Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Sheldon
Niveau 9

Elève EIP : Sauter une classe au collège

par Sheldon le Jeu 16 Nov 2017 - 16:48
Bonjour à tous.

Dans notre collège, un élève diagnostiqué EIP va sauter sa 4ème qu'il commence cette année pour aller en 3ème.
Que pensez-vous de cela ?
Comment cette décision est-elle prise ?
Les professeurs doivent-ils être consultés ? A-t-on besoin de leur avis ? (Ça n'a pas été le cas chez nous).

Pour ce qui concerne ma discipline, la Physique/Chimie, je pense qu'être EIP ne dispense pas d'apprendre des connaissances.
​En supprimant sa 4ème, il supprime tout ce qu'il doit apprendre en Physique/Chimie cette année, à savoir 11 chapitres dont aucun ne sera repris en 3ème.
La 3ème, ce n'est pas la suite, ce n'est pas forcément plus difficile, c'est différent.
​En SVT et dans d'autres disciplines, c'est la probablement la même chose.

​Pour son DNB, qui porte sur tout le cycle 4, il lui manquera finalement la moitié des connaissances.

Pensez-vous qu'il soit possible de rattraper tout ce qui est fait en 4ème durant la 3ème ?
Y a-t-il a un risque que ses résultats soient encore plus faibles (il n'a pas des bonnes moyennes) et qu'il compromette finalement son orientation ?

Merci de vos témoignages.

Bon courage.

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par Jane le Jeu 16 Nov 2017 - 19:33
Mon fils a sauté une classe au collège. La décision a été prise par le seul CDE sur certificat médical (début de phobie scolaire liée à un immense ennui).
Les matières dans lesquelles il a le plus "souffert" ont été la LV1 et le latin. Il a eu son brevet mention TB.
Pour le "rattrapage" de l'année manquante, nous avons géré en fonction de ses besoins; je m'étais procuré les manuels scolaires du niveau sauté et nous y avons pioché allègrement selon les besoins.
Depuis, il a eu son bac (à 16 ans, donc cela ne l'a pas freiné) et il est en L2.

_________________
"Il n'est pas une vérité qui ne porte avec elle son amertume." (A. Camus)
avatar
Sheldon
Niveau 9

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par Sheldon le Jeu 16 Nov 2017 - 19:54
Merci Jane.
Cela confirme que cette décision peut être prise sans aucune consultation des professeurs concernés...


_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi
MC311
Niveau 7

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par MC311 le Jeu 16 Nov 2017 - 20:40
Je pense que la décision doit être prise en fonction de l'élève. Certains EIP sont en échec scolaire, notamment parce-que leurs idées fusent sans être structurées. Si déjà il n'a pas de bonnes moyennes peut être faut-il trouver un autre moyen, que le saut de classe, pour gérer sa précocité.
De plus, je crois que l'avis des professeurs de l'élève devrait être pris en compte dans l'intérêt de l'enfant.
Enfin je confirme que ne pas faire la 4e en physique-chimie c'est prendre des risques pour le brevet, même si la bienveillance règne en maître pendant les corrections.
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par Ajupouet le Jeu 16 Nov 2017 - 20:53
Sans vouloir vous offenser, le brevet, on s’en fiche un peu. Les études ensuite, par contre...
Je connais une demoiselle qui a sauté sa 3eme l’annee passée. Elle est donc en seconde. 1er trimestre? 17.3 de moyenne.
Si on le lui propose à cet ado, il y a une raison.


_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
MC311
Niveau 7

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par MC311 le Jeu 16 Nov 2017 - 21:09
Je suis d'accord : le brevet on s'en fiche un peu, surtout si on considère les conditions dans lesquelles on l'attribue.
Je pensais plus au sentiment de l'élève qui réaliserait qu'il n'a pas les mêmes chances, face à l'examen, que les autres. Souvent les EIP sont hypersensibles. C'est pour ça que je précisais que la décision devait être prise en fonction de l'élève.
Par contre, j'ai des doutes sur "Si on lui propose, il y a une raison". J'ai déjà vu des parents, sans doute animés des meilleures intentions du monde, insister pour que leur enfant bénéficie d'une situation exceptionnelle. J'ai aussi pu constater que beaucoup de personnels de l'EN (profs, CDE ...) connaissent mal le cas des EIP. L'ennui que ressentent ces élèves dans notre système éducatif peut venir du fait qu'ils ne réagissent pas comme un élève lamda dans la manière d'appréhender, puis d'assimiler, les notions rencontrées. Les EIP ne sont pas forcément plus intelligents que les autres, ils réfléchissent différemment. Donc je crois que le saut de classe n'est pas une solution forcément adaptée. L'épanouissement peut passer par la musique, le sport, les échecs (le jeu !) ...
J'espère que la décision prise pour l'élève de passer directement en 3e a été bien pesée, malgré le fait que ses professeurs n'aient pas été consultés.
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par Jane le Ven 17 Nov 2017 - 7:01
dl80 a écrit:Je suis d'accord : le brevet on s'en fiche un peu, surtout si on considère les conditions dans lesquelles on l'attribue.
Je pensais plus au sentiment de l'élève qui réaliserait qu'il n'a pas les mêmes chances, face à l'examen, que les autres. Souvent les EIP sont hypersensibles. C'est pour ça que je précisais que la décision devait être prise en fonction de l'élève.
Par contre, j'ai des doutes sur "Si on lui propose, il y a une raison". J'ai déjà vu des parents, sans doute animés des meilleures intentions du monde, insister pour que leur enfant bénéficie d'une situation exceptionnelle. J'ai aussi pu constater que beaucoup de personnels de l'EN (profs, CDE ...) connaissent mal le cas des EIP. L'ennui que ressentent ces élèves dans notre système éducatif peut venir du fait qu'ils ne réagissent pas comme un élève lamda dans la manière d'appréhender, puis d'assimiler, les notions rencontrées. Les EIP ne sont pas forcément plus intelligents que les autres, ils réfléchissent différemment. Donc je crois que le saut de classe n'est pas une solution forcément adaptée. L'épanouissement peut passer par la musique, le sport, les échecs (le jeu !) ...
J'espère que la décision prise pour l'élève de passer directement en 3e a été bien pesée, malgré le fait que ses professeurs n'aient pas été consultés.

Je suis d'accord; j'irai même jusqu'à dire que je trouve scandaleux que le seul "soin" proposé aux EIP par l'EdNat soit le saut de classe. Je trouve scandaleux, alors qu'on nous bassine avec les dys (à juste titre quand il s'agit de "vraies dys", mais c'est un autre débat), qu'on ignore superbement la situation, ô combien compliquée des EIP et qu'on se contente (excusez du peu) de "faire des économies" sur leur dos (économie de formation des enseignants, économies de scolarité pour eux).
D'autre part, je suis d'accord aussi sur le fait que nombre de parents, assurés d'avoir engendré un génie, tentent de prendre et donc, d'influencer) des décisions de saut de classe.
Un saut de classe n'est jamais anodin; chacun des sauts de classe de mon fiston a généré nombre de nuits blanches. Son père et moi sommes partis de l'idée que l'école était une souffrance et que plus vite il sortirait du système, plus tôt il pourrait se pencher sur ce qui l'intéresse pour suivre des études supérieures dans un système moins contraignant (et il est heureux à la fac).

_________________
"Il n'est pas une vérité qui ne porte avec elle son amertume." (A. Camus)
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par pseudo-intello le Ven 17 Nov 2017 - 8:21
dl80 a écrit:J'ai aussi pu constater que beaucoup de personnels de l'EN (profs, CDE ...) connaissent mal le cas des EIP.

C'est tellement vrai que je n'avais jamais entendu ce sigle et que j’ignore sa signification.
avatar
MelanieSLB
Doyen

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par MelanieSLB le Ven 17 Nov 2017 - 9:13
Enfant intellectuellement précoce (je crois; anciennement enfant précoce/surdoué, tu trouveras d'autres noms et d'autres sigles, qui, selon ceux qui les emploient, ne recouvrent pas tout à fait les mêmes choses).

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
avatar
Sheldon
Niveau 9

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par Sheldon le Ven 17 Nov 2017 - 16:22
Merci pour vos réponses.
Je reste sceptique sur les EIP.
Ce ne sont pas forcément des précoces, ni des surdoués.
Juste des enfants qui réussissent le test pour être identifiés EIP.
C'est un peu comme le QI il me semble. Les tests sont proches.
Avoir un fort QI ne rend pas intelligent. Cela montre juste que vous savez répondre à un test de QI.

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi
avatar
Korémuse
Niveau 7

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par Korémuse le Ven 17 Nov 2017 - 17:45
bigbang a écrit:Merci pour vos réponses.
Je reste sceptique sur les EIP.
Ce ne sont pas forcément des précoces, ni des surdoués.
Juste des enfants qui réussissent le test pour être identifiés EIP.
C'est un peu comme le QI il me semble. Les tests sont proches.
Avoir un fort QI ne rend pas intelligent. Cela montre juste que vous savez répondre à un test de QI.

Précocité, EIP, douance, zèbre ...
C'est un peu plus compliqué que cela. Les personnes qui font le plus de mal (involontairement) à un enfant EIP sont celles qui sont dans le déni (par méconnaissance souvent ) Cette dernière remarque n'est pas à l'intention de bigbang, c'est juste que la situation n'est pas toujours facile à vivre.

http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2009/07/11/pourquoi-le-nom-de-zebre/
Fatras
Niveau 6

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par Fatras le Ven 17 Nov 2017 - 18:18
Bonjour,
J'ai deux histoires véridiques de saut de classes, je vous les soumets :

Première histoire : un élève de 6eme, très fort en sciences, très moyen dans le reste allait pleurer tous les jours à l'infirmerie. Après un test de QI, le principal décide de l'envoyer en 4eme après sa 6eme. Opposition farouche de la plupart des enseignants (à part la prof de maths et PC). En 4eme, les notes restent les mêmes (excellentes en sciences, moyennes dans le reste, au grand étonnement des profs concernés qui avait prédit sa chute). Mais l'enfant a eu un peu à faire pour tout rattraper, cela lui a fait du bien d'avoir un challenge. Il est revenu me voir après sa prépa (j'étais son prof de 4eme/3eme en maths) , il venait d'entrer dans une très grande école d'ingé  et me dit que son saut de classe l'a sauvé. Il était venu pour remercier tous les profs qui avaient crus en lui (il y en avait très peu).

Seconde histoire : deux ans plus tard, dans le même collège, une élève excellente en tout s'ennuyant en 6eme, après un test de QI saute la 5eme. En 4eme elle reste excellente en tout...mais en décroche en fin de 4eme : elle n'a pas d'amis dans la classe, ses amis des classes précédentes lui manquent...Elle était ou devient plus fragile et devient anorexique, arrête le college, puis le reprend, puis l'arrête etc. Je ne sais pas ce qu'elle est devenue, mais je ne suis pas sur qu'elle sait eu son bac.

Ce qui m'a marqué dans ces deux histoires que j'ai vécu de près, c'est l'opposition farouche dans le premier cas et l'erreur dans le second cas.
Dans le premier cas de nombreux collègues  nous ont dit que l'élève ne pourrait pas réussir, que c'était impossible...Les profs était scandalisés.. Car ils n'imaginaient probablement pas les possibilités d'un élève comme lui.
Dans le second cas,  je suis persuadé que le saut de classe a aggravé les problèmes de cette élève..

Cela pourra peut-être aider votre reflexion
avatar
bruno09
Niveau 10

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par bruno09 le Sam 18 Nov 2017 - 0:42
Une de mes filles a sauté la troisième et fait une demi seconde. Elle a eu son BAC avec mention et est actuellement en prépa. Ça n'a jamais été simple ni évident. Les sauts de classe, c'est comme les redoublements. Il y en a es réussis et des ratés.

_________________
 Pour les Italophiles et les Italolâtres: http://www.viaggio-italia.fr
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par JPhMM le Sam 18 Nov 2017 - 0:53
bigbang a écrit:Merci pour vos réponses.
Je reste sceptique sur les EIP.
Ce ne sont pas forcément des précoces, ni des surdoués.
Juste des enfants qui réussissent le test pour être identifiés EIP.
C'est un peu comme le QI il me semble. Les tests sont proches.
Avoir un fort QI ne rend pas intelligent. Cela montre juste que vous savez répondre à un test de QI.
Je suis convaincu que beaucoup d'élèves, voire une majorité, pourraient suivre les cours d'une classe supérieure. La réussite ou l'échec de tels sauts se situe ailleurs.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
celitian
Érudit

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par celitian le Sam 18 Nov 2017 - 8:51
@Fatras a écrit:Bonjour,
J'ai deux histoires véridiques de saut de classes, je vous les soumets :

Première histoire : un élève de 6eme, très fort en sciences, très moyen dans le reste allait pleurer tous les jours à l'infirmerie. Après un test de QI, le principal décide de l'envoyer en 4eme après sa 6eme. Opposition farouche de la plupart des enseignants (à part la prof de maths et PC). En 4eme, les notes restent les mêmes (excellentes en sciences, moyennes dans le reste, au grand étonnement des profs concernés qui avait prédit sa chute). Mais l'enfant a eu un peu à faire pour tout rattraper, cela lui a fait du bien d'avoir un challenge. Il est revenu me voir après sa prépa (j'étais son prof de 4eme/3eme en maths) , il venait d'entrer dans une très grande école d'ingé  et me dit que son saut de classe l'a sauvé. Il était venu pour remercier tous les profs qui avaient crus en lui (il y en avait très peu).

Seconde histoire : deux ans plus tard, dans le même collège, une élève excellente en tout s'ennuyant en 6eme, après un test de QI saute la 5eme. En 4eme elle reste excellente en tout...mais en décroche en fin de 4eme : elle n'a pas d'amis dans la classe, ses amis des classes précédentes lui manquent...Elle était ou devient plus fragile et devient anorexique, arrête le college, puis le reprend, puis l'arrête etc. Je ne sais pas ce qu'elle est devenue, mais je ne suis pas sur qu'elle sait eu son bac.

Ce qui m'a marqué dans ces deux histoires que j'ai vécu de près, c'est l'opposition farouche dans le premier cas et l'erreur dans le second cas.
Dans le premier cas de nombreux collègues  nous ont dit que l'élève ne pourrait pas réussir, que c'était impossible...Les profs était scandalisés.. Car ils n'imaginaient probablement pas les possibilités d'un élève comme lui.
Dans le second cas,  je suis persuadé que le saut de classe a aggravé les problèmes de cette élève..

Cela pourra peut-être aider votre reflexion
D'où l'intérêt de faire des tests complets avec un bon psychologue qui fera une évaluation notamment de l'évolution affective, élément essentiel pour la réussite d'un saut de classe.
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par Chocolat le Sam 18 Nov 2017 - 9:20
Le saut de classe est un aveu d'échec du système éducatif face aux difficultés de prise en charge des EIP à profil hétérogène (ou complexe).
Les EIP à profil homogène (ou laminaire) se prennent généralement en charge seuls et s'adaptent à l'environnement proposé ou imposé.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
Mathoune
Niveau 5

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par Mathoune le Sam 18 Nov 2017 - 14:46
Il existe des enfants dont les résultats scolaires sont mauvais parce qu'ils s'ennuient, et dont les résultats montent instantanément quand on les confronte à plus difficile (j'en ai un à la maison ! Heureusement la maîtresse a su le voir et organiser un "glissement" en cours d'année).
Pour ce qui est du brevet, ce n'est pas un but en soi, donc s'il n'a pas vu certains chapitres, spécifiquement pour le brevet, ca ne me paraît pas bien grave. S'il est EIP et qu'un saut de classe est préconisé, c'est que ses parents et le psychologue pensent qu'il peut aisément rattraper quand ce sera nécessaire, d'autant qu'en général les enfants EIP  sont curieux de tout, donc cela devrait se faire naturellement.
La décision est vraiment à prendre en pensant à l'enfant et seulement à lui ; l'avis des profs est moins important que de savoir si le saut peut lui redonner goût à l'école / au collège.
De plus, des deux histoires de Fatras, on peut retenir que finalement la différence n'était pas prévisible sur le simple avis des profs. J'espère que la jeune fille anorexique et déscolarisée a pu reprendre des études, mais le souci n'était pas lié au niveau des enseignements proposés, et c'est effectivement avec un psychologue ou un service psychiatrique que le problème a dû être traité (j'espère).
Contenu sponsorisé

Re: Elève EIP : Sauter une classe au collège

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum