Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Orlanda le Mer 25 Mai 2016 - 21:58


C'est une classe qui mêle deux classes (ES et S) et que personne d'autre que moi ne connaît: dans les autres matières, les collègues ont face à eux 16 élèves. Moi, 32. Je ne peux en parler à personne. On me plaint mollement, mais on n'en pense pas moins... Chacun sa croix. J'espère trouver ici davantage d'écho.

C'est une classe qui est la réunion de tous les élèves passés en classe de Première sur le fil du rasoir. Des S à 7 de moyenne en seconde. Des ES dont le niveau est innommable, qu'on a voulu réorienter en fin de seconde, mais dont les parents tenaient à la cocarde - dérisoire - d'un baccalauréat général. On s'est dit, dans une classe à petit effectif, ça peut marcher. Mais point de "petits effectifs" pour moi.

Des élèves qui refusent de faire un exercice puisé dans les annales des séries technologiques, par fierté mal placée: gonflés.

Un ensemble d'élèves faibles, donc, parmi lesquels se distinguent un petit bouquet des pires élèves que j'ai jamais rencontrés.
Incurieux, insolents, fiers de leur ignorance, sarkozystes, paresseux, bavards, mauvais esprits.
Le premier jour de l'année, après mon cours, l'un d'entre eux a crié dans le couloir: "Sérieux, prof de français, c'est le métier le plus merd**** du monde". Ils se sont plaints ensuite auprès des collègues du coût exorbitant des livres que je leur faisais acheter. 36 euros pour 11 livres de poche, c'est encore trop pour accéder à l'art de quelques génies de la langue française. Je précise que j'exerce en milieu aisé. L'année commençait bien.

Ils reçoivent mon cours de français avec une indifférence qui verse parfois dans l'hostilité: cela ricane à un mot nouveau. Cela le répète sur un ton snob. Yeux levés au ciel à la moindre interprétation d'un symbole, insensibilité complète à la dimension esthétique des textes.
La poésie, ce fut le pompom. Rimbaud est un bouffon.

Je vais sans doute l'exprimer benoîtement, et faire se hausser quelques paires de sourcils, mais avec eux je me sens perle jetée aux cochons.

Dans les autres classes, ce que je souris à décrire ici comme ma "posture professorale" passe en général bien: exigence de rigueur, de ma part comme de la leur, vouvoiement, de la tenue dans le propos: cela compense ce que je crois être une faiblesse, j'ai une apparence trop juvénile. Et puis, c'est ainsi que se présentait l'enseignement de qualité que j'ai reçu à leur âge.
Mais avec cette classe, j'ai senti d'emblée une crispation. Ils m'ont trouvée snob, trop sévère, et je ne suis jamais parvenue depuis à donner un cours sans que je m'y sente niée, contestée, tendue.

Les collègues les trouvent certes très faibles et paresseux, mais "sympas". J'ai l'impression d'être la seule à ne plus pouvoir les supporter.
J'ai aussi ma petite idée sur l'usage du mot "sympa" dans le monde des salles des professeurs, mais là n'est pas le propos.

Aurais-je pu faire quelque chose d'autre d'eux?
Dites-moi, c'est ça l'avenir? De plus en plus d'élèves comme ceux-ci, qu'on évacue par le haut, qui n'ont pas le niveau et transforment leurs lacunes en agressivité? Cela ne me tente pas du tout, comme aventure.

humhum




_________________
I have become comfortably numb.

Orlanda
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Une passante le Mer 25 Mai 2016 - 22:08

alors déjà, je compatis très fortement !!!! étant donné que cela se passe bien avec tes autres classes, tu n'es visiblement pas à remettre en question. L'hostilité à ton égard, et à celui de ta discipline est apparue d'emblée, qu'aurais-tu pu y changer ? Il est probable que quelques élèves (comme [celui] du premier cours) soient parvenus à impulser une dynamique négative, les autres ont suivi comme des moutons, même s'ils n'étaient pas tout à fait d'accord.
Et c'est ainsi qu'une spirale s'est mise en place, mais qu'aurais-tu pu changer ?


Dernière édition par John le Mer 25 Mai 2016 - 22:11, édité 1 fois (Raison : cf. charte article 1.3.)

Une passante
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Caspar Goodwood le Mer 25 Mai 2016 - 22:10

C'est souvent le problème des groupes formés par des élèves venus de plusieurs classes, que nous connaissons bien en LV. IL s'y crée une alchimie particulière, bonne ou mauvaise, mais surtout que tu es la seule à connaître... Courage, l'année est bientôt finie.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Frisouille le Mer 25 Mai 2016 - 22:20

Je compatis, bien que prof en collège, je vois bien de quel type de classe tu parles. Cette année j'ai une 3ème dont plus de la moitié a plus de 16 ans, trois gros cas de décrochage et trois élèves qui à eux seuls, ont réussi à faire plonger l'intérêt déjà très relatif des autres pour les cours et notamment pour mon cours de français. Les études de texte leur passent à 3000 au-dessus, ils ne lisent pas les textes, ne préparent pas le boulot et ouvrir le manuel/suivre sur le texte ne leur apparaît pas comme la plus élémentaire évidence.
Évidemment je me suis remise en question mais mes efforts ont systématiquement été plombés par ce noyau d'élèves qui aurait dû être mis dehors dès avant la fin du premier trimestre. Et comme ma direction est d'une lâcheté folle, les quelques uns qui auraient pu/dû être accompagnés et réussir ont été sacrifiés.
Je compte les heures quant à moi... Rolling Eyes

Très bon courage

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Kan-gourou le Mer 25 Mai 2016 - 22:26

@Orlanda a écrit:
Aurais-je pu faire quelque chose d'autre d'eux?
Dites-moi, c'est ça l'avenir? De plus en plus d'élèves comme ceux-ci, qu'on évacue par le haut, qui n'ont pas le niveau et transforment leurs lacunes en agressivité? Cela ne me tente pas du tout, comme aventure.

humhum

Non, il n'y avait rien d'autre à faire. Ne te remets pas en question pour une classe, surtout si ça se passe bien avec les autres.
L'avenir, c'est aussi les autres classes que tu as. Les élèves qui se rendent compte que l'avenir risque d'être très sombre pour eux s'ils ne se mettent pas au travail. Les élèves qui connaissent leurs lacunes et travaillent deux fois plus pour les surmonter. Et aussi les élèves qui apprécient la littérature, ou qui la découvrent enfin et en sont émerveillés.

_________________

Kan-gourou
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Orlanda le Mer 25 Mai 2016 - 22:45

Merci à tous.

Frisouille, c'est un peu la même chose ici en termes de direction...Bon courage à toi aussi, il ne me reste que deux semaines, c'est l'avantage du lycée.


Dernière édition par Orlanda le Ven 27 Mai 2016 - 11:42, édité 1 fois

_________________
I have become comfortably numb.

Orlanda
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Dinaaa le Mer 25 Mai 2016 - 22:53

Il ne te reste que 2 semaines, c'est donc l'heure du bilan.
Je ne sais pas quelle est ton expérience dans le métier, mais les années et les élèves ne se ressemblent pas, et non, ils ne sont pas tous "comme ça" et ne se ressemblent pas tous.
Courage pour ces 2 semaines...

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par almuixe le Mer 25 Mai 2016 - 23:19

Je compatis, cela doit être dur de se trouver seule face à eux. Il n'y a pas quelques élèves, ou au moins un, qui apprécie ton enseignement. Il y a souvent des élèves auxquels il faut se raccrocher et s'efforcer de faire en sorte que ce soient eux qui résume la classe
Et je ne sais pas si cela te consolera, j'aime beaucoup la manière dont tu exprimes ton malaise.

almuixe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par amour le Jeu 26 Mai 2016 - 0:37

Orlanda, je compatis, c'est très dur ce que tu as vécu avec cette classe cette année.
Je demanderais un rendez-vous au CDE, lui expliquerais ce que tu as sans doute déjà dit lors des conseils de classe, évoquerais au besoin les résultats des élèves pour l'épreuve à laquelle tu les prépares (ou ceux des épreuves blanches) et le piètre nombre de mentions/ résultats médiocres à l'examen final que ce manque de travail présage, ainsi que la fatigue que tu as ressentie pour le convaincre de ne pas reconduire ce regroupement l'an prochain.
Tu n'aurais rien pu faire d'autre cette année, mais tu peux essayer d'obtenir d'autres conditions l'an prochain. Si tu n'obtiens pas gain de cause, tu auras au moins essayé et il sera opportun de le rappeler à ton chef si la situation se présente à nouveau.

amour
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par archeboc le Jeu 26 Mai 2016 - 0:56

@Orlanda a écrit:Dites-moi, c'est ça l'avenir? De plus en plus d'élèves comme ceux-ci, qu'on évacue par le haut, qui n'ont pas le niveau et transforment leurs lacunes en agressivité? Cela ne me tente pas du tout, comme aventure.

Ne serait-ce pas une bonne chose, à pratiquer plus largement : ceux qui n'ont pas le niveau, pas la motivation, dont les valeurs sont orthogonales aux apprentissages, et qui ne brillent pas par leur savoir-être, dans ce genre de structure de quarantaine, pour que les autres classes avancent normalement ?

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Jalee le Jeu 26 Mai 2016 - 1:42

@Orlanda a écrit:
Je vais sans doute l'exprimer benoîtement, et faire se hausser quelques paires de sourcils, mais avec eux je me sens perle jetée aux cochons.


Bonjour ou plutôt bonsoir Orlanda,

J'ai connu autrefois un excellent professeur que nous admirions tous en salle des professeurs. Alors que nous, à bout de nerf, nous vociférions contre telle ou telle classe, lui savait leur faire des cours d'un calme magistral. Un jour j'ai eu l'occasion de faire cours dans la salle adjacente à la sienne, salles séparées d'une porte partiellement vitrée. Ce jour là j'ai sorti mon calepin et pris des notes : j'avais 24 ans. Son secret résidait en fait en quelques astuces: il parlait assez bas sans jamais hausser le ton, ne tournait jamais le dos à la classe, n'écrivait rien au tableau mais nommait l'un ou l'autre pour venir au tableau écrire l'essentiel, n'essayait pas d'imposer des connaissances trop abruptement mais questionnait patiemment les élèves pour venir au but recherché. Il parvenait à les capter et surtout à les calmer. Il savait adapter son enseignement et n'avait jamais aucun incident.
Je suis restée admirative de ce collègue aujourd'hui en retraite et appartenant définitivement à la "vieille école". Il avait trouvé un rituel, s'y tenait et malgré le très faible niveau de nos élèves réussissait à leur apporter quelque chose. Il était professeur de Lettres également.
Le jour de son départ en retraite je lui ai avoué l'avoir "espionné" et m'être inspirée de lui par la suite, il m'a répondu: " Tu sais ce n'est pas venu en un jour, il m'a fallu du temps pour remballer l'orchestre et savoir que je ne devais pas imposer ma passion des lettres aux élèves, pour la plupart d'entre eux le français n'est qu'un outil".
Je ne sais pas si ça peut t'aider mais je l'espère. Il ne faut pas trop t'épuiser si tu sens qu'ils freinent des quatre fers par rapport au français, parce qu'à cet âge là, je pense qu'ils ont du mal avec tout. Enfin je pense pas que tu sois jetée aux cochons mais considère plutôt que tu es une pépite de culture sur leur chemin.  abh


Dernière édition par Jalee le Jeu 26 Mai 2016 - 2:58, édité 1 fois

Jalee
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Frisouille le Jeu 26 Mai 2016 - 2:00

@Orlanda a écrit:Merci à tous.

Frisouille, c'est un peu la même chose ici en terme de direction...Bon courage à toi aussi, il ne me reste que deux semaines, c'est l'avantage du lycée.

Merci à toi. Et désolée de m'être incrustée sur ton post. Embarassed

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par maldoror1 le Jeu 26 Mai 2016 - 12:18

@Jalee a écrit:
@Orlanda a écrit:
Je vais sans doute l'exprimer benoîtement, et faire se hausser quelques paires de sourcils, mais avec eux je me sens perle jetée aux cochons.


Bonjour ou plutôt bonsoir Orlanda,

J'ai connu autrefois un excellent professeur que nous admirions tous en salle des professeurs. Alors que nous, à bout de nerf, nous vociférions contre telle ou telle classe, lui savait leur faire des cours d'un calme magistral. Un jour j'ai eu l'occasion de faire cours dans la salle adjacente à la sienne, salles séparées d'une porte partiellement vitrée. Ce jour là j'ai sorti mon calepin et pris des notes : j'avais 24 ans. Son secret résidait en fait en quelques astuces: il parlait assez bas sans jamais hausser le ton, ne tournait jamais le dos à la classe, n'écrivait rien au tableau mais nommait l'un ou l'autre pour venir au tableau écrire l'essentiel, n'essayait pas d'imposer des connaissances trop abruptement mais questionnait patiemment les élèves pour venir au but recherché. Il parvenait à les capter et surtout à les calmer. Il savait adapter son enseignement et n'avait jamais aucun incident.
Je suis restée admirative de ce collègue aujourd'hui en retraite et appartenant définitivement à la "vieille école". Il avait trouvé un rituel, s'y tenait et malgré le très faible niveau de nos élèves réussissait à leur apporter quelque chose. Il était professeur de Lettres également.
Le jour de son départ en retraite je lui ai avoué l'avoir "espionné" et m'être inspirée de lui par la suite, il m'a répondu: " Tu sais ce n'est pas venu en un jour, il m'a fallu du temps pour remballer l'orchestre et savoir que je ne devais pas imposer ma passion des lettres aux élèves, pour la plupart d'entre eux le français n'est qu'un outil".
Je ne sais pas si ça peut t'aider mais je l'espère. Il ne faut pas trop t'épuiser si tu sens qu'ils freinent des quatre fers par rapport au français, parce qu'à cet âge là, je pense qu'ils ont du mal avec tout. Enfin je pense pas que tu sois jetée aux cochons mais considère plutôt que tu es une pépite de culture sur leur chemin.  abh
Merci pour ce beau témoignage !

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett

maldoror1
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Orlanda le Jeu 26 Mai 2016 - 19:28

Oui, merci Jarlee. Le récit est beau. J'aime beaucoup cette image, "remballer l'orchestre".
Je dois avouer qu'avec cette classe, je n'ai juste plus la moindre envie, y compris de me creuser la tête pour m'adapter. Je trouve qu'ils ne le méritent pas.
Je manque à ma mission, je suppose.

_________________
I have become comfortably numb.

Orlanda
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par CarmenLR le Jeu 26 Mai 2016 - 19:31

"Remballer l'orchestre" : l'image me marque, je la trouve vraiment très belle...

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Lefteris le Jeu 26 Mai 2016 - 19:36

@Orlanda a écrit:Oui, merci Jarlee. Le récit est beau. J'aime beaucoup cette image, "remballer l'orchestre".
Je dois avouer qu'avec cette classe, je n'ai juste plus la moindre envie, y compris de me creuser la tête pour m'adapter. Je trouve qu'ils ne le méritent pas.
Je manque à ma mission, je suppose.
J'ai bien relu, ce sont bien des lycéens Shocked . On pourrait penser à des collégiens arrogants à la première lecture. Ben voilà le résultat du passage en force, coûte-que-coûte. Comme toi, je pense margaritas ante porcos. Tu ne les as pas élevés , tu n'y es pour rien. Dispense ton cours, et basta ...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Orlanda le Jeu 26 Mai 2016 - 19:41

Oui, oui, des lycéens. Je n'ai jamais exercé au collège, mais avec eux j'en découvre les plus fines joies...

_________________
I have become comfortably numb.

Orlanda
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Lefteris le Jeu 26 Mai 2016 - 20:00

@Orlanda a écrit:Oui, oui,  des lycéens. Je n'ai jamais exercé au collège, mais avec eux j'en découvre les plus fines joies...
Comme les miens. A force de les envoyer sans niveau au lycée, ils restent égaux à eux-mêmes , en plus arrogants humhum

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par JaneB le Jeu 26 Mai 2016 - 20:23

@Orlanda a écrit:Oui, merci Jarlee. Le récit est beau. J'aime beaucoup cette image, "remballer l'orchestre".
Je dois avouer qu'avec cette classe, je n'ai juste plus la moindre envie, y compris de me creuser la tête pour m'adapter. Je trouve qu'ils ne le méritent pas.
Je manque à ma mission, je suppose.

Ton manque d'envie se comprend aisément : ils ne le méritent pas en effet! Mais la fin de l'année est proche ... sunny

JaneB
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Fesseur Pro le Jeu 26 Mai 2016 - 20:31

@Orlanda a écrit:Dites-moi, c'est ça l'avenir? De plus en plus d'élèves comme ceux-ci, qu'on évacue par le haut, qui n'ont pas le niveau et transforment leurs lacunes en agressivité? Cela ne me tente pas du tout, comme aventure.
Je pense malheureusement que c'est l'avenir.
Vu le niveau de nos collégiens qui ne cesse de baisser, la notion d'effort qui n'existe plus, l'impossibilité de redoubler et le passage bientôt automatique ( j'exagère mais pas tant que ça ) en seconde GT...

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Dadoo33 le Jeu 26 Mai 2016 - 20:31

@Orlanda a écrit:Oui, merci Jarlee. Le récit est beau. J'aime beaucoup cette image, "remballer l'orchestre".
Je dois avouer qu'avec cette classe, je n'ai juste plus la moindre envie, y compris de me creuser la tête pour m'adapter. Je trouve qu'ils ne le méritent pas.
Je manque à ma mission, je suppose.

Franchement vu ce que tu décris qui aurait envie de s'investir avec des élèves comme ça?
En tout cas pas moi. C'est sur.
J'espère ne jamais en croiser des comme ça. Et pourtant ça fait 2 ans que j'ai des stmg.
Tu continues à leur faire cours donc tu ne manques nullement à ta mission Orlanda.

fleurs2 Orlanda. C'est bientôt la fin de l'année

Dadoo33
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Dadoo33 le Jeu 26 Mai 2016 - 20:33

@Fesseur Pro a écrit:
@Orlanda a écrit:Dites-moi, c'est ça l'avenir? De plus en plus d'élèves comme ceux-ci, qu'on évacue par le haut, qui n'ont pas le niveau et transforment leurs lacunes en agressivité? Cela ne me tente pas du tout, comme aventure.
Je pense malheureusement que c'est l'avenir.
Vu le niveau de nos collégiens qui ne cesse de baisser, la notion d'effort qui n'existe plus, l'impossibilité de redoubler et le passage bientôt automatique ( j'exagère mais pas tant que ça ) en seconde GT...

Et en 1ère...

Dadoo33
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Poppy le Jeu 26 Mai 2016 - 20:42

Courage Orlanda, je suis sûre que certains/certaines dans cette classe difficile n'osent rien dire mais apprécient tes cours ...
Plus que quinze jours et un nouveau chapitre s'ouvrira à la rentrée avec de nouveaux élèves .

Poppy
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Herrelis le Jeu 26 Mai 2016 - 20:49

Sincèrement, tu n'as pas à te demander ce que tu aurais pu faire pour eux, de mieux, de moins pire etc. Des fois, nous tombons sur des classes comme ça, réticentes à tout, en masse, un bloc, un mur. Même pas une ou deux petites lueurs auxquelles se raccrocher, un regard intéressé.

Personnellement, vu que je sais parfaitement que personne ne viendra me plaindre ou m'aider parmi mes collègues et mes chefs, et que ces élèves auront toujours gain de cause à la fin (le fameux tapis roulant), je navigue du mieux que je peux, je m'épargne et je me coupe d'eux. J'entre, je fais mon heure, je ressors. Ils veulent parler, s'amuser? Parfait : le travail que nous devions faire en commun, sur feuille, relevée et notée, autant de fois qu'il le faudra. Au moins, leur moyenne sera le reflet de leur non travail.

Je précise que je suis en collège et que le comportement que tu décris ressemble furieusement à certains crus de 4ème que j'ai pu voir ces dernières années. J'ai tiré la sonnette d'alarme sur plusieurs élèves l'an dernier, on m'a regardé comme si j'étais une pauvre fille... les collègues s'en mordent les doigts cette année!

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette classe dont ce soir je ne peux mais...

Message par Jalee le Ven 27 Mai 2016 - 1:04

@Orlanda a écrit:Oui, merci Jarlee. Le récit est beau. J'aime beaucoup cette image, "remballer l'orchestre".
Je dois avouer qu'avec cette classe, je n'ai juste plus la moindre envie, y compris de me creuser la tête pour m'adapter. Je trouve qu'ils ne le méritent pas.
Je manque à ma mission, je suppose.

Je peux comprendre que l'envie ne soit plus là, c'est normal et tu ne manques aucunement à ta mission. Si je me suis permis d'évoquer cette anecdote, ce n'était pas pour cette classe mais c'était plutôt pour toi. Afin que tu saches que nous sommes nombreux dans ton cas mais que beaucoup n'en parle pas ou peu en SDP. Armée de cette expérience, pour les années à venir tu les détecteras mieux que quiconque et tu seras en mode "économie d'énergie" dès le début, car je pense que le pire c'est d'avoir donné beaucoup sans aucun retour. En tous cas moi c'est ce qui me frustre le plus.

Jalee
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum