Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
bébéprofdelettres
bébéprofdelettres
Je viens de m'inscrire !

Premier cours, je me sens nulle Empty Premier cours, je me sens nulle

par bébéprofdelettres Lun 16 Oct 2023 - 15:24
Bonjour, les néoprofs! J'ai commencé aujourd'hui, premier cours de français de toute ma vie. Je commence en tant que contractuelle. Je n'ai eu qu'une heure avec des 4° et j'avais emprunté des cours d'une collègue pour leur faire réviser la grammaire sauf que j'ai eu un petit bug à un moment donné sur une notion qui m'a fait perdre en crédibilité "ah elle sait pas, elle raconte n'importe quoi" dixit une élève. Je me sentie nulle en sortant. Je sais, c'est pas grave, je ferai mieux la prochaine fois, je vais rebondir mais là pour le coup, je me trouve sacrément nulle. Est-ce que c'est déjà arrivé à quelqu'un ? comment on rebondit après cette première impression pas top ?
avatar
Flo44
Érudit

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Flo44 Lun 16 Oct 2023 - 15:32
Il est normal de se sentir nulle au début.
Par contre, attention à ne pas laisser passer ce genre de remarque quand tu les entends. Si tu as le sens de la répartie, c'est le moment de l'utiliser. Sinon il faut faire remarquer d'une part le manque de respect, d'autre part, faire remarquer qu'il arrive à tout le monde de faire des erreurs (là apparemment tu as juste hésité ?). Personne n'est parfait, un professeur n'est pas un robot. Les élèves le comprennent très bien, normalement.
Là je pense qu'il te testait...
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Reine Margot Lun 16 Oct 2023 - 15:46
Il arrive souvent que les élèves se permettent ce genre de remarque avec un prof, souvent nouveau, pour voir la réaction.
Si tu laisses passer, tu vas avoir des difficultés ensuite, il faut donc recadrer, soit avec de l'humour (suffisamment ferme pour qu'il/elle n'ait pas envie d'y revenir), soit avec une remarque ferme.
Après, toutes les remarques ne sont pas non plus à souligner, sinon tu n'en finis plus. C'est une question de dosage.

_________________
Quand tout va mal, quand il n'y a plus aucun espoir, il nous reste Michel Sardou
La famille Bélier
Baldred
Baldred
Esprit éclairé

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Baldred Lun 16 Oct 2023 - 17:57
Bonjour,
Tu poses une question cruciale qui n'est pas réservée aux contractuels.
Pour un titulaire la validation par le concours et la formation est, le meilleur, mais très insuffisant rempart, contre ce sentiment de nullité que nous pouvons tous ressentir sous la forme du complexe de l'imposteur.
Comme contractuelle, il te faut sans doute fonder ta légitimité sur autre chose, tes expériences antérieures, ta formation, ta capacité de travail, la formation qui te sera peut-être proposée, ton embauche par le rectorat.
Titulaire ou contractuelle, tu es prof, et un élève ne doit pas se permettre ce genre de remarque.
Tu débutes, nous avons tous fait des erreurs en débutant.
Tu n'es pas, et tu ne devrais pas être seule. Essaie de trouver dans l'équipe quelqu'un qui sans juger pourra t'aider.
Je n'ai eu pratiquement aucune formation utile de grammaire à la fac. J'ai pratiquement tout réappris devant les élèves. Tu comprendras mieux leurs erreurs à partir des tiennes.
Cela demande beaucoup de travail.
Combien as-tu de classes ?
Ne te laisse pas déstabiliser, le doute est un sentiment assez répandu chez les profs.
Bon courage,
Mitcindy
Mitcindy
Niveau 10

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Mitcindy Lun 16 Oct 2023 - 18:08
bébéprofdelettres a écrit:Bonjour, les néoprofs! J'ai commencé aujourd'hui, premier cours de français de toute ma vie.  Je commence en tant que contractuelle. Je n'ai eu qu'une heure avec des 4° et j'avais emprunté des cours d'une collègue pour leur faire réviser la grammaire sauf que j'ai eu un petit bug à un moment donné sur une notion qui m'a fait perdre en crédibilité "ah elle sait pas, elle raconte n'importe quoi" dixit une élève. Je me sentie nulle en sortant. Je sais, c'est pas grave, je ferai mieux la prochaine fois, je vais rebondir mais là pour le coup, je me trouve sacrément nulle. Est-ce que c'est déjà arrivé à quelqu'un ? comment on rebondit après cette première impression pas top ?

C'est une élève qui a posé une question à laquelle tu n'as pas su répondre ?
Quand tu ne sais pas, tu peux soit l'admettre, soit dire à l'élève de faire ses recherches, soit tancer en disant que ce n'est pas le sujet (ou le moment), soit dire que tu répondras plus tard.
En tous les cas, un élève qui te traite ainsi doit être sévèrement puni pour insolence. Ne laisse plus JAMAIS passer cela.
Dis-toi que tu en sais mille fois plus que tes ouailles !
avatar
Enaeco
Vénérable

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Enaeco Lun 16 Oct 2023 - 18:16
bébéprofdelettres a écrit:Bonjour, les néoprofs! J'ai commencé aujourd'hui, premier cours de français de toute ma vie.  Je commence en tant que contractuelle. Je n'ai eu qu'une heure avec des 4° et j'avais emprunté des cours d'une collègue pour leur faire réviser la grammaire sauf que j'ai eu un petit bug à un moment donné sur une notion qui m'a fait perdre en crédibilité "ah elle sait pas, elle raconte n'importe quoi" dixit une élève. Je me sentie nulle en sortant. Je sais, c'est pas grave, je ferai mieux la prochaine fois, je vais rebondir mais là pour le coup, je me trouve sacrément nulle. Est-ce que c'est déjà arrivé à quelqu'un ? comment on rebondit après cette première impression pas top ?

Tu n'as pas à te sentir nulle.

Pour rebondir, il faut que tu te sentes à l'aise et légitime pour enseigner à des 4ème.
Deux faits que personne ne peut remettre en cause : tu as obtenu des diplômes qui attestent d'un certain niveau et tu as été recrutée pour être prof (donc quelqu'un a estimé que tu étais apte à être placée devant les élèves).

On a le droit d'hésiter, de ne pas savoir certaines choses.

Si tu es trop dure avec toi même ou si tu n'arrives pas à accepter ça, tu seras à nouveau mise en difficulté par ce genre de remarques parce que tu accorderas de l'importance à ce que vient te dire un môme de 4ème qui n'est qu'au début des apprentissages d'une matière que tu maitrises
Ianna
Ianna
Niveau 7

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Ianna Lun 16 Oct 2023 - 18:17
Ne te laisse pas démonter par une mal élevée qui se permet de faire des remarques.
Lowpow29
Lowpow29
Fidèle du forum

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Lowpow29 Lun 16 Oct 2023 - 18:21
Je trouve ça contreproductif de vouloir punir sévèrement juste parce que l'élève dit "elle raconte n'importe quoi" au premier cours... De quoi bien montrer qu'on se sent tellement vulnérable qu'on doit recourir à une punition disproportionnée.
Les élèves  n'y sont pour rien s'ils ont en face d'eux une enseignante débutante qui se sent vite déstabilisée. Je suis plutôt du côté des conseils qui recommandent l'humour, et j'essaierais de discuter calmement en tête à tête avec l'élève.
On ne sait pas s'ils ont eu plusieurs autres remplaçants avant et il faut certainement d'abord gagner leur confiance, ce qui me semble compliqué si on est directement dans le mode "punition sévère" comme si on était tout puissant.
On est rarement au top quand on reprend le cours d'un collègue sans l'avoir bien redigéré.
Bref, situation pas drôle, c'est le début, on passe tous et toutes par là, ne pars pas trop vite au quart de tour et montre aux élèves qu'ils sont entre de bonnes mains avec toi, c'est le principal.
Algernon
Algernon
Niveau 6

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Algernon Lun 16 Oct 2023 - 18:23
Bonjour,

Je crois que je ne connais personne qui ne se soit jamais trompé devant des élèves, à moins de n'avoir jamais fait cours.
Ce qui risque de te poser problème est de ne pas réagir à cette insolence : erreur ou pas, l'élève n'a pas à te parler comme ça.
Tu n'es pas nulle et il est trop tôt pour juger de tes qualités ou défauts.

Dans ce genre de cas, selon la façon dont tu le sens, je verrais deux réactions possibles :
- la répartie : "Oh, tu connais bien le sujet alors ? Pourquoi est-ce que tu n'expliquerais pas à tes camarades ?"
- la réprimande immédiate : elle n'a pas à te parler comme ça et il faut le faire savoir tout de suite.

Sans être obligée de coller dès le premier jour, n'hésite pas à prendre les élèves individuellement à la fin du cours pour une mise au point.
Jenny
Jenny
Médiateur

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Jenny Lun 16 Oct 2023 - 18:51
Il faut recadrer ce genre de remarques, j'en parlerais en tête à tête avec l'élève.
Evite de reprendre le cours d'un collègue sans le retravailler, même si ce n'est pas évident au départ. Bon courage.
Mitcindy
Mitcindy
Niveau 10

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Mitcindy Lun 16 Oct 2023 - 19:32
Lowpow29 a écrit:Je trouve ça contreproductif de vouloir punir sévèrement juste parce que l'élève dit "elle raconte n'importe quoi" au premier cours... De quoi bien montrer qu'on se sent tellement vulnérable qu'on doit recourir à une punition disproportionnée.
Les élèves  n'y sont pour rien s'ils ont en face d'eux une enseignante débutante qui se sent vite déstabilisée. Je suis plutôt du côté des conseils qui recommandent l'humour, et j'essaierais de discuter calmement en tête à tête avec l'élève.
On ne sait pas s'ils ont eu plusieurs autres remplaçants avant et il faut certainement d'abord gagner leur confiance, ce qui me semble compliqué si on est directement dans le mode "punition sévère" comme si on était tout puissant.
On est rarement au top quand on reprend le cours d'un collègue sans l'avoir bien redigéré.
Bref, situation pas drôle, c'est le début, on passe tous et toutes par là, ne pars pas trop vite au quart de tour et montre aux élèves qu'ils sont entre de bonnes mains avec toi, c'est le principal.

Désolée mais je ne suis pas du tout d'accord ! Et je ne punis pas parce que je me sens vulnérable (j'ai de l'expérience) mais parce que je permets pas à un élève de me manquer de respect. Que l'élève soit jeune ou pas n'a aucune importance. Je trouve que les élèves se permettent de plus en plus de choses car on est trop dans la bienveillance avec eux. Moi, élève, j'aurais directement pris la porte, voire plus.
Et SI, ils y peuvent quelque chose s'ils ont des remplaçants. C'est de leur responsabilité collective car ils se permettent tellement de trucs qu'ils font fuir titulaires et remplaçants ! Donc tant pis pour eux !
Dalvar
Dalvar
Niveau 6

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Dalvar Lun 16 Oct 2023 - 19:37
Quand tu débutes les élèves qui veulent faire les malins ont tout intérêt à te comparer avec les profs plus expérimentés, mais ce qui compte c'est que au sein de la classe il n'y a que toi et eux et tu es très très au-dessus d'eux, en termes de vécu, de qualification, tout ça.

Des fois tu as des bons élèves qui montrent beaucoup d'assurance, moi je me disais faut que je fasse attention ils vont repérer la moindre erreur que je ferais, puis bon une fois que tu vois les copies... Mes meilleures terminales ne maîtrisent pas le pluriel... Quand tu verras l'abîme qu'il y a entre eux et toi tu seras rassurée je pense.
zigmag17
zigmag17
Guide spirituel

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par zigmag17 Lun 16 Oct 2023 - 19:56
Les élèves sont capables de sortir des énormités avec une assurance inégalée , soit qu'ils ne maîtrisent pas le sujet, soit qu'ils cherchent à nous tester. Il m'est arrivé de sortir d'un cours les joues en feu parce que je venais de m'apercevoir que j'avais dit une grosse bêtise et que j'allais devoir la rectifier très vite. Quand ça se passe en direct et que les élèves s'en aperçoivent, on peut leur dire que l'on n'est pas infaillible, ou que l'on était concentré sur autre chose et que l'on s'est trompé... L'essentiel étant de ne pas s'enferrer dans l'erreur. Les élèves admettent très bien que l'on se trompe, que l'on vérifie devant eux une définition,une notion ou un chiffre si l'on n'est pas sûrs...
En revanche la réflexion de ton élève est inadmissible. En plus elle fait ce que personnellement je déteste: parler de toi qui es présente à la 3e personne.
Aussi je crois que j'attendrais le cours suivant pour reprendre la correction de l'exercice litigieux, en soulignant le fait que cette fois, je donne la bonne réponse, mais que je sais que dans la classe certains ont toujours les bonnes réponses et que donc j'attends des copies sans la moindre faute; ça peut s'arrêter là. Si la même élève, ou un autre, se montre à nouveau insolent, là je monte d'un cran et je rappelle que j'attends d'eux aussi de l'écoute et du respect, et si je l'estime nécessaire je donne une punition.
Tu dois leur montrer que tu es le chef d'orchestre de la classe et que les dissonances empêchent de produire la douce mélodie de la réussite Very Happy
Sérieusement: ne t'inquiète pas pour ça, et sois convaincue que tu en sais beaucoup plus qu'eux, eux sont là pour appendre fleurs
Lowpow29
Lowpow29
Fidèle du forum

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Lowpow29 Lun 16 Oct 2023 - 20:20
Je trouve certains propos vraiment hallucinants sur ce fil. La priorité selon moi est que la collègue se sente assez à l'aise et sûre d'elle pour ne pas se laisser émotionnellement déstabiliser par ce genre de petites phrases provocantes.
Mais on dirait que certains seraient prêts à envoyer un élève au bagne pour ça. On parle d'adolescents immatures. L'adulte en face d'eux a le choix d'être là ou pas, et est responsable de lui-même. Les enfants non. C'est bien pour ça que nous nous occupons d'eux, parce qu'ils ont besoin de nous pour grandir.
La punition ne fait pas grandir, elle peut à la limite discipliner les enfants disciplinables mais c'est un leurre, je pense sincèrement que ce n'est pas du tout ce qui aidera la collègue si elle veut tenir comme enseignante sur le long terme sans finir en dépression nerveuse ou en burn out parce qu'on lui aura fait croire que les enfants sont de vilains petits êtres irrespectueux qu'il faut sans cesse corriger en abusant de notre pouvoir.
Alors qu'en parlant à l'élève calmement pour lui dire que son comportement n'était pas respectueux et qu'on espère pouvoir construire une bonne relation avec elle sans animosité, on peut construire quelque chose.
Avec les punitions sévères, l'enseignant se durcit et devient cynique ou désabusé. Je ne compte pas détériorer ma personnalité et mes relations aux autres sous prétexte que les élèves auraient besoin d'être dressés.
Bref excusez-moi de faire dévier le fil, je m'arrête là, mais j'ai l'impression que certains réagissent avec leurs émotions suite à une journée certainement éprouvante et pas avec l'intelligence du professionnel de l'éducation.

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate Premier cours, je me sens nulle 2289946511
Jenny
Jenny
Médiateur

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Jenny Lun 16 Oct 2023 - 20:21
+1.
Je crois qu'il est important de graduer les sanctions.
Mitcindy
Mitcindy
Niveau 10

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Mitcindy Lun 16 Oct 2023 - 21:27
Lowpow29 a écrit:Je trouve certains propos vraiment hallucinants sur ce fil. La priorité selon moi est que la collègue se sente assez à l'aise et sûre d'elle pour ne pas se laisser émotionnellement déstabiliser par ce genre de petites phrases provocantes.
Mais on dirait que certains seraient prêts à envoyer un élève au bagne pour ça. On parle d'adolescents immatures. L'adulte en face d'eux a le choix d'être là ou pas, et est responsable de lui-même. Les enfants non. C'est bien pour ça que nous nous occupons d'eux, parce qu'ils ont besoin de nous pour grandir.
La punition ne fait pas grandir, elle peut à la limite discipliner les enfants disciplinables mais c'est un leurre, je pense sincèrement que ce n'est pas du tout ce qui aidera la collègue si elle veut tenir comme enseignante sur le long terme sans finir en dépression nerveuse ou en burn out parce qu'on lui aura fait croire que les enfants sont de vilains petits êtres irrespectueux qu'il faut sans cesse corriger en abusant de notre pouvoir.
Alors qu'en parlant à l'élève calmement pour lui dire que son comportement n'était pas respectueux et qu'on espère pouvoir construire une bonne relation avec elle sans animosité, on peut construire quelque chose.
Avec les punitions sévères, l'enseignant se durcit et devient cynique ou désabusé. Je ne compte pas détériorer ma personnalité et mes relations aux autres sous prétexte que les élèves auraient besoin d'être dressés.
Bref excusez-moi de faire dévier le fil, je m'arrête là, mais j'ai l'impression que certains réagissent avec leurs émotions suite à une journée certainement éprouvante et pas avec l'intelligence du professionnel de l'éducation.

C'est sûrement à moi que tu reproches le manque d'intelligence du professionnel.
J'assume le fait de punir sévèrement l'insolence et personne, ni élève, ni parent n'a jamais contesté mes punitions. Bien au contraire !
Ce sont même les élèves avec qui j'ai été le plus ferme (justement) qui m'apprécient le plus.
Les élèves méprisent les adultes qui laissent tout passer, si tu savais...
Il y a des élèves avec qui on ne peut parler calmement.. Ou alors, vous êtes dans des zones bien tranquilles !
Mais bon, chacun fait comme il veut et peut.
Jenny
Jenny
Médiateur

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Jenny Lun 16 Oct 2023 - 21:34
Une discussion dans le calme à la fin du cours est possible avec la plupart des élèves et je ne suis pas dans un établissement tranquille. C'est un des derniers de l'académie en terme de résultats, classé en éducation prioritaire...
Lowpow29
Lowpow29
Fidèle du forum

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Lowpow29 Lun 16 Oct 2023 - 22:11
Je n'ai enseigné qu'en REP+ en région parisienne puis de retour chez moi à Roubaix, sauf l'année de mon stage. Donc en terme de zone bien tranquille, on a vu mieux ;-)

Je ne voulais viser personne spécifiquement mais oui tes propos Mitcindy font partie de ceux qui m'ont choquée, ce n'est pas pour autant que je te juge en tant que personne. Je pense que tu es dans l'émotion et espère que tes messages ne reflètent ni ta vraie pédagogie, ni ta façon d'être en relation avec les enfants / ados (voire jeunes adultes peut-être dans ton cas ?!) en général. Je n'ai pas parlé de manque d'intelligence mais du fait d'arriver à réagir avec une certaine intelligence professionnelle, c'est très différent. Il y a des moments où c'est dur, on est tous humains.

Il n'est pas question de "tout laisser passer" mais de réagir de manière responsable et constructive.
Moi aussi, j'ai puni injustement, je me suis emportée etc. Je ne suis pas parfaite. Mais ça ne reflète pas ce que je souhaite être comme enseignante. Mais on s'éloigne du sujet du fil.

J'édite :
Je trouve ça injuste d'être quasi immédiatement taxé de laxisme ("tout laisser faire") lorsque qu'on préconise de ne pas utiliser la violence de la punition. Je parle de mettre des limites de manière respectueuse. Si c'est pour apprendre le respect aux enfants, qui n'ont pas l'air de le maîtriser assez dans la situation de ce fil, commençons par être respectueux nous-mêmes et à ne pas punir sévèrement. Et je dis ça alors que j'ai moi-même connu des punitions très sévères qui m'ont bien disciplinée par la peur à la maison - l'école n'a donc pas eu besoin d'y recourir, j'étais une élève modèle, ou plutôt, bien modelée.
Et j'étais celle qui mettait direct une croix dans le carnet des 6èmes une semaine après la rentrée parce qu'ils n'avaient pas fait signer la charte du cours - des années durant ! Alors que je me suis rendue compte que c'était juste une manière d'asseoir dès le départ que c'était moi qui avais le pouvoir, sans que ça n'ait aucune portée pédagogique constructive. Ce système de punition du tac au tac, ça ne marche que si on a des élèves sensibles à la punition. Or on a aucune garantie que c'est le cas et alors là c'est parti pour l'escalade. Et pendant ce temps, la relation humaine, elle, elle est partie bien loin.

Mais moi aussi je pars loin là haha


Dernière édition par Lowpow29 le Lun 16 Oct 2023 - 22:27, édité 3 fois
Algernon
Algernon
Niveau 6

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Algernon Lun 16 Oct 2023 - 22:17
Stratégiquement d'ailleurs, mieux vaut ne pas aller tout de suite vers les sanctions les plus sévères au risque de "griller ses cartouches".
Si on colle dès le premier jour pour insolence, on fait quoi si ça empire ?
Jenny
Jenny
Médiateur

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Jenny Lun 16 Oct 2023 - 22:19
C'est ça...
Voltaire
Voltaire
Niveau 10

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Voltaire Lun 16 Oct 2023 - 22:57
En tant que prof de maths, j'ai fait beaucoup d'erreurs de calcul au tableau au cours de ma carrière (parce que j'inventais beaucoup de mes exercices selon les besoins et les réactions de la classe, donc je ne les préparais pas). Je commençais toujours mon année en prévenant les élèves que je me tromperais certainement, et que s'ils voulaient que je traite leurs erreurs avec bienveillance, ils avaient intérêt à en faire de même avec les miennes, et si possible quand ils en voyaient une, la signaler poliment et surtout rapidement afin d'éviter que tout le monde doive barrer le calcul faux et recommencer (sur le tableau ça va, mais sur un cahier de cours c'est bof). Ca leur apprenait aussi comment repérer une erreur grâce aux incohérences de résultat, et que l'erreur est humaine et instructive, et en aucun cas honteuse. Ca s'est toujours bien passé.
J'écoutais une interview du regretté Hubert Reeves qui vient de nous quitter, qui disait qu'une heure passée à répondre aux questions spontanées à la fin des conférences suffisait à l'épuiser totalement. Et qu'il ne savait pas répondre à tout, et qu'il se trompait parfois ... Et ça m'a rappelé la question d'élève qui m'a donné le plus de fil à retordre (j'ai mis presque une semaine à finir par la comprendre et pouvoir y répondre) : "M'dame, comment on sait quand 2 est une constante ?" posée par une élève très sérieuse, et, oui, cette question a du sens.
mathmax
mathmax
Expert spécialisé

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par mathmax Mar 17 Oct 2023 - 8:25
Voltaire a écrit:En tant que prof de maths, j'ai fait beaucoup d'erreurs de calcul au tableau au cours de ma carrière (parce que j'inventais beaucoup de mes exercices selon les besoins et les réactions de la classe, donc je ne les préparais pas). Je commençais toujours mon année en prévenant les élèves que je me tromperais certainement, et que s'ils voulaient que je traite leurs erreurs avec bienveillance, ils avaient intérêt à en faire de même avec les miennes, et si possible quand ils en voyaient une, la signaler poliment et surtout rapidement afin d'éviter que tout le monde doive barrer le calcul faux et recommencer (sur le tableau ça va, mais sur un cahier de cours c'est bof). Ca leur apprenait aussi comment repérer une erreur grâce aux incohérences de résultat, et que l'erreur est humaine et instructive, et en aucun cas honteuse. Ca s'est toujours bien passé.
J'écoutais une interview du regretté Hubert Reeves qui vient de nous quitter, qui disait qu'une heure passée à répondre aux questions spontanées à la fin des conférences suffisait à l'épuiser totalement. Et qu'il ne savait pas répondre à tout, et qu'il se trompait parfois ...  Et ça m'a rappelé la question d'élève qui m'a donné le plus de fil à retordre (j'ai mis presque une semaine à finir par la comprendre et pouvoir y répondre) : "M'dame, comment on sait quand 2 est une constante ?" posée par une élève très sérieuse, et, oui, cette question a du sens.

Qu’as-tu répondu ? Je ne comprends pas non plus la question.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
laMiss
laMiss
Sage

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par laMiss Mar 17 Oct 2023 - 8:34
Je pense qu’on peut punir « très sévèrement » (une heure de retenue pour insolence dès le début de l’année, oui) tout en restant calme et en prenant parfois le temps de discuter avec l’élève. Cette sévérité  n’empêche pas de soigner sa relation avec les élèves, pourvu que l’on soit  bienveillant pour absolument tout le reste.

Dans le cas relaté ici, je ne sais pas si la remarque de l’élève a été prononcée pour que l’enseignant l’entende. Si tel est le cas, j’aurais mis une heure de retenue (insolence et perturbation du cours). Dans le cas contraire, je m’en serais tenue à l’une discussion avec l’élève si c’est la première fois, un mot si c’est déjà arrivé.

_________________
Si rien n'est décidé, ce sera à chacun d'entre nous de décider en conscience.
Mathador
Mathador
Empereur

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Mathador Mar 17 Oct 2023 - 8:52
mathmax a écrit:
Voltaire a écrit:En tant que prof de maths, j'ai fait beaucoup d'erreurs de calcul au tableau au cours de ma carrière (parce que j'inventais beaucoup de mes exercices selon les besoins et les réactions de la classe, donc je ne les préparais pas). Je commençais toujours mon année en prévenant les élèves que je me tromperais certainement, et que s'ils voulaient que je traite leurs erreurs avec bienveillance, ils avaient intérêt à en faire de même avec les miennes, et si possible quand ils en voyaient une, la signaler poliment et surtout rapidement afin d'éviter que tout le monde doive barrer le calcul faux et recommencer (sur le tableau ça va, mais sur un cahier de cours c'est bof). Ca leur apprenait aussi comment repérer une erreur grâce aux incohérences de résultat, et que l'erreur est humaine et instructive, et en aucun cas honteuse. Ca s'est toujours bien passé.
J'écoutais une interview du regretté Hubert Reeves qui vient de nous quitter, qui disait qu'une heure passée à répondre aux questions spontanées à la fin des conférences suffisait à l'épuiser totalement. Et qu'il ne savait pas répondre à tout, et qu'il se trompait parfois ...  Et ça m'a rappelé la question d'élève qui m'a donné le plus de fil à retordre (j'ai mis presque une semaine à finir par la comprendre et pouvoir y répondre) : "M'dame, comment on sait quand 2 est une constante ?" posée par une élève très sérieuse, et, oui, cette question a du sens.

Qu’as-tu répondu ? Je ne comprends pas non plus la question.

Je devine, au risque de me planter, qu'il s'agit de savoir si lorsqu'on essaye de généraliser une formule obtenue le 2 peut se retrouver substitué par une variable (comme pour x²-2x en tant que polynôme unitaire s'annulant en 0 et 2) ou non (comme pour les 2 de l'identité remarquable a²+2ab+b²). Et avec 2 les deux cas sont effectivement fréquents.

_________________
"There are three kinds of lies: lies, damned lies, and statistics." (cité par Mark Twain)
« Vulnerasti cor meum, soror mea, sponsa; vulnerasti cor meum in uno oculorum tuorum, et in uno crine colli tui.
Quam pulchrae sunt mammae tuae, soror mea sponsa! pulchriora sunt ubera tua vino, et odor unguentorum tuorum super omnia aromata. » (Canticum Canticorum 4:9-10)
Taillevent
Taillevent
Habitué du forum

Premier cours, je me sens nulle Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Taillevent Mar 17 Oct 2023 - 8:55
@bébéprofdelettres Je commence par te dire une chose : si tu as été nulle sur ce coup, alors nous l'avons tous été !
Un blanc, voire une chose basique qu'on ne sait pas, ça arrive, ça n'est pas grave. Tu peux le dire franchement (pas trop souvent Wink ), ça leur rappelle notre côté humain. C'est, comme le disaient d'autres, une bonne occasion de faire appel à l'intelligence collective pour trouver la réponse, ou alors tu peux simplement dire que tu préfères ne pas dire de bêtise et que tu compléteras la prochaine fois, après vérification. On a tous nos kryptonites, ces sujets qui nous posent des difficultés. Pour moi, c'est l'orthographe ; je dis souvent à mes élèves qu'une erreur, ça arrive et que l'important n'est pas forcément de tout savoir, mais que ça peut aussi passer par le fait de savoir quand on ne sait pas et d'aller vérifier (importante cette deuxième étape !)

Concernant la remarque de ton élève : les élèves testent, surtout les nouveaux profs, surtout les remplaçants, c'est normal. Tu peux laisser couler ou réagir, selon ton humeur du moment. Je rejoins ceux qui déconseillent une réaction trop brutale : je ne vois pas trop ce qu'il te restera comme mesure en cas de problème vraiment grave. Si tu veux agir, tu peux simplement en discuter avec l'élève (ou même avec toute la classe), lui parler du respect dû à chaque humain (ça n'est même plus une question de prof à ce stade) ; les remarques de @Lowpow29 à ce sujet me semblent essentielles.
J'aime bien le propos de @Voltaire sur le rôle des erreurs, c'est très constructif et ça permet un dialogue intéressant avec ses élèves.


Dernière édition par Taillevent le Mar 17 Oct 2023 - 9:10, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum