Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Elisa3183
Niveau 1

Refuser le complément de service

par Elisa3183 le Sam 2 Sep 2017 - 11:16
Bonjour,

je vous écris car je suis dépitée depuis hier. En effet, je suis titulaire dans un lycée à 1h de chez moi, et doit cette année effectuer un complément de service dans un collège situé à 45 min de chez moi et 30 min de mon établissement principal. Ma seule demande concernant les EDT était que les heures soient regroupées afin d'effectuer le moins de trajets possibles. Or j'ai découvert hier que j'effectuerai mes 15h sur 5 jours, qu'il y aurait 2 jours dans la semaine (le lundi et le vendredi) où je me déplacerai pour 2h ou 1H30 de cours (soit autant d'heures de cours que de temps passé en voiture) et 2 jours avec 3h de trous ou plus dans la journée (pas super donc pour préparer les cours, sachant que je suis T2 et que j'ai beaucoup de niveaux). Si rien ne change, j'aurai donc 10H de trajet dans la semaine...
J'ai proposé plusieurs solutions à la principale-adjointe pour regrouper certaines heures, elle m'a dit que c'était impossible. J'ai donc menacé de ne pas me déplacer le vendredi au collège si rien ne changeait.
Je cherche donc des solutions à cette situation. La proviseur-adjointe de mon lycée va essayer d'intervenir auprès du collège mais elle ne garantit rien.

-Est-il possible que je demande un temps partiel (sachant que je n'ai pas d'enfants)? J'imagine que c'est trop tard pour cela mais je me demande si je peux tenter ma chance quand même.
-Puis-je faire pression au niveau du rectorat pour effectuer un complément plus près de chez moi?
-Que peut-il se passer concrètement si je ne me rends pas au collège le vendredi?

Vos avis ou suggestions?

Merci
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Refuser le complément de service

par Daphné le Sam 2 Sep 2017 - 11:38
@Elisa3183 a écrit:Bonjour,

je vous écris car je suis dépitée depuis hier. En effet, je suis titulaire dans un lycée à 1h de chez moi, et doit cette année effectuer un complément de service dans un collège situé à 45 min de chez moi et 30 min de mon établissement principal. Ma seule demande concernant les EDT était que les heures soient regroupées afin d'effectuer le moins de trajets possibles. Or j'ai découvert hier que j'effectuerai mes 15h sur 5 jours, qu'il y aurait 2 jours dans la semaine (le lundi et le vendredi) où je me déplacerai pour 2h ou 1H30 de cours (soit autant d'heures de cours que de temps passé en voiture) et 2 jours avec 3h de trous ou plus dans la journée (pas super donc pour préparer les cours, sachant que je suis T2 et que j'ai beaucoup de niveaux). Si rien ne change, j'aurai donc 10H de trajet dans la semaine...
J'ai proposé plusieurs solutions à la principale-adjointe pour regrouper certaines heures, elle m'a dit que c'était impossible. J'ai donc menacé de ne pas me déplacer le vendredi au collège si rien ne changeait.
Je cherche donc des solutions à cette situation. La proviseur-adjointe de mon lycée va essayer d'intervenir auprès du collège mais elle ne garantit rien.

-Est-il possible que je demande un temps partiel (sachant que je n'ai pas d'enfants)? J'imagine que c'est trop tard pour cela mais je me demande si je peux tenter ma chance quand même.
-Puis-je faire pression au niveau du rectorat pour effectuer un complément plus près de chez moi?
-Que peut-il se passer concrètement si je ne me rends pas au collège le vendredi?

Vos avis ou suggestions?

Merci
J'ai une collègue qui a demandé et obtenu un TP à la rentrée pour ne pas avoir à intervenir en SEGPA dans son établissement et ça lui a été accordé.
Donc tu ne risques rien à demander, ça doit être possible.
avatar
Lord Steven
Habitué du forum

Re: Refuser le complément de service

par Lord Steven le Sam 2 Sep 2017 - 11:45
@Elisa3183 a écrit:Bonjour,

je vous écris car je suis dépitée depuis hier. En effet, je suis titulaire dans un lycée à 1h de chez moi, et doit cette année effectuer un complément de service dans un collège situé à 45 min de chez moi et 30 min de mon établissement principal. Ma seule demande concernant les EDT était que les heures soient regroupées afin d'effectuer le moins de trajets possibles. Or j'ai découvert hier que j'effectuerai mes 15h sur 5 jours, qu'il y aurait 2 jours dans la semaine (le lundi et le vendredi) où je me déplacerai pour 2h ou 1H30 de cours (soit autant d'heures de cours que de temps passé en voiture) et 2 jours avec 3h de trous ou plus dans la journée (pas super donc pour préparer les cours, sachant que je suis T2 et que j'ai beaucoup de niveaux). Si rien ne change, j'aurai donc 10H de trajet dans la semaine...
J'ai proposé plusieurs solutions à la principale-adjointe pour regrouper certaines heures, elle m'a dit que c'était impossible. J'ai donc menacé de ne pas me déplacer le vendredi au collège si rien ne changeait.
Je cherche donc des solutions à cette situation. La proviseur-adjointe de mon lycée va essayer d'intervenir auprès du collège mais elle ne garantit rien.

-Est-il possible que je demande un temps partiel (sachant que je n'ai pas d'enfants)? J'imagine que c'est trop tard pour cela mais je me demande si je peux tenter ma chance quand même.
-Puis-je faire pression au niveau du rectorat pour effectuer un complément plus près de chez moi?
-Que peut-il se passer concrètement si je ne me rends pas au collège le vendredi?

Vos avis ou suggestions?

Merci

On risque de vous répondre, à juste titre à mon sens, que c'est votre choix d'habiter à 1 heure de votre lieu d'affectation. Je me permets de vous rappeler que nous avons fait le choix d'être au service de l'État et non le contraire, malgré tous les inconvénients que cela comporte. Je vous déconseille de vous exposer à un abandon de poste.

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
Pointàlaligne
Niveau 10

Re: Refuser le complément de service

par Pointàlaligne le Sam 2 Sep 2017 - 11:50
C'est terrible que tu sois obligée d'en venir à subir une baisse de salaire...

Sinon, concrètement, je crois que tout le monde te déconseillera de ne pas te présenter à ton 2e établissement sans être couverte par un arrêt maladie. D'ailleurs c'est cela qu'il faut faire entendre comme argument dans ce collège : avec la fatigue des trajets, tu risques d'être souvent malade et de ne pas pouvoir assurer ton service avec efficacité.

Dans l'état actuel des choses, je te conseille d'appeler en urgence un syndicat, car tout va être une question de rapport de forces et de trouver le bon interlocuteur
- pour changer de CS : (rectorat ? dsden?)
- pour améliorer l'EDT : intervention directe auprès de l'établissement
- pour avoir un temps partiel hors délai

Bon courage, tiens-nous au courant
avatar
maldoror1
Habitué du forum

Re: Refuser le complément de service

par maldoror1 le Sam 2 Sep 2017 - 14:50
Garde espoir : j'ai demandé pas plus tard qu'il y a quelques jours un changement de quotité de temps partiel . J'y ai été un peu contrainte et forcée : le "TP de droit pour élever un enfant" se serait transformé en "TP pour conduire et ne pas élever un enfant"... Le Rectorat a accepté tout de suite (à ma grande surprise, je n'ai pas eu à argumenter longuement). D'un TP à 80% je suis passée à un mi-temps. Nous serons pauvres cette année, mais plus heureux ! Si tu es prête au sacrifice financier, cela vaut peut-être le coup d'essayer... Bon courage !

_________________
" Le monde a commencé sans l'homme et finira sans lui". Lévi-Strauss

"L'humanité se divise en deux catégories: ceux qui lisent et les cochons". Cioran

"Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better". Beckett
avatar
MesonMixing
Niveau 10

Re: Refuser le complément de service

par MesonMixing le Dim 3 Sep 2017 - 1:13
@Daphné a écrit:
J'ai une collègue qui a demandé et obtenu un TP à la rentrée pour ne pas avoir à intervenir en SEGPA dans son établissement et ça lui a été accordé.
Donc tu ne risques rien à demander, ça doit être possible.
Hors sujet mais... Je me demandais si les CDE avaient vraiment le droit de demander aux PLC d'intervenir en SEGPA ou bien s'ils prenaient des libertés en se disant que certains n'oseraient pas dire non?
Elisa3183
Niveau 1

Re: Refuser le complément de service

par Elisa3183 le Dim 3 Sep 2017 - 10:40
Bonjour et merci à tous pour vos réponses.

LordSteven a écrit:

On risque de vous répondre, à juste titre à mon sens, que c'est votre choix d'habiter à 1 heure de votre lieu d'affectation. Je me permets de vous rappeler que nous avons fait le choix d'être au service de l'État et non le contraire, malgré tous les inconvénients que cela comporte. Je vous déconseille de vous exposer à un abandon de poste.

Certes, mais j'ai fait le choix de ne pas demander de mutation pour le moment car nous sommes très nombreux dans mon lycée à habiter à 1h et la proviseur-adjointe en tient compte en concentrant les EDT sur 4 jours maximum. Le problème ne vient donc pas du lycée, qui m'a fait un EDT sur 4 jours (en laissant des possibilités au collège pour compléter mon EDT sur ces 4 jours) , mais du collège où j'effectue mon CDS qui a placé mes heures en ne tenant pas vraiment compte de mon EDT du lycée. Par ailleurs il ne me semble pas que je sois tenue d'avoir une voiture, or même en habitant dans la commune de mon poste fixe, impossible de se rendre dans l'établissement de mon CDS sans voiture.

Concernant l'abandon de poste, il est vrai que c'est très risqué et même si j'ai menacé la principale-adjointe de ne pas me déplacer, je ne compte pas réellement le faire.
Par contre je songe vraiment à me mettre en temps partiel si j'arrive à faire pression auprès du rectorat, quitte à compléter mon salaire en faisant passer des colles à côté de chez moi (il me semble que j'ai le droit si je suis à 80%).

Je vais ré-essayer de contacter mon syndicat et le rectorat demain, je vous tiendrai au courant.
avatar
Lord Steven
Habitué du forum

Re: Refuser le complément de service

par Lord Steven le Dim 3 Sep 2017 - 11:05
@Elisa3183 a écrit:Bonjour et merci à tous pour vos réponses.

LordSteven a écrit:

On risque de vous répondre, à juste titre à mon sens, que c'est votre choix d'habiter à 1 heure de votre lieu d'affectation. Je me permets de vous rappeler que nous avons fait le choix d'être au service de l'État et non le contraire, malgré tous les inconvénients que cela comporte. Je vous déconseille de vous exposer à un abandon de poste.

Certes, mais j'ai fait le choix de ne pas demander de mutation pour le moment car nous sommes très nombreux dans mon lycée à habiter à 1h et la proviseur-adjointe en tient compte en concentrant les EDT sur 4 jours maximum. Le problème ne vient donc pas du lycée, qui m'a fait un EDT sur 4 jours (en laissant des possibilités au collège pour compléter mon EDT sur ces 4 jours) , mais du collège où j'effectue mon CDS qui a placé mes heures en ne tenant pas vraiment compte de mon EDT du lycée. Par ailleurs il ne me semble pas que je sois tenue d'avoir une voiture, or même en habitant dans la commune de mon poste fixe, impossible de se rendre dans l'établissement de mon CDS sans voiture.

Concernant l'abandon de poste, il est vrai que c'est très risqué et même si j'ai menacé la principale-adjointe de ne pas me déplacer, je ne compte pas réellement le faire.
Par contre je songe vraiment à me mettre en temps partiel si j'arrive à faire pression auprès du rectorat, quitte à compléter mon salaire en faisant passer des colles à côté de chez moi (il me semble que j'ai le droit si je suis à 80%).

Je vais ré-essayer de contacter mon syndicat et le rectorat demain, je vous tiendrai au courant.

Vous n'êtes en effet pas tenue d'avoir une voiture, je n'en ai pas moi-même. En revanche - mais les textes sont ils tjrs d'actualité ? - l'administration se devait de vous donner un CdS dans un lieu accessible en transports en commun depuis votre résidence administrative. Cela dit, je doute que vous puissiez obtenir un temps partiel du jour au lendemain sans dossier médical, le temps partiel n'est pas de droit, et je le répète nous avons fait le choix de nous mettre au service de l'état. Avec tous ses inconvénients. Mais bonne chance à vous,

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
Finrod
Expert

Re: Refuser le complément de service

par Finrod le Dim 3 Sep 2017 - 11:26
J'ai fait 10h ou plus de trajet par semaine pendant 5 ans. Cela arrive dans l'EN, il faut éviter de le prolonger trop longtemps, surtout pour la santé.
avatar
historien14
Niveau 9

Re: Refuser le complément de service

par historien14 le Dim 3 Sep 2017 - 12:21
L'année dernière je faisais 12h par semaine. L'année précédente, j'étais à prêt de 10 par semaine. Certes cela est difficile, mais cela se fait.
C'est la règle et la dure loi du service public. On le savait tous (du moins j'espère) avant de signer

_________________
2017-2018 : T3- Poste fixe (6e, 4e, 3e)
2016-2017 : T2 - TZR en AFA (3 classes de 4e, 2 classes de 3e)
2015-2016 : T1 - TZR en AFA (2 classes de 6e, 3 classes de 4e)
2014-2015 : Professeur stagiaire (1 classe de 6e, 3 classes de 5e et deux classes de 4e)
2013-2014 : Contractuel admissible (1 classe de 6e et une classe de 5e)
slylan
Niveau 9

Re: Refuser le complément de service

par slylan le Dim 3 Sep 2017 - 16:02
LordSteven a écrit:
@Elisa3183 a écrit:Bonjour et merci à tous pour vos réponses.

LordSteven a écrit:

On risque de vous répondre, à juste titre à mon sens, que c'est votre choix d'habiter à 1 heure de votre lieu d'affectation. Je me permets de vous rappeler que nous avons fait le choix d'être au service de l'État et non le contraire, malgré tous les inconvénients que cela comporte. Je vous déconseille de vous exposer à un abandon de poste.

Certes, mais j'ai fait le choix de ne pas demander de mutation pour le moment car nous sommes très nombreux dans mon lycée à habiter à 1h et la proviseur-adjointe en tient compte en concentrant les EDT sur 4 jours maximum. Le problème ne vient donc pas du lycée, qui m'a fait un EDT sur 4 jours (en laissant des possibilités au collège pour compléter mon EDT sur ces 4 jours) , mais du collège où j'effectue mon CDS qui a placé mes heures en ne tenant pas vraiment compte de mon EDT du lycée. Par ailleurs il ne me semble pas que je sois tenue d'avoir une voiture, or même en habitant dans la commune de mon poste fixe, impossible de se rendre dans l'établissement de mon CDS sans voiture.

Concernant l'abandon de poste, il est vrai que c'est très risqué et même si j'ai menacé la principale-adjointe de ne pas me déplacer, je ne compte pas réellement le faire.
Par contre je songe vraiment à me mettre en temps partiel si j'arrive à faire pression auprès du rectorat, quitte à compléter mon salaire en faisant passer des colles à côté de chez moi (il me semble que j'ai le droit si je suis à 80%).

Je vais ré-essayer de contacter mon syndicat et le rectorat demain, je vous tiendrai au courant.

Vous n'êtes en effet pas tenue d'avoir une voiture, je n'en ai pas moi-même. En revanche - mais les textes sont ils tjrs d'actualité ? - l'administration se devait de vous donner un CdS dans un lieu accessible en transports en commun depuis votre résidence administrative. Cela dit, je doute que vous puissiez obtenir un temps partiel du jour au lendemain sans dossier médical, le temps partiel n'est pas de droit, et je le répète nous avons fait le choix de nous mettre au service de l'état. Avec tous ses inconvénients. Mais bonne chance à vous,
Non mais il faut arrêter avec ça. Bien sûr que nous sommes fonctionnaires d'Etat mais il est quand même possible que le deuxième établissement (qui plus est un collège) fasse un effort pour réduire les temps de trajets de la collègue. 

J'étais dans la même situation au mois de juin : poste à complément de service avec un complément à une heure de route de chez moi. J'ai contacté le rectorat avec l'aide d'un syndicat pour que le complément soit modifié. Non seulement le rectorat a accepté de m'attribuer un complément plus près de chez moi (15 min en voiture) mais j'ai aussi obtenu un EDT correspondant tout à fait à mes voeux. 
Le problème dans ce type de situation est la manière dont on est perçu par la direction d'un établissement où l'on effectue qu'une petite partie de notre service : soit on est perçu comme un "bouche-trou" sans importance, soit comme un professeur à part entière qui mérite la même considération que tous les professeurs de l'équipe. Ça n'a rien à voir avec notre qualité de fonctionnaire d'Etat.
avatar
Lord Steven
Habitué du forum

Re: Refuser le complément de service

par Lord Steven le Dim 3 Sep 2017 - 22:57
Le rectorat peut effectivement prendre en compte les desiderata des uns et des autres et faire son possible pour ameliorer les situations bancales. Mais nous restons agents de l'état et à ce titre on ne peut pas prétendre imposer uniquement ce qui nous arrange. Et il est des matières pour lesquelles le rectorat a plus de latitudes, il ne faut pas croire que leur but est de nous empoisonner la vie.

_________________
If you play with a cat, you should mind his scratch
avatar
nitescence
Érudit

Re: Refuser le complément de service

par nitescence le Lun 4 Sep 2017 - 0:02
C'est avec ce genre de raisonnements qu'on décourage une partie des candidats potentiels de servir l’État, par peur d'être envoyé à l'autre bout de la France : quand on voit la crise de recrutement, je ne suis pas sûr que ça serve tellement l’État... Si je n'avais pas souhaité enseigner dans l'académie de Versailles, jamais je n'aurais passé le CAPES.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
slylan
Niveau 9

Re: Refuser le complément de service

par slylan le Lun 4 Sep 2017 - 15:06
LordSteven a écrit:Le rectorat peut effectivement prendre en compte les desiderata des uns et des autres et faire son possible pour ameliorer les situations bancales. Mais nous restons agents de l'état et à ce titre on ne peut pas prétendre imposer uniquement ce qui nous arrange. Et il est des matières pour lesquelles le rectorat a plus de latitudes, il ne faut pas croire que leur but est de nous empoisonner la vie.
Il ne s'agit pas "d'imposer" quoi que ce soit mais d'être considéré comme professeur à part entière lorsqu'on effectue un complément de service ou lorsqu'on est TZR. 

Le rôle du rectorat est de faire en sorte que chaque élève ait un professeur pour assurer les cours et le rôle des chefs d'établissement est de faire le maximum sur le terrain pour que les professeurs affectés sur plusieurs établissements puissent exercer leur métier dans de bonnes conditions. 

Par exemple, l'année dernière, j'étais en congé parental à temps complet. Comme je n'étais pas sûr de tenir financièrement toute l'année sans salaire, j'ai assisté à la pré-rentrée dans mon collège d'affectation pour rencontrer l'équipe, prendre connaissance de mon EdT et ainsi envisager un congé parental de six mois seulement. L'EdT du collègue TZR qui me remplaçait était un vrai gruyère, il n'avait aucune demi-journée libérée alors que la collègue (de la même matière) qui était en poste fixe depuis plusieurs années n'avait cours que le matin et quatre demi-journées libérées...Le TZR était dépité et moi, je n'avais aucune envie de prendre mon poste au mois de mars dans ces conditions, surtout que j'étais en situation de séparation avec un enfant en bas âge.
Je trouve tout de même dégueulasse de ne penser qu'à sa pomme sous prétexte qu'on est un "ancien" dans l'établissement et de considérer les TZR et autre collègue "de passage" comme des variables d'ajustement. Et pour le coup, celui qui "impose uniquement ce qui l'arrange", ce n'est pas celui qui subit le statut de TZR ou le complément de service.

Encore une fois, je ne vois pas en quoi la confection des EdT sur le terrain a à voir avec notre statut de fonctionnaire.
Cléopatra2
Fidèle du forum

Re: Refuser le complément de service

par Cléopatra2 le Lun 4 Sep 2017 - 20:03
La collègue n'y est pour rien, c'est le principal adjoint le responsable des edt.
avatar
Wahlou
Niveau 10

Re: Refuser le complément de service

par Wahlou le Lun 4 Sep 2017 - 21:18
@Cléopatra2 a écrit:La collègue n'y est pour rien, c'est le principal adjoint le responsable des edt.

Et ?

Rien ne nous dit qu'il n'a pas fait son maximum pour contenter tout le monde. Sauf que, dans bien des cas, il est difficile de contenter tout le monde sans léser certaines personnes, tant les voeux des uns et des autres sont contradictoires. Le bonheur des uns fait le malheur des autres, dit-on, non ?

Si le CDE dit que c'est impossible, c'est peut-être qu'effectivement il est impossible d'effectuer des modifications. Pourquoi ne pas le croire ?

_________________
"Savoir étant sublime, apprendre sera doux"
Victor Hugo, Les contemplations
Contenu sponsorisé

Re: Refuser le complément de service

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum