient de conditions normales de travail( salle à demeure, installation immédiate des élèves, appropriation d'un espace...), et ne se rendent pas compte du confort que ça leur offre dans leurs pratiques, et les autres,  nomades par obligation, dont je suis, qui chaque heure sur le métier remettent leur ouvrage( ce qui se paye ensuite par une fatigue accrue). Débat maintes fois amorcé ici.

Quant aux paroles, laisse courir. Les menaces, les propos malfaisants, la regardent elle. Ce n'est pas un signe d'intelligence de la part de ta collègue, elle croit posséder un petit pouvoir mais l'expérience m'a appris qu'en sdp les courtisans ne sont pas dupes de ceux qu'ils flattent.
Je suis sûre que si tu discutes avec d'autres collègues "neutres" ou sympa, tu trouveras des personnes qui partagent ton avis. Les adultes en collèges et lycées pourraient en remontrer à des enfants de trois ans en cour de récré !
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Érudit

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par ProvençalLeGaulois Sam 8 Jan 2022 - 9:36
C'est ce genre de comportement qui incite certains PA à ne plus attribuer une seule salle par personne.

Cette personne a déjà le confort d'avoir cours tous les jours dans la même salle alors que d'autres ont cours dans plusieurs salles différentes, et elle voudrait en plus imposer la disposition des tables.
Ce n'est pas SA salle, c'est la salle n°X du collège Y.
Rajouter à cela la violence verbale et les menaces, c'est tout simplement inadmissible.

Et donc, il faudrait que le collègue cède pour être tranquille quitte à être obligé de changer de salle ou de changer plusieurs fois la disposition des tables.

C'est l'art de se faire marcher sur les pieds en fait ?



_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
Ajonc35
Ajonc35
Érudit

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par Ajonc35 Sam 8 Jan 2022 - 9:40
zigmag17 a écrit:Ce concept de "ma salle" me hérisse au plus haut point. Cette année une collègue possède en plus une partie du couloir. Elle fait partie des gens qui font leur loi dans l'établissement , ce qui va de pair avec un EDT aux petits oignons et l'assurance d'obtenir tout ce qu'elle veut quand elle s'adresse à la direction.
Seule solution je pense : aller voir l'adjoint et lui demander à changer de salle, quitte à permuter avec un(e) autre collègue qui serait d'accord pour partager son territoire avec la Maitresse du Domaine.
Je ne me fendrais pas d'un écrit pour ça.
Sinon, en attendant,  en effet pas d'autre solution que de changer la disposition des tables en arrivant et en partant. Je suis d'accord c'est pénible mais tant pis si tu perds du temps pour ensuite mettre les élèves au travail.
C'est la différence entre ceux qui bénéficient de conditions normales de travail( salle à demeure, installation immédiate des élèves, appropriation d'un espace...), et ne se rendent pas compte du confort que ça leur offre dans leurs pratiques, et les autres,  nomades par obligation, dont je suis, qui chaque heure sur le métier remettent leur ouvrage( ce qui se paye ensuite par une fatigue accrue). Débat maintes fois amorcé ici.

Quant aux paroles, laisse courir. Les menaces, les propos malfaisants, la regardent elle. Ce n'est pas un signe d'intelligence de la part de ta collègue,  elle croit posséder un petit pouvoir mais l'expérience m'a appris qu'en sdp les courtisans ne sont pas dupes de ceux qu'ils flattent.
Je suis sûre que si tu discutes avec d'autres collègues "neutres" ou sympa, tu trouveras des personnes qui partagent ton avis. Les adultes en collèges et lycées pourraient en remontrer à des enfants de trois ans en cour de récré !
Je te le redis zigmag. Le sentiment que nous travaillons dans le même lep. Mais juste un sentiment et cela montre que si on est 2, on est bien plus.
Zybulka
Zybulka
Niveau 9

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par Zybulka Sam 8 Jan 2022 - 9:47
Je trouve ça incroyable que tout le monde acte la normalité de remettre une salle comme on l'a trouvée. Donc les collègues sans-salle-fixe, en plus de subir la galère de l'errance à chaque heure, devraient se taper la double réorganisation des tables (en début et fin d'heure) ???

Perso, j'ai la chance de faire cours toujours au même endroit, mais j'essaie d'avoir la délicatesse de prévenir les collègues avec qui je partage la salle du fait que j'installe les tables en ilot (parce que je sais que c'est pas forcément apprécié), et en cas de souci on essaie de trouver une solution (si c'est juste pour une heure je les aide à chercher une autre salle dispo, si c'est plus fréquent, je leur propose que JE remette la salle en autobus juste avant leur heure, charge à eux de remettre en ilots à la fin de leur heure - généralement c'est plus facile à faire à la fin, jamais bon de commencer une heure de cours par du bordel).

Clayd34, à ta place j'abandonnerais la discussion avec la collègue qui semble visiblement ne pas se rendre compte de son propre privilège. Je n'irais pas non plus trouver la direction parce que ça risque fort d'empirer les choses. En revanche, j'essaierais de voir s'il n'y a pas une autre salle dispo sur cette heure, qui serait disposée à ta convenance : ça me semble la solution la plus simple. Et sinon, peut-être, sonder discrètement les collègues qui sont là depuis plus longtemps pour voir si ça pourrait être un sujet abordé collectivement, parce que vraiment ce genre de truc qui paraît une broutille peut dégrader profondément les conditions de travail, pour des collègues pour qui elles sont déjà précaires (changement de salle à chaque heure, changement de poste chaque année voire plus souvent...).

scot69
scot69
Modérateur

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par scot69 Sam 8 Jan 2022 - 9:50
1. Ce n'est pas SA salle
2. C'est une faute grave que de reprendre un collègue devant ses élèves
3. Agresser verbalement et publiquement quelqu'un n'est pas acceptable


---> déjà, tu n'as pas à obéir aux ordres de MADAME, donc tu te fiches de ses exigences, et d'autre part, tu vas en parler à un délégué syndical ou à ton CDE. Tu peux même écrire au service RH du rectorat.
zigmag17
zigmag17
Doyen

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par zigmag17 Sam 8 Jan 2022 - 9:52
ProvençalLeGaulois a écrit:C'est ce genre de comportement qui incite certains PA à ne plus attribuer une seule salle par personne.

Cette personne a déjà le confort d'avoir cours tous les jours dans la même salle alors que d'autres ont cours dans plusieurs salles différentes, et elle voudrait en plus imposer la disposition des tables.
Ce n'est pas SA salle, c'est la salle n°X du collège Y.
Rajouter à cela la violence verbale et les menaces, c'est tout simplement inadmissible.

Et donc, il faudrait que le collègue cède pour être tranquille quitte à être obligé de changer de salle ou de changer plusieurs fois la disposition des tables.

C'est l'art de se faire marcher sur les pieds en fait ?



Eh bien oui, on peut le dire comme ça.
Je ne sais pas si tu as idée de l'énergie que ça demande dans certains établissements pour faire valoir ses droits.
Je ne suis pas une débutante. Néanmoins dans mon nouveau lycée suite à une mut il y a quelques années, je me suis vu refuser l'accès à une salle au motif qu'elle était "assignée " à madame Machin. Madame Machin  prof dans ce lycée depuis plus de 20 ans, s'était alloué une salle, on l'avait même sollicitée quand il s'était agi de la moderniser( couleur des murs, chaises ergonomiques etc) pour y installer des ordinateurs  (Lp tertiaire, prof de pro),
Cette salle m'avait été attribuée une heure ( UNE heure/ semaine) avec une classe infernale de 35 élèves.  Que s'est-il passé ? Je me suis présentée la 1ère semaine de septembre avec les 35 zozos bien agités,  devant la salle: elle était occupée par la collègue, qui y faisait cours tranquillement et qui n'a jamais  jamais voulu en sortir. On s'est copieusement engueulées, et je n'aime pas ça, surtout devant les élèves, mais le ton est monté. De guerre lasse j'ai fini par céder. Au bout d'un moment, les bras de fer avec des gens obtus et stupides nous rendent obtus et stupides( c'est mon point de vue) et montrer un peu de hauteur de vue ce n'est pas une défaite très grave d'un point de vue moral. Dans la vie j'ai autre chose à faire que de me battre contre des imbéciles.
Je suis allée voir le PA, j'ai obtenu une autre salle, et basta.
Il se trouve que cette année je travaille en binôme avec cette collègue. C'est confirmé : elle est complètement azimutée. Je lui ai reparlé de l'épisode,  qu'elle balaie d'un revers de main, pour elle c'est acquis: elle a SA salle, jusqu'à la mort, c'est gravé dans le marbre.
Je me dis qu'une heure par semaine,  quand je travaille avec elle, je bénéficie de cet espace agréable, bien décoré,  un bien aéré,  et voilà.
Bien sûr, tout ceci est possible car la hiérarchie ne veut pas d'ennuis avec madame Machin qui est, avouons-le, redoutable.
scot69
scot69
Modérateur

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par scot69 Sam 8 Jan 2022 - 9:56
Dans le cas mentionné ici, le collègue met la classe en autobus au lieu de la mettre en U. Cela reste une disposition classique de travail, ce n'est pas comme s'il la laissait sale, avec des détritus, en désordre...
zigmag17
zigmag17
Doyen

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par zigmag17 Sam 8 Jan 2022 - 9:56
Ajonc35 a écrit:
zigmag17 a écrit:Ce concept de "ma salle" me hérisse au plus haut point. Cette année une collègue possède en plus une partie du couloir. Elle fait partie des gens qui font leur loi dans l'établissement , ce qui va de pair avec un EDT aux petits oignons et l'assurance d'obtenir tout ce qu'elle veut quand elle s'adresse à la direction.
Seule solution je pense : aller voir l'adjoint et lui demander à changer de salle, quitte à permuter avec un(e) autre collègue qui serait d'accord pour partager son territoire avec la Maitresse du Domaine.
Je ne me fendrais pas d'un écrit pour ça.
Sinon, en attendant,  en effet pas d'autre solution que de changer la disposition des tables en arrivant et en partant. Je suis d'accord c'est pénible mais tant pis si tu perds du temps pour ensuite mettre les élèves au travail.
C'est la différence entre ceux qui bénéficient de conditions normales de travail( salle à demeure, installation immédiate des élèves, appropriation d'un espace...), et ne se rendent pas compte du confort que ça leur offre dans leurs pratiques, et les autres,  nomades par obligation, dont je suis, qui chaque heure sur le métier remettent leur ouvrage( ce qui se paye ensuite par une fatigue accrue). Débat maintes fois amorcé ici.

Quant aux paroles, laisse courir. Les menaces, les propos malfaisants, la regardent elle. Ce n'est pas un signe d'intelligence de la part de ta collègue,  elle croit posséder un petit pouvoir mais l'expérience m'a appris qu'en sdp les courtisans ne sont pas dupes de ceux qu'ils flattent.
Je suis sûre que si tu discutes avec d'autres collègues "neutres" ou sympa, tu trouveras des personnes qui partagent ton avis. Les adultes en collèges et lycées pourraient en remontrer à des enfants de trois ans en cour de récré !
Je te le redis zigmag. Le sentiment que nous travaillons dans le même lep. Mais juste un sentiment et cela montre que si on est 2, on est bien plus.

Sûr !!! On doit être très représentatives des phénomènes que nous dénonçons, mais très peu représentées ici( sur le forum on n'est pas très nombreux à travailler en LP).
Mais c'est la triste réalité, et très largement partagée c'est certain!
Elaïna
Elaïna
Enchanteur

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par Elaïna Sam 8 Jan 2022 - 9:59
zigmag17 a écrit:
Seule solution je pense : aller voir l'adjoint et lui demander à changer de salle, quitte à permuter avec un(e) autre collègue qui serait d'accord pour partager son territoire avec la Maitresse du Domaine.
Je ne me fendrais pas d'un écrit pour ça.

Bien sûr que si il faut se "fendre d'un écrit". Acter les choses par écrit, en mettant madame en copie. Si elle ne dément pas la menace de coups, c'est du pain bénit. Si elle dément, elle actera quand même elle-même qu'elle met les tables d'une façon non habituelle, c'est du pain bénit également.
Quant à refourguer le problème à un collègue plus accommodant, et puis quoi encore ? Parce que Madame est hystérique, c'est aux autres d'être gentils et de tendre la joue gauche ?

zigmag17 a écrit:
Sinon, en attendant,  en effet pas d'autre solution que de changer la disposition des tables en arrivant et en partant. Je suis d'accord c'est pénible mais tant pis si tu perds du temps pour ensuite mettre les élèves au travail.
C'est la différence entre ceux qui bénéficient de conditions normales de travail( salle à demeure, installation immédiate des élèves, appropriation d'un espace...), et ne se rendent pas compte du confort que ça leur offre dans leurs pratiques, et les autres,  nomades par obligation, dont je suis, qui chaque heure sur le métier remettent leur ouvrage( ce qui se paye ensuite par une fatigue accrue). Débat maintes fois amorcé ici.

Je répète : parce que Madame est hystérique, c'est aux autres d'être gentils et de tendre la joue gauche ?

zigmag17 a écrit:

Quant aux paroles, laisse courir. Les menaces, les propos malfaisants, la regardent elle. Ce n'est pas un signe d'intelligence de la part de ta collègue,  elle croit posséder un petit pouvoir mais l'expérience m'a appris qu'en sdp les courtisans ne sont pas dupes de ceux qu'ils flattent.
Je suis sûre que si tu discutes avec d'autres collègues "neutres" ou sympa, tu trouveras des personnes qui partagent ton avis. Les adultes en collèges et lycées pourraient en remontrer à des enfants de trois ans en cour de récré !

Ouais alors n'importe quoi. Une menace de coups, dans le milieu pro qui plus est, c'est inadmissible. Personnellement je rajouterais en copie du mail au PA expliquant le problème qu'à la prochaine fois c'est dépôt de plainte. Tu dis quoi si une connaissance te dit "j'ai entendu mon mari dire "elle m'énerve, j'ai envie de la frapper" ? Tu lui dis de laisser courir ???

Il faut arrêter de croire qu'en "laissant courir" les gens se calment tout seuls. C'est faux, ça ne marche JAMAIS, il faut seulement que la peur change de camp.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered

Ma page Facebook https://www.facebook.com/Lire-le-Japon-106902051582639
zigmag17
zigmag17
Doyen

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par zigmag17 Sam 8 Jan 2022 - 10:02
scot69 a écrit:Dans le cas mentionné ici, le collègue met la classe en autobus au lieu de la mettre en U. Cela reste une disposition classique de travail, ce n'est pas comme s'il la laissait sale, avec des détritus, en désordre...

Dans les cas que je connais, et dans celui que la collègue rapporte, je t'assure que rien que le fait de déplacer une chaise dans " la" salle d'un(e) collègue est un crime de lèse-majesté, pouvant mener à la haine la plus féroce .
Tout le monde hélas n'adopte pas un comportement civilisé.
Dans mon lycée, les collègues qui ont "leur" salle adorent aller regarder l'EDT des salles pour savoir, si par extraordinaire "leur" salle à été occupée par quelqu'un d'autre qu'eux une heure dans le mois, qui a laissé un élève mal remettre une chaise devant un ordi ou n'a pas fait ramasser un papier qui traînait au fond de la salle.
C'est une réalité.
percehaie
percehaie
Niveau 9

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par percehaie Sam 8 Jan 2022 - 10:06
Ne laisse pas les choses en l'état. Cette collègue n'a pas à changer la disposition d'une salle que six autres collègues partagent. Il est logique qu'à son tour elle change la disposition de sa salle quand elle arrive, peut-être que l'envie lui passera.
Quant à ses propos indignes en salle des professeurs, ne laisse rien passer : c'est du harcèlement et c'est grave.
zigmag17
zigmag17
Doyen

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par zigmag17 Sam 8 Jan 2022 - 10:09
Elaïna a écrit:
zigmag17 a écrit:
Seule solution je pense : aller voir l'adjoint et lui demander à changer de salle, quitte à permuter avec un(e) autre collègue qui serait d'accord pour partager son territoire avec la Maitresse du Domaine.
Je ne me fendrais pas d'un écrit pour ça.

Bien sûr que si il faut se "fendre d'un écrit". Acter les choses par écrit, en mettant madame en copie. Si elle ne dément pas la menace de coups, c'est du pain bénit. Si elle dément, elle actera quand même elle-même qu'elle met les tables d'une façon non habituelle, c'est du pain bénit également.
Quant à refourguer le problème à un collègue plus accommodant, et puis quoi encore ? Parce que Madame est hystérique, c'est aux autres d'être gentils et de tendre la joue gauche ?

zigmag17 a écrit:
Sinon, en attendant,  en effet pas d'autre solution que de changer la disposition des tables en arrivant et en partant. Je suis d'accord c'est pénible mais tant pis si tu perds du temps pour ensuite mettre les élèves au travail.
C'est la différence entre ceux qui bénéficient de conditions normales de travail( salle à demeure, installation immédiate des élèves, appropriation d'un espace...), et ne se rendent pas compte du confort que ça leur offre dans leurs pratiques, et les autres,  nomades par obligation, dont je suis, qui chaque heure sur le métier remettent leur ouvrage( ce qui se paye ensuite par une fatigue accrue). Débat maintes fois amorcé ici.

Je répète : parce que Madame est hystérique, c'est aux autres d'être gentils et de tendre la joue gauche ?

zigmag17 a écrit:

Quant aux paroles, laisse courir. Les menaces, les propos malfaisants, la regardent elle. Ce n'est pas un signe d'intelligence de la part de ta collègue,  elle croit posséder un petit pouvoir mais l'expérience m'a appris qu'en sdp les courtisans ne sont pas dupes de ceux qu'ils flattent.
Je suis sûre que si tu discutes avec d'autres collègues "neutres" ou sympa, tu trouveras des personnes qui partagent ton avis. Les adultes en collèges et lycées pourraient en remontrer à des enfants de trois ans en cour de récré !

Ouais alors n'importe quoi. Une menace de coups, dans le milieu pro qui plus est, c'est inadmissible. Personnellement je rajouterais en copie du mail au PA expliquant le problème qu'à la prochaine fois c'est dépôt de plainte. Tu dis quoi si une connaissance te dit "j'ai entendu mon mari dire "elle m'énerve, j'ai envie de la frapper" ? Tu lui dis de laisser courir ???

Il faut arrêter de croire qu'en "laissant courir" les gens se calment tout seuls. C'est faux, ça ne marche JAMAIS, il faut seulement que la peur change de camp.

Mon quotidien est fait de violences verbales ( parfois physiques) avec les élèves.
Me battre pour une salle avec un adulte ne fait pas partie de mes priorités. Elle veut SA salle? C'est une question de vie ou de mort pour elle ? C'est là qu'elle met ses priorités ? Tres bien ça la regarde, j'ai autre chose à faire. A la limite pour bosser je n'ai pas besoin de tel ou tel espace, ma priorité c'est d'avoir des élèves qui m'ecoutent et avec lesquels je peux travailler sans tension.
Le struggle for life je ne le mets pas dans la lutte pour obtenir 30m2.
Quant aux paroles, il me semble que les menaces sont plus proférées en l'air qu'autre chose. A la limite, se constituer un petit dossier sur la personne, ok, quitte à s'en servir plus tard si besoin. Sinon...
Elaïna
Elaïna
Enchanteur

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par Elaïna Sam 8 Jan 2022 - 10:09
Eh bien moi je ne cède pas. Si la salle m'est attribuée, elle m'est attribuée, point final, ça se règle chez le PA.
J'ai eu comme ça une engueulade homérique, moi la petite colleuse d'histoire, avec un vieux  Prof de Mâââââths de MPSI* à Henri IV (la race supérieure des profs, apparemment), pour une sombre histoire de salles de colles (trad. fr. : savoir qui aurait quel placard à balai, parce qu'on m'avait attribué celui avec trois tableaux en U et qu'il voulait ledit placard en lieu et place du sien). Monsieur pensait qu'en gueulant et en arguant de son statut de Prof de Mââââââths j'allais avoir peur de lui. Eh bien, j'ai gardé ma salle. Comme disait Mac MAhon à la Tour Malakoff : j'y suis, j'y reste.

Et dans ton cas perso : vu ce que tu racontes sur ton établissement qui est un lieu d'hallucination permanente, je pense que le problème vient aussi du fait que le respect entre adultes semble être passé en option, et que c'est du pain bénit pour les élèves. Ce n'est pas un fonctionnement normal.

_________________
It took me forty years to realize this. But for guys like us... our lives aren't really our own. There's always someone new to help. Someone we need to protect. These past few years, I fought that fate with all I had. But I'm done fighting. It's time I accept the hand I was dealt. Too many people depend on us. Their dreams depend on us.

Kiryu Kazuma inYakuza 4 Remastered

Ma page Facebook https://www.facebook.com/Lire-le-Japon-106902051582639
Tivinou
Tivinou
Expert spécialisé

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par Tivinou Sam 8 Jan 2022 - 10:12
@Clayd34 Choisis dans les conseils ceux qui conviennent à ton tempérament en ce qui concerne la disposition de la salle.
En ce qui concerne la violence verbale de la collègue, je crois que je remplirais le registre CHSCT, pour garder une trace.
Clecle78
Clecle78
Grand Maître

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par Clecle78 Sam 8 Jan 2022 - 10:19
Une de mes collègues a piqué une crise phénoménale quand elle a vu débarquer une autre prof sur une de ses heures de trou. C'était SA salle, SA maison. Elle en hurlait. Et l'administration a cédé bien que le nombre de salles disponibles soit réduit à l'heure en question. J'ai eu une salle (sans l'avoir demandée mais c'était une politique maison pour les profs un peu anciens) pendant une quinzaine d'années. C'était sympa mais depuis quatre ans je suis nomade et ça ne me dérange pas plus que ça en fait. En tout cas je remets toujours dans l'état initial  si je modifie quitte à perdre 5 minutes de cours et l'autobus me semble bien être cet état initial dans la plupart des établissements.
Phylia
Phylia
Niveau 6

Disposition d'une salle et harcèlement Empty Re: Disposition d'une salle et harcèlement

par Phylia Sam 8 Jan 2022 - 10:22
Je fais partie de ces privilégiés qui disposent d'une seule salle depuis des années (me jetez pas des cailloux, svp !!! pale ), privilège que me m'efforce de mériter par un enseignement et une gestion de classe les plus rigoureux possibles, et en veillant à ce que la salle soit le plus impeccable possible et les câbles rebranchés correctement sur l'unité centrale quand j'en pars (+ fenêtres bien ouvertes, en contexte de COVID).
Je partage cette salle (et je ne parle jamais de MA salle, mais de la salle F423) avec trois autres collègues nomades à qui je me garde bien de faire le moindre reproche sur l'état de la salle quand ils la quittent, sachant à quel point la gestion de classe est plus difficile quand on doit se déplacer tout le temps.
Concernant la situation exposée, je pense que la collègue aurait dû parler du changement de disposition, avant de le mettre en place. Avoir une situation privilégiée (quelle qu'elle soit) n'est pas forcément un dû - et ici, ce n'est pas le cas, l'affectation d'une salle unique se justifiant uniquement par le temps de présence de l'enseignant - et implique des responsabilités. Par conséquent, au nom de mes collègues sédentaires, j'adresse toutes nos excuses à @Clayd34 pour ce type de dérives ! Disposition d'une salle et harcèlement 2768205287
Plus sérieusement, les réactions de la collègues ont été tout à fait illégitimes et excessives. C'est ce genre de chose qui pourrait pousser un CdE à trancher en prenant une décision de type Jugement de Salomon et à opter pour une organisation égalitaire (tout le monde nomade !)...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum