Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par azertine13 le Jeu 18 Aoû 2016 - 12:07

Bonjour,

Je souhaite faire une dictée très régulièrement au collège mais en vous lisant, j'ai cru comprendre que les dictées préparées n'avaient pas de réel impact et avec les nouveaux programmes est-il possible de "caler" une dictée par quinzaine ( et donc une correction la semaine suivante)?

Je voudrais connaitre la fréquence des dictées que vous proposez s'il vous plait, ainsi que la méthode choisie. Je pensais faire la même dictée deux fois, pour obliger les élèves à bosser pour "assurer" le jour de la redite qui peut tomber n'importe quelle semaine et garder la meilleure note ( histoire de les motiver et éviter de décourager les élèves faibles). Votre avis SVP?

Merci!


Dernière édition par Equipe de modération le Jeu 18 Aoû 2016 - 12:29, édité 1 fois (Raison : Orth et typo dans le titre.)

azertine13
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par Thalia de G le Jeu 18 Aoû 2016 - 12:26


Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par Boudoir le Jeu 18 Aoû 2016 - 12:27

Le pb d'une dictée par quinzaine, c'est que c'est très chronophage.
Personnellement, enseignant en 4ème et 3ème, je cible une difficulté pour chaque dictée (participe passé, par exemple...), sauf en 3ème pour les 2 brevets blancs, où "tout peut tomber".
Je fais 6 "vraies" dictées dans l'année, (je crois que c'est trop peu), mais je "dicte" parfois en cours, et me réserve toujours 3 ou 4 minutes pour faire le tour de la classe, repérer les fautes, etc. J'ai une collègue qui fait de nombreuses "mini-dictées" notées sur 5 en 5 minutes (mais de guerre lasse je crois qu'elle va arrêter, jugeant que les élèves ne progressaient pas).Je conseille toujours aux parents et aux élèves de faire des dictées supplémentaires à la maison.

Boudoir
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par tannat le Jeu 18 Aoû 2016 - 12:31

Bonjour,

Je travaillais les dictées une fois par quinzaine que j'alternais avec de courtes évaluations de grammaire.
Une dictée préparée, une dictée non-préparée, parfois une auto-dictée ou une dictée négociée.
Voilà la fiche de préparation à la dictée n°2 :
1. Orthographe lexicale : vocabulaire à apprendre.

Jadis - somptueux
un palais - le sommet
le trône - ces souverains
leur peuple- preux
son pareil - terrasser
des monstres terrifiants  
fastueux - pauvres
leur royaume - généreuse.

2. Orthographe grammaticale : distinguer les homophones grammaticaux.
Leur ou leurs : complète les phrases suivantes avec « leur » ou « leurs » et donne la classe grammaticale du mot utilisé, puis complète la règle dans l’encadré.
• 1. Je ne sais ce qu'il ……………………………………..a pris.
• 2. Ils s'étaient battus avec…………………………….. cartable sur le dos.
• 3. Cette table était ………………………………………..seule richesse.
• 4. Les voisins nous ont prêté ………………………………………..bicyclettes.
• 5. A…………………………………………… arrivée, tout le monde est venu pour les féliciter.
• 6. Je…………………………………………. ai dit de ne plus jouer dans la route.
• 7. Le père………………………………………….  a fait si peur qu'ils se sont serrés l'un contre l'autre.
• 8. Il était possible de lire dans ………………………………………….  yeux la crainte d'une punition.
• 9. Ils avaient l'air pitoyable dans …………………………………………. vêtements déchirés.
• 10. Ils sont en retard. Il …………………………………………. est peut-être arrivé un accident.
Lorsque « leur » est un _________________, il est généralement placé devant un _________________ et équivaut à « à eux », « à elles ». Il s'écrit toujours leur.
Lorsque « leur » est un __________________________________, il s'emploie lorsqu'il y a plusieurs possesseurs et s’accorde en nombre avec le nom qu’il détermine.

3. Grammaire : accord du verbe avec le sujet.
Souligne les sujets ou les groupes sujets.
« Le ciel était blanc, sans nuages, mais sans soleil. Sa courbe pâle s’étendait au large, couvrait la campagne d’une monotonie froide et dolente. On n’entendait aucun bruit, les oiseaux ne chantaient pas. »
Flaubert.

4. Conjugaison : travailler l’imparfait de l’indicatif.
Conjugue les verbes suivants à l’imparfait de l’indicatif.
Avoir - se dresser - se partager – être aimé - faire.

Oui, c'est chronophage si on ne considère pas le travail de la langue en amont et en aval. Mais je trouve que certains apprennent à se concentrer et à se relire ce qui en soi est déjà une bonne chose.

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues

tannat
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par melaniguiz le Jeu 18 Aoû 2016 - 13:39

Les années où j'ai fait une dictée tous les 15j, j'ai été satisfaite du travail mené en grammaire et en orthographe et j'ai vu les élèves progresser... mais malheureusement progresser surtout en dictée, pas forcément en orthographe en rédaction... J'ai surtout trouvé qu'ils étaient plus à l'aise avec l'exercice et avaient de meilleurs réflexes. Ça a été flagrant en comparant en début d'année des 3e qui avaient fait une dictée tous les 15j en 4e par rapport à ceux qui ne l'avaient pas faite.

Cela prend beaucoup de temps (la faire, voire la préparer, puis la corriger) et je ne sais pas comment je vais pouvoir le faire avec les nouveaux horaires. Ces deux dernières années, en raison de congé maternité et parental, je n'ai fait qu'un trimestre par an et n'ai pas mis en place la dictée tous les 15j. Bilan : j'ai fait beaucoup moins d'orthographe et quasiment pas de dictée, vraiment pas concluant donc. Je me rends compte que si je n'annonce pas aux élèves la dictée régulière, je n'arrive pas à le faire, même un peu moins régulièrement.

Ce que je faisais essentiellement : des dictées plutôt courtes (en 3e, toujours avec un exercice de réécriture) qui reprennent les dernières leçons de grammaire, un point d'orthographe précis, pour les 6e des mots invariables, le vocabulaire du chapitre... Je les forçais à se relire plusieurs fois en ciblant la relecture : les conjugaisons et accords sujets-verbe, les accords autour du nom, les homonymes etc. Et en correction, je projetais le texte avec des trous sur les difficultés et on complétait ensemble, en précisant la règle à chaque fois. J'ai trouvé ce type de correction très utile le 1er trimestre, après j'allais plus vite.

Je n'ai jamais fait deux fois la même dictée, je ne sais pas si ça sert à quelque chose vraiment, pareil pour le fait de leur donner le texte avant (pour avoir une fille au collège, je vois bien que ça se résume souvent à retenir que le 1er son /é/ c'est er, le 2e c'est é etc). Je préfère faire des phrases simples avec peu de difficultés très ciblées, voire des dictées à trous ou choix multiples pour les élèves en difficulté ou pour rattraper la dictée précédente, avec un barème large au début pour que personne n'ait de blocage.

Cette année, j'ai testé les dictées non notées (deux-trois phrases en fin de leçon), avec un élève au tableau et les autres élèves (qui font la dictée aussi de leur côté) proposent et expliquent leur correction après. Ça marche bien, mais on n'a plus de réelle visibilité sur les fautes et les progrès, et on n'est pas sûr que les élèves prennent ça autant au sérieux. Mais ça évite d'avoir un grand nombre de notes d'orthographe.

Bref, je n'ai pas trouvé la formule idéale, mais j'ai envie de dire que ce n'est jamais du temps perdu, surtout si c'est couplé avec une écriture régulière.

melaniguiz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par Lorelei le Jeu 18 Aoû 2016 - 14:07

Fatiguée de constater que les élèves se souciaient peu de la correction de la dictée et parvenant difficilement à aider chacun d'entre eux, individuellement, cette année, j'en ai fait une par séquence en testant de nouvelles modalités et ça a plutôt bien marché.
-Pour les 3° : je notais sur 10 dictée + réécriture (comme pour le Brevet). La réécriture était pratiquée plus régulièrement mais pas notée systématiquement.
-Pour les 4° et 5° : La dictée était faite deux fois. La première était notée sur 10 et la seconde permettait d'obtenir des points bonus (jusqu'à 2 points supplémentaires pour les élèves ayant eu la moyenne et davantage pour les élèves ayant eu une très mauvaise note). Je ne comptais alors plus la note obtenue dans l'absolu mais plutôt les progrès effectués (évaluant le nombre de fautes en moins). Il me fallait donc consacrer 1h30 pour l'ensemble des épreuves + correction.
-Pour les 6° : Même principe mais dictée notée sur 8 + mots invariables (liste donnée à chaque fois) notés sur 2.
Pour la correction : Je ne rendais pas les copies. Des élèves venaient écrire la dictée à tour de rôle au tableau puis correction commune avec explication des fautes observées. Lorsqu'il n'y avait plus d'erreurs, je rendais les copies. Les élèves corrigeaient, prenaient le temps de relire et la dictée était refaite sur le champ.
Cela a permis de dédramatiser l'exercice. Les élèves riaient ensemble des fautes faites par leurs camarades, personne n'étant épargné. Chaque élève a pu voir ainsi sa note augmenter puisque la progression était prise en compte dans la notation.
Même les élèves les plus récalcitrants et abonnés au zéro se sont pris d'intérêt pour l'exercice.

Lorelei
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par Thyrsette le Jeu 18 Aoû 2016 - 18:35

@tannat a écrit:Bonjour,

Je travaillais les dictées une fois par quinzaine que j'alternais avec de courtes évaluations de grammaire.
Une dictée préparée, une dictée non-préparée, parfois une auto-dictée ou une dictée négociée.
Voilà la fiche de préparation à la dictée n°2 :
1. Orthographe lexicale : vocabulaire à apprendre.

Jadis - somptueux
un palais - le sommet
le trône - ces souverains
leur peuple- preux
son pareil - terrasser
des monstres terrifiants  
fastueux - pauvres
leur royaume - généreuse.

2. Orthographe grammaticale : distinguer les homophones grammaticaux.
Leur ou leurs : complète les phrases suivantes avec « leur » ou « leurs » et donne la classe grammaticale du mot utilisé, puis complète la règle dans l’encadré.
• 1. Je ne sais ce qu'il ……………………………………..a pris.
• 2. Ils s'étaient battus avec…………………………….. cartable sur le dos.
• 3. Cette table était ………………………………………..seule richesse.
• 4. Les voisins nous ont prêté ………………………………………..bicyclettes.
• 5. A…………………………………………… arrivée, tout le monde est venu pour les féliciter.
• 6. Je…………………………………………. ai dit de ne plus jouer dans la route.
• 7. Le père………………………………………….  a fait si peur qu'ils se sont serrés l'un contre l'autre.
• 8. Il était possible de lire dans ………………………………………….  yeux la crainte d'une punition.
• 9. Ils avaient l'air pitoyable dans …………………………………………. vêtements déchirés.
• 10. Ils sont en retard. Il …………………………………………. est peut-être arrivé un accident.
Lorsque « leur » est un _________________, il est généralement placé devant un _________________ et équivaut à « à eux », « à elles ». Il s'écrit toujours leur.
Lorsque « leur » est un __________________________________, il s'emploie lorsqu'il y a plusieurs possesseurs et s’accorde en nombre avec le nom qu’il détermine.

3. Grammaire : accord du verbe avec le sujet.
Souligne les sujets ou les groupes sujets.
« Le ciel était blanc, sans nuages, mais sans soleil. Sa courbe pâle s’étendait au large, couvrait la campagne d’une monotonie froide et dolente. On n’entendait aucun bruit, les oiseaux ne chantaient pas. »
Flaubert.

4. Conjugaison : travailler l’imparfait de l’indicatif.
Conjugue les verbes suivants à l’imparfait de l’indicatif.
Avoir - se dresser - se partager – être aimé - faire.

Oui, c'est chronophage si on ne considère pas le travail de la langue en amont et en aval. Mais je trouve que certains apprennent à se concentrer et à se relire ce qui en soi est déjà une bonne chose.

Merci pour cet exemple. Qu'appelles-tu "auto-dictée" et "dictée négociée" ?

Sinon je profite de ce sujet pour aborder un autre aspect de la dictée qui m'interroge alors que je vais avoir des 4èmes pour la première fois (après avoir eu des lycéens) : le barème. Quelles pratiques avez-vous expérimentées ? (et qui vous paraissent satisfaisantes) Je me souviens de mon expérience d'élève où c'était -2 faute de grammaire, -1 d'usage et -0.5 pour tout ce qui est accents, ponctuation... Mais je sens que je vais me retrouver avec des élèves en dessous de 0 si je fais cela. (Surtout qu'a priori je ne vais pas avoir que -voire pas du tout - des foudres de guerre comme élèves là où j'arrive)

Thyrsette
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par tannat le Jeu 18 Aoû 2016 - 18:43

Auto-dictée : ils apprennent le texte et le récitent à l'écrit en classe.
Dictée négociée : ils écrivent le texte dicté et lors de la relecture ils posent à haute voix les questions d'orthographe et de grammaire qui leur viennent à l'esprit.
Ex :"le féminin d'étranger, c'est bien étrangère".
Mes collègues pratiquent plus souvent que moi les réécritures mais je pense m'y mettre aussi...

Je note /10 :
Orth lex : 0.25
oth gr 0.5
conj :0.5
ponct & acc (non gr) : 0.25

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues

tannat
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par liskaya le Jeu 18 Aoû 2016 - 19:41

Bonjour,
Je donne ce type de préparation pour les dictées en 6e et 5e
Préparation de la dictée du lundi 11 avril

1/ Mettez au pluriel :
une colline boisée → …................................................................................
une grande étable → …................................................................................
son chien féroce → …..................................................................................
avec un grand aboiement → …....................................................................

2/ Écrivez en toutes lettres :   12 → …............................          
3/ Conjuguez au passé simple, à la personne indiquée :
monter → il …..........................
trouver → il …............................
garder → il …...............................
s'asseoir → il ….............................
garder → il ….................................
apercevoir → ils …........................
se précipiter → ils ..........................
être → il …..................................

4/ Conjuguez le verbe faire  l'imparfait :
…....................................................
…....................................................
…....................................................


5/ Formez un adverbe à partir de l'adjectif suivant :
immédiat → …......................................

6/ Formez un adjectif à partir du nom suivant :
la difficulté → …...................................................
7/ Quelques mots à connaître :
une clairière – un bâton – un sentier – une cour –  un cochon – des sandales – un bœuf – une paire –


Ils font ces petits exercices en classe, nous corrigeons pour qu'ils aient un document de travail sans erreur. Finalement, ils ont presque toute la dictée sur cette fiche, mais je ne leur donne pas le texte.

Maintenant que j'ai des élèves plus calmes, je fais une relecture qui se rapproche de la dictée négociée, mais je mène la danse en fonction des grosses erreurs que j'ai pu repérer. Genre : "Bidule, peux-tu nous dire qui est-ce qui rame dans la phrase... ?"

C'est une bonne idée d'annoncer une dictée quinzaine dès la rentrée, cela m'obligerait à tenir le rythme !

Pour les notes, je fais une moyenne des notes de dictée par trimestre. Cela évite de plomber complètement les moyennes des moins fortiches... Si j'arrive à maintenir un meilleur rythme, je ne ferai peut-être cette moyenne qu'avec les trois meilleures notes du trimestre par exemple... à voir...

liskaya
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par azertine13 le Jeu 18 Aoû 2016 - 21:13

Merci pour vos retours et vos exercices, super cheers

Je vais peut être coupler dictée et grammaire, à voir, mais j'espère pouvoir partir sur cette base d'une dictée par quinzaine.

Pas mal du tout l'idée de refaire la même dictée dans la foulée, juste après la correction.

C'est dommage de devoir "arracher" ce temps de travail, je ne vois pas comment progresser sans entrainement Rolling Eyes

azertine13
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par sifi le Lun 22 Aoû 2016 - 12:06

Je fais une dictée préparée par séquence, même si ce n'est pas idéal comme fréquence.
Je leur donne une semaine avant un document avec des mots à savoir écrire et accorder, et des verbes à savoir conjuguer a un temps donné (plusieurs temps pour les plus grandes classes).
Du coup, ils n'ont pas le texte, mais toutes les principales difficultés. J'applique généralement le barème du brevet, mais j'enlève 1 point par mot qui était à apprendre et qui est mal écrit.

Je pratique aussi ponctuellement la dictée négociée, ils adorent ça et ça a le mérite de limiter les dégâts pour les plus faibles.

sifi
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par charlygp le Lun 22 Aoû 2016 - 13:39

N'arrivant pas à faire régulièrement des dictées, je me suis interrogé sur le "comment faire ?".

Cette année, nous avons une heure d'AP en 6e consacrée à l'orthographe et à l'écriture. Cela nous permettra de faire régulièrement divers types de dictées : ouf ! Nous voulons pour insister sur les compétences de lecture et d'écoute dicter le texte non mot par mot ou d'une lenteur qui ne fait pas sens mais plutôt par groupe de mots qui font sens afin de montrer comment lire un texte et quels groupes vont ensemble. Nous avons également l'exigence (mais tiendrons-nous ?) de ne pas répéter un groupe plus de trois fois. Il manque des mots parce que j'ai bavardé, parce que je suis trop lent ou pour tout autre raison ? Tant pis... Je pense que les élèves doivent être concentrés et prendre un rythme rapide le plus tôt possible. J'en ai marre des 6e qui, en fin d'année, sont toujours d'une extrême lenteur.

Quant aux autres niveaux, je ferai des dictées préparées (si j'y arrive) en lien avec les points de langue. Mais je ne sais pas encore à quelle fréquence le faire... J'ai surtout peur de ne pas tenir vu l'envergure des nouveaux programmes.

Actuellement, je réfléchis à une méthode numérique pour la dictée. J'ai créé un forum uniquement destiné à mes élèves afin qu'ils écrivent et progressent. Ce forum est fondé sur les mêmes principes que celui de @Serge mais il est en comité plus restreint et certains collègues pourront s'y greffer. Je voulais créer des topics avec des textes audios. Bescherelle fait cela : j'aimerais intégrer ce principe au forum. Les élèves, une fois la dictée copiée, la mettrait en mode "spoiler". Même si la triche existe, il s'agit de bonifications et je fais toujours beaucoup d'évaluations en classe donc... Je vais peut-être mettre une autre option qui consister à taper un message sur le forum et ce message va directement dans la boîte MP de l'administrateur. Cela éviterait la triche aussi. Ainsi, les élèves (volontaires) s'entraînent et cela n'empiète pas sur le temps du cours.

charlygp
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par Celeborn le Lun 22 Aoû 2016 - 13:44

J'avais mis en place une année le système suivant :

- Une dictée quinzaine, mais plus courte qu'une dictée "habituelle", qui permettait de faire la dictée + la correction dans la même heure
- une petite fiche de préparation à la dictée distribuée en amont (indiquant les principaux points de grammaire/conjugaison) qu'on allait y trouver, etc.

C'est la seule année où j'ai vraiment été content de ma façon d'utiliser cet exercice. Et les élèves aussi, d'ailleurs.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par Persephoneia le Sam 27 Aoû 2016 - 18:13

Je rejoins Celeborn sur l'organisation des dictées. Mes exercices sont la plupart du temps des réécritures et parfois je leur propose une réécriture chronométrée pour voir s'ils maîtrisent une notion, en amont ou en aval de la dictée selon la difficulté.

_________________
- Du 19/9 au 4/1 : Temps plein : 1 6ème, 2 5ème + Latin : 5ème et 4ème. bounce
- BB3 : un p'tit gars pour déc/janv. I love you

Persephoneia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par jam150886 le Sam 27 Aoû 2016 - 18:58

Une de mes collègues opte pour cette méthode :
- dictée sur 10 points couplée avec une évaluation de langue sur 10 points aussi, sur une notion abordée en cours juste avant : cela permet aux élèves faibles en dictée de ne pas avoir zéro (ils peuvent se rattraper avec l'évaluation de grammaire) et cela les incite aussi à bien réviser le cours correspondant pour compenser au maximum la dictée potentiellement moins réussie.

C'est pas mal je trouve non ?

jam150886
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dictées au collège : fréquence, méthodes...

Message par jam150886 le Sam 27 Aoû 2016 - 19:43

Sinon de mon côté j'ai une idée mais je ne sais pas ce qu'elle vaut (je n'ai enseigné qu'en lycée pendant plusieurs années et j'aurai des collégiens à la rentrée, alors je ne sais pas trop). Dites moi ce que vous en pensez !

Le principe serait d'instaurer un rituel nommé le "mardictée" (ça marche avec tous les jours de la semaine : lundictée, mardictée, mercredictée... !! Laughing )
Il s'agirait donc, tous les mardis (j'ai choisi ce jour car c'est un jour où je les ai 2h d'affilée), de commencer la séance par un exercice de dictée.
Je dicte quelques phrases ou un court texte, qu'on projette ensuite (les élèves comparent et posent des questions sur les fautes qu'ils ne comprennent pas ou dont ils ne se rappellent plus la règle, etc.) ; puis ce texte est l'objet d'un travail collectif :
- soit les phrases dictées portent sur un point de langue précis (par ex l'accord des participes passés) dont on réexplique collectivement les règles
- soit les phrases dictées deviennent support à une réécriture
- soit les phrases dictées deviennent support à des analyses de phrase (on écrit les phrases au tableau et collectivement, on analyse les natures, les fonctions, les propositions, etc.)
- soit les phrases dictées deviennent support à un exercice d'écriture (rédaction...)
Cela permet de coupler la dictée (les élèves ont des mini dictées toutes les semaines) et des exercices de langue/d'écriture.
Et, au bout de quelques séances, on aboutit à un "mardictée" où ils ont
- une vraie grande dictée notée sur 20
- une dictée notée sur 10 + un exercice de langue à faire à partir d'elle (réécriture ou analyse ou autre), sur le principe de ce qu'on aura fait collectivement, mais qu'ils devront maintenant faire seuls => pour aboutir à une note sur 20.

Qu'en pensez-vous ?
N'hésitez pas si cela vous semble infaisable, difficile, peu clair, chronophage, peu pertinent...
Je ne suis qu'au stade de la réflexion sur cette idée !
Merci !!

jam150886
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum