Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Mathador
Guide spirituel

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Mathador Ven 19 Jan 2024 - 21:05
Czar a écrit:Si un enseignant du privé sous contrat demande son intégration dans les cadres de l'enseignement public, il devient donc fonctionnaire avec maintien des échelons / ancienneté?
Presque: on les classe dans la classe normale du corps avec reprise des services d'enseignement aux coefficients caractéristiques (art. 7 bis du décret n°51-1423).
Par exemple, un maître ayant eu le CAFEP il y a 10 ans et le CAERPA il y a 3 ans, et ayant fait ses 10 ans en activité dans le privé sous contrat, récupérera 7×135/175+3 années dans la classe normale des agrégés, comme s'il avait fait toute sa carrière dans le public avec les grilles actuelles.
lene75
lene75
Prophète

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par lene75 Ven 19 Jan 2024 - 21:28
Mathador a écrit:
Czar a écrit:Si un enseignant du privé sous contrat demande son intégration dans les cadres de l'enseignement public, il devient donc fonctionnaire avec maintien des échelons / ancienneté?
Presque: on les classe dans la classe normale du corps avec reprise des services d'enseignement aux coefficients caractéristiques (art. 7 bis du décret n°51-1423).
Par exemple, un maître ayant eu le CAFEP il y a 10 ans et le CAERPA il y a 3 ans, et ayant fait ses 10 ans en activité dans le privé sous contrat, récupérera 7×135/175+3 années dans la classe normale des agrégés, comme s'il avait fait toute sa carrière dans le public avec les grilles actuelles.

Et c'est uniquement en cas de rupture de contrat ou il peut faire la même demande à son initiative personnelle ?
avatar
gemshorn
Niveau 10

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par gemshorn Sam 20 Jan 2024 - 9:12
lene75 a écrit:
Mathador a écrit:
Czar a écrit:Si un enseignant du privé sous contrat demande son intégration dans les cadres de l'enseignement public, il devient donc fonctionnaire avec maintien des échelons / ancienneté?
Presque: on les classe dans la classe normale du corps avec reprise des services d'enseignement aux coefficients caractéristiques (art. 7 bis du décret n°51-1423).
Par exemple, un maître ayant eu le CAFEP il y a 10 ans et le CAERPA il y a 3 ans, et ayant fait ses 10 ans en activité dans le privé sous contrat, récupérera 7×135/175+3 années dans la classe normale des agrégés, comme s'il avait fait toute sa carrière dans le public avec les grilles actuelles.

Et c'est uniquement en cas de rupture de contrat ou il peut faire la même demande à son initiative personnelle ?

Uniquement dans le cas d'une rupture de contrat entre l'Etat et l'établissement. C'est le seul cas où des maîtres sous contrat peuvent devenir fonctionnaires sans repasser de concours spécifique (+ la faculté pour les maîtres sous contrat lauréats de l'agrégation externe de devenir PRAG à l'Université sous réserve de leur titularisation).

Cela dit, j'ai connu le cas d'un établissement privé dans cette situation et le Rectorat a quand même refusé que les maîtres sous contrat passent dans l'enseignement public (dans la mesure où il y avait des services vacants dans d'autres établissements privés malheureusement plus ou moins éloignés, pour certains d'entre eux). Je crois que personne n'avait tenté de procédure judiciaire à ce sujet et j'ignore quel en aurait été le résultat. C'était il y a une vingtaine d'années.
Czar
Czar
Niveau 9

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Czar Dim 21 Jan 2024 - 12:55
gemshorn a écrit:
lene75 a écrit:
Mathador a écrit:
Czar a écrit:Si un enseignant du privé sous contrat demande son intégration dans les cadres de l'enseignement public, il devient donc fonctionnaire avec maintien des échelons / ancienneté?
Presque: on les classe dans la classe normale du corps avec reprise des services d'enseignement aux coefficients caractéristiques (art. 7 bis du décret n°51-1423).
Par exemple, un maître ayant eu le CAFEP il y a 10 ans et le CAERPA il y a 3 ans, et ayant fait ses 10 ans en activité dans le privé sous contrat, récupérera 7×135/175+3 années dans la classe normale des agrégés, comme s'il avait fait toute sa carrière dans le public avec les grilles actuelles.

Et c'est uniquement en cas de rupture de contrat ou il peut faire la même demande à son initiative personnelle ?

Uniquement dans le cas d'une rupture de contrat entre l'Etat et l'établissement. C'est le seul cas où des maîtres sous contrat peuvent devenir fonctionnaires sans repasser de concours spécifique (+ la faculté pour les maîtres sous contrat lauréats de l'agrégation externe de devenir PRAG à l'Université sous réserve de leur titularisation).

Cela dit, j'ai connu le cas d'un établissement privé dans cette situation et le Rectorat a quand même refusé que les maîtres sous contrat passent dans l'enseignement public (dans la mesure où il y avait des services vacants dans d'autres établissements privés malheureusement plus ou moins éloignés, pour certains d'entre eux). Je crois que personne n'avait tenté de procédure judiciaire à ce sujet et j'ignore quel en aurait été le résultat. C'était il y a une vingtaine d'années.

Merci à tous pour ces précisions et le partage d'expérience

Le raisonnement suivant est donc envisageable?
Etape 1: je deviens directeur d'un établissement privé sous contrat très fragile
Etape 2: j'ai une équipe d'enseignants du privé proche de la retraite
Etape 3: je fais scandale avec des provocation facho/anarchiste / anti républicaine/... en étant dans une posture très provocante abondamment relayée par les médias nationaux
Etape 4: je perds l'accord d'association
Etape 5: tous les professeurs demandent leur intégration dans le public
Etape 6: les enseignants auront la retraite du public calculée sur les 6 meilleurs mois.
(Etape 7: je fini en prison)

Jenny
Jenny
Médiateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Jenny Dim 21 Jan 2024 - 13:02
En tout cas, nous pouvons être rassurés pour les collègues. Ils pourraient même y gagner au change.
Mathador
Mathador
Guide spirituel

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Mathador Dim 21 Jan 2024 - 13:29
Czar a écrit:
gemshorn a écrit:
lene75 a écrit:
Mathador a écrit:
Presque: on les classe dans la classe normale du corps avec reprise des services d'enseignement aux coefficients caractéristiques (art. 7 bis du décret n°51-1423).
Par exemple, un maître ayant eu le CAFEP il y a 10 ans et le CAERPA il y a 3 ans, et ayant fait ses 10 ans en activité dans le privé sous contrat, récupérera 7×135/175+3 années dans la classe normale des agrégés, comme s'il avait fait toute sa carrière dans le public avec les grilles actuelles.

Et c'est uniquement en cas de rupture de contrat ou il peut faire la même demande à son initiative personnelle ?

Uniquement dans le cas d'une rupture de contrat entre l'Etat et l'établissement. C'est le seul cas où des maîtres sous contrat peuvent devenir fonctionnaires sans repasser de concours spécifique (+ la faculté pour les maîtres sous contrat lauréats de l'agrégation externe de devenir PRAG à l'Université sous réserve de leur titularisation).

Cela dit, j'ai connu le cas d'un établissement privé dans cette situation et le Rectorat a quand même refusé que les maîtres sous contrat passent dans l'enseignement public (dans la mesure où il y avait des services vacants dans d'autres établissements privés malheureusement plus ou moins éloignés, pour certains d'entre eux). Je crois que personne n'avait tenté de procédure judiciaire à ce sujet et j'ignore quel en aurait été le résultat. C'était il y a une vingtaine d'années.

Merci à tous pour ces précisions et le partage d'expérience

Le raisonnement suivant est donc envisageable?
Etape 1: je deviens directeur d'un établissement privé sous contrat très fragile
Etape 2: j'ai une équipe d'enseignants du privé proche de la retraite
Etape 3: je fais scandale avec des provocation facho/anarchiste / anti républicaine/... en étant dans une posture très provocante abondamment relayée par les médias nationaux
Etape 4: je perds l'accord d'association
Etape 5: tous les professeurs demandent leur intégration dans le public
Etape 6: les enseignants auront la retraite du public calculée sur les 6 meilleurs mois.
(Etape 7: je fini en prison)


L'étape 6 ne fonctionne pas vraiment: si un maître du privé fait les deux dernières années de sa carrière de 43 ans comme titulaire du public, il n'a que 2/43 de la pension calculée sur les derniers mois (et 41/43 d'une pension calculée sur les 25 meilleurs années du reste de la carrière).

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par epekeina.tes.ousias Dim 21 Jan 2024 - 13:53
https://www.liberation.fr/societe/education/stanislas-contournerait-parcoursup-pour-privilegier-ses-lyceens-notamment-le-fils-damelie-oudea-castera-20240121_EH57DI55GJGKFGMO5OOBXV5OWI/

la pratique [ne faire qu'un seul vœux pour une CPGE] est «très isolée» parmi les lycées ayant des CPGE : «En 2023, sur plus de 600 000 lycéens ayant formulé des vœux dans Parcoursup, il y a seulement 41 candidats qui n’ont fait qu’un seul vœu» pour une CPGE dans l’établissement où ils sont en terminale et «38 sont des élèves de Stanislas.»
[…/…]
Le directeur de Stanislas, Frédéric Gautier, a affirmé de son côté ce dimanche sur BFMTV que «personne n’est lésé». Les élèves de Stanislas, qui bénéficie par ailleurs de nombreuses aides publiques facultatives, décident «eux-mêmes» du choix qu’ils font et «il y a largement de la place pour tous les autres élèves qui veulent postuler, donc il n’y a pas de délit d’initié», a-t-il poursuivi. «S’il faut faire autrement, nous ferons autrement, mais nous n’avons pas le sentiment de léser les élèves qui viennent de l’extérieur ni de tromper nos propres élèves», a-t-il insisté.

On croit rêver face à cette affirmation : 92% des vœux uniques effectués à l'échelle du pays sont dans son bahut, mais il ne voit pas le problème. Et dire “s'il faut faire autrement” à la place de “s'il faut respecter les lois et règlement” en dit long sur ce type de mentalité…
C'est d'ailleurs toujours le même argument : “ne pas avoir le sentiment”, utiliser son “ressenti” — pas besoin de réfléchir, n'est-ce pas, du moment que l'on est “sincère”, on peut sincèrement se soustraire à tout.


Dernière édition par epekeina.tes.ousias le Dim 21 Jan 2024 - 13:58, édité 1 fois

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Jenny
Jenny
Médiateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Jenny Dim 21 Jan 2024 - 13:55
C'est vrai qu'il se tire tout seul une balle dans le pied. Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 346737548 Après le sentiment de maman d'élève vieux de 15 ans, le sentiment de perdir...

C'était pour confirmer notre titre de topic, décidément bien trouvé.
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par epekeina.tes.ousias Dim 21 Jan 2024 - 14:00
Jenny a écrit:C'est vrai qu'il se tire tout seul une balle dans le pied. Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 346737548

C'était pour confirmer notre titre de topic, décidément bien trouvé.

Ce que je trouve particulièrement fascinant — et du plus haut comique — c'est que lui et d'autres ne parviennent pas à mesurer la portée de leurs propos, et qu'ils n'arrivent pas à prendre conscience de ce qu'ils avouent et trahissent (involontairement) de leur manière de voir les choses… Razz

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Jenny
Jenny
Médiateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Jenny Dim 21 Jan 2024 - 14:03
Entièrement d'accord. Ils sont tellement déconnectés du monde et du droit qu'ils ne voient pas ce qui cloche.
Un problème, mais où ça ? Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 437980826
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par epekeina.tes.ousias Dim 21 Jan 2024 - 14:10
Je trouve que le terme “déconnecté” est une litote excessive ! abi

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Jenny
Jenny
Médiateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Jenny Dim 21 Jan 2024 - 14:12
Sur une autre planète ? Hors du système solaire ?
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par epekeina.tes.ousias Dim 21 Jan 2024 - 14:14
Jenny a écrit:Sur une autre planète ? Hors du système solaire ?

Disons que je trouve chez eux une forme de naïveté et d'aveuglement qui est… rafraîchissante… Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 437980826

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Domitius
Domitius
Niveau 1

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Domitius Dim 21 Jan 2024 - 14:14
Jenny a écrit:
EdithW a écrit:Regardez ce qui s’est passé au lycée Averroes à Lille, à qui on a retiré son contrat pour séparatisme. Et selon moi, pour des faits nettement moins graves que ce qui est reproché à Stan. En fait, il y a le bon séparatisme (filles en jupe longue, chaussures en cuir, caté obligatoire…) et le mauvais séparatisme (filles en abaya,  instruction religieuse musulmane, textes problématiques au CDI…)🤪

On est entièrement d'accord.

Merci pour les explications, Edith, ETO et Mathador.



Allez vous renseigner sur l’UOIF avant de sortir des raccourcis comme ceux-ci sérieusement.
Jenny
Jenny
Médiateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Jenny Dim 21 Jan 2024 - 14:17
Le souci n’est pas la rupture du contrat du lycée Averroes mais le fait que tous les intégrismes ne sont pas sanctionnés.
Domitius
Domitius
Niveau 1

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Domitius Dim 21 Jan 2024 - 14:25
Jenny a écrit:Le souci n’est pas la rupture du contrat du lycée Averroes mais le fait que tous les intégrismes ne sont pas sanctionnés.


Le rapport interne au lycée Stan pointe des problèmes individuels, pas structurels. Et puis, qu’on s’intéresse au séparatisme islamiste me semble un peu plus urgent quand on sait que :
- 57% des jeunes français de confession musulmane considèrent la charia supérieure à la loi (IFOP),
- 78% considèrent la laïcité comme islamophobe (IFOP)
Nos collègues Samuel et Dominique ne sont pas tombés sous les coups du séparatisme catho (qui est liliputien depuis 1918).
Pourtant on tombe plus facilement sur Stan’ dans la communauté éducative ? Pourquoi ? Je pose la question en connaissant la réponse. Bref.
Jenny
Jenny
Médiateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Jenny Dim 21 Jan 2024 - 14:28
Oui, donc l’incitation à la haine, les jeunes filles qui doivent se couvrir, les violeurs qu’il faut pardonner tout ça, ça ne fait pas de dégâts.
Oh tiens en matière de bilan… Razz
Prezbo
Prezbo
Vénérable

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Prezbo Dim 21 Jan 2024 - 14:30
Domitius a écrit:
Jenny a écrit:
EdithW a écrit:Regardez ce qui s’est passé au lycée Averroes à Lille, à qui on a retiré son contrat pour séparatisme. Et selon moi, pour des faits nettement moins graves que ce qui est reproché à Stan. En fait, il y a le bon séparatisme (filles en jupe longue, chaussures en cuir, caté obligatoire…) et le mauvais séparatisme (filles en abaya,  instruction religieuse musulmane, textes problématiques au CDI…)🤪

On est entièrement d'accord.

Merci pour les explications, Edith, ETO et Mathador.



Allez vous renseigner sur l’UOIF avant de sortir des raccourcis comme ceux-ci sérieusement.


Je ne suis un défenseur ni de l'enseignement confessionnel musulman ni de l'islam politique mais le raccourci Averroès=UOIF ne me semble pas moins caricatural que le celui Stanislas=association chrétienne intégriste sexiste et homophobe. L'aspect communautariste et la volonté d'entrisme dans les élites de la société française étant sans doute largement partagée par les deux établissements.

Ensuite, il y a la pesanteur des positions acquises et le sentiment réel ou supposé de deux poids deux mesures, avec ce qu'il va créer d'humiliation et de rancœur.

(L'UOIF à changé de nom il y a plusieurs années au passage.)


Édit : la plupart des filles sont voilées à Averroès, mais l'abaya et les tenues cachant le visage y sont interdites, comme partout d'ailleurs. Il ne faut pas croire que les dirigeants ne sont pas suffisamment subtils.


Dernière édition par Prezbo le Dim 21 Jan 2024 - 14:32, édité 1 fois
Domitius
Domitius
Niveau 1

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Domitius Dim 21 Jan 2024 - 14:31
Les personnes responsables ont été renvoyées visiblement.
Laotzi
Laotzi
Esprit éclairé

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Laotzi Dim 21 Jan 2024 - 14:34
Insinuer un rapport entre l'enseignement dispensé au lycée Averroès (quoi qu'on pense de la légitimité de la rupture du contrat d'association) et l'assassinat de nos deux collègues me semble parfaitement déplacé.


Dernière édition par Laotzi le Dim 21 Jan 2024 - 14:36, édité 1 fois

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
epekeina.tes.ousias
epekeina.tes.ousias
Modérateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par epekeina.tes.ousias Dim 21 Jan 2024 - 14:35
Jenny a écrit:Oui, donc l’incitation à la haine, les jeunes filles qui doivent se couvrir, les violeurs qu’il faut pardonner tout ça, ça ne fait pas de dégâts.
Oh tiens en matière de bilan… Razz

Nan, mais c'est pas ça, euh ! Ce ne sont que des dérives ponctuelles et indépendantes de la volonté de ceux à qui c'est arrivé à l'insu de leur plein gré.
Et puis, vu que tu parles d'incitation à la haine et de violeur à pardonner : je m'attends à lire bientôt que “cela dépend du contexte et que s'il s'agit d'une attaque contre des personnes, c'est un problème, mais sinon, non” (copyright Harvard© 2023).

_________________
Si tu vales valeo. Wink
Jenny
Jenny
Médiateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Jenny Dim 21 Jan 2024 - 14:35
Laotzi a écrit:Insinuer un rapport avec l'enseignement dispensé au lycée Averroès (quoi qu'on pense de la légitimité de la rupture du contrat d'association) et l'assassinat de nos deux collègues me semble parfaitement déplacé.

Ça démontre juste ce qu’on disait… Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 999940070
Jenny
Jenny
Médiateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Jenny Dim 21 Jan 2024 - 14:37
Domitius a écrit:Les personnes responsables ont été renvoyées visiblement.

Ça ne résoud pas le problème, visiblement. À moins que les IG ne soient d’affreux islamo-gauchistes ? affraid


Dernière édition par Jenny le Dim 21 Jan 2024 - 14:41, édité 1 fois
Domitius
Domitius
Niveau 1

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Domitius Dim 21 Jan 2024 - 14:38
Je vois que la discussion est impossible, je vous laisse entre personnes du même avis pour « débattre ».
Jenny
Jenny
Médiateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par Jenny Dim 21 Jan 2024 - 14:40
Du même avis, c'est vraiment vite dit. Razz
henriette
henriette
Médiateur

Aux frontières du réel : le collège Stanislas - Page 13 Empty Re: Aux frontières du réel : le collège Stanislas

par henriette Dim 21 Jan 2024 - 15:01
@Domitius nous ayant laissé de façon tout à fait définitive, merci de ne plus citer ni commenter ses messages.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum