Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Aphrodissia
Grand sage

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Aphrodissia le Mar 21 Aoû 2018 - 13:16
Mais on ne lit pas que des livres pour le défi.
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Jenny le Mar 21 Aoû 2018 - 13:21
@Aphrodissia a écrit:Mais on ne lit pas que des livres pour le défi.

C'est ce que je voulais dire, j'ai lu autre chose en juillet, tant pis si à la fin de l'année, je n'ai pas terminé le défi.
Ca me pousse à lire plus qu'autre chose. Là, j'explore la bibliothèque à la recherche de livres qui peuvent correspondre à un défi. Ca permet de lire des livres achetés il y'a un moment et toujours pas lus ou des livres récupérés par ci par là.
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Sphinx le Mar 21 Aoû 2018 - 13:31
Eh bien, l'intégrale reste dans ma bibliothèque, et je ne dis pas que je ne lirai pas la suite, mais j'ai aussi plein d'autres trucs à découvrir là tout de suite (d'ailleurs, je dois prendre un avion cette après-midi, et les volumes Bouquins sont trop fragiles pour les fourrer dans mon sac à dos, donc ça aurait de toutes façons dû attendre que je revienne). D'habitude, moi aussi je finis les intégrales quand je les ai commencées, mais là aucun des romans restants ne rentrait dans les défis qui me restent, et je suis très en retard Razz Je me dis d'ailleurs que c'est un réflexe un peu bête de me sentir compulsivement obligée à "finir le livre" alors que si je les avais achetés en plusieurs volumes de poche ça ne m'aurait pas dérangée d'en lire un maintenant et les autres plus tard...

Personne ne m'oblige à ne lire que pour le défi et personne ne m'oblige à le terminer. Seulement je me suis inscrite parce que que ça fait dix ans que je ne lis plus - bien sûr, ce n'est pas vrai : mais pendant des années, après avoir passé des heures à lire des livres que d'autres avaient choisi pour moi (les listes de lecture kilométriques pour la prépa ou l'agreg), ou que j'étais obligée de lire par la force des choses (des tas et des tas de bouquins très techniques et très universitaires pour mon master et ma thèse), après avoir ces dernières années passé mes journées à corriger des copies et préparer des cours jusqu'à pas d'heure (et quand je lisais, c'étaient les livres que je voulais faire étudier en classe), voire parfois double punition (thèse et collège en parallèle pendant trois ans), eh bien quand finalement je prenais un bouquin par moi-même, c'était un truc pour me vider la tête, un policier ou de la fantasy, jamais de classiques, jamais de littérature contemporaine qui ne soit pas purement un truc d'évasion. Et là, j'en ai eu marre. Le défi, pour moi, c'est un moyen de me remettre à lire pour de vrai, à remettre le nez dans ma bibliothèque. Alors je le suis, point, même si je ne dois pas le finir. Oui, j'ai lu quelques policiers en plus, mais ma culture a fait un grand bond en avant cette année, alors je suis contente de moi, même si à la fin je n'ai pas lu les oeuvres complètes de Rudyard Kipling.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Jenny
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Jenny le Mar 21 Aoû 2018 - 14:28
@Sphinx a écrit: Je me dis d'ailleurs que c'est un réflexe un peu bête de me sentir compulsivement obligée à "finir le livre" alors que si je les avais achetés en plusieurs volumes de poche ça ne m'aurait pas dérangée d'en lire un maintenant et les autres plus tard...

C'est rigolo, je fais l'inverse. J'ai tendance à les "économiser". J'en lis un de temps en temps. Je n'ai pas envie de finir Zweig tout de suite par exemple. Razz
avatar
nicole 86
Niveau 8

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par nicole 86 le Mar 21 Aoû 2018 - 15:15
@Jenny a écrit:
@Sphinx a écrit: Je me dis d'ailleurs que c'est un réflexe un peu bête de me sentir compulsivement obligée à "finir le livre" alors que si je les avais achetés en plusieurs volumes de poche ça ne m'aurait pas dérangée d'en lire un maintenant et les autres plus tard...

C'est rigolo, je fais l'inverse. J'ai tendance à les "économiser". J'en lis un de temps en temps. Je n'ai pas envie de finir Zweig tout de suite par exemple. Razz

Merci pour ce partage sur nos différentes approches de la lecture plaisir.
En ce qui me concerne je n'ai jamais été contrainte de lire puisque j'ai été interdite d'études littéraires et j'ai toujours été la seule à lire dans mon entourage.
L'hésitation par rapport au défi c'est aussi parce que j'ai envie de lire plusieurs très gros pavés classsiques dans les prochains mois, lecture que je remets d'année en année du fait des tentations auxquelles je succombe Very Happy
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Jenny le Mar 21 Aoû 2018 - 15:21
Sinon, j'ai aussi arrêté de lire pour le plaisir en préparant les concours et le défi me motive à reprendre la lecture beaucoup plus régulièrement.
Il y'a aussi le fil "Mes dernières lectures" si tu veux partager des lectures sans faire le défi.
avatar
nicole 86
Niveau 8

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par nicole 86 le Mar 21 Aoû 2018 - 15:28
@Jenny a écrit:Sinon, j'ai aussi arrêté de lire pour le plaisir en préparant les concours et le défi me motive à reprendre la lecture beaucoup plus régulièrement.
Il y'a aussi le fil "Mes dernières lectures" si tu veux partager des lectures sans faire le défi.

J'ai déjà participé et bientôt je vais partager mon dernier très gros coup de cœur, un livre de Daniel Mendelsohn.
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Amaliah le Mar 21 Aoû 2018 - 19:48
S'agit-il des Disparus? J'attends mon tour à la médiathèque.
avatar
nicole 86
Niveau 8

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par nicole 86 le Mar 21 Aoû 2018 - 20:03
@Amaliah a écrit:S'agit-il des Disparus? J'attends mon tour à la médiathèque.

Non, c'est Une Odyssée  Un père, un fils, une épopée
J'avais entendu une interview sur France Culture et gardé la référence en tête.
Par contre je ne recommande pas vraiment L'Etreinte qui est son premier livre publié en anglais mais je pense lire Disparus quand il sera disponible à la médiathèque.
avatar
Babarette
Doyen

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Babarette le Mar 21 Aoû 2018 - 21:35
Je suis un peu comme toi Sphinx, je lisais très peu pour moi jusqu'en M1. En M2, lire par pur plaisir m'était indispensable !
Le défi m'amuse surtout. J'aime bien chercher des livres qui correspondent, j'aime l'idée de me donner des coups de pied aux fesses pour lire plus. Je fais deux défis en même temps en ce moment, j'espère finir (mon rythme s'est un peu ralenti), et ma priorité est de lire tout ce que j'ai emprunté à la bibliothèque (juste une vingtaine de documents...).

En ce moment, défi "un livre d'un auteur mort au XXIe siècle" : La Vie de Mahomet, de Charb. Je n'ai pas encore fini. C'est très intéressant car je ne connais pas la "vie" de Mahomet et c'est vraiment sa vie telle qu'elle est racontée dans les textes religieux, tout est référencé par des notes de fin d'ouvrage. Ce n'est pas du tout une caricature, c'est un récit à qui aucun croyant n'aurait grand chose à reprocher... Sauf qu'on représente le Prophète. Ah oui mais... en vérité, aucun texte ne l'interdit !
A lire pour s'informer, vraiment.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Amaliah le Mer 22 Aoû 2018 - 11:27
@nicole 86 a écrit:
@Amaliah a écrit:S'agit-il des Disparus? J'attends mon tour à la médiathèque.

Non, c'est Une Odyssée  Un père, un fils, une épopée
J'avais entendu une interview sur France Culture et gardé la référence en tête.
Par contre je ne recommande pas vraiment L'Etreinte qui est son premier livre publié en anglais mais je pense lire Disparus quand il sera disponible à la médiathèque.

Merci pour le titre, je le note.
avatar
Aphrodissia
Grand sage

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Aphrodissia le Ven 24 Aoû 2018 - 3:47
@Sphinx a écrit:26. Un livre à propos de la prostitution qui ne soit pas de Virginie Despentes. Pierre Loti, Madame Chrysanthème. En 1885, Loti voyage au Japon comme officier de marine et rencontre Madame Chrysanthème. Je croyais que ce serait une histoire de geisha, mais pas du tout : à cette époque, les parents japonais donnent leurs filles en "mariage temporaire" (les prostituent en location, quoi) aux officiers français. Il n'est nullement question de rapports sexuels, surtout que certaines de ces filles sont très jeunes (13 ans), mais on se doute bien que... Vous vous êtes toujours interrogés sur le salaud qui abandonne Madame Butterfly dans l'opéra de Puccini ? C'est Pierre Loti. Débarqué au Japon avec la vision étriquée et les gros sabots de celui qui croit avoir tout vu et tout compris, il parle avec pédanterie d'un Japon auquel il ne comprend rien, massacre les quelques mots japonais qu'il a retenus, traite par le mépris les habitants qu'il compare à des singes et croit incapables de sérieux, moque le shintoïsme et toutes les traditions qu'il croise, et surtout, traite comme un objet cette Chrysanthème qu'il a prise par caprice, qui l'ennuie, et qui ne sera jamais considérée comme une femme, ou comme un être humain doué d'émotions. Le livre est au demeurant très bien écrit et il y a des descriptions très poétiques. J'ai trouvé le personnage révoltant et le livre horrible et fascinant. On a beau se dire que la société d'il y a un siècle et demi est évidemment moins tolérante à l'égard de l'étranger que la nôtre, je trouve que Loti porte le mépris et l'arrogance à des sommets rarement atteints.

Ça y est, je l'ai terminé et j'ai rempli mon vingt-quatrième défi : c'est agréable à lire. Je te trouve dure avec lui: il me semble qu'il a voulu montrer le pittoresque avant toute chose. Evidemment, un pittoresque décrit au début du XXe et empreint de la suffisance du colon européen. Et sans doute a-t-il aussi voulu faire la satire d'un milieu.
Tout de même, tous les clichés du Japon sont là.


Dernière édition par Aphrodissia le Sam 25 Aoû 2018 - 3:32, édité 1 fois (Raison : 24 défis relevés et non 4!)
avatar
Frisouille
Enchanteur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Frisouille le Ven 24 Aoû 2018 - 9:31
Défi 18, Laomer, de Pierre-Marie Beaude (littérature jeunesse,  par un auteur qui a beaucoup adapté les romans du Graal en édition scolaire)
Roman qui se veut une suite des aventures de Lancelot, où Calogrenant et Morgane partent à sa recherche à travers toute l'Europe après avoir découvert qu'il avait refait sa vie sous une autre identité.
Sur le papier, le sujet pouvait fonctionner, mais je n'y ai retrouvé ni merveilleux, ni souffle épique ou mystique que l'on peut rencontrer dans les romans arthuriens. Bref je ne sais même pas si je le recommanderais à des collégiens. Neutral


Dernière édition par Frisouille le Ven 24 Aoû 2018 - 14:48, édité 1 fois
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Sphinx le Ven 24 Aoû 2018 - 10:46
@Aphrodissia a écrit:
Ça y est, je l'ai terminé et j'ai rempli mon quatrième défi : c'est agréable à lire. Je te trouve dure avec lui: il me semble qu'il a voulu montrer le pittoresque avant toute chose. Evidemment, un pittoresque décrit au début du XXe et empreint de la suffisance du colon européen. Et sans doute a-t-il aussi voulu faire la satire d'un milieu.
Tout de même, tous les clichés du Japon sont là.

Je l'ai trouvé plus suffisant que la moyenne, même pour l'époque ! Surtout vis-à-vis de Chrysanthème. On dirait que parce qu'elle n'est pas européenne, ni de cet Istanbul qui a l'air de continuer à le fasciner (je n'ai pas lu Aziyadé), elle n'a pas le droit de ressentir quoi que ce soit, de lui inspirer quoi que ce soit ou d'avoir un quelconque intérêt. C'est un bibelot qu'il regrette d'avoir acheté. Il est capable de s'intéresser à la Turquie mais quand il parle du Japon, il suinte le mépris : il n'aime pas ce pittoresque-là. Je n'ai pas lu beaucoup d'autres auteurs voyageurs de la même époque mais à vingt ans près, je n'ai pas du tout les mêmes impressions en lisant Joseph Conrad par exemple. Enfin ce n'est que mon avis Smile

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Tem-to
Vénérable

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Tem-to le Ven 24 Aoû 2018 - 13:21
@Frisouille a écrit:Défi 44 (livre publié à titre posthume): Suite française, d'Irène Nemirowsky

Je n'avais aucune idée des conséquences matérielles très concrètes de l'exode après la débâcle de l'armée française en 1940, la première partie du roman décrit la fuite de plusieurs familles devant l'arrivée des soldats allemands. La pluralité des situations m'a captivée. Ensuite le roman suit ces différents personnages durant le retour à la vie "normale" sous l'Occupation, on devine parfois les prémisses de la Collaboration, ailleurs encore quelques allusions à l'antisémitisme bon ton qui régnait à l'époque mais l'auteur a été arrêtée et déportée en 1942, le roman s'achève donc en juillet '41, sur le récit de la coexistence dans un petit village français de la population française et d'un régiment allemand. J'aurais aimé retrouver quelques uns des personnages de la 1ère partie dans celle-ci mais j'imagine que l'auteur prévoyait de boucler sa narration dans les deux dernières parties du roman (on en a des indices), celles justement qu'elle n'a pas pu écrire. J'ai beaucoup aimé.

@Jenny a écrit:Frisouille, j’avais beaucoup aimé aussi.

Pareil.

Pour aller plus loin, des ouvrages qui ont valeur de document, surtout le premier :
- La Vie d'Irène Nemirovsky d'Olivier Philipponnat et Patrick Lienhardt (Poche).
- La Question Nemirovsky de Susan Suleiman, éd. Albin Michel.

Son père est un self made man parti de rien qui a fait fortune sous le Tsar et n'a de rapport que très lointains avec sa judaïté. Obligé de fuir la Russie à la révolution bolchevique, il emmène femme (avec qui il ne s'entend pas, lui préférant l'argent) fille (Irène est née à Kiev en 1903) et gouvernante en France via la Finlande dans des conditions rocambolesques. La famille francophile arrive malgré tout toujours aussi riche en France en 1919 et s'installe à Paris. On assiste alors tout au long des années 20 à la vie fêtarde d'adolescente, d'étudiante et de jeune adulte d'Irène qui déteste sa très volage mère, à la mise en place d'une vie privée stable avec mariage et naissance de deux petites filles. C'est à ce moment qu'elle fait une entrée fracassante avec le féroce roman David Goldstein (Grasset 1929-1930) dans les milieux littéraires, journalistiques et un peu cinématographiques français. Ces œuvres postérieures auront moins de succès avant que vienne, petit à petit, dictée par le cours de l'Histoire, sa progressive expulsion de ces milieux qui, à partir de l'occupation nazie, sont obligés de se débrouiller avec les lois anti-juives. Edifiant.
Jusqu'à sa mort, le père d'Irène continuera dans les affaires pour maintenir les trains de vie somptueux de sa femme (c'est l'âge d'or des stations balnéaires de Nice et Biarritz), et de moins en moins fastueux de sa fille par rapport à ce qu'elle avait connu. La mère d'Irène avait déjà fermé sa porte à sa fille, refusant de faire connaissance avec ses deux petites-filles. Cette biographie raconte aussi les tentatives désespérées du mari d'Irène, Michel Epstein, pour la tirer - vainement - des mains de la police française avant qu'elle ne soit déportée en 1942 à Auschwitz d'où, atteinte par le typhus, elle ne reviendra pas. Son mari, Michel Epstein, y sera gazé trois mois après. Enfin, l'ouvrage prolonge sur les efforts des deux filles d'Irène qui se décideront, soixante-deux ans après la mort de leur mère, à publier Suite française. Inachevé, ce roman posthume publié aux éditions Denoël en 2004 recevra le prix Renaudot.

Pour apprécier le difficile La Question Nemirovsky axé par l'étude des textes d'Irène et de sa vie sur ses rapports ambigus avec la religion juive, ll vaut mieux avoir lu plusieurs de ses romans pas forcément publiés d'origine sous son nom de femme. Au moins David Goldstein, Suite française, ou Le Bal et celui qui, inspiré de son enfance russe, est dit très autobiographique : Le Vin de solitude - je n'ai pas lu ce dernier.

Irène Nemirovsky est l’auteur de seize romans, d’une cinquantaine de nouvelles, de quatre scénarios de films, ainsi que de nombreux articles de critique littéraire (Ed. Le Livre de Poche, coll. La Pochothèque, 1 910 p. et 2 000 p.).

_________________
Il nous faut donner des gages de vanité : la société n'accepte pas qu'on en soit dénué.
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Jenny le Ven 24 Aoû 2018 - 14:26
Défi 44 - Un livre publié à titre posthume. - Stefan Zweig - La vieille dette

Une nouvelle épistolaire publiée après la mort de Zweig. Margaret écrit à son amie d'enfance à l'occasion d'un bref séjour dans les Alpes. Dans l'auberge où elle séjourne, la présence d'un vieil homme pauvre l'intrigue. Quelques indices lui indiquent qu'il a sans doute été "quelqu'un" autrefois, ce qui la pousse à questionner l'aubergiste sur son identité et à se remémorer son adolescence. Cette rencontre fortuite est l'occasion de s'acquitter d'une "vieille dette"...
avatar
Aphrodissia
Grand sage

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Aphrodissia le Sam 25 Aoû 2018 - 3:31
@Sphinx a écrit:
Je l'ai trouvé plus suffisant que la moyenne, même pour l'époque ! Surtout vis-à-vis de Chrysanthème. On dirait que parce qu'elle n'est pas européenne, ni de cet Istanbul qui a l'air de continuer à le fasciner (je n'ai pas lu Aziyadé), elle n'a pas le droit de ressentir quoi que ce soit, de lui inspirer quoi que ce soit ou d'avoir un quelconque intérêt. C'est un bibelot qu'il regrette d'avoir acheté. Il est capable de s'intéresser à la Turquie mais quand il parle du Japon, il suinte le mépris : il n'aime pas ce pittoresque-là. Je n'ai pas lu beaucoup d'autres auteurs voyageurs de la même époque mais à vingt ans près, je n'ai pas du tout les mêmes impressions en lisant Joseph Conrad par exemple. Enfin ce n'est que mon avis Smile
Tu as tout à fait raison pour Chrysanthème: un joli bibelot parmi d'autres: à un moment il est tout surpris par une marque d'affection qu'elle lui donne avant de de se rappeler qu'il lui verse un salaire.
Au fond, je trouve tes critiques justifiées et je crois que je me suis laissée porter par le ton léger et badin du récit (note pour les insomniaques: ce livre ne fait pas dormir).[/quote]
avatar
Sphinx
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Sphinx le Sam 25 Aoû 2018 - 11:17
C'est en effet léger et très joliment écrit, il faut lui reconnaître ça.

Je viens de finir 18. Un livre qui se déroule au Moyen-âge. Umberto Eco, Baudolino. Ça se passe sous le règne de Frédéric Barberousse et c'est l'histoire d'un personnage hâbleur qui va essayer toute sa vie d'atteindre le royaume mythique du Prêtre Jean. J'ai failli me décourager plusieurs fois pendant le premier chapitre, qui est censé être écrit de la main du personnage principal et qui est rédigé dans un italien bizarre, plein de fautes, sans aucune ponctuation et avec des mots latins, allemands, ancien français etc. Mais la suite est écrite en italien normal. C'est une épopée longue et pleine de rebondissements farfelus façon Huon de Bordeaux, assez drôle au demeurant ; Eco est allé chercher les moindres fariboles tirées de Pline ou des récits sur Alexandre le Grand pour nourrir son récit ; je trouve qu'il y a parfois des longueurs quand même, quand les personnages se lancent dans des disputes sur l'essence divine ou l'existence du vide, qui durent un peu trop à mon goût même s'il est clair que l'auteur s'amuse beaucoup.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Malaga
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Malaga le Mer 29 Aoû 2018 - 9:36
Je viens de lire un livre de SF pour le défi 5 : Spin de Robert Charles Wilson.
Une nuit, brusquement, les étoiles et la lune disparaissent. La Terre est coupée du reste de l'univers et le temps s'écoule des millions de fois plus vite à l'extérieur. Le Soleil ne va pas tarder à exterminer l'humanité. Nous suivons Tyler Dupree, jeune médecin, et ses amis les jumeaux Diane et Jason Lawton face à cette catastrophe.
J'ai beaucoup aimé ce livre alors même que je ne suis pas une grande fan de SF d'habitude. On suit les personnages à deux périodes différentes, on voit les différentes solutions imaginées par les hommes, l'arrivée d'u personnage particulier est assez originale.

Pour le défi : un livre de moins de 80 pages, j'ai lu Des vertes et des pas mûres d'Edmonde Permingeat.
Une vendeuse de fruits (ancienne enseignante) dans la Drôme raconte ses drôles de clients. L'écriture est très travaillée mais l'ensemble semble superficiel voire prétentieux. On a le sentiment que l'auteur se regarde écrire. De plus, elle se moque de ses clients mais comme elle paraît peu sympathique, le livre en devient peu drôle.

Pour le défi : un livre dont le personnage principal est orphelin ouvrier ou paysan, j'ai lu La chute des géants (Le siècle, tome 1) de Ken Follett.
Nous suivons le destin de plusieurs personnages entre 1914 et 1924 : les Gallois Ethel et son frère Billy, les Allemands Walter et Robert, les Russes Grigori et Lev (qui sont ouvriers), les aristocrates britanniques Maud et Fitz, l'Américain Gus... Ils vont participer de près ou de loin à la Première Guerre mondiale, à la Révolution russe, à l'après-guerre.
Un gros pavé de plus de 1 000 pages que j'ai dévoré. Ken Follett mêle habilement la petite et la grande histoire, les personnages sont attachants, passionnants ou révoltants, la description des différentes sociétés est précise tout comme celle de la guerre (avant, pendant et après). J'ai hâte de lire la suite !


Dernière édition par Malaga le Mer 29 Aoû 2018 - 17:27, édité 1 fois (Raison : erreur de mot)

_________________
     

J'utilise des satellites coûtant plusieurs millions de dollars pour chercher des boîtes Tupperware dans la forêt ; et toi, c'est quoi ton hobby ?
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Amaliah le Mer 29 Aoû 2018 - 9:47
J'adore lire vos avis!

J'ai lu Le Chagrin des vivants, hors défi, mais il me semble que j'ai trouvé le titre ici.

Je commence mon 48e défi : la fantasy. Avec la rentrée qui approche et ma PAL, je n'ai pas eu le courage de me plonger dans La Horde du contrevent (mais ça viendra), j'ai commencé La Quête d'Ewilan de Pierre Bottero que j'ai sur mes étagères depuis des années.
Il me restera l'écologie et la date ou l'heure.
avatar
miss sophie
Esprit éclairé

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par miss sophie le Mer 29 Aoû 2018 - 9:57
@Malaga a écrit:Pour le défi : un livre dont le personnage principal est orphelin

Euh, c'est quel numéro ce défi ?
avatar
Babarette
Doyen

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Babarette le Mer 29 Aoû 2018 - 12:16
@miss sophie a écrit:
@Malaga a écrit:Pour le défi : un livre dont le personnage principal est orphelin

Euh, c'est quel numéro ce défi ?

Ca ne serait pas un ancien, 2016 par exemple?

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Jenny le Mer 29 Aoû 2018 - 13:45
@Amaliah a écrit:J'adore lire vos avis!

J'ai lu Le Chagrin des vivants, hors défi, mais il me semble que j'ai trouvé le titre ici.

Je l'avais lu pour le défi en effet.
Tu as aimé ?
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Amaliah le Mer 29 Aoû 2018 - 13:48
Oui, j'ai bien aimé sans adorer non plus mais on suit facilement les vies croisées de ces trois femmes qui replongent dans l'après-première guerre.
avatar
Amaliah
Empereur

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Amaliah le Mer 29 Aoû 2018 - 16:55
Pour le "livre sur l'écologie", ce n'est pas forcément un livre théorique, si? Ça peut être un roman qui parle d'écologie?
avatar
Babarette
Doyen

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Babarette le Mer 29 Aoû 2018 - 16:57
Oui, ça marche aussi! Je suis preneuse d'idées d'ailleurs.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
Contenu sponsorisé

Re: Le Neo-défi lecture 2018 - Ici, on papote !

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum