Vers la fin des concours de recrutement ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par Patience et raison le Mar 6 Déc 2016 - 11:21

Educpro a publié un article sur les concours enseignants : "Il n'y a alors pas 36 solutions mais trois : mettre le concours à l'entrée en master, en fin de L3 ; à la sortie de master, en bac+5 ; ou le supprimer." Chacune de ces décisions entraînerait une multitude de bouleversements, tant pratiques qu'idéologiques." [A. Boissinot].

Patience et raison
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par XIII le Mer 7 Déc 2016 - 8:59

C'est marrant je vois déjà quelle option sera prise...

XIII
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par Yazilikaya le Mer 7 Déc 2016 - 9:06

@XIII a écrit:C'est marrant je vois déjà quelle option sera prise...

Moi aussi.
avatar
Yazilikaya
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par Fabiola le Jeu 9 Mar 2017 - 22:09

Bonjour,

Je pense que cela va dépendre du nouveau gouvernement.

Fabiola
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par GaliNéo le Ven 10 Mar 2017 - 8:19

Ce serait tellement évident de le supprimer et de ne passer que par la voie de la contractualisation puis titularisation. Et de la sorte, ce sera fini des jeunes profs qui démissionnent au bout 5 semaines parce qu'ils sont dépassés par des élèves avec qui ils n'ont aucune pédagogie.

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
avatar
GaliNéo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par Himpy le Ven 10 Mar 2017 - 8:34

@GaliNéo a écrit:Ce serait tellement évident de le supprimer et de ne passer que par la voie de la contractualisation puis titularisation. Et de la sorte, ce sera fini des jeunes profs qui démissionnent au bout 5 semaines parce qu'ils sont dépassés par des élèves avec qui ils n'ont aucune pédagogie.

Cela règle pas le problème d'affectation sur tout le territoire...
avatar
Himpy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par Halybel le Ven 10 Mar 2017 - 8:38

@GaliNéo a écrit:Ce serait tellement évident de le supprimer et de ne passer que par la voie de la contractualisation puis titularisation. Et de la sorte, ce sera fini des jeunes profs qui démissionnent au bout 5 semaines parce qu'ils sont dépassés par des élèves avec qui ils n'ont aucune pédagogie.

Ça serait d'une bêtise sans nom... Essaye d'enseigner en Lycée sans un solide carcan scientifique...

Surtout que bon, mieux vaut commencer avec un solide bagage scientifique, pour assurer devant les élèves, qu'avec rien! Je rappelle qu'un contractuel est soumis au même début qu'un néo-titulaire sans la formation en plus avant...
avatar
Halybel
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par GaliNéo le Ven 10 Mar 2017 - 8:38

Evidemment, et il faudrait éviter le problème que connaisse les déserts médicaux. Mais comment maintenir un système d'affectation par points quand le concours sera supprimé ? Mettre en place une note nationale ? Mais qui noterait ? Les chefs d'établissements ? Les inspecteurs ? Les collègues ? Et comment mettre en place un système "juste" ?

La suppression du concours poserait assurément beaucoup de questions sur le plan pratique, mais elle est, je pense, indispensable.

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
avatar
GaliNéo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par Thalia de G le Ven 10 Mar 2017 - 8:45

Vieux serpent de mer qu'un nouveau système de recrutement. Ce sujet a été ouvert il y a 3 mois avec une vague source, remonté hier soir par un nouveau membre, sans argument supplémentaire.

Il a déjà été évoqué ici http://www.neoprofs.org/t98685-boissinot-veut-supprimer-concours-et-recrutement-national-distinction-entre-pe-et-plc#3497807.

Bref, la discussion serait un peu plus sérieuse si vous aviez des sources (les programmes des candidats par exemple) à faire partager.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
Amer automne.
avatar
Thalia de G
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par VicomteDeValmont le Ven 10 Mar 2017 - 8:57

@GaliNéo a écrit:Evidemment, et il faudrait éviter le problème que connaisse les déserts médicaux. Mais comment maintenir un système d'affectation par points quand le concours sera supprimé ? Mettre en place une note nationale ? Mais qui noterait ? Les chefs d'établissements ? Les inspecteurs ? Les collègues ? Et comment mettre en place un système "juste" ?

La suppression du concours poserait assurément beaucoup de questions sur le plan pratique, mais elle est, je pense, indispensable.

En finir avec les concours signifie nécessairement autonomie des établissements et recrutement des enseignants par les CDE.
Il n'est pas sûr de voir que ces sont les libéraux qui le souhaitent: Fillon, Macron, Le Pen.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
VicomteDeValmont
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par Ramanujan974 le Ven 10 Mar 2017 - 9:06

Puisqu'on parle des déserts médicaux, je pense au contraire qu'il faut organiser la médecine comme l'EN : affectation nationale avec un barème, listes de postes vacants, etc.
Si le médecin ne veut pas, on supprime son conventionnement et on lui demande de rembourser ses 10 années d'études.

Ramanujan974
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par GaliNéo le Ven 10 Mar 2017 - 9:19

@Ramanujan974 a écrit:Puisqu'on parle des déserts médicaux, je pense au contraire qu'il faut organiser la médecine comme l'EN : affectation nationale avec un barème, listes de postes vacants, etc.
Si le médecin ne veut pas, on supprime son conventionnement et on lui demande de rembourser ses 10 années d'études.

Je ne peux qu'être d'accord avec votre avis : il faut mettre fin à la libre installation des médecins, elle a entraîné trop de dérives ces 2 dernières décennies.

Pour en revenir au sujet qui nous intéresse, je ne me souviens pas avoir entendu un(e) quelconque candidat(e) parler de la fin des concours. Ils parlent de supprimer des postes et/ou des remplacements, ils parlent parfois de l'autonomie des établissements, mais pas (à ma connaissance) de suppression du CAPES ou de l'agrégation.

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
avatar
GaliNéo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par Caspar le Ven 10 Mar 2017 - 10:18

@VicomteDeValmont a écrit:
@GaliNéo a écrit:Evidemment, et il faudrait éviter le problème que connaisse les déserts médicaux. Mais comment maintenir un système d'affectation par points quand le concours sera supprimé ? Mettre en place une note nationale ? Mais qui noterait ? Les chefs d'établissements ? Les inspecteurs ? Les collègues ? Et comment mettre en place un système "juste" ?

La suppression du concours poserait assurément beaucoup de questions sur le plan pratique, mais elle est, je pense, indispensable.

En finir avec les concours signifie nécessairement autonomie des établissements et recrutement des enseignants par les CDE.
Il n'est pas sûr de voir que ces sont les libéraux qui le souhaitent: Fillon, Macron, Le Pen.

Pas forcément: en Angleterre, les établissements recrutent leurs professeurs (pas de concours national) mais les cde sont loin d'être les seuls à avoir leur mot à dire, il s'agit d'un recrutement collectif (conseil d'administration etc).
avatar
Caspar
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par Lizdarcy le Ven 10 Mar 2017 - 12:59

@GaliNéo a écrit:Ce serait tellement évident de le supprimer et de ne passer que par la voie de la contractualisation puis titularisation. Et de la sorte, ce sera fini des jeunes profs qui démissionnent au bout 5 semaines parce qu'ils sont dépassés par des élèves avec qui ils n'ont aucune pédagogie.

Non, mais quel intérêt de le supprimer? Pour quel bénéfice? Je ne vois pas le gain...
avatar
Lizdarcy
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par Anaxagore le Ven 10 Mar 2017 - 13:06

@Lizdarcy a écrit:
@GaliNéo a écrit:Ce serait tellement évident de le supprimer et de ne passer que par la voie de la contractualisation puis titularisation. Et de la sorte, ce sera fini des jeunes profs qui démissionnent au bout 5 semaines parce qu'ils sont dépassés par des élèves avec qui ils n'ont aucune pédagogie.

Non, mais quel intérêt de le supprimer? Pour quel bénéfice? Je ne vois pas le gain...

"Voilà le carrefour de la vie, jeune homme, choisissez. Vous avez déjà choisi : vous êtes allé chez notre cousine de Beauséant, et vous y avez flairé le luxe. Vous êtes allé chez madame de Restaud, la fille du père Goriot, et vous y avez flairé la Parisienne. Ce jour-là vous êtes revenu avec un mot écrit sur votre front, et que j'ai bien su lire : Parvenir ! parvenir à tout prix. Bravo ! ai-je dit, voilà un gaillard qui me va. Il vous a fallu de l'argent. Où en prendre ? Vous avez saigné vos sœurs. Tous les frères flouent plus ou moins leurs sœurs. Vos quinze cents francs arrachés, Dieu sait comme ! dans un pays où l'on trouve plus de châtaignes que de pièces de cent sous, vont filer comme des soldats à la maraude. Après, que ferez-vous ? vous travaillerez ? Le travail, compris comme vous le comprenez en ce moment, donne, dans les vieux jours, un appartement chez maman Vauquer, à des gars de la force de Poiret. Une rapide fortune est le problème que se proposent de résoudre en ce moment cinquante mille jeunes gens qui se trouvent tous dans votre position. Vous êtes une unité de ce nombre-là. Jugez des efforts que vous avez à faire et de l'acharnement du combat. Il faut vous manger les uns les autres comme des araignées dans un pot, attendu qu'il n'y a pas cinquante mille bonnes places. Savez-vous comment on fait son chemin ici ? par l'éclat du génie ou par l'adresse de la corruption. Il faut entrer dans cette masse d'hommes comme un boulet de canon, ou s'y glisser comme une peste. L'honnêteté ne sert à rien. L'on plie sous le pouvoir du génie, on le hait, on tâche de le calomnier, parce qu'il prend sans partager ; mais on plie s'il persiste ; en un mot, on l'adore à genoux quand on n'a pas pu l'enterrer sous la boue. La corruption est en force, Le talent est rare. Ainsi. La corruption est l'arme de la médiocrité qui abonde, et vous en sentirez partout la pointe. Vous verrez des femmes dont les maris ont six mille francs d'appointements pour tout potage, et qui dépensent plus de dix mille francs à leur toilette. Vous verrez des employés à douze cents francs acheter des terres. Vous verrez des femmes se prostituer pour aller dans la voiture du fils d'un pair de France, qui peut courir à Longchamp sur la chaussée du milieu. Vous avez vu le pauvre bêta de père Goriot obligé de payer la lettre de change endossée par sa fille, dont le mari a cinquante mille livres de rente. Je vous défie de faire deux pas dans Paris sans rencontrer des manigances infernales."


Dernière édition par Anaxagore le Ven 10 Mar 2017 - 13:08, édité 1 fois

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par Sullien le Ven 10 Mar 2017 - 13:07

Je serais favorable au recrutement à bac+3 et pourquoi pas ouvrir aux meilleurs dossiers une présélection : cela permettrait d'élargir le corps des impétrants potentiels à ceux qui ne peuvent financer 4/5 ans d'études. J'avoue ne pas avoir compris le principe de la masterisation...

_________________
C'était l'heure où l'oiseau, sous les vertes feuillées,
Repose, où tout s'endort, les hommes et les Dieux.
avatar
Sullien
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par Graisse-Boulons le Ven 10 Mar 2017 - 13:54

@Sullien a écrit:Je serais favorable au recrutement à bac+3 et pourquoi pas ouvrir aux meilleurs dossiers une présélection : cela permettrait d'élargir le corps des impétrants potentiels à ceux qui ne peuvent financer 4/5 ans d'études. J'avoue ne pas avoir compris le principe de la masterisation...

Bac+3 d'aujourd'hui ? M'enfin, quoi, soyons sérieux ! Plus d' orientation en cinquième, plus de CPPN, les bac pro de plein droit en BTS...on peut arriver à bac+3 sans faire la différence entre N au carré et 2*N ! Vous avez des enfants ?

Graisse-Boulons
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par Sullien le Ven 10 Mar 2017 - 14:07

@Graisse-Boulons a écrit:
@Sullien a écrit:Je serais favorable au recrutement à bac+3 et pourquoi pas ouvrir aux meilleurs dossiers une présélection : cela permettrait d'élargir le corps des impétrants potentiels à ceux qui ne peuvent financer 4/5 ans d'études. J'avoue ne pas avoir compris le principe de la masterisation...

Bac+3 d'aujourd'hui ? M'enfin, quoi, soyons sérieux ! Plus d' orientation en cinquième, plus de CPPN, les bac pro de plein droit en BTS...on peut arriver à bac+3 sans faire la différence entre N au carré et 2*N ! Vous avez des enfants ?
Et l'on ne doit pas pouvoir réussir le CAPES/CAPLP, dans ce cas : personne n'a parlé d'en réduire le niveau d'exigence des concours qui, de toute façon, sont déjà accessibles stricto sensu à bac+3.
Je suis d'accord pour constater que le problème est structurel et penser qu'il serait temps de restaurer un vrai baccalauréat (sinon, autant le supprimer), de même qu'il faut tourner le dos aux directives statistiques (x% d'une classe d'âge au niveau licence).

_________________
C'était l'heure où l'oiseau, sous les vertes feuillées,
Repose, où tout s'endort, les hommes et les Dieux.
avatar
Sullien
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par cetal67 le Mer 10 Mai 2017 - 1:27

Bonsoir,

En ce qui me concerne, je pense qu'il faut réformer l'EN en profondeur :
- en supprimant le collège unique qui est une ineptie à mon sens et laisser la possibilité aux élèves de vraiment choisir une voie ;
- en redorant l'image des voies professionnelles et par alternance qui ne sont que des voies servant de poubelles à l'heure actuelle ;
- en réformant le bac en lui redonnant un vrai caractère discriminant tel qu'il l'avait il y a bien longtemps. De toute manière, si ce n'est pas le bac qui joue un rôle de sélection, c'est en post-bac que cette dernière a lieu voire en sortie de formation quand les étudiants arrivent sur le marché du travail ....

Le jour où on mettra en place une vraie politique de l'orientation avec une prise en compte, non plus des statistiques qui n'ont de valeur que pour ceux qui les font, mais des évolutions des métiers et en faisant de la GPEC digne de ce nom, ce jour-là la France aura fait un grand pas pour l'éducation des élèves. Encore faudrait-il pour cela qu'il y ait des ressources humaines qui soient créées à l'EN, ce qui n'est pas prévu pour demain ....

Avec la politique menée depuis quelques décennies, il ne faut pas s'étonner de la chute vertigineuse de la France dans les différents classements ...

Ce sujet est et restera je pense un vaste sujet de débat et/ou de polémique pour les futurs gouvernements.

cetal67
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la fin des concours de recrutement ?

Message par Marie-Henriette le Mer 10 Mai 2017 - 12:07

Je suis d'accord avec tout ça.
Hélas, c'est toujours l'inverse auquel on assiste.
avatar
Marie-Henriette
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum