Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Quel est pour vous le combat prioritaire ?

189 - 54%
145 - 41%
19 - 5%
 
Total des votes: 353
Kilmeny
Empereur

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Kilmeny le Lun 12 Nov 2018 - 13:26
Les conditions de travail sans hésitation !
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Thalia de G le Lun 12 Nov 2018 - 13:30
@Lefteris a écrit:
@angelxxx a écrit:On est foutu.
Une reforme du systeme est si importante qu'elle est impensable pour le moment. Impensable car les moyens devraient etre énormes et il faudrait une vraie envie politique de le faire. Le tout sur un temps assez long.

Augmenter nos salaires ça a au moins l'avantage d'etre réalisable iimmédiatement.
Et une partie de la population non négligeable qui juge le statut social par le salaire changerait d'avis sur nous . on est tellement déclassé qu'on passe pour des cons.
Inouï déjà d'être obligé de choisir entre deux maux : être payé moins que les catégories FP équivalentes, ou travailler dans de bonnes conditions.  On vient avant tout au boulot pour gagner sa vie  -et il devrait être normal de le faire dans des conditions acceptables-  mais nous sommes tellement habitués à être foulés aux pieds, que nous donnerions de l'argent pour ne plus l'être. De plus c'est un cercle vicieux, car dans la tête de pas mal  de monde, si l'on tolère ça, c'est que le métier est peinard, ou que c'est un métier par défaut, de déclassés ("des mal-payés qui le sont encore trop pour ce qu'ils foutent" comme j'ai entendu d'un cadre de banque, et qui résume bien me semble-t-il la perception).  Je vois difficilement pourquoi, pour pouvoir travailler dans des conditions autres qu'épouvantables, il faudrait qu'un enseignant   accepte de compter, d'avoir une petite pension, un niveau de vie faiblard lui interdisant l'épargne pour compenser, une vie de grigou comptant tout, ne pouvant se loger correctement sans caution parentale faute de revenus suffisants, etc.
Pour l'instant , il n'y a pas le choix, pour beaucoup de collègues c'est le pack : conditions épouvantables, éloignement géographique et revenus bas...On comprend que 20 % des postes en moyenne ne soient pas pourvus aux concours, et c'est pas fini.
Je suis aussi sidéré par ceux qui acceptent de travailler gratos , comme je l'ai vu sur un fil : ateliers non rémunérés par exemple... affraid

@gauvain31 a écrit:Je suis pessimiste sur l'avenir du métier quand on en arrive dans un site fait par et pour les professeurs de devoir choisir entre salaire et condition de travail. Ce sondage me rend très triste
Je suis d'accord avec vous.
Quand j'ai vu publier ce sondage, j'ai pensé "Zut de crotte de bique (c'est ma façon d'être grossière sur le forum), on me demande de choisir entre la peste et le choléra"
Nous avons beaucoup perdu en terme de pouvoir d'achat avec le point d'indice (je n'ai pas les études précises, ce doit être sur le site de Luigi) nos conditions de travail se sont alourdies et j'en ai senti le poids mes dernières années d'exercice sans pour autant que les primes, qui comptent pour la retraite, soient revalorisées.
Quant à dire : "Je ne me plains pas trop, mon conjoint gagne bien sa vie", je ne suis pas d'accord. Cela entérine l'idée que nous ne sommes qu'un salaire d'appoint alors que nous devrions être rémunérés pour le travail et les tâches effectuées. Point barre.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
gauvain31
gauvain31
Empereur

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par gauvain31 le Lun 12 Nov 2018 - 13:39
Salaire et condition de travail font parti d'un tout. A mes débuts je ne me plaignais pas trop du salaire; j'estimais gagner correctement ma vie, mais le gel du point d'indice de ces dernières années et l'augmentation du niveau de la vie fait que ça devient de plus en plus difficile. Et j'avoue que ma position effectivement a évolué là dessus
Il y a quelques années j'avais vu sur France 2  un reportage sur les vacances en Corse pour par cher. Un jeune couple avait mis une tente dans un camping. On leur avait demandé pourquoi ce choix. Ils avaient répondu que c'était bien moins cher que l'hôtel, et que leur pouvoir d'achat ne le leur permettait pas avec leur salaire de Professeurs des écoles.
Voilà où on en est au début du 21ème siècle: de l'instituteur , notable du village bien considéré, bien payé aux professeurs des écoles mal payé et mal considéré. Ce reportage a malgré lui ancré dans la tête des gens l'idée que professeur des écoles ce n'est pas assez bien puisque pas assez payé. La considération qu'a une société vis à vis de ses enseignants ne passe pas seulement par le statut, mais aussi par le salaire


Dernière édition par gauvain31 le Lun 12 Nov 2018 - 13:51, édité 1 fois (Raison : orthographe; syntaxe)
avatar
profs:(
Niveau 7

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par profs:( le Lun 12 Nov 2018 - 13:41
Pour accepter tout ce qu'on accepte, j'imagine que de très nombreux professeurs se prennent pour des privilégiés (vacances, salaire, temps de travail ....). Chacun y trouvant selon sa situation personnel un avantage. Et dans le vrai monde du travail, il se passe quoi ?

Vous savez qu'à l'extérieur, dans le monde du travail, des personnes ont un 13ème mois voire davantage parfois ? Un mois qui n'existe pas.... oui oui, un mois qui n'est pas travaillé mais payé !!!!! Incroyable non ? Mais il n'est pas travaillé du tout puisqu'il n'existe pas.... J'imagine que quelques personnes parmi vous travaillent un peu en juillet et/ou août et/ou pendant les "petites" vacances et bien eux non !!!

Vous savez que la moyenne passée sur internet pour des raisons personnelles sur le lieu de travail s'élève par semaine à 6h15 ? (en 2016 : https://www.lepoint.fr/high-tech-internet/combien-de-temps-passez-vous-sur-le-net-au-travail-24-03-2016-2027556_47.php) J'espère que ce chiffre ne concerne pas les profs.... C'est assez difficile de passer 10 minutes sur internet à faire les soldes pendant un cours. Cela amène donc à 35 - 6h 15 = 28 h 45. Nous ne sommes certes pas encore à 18 heures mais j'espère que chacun d'entre vous passe quelques minutes à travailler chez lui. Et dans les 28h45 restantes, vous pensez que ce sont des heures à 100 % sur le travail ?

Le salaire net médian en France est de 1800 euros (le moyen est à 2250). Regardez le vôtre : Il est choquant ? Vous avez fait des études ? Vous avez quelques responsabilités ?

Je vous parle de participation aux bénéfices ? à l'intéressement ? aux divers chèques bidules ? aux primes ?

Alors bien entendu, dans le vrai monde du travail, ce ne sont pas toujours les mêmes travailleurs qui bénéficient de tout cela. Certains malheureusement ne bénéficient de rien du tout. Mais tout cela existe bien non ?

De plus, un prof, ce n'était quand même pas le plus fainéant de l'école en règle général. Il faisait à peu près son travail personnel non ? Et donc des personnes qui n'étaient pas trop branleuses à l'école (par rapport à d'autres) se sont regroupées dans l'éducation nationale pour devenir les plus feignasses et ceux qui ne faisaient jamais le travail ou qui n'aimaient pas travailler sont devenus eux dans le vrai monde du travail des modèles à suivre ? Allons, allons un peu de sérieux....

*** mais réagissons !!!!
Lefteris
Lefteris
Empereur

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Lefteris le Lun 12 Nov 2018 - 13:43
@TFS a écrit:En ce qui me concerne, je crois que la principale pierre d'achoppement sous-jacente aux annonces actuelles est l'attaque portée contre nos statuts de fonctionnaires d'Etat.
La rémunération au mérité, la possibilité d'être mis au chômage, la réforme des retraites, la transformation en une fonction publique sous contrat sont autant de remises an causes de nos missions de service public. Les rémunérations et les conditions de travail leurs sont conditionnées et je ne suis pas prêt à accepter une amélioration sur l'un ou l'autre de ces points en acceptant de manger mon chapeau...
Exact, et c'est d'ailleurs le mot d'ordre de la manif aujourd'hui des autres syndicats. C'est en cassant les conditions d'enseignement (réformes du lycée, du collège..) , les disciplines et les diplômes nationaux que l'on peut casser par rebond le statut des enseignants. Et la casse du statut a pour objectif la baisse des coûts, donc des rémunérations. On peut prendre le problème dans tous les sens, on ne sort pas de là. Les postes en moins ne sont que la conséquence de tout ça, et de toute manière, rien ne dit qu'ils auraient été pourvus, faute de candidats. On a vu le "flop" des 60 000 postes de Hollande.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
William Foster
William Foster
Érudit

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par William Foster le Lun 12 Nov 2018 - 13:44
Tiens, le Gorafi du jour en parle...

Le Gorafi a écrit:Le gouvernement envisage maintenant des tickets de métro et des calendriers de l’avent pour payer les profs du 93.

C’est non seulement la fin d’un long calvaire pour les enseignants du 93 mais également le début d’une période faste, comme l’explique Ghislain, 29 ans :
« Avec l’ouverture des restos du cœur, on va bientôt pouvoir manger à notre faim ! C’est vraiment le plus beau métier du monde. »

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Opinions are like orgasms : mine matters most and I really don't care if you have one." Sylvia Plath
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
Miew
Miew
Habitué du forum

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Miew le Lun 12 Nov 2018 - 13:46
Les conditions de travail, sans hésitation !
Actuellement je n'ai pas à me plaindre de mon salaire. C'est l'avantage de ne pas encore avoir d'enfant et de vivre dans un département où la vie n'est pas très chère si on compare avec certaines régions.

_________________
“Le premier symptôme de l'amour vrai chez un jeune homme, c'est la timidité, chez une jeune fille, c'est la hardiesse.”
Victor Hugo, Les Misérables.
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Thalia de G le Lun 12 Nov 2018 - 13:47
@gauvain31 a écrit:Salaire et condition de travail font parti d'un tout. A mes débuts je ne me plaignais pas trop du salaire; j'estimais gagner correctement ma vie, mais le gel du point d'indice de ces dernière années et l'augmentation du niveau de la vie fait que ça devient de plus en plus difficile. Et j'avoue que ma position effectivement a évolué là dessus
Il y a quelques années j'avais vu sur France 2  un reportage sur les vacances en Corse pour par cher. Un jeune couple y avait mis une tente dans un camping. On leur avait demandé pourquoi ce choix. Ils avaient répondu que c'était bien moins cher que l'hôtel et que leur pouvoir d'achat ne le leur permettait pas avec leur salaire de Professeurs des écoles.
Voilà où on en est au début du 21ème siècle, de l'instituteur , notable du village bien considéré, bien payé aux professeurs des écoles mal payé et mal considéré. Ce reportage a malgré lui ancré dans l'idée des gens que professeur des écoles ce n'est pas assez bien puisque pas assez payé. La considération qu'a une société vis à vis de ses enseignants ne passe pas seulement par le statut, mais aussi le salaire
Moi aussi.
Pour le reste du message, je plussoie.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
gauvain31
gauvain31
Empereur

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par gauvain31 le Lun 12 Nov 2018 - 13:49
@William Foster a écrit:Tiens, le Gorafi du jour en parle...

Le Gorafi a écrit:Le gouvernement envisage maintenant des tickets de métro et des calendriers de l’avent pour payer les profs du 93.

C’est non seulement la fin d’un long calvaire pour les enseignants du 93 mais également le début d’une période faste, comme l’explique Ghislain, 29 ans :
« Avec l’ouverture des restos du cœur, on va bientôt pouvoir manger à notre faim ! C’est vraiment le plus beau métier du monde. »

Le Gorafi, un vrai journal d'anticipation....
lene75
lene75
Esprit sacré

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par lene75 le Lun 12 Nov 2018 - 13:58
Je crois surtout que le problème n'est pas de savoir si on vit bien ou pas avec son salaire suivant sa situation perso, mais de savoir si ce salaire peut-être considéré comme raisonnable au regard du travail fourni, des compétences requises, et de la place qu'on pense devoir être celle de ce métier dans la société.
Parce que sinon, à ce compte-là, il suffit de faire un bon mariage et on peut accepter de travailler à l'oeil tout en trouvant qu'on est suffisamment bien payé Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 1665347707
Bref, le problème n'est pas individuel mais collectif. Une question d'intérêt général, en somme.

Je trouve ça d'ailleurs inquiétant que la question du salaire des profs soit devenue : peut-on vivre et faire vivre sa famille (chichement) avec un salaire de prof ? Si on en est là, c'est vraiment grave, parce que ça devrait être non pas un objectif ou la définition de la rémunération d'un "bon" métier, mais la condition minimum de rémunération de toute activité professionnelle à plein temps dans un pays développé (et riche). Et de fait, on en est là : en région parisienne avec 3 enfants à charge dont un handicapé, pour dire les choses crûment, je n'ai pas matériellement la liberté de divorcer ; mon métier ne m'offre pas ce luxe.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Will.T
Will.T
Prophète

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Will.T le Lun 12 Nov 2018 - 14:06
Comme "L'amélioration des conditions de travail (moins d'élèves par classe, moins de classes par enseignant, meilleur encadrement des élèves par la vie scolaire...)" on peut clairement s'assoir dessus, je préfère avoir un très bon salaire - et donc je préfèrerais que nos syndicats insistent réellement là dessus - qui me permette d'améliorer ma vie personnelle afin d'avoir une vraie compensation à la pénibilité croissante de ce métier.
Car une part non négligeable de la baisses des conditions de travail, ne vient pas que du nombre d'élève par classe, mais, à mon avis, de plus en plus d'élèves qui on reçu une éducation trop laxiste et qui ont de moins en moins les capacités de vivre en collectivité, et ça... on n'y peut pas grand chose !

Lefteris
Lefteris
Empereur

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Lefteris le Lun 12 Nov 2018 - 14:07
@lene75 a écrit:Je crois surtout que le problème n'est pas de savoir si on vit bien ou pas avec son salaire suivant sa situation perso, mais de savoir si ce salaire peut-être considéré comme raisonnable au regard du travail fourni, des compétences requises, et de la place qu'on pense devoir être celle de ce métier dans la société.
Parce que sinon, à ce compte-là, il suffit de faire un bon mariage et on peut accepter de travailler à l'oeil tout en trouvant qu'on est suffisamment bien payé Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 1665347707
Bref, le problème n'est pas individuel mais collectif. Une question d'intérêt général, en somme.
Ouf, ça fait du bien de voir recentrer les problème...

Je trouve ça d'ailleurs inquiétant que la question du salaire des profs soit devenue : peut-on vivre et faire vivre sa famille (chichement) avec un salaire de prof ? Si on en est là, c'est vraiment grave, parce que ça devrait être non pas un objectif ou la définition de la rémunération d'un "bon" métier, mais la condition minimum de rémunération de toute activité professionnelle à plein temps. Et de fait, on en est là : en région parisienne avec 3 enfants à charge dont un handicapé, pour dire les choses crûment, je n'ai pas matériellement la liberté de divorcer ; mon métier ne m'offre pas ce luxe.
Eh oui, et beaucoup de collègues  tirent la langue, qu'on le veuille ou non. Je ne suis pas certain non plus  que travailler en sachant qu'on a juste de quoi survivre, payer son loyer, ne jamais avoir de vrais loisirs, soit la meilleure manière d'arriver serein au boulot, avec l'esprit libre.   Il n'y a pas que des femmes mariées à des cadres bien payés. Ca, c'est l'arbre qui cache la forêt.

@Will.T a écrit:je préfère avoir un très bon salaire - et donc je préfèrerais que nos syndicats insistent réellement là dessus
Il y en a au moins un , surnommé d'ailleurs "le syndicat de la fiche de paie"... Laughing

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
gauvain31
gauvain31
Empereur

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par gauvain31 le Lun 12 Nov 2018 - 14:12
Tout à fait lene75. Quand mon cousin a commencé comme policier (gardien de la paix) il a commencé à 2100 euros nets, quand ma sœur a commencé aux marché publics de la ville de Toulouse (elle a le grade d'attachée territoriale, catégorie A), elle a commencé vers 2300 euros, quand moi avec plusieurs années d'ancienneté j'arrivais à frôler les 2000 euros nets (et encore parce que j'étais bi-admissible à l'époque). Une collègue certifiée il y a 3 ans était toute contente car après 10 ans, elle va enfin arriver à toucher...... 2000 euros

Quand on évolue comme moi dans cet environnement, on a de quoi se poser des questions sur notre salaire de prof. C'est pour cela que ma position a évoluée. Le métier est sacrifié. Et on n'entrevoir que le début. Est-ce que ça vaut le coup en 2018 de faire autant d'études pour cela? (en me mettant dans la peau d'un étudiant d'aujourd'hui)
Slinky
Slinky
Niveau 10

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Slinky le Lun 12 Nov 2018 - 14:39
Le niveau de qualification n'est pas forcément en relation avec le salaire.
Je pense qu'il faudrait arrêter de tout multiplier par des coefficients incohérents comme le temps de correction ou le nombre de conseils de classe pour essayer de faire grimper le total. Tous les métiers présentent des contraintes. Est-ce qu'on multiplie le salaire journalier d'un caissier en fonction du nombre de clients pénibles dans une journée ? Non.

On peut vivre avec un salaire de prof en France.

_________________
Her steps--slow, deliberate, and challenging, the set of her sleek head and her slender shoulders, the swing of her straight body, the slight swaying of her hips, are more deadly than all the leopard skins and languors of the old-time vampire. Here is Slinky!
GaliNéo
GaliNéo
Habitué du forum

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par GaliNéo le Lun 12 Nov 2018 - 14:47
Sauf que cela fait un moment que le salaire est gelé chez les profs. Donc oui il est possible de vivre avec un salaire de prof, à condition de ne pas habiter trop loin de son lieu de travail, mais ce n'est pas avec des salaires aussi ridicules que tu attires les jeunes dans notre profession...

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
Leclochard
Leclochard
Empereur

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Leclochard le Lun 12 Nov 2018 - 15:04
Slinky75 a écrit:Le niveau de qualification n'est pas forcément en relation avec le salaire.
Je pense qu'il faudrait arrêter de tout multiplier par des coefficients incohérents comme le temps de correction ou le nombre de conseils de classe pour essayer de faire grimper le total. Tous les métiers présentent des contraintes. Est-ce qu'on multiplie le salaire journalier d'un caissier en fonction du nombre de clients pénibles dans une journée ? Non.

On peut vivre avec un salaire de prof en France.

Ou survivre. Prenons exemple sur les insectes. Il en faut peu pour prolonger sa vie une journée de plus.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Leclochard
Leclochard
Empereur

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Leclochard le Lun 12 Nov 2018 - 15:07
@lene75 a écrit:Je crois surtout que le problème n'est pas de savoir si on vit bien ou pas avec son salaire suivant sa situation perso, mais de savoir si ce salaire peut-être considéré comme raisonnable au regard du travail fourni, des compétences requises, et de la place qu'on pense devoir être celle de ce métier dans la société.
Parce que sinon, à ce compte-là, il suffit de faire un bon mariage et on peut accepter de travailler à l'oeil tout en trouvant qu'on est suffisamment bien payé Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 1665347707
Bref, le problème n'est pas individuel mais collectif. Une question d'intérêt général, en somme.

Je trouve ça d'ailleurs inquiétant que la question du salaire des profs soit devenue : peut-on vivre et faire vivre sa famille (chichement) avec un salaire de prof ? Si on en est là, c'est vraiment grave, parce que ça devrait être non pas un objectif ou la définition de la rémunération d'un "bon" métier, mais la condition minimum de rémunération de toute activité professionnelle à plein temps dans un pays développé (et riche). Et de fait, on en est là : en région parisienne avec 3 enfants à charge dont un handicapé, pour dire les choses crûment, je n'ai pas matériellement la liberté de divorcer ; mon métier ne m'offre pas ce luxe.

Tu sais qu'au moment de l'explosion de la crise en 2007-2010, le nombre de divorces a chuté dans beaucoup de pays (Grèce, Espagne..). Les gens n'avaient tout simplement plus les moyens de se séparer. C'était avec l'augmentation du nombre de chômeurs et de suicides, une affreuse conséquence sociale. Imaginez de vivre avec quelqu'un que vous n'appréciez plus, qui vous insupportent ou plus...

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Lizdarcy
Lizdarcy
Fidèle du forum

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Lizdarcy le Lun 12 Nov 2018 - 15:13
Slinky75 a écrit:Le niveau de qualification n'est pas forcément en relation avec le salaire.
Je pense qu'il faudrait arrêter de tout multiplier par des coefficients incohérents comme le temps de correction ou le nombre de conseils de classe pour essayer de faire grimper le total. Tous les métiers présentent des contraintes. Est-ce qu'on multiplie le salaire journalier d'un caissier en fonction du nombre de clients pénibles dans une journée ? Non.

On peut vivre avec un salaire de prof en France.
Tu as des enfants Slinky? Une ou deux voitures dans ton foyer car il faut se déplacer pour tout et qu' il n'y a pas de transport en commun? Tu pars en vacances ?  Tu as des couronnes dentaires, lunettes, frais d'orthodontie...franchement seule, avec mes deux enfants je n'y arriverais pas. 
On peut vivre...ok, mais si c'est petitement, à  quoi bon s'embêter avec un métier aussi usant. 

Et puis quelle manie de toujours faire référence à des caissiers? Pourquoi pas à un comptable qui a une prime s'il fait une réunion supplémentaire ?
avatar
pseudo-intello
Érudit

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par pseudo-intello le Lun 12 Nov 2018 - 15:33
Slinky75 a écrit:Le niveau de qualification n'est pas forcément en relation avec le salaire.
Je pense qu'il faudrait arrêter de tout multiplier par des coefficients incohérents comme le temps de correction ou le nombre de conseils de classe pour essayer de faire grimper le total. Tous les métiers présentent des contraintes. Est-ce qu'on multiplie le salaire journalier d'un caissier en fonction du nombre de clients pénibles dans une journée ? Non.

On peut vivre avec un salaire de prof en France.

Ben si, précisément.

Le jour où j'estime que les caissiers sont mieux lotis que nous, je suis caissière dans l'heure. Et, surtout, opérationnelle dans l'heure : je le sais, je l'ai fait quand j'étais étudiante, l'été : le premier jour tu arrives, on te met devant la caisse, on t'explique des trucs, on te supervise pour les premiers clients, et vas-y cocotte, et une heure plus tard, on revient t'enguirlander si tu as le malheur d'aller moins vite que celles dont c'est le métier.

En revanche, le jour où la caissière se dit que ce serait bien d'être prof, en fonction de ses diplôme, soit c'est pas trop naze et dans une académie trèèèès déficitaire ça peut passer (mais elle a intérêt à ce qu'on lui trouve un service plein, sinon, elle touchera une misère - sur laquelle elle devra payer ses déplacements), soit c'est foutu.

C'est pour ça que quand un employeur utilise son sens logique correctement, la qualification est la pierre angulaire du salaire : Apple fait fabriquer ses Itrucs par des gens dont les conditions de vie, c'est Germinal, mais offre à ses cadres de bosser dans des campus 5 étoiles (je ne sais plus, d'ailleurs, si ce sont eux ou Google qui te lavent ton linge). Parce que les premiers sont aisément remplaçables, les autres, non ET que nous vivons dans des sociétés où l’individualisme prime suffisamment pour qu'en cas de grève, fût-elle générale, le patron peut dire à ses employés non qualifiés que ranafoute, s'ils sont pas contents, ils peuvent toujorus partir, il trouvera des remplaçants à embaucher (croyez bien que ça me navre, et que ça manque scandaleusement d'éthique, mais on parle ici rationnel, et pas sentiment). D'ailleurs, dans les grosses boîtes, le patron ne côtoie jamais la plèbe, il reste au QG, ce qui lui permet, entre autres, de ne jamais voir les gens qui triment (ce qui risquerait de mettre un visage sur les gens, d'avoir un peu plus de mal à ne les considérer que comme des numéros, et de laisser un peu d'humanité parasiter le rationnel).

Parlons de nous, à présent : 5 ans d'études. Une expression écrite et orale en générale irréprochable, au moins pour les plus de 35 - 40 as (les autres, c'est déjà plus aléatoire). Une culture générale minimale appréciable (encore une fois, c'est aléatoire chez les plus jeune), un savoir-faire développé avec les années en matière de domptage d'ados, de contact avec les élèves, bref. Si demain on n'enregistrait que 10 00 démissions d'un vcoup (100 par département), le gouvernement serait bien dans le caca. Si demain, 200 000 caissiers démissionnent, eh bien, après tout, l'ANPE est pleine de candidats potentiels.

J'ajoute que si, malgré tout, le patron du supermarché ne parvenait plus à recruter, il suffirait d'une petite hausse de salaire, une petite diminution de ses marges, pour faire revenir du monde. A l'instant où les conditions de travail redeviendraient attrayantes, il trouverait du monde, formé en trois heures (sauf pour quelques opérations plus complexes), et roule ma poule. En revanche chez nous, c'est différent. Admettons que du jour au lendemain, entre les démissions, les désertions au concours, et le reste, l'Etat ne tente d'embaucher 200 000 recrues en urgence. Quand bien même 200 000 jeunes point trop à la ramasse seraient attirés subitement par une hausse spectaculaire des conditions de travail et des salaires dans l'EN, le temps de les former, le temps qu'ils roulent leur bosse, ça fait un petit paquet d'années de mouïse noire.

PS : après, il faut être au lais avec soi même. je sais bien qu'à me lire, on peut se dire que je n'ai qu'à changer de métier, et ce n'est pas idiot. Donc ma réponse, à titre personnel :
- je m'implique syndicalement, pour justement ne pas rester à râler sans rien faire
- j'ai estimé que tant que j'avais des enfants en bas âge, les vacances et la malléabilité de mon EDT étaient un atout (le jour où ça vire, je me barre aussi)
- j'habite dans une région où la vie n'est pas chère, ce qui me permet de vivre mieux que d'autres, à salaire égal.
- je prépare une activité parallèle, afin, dans l'idéal, de ne plus revenir à temps complet dans l'Education Nationale.
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Habitué du forum

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Pourquoi 3,14159 le Lun 12 Nov 2018 - 16:35
A ce jour, seule la revalorisation du salaire m'importe !

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 966988081 Mon fichier Excel pour évaluer sa propre pension avec le projet de réforme des retraites : evalpension.xls (version du 25/11/19)
avatar
Agrippina furiosa
Fidèle du forum

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Agrippina furiosa le Lun 12 Nov 2018 - 17:01
J'ai voté pour les conditions de travail. Pour le salaire, je n'ai compté que sur moi en passant l'agreg, car avec un salaire de certifiée, ma situation aurait pu devenir vite compliquée. Et pour ce qui est de compter sur une augmentation substantielle de la part de notre employeur Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 248604097
avatar
nigousse
Niveau 10

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par nigousse le Lun 12 Nov 2018 - 17:01
Pour moi la priorité c'est la hausse des salaires!! J'habite en Alsace et ce matin sur la radio régionale j'écoutais un journaliste allemand ( il intervient tous les matins sur un sujet de société en expliquant sur ce sujet comment cela fonctionne en Allemagne), aujourd'hui la grève des profs. Il s'étonnait de la faiblesse des salaires des enseignants français par rapport à leurs homologues allemands ( ils doivent faire 21 séances de 45 minutes donc en minutes c'est moins que nous, OK ils ont la bivalence mais étant en PLP Lettres-histoire ce ne serait pas un problème pour moi!). Il donnait juste un exemple: il parlait d'un PE français gagnant 28000 euros par an et un PE allemand c'est 55000 euros par an. D'ailleurs en Alsace on a beaucoup de mal à recruter des collègues allemands ( pour les écoles bilingues) car en voyant la faiblesse du salaire en France, ils s'enfuient à toutes jambes! C'est bizarre nos gouvernants qui n'ont que l'Allemagne à la bouche depuis des années se gardent bien de les imiter sur ce plan. Ça fait des décennies que les syndicats et ministres nous entubent en jouant la corde sensible de l'intérêt de Pamela et kévinou!! Pour moi la reconnaissance passe par un salaire à la hauteur (en gros le double): minimum 2500/3000 en début de carrière et au moins 6000 en fin de carrière, là plus de crise de recrutement. Mais rien ne changera tant qu'on acceptera quelques miettes en courbant l'échine. De toute manière on aura toujours des salaires minables et des conditions qui se dégradent, donc à choisir la thune, la thune, la thune!!
hugo64
hugo64
Niveau 6

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par hugo64 le Lun 12 Nov 2018 - 17:08
Avoir de bonnes conditions de travail (effectif en baisse, horaire accru, matériel fourni par l'administration, moins de classes par enseignant, des vies scolaires qui gèrent vraiment les élèves) me ferait accepter notre salaire minable.
Les deux, c'est mieux! Wink
Cleroli
Cleroli
Neoprof expérimenté

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Cleroli le Lun 12 Nov 2018 - 17:39
@nigousse a écrit:Mais rien ne changera tant qu'on acceptera quelques miettes en courbant l'échine. De toute manière on aura toujours des salaires minables et des conditions qui se dégradent, donc à choisir la thune, la thune, la thune!!
C'est donc foutu, on aurait dû être 100% à faire grève aujourd'hui et ce n'est pas le cas (certes, ce n'était pas pour les salaires mais quand on ne veut pas faire grève, on trouve toujours des raisons pour le justifier). On aura donc ni l'argent ni les conditions de travail Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 1363553205
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Habitué du forum

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Pourquoi 3,14159 le Lun 12 Nov 2018 - 17:42
Vu les résultats, Néo est partagé !

_________________
"Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. " (Albert Einstein).

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 966988081 Mon fichier Excel pour évaluer sa propre pension avec le projet de réforme des retraites : evalpension.xls (version du 25/11/19)
Sphinx
Sphinx
Devin

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Empty Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Sphinx le Lun 12 Nov 2018 - 17:44
Ça fait un peu "tu préfères ton papa ou ta maman" comme question.

À vue de nez, je dirais "les conditions de travail" : parce que je suis agrégée sans enfants, parce que mes classes sont trop nombreuses, certains élèves imbuvables et les copies de plus en plus incompréhensibles, parce que les mutations dans ma matière sont bien bouchées et que je m'endors d'épuisement chaque fois que je rentre du collège.

Maintenant, quand je vois mon conjoint qui est dans le supérieur et dans la seule matière où il y a encore de l'argent (informatique) : j'ai autant de diplômes que lui, j'ai un concours difficile qu'il n'a pas, on est sur la même grille (agrégée/MCF), on est au même échelon (j'ai un an d'ancienneté de plus dans l'échelon). Ben entre les primes et les déplacements payés au forfait, il touche en moyenne 800 euros de plus par mois. Ne parlons pas de mon petit frère, cadre A échelon 2 au Minefi, qui, certes sur un poste spécifique, touche le même net que moi (quatre échelons au-dessus)... sans les primes... Et avec un appartement au loyer divisé par deux par rapport au marché...

Donc voilà. Idéalement, on m'augmenterait substantiellement mon salaire, je me mettrais à mi-temps pour faire autre chose. Là, il y a un prêt à rembourser.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?  - Page 3 Livre11
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum