Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Esclarmonde
Niveau 2

Re: sujets EAF 2016

par Esclarmonde le Mer 29 Juin 2016 - 12:45
Pour les ES/S, avez-vous beaucoup d' "Anatole" sans le nom de famille ? Ils pourraient quand même constater que dès l'encadré de la page 2, les auteurs sont donnés ainsi : Victor Hugo, Émile Zola, Anatole France, Paul Eluard. Donc en déduire que France est le patronyme, non ?
Et je ne parle pas du fait qu'Anatole soit une femme... donc seule à s'adresser à des messieurs (quel courage !)
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: sujets EAF 2016

par Iphigénie le Mer 29 Juin 2016 - 14:51
Voui je viens de finir un paquet de ce genre. Avec une perle en conclusion: "en ouverture, je dirai que l'éloge de Zola a pour référence le discours de Suzan pour la mort de Mike dans Desperate Housewife" (sic)
La conclu qui tue.

On a certains élèves qu'on dirait qu'ils pensent et s'expriment avec leurs pieds.
A vrai dire, je n'arrive même pas à comprendre comment on peut avoir l'idée d'écrire cela dans une copie de Bac...
Comment sont-ils arrivés en ère S, c'est, je pense, un plus grand mystère encore que la disparition des dinosaures (même si dans les deux cas on peut soupçonner la fin d'un monde ou comme d'aucuns disent, une montée du niveau).
TelleChris74
Niveau 1

Re: sujets EAF 2016

par TelleChris74 le Mer 29 Juin 2016 - 15:25
@Iphigénie a écrit:Voui je viens de finir un paquet de ce genre. Avec une perle en conclusion: "en ouverture, je dirai que l'éloge de Zola a pour référence le discours de Suzan pour la mort de Mike dans Desperate Housewife" (sic)
La conclu qui tue.



Dernière édition par sansara le Mer 29 Juin 2016 - 15:37, édité 1 fois (Raison : Merci de faire attention aux balises de citation)
lit et rature
Niveau 6

Re: sujets EAF 2016

par lit et rature le Mer 29 Juin 2016 - 18:03
j'ai aussi cela dans les copies de S que je corrige

Thanatos
Niveau 1

Re: sujets EAF 2016

par Thanatos le Mer 29 Juin 2016 - 18:51
@Iphigénie a écrit:Voui je viens de finir un paquet de ce genre. Avec une perle en conclusion: "en ouverture, je dirai que l'éloge de Zola a pour référence le discours de Suzan pour la mort de Mike dans Desperate Housewife" (sic)
La conclu qui tue.

Vous en avez d'autres comme celle-la?
lit et rature
Niveau 6

Re: sujets EAF 2016

par lit et rature le Mer 29 Juin 2016 - 19:07
Philosophons !!!
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: sujets EAF 2016

par Iphigénie le Mer 29 Juin 2016 - 20:08
@Thanatos a écrit:
@Iphigénie a écrit:Voui je viens de finir un paquet de ce genre. Avec une perle en conclusion: "en ouverture, je dirai que l'éloge de Zola a pour référence le discours de Suzan pour la mort de Mike dans Desperate Housewife" (sic)
La conclu qui tue.

Vous en avez d'autres comme celle-la?
Pour l'instant, sur 70 corrigées à ce jour, c'est ma pépite ; mais j'ai hâte de voir la suite, je tiens un bon lot professeur
avatar
sansara
Modérateur

Re: sujets EAF 2016

par sansara le Mer 29 Juin 2016 - 20:09
J'ai fini mes 70 copies de STMG ce matin. Moyenne : 9.5. Finalement, je ne suis pas si loin de la moyenne académique attendue...
Bon, en revanche, pour les oraux, j'en suis loin, pour l'instant. Tant pis ! Razz
TelleChris74
Niveau 1

Re: sujets EAF 2016

par TelleChris74 le Mer 29 Juin 2016 - 21:47
En ce qui me concerne, j'ai 90 copies de STMG et ST2S, je n'ai pas fait les totaux ni les moyennes mais les corpus sont tellement mauvais que je ne vois pas comment j'arriverais aux moyennes canoniques... Comme c'est ma première expérience de correction de bac, j'ai du mal à savoir si mon paquet est plus mauvais que les autres ou si c'est normal (notamment vu qu'on est en série techno) mais j'en trouve peu qui tiennent debout. Pour la question 1, je n'ai eu aucune copie qui s'organise de manière synthétique - qualité 1 puis qualité 2... - vu que la question portait sur les qualités des inventions... Mais, même lorsque la réponse procède texte par texte, je n'ai souvent aucune qualité de mentionnée explicitement. Il y a une sorte de bavardage sur les textes, plus ou moins juste et surtout souvent en-dehors de la question... Beaucoup n'ont pas traité le texte de Michel Serres (ou alors ont juste recopié le paratexte), beaucoup n'ont pas traité du tout la deuxième question du corpus et quand ils l'ont traitée, on voit qu'ils ne l'ont globalement pas comprise (jamais trouvé des éléments du corrigé officiel pour cette question-là)... Pour la pêche aux points, comment dire... ? Est-ce que c'est le cas aussi dans vos paquets ?
avatar
sansara
Modérateur

Re: sujets EAF 2016

par sansara le Mer 29 Juin 2016 - 22:12
Même chose chez moi. Très peu de bons corpus. J'ai rarement dépassé le 3/6. C'est surtout le commentaire qui a été mieux réussi et qui a permis de remonter pas mal de copies.
TelleChris74
Niveau 1

Re: sujets EAF 2016

par TelleChris74 le Mer 29 Juin 2016 - 22:27
Merci pour la réponse. J'attaque le commentaire demain. J'ai corrigé les dissertations et les inventions. (2 dissertations seulement mais cela m'a suffi !!!)...
avatar
sansara
Modérateur

Re: sujets EAF 2016

par sansara le Mer 29 Juin 2016 - 22:31
Pas de dissertation dans mon lot. Pas mal d'inventions également, en général assez mauvaises. Je suis bien contente d'avoir fini ! Bon, en revanche, les oraux... titanic
TelleChris74
Niveau 1

Re: sujets EAF 2016

par TelleChris74 le Mer 29 Juin 2016 - 22:48
Pour les inventions, parfois je me dis "Tiens, c'est pas si mal, ce texte !" puis je me rappelle que ce n'est pas un texte d'un de mes collégiens qui commence à s'exercer à l'argumentation en fin de 4ème et :gratte: ... J'ai souvent du mal à savoir comment noter. J'ai mis les notes au crayon, j'ajusterai quand j'aurai une vision plus globale.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: sujets EAF 2016

par Luigi_B le Jeu 30 Juin 2016 - 20:13
Sinon, petite digression pour égayer vos corrections sur le discours d'Anatole France.

Anatole France à propos de La Terre (1887) d’Emile Zola dans La Vie littéraire (1888) :
« […] Il y a une beauté chez le paysan. Les frères Lenain, Millet, Bastien-Lepage l’ont vue. M. Zola ne la voit pas. La gravité morne des visages, la raideur solennelle qu’un incessant labeur donne au corps, les harmonies de l’homme et de la terre, la grandeur de la misère, la sainteté du travail, du travail par excellence, celui de la charrue, rien de cela ne touche M. Zola. La grâce des choses lui échappe, la beauté, la majesté, la simplicité le fuient à l’envi. Quand il nomme un village, une rivière, un homme, il choisira le plus vilain nom ; l’homme s’appellera Macqueron, le village Rognes, la rivière l’Aigre. Il y a pourtant beaucoup de jolis noms de villes et de rivières. Les eaux surtout gardent, en souvenir des nymphes qui s’y baignaient autrefois, des vocables charmants, qui coulent en chantant sur les lèvres. Mais M. Zola ignore la beauté des mots comme il ignore la beauté des choses.
Il n’a pas de goût
, et je finis par croire que le manque de goût est ce péché mystérieux dont parle l’Écriture, le plus grand des péchés, le seul qui ne sera pas pardonné. […]
M. Zola dit d’un de ses paysans qu’il avait « l’affolement de l’ordure ». C’est un affolement qu’aujourd’hui M. Zola prêta indistinctement à tous ses personnages. En écrivant la Terre, il a donné les Géorgiques de la ***.
Que M. Émile Zola ait eu jadis, je ne dis pas un grand talent, mais un gros talent, il se peut. Qu’il lui en reste encore quelques lambeaux, cela est croyable, mais j’avoue que j’ai toutes les peines du monde à en convenir. Son œuvre est mauvaise et il est un de ces malheureux dont on peut dire qu’il vaudrait mieux qu’ils ne fussent pas nés.
Certes, je ne lui nierai point sa détestable gloire. Personne avant lui n’avait élevé un si haut tas d’immondices. C’est là son monument, dont on ne peut contester la grandeur. Jamais homme n’avait fait un pareil effort pour avilir l’humanité
, insulter à toutes les images de la beauté et de l’amour, nier tout ce qui est bon et tout ce qui est bien. Jamais homme n’avait à ce point méconnu l’idéal des hommes. Il y a en nous tous, dans les petits comme dans les grands, chez les humbles comme chez les superbes, un instinct de la beauté, un désir de ce qui orne et de ce qui décore qui, répandus dans le monde, font le charme de la vie. M. Zola ne le sait pas. Il y a dans l’homme un besoin infini d’aimer qui le divinise. M. Zola ne le sait pas. Le désir et la pudeur se mêlent parfois en nuances délicieuses dans les âmes. M. Zola ne le sait pas. Il est sur la terre des formes magnifiques et de nobles pensées ; il est des âmes pures et des cœurs héroïques. M. Zola ne le sait pas. Bien des faiblesses même, bien des erreurs et des fautes ont leur beauté touchante. La douleur est sacrée. La sainteté des larmes est au fond de toutes les religions. Le malheur suffirait à rendre l’homme auguste à l’homme. M. Zola ne le sait pas. Il ne sait pas que les grâces sont décentes, que l’ironie philosophique est indulgente et douce, et que les choses humaines n’inspirent que deux sentiments aux esprits bien faits : l’admiration ou la pitié. M. Zola est digne d’une profonde pitié. […] »

Anatole France à propos du Rêve (1888) d’Emile Zola dans « La pureté de M. Zola » (1888) :
« […] Au reste, j’avoue que la pureté de M. Zola me semble fort méritoire. Elle lui coûte cher : il l’a payée de tout son talent. On n’en trouve plus trace dans les trois cents pages du Rêve. Devant l’impalpable héroïne de ce récit nébuleux, je suis forcé de convenir que la Mouquette avait du bon. Et, s’il fallait absolument choisir, à M. Zola ailé je préférerais encore M. Zola à quatre pattes. Le naturel, voyez-vous, a un charme inimitable, et l’on ne saurait plaire si l’on n’est plus soi-même. Quand il ne force pas son talent, M. Zola est excellent. Il est sans rival pour peindre les blanchisseuses et les zingueurs. Je vous le dis tout bas: L’Assommoir a fait mes délices. J’ai lu dix fois avec une joie sans mélange les noces de Coupeau, le repas de l’oie et la première communion de Nana. Ce sont là des tableaux admirables, pleins de couleur, de mouvement et de vie. Mais un seul homme n’est pas apte à tout peindre. Le plus habile artiste ne peut comprendre, saisir, exprimer que ce qu’il a en commun avec ses modèles; où, pour mieux dire, il ne peint jamais que lui-même. Certains, à vrai dire, tels Shakespeare, ont représenté l’univers. C’est donc qu’ils avaient l’âme universelle. Sans offenser M. Zola, telle n’est point son âme. Pour vaste qu’elle est, les comptoirs de zinc et les fers à repasser y tiennent trop de place. C’est un bon peintre quand il copie ce qu’il voit. Son tort est de vouloir tout peindre. Il se fatigue et s’épuise dans une entreprise démesurée. On l’avait déjà averti qu’il tombait dans le chimérique et dans le faux. Peine perdue! Il se croit infaillible. Il a cessé depuis longtemps d’étudier le modèle. Il compose ses tableaux d’imagination sur quelques notes mal prises. Son ignorance du monde est prodigieuse, et comme il n’a pas de philosophie, il tombe à chaque instant dans l’absurde et dans le monstrueux. Ce chef de l’école naturaliste offense à tout moment la nature. […] »


Dernière édition par Luigi_B le Jeu 30 Juin 2016 - 20:57, édité 1 fois
avatar
nanoueva
Niveau 10

Re: sujets EAF 2016

par nanoueva le Jeu 30 Juin 2016 - 20:55
Ouf, oraux terminés! J'ai mis quelques notes excellentes à des exposés admirables.

Il me reste une trentaine de copies avant de pouvoir souffler et dire adieu au baccalauréat! A moi le DNB à partir de septembre Smile
TelleChris74
Niveau 1

Re: sujets EAF 2016

par TelleChris74 le Jeu 30 Juin 2016 - 22:12
(Attention, chez nous, il y a beaucoup de profs de collège parmi les correcteurs du bac, et sont convoqués surtout s'ils ont déjà une expérience en la matière)
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: sujets EAF 2016

par Écusette de Noireuil le Ven 1 Juil 2016 - 8:43
Merci Luigi! Très intéressant en effet.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: sujets EAF 2016

par NLM76 le Ven 1 Juil 2016 - 9:03
Eh bien tu me réconcilies avec l'Anatole... C'est tout de même plus drôle d'éreinter que de cirer les bottes ! (Je ne dirai rien du contenu : je n'ai lu ni La Terre ni Le rêve.)

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: sujets EAF 2016

par Luigi_B le Ven 1 Juil 2016 - 18:26
Je savais que ça te plairait, nlm76.

On comprend mieux certains aspects de l'éloge funèbre : portant davantage sur la qualité morale de Zola que sur la qualité esthétique de son œuvre, et - dans les deux cas - non sans certaines ambiguïtés : la "grandeur" monumentale de l’œuvre faisant peut-être oublier certaines œuvres médiocres, une "sombre humeur" à la "main rude" et au "pessimisme apparent", mais bon, en creusant bien...

A relier notamment :

Personne avant lui n’avait élevé un si haut tas d’immondices. C’est là son monument, dont on ne peut contester la grandeur
Messieurs, lorsqu'on la voyait s'élever pierre par pierre, cette œuvre, on en mesurait la grandeur avec surprise. On admirait, on s'étonnait, on louait, on blâmait.

Laughing
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: sujets EAF 2016

par Iphigénie le Ven 1 Juil 2016 - 19:04
Je ne sais pas s'il faut le lire avec autant d'ironie: vous ne croyez pas en la possibilité de sa sincérité lorsqu'il reconnaît les reproches comme " sincères mais injustes"? Il me semble que si c'est lui qui prononce l'éloge funèbre, c'est qu'il n'est plus dans l'état d'esprit de ces critiques.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: sujets EAF 2016

par Luigi_B le Ven 1 Juil 2016 - 19:06
Oui, je suis taquin. L'affaire Dreyfus a, semble-t-il, beaucoup rapproché les deux hommes.
avatar
Laotzi
Habitué du forum

Re: sujets EAF 2016

par Laotzi le Ven 1 Juil 2016 - 19:08
Anatole France ne cache pas les critiques qu'il a pu formuler à l'encontre de l’œuvre de Zola, comme indiqué dans l'extrait proposé aux élèves : "On fit parfois au puissant écrivain (je le sais par moi-même) des reproches sincères, et pourtant injustes. Les invectives et les apologies s’entremêlaient."
Néanmoins, l'essentiel de l'éloge funèbre traite de l'engagement de Zola dans l'Affaire Dreyfus (mais toute cette partie de l'éloge a été coupée dans le texte donné au bac). A. France et Zola se sont rapprochés avec l'Affaire Dreyfus, la mort de Zola est évidemment à inscrire dans ce contexte particulier. C'est d'ailleurs Alfred Dreyfus lui-même, resté proche de Zola jusqu'à sa mort, qui a insisté pour qu'Anatole France prononce l'éloge funèbre. Le soutien d'A. France à Zola au moment de la parution de "J'Accuse" était perçu comme d'autant plus remarquable qu'il était bien connu dans le milieu littéraire de l'époque que les deux auteurs ne s'appréciaient pas du tout. Il est le premier signataire de la pétition des intellectuels en soutien à Zola le lendemain de la parution de "J'Accuse", il rend sa légion d'honneur après que celle de Zola a été retirée etc. En somme, il apparaît alors assez cohérent que l'éloge porte peu, voire pas du tout, sur la qualité esthétique de l’œuvre de Zola. D'ailleurs, lorsqu'en 1908, il est question de transférer les cendres de Zola au Panthéon, Anatole France appuie bien évidemment cette idée mais sans se garder de mettre en avant son œuvre de romancier : il plaide uniquement en évoquant l'engagement de Zola dans l'Affaire Dreyfus.


Dernière édition par Laotzi le Ven 1 Juil 2016 - 19:32, édité 2 fois

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: sujets EAF 2016

par Iphigénie le Ven 1 Juil 2016 - 19:18
Il ressort de tout cela qu'à force de chercher des textes simples pour les lycéens on tombe sur un texte hyper-crypté par les conventions et usages de l'éloge funèbre, la complexité de la période, la violence des débats tant politiques qu'esthétiques...
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: sujets EAF 2016

par Luigi_B le Ven 1 Juil 2016 - 19:21
Comme corpus, des écrivains qui s'éreintent les uns les autres, ça aurait été plus drôle. Razz
avatar
totoro
Guide spirituel

Re: sujets EAF 2016

par totoro le Sam 2 Juil 2016 - 10:00
mais ça n'aurait pas été très bienveillant... professeur

_________________
avatar
Caspar
Bon génie

Re: sujets EAF 2016

par Caspar le Sam 2 Juil 2016 - 10:56
@Luigi_B a écrit:Comme corpus, des écrivains qui s'éreintent les uns les autres, ça aurait été plus drôle. Razz


Quelqu'un a écrit un livre là-dessus, c'est une compilation des vacheries que s'adressent les écrivains les uns aux autres. Malheureusement, le titre et le nom de l'auteur (ou compilateur) m'échappent.
Contenu sponsorisé

Re: sujets EAF 2016

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum