Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Quel est pour vous le combat prioritaire ?

189 - 54%
145 - 41%
19 - 5%
 
Total des votes: 353
Ramanujan974
Niveau 10

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Ramanujan974 le Ven 16 Nov 2018 - 16:22
@Malaga a écrit:Par curiosité, pour les collègues qui ont voté pour un meilleur salaire, quelle hausse minimum vous semblerait acceptable ?

Au moins 30 %.
Comme Lefteris le faisait remarquer, il y a 1000 € d'écart entre les revenus des enseignants et ceux des autres catégories A.
avatar
angelxxx
Niveau 10

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par angelxxx le Ven 16 Nov 2018 - 16:31
Les infirmiers par exemple ?
Et c'est encore pire que nous. Bien sur cela ne doit pas nous rassurer (il y a pire ailleurs) mais on devrait avoir des alliés. Ce ne sont pas les seuls, ils y en a bien des autres.

Et oui le fait de gagner assez d'argent pour envisager de vivre pas trop loin de mon établissement et de pouvoir m'acheter une voiture correcte ferait passer ma journee plus facilement. Le fait de pouvoir partir faire de belles vacances, aller en week-end aussi.


_________________
"La lumière pense voyager plus vite que quoi que ce soit d'autre, mais c'est faux. Peu importe à quelle vitesse voyage la lumière, l'obscurité arrive toujours la première, et elle l'attend. Terry Pratchett."
Lefteris
Lefteris
Empereur

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Lefteris le Ven 16 Nov 2018 - 16:32
@Ramanujan974 a écrit:
@Malaga a écrit:Par curiosité, pour les collègues qui ont voté pour un meilleur salaire, quelle hausse minimum vous semblerait acceptable ?

Au moins 30 %.
Comme Lefteris le faisait remarquer, il y a 1000 € d'écart entre les revenus des enseignants et ceux des autres catégories A.
C'est surtout le rapport annuel sur la FP, qui le fait remarquer Very Happy . Je me contente modestement de le confirmer.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
JaneB
JaneB
Fidèle du forum

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par JaneB le Ven 16 Nov 2018 - 17:15
@BritLéty a écrit:
@Verdurette a écrit:J'ai voté "salaire" parce que je ne crois pas plus à une modification des conditions de travail qui nous changerait vraiment la vie. Comme dit plus haut, une classe à 30 peut être plus facile qu'une classe à 20, pour peu qu'on ait des élèves  raisonnablement disciplinés, quel que soit leur niveau (enfin, jusqu'à un certain point tout de même!)
Une classe à 20, et même à 15, soyons fous,  avec 3 ou 4 élèves relevant d'un PPS plus 2 ou 3 élèves avec des troubles du comportement, cela reste l'enfer. Or on ne reviendra pas sur l'inclusion à outrance (et surtout mal pensée, car il existe des pays dans lesquels on inclut intelligemment), et je ne vois pas quelle loi pourrait obliger les familles à éduquer leurs enfants ni nous autoriser à mettre certains élèves dehors à grands coups de pied dans le derrière.
Donc une augmentation de salaire me permettra au moins  de mieux dormir et de m'offrir les séances d'ostéopathie nécessaires pour me remettre en état après ce que je subis en classe, et que je ne peux pas me payer.

J'avoue que je reste stupéfaite de certains arguments, comme celui que je viens de graisser - mais il n'est pas le seul dans ce cas.
Je n'arrive pas à comprendre la corrélation meilleur salaire = mieux accepter des conditions de travail déplorable.

Si je vis mal ma journée, ce n'est pas le fait d'avoir quelques centaines d'euros en plus sur mon compte qui va m'aider à mieux la vivre. Une journée pourrie reste une journée pourrie quoi qu'il arrive.

Quand au fait que grâce à cet argent, je pourrais m'offrir des séances d'ostéopathie, d'acupuncture, de séances chez le psy, des anti-anxiolytiques ou autres, comment dire? L'idéal ne serait-il justement pas d'avoir des conditions de travail meilleures ( donc si on se tient au sondage, un traitement moindre ) qui nous permettraient d'éviter de faire appel à toutes les " béquilles " susmentionnées?

Tu n'as pas tort : il est absurde de vouloir gagner plus s'il s'agit de dépenser cet argent pour se " retaper ". Pour ma part, je préfère mille fois acheter des choses qui me font plaisir que d'aller me ruiner en séances psy ( il est 'de toute façon, rare que par la simple magie de la parole, les situations se règlent d'elles- même). Mais bon, chacun voit midi à sa porte …
En fait, pourquoi choisir? Je voudrais de meilleures conditions de travail et un meilleur salaire. Ces deux souhaits simultanés ne me paraissent pas déraisonnables!
Pourquoi 3,14159
Pourquoi 3,14159
Niveau 8

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Pourquoi 3,14159 le Ven 16 Nov 2018 - 17:20
@Malaga a écrit:Par curiosité, pour les collègues qui ont voté pour un meilleur salaire, quelle hausse minimum vous semblerait acceptable ?
25% pour rattraper ce que je n'ai pas eu par rapport au coût de la vie/gel du point d'indice + 15% de vraie augmentation. 40% donc, et on serait encore loin des meilleurs salaires de l'OCDE.
avatar
Mr
Habitué du forum

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Mr le Ven 16 Nov 2018 - 17:27
Navré mon cher Jac,
Mais tes messages précédents montrent parfaitement que tu ne t’es jamais préoccupé des Tzr.
Note que je ne te jette pas la pierre, mais je trouve franchement hypocrite que tu prétendes le contraire . Tu fais du foin sur le forum car tu sens ton poste menacé . Inclure les TZR dans tes messages récents ne change rien à l’affaire. La ritournelle du plus de poste c’est aussi pour les TZR est éculée jusqu’à la moelle. Oui c’est bien l attitude hypocrite et méprisante ou simplement indifférente de beaucoup de collègues comme toi qui fait le jeu du ministère.
avatar
Mr
Habitué du forum

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Mr le Ven 16 Nov 2018 - 17:30
Un extrait du dnalc pour te consoler



Dernière édition par Derborence le Ven 16 Nov 2018 - 17:32, édité 1 fois (Raison : suppression de la même image en 4 exemplaires)
Derborence
Derborence
Modérateur

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Derborence le Ven 16 Nov 2018 - 17:33
Suppression d'un doublon de Mr.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne." Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
Mathador
Mathador
Neoprof expérimenté

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Mathador le Ven 16 Nov 2018 - 18:02
@Mr a écrit:Navré mon cher Jac,
Mais tes messages précédents montrent parfaitement que tu ne t’es jamais préoccupé des Tzr.
Note que je ne te jette pas la pierre, mais je trouve franchement hypocrite que tu prétendes le contraire . Tu fais du foin sur le forum car tu sens ton poste menacé . Inclure les TZR  dans tes messages récents ne change rien à l’affaire.  La ritournelle du plus de poste c’est  aussi pour les TZR est éculée jusqu’à la moelle.  Oui c’est bien l attitude hypocrite et méprisante ou simplement indifférente de beaucoup de collègues comme toi qui fait le jeu du ministère.

C'est l'existence même du statut de TZR qui permet d'envoyer certains TZR à l'autre bout d'une académie métropolitaine autre que Paris qui est un scandale. Je changerai d'avis le jour où on restreindra les ZR à une étendue maximale raisonnable (une commune ou une circonscription du primaire, et encore…) et que les affectations hors zone seront vraiment volontaires.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
Lefteris
Lefteris
Empereur

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Lefteris le Ven 16 Nov 2018 - 18:16
@Mathador a écrit:
C'est l'existence même du statut de TZR qui permet d'envoyer certains TZR à l'autre bout d'une académie métropolitaine autre que Paris qui est un scandale. Je changerai d'avis le jour où on restreindra les ZR à une étendue maximale raisonnable (une commune ou une circonscription du primaire, et encore…) et que les affectations hors zone seront vraiment volontaires.
Je ne veux pas plomber  une fois de plus l'atmosphère , mais la fusion des académies conjuguée avec le changement des règles d'affectation risque de faire cavaler encore plus les TZR. Tout ça est dans le projet de loi sur "l'école de la confiance". Et ce qui risque mécaniquement de créer encore plus de TZR, ce sont les baisses d'horaires disciplinaires induites par les  réformes,  maintenant celle du lycée.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
Jenny
Jenny
Modérateur

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Jenny le Ven 16 Nov 2018 - 18:21
@Lefteris a écrit:
@Mathador a écrit:
C'est l'existence même du statut de TZR qui permet d'envoyer certains TZR à l'autre bout d'une académie métropolitaine autre que Paris qui est un scandale. Je changerai d'avis le jour où on restreindra les ZR à une étendue maximale raisonnable (une commune ou une circonscription du primaire, et encore…) et que les affectations hors zone seront vraiment volontaires.
Je ne veux pas plomber  une fois de plus l'atmosphère , mais la fusion des académies conjuguée avec le changement des règles d'affectation risque de faire cavaler encore plus les TZR. Tout ça est dans le projet de loi sur "l'école de la confiance". Et ce qui risque mécaniquement de créer encore plus de TZR, ce sont les baisses d'horaires disciplinaires induites par les  réformes,  maintenant celle du lycée.

Ca m'inquiète effectivement beaucoup ce projet de fusion. :/
J'ai utilisé mes points pour avoir Paris en sachant que je serai TZR (mais l'académie n'est pas bien grande et très bien desservie). Si c'est pour me retrouver TZR à Versailles ou Créteil, je vais être ravie. Evil or Very Mad
Mathador
Mathador
Neoprof expérimenté

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Mathador le Ven 16 Nov 2018 - 18:28
@Lefteris a écrit:Je ne veux pas plomber  une fois de plus l'atmosphère , mais la fusion des académies conjuguée avec le changement des règles d'affectation risque de faire cavaler encore plus les TZR. Tout ça est dans le projet de loi sur "l'école de la confiance". Et ce qui risque mécaniquement de créer encore plus de TZR, ce sont les baisses d'horaires disciplinaires induites par les  réformes,  maintenant celle du lycée.

Certes. L'idée que l'on puisse imposer à un TZR basé à Aurillac de remplacer à Ferney-Voltaire ou à Annemasse relève du pur délire (et, le cas échéant, d'un pognon de dingue en ISSR). Et pour la baisse des horaires disciplinaires, l'effet sur la création de TZR dépendra aussi du nombre de postes aux concours comparé au nombre de radiations des cadres.

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
avatar
cunégonde
Niveau 10

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par cunégonde le Ven 16 Nov 2018 - 19:00
Mathador, sérieusement, les ISSR, crois-tu qu'elles passeront l'été ?
Leclochard
Leclochard
Empereur

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Leclochard le Ven 16 Nov 2018 - 19:07
@Ramanujan974 a écrit:
@Malaga a écrit:Par curiosité, pour les collègues qui ont voté pour un meilleur salaire, quelle hausse minimum vous semblerait acceptable ?

Au moins 30 %.
Comme Lefteris le faisait remarquer, il y a 1000 € d'écart entre les revenus des enseignants et ceux des autres catégories A.

Pareil. Minimum 500 euros, idéalement 1000 ou plus. Very Happy
Symboliquement, on ne devrait pas avoir de débutants qui gagnent moins de 2000 euros (nets), vu le niveau de qualification et les responsabilités.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Verdurette le Ven 16 Nov 2018 - 19:13
@BritLéty a écrit:
@Verdurette a écrit:J'ai voté "salaire" parce que je ne crois pas plus à une modification des conditions de travail qui nous changerait vraiment la vie. Comme dit plus haut, une classe à 30 peut être plus facile qu'une classe à 20, pour peu qu'on ait des élèves  raisonnablement disciplinés, quel que soit leur niveau (enfin, jusqu'à un certain point tout de même!)
Une classe à 20, et même à 15, soyons fous,  avec 3 ou 4 élèves relevant d'un PPS plus 2 ou 3 élèves avec des troubles du comportement, cela reste l'enfer. Or on ne reviendra pas sur l'inclusion à outrance (et surtout mal pensée, car il existe des pays dans lesquels on inclut intelligemment), et je ne vois pas quelle loi pourrait obliger les familles à éduquer leurs enfants ni nous autoriser à mettre certains élèves dehors à grands coups de pied dans le derrière.
Donc une augmentation de salaire me permettra au moins  de mieux dormir et de m'offrir les séances d'ostéopathie nécessaires pour me remettre en état après ce que je subis en classe, et que je ne peux pas me payer.

J'avoue que je reste stupéfaite de certains arguments, comme celui que je viens de graisser - mais il n'est pas le seul dans ce cas.
Je n'arrive pas à comprendre la corrélation meilleur salaire = mieux accepter des conditions de travail déplorable.

Si je vis mal ma journée, ce n'est pas le fait d'avoir quelques centaines d'euros en plus sur mon compte qui va m'aider à mieux la vivre. Une journée pourrie reste une journée pourrie quoi qu'il arrive.

Quand au fait que grâce à cet argent, je pourrais m'offrir des séances d'ostéopathie, d'acupuncture, de séances chez le psy, des anti-anxiolytiques ou autres, comment dire? L'idéal ne serait-il justement pas d'avoir des conditions de travail meilleures ( donc si on se tient au sondage, un traitement moindre ) qui nous permettraient d'éviter de faire appel à toutes les " béquilles " susmentionnées?

Britléty, il n'y a pas si longtemps, je disais encore que je préférerais une amélioration de mes conditions de travail à de l'argent, mais aujourd'hui je pense que c'est impossible, parce que cela ne dépend pas uniquement du ministère, il y a aussi une composante sociétale difficile à gérer, l'éducation de nos élèves, les différentes nouveautés qui les perturbent, le manque de respect et de considération d'une bonne partie de la société à notre égard, toutes choses qui ne se décrètent pas. Et la seule chose qui nous changerait vraiment la vie, sortir de nos classes les gamins qui n'ont pas du tout le niveau et surtout les ingérables, les violents, ce ne sera jamais fait. Donc je sais que je vais continuer à souffrir encore dix ans comme je souffre depuis quelques années.

L'augmentation , du coup, je la vois comme une sorte de compensation, un pis-aller, j'en conviens, mais ça me permettra de ne pas galérer sur tous les plans.
Mais je suis bien consciente que c'est la moins mauvaise solution, pas la meilleure.
avatar
Graisse-Boulons
Niveau 8

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Graisse-Boulons le Ven 16 Nov 2018 - 21:00
@surfaquitaine a écrit:J'ai voté pour l'augmentation des salaires.

Cela fait plaisir de voir sur ce forum que bons nombres de collègues ont enfin pris conscience de l'arnaque qu'est le traitement des enseignants.
Il faut arrêter de se persuader que nous ne sommes pas si mal lotis en nous comparant à des caissières.
Il faut comparer ce qui est comparable, c'est à dire avec des fonctionnaires de même catégorie. Sans aller à se comparer avec les enseignants dans les autres pays de l'UE, il suffit de se comparer aux autres fonctionnaires de catégorie A, car rappelons le, nous sommes A, point barre.
Les revendications sur la hausse des salaires est récente, les syndicats majoritaires réclament depuis peu une hausse des salaires, leur principale revendication a toujours été le nombre de postes. Mais en salle des profs, j'entends de plus en plus de collègues gronder sur la faiblesse de leurs revenus et sur l'augmentation des tâches sans compensation. Dernier exemple en date, la circulaire sur les PP. Ca y est, on leur demande de tenir le rôle du Psy-EN qui n'est plus COP ... le changement de nom annonçait déjà la couleur, et cela pour une prime qui elle ne bouge pas.
Il n'est pas normal que les syndicats ne bouge pas à ce sujet, ils auraient pu donner un mot d'ordre : refus systématique d'être PP, ou négocier un doublement de la prime par exemple.
En ce qui concerne une augmentation significative de nos traitements, je pense que l'angle d'attaque qui consiste à demander une réévaluation de nos grilles indiciaires est vain. Je ne sais pas si vous êtes au courant mais le grille indiciaire des certifiés est la même que celle des inspecteur des finances par exemple. Réclamer un changement des nos grilles est vain car il faudrait augmenter celles de tous les fonctionnaires A... ce qui ne réglerait pas le fait que nous soyons les A les moins bien payés.
Les syndicats des autres administrations l'ont bien compris (comme à la DGFIP), ils ont principalement revendiquer la création de primes qui leur étaient propre pour augmenter significativement leurs traitements. Pour moi, c'est la seule voie raisonnable qui ne soit pas utopiste. Il faudrait créer une prime de technicité, qui évoluerait en fonction de l'échelon et qui permettrait d'augmenter les salaires de 300 euros nets pour le 1er échelon et de 600 euros nets pour le dernier comme à la DGFIP. Chercher à tout prix à valoriser nos grilles indiciaires est un combat qui n'aboutira jamais.
Je m'étonne encore que les syndicats reste encore et toujours sur cet axe qui ne permettra pas de mettre les enseignants au niveau des autres A.
Notre faiblesse est notre nombre, on ne crée pas une contestation unanime avec 600 000 fonctionnaires comme avec 100 000. Les syndicats doivent revoir leur stratégie, et nous devons arrêter de continuer à être les bons petits élèves dociles que nous avons été pour la majorité d'entre nous. Les profs ne se mobilisent pas car ils restent pour la plupart les bons élèves qu'ils ont été.

Magnifique ! Ca bouge !
Ca fait trop longtemps que la profession en empêtrée dans la "bonne posture si on est vraiment de gauche". Ca nous a tué !!!

Il est opportun de dire :
A) "les études pour tous "!
Conséquences : http://media.education.gouv.fr/file/200_ans_du_bac/42/3/200_ans_du_bac_28423.pdf

On est passé en 1968 de 20 % d’une génération au bac à, à la fin des années 1980, 80 %...et je ne vais pas comparer les taux de réussite, nous sommes entre nous et chacun appréciera le fait, en professionnel, qu'en 68 une minorité issue des classes "culturellement favorisées" puisse afficher des taux d'échecs supérieurs à ceux d'aujourd'hui...
Toujours est-il qu'il faut, pour toujours plus de bacheliers, toujours plus de profs...et ça devient difficile de les payer...

B) C'est mieux, en publique, de s'offusquer de voir poindre le soupçon de l'ombre d'un début de sélection...
...Et sinon, en vrai, quand il n'y a plus personne du SNES pardon, de "bien comme il faut" dans les parages, ils en pensent quoi, les profs, d'introduire un minimum de risque d'échec pardon, de motivation pour faire bosser les élèves ?

C) Quand il y a des gens, c'est mieux de dire "solidarité, tous ensembles pour la fonction publique"...
Mais sinon, qui n'a pas remarqué que tous les autres se battaient de leurs côtés respectifs pour des primes, que des primes, des 30% de primes de façon à laisser les profs "en dehors de ça" ?

avatar
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par pseudo-intello le Ven 16 Nov 2018 - 21:04
@Verdurette a écrit: Britléty, il n'y a pas si longtemps, je disais encore que je préférerais une amélioration de mes conditions de travail à de l'argent, mais aujourd'hui je pense que c'est impossible, parce que cela ne dépend pas uniquement du ministère, il y a aussi une composante sociétale difficile à gérer, l'éducation de nos élèves, les différentes nouveautés qui les perturbent,  le manque de respect et de considération d'une bonne partie de la société à notre égard, toutes choses qui ne se décrètent pas.  Et la seule chose qui nous changerait vraiment la vie, sortir de nos classes les gamins qui n'ont pas du tout le niveau et surtout les ingérables, les violents, ce ne sera jamais fait. Donc je sais que je vais continuer à souffrir encore dix ans comme je souffre depuis quelques années.

L'augmentation , du coup, je la vois comme une sorte de compensation, un pis-aller, j'en conviens, mais ça me permettra de ne pas galérer sur tous les plans.
Mais je suis bien consciente que c'est la moins mauvaise solution, pas la meilleure.

Ceci dit, je suis sûre que si on gagnait 30% de plus (et 50, j'en parle même pas), nous pourrions exiger beaucoup plus des élèves, parce que nous donnerions une image de réussite, et que nous fournirions un exemple concret et proche d'un lien fort entre réussite scolaire et réussite sociale. Pour le coup, ça améliorerait nos conditions de travail.
Mathador
Mathador
Neoprof expérimenté

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Mathador le Ven 16 Nov 2018 - 21:16
@cunégonde a écrit:Mathador, sérieusement, les ISSR, crois-tu qu'elles passeront l'été ?

Je ne sais pas, ma boule de cristal est en panne .

_________________
« Se qualche notte tu sogni che,
Sei tra le braccia di un Mathador,
Non indagare la colpa è del flamenco » (Dalida, Flamenco)
LadKlima
LadKlima
Niveau 6

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par LadKlima le Ven 16 Nov 2018 - 22:36
Mais si le salaire ne vous convient pas, partez. Qui viendra soutenir les profs qui n'ont que 18 h difficiles par semaine , des vacances en veux tu en voilà. Enfin je n'ai ni l'envie ni le désir de continuer sur ce sujet. Mais personne ne soutiendra les profs face à une augmentation de
Salaire. Ma compagne avec un bac +3 part avant moi le matin et, revient après moi le soir, et gagne moitié moins que moi et je ne suis qu'echelon 3. Je trouve tous vos commentaires tellement indécents...
Ps : je ne reviendrai plus sur ce fil.
Yazilikaya
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Yazilikaya le Ven 16 Nov 2018 - 22:55
@LadKlima a écrit:Mais si le salaire ne vous convient pas, partez. Qui viendra soutenir les profs qui n'ont que 18 h difficiles par semaine , des vacances en veux tu en voilà. Enfin je n'ai ni l'envie ni le désir de continuer sur ce sujet. Mais personne ne soutiendra les profs face à une augmentation de
Salaire. Ma compagne avec un bac +3 part avant moi le matin et, revient après moi le soir, et gagne moitié moins que moi et je ne suis qu'echelon 3. Je trouve tous vos commentaires tellement indécents...
Ps : je ne reviendrai plus sur ce fil.

Tiens, c'est rigolo, moi qui pensais que les profs faisaient un peu plus de 40 h par semaine pendant le temps scolaire.

http://www.education.gouv.fr/cid72847/les-enseignants-du-premier-degre-public-declarent-travailler-44-heures-par-semaine-en-moyenne.html
Sylvain de Saint-Sylvain
Sylvain de Saint-Sylvain
Expert

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Sylvain de Saint-Sylvain le Ven 16 Nov 2018 - 22:56
@LadKlima a écrit:Mais si le salaire ne vous convient pas, partez. Qui viendra soutenir les profs qui n'ont que 18 h difficiles par semaine , des vacances en veux tu en voilà. Enfin je n'ai ni l'envie ni le désir de continuer sur ce sujet. Mais personne ne soutiendra les profs face à une augmentation de
Salaire. Ma compagne avec un bac +3 part avant moi le matin et, revient après moi le soir, et gagne moitié moins que moi et je ne suis qu'echelon 3. Je trouve tous vos commentaires tellement indécents...
Ps : je ne reviendrai plus sur ce fil.

J'aime beaucoup ce petit côté "je lâche ma crotte et je repars".

_________________
Les moyens sont le contraire des procédés; se borner à obtenir une perfection formelle déjà créée, c’est se donner pour but le jeu de moyens déjà établis et connus. Ce n’est ni un noble effort à tenter ni un but élevé à atteindre. (Reverdy, "Certains avantages d'être seul")
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Iphigénie le Ven 16 Nov 2018 - 23:03
Heureusement, si j’ai bien compris, on se pose moins de questions dans les ministères avec une hausse modérée et justifiée de 10 à 27 % seulement ... Laughing
avatar
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par pseudo-intello le Ven 16 Nov 2018 - 23:07
@LadKlima a écrit:Mais si le salaire ne vous convient pas, partez. Qui viendra soutenir les profs qui n'ont que 18 h difficiles par semaine , des vacances en veux tu en voilà. Enfin je n'ai ni l'envie ni le désir de continuer sur ce sujet. Mais personne ne soutiendra les profs face à une augmentation de
Salaire. Ma compagne avec un bac +3 part avant moi le matin et, revient après moi le soir, et gagne moitié moins que moi et je ne suis qu'echelon 3. Je trouve tous vos commentaires tellement indécents...
Ps : je ne reviendrai plus sur ce fil.

Magnifique. Je vous crache à la tronche mais ne me répondez pas, c'est pas la peine, je m'en vais comme un prince, je suis déjà dehors, je ne vous entends plus.

Il semble, pourtant :
- que les moyennes citées dans le lien plus haut sont autrement plus représentatives qu'un "moi, ma compagne' de Ladklima
- que les comparatifs avec les autres profs de l'OCDE ne plaident pas en sa faveur non plus
- que la désertion aux concours est une autre preuve qu'il faut nous revaloriser d'urgence.

... mais bon, nous n'en discuterons pas, semble-t-il, puisque l'initiateur de la discussion tient à ne pas la poursuivre.
Dommage, j'aurais aimé savoir comment et pourquoi la compagne de notre camarade se retrouve bien en-deçà du salaire minimal légal... (ou alors, LadKlima est agrégé, se prend 5 HSA, trois IMP et des RCD à gogo, et a donc un salaire qui n'a rien à voir avec le mien). Et c'est domamge, parce que je lui aurais volontiers retourné son argument ; si on n'a qu'à démissionner pour cause de salaire estimé trop faible (recaser près d'un million de personnes, bonjour), pourquoi sa compagne ne songe-t-elle pas à rejoindre nos rangs ? Il y a de la place pour elle, et avec tous ces postes vacances chaque année, on manque de volontaires !
Leclochard
Leclochard
Empereur

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Leclochard le Ven 16 Nov 2018 - 23:23
@LadKlima a écrit:Mais si le salaire ne vous convient pas, partez. Qui viendra soutenir les profs qui n'ont que 18 h difficiles par semaine , des vacances en veux tu en voilà. Enfin je n'ai ni l'envie ni le désir de continuer sur ce sujet. Mais personne ne soutiendra les profs face à une augmentation de
Salaire. Ma compagne avec un bac +3 part avant moi le matin et, revient après moi le soir, et gagne moitié moins que moi et je ne suis qu'echelon 3. Je trouve tous vos commentaires tellement indécents...
Ps : je ne reviendrai plus sur ce fil.

Et elle conserve son boulot ? Non parce que là, c'est de l'exploitation: des horaires de fou et un salaire deux fois plus petit que celui d'un prof débutant. affraid

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Lefteris
Lefteris
Empereur

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Lefteris le Ven 16 Nov 2018 - 23:53
@LadKlima a écrit:Mais si le salaire ne vous convient pas, partez. Qui viendra soutenir les profs qui n'ont que 18 h difficiles par semaine , des vacances en veux tu en voilà. Enfin je n'ai ni l'envie ni le désir de continuer sur ce sujet. Mais personne ne soutiendra les profs face à une augmentation de
Salaire. Ma compagne avec un bac +3 part avant moi le matin et, revient après moi le soir, et gagne moitié moins que moi et je ne suis qu'echelon 3. Je trouve tous vos commentaires tellement indécents...
Ps : je ne reviendrai plus sur ce fil.
On voit à cette remarque que les syndicats "maison" , ceux du "métier-pas-comme-les autres", ont gagné les esprits. On ne raisonne plus en termes objectifs, en comparant les catégories administratives, mais en termes subjectifs (situation personnelle VS autre situation personnelle). En ces termes, on peut aligner vers le bas. C'est d'ailleurs ce que réussissent à faire les nantis, qui mettent dans l'arène les petits pour qu'ils se bouffent entre eux, ou alors qu'ils culpabilisent au lieu de mener des luttes pour élever le niveau commun . Sur le mode de "vous gagnez plus qu'une caissière/ un maçon/ un ouvrier du Bengladesh, de quoi osez vous vous plaindre ?".
Nous avons tous dans nos familles proches des chômeurs, des gens mal payés, mais le but des luttes syndicales et sociales en général ne me semble pas d'aligner vers le moins disant. Les types qui lancent des boules puantes depuis les ministères en créant des jalousies ( prépas contre le reste, secondaire contre primaire, certifiés contre agrégés, etc.) sont eux-mêmes des fonctionnaires très attachés à leurs primes et indemnités (administrateurs civils par exemple)qui seront d'autant meilleures qu'ils auront servi à faire passer des mesures grâce au dénigrement organisé.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
avatar
Lisak35
Niveau 9

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Lisak35 le Ven 16 Nov 2018 - 23:53
@LadKlima : si votre compagne gagne deux fois moins que vous, à moins que vous à moins que votre salaire ne soit d'environ 3000 euros nets par mois (au moins), c'est que soit elle travaille à mi-temps, soit qu'il y a un souci parce que si elle est à plein temps et ne gagne même pas le smic, c'est illégal ! Et j'ai beau chercher, je ne vois pas quel boulot légal en France à plein temps (voire plus si elle fait des horaires du genre 6h-19h, sachant que moi à 19h "officielles", je fais en moyenne 9h par jour lundi-vendredi + qqs heures les week ends et, je considère déjà que j'en fais beaucoup et que je suis sous-payée) paie moins que le smic et ne soit pas un un taf organisé par un esclavagiste... Mais je suis comme vous hein "Je ne reviendrai pas sur ce fil" (LOL), donc pas besoin de me répondre !


Dernière édition par Lisak35 le Sam 17 Nov 2018 - 0:37, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Re: Sondage : Si vous deviez choisir, quelle est pour vous la revendication prioritaire : salaires ou conditions de travail ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum