Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User28419
Niveau 8

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par User28419 le Ven 29 Déc 2017 - 21:50
Merci !
avatar
Tem-to
Vénérable

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par Tem-to le Ven 29 Déc 2017 - 22:29
@RogerMartin a écrit:Tant qu'il nous reste des vieux pervers... Rolling Eyes
Désolé, mais en l'occurrence, ce n'était pas le vieux qui avait de fausses idées.
Mais tu peux continuer à ne pas le comprendre puisque cela te fait plaisir.

_________________
Il nous faut donner des gages de vanité : la société n'accepte pas qu'on en soit dénué.
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par NLM76 le Ven 29 Déc 2017 - 22:50
@Elyas a écrit:
@79 airlines a écrit:
@Elyas a écrit:Pourquoi un jeune ?

Les équipes web sont généralement constituées de jeunes rédacteurs.
Et un ancien n'aurait pas commis la faute, pas au Figaro.
L'article n'étant pas signé, difficile à vérifier.

Lisant le Figaro depuis vingt ans, cette remarque me fait sourire.

Moi qui le lis depuis quarante ans, elle me fait moins sourire...

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
User17706
Enchanteur

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par User17706 le Ven 29 Déc 2017 - 22:55
Moi, ça va faire bientôt 40 ans que je ne le lis pas, et honnêtement je trouve ma méthode excellente pour les nerfs. Razz Razz

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
archeboc
Esprit éclairé

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par archeboc le Ven 29 Déc 2017 - 23:33
@Proton a écrit:Mon astuce : mettre à la première personne du pluriel.

Avec la proximité phonétique, ions/ons et iez/ez, les deux premières personnes du pluriel ne sont pas les mieux placées. Mieux vaut prendre les troisièmes personnes du singulier et du pluriel.

@Tem-to a écrit:
@RogerMartin a écrit:Tant qu'il nous reste des vieux pervers... Rolling Eyes
Désolé, mais en l'occurrence, ce n'était pas le vieux qui avait de fausses idées.
Mais tu peux continuer à ne pas le comprendre puisque cela te fait plaisir.

Je ne sais pas si Tem-to s'est senti traité de vieux pervers, mais dans le post initial, il s'agissait de d'Ormesson. Ou de d'Ormessions ?

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Babarette
Grand sage

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par Babarette le Sam 30 Déc 2017 - 2:52
@ernya a écrit:Hélas, archeboc, je pense que de nos jours tout le monde comprend la phrase sans se poser de question de grammaire. Qui parle de "baiser" aujourd'hui pour désigner des bises ?

Oui, tout le monde la comprend, mais elle n'en est pas moins fautive. Ca m'agace bien, tout le monde comprend et tout le monde s'en fout. "Ouais, c'est bon, tu m'comprend".

@nlm76 a écrit:
@Elyas a écrit:
@79 airlines a écrit:
@Elyas a écrit:Pourquoi un jeune ?

Les équipes web sont généralement constituées de jeunes rédacteurs.
Et un ancien n'aurait pas commis la faute, pas au Figaro.
L'article n'étant pas signé, difficile à vérifier.

Lisant le Figaro depuis vingt ans, cette remarque me fait sourire.

Moi qui le lis depuis quarante ans, elle me fait moins sourire...

Fichtre, tu as commencé tôt !

PauvreYorick a écrit:Moi, ça va faire bientôt 40 ans que je ne le lis pas, et honnêtement je trouve ma méthode excellente pour les nerfs. Razz Razz

J'approuve, même si ça fait seulement 25 ans pour moi. Surtout que si on le lit pas et qu'à fortiori, on ne le lit pas sur internet, on ne lit pas non plus les commentaires.
On pourrait réinventer la corrida comme ça: on prend une personne douées de raison, on la met dans une arène en face de quelqu'un qui lit le Figaro à voix haute et...
Spoiler:
Je dis cela parce que j'apprécie quand c'est le torero qui perd
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par Verdurette le Sam 30 Déc 2017 - 7:08
THOMAS DIAFOIRUS
Monsieur, je viens saluer, reconnaître, chérir et révérer en vous un second père, mais un second père auquel j'ose dire que je me trouve plus redevable qu'au premier. Le premier m'a engendré; mais vous m'avez choisi. Il m'a reçu par nécessité; mais vous m'avez accepté par grâce. Ce que je tiens de lui est un ouvrage de son corps; mais ce que je tiens de vous est un ouvrage de votre volonté; et, d'autant plus que les facultés spirituelles sont au-dessus des corporelles, d'autant plus je vous dois, et d'autant plus je tiens précieuse cette future filiation, dont je viens aujourd'hui vous rendre, par avance, les très humbles et très respectueux hommages.

TOINETTE
Vivent les collèges d'où l'on sort si habile homme!

THOMAS DIAFOIRUS
Cela a-t-il bien été, mon père?

MONSIEUR DIAFOIRUS
Optime.

ARGAN, à Angélique.
Allons, saluez monsieur.

THOMAS DIAFOIRUS
Baiserai-je?

MONSIEUR DIAFOIRUS
Oui, oui.

THOMAS DIAFOIRUS, à Angélique.
Madame, c'est avec justice que le ciel vous a concédé le nom de belle-mère, puisque l'on...

ARGAN
Ce n'est pas ma femme, c'est ma fille à qui vous parlez.

Very Happy

J'assume l'anachronisme.
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par Aliceinwonderland le Sam 30 Déc 2017 - 9:16
En fait dans la citation il y aurait une faute d'orthographe à cause d'un journaliste et il s'agirait de baisers au pluriel donc le substantif?
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par DesolationRow le Sam 30 Déc 2017 - 9:43
J'aurais misé une chemise à carreaux que le texte était :
"Baiserai-je, mon père ? - Baisez, Thomas !"

Razz
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par Ma'am le Sam 30 Déc 2017 - 12:15
@Bouboule a écrit:
@Ma'am a écrit:Au fait, on va les trouver où tous ces secrétaires capables de corriger les fautes des cadres supérieurs ? Ils sont bons en orthographe les gamins qui entrent en BTS secrétariat ?

On est embauchée à la sortie d'un BTS secrétariat ?

Bonne question, il faut quel diplôme pour être embauché comme secrétaire, de nos jours ?

@Olympias a écrit: Vous êtes trop décalés, on dit BTS Assistant manager maintenant !!!

Ah flûte, je me doutais bien qu'il y avait un truc dans le genre ! Laughing Je suis définitivement has been !
artaxerxes
Niveau 7

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par artaxerxes le Sam 30 Déc 2017 - 18:01
Comme Aliceinwonderland, j'aimerais qu'archeboc nous explique ce qu'il en est au juste de la citation de J. d'Ormesson ; plusieurs hypothèses sont plausibles, et j'aimerais avoir des éléments de compréhension.

_________________
L'homme crie où son fer le ronge
Et sa plaie engendre un soleil
Plus beau que les anciens mensonges.
avatar
Babarette
Grand sage

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par Babarette le Dim 31 Déc 2017 - 0:30
@DesolationRow a écrit:J'aurais misé une chemise à carreaux que le texte était :
"Baiserai-je, mon père ? - Baisez, Thomas !"

Razz

Dans mes souvenirs, c'était cela.
archeboc
Esprit éclairé

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par archeboc le Dim 31 Déc 2017 - 1:10

@artaxerxes a écrit: Comme Aliceinwonderland, j'aimerais qu'archeboc nous explique ce qu'il en est au juste de la citation de J. d'Ormesson ; plusieurs hypothèses sont plausibles, et j'aimerais avoir des éléments de compréhension.

"J'ai aimé les femmes, et les baiser". Je l'ai comprise comme une anacoluthe : "baiser", verbe, et "les" pronom personnel COD, dont l'antécédant est "femmes". Une petite goujaterie déguisée en figure de style.

C'est une citation de mémoire. Si je passe chez mon libraire demain, je vérifierai.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


artaxerxes
Niveau 7

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par artaxerxes le Dim 31 Déc 2017 - 8:08
Merci. C'est aussi ce que je pensais, mais je n'osais le croire !

_________________
L'homme crie où son fer le ronge
Et sa plaie engendre un soleil
Plus beau que les anciens mensonges.
avatar
ernya
Niveau 8

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par ernya le Dim 31 Déc 2017 - 11:10
J'aime beaucoup cette phrase, en tout cas. On peut l'entendre de façon plus ou moins chaste, joli jeu sur le sémantisme de "baiser".
avatar
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par Aliceinwonderland le Dim 31 Déc 2017 - 16:40
Donc orthographe et analyse logique sont sauves, et on apprend que d'Ormesson était un queutard du moins dans sa jeunesse! (et mes neurones ne fonctionnent pas si mal pendant les vacances)
avatar
Ryuzaki
Niveau 7

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par Ryuzaki le Lun 1 Jan 2018 - 10:57
@Babarette a écrit:
@DesolationRow a écrit:J'aurais misé une chemise à carreaux que le texte était :
"Baiserai-je, mon père ? - Baisez, Thomas !"

Razz

Dans mes souvenirs, c'était cela.
Le "baisez, Thomas" est une réplique traditionnellement ajoutée par les acteurs, mais qui ne figure pas dans le texte original. De même, il est (était ?) d'usage que plus tard, l'acteur ajoute "rebaiserais-je ?", autre réplique ajoutée.
Contenu sponsorisé

Re: "Profs fâchés avec l'orthographe : « Le plus important, c'est la pédagogie »" (Francette Popineau)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum