DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par Blune le Lun 20 Juin 2016 - 16:26

Voici la situation :
Lors de la préparation de la DGH, il a été décidé que les lettres absorberaient 7 HSA. Sur les quatre collègues, trois devaient se partager ces heures (le quatrième étant à temps partiel, il était hors jeu). Mais, j'ai appris quelques semaines plus tard que, contre toute attente, j'avais obtenu ma mutation, dans une autre académie.
Avec mon équipe nous nous sommes dit que peut-être le ou la collègue qui viendrait sur mon poste ne voudrait pas de ces heures (même si, dans mon académie actuelle, la vie est tellement chère que nous courrons quasiment après No ). Bref, nous étions un peu gênés d'imposer ça à un nouvel arrivant.
Finalement, la question ne se posera pas puisque le collègue en question a demandé un mi-temps accordé par notre CDE...
Nous voilà donc avec une équipe de lettres tronquée puisque seulement deux profs peuvent absorber les HSA.
Mais, cerise sur le gâteau, notre CDE a convoqué ma collègue de lettres classiques pour lui annoncer qu'au vu des deux mi-temps en lettres, elle devra faire les heures de latin (5heures !!!) en HSA ce qui va monter son service à 23 heures affraid
Ma question est simple : que peut-on objectivement, factuellement et réglementairement opposer à la décision de notre CDE pour permettre à ma collègue de refuser tout net ces HSA ?
Je précise que notre CDE, alors qu'elle pourrait légitimement le faire, refuse de réclamer un BMP au rectorat ...


Dernière édition par StéphanieG le Lun 20 Juin 2016 - 16:29, édité 1 fois

Blune
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par Mrs Hobie le Lun 20 Juin 2016 - 16:28

il me semble que c'est ce fameux décret de 1950 qui dit qu'on ne peut pas nous imposer plus d'une HSA ...

_________________
    Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux

Mrs Hobie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par ysabel le Lun 20 Juin 2016 - 16:29

Une seule HSA est imposable.
Rien d'autre.
Et c'est bien suffisant.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par stench le Lun 20 Juin 2016 - 16:30

Il n'y a rien à discuter : une seule heure sup peut être imposée, le reste non. Nos obligations de service sont de 18h (ou 15h pour les agrégés) +1 heure imposable. Le reste est volontaire.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par Ratatosk67 le Lun 20 Juin 2016 - 16:32

@ysabel a écrit:Une seule HSA est imposable.
Rien d'autre.
Et c'est bien suffisant.

Elles sont toutes imposables par les administrations fiscales par contre...

Ratatosk67
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par Blune le Lun 20 Juin 2016 - 16:37

Oui, nous connaissons tous ce décret. Mais nous savons aussi qu'il y a parfois un fossé entre nos droits et les coups tordus, pour nous imposer ce qu'on refuse. Ce que craint ma collègue c'est le "chantage au latin" qui devient courant ces derniers temps ...  Elle craint que le latin soit mis sur la sellette lors de la prochaine DGH (Pour info, notre CDE avait déjà supprimé les heures de 5ème et de 4ème il y a 3 ans. Ma collègue a réussi, depuis, à les récupérer ... jusqu'à quand ... ?).

Blune
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par Jane le Lun 20 Juin 2016 - 16:52

Nous avons demandé et obtenu un BMP pour 4h30. Hors de question pour l'un d'entre nous de dépasser 1HSA.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par alprechac2 le Lun 20 Juin 2016 - 17:15

StéphanieG a écrit:Oui, nous connaissons tous ce décret. Mais nous savons aussi qu'il y a parfois un fossé entre nos droits et les coups tordus, pour nous imposer ce qu'on refuse. Ce que craint ma collègue c'est le "chantage au latin" qui devient courant ces derniers temps ...  Elle craint que le latin soit mis sur la sellette lors de la prochaine DGH (Pour info, notre CDE avait déjà supprimé les heures de 5ème et de 4ème il y a 3 ans. Ma collègue a réussi, depuis, à les récupérer ... jusqu'à quand ... ?).
La difficulté dans votre cas, c'est qu'en effet, le latin peut servir de motif à un chantage de la part du CDE, vu qu'il est pris sur les heures de marge et donc non obligatoire.
Il faut que vous réussissiez à mettre les parents dans le coup, qu'ils fassent pression pour que le latin existe, mais tout en comprenant qu'un collègue ne peut l'enseigner en HSA uniquement.
Vous pouvez aussi essayer de proposer une répartition dans laquelle vous intégrer le latin au service de la collègue de LC, et vous vous arrangez pour laisser une ou plusieurs classes de français uniquement sans prof ; une fois cela fait, vous pouvez argumenter auprès des parents pour qu'ils se joignent à vous. Vous pouvez aussi demander une audience au rectorat pour obtenir un BMP (avec les parents, c'est plus efficace).

_________________
Habillez vos petits !http://www.neoprofs.org/t83863-vd-fille-mixte-du-1-mois-au-24-mois-maj-28-11-nombreuses-marques#2801921

Pour figurer dans la récap' des bébés néo, envoyez-moi un MP

alprechac2
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par ycombe le Lun 20 Juin 2016 - 17:22

@Mrs Hobie a écrit:il me semble que c'est ce fameux décret de 1950 qui dit qu'on ne peut pas nous imposer plus d'une HSA ...
Non. Vu que quand j'ai débuté, c'était après 1950 ( mais pas tant ) et il y avait deux HSA imposables. C'est Allègre quand il était ministre qui a ramené à 1HSA imposable.




_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par Blune le Lun 20 Juin 2016 - 19:46

Merci pour vos réponses. Je bats le rappel de mes collègues de lettres demain matin pour un entretien avec CDE.
Je pensais, en plus du décret 2014 (remplaçant celui de 1950), de faire valoir ceci :
"Le temps partiel sur autorisation est accordé, sur demande, sous réserve des nécessités et de la continuité et du fonctionnement du service et compte tenu des possibilités d'aménagement de l'organisation du travail." (source éducation.gouv)
Le but n'est pas d'embêter le collègue qui arrive mais de mettre l'administration (donc notre CDE) devant ses incohérences. Deux profs ne peuvent décemment pas absorber 7 HSA et surtout pas 5 pour ma seule collègue de LC.
A suivre, demain...

Blune
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par ysabel le Lun 20 Juin 2016 - 20:03

@Ratatosk67 a écrit:
@ysabel a écrit:Une seule HSA est imposable.
Rien d'autre.
Et c'est bien suffisant.

Elles sont toutes imposables par les administrations fiscales par contre...


_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par gauvain31 le Lun 20 Juin 2016 - 20:14

Et bien ta CDE va demander un BMP même si elle ne veut pas. Ce n'est pas du tout raisonnable.Pourquoi ne veut-elle pas le faire? La nouvelle arrivante aura tout à fait le droit de refuser un tel service.
Faites bloc. J'ai failli faire une année un service à 25h sur 3 établissements. Heureusement j'ai eu une super proviseure-adjointe (qui m'aimait beaucoup... Rolling Eyes ) qui a cassé quelque jours avant la rentrée ce service et dispatché entre deux TZR.

Il faut savoir dire non 7 HSA on peut faire un mi-temps pour un agrégé qui serait en demi-poste dans un lycée ou arranger un TZR certifié qui aurait 11 heures dans un autre établissement.....

L'entêtement de votre CDE est incompréhensible

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par Daphné le Mar 21 Juin 2016 - 6:55

@gauvain31 a écrit:Et bien ta CDE va demander un BMP même si elle ne veut pas. Ce n'est pas du tout raisonnable.Pourquoi ne veut-elle pas le faire? La nouvelle arrivante aura tout à fait le droit de refuser un tel service.
Faites bloc. J'ai failli faire une année un service à 25h sur 3 établissements. Heureusement j'ai eu une super proviseure-adjointe (qui m'aimait beaucoup... Rolling Eyes ) qui a cassé quelque jours avant la rentrée ce service et dispatché entre deux TZR.

Il faut savoir dire non 7 HSA on peut faire un mi-temps pour un agrégé qui serait en demi-poste dans un lycée ou arranger un TZR certifié qui aurait 11 heures dans un autre établissement.....

L'entêtement de votre CDE est incompréhensible

Ou un TZR agrégé à mi-temps.

La question des services forcément à 18h se pose dès qu'un agrégé arrive sur le poste au mouvement et finit toujours par s'arranger.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par Pseudo le Mar 21 Juin 2016 - 7:18

Oui, pourquoi le Cde ne veut-il pas demander un BMP ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par musa le Mar 21 Juin 2016 - 12:24

L'an dernier, le chef était bien embêté: il attendait un certifié à plein temps avec heures supp et il a eu une agrégée à mi-temps. Il m'a fait la tronche, m'a dit qu'il n'allait pas autoriser mon mi-temps. J'ai rétorqué que dans ce cas, je demandais une dispo pour élever un enfant de moins de 8 ans (un peu risqué financièrement certes mais je me doutais qu'il allait caler, le prof de lettres classiques étant une denrée rare dans nos contrées ). Dans les deux jours, il avait demandé et obtenu la venue d'un stagiaire.
Quant à se faire imposer tout et n'importe quoi pour sauver le latin envers et contre tous maintenant de mon côté c'est niet.

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par Thalia de G le Mar 21 Juin 2016 - 16:27

@Blune a écrit:Merci pour vos réponses. Je bats le rappel de mes collègues de lettres demain matin pour un entretien avec CDE.
Je pensais, en plus du décret 2014 (remplaçant celui de 1950), de faire valoir ceci :
"Le temps partiel sur autorisation est accordé, sur demande, sous réserve des nécessités et de la continuité et du fonctionnement du service et compte tenu des possibilités d'aménagement de l'organisation du travail." (source éducation.gouv)
Le but n'est pas d'embêter le collègue qui arrive mais de mettre l'administration (donc notre CDE) devant ses incohérences. Deux profs ne peuvent décemment pas absorber 7 HSA et surtout pas 5 pour ma seule collègue de LC.
A suivre, demain...
Je trouve ton message ambigu. Les TP sur autorisation sont souvent demandés pour des situations particulières (fatigue de fin de carrière, possibilité de s'occuper d'un membre de sa famille, etc.) Il n'y a pas à les remettre en cause, même si cela n'arrange pas une équipe.
Anecdote perso : répart en fin d'année. Une collègue relativement nouvelle a osé me demander si je ne pouvais pas me mettre à temps plein pour qu'il n'y ait plus de hsa à absorber. Réaction outrée de mes autres collègues qui étaient bien conscientes que mon temps partiel était légitime.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par V.Marchais le Mar 21 Juin 2016 - 16:45

Je ne comprends pas le problème. Le CDE dispose des heures poste.
Les professeurs implantés n'apportent pas ces heures poste en suffisance, peu importe la raison.
Les heures manquantes sont assurées par un BMP, c'est très simple. Cela ne coûte rien au CDE. Ce qui est gênant, pour lui, c'est de réclamer plus d'heures poste que ce dont il dispose. Ce n'est pas le cas ici : cela devrait se résoudre très simplement.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par Blune le Mer 22 Juin 2016 - 0:21

@Thalia de G a écrit:
@Blune a écrit:Merci pour vos réponses. Je bats le rappel de mes collègues de lettres demain matin pour un entretien avec CDE.
Je pensais, en plus du décret 2014 (remplaçant celui de 1950), de faire valoir ceci :
"Le temps partiel sur autorisation est accordé, sur demande, sous réserve des nécessités et de la continuité et du fonctionnement du service et compte tenu des possibilités d'aménagement de l'organisation du travail." (source éducation.gouv)
Le but n'est pas d'embêter le collègue qui arrive mais de mettre l'administration (donc notre CDE) devant ses incohérences. Deux profs ne peuvent décemment pas absorber 7 HSA et surtout pas 5 pour ma seule collègue de LC.
A suivre, demain...
Je trouve ton message ambigu. Les TP sur autorisation sont souvent demandés pour des situations particulières (fatigue de fin de carrière, possibilité de s'occuper d'un membre de sa famille, etc.) Il n'y a pas à les remettre en cause, même si cela n'arrange pas une équipe.
Anecdote perso : répart en fin d'année. Une collègue relativement nouvelle a osé me demander si je ne pouvais pas me mettre à temps plein pour qu'il n'y ait plus de hsa à absorber. Réaction outrée de mes autres collègues qui étaient bien conscientes que mon temps partiel était légitime.

En effet, je me suis mal fait comprendre. Le problème n'est évidemment pas la demande de temps partiel du collègue qui arrive. Aucun d'entre nous n'a même eu l'idée de remettre en question cette demande.
Notre souci est de constater que nous avons un CDE qui ne prend pas ses responsabilités en la matière. Aujourd'hui encore, ma collègue LC lui a indiqué qu'elle refusait d'assumer 5 HSA.
Réponse : "On va voir ce qu'on peut faire ..." Et de nouveau, refus de demander un BMP en lieu et place des HSA.
Bref, situation bloquée.
J'ai conseillé à ma collègue de notifier clairement par écrit, sur sa fiche de voeu, son refus.

@V.Marchais a écrit:Je ne comprends pas le problème. Le CDE dispose des heures poste.
Les professeurs implantés n'apportent pas ces heures poste en suffisance, peu importe la raison.
Les heures manquantes sont assurées par un BMP, c'est très simple. Cela ne coûte rien au CDE. Ce qui est gênant, pour lui, c'est de réclamer plus d'heures poste que ce dont il dispose. Ce n'est pas le cas ici : cela devrait se résoudre très simplement.

Le problème est que nous n'avons pas d'heures poste en nombre suffisant pour se substituer aux HSA en lettres.
Lors de la DHG, l'équipe de lettres aurait pu exiger un BMP au lieu des 7 HSA, mais cela aurait eu des conséquence fâcheuses pour deux collègues dans d'autres matières ... Et comme nous perdions déjà 2 postes, nous avons plutôt choisi de stopper l’hémorragie.
Je ne pense pas que nous soyons le seul établissement à souffrir d'un trop plein d'HSA au détriment des heures postes qui diminuent comme peau de chagrin à chaque nouvelle DGH (en deux ans, nous avons perdu 2 classes ! alors que le nombre d'élèves n'a pas baissé, malheureusement pour nous, il n'augmente pas)
Aujourd'hui, il faudrait une action de notre CDE auprès du rectorat pour "convertir" ces 7 hsa en BMP, mais ça ...

Blune
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par V.Marchais le Mer 22 Juin 2016 - 6:32

L'IA a fait sa proposition sur le calcul des heures implantées. Ce nombre d'heures a changé : il est normal qu'ils revoient leur copie.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par alprechac2 le Mer 22 Juin 2016 - 7:22

Je crois que le problème, en partie, vient du statut "bâtard" du latin: en tant qu'EC, il n'a pas d'heures dédiées, attribuées de manière fléchée dans la Dgh. Il faut le prendre sur la marge, et vu que la marge est grosso modo (chez nous du moins) toute en hsa, il n'y a pas assez d'heures postes pour les Lettres + le latin.
Quand, en audience (situation vécue il y a une semaine), on réclame des hp pour mettre en place de l'AP ou tout autre dispositif, le DASEN répond: "tout relève des choix d'établissement, vous avez 22% d'autonomie, si vous ne pouvez pas prendre du latin en HSA, vous ne proposez pas de latin".

_________________
Habillez vos petits !http://www.neoprofs.org/t83863-vd-fille-mixte-du-1-mois-au-24-mois-maj-28-11-nombreuses-marques#2801921

Pour figurer dans la récap' des bébés néo, envoyez-moi un MP

alprechac2
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: DGH : indigestion d'HSA dans l'équipe de lettres.

Message par Blune le Mer 22 Juin 2016 - 8:58

@alprechac2 a écrit:Je crois que le problème,  en partie, vient du statut "bâtard" du latin: en tant qu'EC,  il n'a pas d'heures dédiées,  attribuées de manière fléchée dans la Dgh. Il faut le prendre sur la marge, et vu que la marge est grosso modo (chez nous du moins) toute en hsa, il n'y a pas assez d'heures postes pour les Lettres + le latin.

Voilà, c'est exactement ce que nous craignons : que le CDE botte en touche en réduisant au minimum ces heures de latin ("menace" à peine voilée faite à ma collègue), voire, en les supprimant. No
Cette perspective me désole car ma collègue, par son dynamisme et son enthousiasme, a réussi le tour de force de recharger les effectifs (25 à 30 élèves /classe !) sans quasiment de perdition en cours de cursus.
Et tout ce travail de dingue se voit mis en marge pour des raisons comptables ... C'est quoi déjà le crédo démago que l'on récite tel un mantra dans les couloirs de l'EN ? "dans l'intérêt des élèves" ... furieux

Blune
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum