Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
AlexCadwish
AlexCadwish
Niveau 1

Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? Empty Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ?

par AlexCadwish Mer 21 Sep 2022, 5:18 pm
Bonjour,

En préambule, il se trouve que plus je cherche, moins les termes ont de sens pour moi, donc je vais sûrement faire preuve d'imprécisions.

J'ai réussi le concours de l'agrégation externe (Sciences Industrielles, option Informatique - avant que l'agrégation d'Informatique n'existe ....) et suis actuellement en train de faire une thèse de doctorat.
Je crois comprendre que lorsque je serais affecté par la suite, il faudra valider une sorte de stage, qui consiste globalement en une année d'enseignement avec un monitorat.

Cependant, il existe une autre méthode qui consiste à valider 128h d'enseignement durant sa thèse sur une durée de deux ans. Cependant, là où ce n'est pas clair, ce sont les endroits où faire ces 128h.
Je vous mettrais bien un lien pertinent, mais je n'en ai pas encore le droit. A défaut, c'est l'un des sites avec neoprofs qui tombe souvent quand on cherche stage-agrégation-doctorat en mots clés par rapport à ma problématique.
Je crois comprendre que passer par les Missions Complémentaires d'Enseignement de l'Université est la solution la plus facile, mais il y a un hic : Nous sommes déjà mi-septembre, et aucune réponse pour les enseignements (pour personne, pas seulement moi), ce qui laisse très peu de temps pour se retourner en cas de refus. C'est pour ça que je m'y prends à l'avance.
Et supposons alors un refus, une deuxième question se pose : ces heures d'enseignement peuvent-elles se faire dans le privé ? Il se trouve que ma seule solution de secours est un potentiel nombre d'heures à faire dans le privé.

Savez-vous si enseigner dans le privé peut permettre de valider ce stage ?
Est-ce que les 128h doivent nécessairement découpées en 4x 32 h (un par semestre) comme j'ai pu l'entendre? A priori 64h par an semble être la norme pour les universités.

Bien amicalement.
avatar
NicoLitté
Niveau 1

Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? Empty Re: Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ?

par NicoLitté Mer 21 Sep 2022, 6:12 pm
Je me trompe peut-être mais il me semble que l'obtention de l'agrégation externe spéciale impose la validation du stage en collège ou lycée exclusivement. humhum humhum

Ci-joint le lien vers SIAL (Point V.2) : https://sial.adc.education.fr/sial/media/guide/00-option.htm
AlexCadwish
AlexCadwish
Niveau 1

Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? Empty Re: Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ?

par AlexCadwish Mer 21 Sep 2022, 6:21 pm
NicoLitté a écrit:Je me trompe peut-être mais il me semble que l'obtention de l'agrégation externe spéciale impose la validation du stage en collège ou lycée exclusivement. humhum humhum


Il me semble que j'ai passé l'agrégation externe, mais pas spéciale, qui semble être une agrégation réservée aux titulaires d'un doctorat.
avatar
NicoLitté
Niveau 1

Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? Empty Re: Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ?

par NicoLitté Mer 21 Sep 2022, 6:31 pm
Au temps pour moi ! J'ai dû lire spéciale à côté du "Sciences" par mégarde Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? 682370931
Plus sérieusement, il faudrait que tu épluches le lien que j'ai mis dans mon précédent message.

De mon expérience (pour être passé par là), tu as dû passer sur SIAL à l'issue de ta session d'agrégation. Qu'as-tu renseigné sur le site ? Qui dit réussite au concours dit normalement stage l'année qui suit. J'ai pu valider le stage grâce à mon contrat doctoral et les heures d'enseignement que j'ai réalisées. Il faut normalement 124H (équivalent TD) pour valider le stage tout en sachant que tu ne peux normalement pas dépasser 64h par an en tant que doctorant.
Pour l'endroit où valider ses heures, je ne suis pas sûr que le privé soit autorisé. Qu'appelles-tu d'ailleurs par privé ? Un établissement du secondaire (collège/lycée privé sous contrat) ou une école privée du supérieur ? L'agrégation externe n'existe pas dans le privé, seule l'interne existe sous le nom de CAER je ne m'abuse.
AlexCadwish
AlexCadwish
Niveau 1

Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? Empty Re: Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ?

par AlexCadwish Mer 21 Sep 2022, 6:37 pm
NicoLitté a écrit:Au temps pour moi ! J'ai dû lire spéciale à côté du "Sciences" à côté par mégarde Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? 682370931
Plus sérieusement, il faudrait que tu épluches le lien que j'ai mis dans mon précédent message.

De mon expérience (pour être passé par là), tu as dû passer sur SIAL à l'issue de ta session d'agrégation. Qu'as-tu renseigné sur le site ? Qui dit réussite au concours dit normalement stage l'année qui suit. J'ai pu valider le stage grâce à mon contrat doctoral et les heures d'enseignement que j'ai réalisées. Il faut normalement 124H (équivalent TD) pour valider le stage tout en sachant que tu ne peux normalement pas dépasser 64h par an en tant que doctorant.
Pour l'endroit où valider ses heures, je ne suis pas sûr que le privé soit autorisé. Qu'appelles-tu d'ailleurs par privé ? Un établissement du secondaire (collège/lycée privé sous contrat) ou une école privée du supérieur ? L'agrégation externe n'existe pas dans le privé, seule l'interne existe sous le nom de CAER je ne m'abuse.

J'ai demandé l'option Affectation doctorant contractuel/Ater - Doctorant contractuel (Pour être exhaustif, c'était aussi le cas l'année dernière mais l'année d'avant c'était pour fin de scolarité ENS). L'affectation en doctorat décale l'année de stage a priori, ou vient la remplacer en faisant les 128 (124?) h EQTD.

Pour le "privé" il s'agit d'une école privée du supérieur à défaut d'avoir les réponses de l'université. Mais peut-être que je devrais aussi aller faire un peu de recherche du côté des grandes écoles du public, non rattachées à l'université.
avatar
NicoLitté
Niveau 1

Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? Empty Re: Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ?

par NicoLitté Mer 21 Sep 2022, 6:42 pm
D'accord, je comprends mieux.
Ma question est la suivante : As-tu obtenu un contrat doctoral ? Normalement SIAL va te demander la copie de ce contrat pour justifier l'affectation que tu as saisie.
Concernant le privé, il me semble que ça ne fonctionnera pas étant donné que l'agrégation est un concours de recrutement de la fonction publique.
AlexCadwish
AlexCadwish
Niveau 1

Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? Empty Re: Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ?

par AlexCadwish Mer 21 Sep 2022, 6:46 pm
NicoLitté a écrit:D'accord, je comprends mieux.
Ma question est la suivante : As-tu obtenu un contrat doctoral ? Normalement SIAL va te demander la copie de ce contrat pour justifier l'affectation que tu as saisie.
Concernant le privé, il me semble que ça ne fonctionnera pas étant donné que l'agrégation est un concours de recrutement de la fonction publique.

Oui, ce contrat doctoral m'a permis d'avoir un report l'année dernière déjà. Je leur ai envoyé l'année dernière, et il faut le renvoyer cette année, avec -si j'ai bien compris- les avenants correspondant aux cours qu'on doit donner cette année (qui sont normalement reçus au cours du mois d'octobre).

Tant pis pour le privé alors... Il ne reste plus qu'à espérer que les affectations des enseignements pour les doctorants me soit favorable, je suppose.
SeismiMine
SeismiMine
Niveau 3

Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? Empty Re: Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ?

par SeismiMine Mer 21 Sep 2022, 7:01 pm
Attention, pour avoir une titularisation à l'agrégation après avoir effectué 128h (équivalent TD), il me semble qu'il est impératif d'être en congé sans traitement pour effectuer les fonctions de doctorant contractuel (et non en simple report de stage).

Pas de panique, tu peux demander à passer en congé sans traitement en contactant la section qui a géré ta mise en report de stage (marqué sur le courrier reçu à cet effet), et en leur transmettant ton contrat doctoral. (peut-être avec l'avenant)
Cela je m'en souviens bien, j'ai eu à le faire (personne ne m'avait expliqué qu'il fallait demander cela)

Il faut aussi noter que tu es limité à 64h par an (pas beaucoup en fait), et que tu obtiens de l'ancienneté à la fin en fonction du nombre d'heures effectuées (1 an si 128h, 2 ans si 192h, et "la moitié" si moins de 192h)
Cela vaut le coup de faire 192h si tu envisages de devenir enseignant après la thèse. (tu y perds à ne pas le faire)

Concernant les enseignements, j'ai déjà vu des doctorants enseigner en école d'ingénieur (proche de la fac dont ils dépendaient), et j'ai vu des gens avoir participé à des TP d'info en prépa ou à des dispositifs où ils enseignaient un peu en prépa (j'ai oublié le nom).
A la fin de la thèse c'est ton université qui indique le rectorat du total de heures effectuées. Je pense que c'est possible d'enseigner dans du public et de faire compter cela (dans la limite des 64 heures-td annuels et avec une communication entre l'endroit où tu veux enseigner et les rh de ton université).

Pour e être sur il faut consulter le texte qui régit la titularisation des agrégés doctorants cobtractuels.
AlexCadwish
AlexCadwish
Niveau 1

Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? Empty Re: Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ?

par AlexCadwish Mer 21 Sep 2022, 7:17 pm
SeismiMine a écrit:Attention, pour avoir une titularisation à l'agrégation après avoir effectué 128h (équivalent TD), il me semble qu'il est impératif d'être en congé sans traitement pour effectuer les fonctions de doctorant contractuel (et non en simple report de stage).

Pas de panique, tu peux demander à passer en congé sans traitement en contactant la section qui a géré ta mise en report de stage (marqué sur le courrier reçu à cet effet), et en leur transmettant ton contrat doctoral. (peut-être avec l'avenant)
Cela je m'en souviens bien, j'ai eu à le faire (personne ne m'avait expliqué qu'il fallait demander cela)

Il faut aussi noter que tu es limité à 64h par an (pas beaucoup en fait), et que tu obtiens de l'ancienneté à la fin en fonction du nombre d'heures effectuées (1 an si 128h, 2 ans si 192h, et "la moitié" si moins de 192h)
Cela vaut le coup de faire 192h si tu envisages de devenir enseignant après la thèse. (tu y perds à ne pas le faire)

Concernant les enseignements, j'ai déjà vu des doctorants enseigner en école d'ingénieur (proche de la fac dont ils dépendaient), et j'ai vu des gens avoir participé à des TP d'info en prépa ou à des dispositifs où ils enseignaient un peu en prépa (j'ai oublié le nom).
A la fin de la thèse c'est ton université qui indique le rectorat du total de heures effectuées. Je pense que c'est possible d'enseigner dans du public et de faire compter cela (dans la limite des 64 heures-td annuels et avec une communication entre l'endroit où tu veux enseigner et les rh de ton université).

Pour être sur il faut consulter le texte qui régit la titularisation des agrégés doctorants cobtractuels.

Donc si je comprends bien, avoir demandé l'option Affectation doctorant contractuel ne permet pas d'indiquer qu'il y a enseignement pour la validation du stage. Je vais alors effectivement voir avec la section qui m'a mis en report (PS : Sur mon récapitulatif SIAL, il est indiqué que je serais placé en report de stage si je n'envoie pas les pièces justificatives de mon affectation, donc je partais du principe que cette option n'était pas un report de stage).

Pour la limite, c'est effectivement ce qui me gêne, les cours pendant ma première année de thèse avaient déjà été distribués donc je n'ai pu enseigner que 9h EQTD (donc rip les 2 ans, mais si je peux avoir 1 an et demi, et éviter le stage, je ne dis pas non!), donc je dois (et je veux!) faire mes 2 x 64h cette année scolaire et la suivante! D'où le stress généré par l'absence de réponse de l'affectation (ou non) par l'université...

Et donc pour finir, il faudrait peut-être que j'approche des écoles d'ingénieur ou des prépas, dans le doute, pour essayer de valider mes heures dans les semestres qui vont suivre vu que l'université ne donne aucune certitude...

Pour la titularisation des agrégés doctorants contractuels (désolé, pas de lien mais je n'ai pas le droit), c'est assez difficile d'avoir des informations sur les modalités des heures. Certes, on indique qu'il faut 128h (ex: BO 13 du 26 mars 2015), mais pas où celles-ci peuvent être faites.

Austrucheerrante
Austrucheerrante
Niveau 10

Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? Empty Re: Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ?

par Austrucheerrante Mer 21 Sep 2022, 10:40 pm
Je fus dans un cas proche du tien, à la différence près que mon CD comportait une charge d'enseignement (alors que, si je suis bien , je crois comprendre que le tien non) - sachant que je sortais avant mon CD de deux ans de report de stage pour "études doctorales" (que j'ai employés à refaire un M2 et à chercher un contrat doctoral, justement).

Quelques précisions, dont je ne sais pas si elles t'aideront : j'ai effectué 128h de cours sur deux ans seulement, à partir de ma deuxième année, à chaque fois au premier semestre ; de mémoire, ma titularisation est arrivée quelque part au milieu du premier semestre de ma troisième année, donc avant que lesdites heures de cours soient toutes données : je suppose donc que le contrat stipulant qu'elles le soient a dû suffire à attester que.

Et je n'ai jamais été contacté pour quoi que ce soit par le rectorat ou l'académie, sauf pour me rappeler de participer au mouvement à la fin de ma troisième année.
AlexCadwish
AlexCadwish
Niveau 1

Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? Empty Re: Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ?

par AlexCadwish Mer 21 Sep 2022, 10:44 pm
Austrucheerrante a écrit:Je fus dans un cas proche du tien, à la différence près que mon CD comportait une charge d'enseignement (alors que, si je suis bien , je crois comprendre que le tien non) - sachant que je sortais avant mon CD de deux ans de report de stage pour "études doctorales" (que j'ai employés à refaire un M2 et à chercher un contrat doctoral, justement).

Quelques précisions, dont je ne sais pas si elles t'aideront :  j'ai effectué 128h de cours sur deux ans seulement, à partir de ma deuxième année, à chaque fois au premier semestre ; de mémoire, ma titularisation est arrivée quelque part au milieu du premier semestre de ma troisième année, donc avant que lesdites heures de cours soient toutes données : je suppose donc que le contrat stipulant qu'elles le soient a dû suffire à attester que.

Et je n'ai jamais été contacté pour quoi que ce soit par le rectorat ou l'académie, sauf pour me rappeler de participer au mouvement à la fin de ma troisième année.

Oui c'est ça, l'enseignement pendant ma thèse est entièrement dispensable si je le souhaite. Je suis surpris d'apprendre qu'on peut faire 64h en un semestre, ce qui me laisse un espoir pour les faire au second en allant voir ailleurs si jamais ça ne tourne pas bien ce semestre-ci.
Je suppose que pour moi, il s'agira des avenants à fournir avec mon contrat doctoral. Je suis un tout petit peu rassuré, mais je vais rester à l'affût pour la fin de la semaine prochaine.
SeismiMine
SeismiMine
Niveau 3

Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? Empty Re: Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ?

par SeismiMine Jeu 22 Sep 2022, 1:10 am
Voilà un élément du BO (Bulletin Officiel) qui parle de la titularisation à l'issue d'une thèse : https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&ved=2ahUKEwjM3NOw7Kb6AhVwC0QIHRI4DaEQFnoECBUQAQ&url=https%3A%2F%2Fwww.education.gouv.fr%2Fmedia%2F21296%2Fdownload&usg=AOvVaw1ovzmKpy_ChwCNQ-f_-nar

De ce que je pense comprendre des choses :
- doctorant en report de stage : tu reportes ton stage, donc tu n'es pas encore considéré comme inclus dans l'EN, et donc les activités que tu fais n'ont aucune indicence pour ta future titularisation
- doctorant en congé sans traitement : tu es nommé agrégé stagiaire, et placé en congé sans traitement le temps de ta thèse (ou d'un ATER). Si tu enseignes suffisamment durant ce congé sans traitement (128 heures-TD ou plus), alors tu peux être titularisé.

En tout cas le texte fait explicitement référence aux personnes en congé sans traitement. Quand je suis passé de report de stage à congé sans traitement lors de ma première année de thèse, j'ai été nommé rétroactivement agrégé stagiaire et j'ai eu l'émission d'un NUMEN et de quelques bricoles.
Une personne m'avait mentionné que c'était sous ce statut seulement que l'on pouvait avoir la titularisation en fin de thèse.

Il faudrait contacter la section qui a prononcé ton report de stage pour leur demander conseil (ou une autre source), afin d'avoir le fin mot des choses.
Personnellement je te conseillerais de demander un congé sans traitement, car cela t'évite de gérer des reports de stage multiples au cours de ta thèse (source de stress en moins) et cas tu seras garanti d'être dans le cadre "classique" de l'agrégé doctorant qui enseigne et se fait titulariser (source de stress en moins).
Et, une fois en congé sans traitement, je te conseille de contacter ton gestionnaire au rectorat (ou de le trouver si la liste n'est pas disponible en ligne) afin de lui demander quels documents il a à ton sujet. (Parfois tu n'es pas notifié de l'arrivée de certains documents très importants à ton sujet : arrêté de mise en congé sans traitement, NUMEN, reclassement, titularisation, disponibilité,... et si tu ne le demandes pas à ton gestionnaire tu ne les auras jamais.)


Pour les heures, le document ne stipule pas plus précisément leur nature.
Pendant ma thèse (terminée il y a 1 an), le rectorat avait contacté le service RH de mon université, pour lui demander combien d'heures j'avais effectuées et s'ils donnaient leur aval à ma titularisation.
C'était courant Juin/Juillet de ma 3e année de thèse pour moi. (le rectorat ne dit rien directement, j'avais contacté les RH pour avoir l'information)
Vu que mes heures d'enseignement étaient remontées par les services enseignants jusqu'aux RH, je pense que tant que les RH qui te gèrent ont dans leur base de données que tu as effectuées n heures, cela sera bon.
Reste à savoir pour toi quel type d'heures d'enseignements sont acceptées par les RH de ton université (demande-leur).

Mes heures de cours avaient été d'ailleurs converties en heures-TD, et cela n'avait pas posé de soucis (vis-à-vis de ce que le BO stipule).
Les 64h se font souvent sur 1 semestre, si tu as un cours+TD ou deux groupes de TD c'est rapidement suffisant pour tout combler.

Pour les heures de cours je te conseillerais de prendre l'initiative, d'aller contacter des collègues qui ont des charges d'enseignement et de leur demander s'ils ont des heures de TD/TP/remédiation/... qui ne sont pas encore déterminées (pour le 2e semestre, voire pour le premier), que tu veux les faire, et que dans ta situation tu dois faire des enseignements (c'est tout dans ton intérêt).
Vu le nombre d'heures de vacations, en général ce n'est pas trop dur de trouver des choses ça et là. Même si c'est éparpillé et que ce n'est pas la folie, au moins tu fais tes 64h.

Note : Si tu fais plus de 64h on ne te paie pas l'excédent, et l'excédent n'est en général pas reporté d'une année sur l'autre. (j'ai fait exactement 66,66 et 65h, donc 5h non payées, soit ~205€ bruts. J'avoue que j'aurais aimé voir la couleur de ces sous.)


Pour le volume total des enseignements et la titularisation, cela est décrit ici :
https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000354289/
Article 4 :
[quote] 1° Les services accomplis en qualité d'attaché temporaire d'enseignement et de recherche sont retenus dans leur totalité ;
2° Les services accomplis en qualité de doctorant contractuel par les doctorants contractuels justifiant d'au moins trois années de fonctions en cette qualité sont retenus à raison de deux ans ;
3° Les services accomplis en qualité de doctorant contractuel par les doctorants contractuels justifiant de moins de trois années de fonctions en cette qualité sont retenus à raison de la moitié de leur durée. [\quote]


Le 1) concerne les ATER, qui durent en général 1 an et sur lesquels ils peuvent faire 128h (qui donnent 1 an d'ancienneté).
Pour le 2), si tu fais 64 heures-TD par an, donc 192 heures-TD au total, tu as 2 ans d'ancienneté.
Pour le 3), je l'interprète comme : si tu fais moins que 192h (donc entre 128 et 191h), on te donne T/2 d'ancienneté (avec 2=< T < 3). Donc si tu fais moins que 192h, tu perds 6 mois d'ancienneté "comme ça". Je n'ai pas encore vu ce cas en application alors je ne suis pas 100% certain de cela, d'ici 1-2 ans je devrais être fixé (via des collègues qui ont eu des soucis et pour lesquels on n'a pas voulu compter toutes leurs 64h sur leur première année de thèse).


Effectivement tout cela est compliqué car dans l'histoire c'est un peu toi qui dois t'occuper de beaucoup de choses, car il faut t'assurer que ce qui est censé fonctionner correctement fonctionne correctement.
Une connaissance agrégée doctorante s'était vue refuser d'enseigner pendant sa première année thèse, au motif : "Ah non, ce ne sont que les normaliens agrégés qui ont le droit d'enseigner pendant leur première année de thèse car leur contrat doctoral les y oblige."
Il lui a fallu beaucoup de temps et d'efforts pour convaincre son département que non, elle était tout à fait en droit d'enseigner, et elle a fini en cours d'année par décrocher des heures et faire les 64 qu'il faut.


Bon courage dans tout cela, j'espère que tu pourras régler ces questions durant cette année.
Mathador
Mathador
Grand Maître

Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? Empty Re: Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ?

par Mathador Jeu 22 Sep 2022, 7:48 am
SeismiMine a écrit:Pour e être sur il faut consulter le texte qui régit la titularisation des agrégés doctorants cobtractuels.

Le texte: https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000000354289/

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
AlexCadwish
AlexCadwish
Niveau 1

Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ? Empty Re: Validation du stage d'agrégation par le monitorat : Où et comment enseigner ?

par AlexCadwish Jeu 22 Sep 2022, 1:08 pm
SeismiMine a écrit:
- doctorant en congé sans traitement : tu es nommé agrégé stagiaire, et placé en congé sans traitement le temps de ta thèse (ou d'un ATER). Si tu enseignes suffisamment durant ce congé sans traitement (128 heures-TD ou plus), alors tu peux être titularisé.
Il faudrait contacter la section qui a prononcé ton report de stage pour leur demander conseil (ou une autre source), afin d'avoir le fin mot des choses.
Personnellement je te conseillerais de demander un congé sans traitement, car cela t'évite de gérer des reports de stage multiples au cours de ta thèse (source de stress en moins) et cas tu seras garanti d'être dans le cadre "classique" de l'agrégé doctorant qui enseigne et se fait titulariser (source de stress en moins).
Et, une fois en congé sans traitement, je te conseille de contacter ton gestionnaire au rectorat (ou de le trouver si la liste n'est pas disponible en ligne) afin de lui demander quels documents il a à ton sujet. (Parfois tu n'es pas notifié de l'arrivée de certains documents très importants à ton sujet : arrêté de mise en congé sans traitement, NUMEN, reclassement, titularisation, disponibilité,... et si tu ne le demandes pas à ton gestionnaire tu ne les auras jamais.)


Ok, donc dès que je reçois les réponses courant semaine prochaine, j'envoie une lettre au bureau des affectations et des mutations des personnels du second degré, avec mon contrat, peut-être mes avenants, et en précisant que je souhaite être placé en congé sans traitement. Avec ou sans mes avenants, il faudra que je justifie en les recontactant plus tard (ou dans le premier courrier) de mes heures de cours, et que je vérifie au cours de ma 3e année si mes 128 heures sont bien comptabilisés, dans l'espoir de sauver le stage et l'année d'ancienneté. Merci!
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum