Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Iphigénie
Prophète

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Iphigénie Mer 21 Oct - 11:25
Rosanette a écrit:
Iphigénie a écrit:
en sous-entendant je crois qu'il faudrait peut-être que l'Etat légifère pour faire enlever le voile aux femmes qui le portent
Arrêtez de raisonner sur les sous-entendus qui arrangent votre raisonnement. Je dis juste que la femme voilée qui regrette que son enfant soit dans un collège sans mixité participe à créer cette non-mixité en choisissant (ou en étant victime de) un particularisme vestimentaire,  un état vestimentaire qui la distingue non seulement des coutumes vestimentaires autres mais surtout des principes d'égalité  homme/ femme de la république.Je ne peux pas être à la fois pour être dedans et pour être dehors. C'est aussi simple que ça.


Heu non. Les zones sans mixité sociale ne le sont pas à cause de femmes voilées.  Je ne vois pas comment on peut défendre ça.

Punaise, t'es pénible à tout déformer.
Je dis qu'il y aurait plus de facilité dà créer une mixité si certains ne portaient pas des" pancartes" communitariste en permanence. Se fondre dans le moule, tu connais? Les stigmatisations fonctionnent dans les deux sens: quand tu te promènes dans certains quartiers, tu as infailliblement l'impression que tu es étranger: difficile après de parler d'intégration.
PabloPE
PabloPE
Expert

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par PabloPE Mer 21 Oct - 11:26
Rosanette a écrit:
PabloPE a écrit:
La France en elle même n'applique rien, mais disons qu'en confiant l'éducation religieuse de nos jeunes aux frères musulmans il ne faut pas s'étonner qu'ils se radicalisent Wink

Ca vous semble vraiment être représentatif de la situation en France ? L'affirmation posée comme ça de but en blanc ne vous dérange pas (visiblement non) ?


Et surtout, qu'est-ce que ça vient faire là sachant qu'on parle de femmes voilées déplorant un manque d'intégration ?


EDIT ahlala, http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/11/18/01016-20141118ARTFIG00158-le-profil-inattendu-des-djihadistes-francais.php

Ces femmes voilées qui nous fabriquent du jihadiste en veux-tu en voilà (ha non pardon, le Figaro (!) me dit qu'il s'agit de petits blancs issus de familles athées (et tuyau de poêle, ça c'est de moi).
Pour moi c'est intiment lié mais peut être parce que c'est trop intime, et oui c'est représentatif mais bon là j'avoue que j'ai la flemme de développer ce qui l'a déjà été tant de fois, il suffit de lire la devise des frères musulmans et on voit le lien. Et le lien avec le voile est que à la base il n'est que l'expression d'un courant de nos jours, mais il devient de plus en plus "normal" . Quant aux commentaires sur les petits blancs athées qui sont des tuyaux de poêle c'est aussi symptomatique  de la situation en France (et de la part de quelqu'un qui m'accuse de poser des affirmations c'est presque drôle). A force de ridiculiser ceux qui s'interrogent (enfin je n'ai pas lu le lien hein les commentaires des lecteurs du figaro me donnent de l'urticaire) on en oublie d'écouter ce qu'ils disent. Et devinez qui devient la seule personne à les écouter?


Dernière édition par PabloPE le Mer 21 Oct - 11:52, édité 1 fois

_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Reine Margot Mer 21 Oct - 11:43
Il faut aussi rappeler qu'on a créé le contrat avec les écoles privées afin que ceux qui souhaitent une école confessionnelle qui applique les mêmes programmes que l'école publique puissent y inscrire leurs enfants. On aurait peut-être ainsi moins de problèmes avec des revendications de voiles ou autres jupes longues.

_________________
Quand tout va mal, quand il n'y a plus aucun espoir, il nous reste Michel Sardou
La famille Bélier
zouz
zouz
Fidèle du forum

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par zouz Mer 21 Oct - 11:46
Bien, ici aussi on instrumentalise les femmes voilées...sinon on peut revenir aux revendications qui sont les leurs: plus de mixité (il n'est pire sourd...)
RogerMartin
RogerMartin
Bon génie

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par RogerMartin Mer 21 Oct - 11:47
Est-ce que vous aussi vous avez vu ce discours de Nasser où il explique (à une assemblée d'hommes, mais tout de même) que lorsque les Frères Musulmans lui ont réclamé de rendre le voile obligatoire, il a fait remarquer à son interlocuteur que sa propre fille ne portait pas le voile ? Toute la salle se marre à l'idée de forcer dix millions d'Egyptiennes à se voiler.

Aujourd'hui, se promener dans le Caire, près de la bibliothèque de l'IFAO, sans voile et en manches courtes (épaules couvertes) = retrouver des crachats dans son dos.
Rolling Eyes


_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
PabloPE
PabloPE
Expert

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par PabloPE Mer 21 Oct - 11:53
zouz a écrit:Bien, ici aussi on instrumentalise les femmes voilées...sinon on peut revenir aux revendications qui sont les leurs: plus de mixité (il n'est pire sourd...)
:lol:

_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
Oudemia
Oudemia
Bon génie

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Oudemia Mer 21 Oct - 12:03
Iphigénie a écrit:
Punaise, t'es pénible à tout déformer.
Je dis  qu'il y aurait plus de facilité dà créer une mixité si certains ne portaient pas des" pancartes" communitariste en permanence. Se fondre dans le moule, tu connais? Les stigmatisations fonctionnent dans les deux sens: quand tu te promènes dans certains quartiers, tu as infailliblement l'impression que tu es étranger: difficile après de parler d'intégration.
Iphigénie, excellent résumé.  veneration

RogerMartin a écrit:Est-ce que vous aussi vous avez vu ce discours de Nasser où il explique (à une assemblée d'hommes, mais tout de même) que lorsque les Frères Musulmans lui ont réclamé de rendre le voile obligatoire, il a fait remarquer à son interlocuteur que sa propre fille ne portait pas le voile ? Toute la salle se marre à l'idée de forcer dix millions d'Egyptiennes à se voiler.

Aujourd'hui, se promener dans le Caire, près de la bibliothèque de l'IFAO, sans voile et en manches courtes (épaules couvertes) = retrouver des crachats dans son dos.
Rolling Eyes
A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 2252222100
Ceux qui connu l'Egypte, et bien d'autres de ces pays, jusqu'aux années 60, croient maintenant basculer dans un autre monde.
avatar
Rosanette
Esprit éclairé

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Rosanette Mer 21 Oct - 12:04
Duplay a écrit:
Simgajul a écrit:
Duplay a écrit:


Quand on fait passer ses convictions religieuses avant d'autres considérations, pourquoi venir s'installer précisément en France, qui est l'un des très très très rares États laïques, alors qu'on pourrait rejoindre tant d'autres pays comme l'Arabie saoudite par exemple ?
C'est une vraie question ou c'est une blague? Tiens, si j'allais m'installer dans un état meurtrier qui a déjà décapité 136 personnes depuis le début de 2015!

La laïcité ne signifie pas qu'il n'y a pas de religion dans notre pays, mais simplement que c'est une affaire privée. Quand on porte le foulard, c'est un choix privé. Il y a aujourd'hui beaucoup de musulmans en France et autant de façons de pratiquer cette religion donc autant de raisons personnelles de porter le foulard pour certaines femmes.

Des musulmans, ça fait belle lurette qu'il y en a en France, et jusqu'à récemment, être musulman, ça ne posait pas de problème particulier, pas plus que d'être catholique, protestant, juif, orthodoxe, bouddhiste, athée... Dans les entreprises, dans les banlieues, dans les rues, les gens ne se croyaient pas obligés de se transformer en homme-sandwich de leur foi et ce n'est pas la première chose que l'on apprenait d'une personne lorsqu'on faisait sa connaissance.

Dans les banlieues, il y a vingt-trente ans, la religion n'envahissait pas l'univers, même si de nombreuses familles étaient pratiquantes. Et désolée, mais la majorité des mères n'étaient pas voilées, de même que les pères n'arboraient pas de tenue "connotée". Quant aux belphégors, on n'en voyait aucun, strictement aucun. La solidarité, l'universel prévalaient sur le communautaire. Et l'ambiance était tout autre. Avec les collègues qui ont bossé et/ou vécu dans ces banlieues à cette époque, on a encore des souvenirs formidables, qui font chaud au coeur.

Alors vous pouvez bien continuer à agresser verbalement tous ceux qui ne pensent pas comme vous, sur un ton quand même particulier, les faits sont là et, comme dirait l'autre, ils sont têtus... Rolling Eyes


Ha oui, vous parlez de cette époque bénie de solidarité où les mots xénophobie et racisme étaient des chimères, où le FN dans sa forme dure ne faisait pas recette du tout, où il suffisait d'avancer tête nue pour que la République ouvre grand ses bras !

Je n'étais pas née mais ça avait l'air bien, on se demande à quel moment ça a merdé.

Blague à part, votre discours me rappelle celui de ceux qui louent les banlieues des années 50-60, où il n'y avait que des Espagnols et des Portugais souriants qui fleurissaient leur balcon et où tout sentait le propre.





Iphigénie : il ne faut pas s'offusquer. Vous dites "Regardez la question de la langue, l'Etat a dû faire preuve de coercition pour qu'on s'entende" et vous arrivez à vous étonner de ce que j'interprète cela comme un souhait de voir l'Etat légiférer sur la question du voile".

Vous dites encore "Je dis juste que la femme voilée qui regrette que son enfant soit dans un collège sans mixité participe à créer cette non-mixité en choisissant (ou en étant victime de) un particularisme vestimentaire"

Et je vous réponds que ça n'a rien à voir. Les familles non-musulmanes ne quittent pas un quartier parce qu'il y a des femmes voilées dedans à ce que je sache. Ce n'est pas la raison.

Le voile a sa place de jure dans la République française, donc il n'y pas de communautarisme ni de "particularisme vestimentaire". On peut pas justifier l'existence de "ghettos" parce que les femmes portent un voile ou un boubou. Ca n'est pas une raison valable pour que petit Charles bien blanc ne vive pas dans le même quartier et aille dans la même école (après, bien entendu qu'il y a des raisons à l'absence de mixité, mais elles ne sont pas à trouver dans des bouts de tissu).



EDIT ha oui, le temps béni de Nasser, une autre ritournelle. Rien ne vaut une bonne dictature militaire.


Dernière édition par Rosanette le Mer 21 Oct - 12:05, édité 1 fois
Duplay
Duplay
Expert

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Duplay Mer 21 Oct - 12:04
RogerMartin a écrit:Est-ce que vous aussi vous avez vu ce discours de Nasser où il explique (à une assemblée d'hommes, mais tout de même) que lorsque les Frères Musulmans lui ont réclamé de rendre le voile obligatoire, il a fait remarquer à son interlocuteur que sa propre fille ne portait pas le voile ? Toute la salle se marre à l'idée de forcer dix millions d'Egyptiennes à se voiler.

Aujourd'hui, se promener dans le Caire, près de la bibliothèque de l'IFAO, sans voile et en manches courtes (épaules couvertes) = retrouver des crachats dans son dos.
Rolling Eyes


Chaque fois que je revois cette vidéo, je me régale.
Comme quoi on peut être musulman sans voile... et on peut même être musulman sans être c... n'en déplaise aux séides du Voile et à ceux de la Marine. Twisted Evil
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Marie Laetitia Mer 21 Oct - 12:10
lumeeka a écrit:
Celadon a écrit:
Iphigénie a écrit:
Oudemia a écrit:J'ai vu à la télévision une de ces mères (je crois, mais si ce n'est pas de ce collège, l'exemple est quand même bon) : elle se désolait que les enfants restent entre eux et ne sachent pas qu'ils sont en France.
Et si elle-même commençait par s'habiller d'une façon plus traditionnelle ici que dans son pays d'origine ?
Oudémia, c'est pile ce que j'ai dit à mon mari en la voyant: une mère voilée qui s'indigne que son gamin ne soit pas intégré,ça me pose un sérieux problème de logique.
C'est la réflexion qu'a faite mon époux. Il n'en rate pas une. Je crois qu'il attirerait les foudres de Tristana en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Twisted Evil
Imaginons que nous décidions de vivre et d'installer toute notre famille en Inde. Vous porteriez toutes des saris ? Vraiment ?

Si je veux que ma famille et moi soyons intégrés, considérés comme Indiens, oui.
Si je ne veux pas, non.

Je ne vois pas ce qu'il y a de plus à discuter.

Sinon, juste comme ça, à chaque fois que ces histoires de voiles reviennent, je ne peux m'empêcher de penser comment il était mal vu pour les femmes en Espagne au XVIe siècle de porter les pantalons bouffans caractéristiques du vêtement arabo-(hispano)-musulman, comme il était mal vu de fréquenter les hammams. La question de porter une coiffure ne se posait pas puisque toutes les femmes en portaient une. D'ailleurs, il y a au musée de Nancy un magnifique tableau qui représentent des veuves de guerre en 1918 (de mémoire, ou est-ce après 1870 j'ai un doute): voilées de noir de la tête aux pieds, visages totalement invisibles. Banalité à l'époque, qui a disparu. Chaque époque impose des normes vestimentaires, on les respecte ou pas et on définit ainsi son rapport à l'intégration par rapport à la majorité.

_________________
 A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Rosanette
Esprit éclairé

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Rosanette Mer 21 Oct - 12:11
Duplay a écrit:
Comme quoi on peut être musulman sans voile...

Oui. On peut même être musulman avec voile. C'est dingue non ?

Et on peut même (attention ça se complique) être une musulmane voilée qui trouve que les FM sont nuisibles.


Il paraît même qu'on peut aimer la France et ses valeurs en étant voilée, mais je ne m'aventurerai pas trop sur ce terrain, tant la question suscite encore maintes controverses scientifiques.
avatar
Spartacus
Niveau 8

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Spartacus Mer 21 Oct - 12:14
Zouz a écrit:Bien, ici aussi on instrumentalise les femmes voilées...sinon on peut revenir aux revendications qui sont les leurs: plus de mixité (il n'est pire sourd...)

Imposer le voile dans l'espace public, c'est affirmer qu'on est différent. Affirmer qu'on veut être pareil que les siens en montrant qu'on est différent des autres, c'est rendre impossible une cohabitation autre que forcée. C'est ça, leur revendication prioritaire.

Mais c'est en même temps pousser et justifier les autres à rechercher également la cohabitation avec leur semblables, par affinités de valeurs et d'apparences, en désertant les quartiers à trop forte visibilité.

Ce que nous voyons aujourd'hui, c'est l'arroseur arrosé : des femmes qui continuent d'imposer une visibilité massive, qui font le choix de rester entre coreligionnaires - car pour elles, elles ne semblent pas réclamer de côtoyer des femmes ou des hommes blonds - mais exigent qu'on leur mettent des petits blonds ( des banu al-asfar?)pour que leurs enfants aient toutes leurs chances à l'école. Et les enfants dans tout ça?

Alors pour en revenir "aux revendications qui sont les leurs", elles ont fait le choix du voile, qui est un choix qui isole (des hommes et des mécréants), car c'est sa fonction. Il faut donc assumer pleinement cette dimension. Et J'imagine qu'Allah, en tant que dieu, doit également "se rire de ceux qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes".


Dernière édition par Spartacus le Mer 21 Oct - 12:21, édité 1 fois
avatar
Rosanette
Esprit éclairé

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Rosanette Mer 21 Oct - 12:15
Marie Laetitia a écrit:
lumeeka a écrit:
Celadon a écrit:
Iphigénie a écrit:
Oudémia, c'est pile ce que j'ai dit à mon mari en la voyant: une mère voilée qui s'indigne que son gamin ne soit pas intégré,ça me pose un sérieux problème de logique.
C'est la réflexion qu'a faite mon époux. Il n'en rate pas une. Je crois qu'il attirerait les foudres de Tristana en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Twisted Evil
Imaginons que nous décidions de vivre et d'installer toute notre famille en Inde. Vous porteriez toutes des saris ? Vraiment ?

Si je veux que ma famille et moi soyons intégrés, considérés comme Indiens, oui.
Si je ne veux pas, non.


Oui parce que bien sûr, l'Indienne en petite robe à New Delhi n'est pas Indienne.




Bon mais comme ça a l'air d'être un argument récurrent, je veux bien voir le Code vestimentaire de la bonne intégration dans la France de 2015. Ca a l'air d'être une saine lecture.
avatar
Rosanette
Esprit éclairé

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Rosanette Mer 21 Oct - 12:16
Spartacus a écrit: elles ont fait le choix du voile, qui est un choix qui isole, car c'est sa fonction.

Je pense qu'effectivement selon le choix de l'étoffe ça isole bien du froid. Pour le reste...
PabloPE
PabloPE
Expert

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par PabloPE Mer 21 Oct - 12:19
Rosanette a écrit:


Ha oui, vous parlez de cette époque bénie de solidarité où les mots xénophobie et racisme étaient des chimères, où le FN dans sa forme dure ne faisait pas recette du tout, où il suffisait d'avancer tête nue pour que la République ouvre grand ses bras !

Je n'étais pas née mais ça avait l'air bien, on se demande à quel moment ça a merdé.

Blague à part, votre discours me rappelle celui de ceux qui louent les banlieues des années 50-60, où il n'y avait que des Espagnols et des Portugais souriants qui fleurissaient leur balcon et où tout sentait le propre.





Iphigénie : il ne faut pas s'offusquer. Vous dites "Regardez la question de la langue, l'Etat a dû faire preuve de coercition pour qu'on s'entende" et vous arrivez à vous étonner de ce que j'interprète cela comme un souhait de voir l'Etat légiférer sur la question du voile".

Vous dites encore "Je dis juste que la femme voilée qui regrette que son enfant soit dans un collège sans mixité participe à créer cette non-mixité en choisissant (ou en étant victime de) un particularisme vestimentaire"

Et je vous réponds que ça n'a rien à voir. Les familles non-musulmanes ne quittent pas un quartier parce qu'il y a des femmes voilées dedans à ce que je sache. Ce n'est pas la raison.

Le voile a sa place de jure dans la République française, donc il n'y pas de communautarisme ni de "particularisme vestimentaire". On peut pas justifier l'existence de "ghettos" parce que les femmes portent un voile ou un boubou. Ca n'est pas une raison valable pour que petit Charles bien blanc ne vive pas dans le même quartier et aille dans la même école (après, bien entendu qu'il y a des raisons à l'absence de mixité, mais elles ne sont pas à trouver dans des bouts de tissu).



EDIT ha oui, le temps béni de Nasser, une autre ritournelle. Rien ne vaut une bonne dictature militaire.
Va falloir sortir de sa tour d'ivoire un peu.. des familles musulmanes quittent maintenant des quartiers où il y a trop de femmes voilées.. certains vont même jusqu'à "coller" leurs enfants dans des écoles privées cathos pour leur éviter le collège de secteur :lol: Ce n'est pas la seule raison mais c'est une raison. Et là les parents reprochent le côté "collège marocain" et non le côté "collège musulman " elles veulent que leurs enfants voient des "français" et non forcément des Charles bien blancs Suspect . L'absence de mixité n'est pas liée à un bout de tissu mais le bout de tissu est un symbole de cette absence de mixité. Quand toutes les mères de tes potes sont voilées, t'as bien envie que ta mère le soit aussi. Et si elle refuse, tu voiles ta soeur qui elle ne s'opposera pas A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 248604097 Quand il n'y a aucune musu voilée dans ton entourage tu n'as pas ce genre de "revendication" Rolling Eyes


_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
PabloPE
PabloPE
Expert

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par PabloPE Mer 21 Oct - 12:19
Rosanette a écrit:


Ha oui, vous parlez de cette époque bénie de solidarité où les mots xénophobie et racisme étaient des chimères, où le FN dans sa forme dure ne faisait pas recette du tout, où il suffisait d'avancer tête nue pour que la République ouvre grand ses bras !

Je n'étais pas née mais ça avait l'air bien, on se demande à quel moment ça a merdé.

Blague à part, votre discours me rappelle celui de ceux qui louent les banlieues des années 50-60, où il n'y avait que des Espagnols et des Portugais souriants qui fleurissaient leur balcon et où tout sentait le propre.





Iphigénie : il ne faut pas s'offusquer. Vous dites "Regardez la question de la langue, l'Etat a dû faire preuve de coercition pour qu'on s'entende" et vous arrivez à vous étonner de ce que j'interprète cela comme un souhait de voir l'Etat légiférer sur la question du voile".

Vous dites encore "Je dis juste que la femme voilée qui regrette que son enfant soit dans un collège sans mixité participe à créer cette non-mixité en choisissant (ou en étant victime de) un particularisme vestimentaire"

Et je vous réponds que ça n'a rien à voir. Les familles non-musulmanes ne quittent pas un quartier parce qu'il y a des femmes voilées dedans à ce que je sache. Ce n'est pas la raison.

Le voile a sa place de jure dans la République française, donc il n'y pas de communautarisme ni de "particularisme vestimentaire". On peut pas justifier l'existence de "ghettos" parce que les femmes portent un voile ou un boubou. Ca n'est pas une raison valable pour que petit Charles bien blanc ne vive pas dans le même quartier et aille dans la même école (après, bien entendu qu'il y a des raisons à l'absence de mixité, mais elles ne sont pas à trouver dans des bouts de tissu).



EDIT ha oui, le temps béni de Nasser, une autre ritournelle. Rien ne vaut une bonne dictature militaire.
Va falloir sortir de sa tour d'ivoire un peu.. des familles musulmanes quittent maintenant des quartiers où il y a trop de femmes voilées.. certains vont même jusqu'à "coller" leurs enfants dans des écoles privées cathos pour leur éviter le collège de secteur :lol: Ce n'est pas la seule raison mais c'est une raison. Et là les parents reprochent le côté "collège marocain" et non le côté "collège musulman " elles veulent que leurs enfants voient des "français" et non forcément des Charles bien blancs Suspect . L'absence de mixité n'est pas liée à un bout de tissu mais le bout de tissu est un symbole de cette absence de mixité. Quand toutes les mères de tes potes sont voilées, t'as bien envie que ta mère le soit aussi. Et si elle refuse, tu voiles ta soeur qui elle ne s'opposera pas A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 248604097 Quand il n'y a aucune musu voilée dans ton entourage tu n'as pas ce genre de "revendication" Rolling Eyes


_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
PabloPE
PabloPE
Expert

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par PabloPE Mer 21 Oct - 12:24
Rosanette a écrit:
Marie Laetitia a écrit:
lumeeka a écrit:
Celadon a écrit:
C'est la réflexion qu'a faite mon époux. Il n'en rate pas une. Je crois qu'il attirerait les foudres de Tristana en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Twisted Evil
Imaginons que nous décidions de vivre et d'installer toute notre famille en Inde. Vous porteriez toutes des saris ? Vraiment ?

Si je veux que ma famille et moi soyons intégrés, considérés comme Indiens, oui.
Si je ne veux pas, non.


Oui parce que bien sûr, l'Indienne en petite robe à New Delhi n'est pas Indienne.




Bon mais comme ça a l'air d'être un argument récurrent, je veux bien voir le Code vestimentaire de la bonne intégration dans la France de 2015. Ca a l'air d'être une saine lecture.
C'est marrant j'avais déjà évoqué ce fait pour te répondre mais tu n'as pas relevé Rolling Eyes

Juste une question comme ça, je comprends si tu ne veux pas y répondre hein mais elle me tarabuste: à te lire j'ai l'impression que tu es à mille lieues du monde musu tellement tu es condescendante, tu as déjà tenté l'immersion totale ou tu te contentes de déguster des baklava?

_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
Rosanette
Esprit éclairé

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Rosanette Mer 21 Oct - 12:27
PabloPE a écrit:
Va falloir sortir de sa tour d'ivoire un peu.. des familles musulmanes quittent maintenant des quartiers où il y a trop de femmes voilées.. certains vont même jusqu'à "coller" leurs enfants dans des écoles privées cathos pour leur éviter le collège de secteur  :lol:  Ce n'est pas la seule raison mais c'est une raison. Et là les parents reprochent le côté "collège marocain" et non le côté "collège musulman " elles veulent que leurs enfants voient des "français" et non forcément des Charles bien blancs Suspect . L'absence de mixité n'est pas liée à un bout de tissu mais le bout de tissu est un symbole de cette absence de mixité. Quand toutes les mères de tes potes sont voilées, t'as bien envie que ta mère le soit aussi. Et si elle refuse, tu voiles ta soeur qui elle ne s'opposera pas  A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 248604097 Quand il n'y a aucune musu voilée dans ton entourage tu n'as pas ce genre de "revendication"  Rolling Eyes


Non elles quittent des quartiers dégradés sur beaucoup de plans, pas des "quartiers où il y a des femmes voilées". Pour la deuxième partie en gras, je ne sais pas si ça relève d'une tour d'ivoire, mais je ne sais pas d'où vous vient cette généralisation du petit gars qui essaie de mettre un capuchon sur sa maman et qui s'il échoue, peut mettre un capuchon sur sa sœur, dépourvue évidemment de toute liberté.

Dans mon souvenir, les mamans en question évoquaient bel et bien des petits enfants blancs et bloncs (je confirme après avoir vérifié) qu'elles souhaitaient comme camarade pour leur gosse.


Olympias
Olympias
Prophète

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Olympias Mer 21 Oct - 12:28
Duplay a écrit:
Simgajul a écrit:
Duplay a écrit:


Quand on fait passer ses convictions religieuses avant d'autres considérations, pourquoi venir s'installer précisément en France, qui est l'un des très très très rares États laïques, alors qu'on pourrait rejoindre tant d'autres pays comme l'Arabie saoudite par exemple ?
C'est une vraie question ou c'est une blague? Tiens, si j'allais m'installer dans un état meurtrier qui a déjà décapité 136 personnes depuis le début de 2015!

La laïcité ne signifie pas qu'il n'y a pas de religion dans notre pays, mais simplement que c'est une affaire privée. Quand on porte le foulard, c'est un choix privé. Il y a aujourd'hui beaucoup de musulmans en France et autant de façons de pratiquer cette religion donc autant de raisons personnelles de porter le foulard pour certaines femmes.

Des musulmans, ça fait belle lurette qu'il y en a en France, et jusqu'à récemment, être musulman, ça ne posait pas de problème particulier, pas plus que d'être catholique, protestant, juif, orthodoxe, bouddhiste, athée... Dans les entreprises, dans les banlieues, dans les rues, les gens ne se croyaient pas obligés de se transformer en homme-sandwich de leur foi et ce n'est pas la première chose que l'on apprenait d'une personne lorsqu'on faisait sa connaissance.

Dans les banlieues, il y a vingt-trente ans, la religion n'envahissait pas l'univers, même si de nombreuses familles étaient pratiquantes. Et désolée, mais la majorité des mères n'étaient pas voilées, de même que les pères n'arboraient pas de tenue "connotée". Quant aux belphégors, on n'en voyait aucun, strictement aucun. La solidarité, l'universel prévalaient sur le communautaire. Et l'ambiance était tout autre. Avec les collègues qui ont bossé et/ou vécu dans ces banlieues à cette époque, on a encore des souvenirs formidables, qui font chaud au coeur.

Alors vous pouvez bien continuer à agresser verbalement tous ceux qui ne pensent pas comme vous, sur un ton quand même particulier, les faits sont là et, comme dirait l'autre, ils sont têtus... Rolling Eyes
J'ai vécu dans un quartier où il y avait beaucoup de familles juives sepharades d'Afrique du Nord. Au collège, chacun savait qui était catholique, protestant, juif, musulman, athée...Nous ne parlions jamais de religion. Aucune revendication. Aucun problème. Mais c'était à la fin des années 70... Et ça a bien changé.
avatar
Rosanette
Esprit éclairé

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Rosanette Mer 21 Oct - 12:31
PabloPE a écrit:
Rosanette a écrit:
Marie Laetitia a écrit:
lumeeka a écrit:
Imaginons que nous décidions de vivre et d'installer toute notre famille en Inde. Vous porteriez toutes des saris ? Vraiment ?

Si je veux que ma famille et moi soyons intégrés, considérés comme Indiens, oui.
Si je ne veux pas, non.


Oui parce que bien sûr, l'Indienne en petite robe à New Delhi n'est pas Indienne.




Bon mais comme ça a l'air d'être un argument récurrent, je veux bien voir le Code vestimentaire de la bonne intégration dans la France de 2015. Ca a l'air d'être une saine lecture.
C'est marrant j'avais déjà évoqué ce fait pour te répondre mais tu n'as pas relevé Rolling Eyes

Juste une question comme ça, je comprends si tu ne veux pas y répondre hein mais elle me tarabuste: à te lire j'ai l'impression que tu es à mille lieues du monde musu tellement tu es condescendante, tu as déjà tenté l'immersion totale ou tu te contentes de déguster des baklava?

Je n'avais pas vu Rolling Eyes

Et la condescendance consisterait plutôt à dire ce genre de choses sans rien savoir d'où j'habite ni de mon parcours. Ni même de ma religion, etc. 'Fin rien quoi. Du coup je pense que tu peux garder tes remarques et tes baklava (je préfère des dattes avec mon café).

C'est quoi exactement "le monde musu" ? Pallie mon ignorance, je t'en prie.
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Marie Laetitia Mer 21 Oct - 12:37
Rosanette a écrit:
Marie Laetitia a écrit:
lumeeka a écrit:
Celadon a écrit:
C'est la réflexion qu'a faite mon époux. Il n'en rate pas une. Je crois qu'il attirerait les foudres de Tristana en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Twisted Evil
Imaginons que nous décidions de vivre et d'installer toute notre famille en Inde. Vous porteriez toutes des saris ? Vraiment ?

Si je veux que ma famille et moi soyons intégrés, considérés comme Indiens, oui.
Si je ne veux pas, non.


Oui parce que bien sûr, l'Indienne en petite robe à New Delhi n'est pas Indienne.




Bon mais comme ça a l'air d'être un argument récurrent, je veux bien voir le Code vestimentaire de la bonne intégration dans la France de 2015. Ca a l'air d'être une saine lecture.

Si, même si ça ne représente pas la majorité. Je doute qu'une Indienne en petite robe soit très bien acceptée dans un village enclavé du fin fond de l'Inde...

Pour le "code" justement, il n'est pas écrit. Pour autant, des codes vestimentaires existent, même si l'on n'en a pas toujours conscience.

_________________
 A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Rosanette
Esprit éclairé

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Rosanette Mer 21 Oct - 12:41
Marie Laetitia a écrit:
Si, même si ça ne représente pas la majorité. Je doute qu'une Indienne en petite robe soit très bien acceptée dans un village enclavé du fin fond de l'Inde...

Pour le "code" justement, il n'est pas écrit. Pour autant, des codes vestimentaires existent, même si l'on n'en a pas toujours conscience.

J'entends bien, mais justement, l'Inde ça n'est pas juste le village isolé. On peut être Indien sur tout le territoire.

La femme voilée dans un village auvergnat peut faire tache, est-ce à dire qu'elle n'est pas Française, qu'elle ne partage pas les valeurs françaises.

Doit-on mesurer l'intégration à ce qui est accepté dans les coins reculés ? Ca limite franchement, y compris sur le plan vestimentaire.

Un voile, c'est autorisé dans l'espace public, on peut travailler avec (même si en France, le choix est certes mince), on peut porter une tenue on ne peut plus quelconque avec, ça ne contrevient à absolument rien, sauf pour ceux qui réinterprètent la laïcité à leur sauce.
PabloPE
PabloPE
Expert

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par PabloPE Mer 21 Oct - 12:43
Rosanette a écrit:

Je n'avais pas vu Rolling Eyes

Et la condescendance consisterait plutôt à dire ce genre de choses sans rien savoir d'où j'habite ni de mon parcours. Ni même de ma religion, etc. 'Fin rien quoi. Du coup je pense que tu peux garder tes remarques et tes baklava (je préfère des dattes avec mon café).

C'est quoi exactement "le monde musu" ? Pallie mon ignorance, je t'en prie.
Au temps pour moi, ta question sur les frères était donc une fausse question. Je te prenais pour une ingénue je m'a fait prendre :lol:
Tu es donc en plein prêche
Du coup je garde mes remarques effectivement je pourrais vite finir hors charte

_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
Rosanette
Esprit éclairé

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Rosanette Mer 21 Oct - 12:47
:shock: heu

Je ne vois pas pourquoi tu remets les FM sur le tapis, je trouve ce groupe haïssable et je me suis contentée de te dire qu'au vu du sujet initial c'était hors-sujet.

Ha oui, et je me suis permise de tiquer sur ta phrase "ce sont les Frères musulmans qui éduquent nos jeunes", balancée sans autre forme de procès.

Mais bon, tu n'as pas l'air d'avoir les idées très claires, effectivement évite d'insulter dans le vide.
PabloPE
PabloPE
Expert

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par PabloPE Mer 21 Oct - 12:54
:mdr3:

_________________
"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
Yokeyo
Niveau 5

A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto  - Page 3 Empty Re: A Montpellier, comment un collège mixte est devenu ghetto

par Yokeyo Mer 21 Oct - 13:04
Rosanette a écrit:
Duplay a écrit:
Comme quoi on peut être musulman sans voile...  

Oui. On peut même être musulman avec voile. C'est dingue non ?

Et on peut même (attention ça se complique) être une musulmane voilée qui trouve que les FM sont nuisibles.


Il paraît même qu'on peut aimer la France et ses valeurs en étant voilée, mais je ne m'aventurerai pas trop sur ce terrain, tant la question suscite encore maintes controverses scientifiques.


:aaq:
Merci Rosanette! Quel courage de tout lire et de répondre! Les gens, s'il vous plaît, arrêtez de faire saigner nos coeurs.
Je ne sais pas si j'ai envie de dire ce que je pense de certaines interventions (celles qui se mêlent notamment de m'indiquer où je dois aller vivre parce que je suis musulmane! Hé oui, je le suis! Hé oui, j'aime ma religion! Hé oui, j'aime vivre en France! (enfin sauf l'hiver..))...
J'ai tellement de choses à dire mais j'ai lu une fois une citation (ici-même) qui m'a fait beaucoup rire: "Il faut arrêter de prendre des cons pour des gens". Je n'ai envie de traiter personne de cons mais n'oubliez pas que vos mots peuvent blesser et que des musulmans, il y en a parmi vous. Le 10 octobre, je me suis allongée par terre avec certains d'entre vous pour défendre l'idée que je me fais de l'école de la République. Quand il y a eu le débat sur le mariage pour tous, j'ai milité pour, pour défendre l'idée que je me fais de la liberté et de l'égalité. Ma mère et mes soeurs sont voilées et belles et magnifiques! Elles n'ont jamais été soumises à qui ce soit! Je refuse qu'on les insulte!
Arrêtez, chers collègues! Merci.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum