Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Iphigénie
Enchanteur

1re: Apollinaire  + parcours - Page 2 Empty Re: 1re: Apollinaire + parcours

par Iphigénie le Sam 10 Aoû 2019 - 7:35
@Garance a écrit:Un élément intéressant aussi : colchique est un nom masculin.

En effet, oui! tout comme les vaches, symboles de l'amoureux transi est un féminin.

D'accord aussi avec Tannat sur la circularité de la construction, ce qui est une structure habituelle au sonnet.

Je suis moins fan du recours à Médée et la Colchide que vous êtes plusieurs à avoir citées: pourquoi pas, mais je trouve que cette référence n'est pas plus nécessaire ici que dans la chansonnette (postérieure) "Colchiques dans les prés". A la limite, l'analogie avec Médée entraîne même plutôt à contresens du poème: ce ne sont pas les enfants qui sont tués mais bien l'homme. Et les enfants avec leurs harmonicas sont plus proches du joueur de flûte d'Hamelin ou ("le vent dément") d'un essaim de Djinns hugolien que des enfants de Médée, je pense...
Je crois davantage à un contexte où le rapport à la nature et aux saisons est plus vivace et plus marqué qu'aujourd'hui - et à une utilisation poétique particulière de celui-ci, qui consiste à jouer l'inversion de tous les codes pour créer le sentiment de malaise, d'"inquiétante étrangeté"devant un monde à l'envers: esthétique liée à l'art naïf, devant lequel, pour ma part j'ai toujours ressenti un vague malaise pour ces mêmes raisons.
Fleur d'automne et non de printemps, le colchique entre  donc, selon moi, ici, dans un jeu d'inversion des codes,
// femmes-fleur-printemps-beauté-tendresse enfantine et fugacité du temps //
versus
//fleur au masculin, (vaches au féminin),automne, fleur toxique, cernes, enfants façons horde sauvage, et lenteur, //
lenteur insupportable (voire "éternité" du malheur, "pour toujours"...), lenteur qui chez Apollinaire est liée à la vi-olence des sentiments douloureux qui se heurtent au réel ("comme la vie est lente /et l'espérance est violente"))
Ce poème me semble être surtout l'expression de l'intense douleur (et incompréhension) amoureuse liée au rejet, total et violent, de la femme que l'on aime, (situation sans doute inédite pour ce tombeur d'Apollinaire!) qui trouve sa traduction poétique dans "un monde paranormal" et à l'"envers" de la bucolique ordinaire.
Avec un tout autre décor, on a le même jeu poétique dans "La Chanson du Mal aimé", avec la confusion des genres ("un voyou qui ressemblait à mon amour" etc: j'ai déjà entendu des explications parlant de  tentation homosexuelle à ce propos, mais je crois que c'est hors du code d'Apollinaire: je crois bien plutôt à une interrogation violente sur le rapport homme/femme, dans cette aventure avec Annie Playden qui a si mal tourné et pour lui, et pour elle, qui n'a rien compris aux violences des pulsions d'Apollinaire, si on en croit l'anecdotique, sinon qu'il était urgent de le fuir)...
Cela dit ce n'est pas le moindre charme de ce poème que de nous entraîner sur des interprétations en écho avec chacun: là je me suis réveillée en plein orage pré-automnal, ça se voit? Laughing Laughing Laughing )
Isidoria
Isidoria
Vénérable

1re: Apollinaire  + parcours - Page 2 Empty Re: 1re: Apollinaire + parcours

par Isidoria le Lun 12 Aoû 2019 - 21:12
Je m'interroge toujours sur la cursive.
L'intitulé est La poésie du XIXe siècle au XXIe siècle:
Programe a écrit:- la lecture cursive d’au moins un recueil appartenant à un autre siècle que celui de
l’œuvre au programme, ou d’une anthologie poétique.
Alcools datant de 1913, il faudrait exclure le XXè, n'est-ce pas?
Restent le XXIè siècle, mais je ne suis absolument pas experte en poésie contemporaine, et le XIXè. Or mes futurs élèves ont étudié soit Baudelaire, soit Rimbaud en 2de.
Du coup, que faire? Pensez-vous que je puisse proposer deux cursives au choix, pour ceux qui ont étudié Baudelaire, Rimbaud, et inversement?
Sinon, Verlaine?
Franchement, sur la modernité, exclure tout le XXè parce qu'on étudie Alcools, c'est très réducteur.
Garance
Garance
Neoprof expérimenté

1re: Apollinaire  + parcours - Page 2 Empty Re: 1re: Apollinaire + parcours

par Garance le Lun 12 Aoû 2019 - 21:42
Et Le Spleen de Paris ?
Khorsabad
Khorsabad
Niveau 6

1re: Apollinaire  + parcours - Page 2 Empty Re: 1re: Apollinaire + parcours

par Khorsabad le Lun 12 Aoû 2019 - 22:54
@Isidoria a écrit:Je m'interroge toujours sur la cursive.
L'intitulé est La poésie du XIXe siècle au XXIe siècle:
Programe a écrit:- la lecture cursive d’au moins un recueil appartenant à un autre siècle que celui de
l’œuvre au programme, ou d’une anthologie poétique.
Alcools datant de 1913, il faudrait exclure le XXè, n'est-ce pas?
Restent le XXIè siècle, mais je ne suis absolument pas experte en poésie contemporaine, et le XIXè. Or mes futurs élèves ont étudié soit Baudelaire, soit Rimbaud en 2de.
Du coup, que faire? Pensez-vous que je puisse proposer deux cursives au choix, pour ceux qui ont étudié Baudelaire, Rimbaud, et inversement?
Sinon, Verlaine?
Franchement, sur la modernité, exclure tout le XXè parce qu'on étudie Alcools, c'est très réducteur.

J'ai prévu, pour plusieurs séquences de 2de et de 1ère, deux lectures cursives au choix. Je ne vois pas pourquoi on devrait proposer une seule lecture cursive pour toute une classe, surtout en 1ère. Les oeuvres nous sont déjà imposées, je m'autorise tout en lectures cursives (dans la limite du programme, évidemment)(malheureusement)
The Paper
The Paper
Niveau 6

1re: Apollinaire  + parcours - Page 2 Empty Re: 1re: Apollinaire + parcours

par The Paper le Lun 12 Aoû 2019 - 23:34
@Khorsabad a écrit:J'ai prévu, pour plusieurs séquences de 2de et de 1ère, deux lectures cursives au choix. Je ne vois pas pourquoi on devrait proposer une seule lecture cursive pour toute une classe, surtout en 1ère. Les oeuvres nous sont déjà imposées, je m'autorise tout en lectures cursives (dans la limite du programme, évidemment)(malheureusement)
Plus tu mets de cursives au choix, plus tu risques de compliquer la tache de l'examinateur à l'oral du bac. Si les élèves présentent leurs cursives et non leurs OI, ça va être chaud de se préparer.

_________________
« Les bons sont innocents et créent la justice. Les méchants sont coupables et c'est pour ça qu'ils inventent la pitié » (Mécomptes de fées)
« Le seul moyen de sortir d'un cercle vicieux, c'est de lui faire la tête au carré. » (Ab origine fidelis)
« On est quelquefois aussi différent de soi-même que des autres » (Maximes)
Khorsabad
Khorsabad
Niveau 6

1re: Apollinaire  + parcours - Page 2 Empty Re: 1re: Apollinaire + parcours

par Khorsabad le Mar 13 Aoû 2019 - 0:10
Franchement, pour la poésie je n’ai pas cherché bien loin : ce sera Baudelaire / Rimbaud.
Je ne suis pas certaine que beaucoup d’eleves Choisissent de présenter leurs cursives à l’oral... à voir après la première session !
tannat
tannat
Fidèle du forum

1re: Apollinaire  + parcours - Page 2 Empty Re: 1re: Apollinaire + parcours

par tannat le Dim 18 Aoû 2019 - 21:54
Je reviens sur le poème Les colchiques et le vers "Ils cueillent les colchiques qui sont comme des mères/Filles de leurs filles" -> au printemps, le colchique donne des fruits et des fleurs en automne, sorte d'inversion du temps et de la logique...

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum