Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Taillevent
Habitué du forum

Premier cours, je me sens nulle - Page 2 Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Taillevent Mar 17 Oct - 6:55
@bébéprofdelettres Je commence par te dire une chose : si tu as été nulle sur ce coup, alors nous l'avons tous été !
Un blanc, voire une chose basique qu'on ne sait pas, ça arrive, ça n'est pas grave. Tu peux le dire franchement (pas trop souvent Wink ), ça leur rappelle notre côté humain. C'est, comme le disaient d'autres, une bonne occasion de faire appel à l'intelligence collective pour trouver la réponse, ou alors tu peux simplement dire que tu préfères ne pas dire de bêtise et que tu compléteras la prochaine fois, après vérification. On a tous nos kryptonites, ces sujets qui nous posent des difficultés. Pour moi, c'est l'orthographe ; je dis souvent à mes élèves qu'une erreur, ça arrive et que l'important n'est pas forcément de tout savoir, mais que ça peut aussi passer par le fait de savoir quand on ne sait pas et d'aller vérifier (importante cette deuxième étape !)

Concernant la remarque de ton élève : les élèves testent, surtout les nouveaux profs, surtout les remplaçants, c'est normal. Tu peux laisser couler ou réagir, selon ton humeur du moment. Je rejoins ceux qui déconseillent une réaction trop brutale : je ne vois pas trop ce qu'il te restera comme mesure en cas de problème vraiment grave. Si tu veux agir, tu peux simplement en discuter avec l'élève (ou même avec toute la classe), lui parler du respect dû à chaque humain (ça n'est même plus une question de prof à ce stade) ; les remarques de @Lowpow29 à ce sujet me semblent essentielles.
J'aime bien le propos de @Voltaire sur le rôle des erreurs, c'est très constructif et ça permet un dialogue intéressant avec ses élèves.


Dernière édition par Taillevent le Mar 17 Oct - 7:10, édité 1 fois
Marcelle Duchamp
Marcelle Duchamp
Expert spécialisé

Premier cours, je me sens nulle - Page 2 Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Marcelle Duchamp Mar 17 Oct - 7:01
Si ça peut te rassurer, je suis entrain de préparer un cours pour des étudiants en master MEEF et j'ai fouillé dans mes archives pour sortir un sujet que j'ai fait pendant des années et que j'aimais bien.
La version d'il y a 15 ans est radicalement différente de celle d'aujourd'hui pour le même sujet!! Je me suis même demandé comment j'avais fait pour tenir en cours avec une version si légère et si inaboutie.
Toi, au moins, tu as la lucidité de reconnaitre que tu t'es sentie "nulle" et de te remettre en question. Tu ne peux que progresser!! J'ai tendance à dire aux élèves et mon fils aussi que les erreurs ne sont que des pas vers le chemin de la réussite. Et je rajoute que les adultes ne sont pas infaillibles et peuvent aussi faire des erreurs. Celui qui ne fait pas d'erreur ne peut pas progresser.

Par contre, tu ne dois pas laisser passer des remarques comme celle que tu expliquée. C'est un manque de respect qui doit être sanctionné immédiatement pour ne pas te laisser bouffer par des élèves qui se croient tout permis. Tu as le savoir et eux non.
La prochaine fois, tu peux soit faire une remarque orale immédiatement si tu as un peu de répartie, soit prendre le carnet pour y mettre un mot, soit donner une punition. Attention cependant à l'escalade car si tu tapes trop fort dès le départ, tu vas vite te retrouver dépassée par l'échelle des sanctions.
En discuter avec l'élève posément en fin de cours voire avec la classe pour rappeler que le respect est réciproque est une solution.

_________________
Je m’excuse par avance des fautes d’accord, de grammaire, de syntaxe et de conjugaison que je peux laisser passer dans mes écrits. Je suis aphasique suite à un AVC et je réapprends à écrire depuis presque 5 ans. J'ai un grand problème avec le subjonctif et le genre des mots! Very Happy
Caspar
Caspar
Prophète

Premier cours, je me sens nulle - Page 2 Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Caspar Mar 17 Oct - 7:47
Marcelle Duchamp a écrit:Si ça peut te rassurer, je suis entrain de préparer un cours pour des étudiants en master MEEF et j'ai fouillé dans mes archives pour sortir un sujet que j'ai fait pendant des années et que j'aimais bien.
La version d'il y a 15 ans est radicalement différente de celle d'aujourd'hui pour le même sujet!! Je me suis même demandé comment j'avais fait pour tenir en cours avec une version si légère et si inaboutie.
Toi, au moins, tu as la lucidité de reconnaitre que tu t'es sentie "nulle" et de te remettre en question. Tu ne peux que progresser!! J'ai tendance à dire aux élèves et mon fils aussi que les erreurs ne sont que des pas vers le chemin de la réussite. Et je rajoute que les adultes ne sont pas infaillibles et peuvent aussi faire des erreurs. Celui qui ne fait pas d'erreur ne peut pas progresser.

Par contre, tu ne dois pas laisser passer des remarques comme celle que tu expliquée. C'est un manque de respect qui doit être sanctionné immédiatement pour ne pas te laisser bouffer par des élèves qui se croient tout permis. Tu as le savoir et eux non.
La prochaine fois, tu peux soit faire une remarque orale immédiatement si tu as un peu de répartie, soit prendre le carnet pour y mettre un mot, soit donner une punition. Attention cependant à l'escalade car si tu tapes trop fort dès le départ, tu vas vite te retrouver dépassée par l'échelle des sanctions.
En discuter avec l'élève posément en fin de cours voire avec la classe pour rappeler que le respect est réciproque est une solution.

D'accord avec toi. Il ne faut pas ne rien faire, c'est clair mais après chacun réagit aussi en fonction de sa personnalité, de celle de l'élève, de l'ambiance de l'établissement etc...

Au début de l'année, un élève m'a répondu de façon désagréable puis s'est sauvé pratiquement en courant (c'était à la fin du cours) avant que je puisse réagir. Certains collègues m'ont dit "oh là là, il faut frapper fort, rapport d'incident, colle etc. J'ai suivi mon instinct et je ne les ai pas écoutés (en plus il s'agit d'un élève fragile au contexte familial compliqué): je l'ai simplement pris entre quatre z'yeux pour lui dire que je laissais passer cette fois-ci, que ça ne se reproduise plus...et depuis absolument aucun problème, il est poli et calme.

Nous faisons tous des erreurs parfois (il ne faut pas qu'elles soient trop fréquentes quand même), je dis aux élèves que je ne suis pas un robot, ni Google trad, et que je ne connais pas les 150000 ou 200000 mots de la langue anglaise (je n'ai pas vérifié le chiffre exacte) et que certains peuvent m'échapper à brûle-pourpoint. Un jour un élève m'a demandé sans malice un mot pourtant très simple ("talon") et sur le coup j'ai eu un trou, ça arrive aussi.

Jeune prof qui arrive dans l'établissement et n'est pas trop sûr de lui ou elle = test des élèves assuré, c'est normal.


Dernière édition par Caspar le Mar 17 Oct - 11:49, édité 1 fois
Marcelle Duchamp
Marcelle Duchamp
Expert spécialisé

Premier cours, je me sens nulle - Page 2 Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Marcelle Duchamp Mar 17 Oct - 8:02
Tu as raison.

J'ai souvenir de ma 1ère année en tant que PP. J'avais une classe de 5ème avec une élève particulièrement compliquée, contexte familial sordide et cie. On m'avait prévenue qu'elle était insupportable, agressive, malpolie etc. Moi, perso, j'aime pas du tout qu'on me dresse un portrait des élèves avant que je n'ai pu les rencontrer, je veux me faire ma propre opinion.
Le jour de la rentrée, cette élève s'installe à côté d'une copine, elle bavarde, se retourne et à un moment donné elle met son pied sur sa chaise en recroquevillant sa jambe. Ca m'a agacée et je l'ai reprise en la vouvoyant (ce que je ne fais jamais!) "Mademoiselle, vous comptez vous comporter ainsi durant toute l'année scolaire? Je vous le dis immédiatement, cela ne pourra pas être possible. Donc vous posez vos 2 pieds au sol, les 2 mains sur la table, vous regardez droit devant vous et vous taisez. Merci!" (grosso modo un truc du genre)
Elle m'a obéie immédiatement et est restée sage jusqu'à la fin de la journée.
Je l'ai eu ensuite pendant 4 ans. Son comportement s'est grandement amélioré. Pour l'anecdote, un jour elle m'a dit en fin d'année sous le mode défi "Si j'étais en classe d'espagnol européen, je bosserai bien mieux qu'avec des élèves agités comme je l'ai tjs été". Je lui avais répondu que je relevais le défi et que j'allais appuyer la demande qu'elle aille en européen. La CDE était d'accord et trouvait même l'idée excellente! Elle a fait ses dernières années de collège en classe européen (redoublement de la 3ème car souci d'orientation et elle a cartonné à 18/20 de moyenne à sa 2ème 3ème).
Aujourd'hui?
Elle fait un job extraordinaire. Le genre de job que j'aurais rêvé de faire si mon rêve 1er n'avait pas été l'enseignement, elle bosse dans la Haute Couture. J'ai régulièrement de ses nouvelles et elle m'a confiée que si ce 1er jour, je ne l'avais pas recadrée alors qu'elle me testait, nos rapports n'auraient surement pas été les mêmes.

J'ai bien conscience que cette histoire est cucul la praline mais comme elle est vraie et qu'elle m'a particulièrement marquée, je vous la partage ici.
(Evidemment, j'ai depuis recadré des centaines d'élèves et tous ne sont pas devenus extraordinaires Very Happy )

_________________
Je m’excuse par avance des fautes d’accord, de grammaire, de syntaxe et de conjugaison que je peux laisser passer dans mes écrits. Je suis aphasique suite à un AVC et je réapprends à écrire depuis presque 5 ans. J'ai un grand problème avec le subjonctif et le genre des mots! Very Happy
Baldred
Baldred
Esprit éclairé

Premier cours, je me sens nulle - Page 2 Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Baldred Mar 17 Oct - 8:44
Comme souvent, la question d'un nouvel inscrit entraine beaucoup de réponses sans que celui-ci paraisse en prendre connaissance...
Il me semble qu'il faudrait en savoir plus sur la formation de @bébéprofdelettres, qui commence mi octobre comme contractuelle et qui n'a apparemment jamais enseigné. J'ai été de nombreuses fois tuteur, mais jamais d'un néophyte (pratiquement) complet, l'un d'eux a été nommé, sans référent clairement désigné, dans mon établissement.  La politique de recrutement des contractuels envoie en première ligne des gens de bonne volonté mais à qui il n'est pas évident de donner les mêmes conseils qu'à un stagiaire. Ce type d'accompagnement est largement à inventer.
Pour vraiment l'aider, il faudrait qu'elle donne quelques indications sur sa formation initiale et ses connaissances disciplinaires  et/ou ses expériences de gestion de groupe d'élèves de cet âge.
avatar
dami1
Niveau 1

Premier cours, je me sens nulle - Page 2 Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par dami1 Mar 17 Oct - 13:42
Je rebondis sur ce topic par une question bête : Comment préparer ses premiers cours lorsqu'on arrive en cours d'année scolaire ?
Caspar
Caspar
Prophète

Premier cours, je me sens nulle - Page 2 Empty Re: Premier cours, je me sens nulle

par Caspar Mar 17 Oct - 13:44
dami1 a écrit:Je rebondis sur ce topic par une question bête : Comment préparer ses premiers cours lorsqu'on arrive en cours d'année scolaire ?

Dans quelle matière et quels niveaux ? 

Il serait peut-être judicieux de créer un nouveau fil de discussion car ta question n'a rien à voir avec "je me sens nulle".
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum