Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ajonc35
Érudit

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Ajonc35 Mer 6 Avr 2022 - 21:52
henriette a écrit:Une demi-journée, déjà, en nombre d'heures, c'est combien ? Car dans mon collège, ça dépend si c'est le matin ou l'après-midi : le matin c'est 3 ou 4 heures, l'après-midi c'est deux ou trois heures.
Et bonjour les EDT, entre les barrettes de langues, l'EPS et la disponibilité des infrastructures, l'occupation des salles de sciences (et je ne parle même pas des options facultatives).
Encore un truc rudement bien pensé... Rolling Eyes
J'imagine déjà  que ce soit en ville ou à la campagne et d'abord à la campagne. Déjà qu'on a du mal à caser nos petits collégiens en stage, pour des raisons diverses, alors voir défiler les collégiens dans les entreprises, pendant une après midi , je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de volontaires. La petite entreprise de maçonnerie,  de paysage, ou autre n'a pas les moyens de consacrer 4 ou 5 demi-journees à 4 ou 5 classes de collégiens voire plus.
Trouver des retraités pour venir parler de leur métier pendant toute une après midi, pov' retraités,  mais aussi pauvres élèves. 
En tant que chef de projet, notre citoyen Emmanuel devra revoir sa copie, c'est une fausse bonnes idée. Et si ça ne se fait pas, ce sera encore la faute de qui nous savons.
Dans notre lep le chef (de projet) nous impose 2 journées de ce type chaque année, et chaque année c'est de plus en plus difficile de trouver des entreprises qui accueillent ou des professionnels qui viennent ( bénévolement).
Si c'est une manière de réduire le nombre d'enseignants ..... et d'abord ceux de technologie. Demain des sportifs qui viennent expliquer leur sport et plus d'eps.... 
Je 😭😭😭 car c'est ce qui attend mes petits-ajoncs.  😭😭😭
Trompettemarine est un peu caricatural, mais pas tant que cela, on y arrive. Certaines filieres et certains métiers pour les gueux, et on réserve les métiers de décideurs aux élites,  du moins à ceux qui croient en être .....


Dernière édition par Ajonc35 le Mer 6 Avr 2022 - 21:59, édité 2 fois
mamieprof
mamieprof
Érudit

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par mamieprof Mer 6 Avr 2022 - 21:53
kiddy a écrit:ça sent vraiment le sapin pour notre matière cette annonce

Bah en SNT en seconde, on est content de découvrir ce que les gamins savent faire grâce à la techno !
Ajonc35
Ajonc35
Érudit

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Ajonc35 Mer 6 Avr 2022 - 22:10
mamieprof a écrit:
kiddy a écrit:ça sent vraiment le sapin pour notre matière cette annonce

Bah en SNT en seconde, on est content de découvrir ce que les gamins savent faire grâce à la techno !
Je pense qu'en seconde, on est content de découvrir tout ce que les élèves savent faire, tout court. Surtout plus rapide que de découvrir ce qu'ils ne savent pas faire.
avatar
kiddy
Niveau 5

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par kiddy Mer 6 Avr 2022 - 23:00
si on supprime la technologie, le niveau en informatique des gosses va terriblement chuter, la moitié de mes sixièmes découvrent quasiment une souris pour la première fois...je ne serai pas du tout étonné de la suppression de la techno, on a personne au ministère pour vraiment nous représenter, le capet techno n'existe plus, il n'y a pas de candidats à cause des bas salaire, la société a une représentation totalement décalé de la matière (les gens parlent de la techno qu'ils ont eu au collège), bref je ne suis pas optimiste.
TFS
TFS
Habitué du forum

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par TFS Jeu 7 Avr 2022 - 0:21
belote a écrit:Le retour des 3e dp6. Dans mon collège, c'était encadré par les enseignants de techno et ça marchait très bien. Dispositif supprimé par le ministère parce que ça coûtait trop cher.

Je dirais que ce qui se dessine, ce sont des classes Dp3 dès la 5ème...
Tangleding
Tangleding
Vénérable

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Tangleding Jeu 7 Avr 2022 - 0:33
C'est un peu vache d'attendre la 5e, pourquoi ne pas mettre en place un CE2 DP3 ?

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 2790680366

_________________
"Never complain, just fight." [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 2490015017
Verdurette
Verdurette
Modérateur

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Verdurette Jeu 7 Avr 2022 - 5:35
kiddy a écrit:si on supprime la technologie, le niveau en informatique des gosses va terriblement chuter, la moitié de mes sixièmes découvrent quasiment une souris pour la première fois...je ne serai pas du tout étonné de la suppression de la techno, on a personne au ministère pour vraiment nous représenter, le capet techno n'existe plus, il n'y a pas de candidats à cause des bas salaire, la société a une représentation  totalement décalé de la matière (les gens parlent de la techno qu'ils ont eu au collège), bref je ne suis pas optimiste.
Ce qui n'a rien d'étonnant lorsqu'on sait qu'il n'y a le plus souvent plus d'ordinateurs dans les écoles, ou alors des vieux coucous qui tournent sous XP quand ils tournent. Mais généralement les ordis ont laissé place à des valises de tablettes, ce qui n'a rien à voir.  Dans l'espace des dix dernières années,  j'ai connu trois écoles sans salle informatique en état de fonctionnement.
Donc s'ils n'ont pas d'ordi chez eux, ils n'ont jamais vu de souris.
De ce fait il est assez surprenant qu'on nous demande encore de leur faire passer le B2I ou plutôt ce qui l'a remplacé (j'ai oublié le nom, je n'ai plus de CM depuis des lustres)
Jacq
Jacq
Monarque

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Jacq Jeu 7 Avr 2022 - 9:01
Extrait de l'article du Monde :
"Si la petite phrase prononcée à Fouras peut entretenir la confusion, le candidat Macron entend en fait instaurer, de la 5e à la 3e, une demi-journée par semaine consacrée à la découverte des métiers, dont les métiers techniques et manuels. Les collégiens visiteraient ainsi des entreprises, rencontreraient des professionnels et découvriraient les différentes formations, et notamment la filière de l’apprentissage. Cette demi-journée hebdomadaire remplacerait notamment l’enseignement de la technologie (une heure et demie par semaine actuellement)."

Déjà, pourquoi les métiers "techniques et manuels". Une fois de plus l'enseignement (et je dis - enfin j'écris - bien l'enseignement) professionnel concernerait-il uniquement les métiers "techniques et manuels" ? Il y a pléthore de formations pro qui ne sont pas "techniques et manuelles".
Macron en est resté à une vision des années 50, comme beaucoup de commentateurs (je veux dire de journalistes).

Par contre (et me connaissant vous vous doutez que je ne suis pas là pour défendre celui que je veux voir dégager à tout prix), il faut l'avouer, nos élèves n'ont aucune vision du monde industriel et il serait profitable que certains l'aient car certaines filières classées industrielles sont (presque) vides alors qu'il y a des emplois industriels.
Dans la ville de mon ancien établissement les sections tertiaires débouchant sur peu étaient pleines à craquer alors que les sections industrielles du lycée voisin de la même ville, débouchant souvent sur plus d'emplois et bien mieux rémunérés, peinaient à recruter. Dans la ville en question, tournée vers l'industrie, les entreprises n'arrivaient pas à recruter, le marché de l’intérim était totalement saturé (plus d'intérimaires, ils étaient placés directement en entreprise et aucun remplacement n'était possible).  Un ami qui a fait ses études dans le lycée industriel dont je parle, qui a trouvé du boulot immédiatement et est actuellement le n°2 dans son entreprise m'explique depuis des années qu'ils ont été obligés de réduire leur capacité de production faute d'employés formés aux métiers de la boite. Ils ont délocalisé en Angleterre pour trouver des salariés - dernière nouvelle, ils relocalisent en France à cause du Brexit mais ils s'inquiètent de leur capacité à recruter.
Et quand je parle de métiers industriels je ne parle pas d'aller taper sur du métal fondue. On y gagne mieux sa vie qu'en étant en cuisine ou en service de restauration, là l’interlocuteur de M. Macron devrait se poser des questions sur le pénibilité, les horaires et les rémunérations dans sa profession avant de pleurer devant les caméras.
Et mes élèves, venus en tertiaire car leurs parents, issus de milieux ouvriers, pensaient que leurs enfants auraient un travail meilleur et mieux rémunéré qu'en que dans l'industrie faisaient un mauvais choix car, en réalité peu qualifiés et sur un marché de l'emploi réduit, se retrouvaient à aller bosser à l'usine qu'ils voulaient éviter mais sans les qualifications pour d'autres postes que "non qualifiés". Or le "non qualifié" n'est plus guère (voire pas) recherché.
Donc, oui, il y a une vision du monde de travail à changer ou à éclairer, dès le collège, avant l'entrée dans l'enseignement professionnel.

Sur les conditions ? Il y a le "remplacerait notamment l'enseignement de la technologique". Notamment, donc "autre chose" ? Vous avez souligné la difficulté à recruter des prof de techno ou même à en recruter. On va citer une directrice des "ressources [in]humaines" du rectorat de l'académie de Montpellier en direction des enseignants de gestion administration : "Je vais me permettre une réponse avec de l'humour, pensez à l'euthanasie" ! En gros, on attend l'extinction de l'espèce (c'est ma traduction).

"Lorsque le sage désigne la Lune, l'imbécile regarde le doigt".

La dernière partie est "notamment la filière de l'apprentissage". L'objectif est là.
Après la potentielle extinction des prof de techno que vous avez mis en éclairage, l'extinction programmée des PLP sous le statut actuel avec la casse de l'enseignement professionnel déjà bien entamée par Blanquer, la casse de tout enseignement disciplinaire général pour nos élèves (déjà quasi achevée, avec les soucis ensuite d'employabilité, d'évolution de carrière et même tout simplement de former des citoyens éclairés dans une relative égalité avec ceux passés au "général").
Ce sont les GRETA, les CFA, les boites privées qui grâce à Macron, viendront faire leurs petites incursions dans les collèges et vendre leurs formations. On peut imaginer aussi ce qu'il restera des LP, qui le font déjà en partenariat avec les collèges. Il y a aussi ce qu'on appelle les "mini stages" de découverte des collégiens dans le LP. Pôle Emploi vient depuis cette année dans mon LP, non pas pour envoyer nos élèves à Pôle Emploi mais pour les former au recrutement, aux entretiens, aux CV, parler métiers. C'est une expérimentation qui semble plutôt bien fonctionner. Nous avions parfois le MEDEF (l'ennemi me direz-vous ?) qui vient parler emploi. Ses intervenants ne sont pas des partisans du grand capital, ce sont des salariés qui viennent présenter le marché local de l'emploi.

Mais derrière tout cela, demeure ce que vous pointiez du doigt, à juste titre, la probable destruction de la techno (là je vous laisse maîtres, vous connaissez mieux le collège que moi) et celle du statut des élèves et des enseignants du lycée professionnel avec la mixité des parcours des élèves permettant l'intégration de cursus en alternance/apprentissage avec les cursus en formation initiale continue.
Odalisq
Odalisq
Fidèle du forum

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Odalisq Jeu 7 Avr 2022 - 9:18
Mais il font quoi déjà au collège? en 4ème dans le mien, les élèves visitent une entreprise et apprennent à élaborer un diaporama de présentation puis en 3ème réalisent un stage de 3 jours en entreprise avec rapport et diaporama dans le cadre du parcours professionnel, ce qui peut faire l'objet de l'oral du DNB ... [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 1783110373

_________________
"There is nothing like staying at home for real comfort." Jane Austen
Isis39
Isis39
Enchanteur

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Isis39 Jeu 7 Avr 2022 - 9:25
Elyas a écrit:De plus, cela demande une logistique en amont importante pour assurer ces visites/rencontres hebdomadaires (sans parler de la question du transport). C'est une vraie machine à gaz !

En zone rurale c'est juste mission impossible.
Ajonc35
Ajonc35
Érudit

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Ajonc35 Jeu 7 Avr 2022 - 9:51
Jacq a écrit:Extrait de l'article du Monde :
"Si la petite phrase prononcée à Fouras peut entretenir la confusion, le candidat Macron entend en fait instaurer, de la 5e à la 3e, une demi-journée par semaine consacrée à la découverte des métiers, dont les métiers techniques et manuels. Les collégiens visiteraient ainsi des entreprises, rencontreraient des professionnels et découvriraient les différentes formations, et notamment la filière de l’apprentissage. Cette demi-journée hebdomadaire remplacerait notamment l’enseignement de la technologie (une heure et demie par semaine actuellement)."

Déjà, pourquoi les métiers "techniques et manuels". Une fois de plus l'enseignement (et je dis - enfin j'écris - bien l'enseignement) professionnel concernerait-il uniquement les métiers "techniques et manuels" ? Il y a pléthore de formations pro qui ne sont pas "techniques et manuelles".
Macron en est resté à une vision des années 50, comme beaucoup de commentateurs (je veux dire de journalistes).

Par contre (et me connaissant vous vous doutez que je ne suis pas là pour défendre celui que je veux voir dégager à tout prix), il faut l'avouer, nos élèves n'ont aucune vision du monde industriel et il serait profitable que certains l'aient car certaines filières classées industrielles sont (presque) vides alors qu'il y a des emplois industriels.
Dans la ville de mon ancien établissement les sections tertiaires débouchant sur peu étaient pleines à craquer alors que les sections industrielles du lycée voisin de la même ville, débouchant souvent sur plus d'emplois et bien mieux rémunérés, peinaient à recruter. Dans la ville en question, tournée vers l'industrie, les entreprises n'arrivaient pas à recruter, le marché de l’intérim était totalement saturé (plus d'intérimaires, ils étaient placés directement en entreprise et aucun remplacement n'était possible).  Un ami qui a fait ses études dans le lycée industriel dont je parle, qui a trouvé du boulot immédiatement et est actuellement le n°2 dans son entreprise m'explique depuis des années qu'ils ont été obligés de réduire leur capacité de production faute d'employés formés aux métiers de la boite. Ils ont délocalisé en Angleterre pour trouver des salariés - dernière nouvelle, ils relocalisent en France à cause du Brexit mais ils s'inquiètent de leur capacité à recruter.
Et quand je parle de métiers industriels je ne parle pas d'aller taper sur du métal fondue. On y gagne mieux sa vie qu'en étant en cuisine ou en service de restauration, là l’interlocuteur de M. Macron devrait se poser des questions sur le pénibilité, les horaires et les rémunérations dans sa profession avant de pleurer devant les caméras.
Et mes élèves, venus en tertiaire car leurs parents, issus de milieux ouvriers, pensaient que leurs enfants auraient un travail meilleur et mieux rémunéré qu'en que dans l'industrie faisaient un mauvais choix car, en réalité peu qualifiés et sur un marché de l'emploi réduit, se retrouvaient à aller bosser à l'usine qu'ils voulaient éviter mais sans les qualifications pour d'autres postes que "non qualifiés". Or le "non qualifié" n'est plus guère (voire pas) recherché.
Donc, oui, il y a une vision du monde de travail à changer ou à éclairer, dès le collège, avant l'entrée dans l'enseignement professionnel.

Sur les conditions ? Il y a le "remplacerait notamment l'enseignement de la technologique". Notamment, donc "autre chose" ? Vous avez souligné la difficulté à recruter des prof de techno ou même à en recruter. On va citer une directrice des "ressources [in]humaines" du rectorat de l'académie de Montpellier en direction des enseignants de gestion administration : "Je vais me permettre une réponse avec de l'humour, pensez à l'euthanasie" ! En gros, on attend l'extinction de l'espèce (c'est ma traduction).

"Lorsque le sage désigne la Lune, l'imbécile regarde le doigt".

La dernière partie est "notamment la filière de l'apprentissage". L'objectif est là.
Après la potentielle extinction des prof de techno que vous avez mis en éclairage, l'extinction programmée des PLP sous le statut actuel avec la casse de l'enseignement professionnel déjà bien entamée par Blanquer, la casse de tout enseignement disciplinaire général pour nos élèves (déjà quasi achevée, avec les soucis ensuite d'employabilité, d'évolution de carrière et même tout simplement de former des citoyens éclairés dans une relative égalité avec ceux passés au "général").
Ce sont les GRETA, les CFA, les boites privées qui grâce à Macron, viendront faire leurs petites incursions dans les collèges et vendre leurs formations. On peut imaginer aussi ce qu'il restera des LP, qui le font déjà en partenariat avec les collèges. Il y a aussi ce qu'on appelle les "mini stages" de découverte des collégiens dans le LP. Pôle Emploi vient depuis cette année dans mon LP, non pas pour envoyer nos élèves à Pôle Emploi mais pour les former au recrutement, aux entretiens, aux CV, parler métiers. C'est une expérimentation qui semble plutôt bien fonctionner. Nous avions parfois le MEDEF (l'ennemi me direz-vous ?) qui vient parler emploi. Ses intervenants ne sont pas des partisans du grand capital, ce sont des salariés qui viennent présenter le marché local de l'emploi.

Mais derrière tout cela, demeure ce que vous pointiez du doigt, à juste titre, la probable destruction de la techno (là je vous laisse maîtres, vous connaissez mieux le collège que moi) et celle du statut des élèves et des enseignants du lycée professionnel avec la mixité des parcours des élèves permettant l'intégration de cursus en alternance/apprentissage avec les cursus en formation initiale continue.
Jacq, tout est merveilleusement dit.
Les emplois industriels ou du btp il faut le dire haut et fort, bien mieux rémunérés que ceux du primaire ou du tertiaire, sans compter la facilité de grimper dans les responsabilités, de changer d'entreprise assez facilement.
Dans notre lep il y a un bts qui vise le travail dans les industries agro-alimentaires dans lequel on peine à recruter. Il est vrai que les bts commencent au seigneur, mais les salaires grimpent vite et les entreprises recrutent donc la concurrence participe aussi à cette augmentation avec des postes de plus en plus intéressants.
Les emplois industriels ont une mauvaise image et difficile de faire des retours arrière. Par contre, oui, notre Président n'a pas du visiter beaucoup d'usines ni d'ateliers, car sa vision est obsolète.  C'est quoi un métier technique,  c'est quoi un métier manuel aujourd'hui. Même les métiers manuels d'autrefois sont devenus techniques ( y compris en agriculture)
L'apprentissage devient aujourd'hui la solution, mais si le nombre d'apprentis augmente ce n'est pas les filières cap ou bac pro qui recrutent plus , ce sont les formations post- bac et d'abord tertiaires qui gonflent les chiffres. Formations assurées par des groupes privés qui vantent un coût zéro pour les étudiants mais coûteux pour les régions,  pour les entreprises et pour l'Etat. Moins de profs, fonc moins de fonctionnaires, donc pour la communication c'est bon.
Je vois, autour de moi, arriver la mixité des publics que certains enseignants trouvent remarquable
 Dans 10 ans, je fournirai les mouchoirs à ceux qui restent et sont devenus formateurs. 
On dépouille les lep, par le haut, par le bas, sur le fond, sur la forme et on hurle mais personne n'entend. Le Président parle et tout le monde trouve ces idées formidables.
Les enseignants de lep sont encore nombreux et bien placés pour voir le delitement de l'enseignement pro en France tandis qu'au ministère il n'y a personne pour avoir une vision, un projet pour ces lep.
Ps je viens de lire qu'un groupe privé étendait des formations en apprentissage dans le sanitaire.....
ysabel
ysabel
Enchanteur

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par ysabel Jeu 7 Avr 2022 - 10:47
Isis39 a écrit:
Elyas a écrit:De plus, cela demande une logistique en amont importante pour assurer ces visites/rencontres hebdomadaires (sans parler de la question du transport). C'est une vraie machine à gaz !

En zone rurale c'est juste mission impossible.

Dans mon coin de Lorraine, quasi toute l'industrie a été détruite ces quarante dernières années...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Isis39
Isis39
Enchanteur

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Isis39 Jeu 7 Avr 2022 - 10:57
ysabel a écrit:
Isis39 a écrit:
Elyas a écrit:De plus, cela demande une logistique en amont importante pour assurer ces visites/rencontres hebdomadaires (sans parler de la question du transport). C'est une vraie machine à gaz !

En zone rurale c'est juste mission impossible.

Dans mon coin de Lorraine, quasi toute l'industrie a été détruite ces quarante dernières années...

Dans mon coin c'est sinistré. Notamment avec l'entreprise MBF sacrifiée par le gouvernement qui n'a pas levé le petit doigt et a permis le licenciement de 300 personnes.
ysabel
ysabel
Enchanteur

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par ysabel Jeu 7 Avr 2022 - 11:02
Isis39 a écrit:
ysabel a écrit:
Isis39 a écrit:
Elyas a écrit:De plus, cela demande une logistique en amont importante pour assurer ces visites/rencontres hebdomadaires (sans parler de la question du transport). C'est une vraie machine à gaz !

En zone rurale c'est juste mission impossible.

Dans mon coin de Lorraine, quasi toute l'industrie a été détruite ces quarante dernières années...

Dans mon coin c'est sinistré. Notamment avec l'entreprise MBF sacrifiée par le gouvernement qui n'a pas levé le petit doigt et a permis le licenciement de 300 personnes.

C'est pour cela, même si on met toutes les meilleures intentions du monde dans l'idée de faire connaître/visiter les industries dès la 5e, dans beaucoup d'endroits, il ne reste rien de rien.
Ou il va falloir organiser un tour de France des industries avec les gamins.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Isis39
Isis39
Enchanteur

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Isis39 Jeu 7 Avr 2022 - 11:07
ysabel a écrit:
Isis39 a écrit:
ysabel a écrit:
Isis39 a écrit:

En zone rurale c'est juste mission impossible.

Dans mon coin de Lorraine, quasi toute l'industrie a été détruite ces quarante dernières années...

Dans mon coin c'est sinistré. Notamment avec l'entreprise MBF sacrifiée par le gouvernement qui n'a pas levé le petit doigt et a permis le licenciement de 300 personnes.

C'est pour cela, même si on met toutes les meilleures intentions du monde dans l'idée de faire connaître/visiter les industries dès la 5e, dans beaucoup d'endroits, il ne reste rien de rien.
Ou il va falloir organiser un tour de France des industries avec les gamins.

En plus l'EN a supprimé les formations industrielles du LP proche (alors qu'il y a des besoins dans les entreprises de plasturgie) : ça coûte trop cher !
Aurevilly
Aurevilly
Habitué du forum

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Aurevilly Jeu 7 Avr 2022 - 11:19
"J'ai dit qu'à 12 ans il fallait permettre à des enfants de connaître des métiers, ça n’a rien à voir, permettre aux régions aux entreprises de venir quelques heures". (E. Macron sur France Inter, lundi 4 avril).
Tout le reste, "1/2 journée par semaine", "à la place de la technologie", est de la désinformation alimentée par l'équipe Les décodeurs du Monde, et reprise complaisamment ici, sur l'affirmation d'une "interrogation de l'équipe de campagne". Le moins que l'on puisse dire c'est que ça manque de précision. Sur aucun site officiel du candidat Macron, on ne voit cette affirmation.
Jacq
Jacq
Monarque

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Jacq Jeu 7 Avr 2022 - 12:25
Aurevilly a écrit:
Tout le reste, "1/2 journée par semaine", "à la place de la technologie", est de la désinformation alimentée par l'équipe Les décodeurs du Monde, et reprise complaisamment ici, sur l'affirmation d'une "interrogation de l'équipe de campagne". Le moins que l'on puisse dire c'est que ça manque de précision. Sur aucun site officiel du candidat Macron, on ne voit cette affirmation.

Concernant l'apprentissage à 12 ans nous en avons déjà discuté dans un autre sujet et j'avais déjà indiqué que ce n'était pas ce qu'il avait dit.

Après on peut croire ce que l'on veut de ce qu'il dit, il suffit de lire cela concernant le bilan de son quinquennat (un exemple, un seul) :
"La transformation de la voie professionnelle a permis d’amorcer la revalorisation des filières professionnelles."
avatar
Cath
Enchanteur

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Cath Jeu 7 Avr 2022 - 12:49
Aurevilly a écrit:"J'ai dit qu'à 12 ans il fallait permettre à des enfants de connaître des métiers, ça n’a rien à voir, permettre aux régions aux entreprises de venir quelques heures". (E. Macron sur France Inter, lundi 4 avril).
Tout le reste, "1/2 journée par semaine", "à la place de la technologie", est de la désinformation alimentée par l'équipe Les décodeurs du Monde, et reprise complaisamment ici, sur l'affirmation d'une "interrogation de l'équipe de campagne". Le moins que l'on puisse dire c'est que ça manque de précision. Sur aucun site officiel du candidat Macron, on ne voit cette affirmation.
Tu n'es pas sérieux ?
Macron l'a dit mais si ce n'est pas écrit sur le site officiel, ce n'est pas vrai ?
avatar
Cath
Enchanteur

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Cath Jeu 7 Avr 2022 - 13:00
https://www.youtube.com/watch?v=s18-uq1tunk

2'44 : "...pourront choisir, nommer la plupart des enseignants dans leur établissement, pourront les augmenter au mérite

Réponse à 3'45 : " ce qui veut dire que les directeurs directrices d'écoles collèges et lycées ...puissent dire "cet enseignant ça ne va pas le faire..."...et à l'inverse avoir des enseignants qui adhèrent à leur projet, ce qui veut dire aussi plus de souplesse et des règles qui sont un peu moins bureaucratiques et administratives."
Aurevilly
Aurevilly
Habitué du forum

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Aurevilly Jeu 7 Avr 2022 - 13:32
Cath a écrit:
Tu n'es pas sérieux ?
Macron l'a dit mais si ce n'est pas écrit sur le site officiel, ce n'est pas vrai ?
"Il l'a dit"...Où et quand ? j'ai un certain goût pour la précision des sources ...
Jacq
Jacq
Monarque

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Jacq Jeu 7 Avr 2022 - 13:34
Cath a écrit:https://www.youtube.com/watch?v=s18-uq1tunk

2'44 : "...pourront choisir, nommer la plupart des enseignants dans leur établissement, pourront les augmenter au mérite

Réponse à 3'45 : " ce qui veut dire que les directeurs directrices d'écoles collèges et lycées ...puissent dire "cet enseignant ça ne va pas le faire..."...et à l'inverse avoir des enseignants qui adhèrent à leur projet, ce qui veut dire aussi plus de souplesse et des règles qui sont un peu moins bureaucratiques et administratives."

Devoirs faits : c'est marrant, il faut que les prof qui effectuent "devoirs faits" soient mieux rémunérés. Mes collègues qui le font (en LP, une toute petite poignée d'élèves, les 3PMET) sont très heureux car une heure est payée, sans préparation à effectuer et sans correction.

Par contre je plussoie : "nos professeurs et nos directeurs d'école connaissent ce qui est adapté à leurs élèves".
Oui, c'est sûr, et nous savons que tout ce qui est proposé depuis des années va contre l'intérêt de nos élèves et que cela s'accroit dans ce quinquennat, et que ce sera pire encore avec le prochain.
Par contre ce qui est certain c'est que lui, comme toute la tête de l'EN, Blanquer en tête, n'y connaissent rien et le démontrent tous les jours.

Quand il dit "je veux investir sur notre école", cela veut bien évidemment dire qu'il faut continuer à obéir à Bercy et réduire les coûts.
lene75
lene75
Enchanteur

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par lene75 Jeu 7 Avr 2022 - 14:33
Cath a écrit:https://www.youtube.com/watch?v=s18-uq1tunk

2'44 : "...pourront choisir, nommer la plupart des enseignants dans leur établissement, pourront les augmenter au mérite

Réponse à 3'45 : " ce qui veut dire que les directeurs directrices d'écoles collèges et lycées ...puissent dire "cet enseignant ça ne va pas le faire..."...et à l'inverse avoir des enseignants qui adhèrent à leur projet, ce qui veut dire aussi plus de souplesse et des règles qui sont un peu moins bureaucratiques et administratives."

C'est un peu HS, mais rien que la formulation de ses phrases est méprisante. Il est obligé de s'adresser aux gens comme s'ils étaient *** ? Il ne peut pas faire des phrases correctes ? Je suis désolée pour ce HS, mais vraiment, ça m'horripile.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Tangleding
Tangleding
Vénérable

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Tangleding Jeu 7 Avr 2022 - 14:47
Je ne supporte pas "nos enseignants", "nos anciens".

Nous ne sommes pas ses gens, ses domestiques, nous sommes les enseignants de l'école publique.

Cette parlure de bourgeois replet est à vomir.

_________________
"Never complain, just fight." [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 2490015017
avatar
Enaeco
Sage

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Enaeco Jeu 7 Avr 2022 - 15:28
Je perçois davantage ce "nos" comme "de la France". Un nous qui englobe la population et non pas un "nos" de personnel à son service

A peu près tous les candidats, de Mélenchon à Zemmour, utilisent ce pronom.
TrucOuBidule
TrucOuBidule
Niveau 9

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par TrucOuBidule Jeu 7 Avr 2022 - 15:39
Sur la techno... (sujet du fil):
Aurevilly
Aurevilly
Habitué du forum

[le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège - Page 2 Empty Re: [le monde] programme E. Macron : remplacement de la technologie au collège

par Aurevilly Jeu 7 Avr 2022 - 16:29
Tangleding a écrit:Je ne supporte pas "nos enseignants", "nos anciens".

Nous ne sommes pas ses gens, ses domestiques, nous sommes les enseignants de l'école publique.

Cette parlure de bourgeois replet est à vomir.
"replet", vraiment ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum