Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par JPhMM le Ven 6 Oct 2017 - 10:15

La seule fonction de certaines applis est de dire des saloperies sur les gens, dans un parfait anonymat.

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par Zagara le Ven 6 Oct 2017 - 10:16

Mais enfin, c'est rationnellement dysfonctionnel de comparer des objets tranchants et contondants à un service faisant des vidéos. -_- Y'a un moment faut un peu de mesure et de modération dans les analogies qu'on fait. Sinon on ne va nulle part : "ha ben avec mon crayon je peux te l'enfoncer dans l'orbite alors c'est le mal c'est comme un fusil". "Ha ben avec mon appareil photo je peux te photographier les nichons alors c'est le mal et c'est comme un fusil". Un peu de sérieux svp... pour essayer de dépasser le café du commerce quoi. Enfin si on veut aller plus loin que "ça fait peur les jeunes d'aujourd'hui halala sont fous y'a plus de jeunesse".
avatar
Zagara
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par JPhMM le Ven 6 Oct 2017 - 10:19

Il doit y avoir malentendu.
Je n'ai rien contre periscope. Je dis simplement que l'argument n'est pas valide, puisque qu'il est utilisable tel quel avec les armes à feu. Je ne compare rien. Je teste un argument.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par Laverdure le Ven 6 Oct 2017 - 10:22

@JPhMM a écrit:La seule fonction de certaines applis est de dire des saloperies sur les gens, dans un parfait anonymat.
Sans doute, mais d'après l'article, dans le cas de saharah, c'est un dommage collatéral : l'appli devait au contraire servir, si j'ai bien compris, à donner son avis sur ce qui ne va pas dans l'entreprise. Pour le reste et les analogies malheureuses, il me semble que n'importe quel objet peut faire du mal selon l'usage qu'on en fait et quel que soit sa fonction première. S'il faut de la mesure dans les analogies, il en faut surtout dans l'utilisation des objets eux-mêmes.

_________________
avatar
Laverdure
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par Zagara le Ven 6 Oct 2017 - 10:23

Sauf qu'une arme à feu ça ne sert strictement qu'à faire des trous dans des trucs. Le délire autour de la "défense" ou de la "dissuasion" est un discours légitimant postérieur à l'invention de cet outil. Et c'est un outil de mort.
Donc je tiens que ton analogie entre les 2 ne fonctionne pas.
Périscope est un outil dont la fonction est de faire des vidéos. Oui ces vidéos peuvent être mal utilisées. Oui elles peuvent être bien utilisées. Mais ça n'a rien à voir avec une arme qui ne peut, par définition, pas faire de bien, puisque c'est intégralement un instrument de violence et non-pacifique. Périscope peut être un outil pacifique et c'est d'ailleurs son usage majoritaire (océan de vidéos simples du genre filmer son chat, comme sur youtube ou sur vines, etc).
avatar
Zagara
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par JPhMM le Ven 6 Oct 2017 - 10:27

Je songe qu'il faudrait définir strictement ce que l'on appelle "fonction d'un objet". Mais peu importe, nous sommes d'accord sur le fond, mais pas nécessairement sur les arguments pour démontrer ce fond.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par Valerian21 le Ven 6 Oct 2017 - 10:30

Discuter du pour et du contre de quelque chose avant de le créer, c'est comme réfléchir sur le débat de la bombe nucléaire à l'époque de la seconde guerre mondiale.

Comme dit plus haut et pour reprendre shakepeare (comme quoi, les profs de physique ont aussi de la culture littéraire Wink ) :
"Rien n'est bon ou mauvais en soi, seul la pensée le rend tel."

C'est donc aux parents et aux professeurs, lorsque cela intervient dans le cadre de l'établissement d'intervenir, vis-à-vis de cette application.
La question étant, que pouvons-nous faire à part moraliser les enfants?

J'ai connu des élèves qui ont été réprimandés pour quelque chose de similaire, mais qui ont continué le harcèlement via des manières détournées afin de ne pas être pris par l'établissement. Je me suis senti impuissant devant cet enfant subissant du harcèlement, mais ne pouvant rien faire car n'ayant pas de preuve et sachant pertinemment que si je mettais les élèves harceleurs devant le fait accompli, ils agiraient plus souvent envers cette élève car ils penseraient qu'elle les avait "balance".

Des fois, je me dis que cela est sans issue et que plus tard, ces harceleurs feront peut être plus de mal....


Quant au smartphone, j'en ai un. Et sans lui, pas d'internet pour discuter avec vous sur le forum. Ce serait impensable ! woohoo
Et sans musique, je serais en dépression. Donc oui, les smartphones peuvent être aussi positif Smile

_________________
"Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient." piqué à Cincinnata abi
avatar
Valerian21
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par Delia le Ven 6 Oct 2017 - 10:30

Je me suis mal fait comprendre : je voulais signaler que l'on peut toujours détourner la fonction d'un objet. Sauf des armes à feu, armes des lâches par excellence.
Sauf le cas des armes à feu, ça n'a pas été fait pour ça n'est pas un argument valable.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Delia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par VinZT le Ven 6 Oct 2017 - 10:41

@Delia a écrit:
Je me suis mal fait comprendre : je voulais signaler que l'on peut toujours détourner la fonction d'un objet. Sauf des armes à feu, armes des lâches par excellence.

Catherine Deshayes, dite La Voisin a écrit:
Ça c'est vrai ça !
remarquez …:
je confonds peut-être avec la mère Denis

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
avatar
VinZT
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par Laverdure le Ven 6 Oct 2017 - 11:06

@JPhMM a écrit:Je songe qu'il faudrait définir strictement ce que l'on appelle "fonction d'un objet". Mais peu importe, nous sommes d'accord sur le fond, mais pas nécessairement sur les arguments pour démontrer ce fond.

On peut peut-être reprendre une distinction utilisée en sociologie (et vraisemblablement empruntée à Freud mais là-dessus, je ne m'avance pas) entre fonction manifeste (dont les effets objectifs et bénéfiques sont voulus, consciemment, par les agents, les groupes ou la société) et fonction latente (aux conséquences involontaires et inconscientes) même si cela concerne les faits sociaux en général et pas uniquement les objets. La distinction permet d'expliquer, par exemple, la dimension ostentatoire de la consommation : elle a d'abord pour fonction de permettre la satisfaction des besoins (comme se nourrir) et pour fonction latente de symboliser "la puissance pécuniaire, et par là, l'acquisition et le maintien du prestige". C'est aussi le cas du smartphone (et notamment de l'Iphone) : il permet de communiquer autant que d'affirmer un certain statut social.
On doit pouvoir faire l'analogie avec les armes à feu également : elles permettent de se défendre mais également d'attaquer.

_________________
avatar
Laverdure
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par JPhMM le Ven 6 Oct 2017 - 14:22

Très intéressant, merci. Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par Sphinx le Ven 6 Oct 2017 - 15:02

Mais en l'occurrence - arrêtez-moi si je n'ai pas bien compris - il s'agit d'une application dont la seule fonction est d'envoyer de façon anonyme des messages auxquels on ne peut pas répondre ? Y a-t-il une seule application concrète qui ne consiste pas à insulter les gens ? heu La présentation de l'appli elle-même (oui, j'ai googlé) me paraît édifiante : "let your friends be honest with you"...

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par JPhMM le Ven 6 Oct 2017 - 15:07

Je suis d'accord avec cela.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par archeboc le Ven 6 Oct 2017 - 15:15

@Sphinx a écrit:Mais en l'occurrence - arrêtez-moi si je n'ai pas bien compris - il s'agit d'une application dont la seule fonction est d'envoyer de façon anonyme des messages auxquels on ne peut pas répondre ? Y a-t-il une seule application concrète qui ne consiste pas à insulter les gens ? heu La présentation de l'appli elle-même (oui, j'ai googlé) me paraît édifiante : "let your friends be honest with you"...

Lancer une alerte dans une structure fortement hiérarchique.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par Sphinx le Ven 6 Oct 2017 - 15:17

Je ne comprends pas. Une alerte de quoi ?

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par Delia le Ven 6 Oct 2017 - 15:31

A l’origine, ce service a été développé pour l’univers entrepreneurial et devait permettre aux employés de pouvoir expliquer à leur patron ce qui, d'après eux, posait problème dans l’entreprise.

Protégés par le plus parfait anonymat.
Assez utopique : si quelqu'un proteste que le corridor du second n'est jamais balayé, c'est forcément une personne qui travaille au second ! La nature même des remarques indique leur auteur.
Bon. Ce que la technique fait, la  technique peut le défaire : il doit bien se trouver des fondus d'informatique pour crocheter le système et le désactiver !

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Delia
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par laMiss le Ven 6 Oct 2017 - 21:14

Je suis d'accord avec Rabelais.

Il serait temps de se demander quels usages les applis qu'on lance peuvent avoir avant de les lancer, surtout quand on sait quels usages les applis actuelles ont. Ce n'est pas comme si on n'avait aucun recul...
Pour créer une appli où l'on peut poster anonymement des commentaires pour améliorer l'entreprise, sans se douter que cela va dégénérer en harcèlement, faut vraiment pas être futé.
Je crois que les concepteurs ne pouvaient pas ignorer ce risque. Ils ont choisi de le prendre, voilà tout.

_________________
Faut lui laisser sa chance ! Jusque là tout va bien ...

laMiss
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par archeboc le Ven 6 Oct 2017 - 21:53

@Sphinx a écrit:Je ne comprends pas. Une alerte de quoi ?

Dénoncer les abus d'un petit chef au grand patron de la structure ou à un comité d'éthique.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par pseudo-intello le Ven 6 Oct 2017 - 22:18

@laMiss a écrit:Je suis d'accord avec Rabelais.

Il serait temps de se demander quels usages les applis qu'on lance peuvent avoir avant de les lancer, surtout quand on sait quels usages les applis actuelles ont. Ce n'est pas comme si on n'avait aucun recul...
Pour créer une appli où l'on peut poster anonymement des commentaires pour améliorer l'entreprise, sans se douter que cela va dégénérer en harcèlement, faut vraiment pas être futé.
Je crois que les concepteurs ne pouvaient pas ignorer ce risque. Ils ont choisi de le prendre, voilà tout.

L'argument n°1, officiel et bien niais, est utile pour la pub et pour justifier publiquement d'avoir commis une pareille.
L'argument n°2, officieux et inavouable, est donc soigneusement tu, mais est celui qui va faire le chiffre et la rentabilité (et celui que l'investisseur potentiel va capter malgré les non dits ; celui qui va gagner son assentiment).

pseudo-intello
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par Kimberlite le Sam 7 Oct 2017 - 7:21

Ceci dit, à partir du moment où le numéro d'un élève est connu par d'autres, le harcèlement anonyme est possible sans faire appel à cette application. Il y a deux ans plusieurs élèves de la classe dont j'étais pp ont été ainsi harcelés par de très nombreux sms, parfois très troublants (le harceleur en savait beaucoup sur les victimes). Une plainte a été déposée, mais tout était envoyé avec des cartes SIM prépayées, et les gendarmes ne pouvaient pas faire grand chose. Gros climat de suspicion entre élèves, les parents de l'une ayant même pensé connaître la harceleuse, ayant contacté les parents de l'élève soupçonnée... au final, je ne connais pas le fin mot de l'histoire (apparemment la direction aurait fini par savoir qui c'était, et les choses se sont calmées).

K

_________________
Spoiler:
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par Parenthèse le Sam 7 Oct 2017 - 7:31

@Fesseur Pro a écrit:
@pseudo-intello a écrit:
@Rendash a écrit:Heureusement, y'a de l'EMI.

Lapin compris...
Education aux médias et à  l'information.
Une des multiples occupations des collègues d'H/G.

Non, l’EMI c’est un peu (beaucoup) du ressort des profs doc. C’est leur formation.
Tu confonds avec l’Éducation Morale et Civique. (Que normalement tous les profs peuvent prendre en charge, même si ça tombe toujours sur les profs d’histoire - géographie.)
avatar
Parenthèse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par Rendash le Sam 7 Oct 2017 - 8:03

@Parenthèse a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@pseudo-intello a écrit:
@Rendash a écrit:Heureusement, y'a de l'EMI.

Lapin compris...
Education aux médias et à  l'information.
Une des multiples occupations des collègues d'H/G.

Non, l’EMI c’est un peu (beaucoup) du ressort des profs doc. C’est leur formation.
Tu confonds avec l’Éducation Morale et Civique. (Que normalement tous les profs peuvent prendre en charge, même si ça tombe toujours sur les profs d’histoire - géographie.)

Non non, les IPR d'histoire-géo et d'aucuns collègues totalement déchargeay bassinent aussi les professeurs d'histoire-géographie avec ça. C'est censé être transdisciplinaire, tout comme l'EMC, mais ça tombe sur les docs, les professeurs de lettres, et les professeurs d'histoire.
Très accessoirement, Fesseur Pro sait un tout petit peu de quoi il cause, hein Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par Zagara le Sam 7 Oct 2017 - 8:10

@Laverdure a écrit:
@JPhMM a écrit:Je songe qu'il faudrait définir strictement ce que l'on appelle "fonction d'un objet". Mais peu importe, nous sommes d'accord sur le fond, mais pas nécessairement sur les arguments pour démontrer ce fond.

On peut peut-être reprendre une distinction utilisée en sociologie (et vraisemblablement empruntée à Freud mais là-dessus, je ne m'avance pas) entre fonction manifeste (dont les effets objectifs et bénéfiques sont voulus, consciemment, par les agents, les groupes ou la société) et fonction latente (aux conséquences involontaires et inconscientes) même si cela concerne les faits sociaux en général et pas uniquement les objets. La distinction permet d'expliquer, par exemple, la dimension ostentatoire de la consommation : elle a d'abord pour fonction de permettre la satisfaction des besoins (comme se nourrir) et pour fonction latente de symboliser "la puissance pécuniaire, et par là, l'acquisition et le maintien du prestige". C'est aussi le cas du smartphone (et notamment de l'Iphone) : il permet de communiquer autant que d'affirmer un certain statut social.
On doit pouvoir faire l'analogie avec les armes à feu également : elles permettent de se défendre mais également d'attaquer.
Tenir son état et montrer son honneur. Smile
avatar
Zagara
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par Sphinx le Sam 7 Oct 2017 - 8:14

@archeboc a écrit:
@Sphinx a écrit:Je ne comprends pas. Une alerte de quoi ?

Dénoncer les abus d'un petit chef au grand patron de la structure ou à un comité d'éthique.

Très franchement, si j'étais grand patron, je ne prendrais aucunement au sérieux une dénonciation anonyme qui viendrait par ce biais. C'est trop facile de raconter n'importe quoi.

En tout cas l'appli se présente elle-même comme un moyen d'avoir du feedback de ses "amis" et collègues sur soi-même, donc ce n'est pas le but.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par archeboc le Sam 7 Oct 2017 - 8:37

@Sphinx a écrit:
@archeboc a écrit:
@Sphinx a écrit:Je ne comprends pas. Une alerte de quoi ?

Dénoncer les abus d'un petit chef au grand patron de la structure ou à un comité d'éthique.

Très franchement, si j'étais grand patron, je ne prendrais aucunement au sérieux une dénonciation anonyme qui viendrait par ce biais. C'est trop facile de raconter n'importe quoi.

Je ne faisais que répéter ce que j'avais lu plus haut dans le fil.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Harcèlement : Sarahah, le nouveau réseau social qui sévit chez les ados.

Message par pseudo-intello le Sam 7 Oct 2017 - 9:24

KinetteKinette a écrit:Ceci dit, à partir du moment où le numéro d'un élève est connu par d'autres, le harcèlement anonyme est possible sans faire appel à cette application. Il y a deux ans plusieurs élèves de la classe dont j'étais pp ont été ainsi harcelés par de très nombreux sms, parfois très troublants (le harceleur en savait beaucoup sur les victimes). Une plainte a été déposée, mais tout était envoyé avec des cartes SIM prépayées, et les gendarmes ne pouvaient pas faire grand chose. Gros climat de suspicion entre élèves, les parents de l'une ayant même pensé connaître la harceleuse, ayant contacté les parents de l'élève soupçonnée... au final, je ne connais pas le fin mot de l'histoire (apparemment la direction aurait fini par savoir qui c'était, et les choses se sont calmées).

K

Oui, mais pour procéder comme ça, il faut planifier, réfléchir (et payer une carte pré-payée), donc c'est compliqué, tu vois.

UNe appli gratos dont on te fait la pub et qui ne nécessite aucune stratégie, c'est plus simple.

pseudo-intello
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum