Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
scot69
Neoprof expérimenté

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par scot69 le Sam 26 Jan 2019 - 15:07
Après, je fais aussi beaucoup d'autodérision et curieusement, ça me donne de la crédibilité.

Je manie aussi pas mal l'ironie mais les élèves ne comprennent pas toujours.

Je repense à une remarque que je fais souvent (je ne sais pas si c'est du cassage) et qui marche plutôt bien, je leur dis: "je vous rappelle que vous êtes en lycée PRO, donc j'attends de vous une attitude PRO, pas puérile."
shawn
shawn
Niveau 2

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par shawn le Sam 26 Jan 2019 - 15:21
Je ne pense pas qu'il faille "casser méchamment " un élève mais peut être le "casser" avec une pointe d'humour .Je préfère utiliser cette arme qui, je pense est plus efficace et évite l'escalade dans la violence verbale et la provocation.
Rubik
Rubik
Niveau 4

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Rubik le Sam 26 Jan 2019 - 15:37
En général, j'utilise le fait que j'ai une très bonne ouïe (et qu'ils ne savent pas chuchoter...) pour rebondir sur un bavardage afin de le faire cesser.
Par exemple à celui qui parle du dernier jeu vidéo, j'explique qu'il peut participer au super jeu "viens recopier ton cahier en heure de colle" par exemple...
En général, ils se sentent tout péteux parce qu'ils ne pensaient pas que je pourrai les entendre, ça fait rigoler tout le monde (lui inclus) et j'ai la paix pour le reste de l'heure.
Après, je suis en collège avec des plutôt gentils.
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Sphinx le Sam 26 Jan 2019 - 16:09
Je vanne facilement. Mais jamais méchamment. Par exemple, je vais me moquer d'un élève qui dit une bêtise alors qu'il sait très bien qu'il peut mieux faire, jamais d'un qui a vraiment des soucis de QI et qui ne comprend rien. Je peux aussi comme dit plus haut me moquer des bavards en tournant en ridicule leur conversation s'ils causent assez fort pour que je les entende du tableau. Mais ça, c'est une façon de les faire cesser en évitant l'affrontement, pas une façon d'humilier ou de me faire craindre. (D'ailleurs je dirais plutôt qu'ils ont carrément moins peur de moi que des profs plus sévères et froids de l'établissement...)

En revanche, quand ils dépassent les bornes, ce n'est plus le moment de les vanner, c'est le moment de se fâcher et de punir.

@Singing in The Rain a écrit:Bonjour,

Voilà je me demande comment punir les élèves insolents qui font de la provoc avec des remarques limites (question imbécile posée pour faire rire les autres), des comportements provocateurs (traîner à arrêter de bavarder en début de cours...)

En général, je recadre avec une remarque ferme mais non agressive. Mais je constate que les comportements perdurent... Objectivement, ce sont des incivilités chroniques.

[...]

Bref, j'hésite à changer de méthode : recadrage ferme mais bienveillant qui ne donne que du respect ponctuel / ou recadrage agressif pour piquer l'élève au vif et lui imposer la crainte.

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous évolué dans votre façon de faire ?

La troisième voie tout simplement : la punition. Si la remarque "ferme mais bienveillante" ne suffit pas, c'est punition ferme et pas spécialement bienveillante (dans le sens où c'est pour son bien, mais où ce n'est pas spécialement la peine de faire le gentil).

Si l'élève est provocateur et insolent, je ne vais pas m'amuser à faire de l'humour avec lui (ni de l'humour méchant qui casse, ni d'aucune autre sorte). Je lui dis "tu me provoques et tu es insolent" et il prend la porte, un rapport ou une heure de colle.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

dita
dita
Habitué du forum

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par dita le Sam 26 Jan 2019 - 16:17
Mel, Pogonophile, la connivence, c'est entre pairs, non ?
Paleoprof
Paleoprof
Habitué du forum

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Paleoprof le Sam 26 Jan 2019 - 16:19
Je n'ai pas une très bonne ouïe, mais plutôt une bonne vue. Quand je réponds à un élève en le regardant mais que je devine dans mon espace de vision d'autres élèves qui bavardent, ou font autre chose qu'écouter l'échange avec leur camarade, je ne manque jamais de signaler, tout en continuant à regarder l'élève auquel je parle directement : "Monsieur X ou Mademoiselle Y , j'ai peut-être une haleine de poney ce matin (ou crinière de cheval, au choix selon ma coiffure du jour), mais j'en possède également le champ visuel. Donc le devoir supplémentaire / l'heure de retenue vous pend au nez." Généralement cela suffit pour que l'attitude cesse. Et sinon, j'abandonne l'humour et passe directement au ton sévère, voire me fâche pour de bon.

Je pratique beaucoup l'auto-dérision, ce qui me permet aussi de manier sans drame l'ironie avec les élèves. C'est ma façon d'être, je ne saurai être autrement et je pense que les élèves le sentent donc cela passe plutôt bien ainsi.
Je n'hésite pas non plus à présenter des excuses lorsque je me trompe, oublie quelque chose, ou suis dans l'erreur.

Je pense que tout est question de dosage et de réceptivité du public.

_________________
Je construis ma suite...... pingouin       pingouin
sifi
sifi
Fidèle du forum

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par sifi le Sam 26 Jan 2019 - 16:41
Quand je parle de vanner, ce n'est jamais méchant. C'est plutôt de l'humour, en général, dit avec le sourire, ce qui fait que ça passe assez bien. Mais attention: mes élèves comprennent vite que derrière l'apparence "blague" se cache un vrai agacement de ma part. Ils savent aussi que si ça continue, on va aller bien au-delà de la vanne.

Ceci dit, souvent un bon taquet bien placé met les rieurs de mon côté: "Wouuuh qu'est-ce qu'il s'est pris!! Trop forte, la prof!", et du coup celui qui est visé ne la ramène pas.

Beaucoup de mes vannes sont aussi orientées positif. Au gros lourdingue qui la ramène, je vais vite balancer un truc du genre: "Franchement, je te pensais plus intelligent que ça. Je me suis peut-être trompée, finalement..." , du coup, ça calme et ça passe.
mel93
mel93
Grand sage

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par mel93 le Sam 26 Jan 2019 - 16:43
@dita a écrit:Mel, Pogonophile, la connivence, c'est entre pairs, non ?
Mon dictionnaire ne le précise pas, il dit entente secrète ou tacite.
Pour expliciter, pratiquer l'humour, je trouve ça efficace dans les classes sympas, dans les autres, j'ai pas envie de rigoler donc je ne vais pas faire de l'humour.
Plus ce fil remonte, plus le titre me choque en réalité, "casser", faire preuve d' "agressivité" à des fins pédagogiques ? En fait, je trouve ça dingue.
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Sphinx le Sam 26 Jan 2019 - 17:09
@sifi a écrit:
Ceci dit, souvent un bon taquet bien placé met les rieurs de mon côté: "Wouuuh qu'est-ce qu'il s'est pris!! Trop forte, la prof!", et du coup celui qui est visé ne la ramène pas.

Ça ("haaaan comment elle t'a trop cassé") j'ai tendance à l'entendre après des "non" ou "tais-toi" un peu secs. Je ne sais pas si eux et nous on a toujours la même définition de "casser" Neutral

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

pogonophile
pogonophile
Habitué du forum

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par pogonophile le Sam 26 Jan 2019 - 17:13
@dita a écrit:Mel, Pogonophile, la connivence, c'est entre pairs, non ?

Pas nécessairement.
Quand tu regardes un film ou un extrait vidéo avec des élèves, qu'ils rient, et toi avec, que vous y faites référence ensuite, que ça devient une private joke entre vous, on est dans la connivence.
De même, quand un enseignant sort une énormité ou fait un lapsus, il est plutôt sain qu'il en rie, et les élèves avec.
Le fait de ne pas être pairs lors du cours, parce que chacun a son rôle, n'empêche pas de partager en tant que personnes, et donc d'avoir une complicité.

@mel93 a écrit:
Plus ce fil remonte, plus le titre me choque en réalité, "casser", faire preuve d' "agressivité" à des fins pédagogiques ? En fait, je trouve ça dingue.

Tout pareil, pour moi on en est à envisager sérieusement ce qui est une dérive troublante.
Pour "casser un élève", pour "couper des têtes", il faut être assez percutant pour humilier, blesser, et que la blessure soit assez profonde afin que la crainte soit durable. Si le but c'est que l'élève ait peur, il faut qu'il finisse écarlate, les larmes aux yeux, que la classe se moque, qu'il n'en dorme pas de la nuit.
Comment peut-on imaginer une telle démarche, et en faire une stratégie réfléchie ?
avatar
Lisak35
Niveau 9

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Lisak35 le Sam 26 Jan 2019 - 17:32
En gros oui, je suis d'accord avec ce qui vient d'être dit : peut-être le titre du topic n'est il pas très approprié. Il ne s'agit pas de "casser" il me semble mais d'arrêter net toute remarque insolente, ce qui n'est pas la même chose (enfin pour moi) et le mot "agressif" est également déplacé, car quelle que soit la remarque ou le comportement inapproprié de l'élève, une réaction agressive physique (c'est peut-être en ce sens là que @Pogonophile parlait avec un certain sarcasme d'ailleurs je suppose, de rétablir les chaâtiments corporels tant qu'à faire) ou même morale n'a pas lieu d'être ! C'est à nous d'être les adultes (je n'ai pas dit "adultes parfaits" -personne ne l'est-) et de ne pas tolérer de la part de nos élèves mais également de la part d'autres adultes l'humiliation, sinon autant changer de métier (je ne dis pas que cela ne m'est jamais arrivé, je suis humaine, juste que je n'encouragerai pas ce genre de pratique) ; par contre rire avec un élève, et lui faire remarquer sa bêtise, oui, bien sûr !


Dernière édition par Lisak35 le Sam 26 Jan 2019 - 17:56, édité 2 fois
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par mafalda16 le Sam 26 Jan 2019 - 17:52
La modération a pris en compte les remarques pertinentes de plusieurs membres et a estimé qu’il était opportun de changer le titre du sujet. Merci de revenir maintenant au sujet de ce fil.
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Tamerlan le Sam 26 Jan 2019 - 18:35
@pogonophile a écrit:
Tout pareil, pour moi on en est à envisager sérieusement ce qui est une dérive troublante.
Pour "casser un élève", pour "couper des têtes", il faut être assez percutant pour humilier, blesser, et que la blessure soit assez profonde afin que la crainte soit durable. Si le but c'est que l'élève ait peur, il faut qu'il finisse écarlate, les larmes aux yeux, que la classe se moque, qu'il n'en dorme pas de la nuit.
Comment peut-on imaginer une telle démarche, et en faire une stratégie réfléchie ?

Il est évident que tout cela n'est pas acceptable. Par contre je n'ai aucun souci à considérer que quand quelqu'un me manque de respect il faut qu'il s’aperçoive que ça pique. Ça vaut pour les rapports avec les adultes d'ailleurs.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Rendash
Rendash
Bon génie

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Rendash le Sam 26 Jan 2019 - 18:39
@Tamerlan a écrit:
@pogonophile a écrit:
Tout pareil, pour moi on en est à envisager sérieusement ce qui est une dérive troublante.
Pour "casser un élève", pour "couper des têtes", il faut être assez percutant pour humilier, blesser, et que la blessure soit assez profonde afin que la crainte soit durable. Si le but c'est que l'élève ait peur, il faut qu'il finisse écarlate, les larmes aux yeux, que la classe se moque, qu'il n'en dorme pas de la nuit.
Comment peut-on imaginer une telle démarche, et en faire une stratégie réfléchie ?

Il est évident que tout cela n'est pas acceptable. Par contre je n'ai aucun souci à considérer que quand quelqu'un me manque de respect il faut qu'il s’aperçoive que ça pique. Ça vaut pour les rapports avec les adultes d'ailleurs.


Autrement dit, tu tends l'autre joue, quoi. Sans t'être rasé professeur

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Tamerlan le Sam 26 Jan 2019 - 18:42
Non je pratique la bise rapeuse, c'est mon truc à moi coeurs

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Thalia de G le Sam 26 Jan 2019 - 18:47
@Tamerlan a écrit:Non je pratique la bise rapeuse, c'est mon truc à moi coeurs
Si j'ai bien compris, tu n'es pas fréquentable. pale

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Tamerlan le Sam 26 Jan 2019 - 18:48
Si, mais je ne me rase pas un côté au cas ou !

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
roxanne
roxanne
Devin

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par roxanne le Sam 26 Jan 2019 - 18:59
Le problème avec la dérision, c'est qu'avec certaines classes "bon public" (et je pense notamment à des classes de garçons, style footeux), ça peut finir par devenir un spectacle et finalement, ils acceptent la vanne, en rigolent, la commentent et ça peut finir par être plus bordélogène qu'autre chose. C'est le comble de générer soi-même le bazar dans son cours.
Tamerlan
Tamerlan
Modérateur

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Tamerlan le Sam 26 Jan 2019 - 19:08
Je crois que la volonté de se servir de la classe pour mettre l'élève en difficulté devant celle-ci est très malsaine et dangereuse. C'est d'abord un signe de faiblesse. On ne doit pas rechercher ce type d'alliance dans la mesure où c'est aller quémander un soutien. Si les autres élèves rigolent c'est leur problème, pas un but à rechercher. La répartie qui va montrer qu'on ne joue pas à ça sans y laisser de plumes c'est un rapport entre le professeur et l'élève qui teste. Rien d'autre.S'il faut chercher de l'aide c'est dans la hiérarchie adulte, pas en se remettant au verdict des pairs du trublion.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
Sphinx
Sphinx
Modérateur

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Sphinx le Sam 26 Jan 2019 - 19:14
Tutafé, d'ailleurs le dernier qui a ricané parce que j'avais mis une heure de colle à son copain en a pris une aussi.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

roxanne
roxanne
Devin

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par roxanne le Sam 26 Jan 2019 - 19:19
Moi, je parlais du fait qu'ils riaient de la remarque, comme d'une bonne blague, pas du copain.
tiptop77
tiptop77
Oracle

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par tiptop77 le Sam 26 Jan 2019 - 19:27
Comment répondre à l'insolence?

Comme ça:

Plus sérieusement je pense qu'il faut s'adapter aux gamins. Avec certains, l'humour passe bien et avec d'autres c'est un rappel clairement énoncé des règles à suivre et décision de punition voire sanction vue avec la direction si nécessaire.
J'ai une relation positive avec les élèves. Ils savent que si mon visage se ferme et le ton devient plus sec, ils ont dépassé les premières limites. Ca s'arrête souvent là. J'ai un seuil de tolérance très réduit afin d'éviter que cela aille trop loin.

_________________
May the force be with us!
Écusette de Noireuil
Écusette de Noireuil
Érudit

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Écusette de Noireuil le Sam 26 Jan 2019 - 20:19
À plusieurs reprises, j'ai convoqué l'élève insolent avec un autre adulte (Pp, CPE) pour avoir une dicussion posée avec lui sur la question.
J'ai eu des surprises avec certains qui n'ont tout simplement pas conscience que le ton qu'ils emploient est inapproprié, et qui tombent sincèrement des nues quand on prend le temps de leur expliquer les choses. Après quand le comportement est ancré cela demande un certain travail sur soi mais parfois ça marche, ils prennent conscience du fait que cela peut leur nuire.
Sinon en cas d'insolence répétée j'évite de plus en plus de régler mes comptes "à chaud" et en public.
Je signale que je n'accepte pas la remarque ou le comportement, je dis qu'il y aura une suite (je prends ensuite le temps de réfléchir à ce qui me semble pertinent)... La plupart du temps ça finit par calmer le jeu.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
scot69
scot69
Neoprof expérimenté

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par scot69 le Sam 26 Jan 2019 - 20:29
@Écusette de Noireuil a écrit:À plusieurs reprises,  j'ai convoqué l'élève insolent avec un autre adulte (Pp, CPE) pour avoir une dicussion posée avec lui sur la question.
J'ai eu des surprises avec certains qui n'ont tout simplement pas conscience que le ton qu'ils emploient est inapproprié,  et qui tombent sincèrement des nues quand on prend le temps de leur expliquer les choses.  Après quand le comportement est ancré cela demande un certain travail sur soi mais parfois ça marche,  ils prennent conscience du fait que cela peut leur nuire.  
Sinon en  cas d'insolence répétée j'évite de plus en plus de régler mes comptes "à chaud" et en public.
Je signale que je n'accepte pas la remarque ou le comportement,  je dis qu'il y aura une suite (je prends ensuite le temps de réfléchir à ce qui me semble pertinent)... La plupart du temps ça finit par calmer le jeu.

Exactement.

C'est parfois normal pour eux de dire "oh c'est bon là" ou "non mais ça se fait pas" ou "vous abusez"
avatar
Lisak35
Niveau 9

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Lisak35 le Dim 27 Jan 2019 - 9:10
@Ecusette de Noireuil, @scot69 Pareil ici, et ça me rend folle. Le pire c'est quand ils me répondent, alors que je viens de leur dire de changer immédiatement de ton avec moi sous peine d'être exclu du cours, "ouéch Madame c'est vous qui vous énervez toute seule là, je vous parle bien moi" ; je dois faire d'énormes efforts pour leur expliquer comment on s'adresse à un professeur au lieu de les exclure de mon cours à coups de pied bien placés !
roxanne
roxanne
Devin

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par roxanne le Dim 27 Jan 2019 - 9:18
Il y a aussi chez certains de vouloir avoir à tout prix le dernier mot même quand ils sont en tort. Hier, je reprends un élève qui est le seul à ne pas avoir rendu l'autorisation de sortie pour le théâtre demain (gratuit). Je lui dis que s'il ne l'a pas, il restera lundi au lycée avec un devoir. Et bien, au lieu de faire profil bas, de m'assurer qu'il l'aura, voire même de présenter des excuses (soyons fous !), il me répond :"Ah mais je vais porter plainte !"
Bon, il a entendu la suite. J'ai appelé sa mère qui était désolée, m'a remerciée de l'avoir appelée , s'est excusée. Donc, il a eu une éducation, il connait les codes, mais non, il faut faire le malin.
Contenu sponsorisé

Re: Comment répondre aux élèves insolents ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum