Les répliques qui calment

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par ysabel le Mer 16 Sep 2009 - 21:58

@Stered a écrit:- Mais ça existe pas ce mot, M'dame !
- Kévin, heureusement que le monde ne se limite pas à ce que tu connais, sinon on serait vraiment à l'étroit.

Excellent !

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par cristal le Mer 16 Sep 2009 - 22:01

@cannelle21 a écrit:- à une fille qui se recoiffait en cours devant son miroir de poche: "Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui n'aura pas son brevet"
Celle-là est particulièrement ..... glaciale!

cristal
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par Dwarf le Mer 16 Sep 2009 - 22:10

Hmmm... Moi, je ne les retiens pas, ça sort en fonction des situations, ça gicle, ça cingle, ça fouette : ça calme!

Les seules que j'utilise régulièrement:

- la même que Nellen sur le fait qu'il ne fasse rien
- quand un gamin jure : "Sans gros mots, ça marche aussi."
- pour les chewingumineux : "Si j'avais voulu faire cours à des bovins, j'aurais demandé ma mutation dans le bocage normand."
- pour ceux qui se retournent : "X, retournez-vous ou je vous retourne moi-même... au sens propre."
- pour celles qui se retournent : " Chère petite girouette, le vent souffle pourtant dans ma direction."
- quand deux garçons bavardent : "taisez-vous ou je prends l'un pour frapper l'autre. Le plus lourd de préférence."
- quand deux filles bavardent. Je me tais, elles continuent et se rendent ensuite seulement compte du silence et me regardent, gênées. Moi : "Du thé et des petits gâteaux, peut-être?"

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par ysabel le Mer 16 Sep 2009 - 22:12

A un élève qui essaie d'expliquer maladroitement son retard, le retard du devoir etc.

"N'aggrave pas ton cas par une défense maladroite"

Aux garçons qui ont les mains sous les tables sans qu'on sache trop pourquoi : "Cessez de vous tripoter sous la table ! " J'adore, ils deviennent rouges et confus

Et parfois les citations totalement décalées par rapport à ce qu'il se passe. 2 qui ont un effet incroyable :

- L'oeil était dans la tombe et regardait Caïen
- C'était dans l'horreur d'une profonde nuit.

Les élèves doivent s'attendre à ce que cela saigne ensuite ! Il va falloir que j'en trouve d'autres.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par ysabel le Mer 16 Sep 2009 - 22:18

@Dwarf a écrit:Hmmm... Moi, je ne les retiens pas, ça sort en fonction des situations, ça gicle, ça cingle, ça fouette : ça calme!

Les seules que j'utilise régulièrement:

- la même que Nellen sur le fait qu'il ne fasse rien
- quand un gamin jure : "Sans gros mots, ça marche aussi."
- pour les chewingumineux : "Si j'avais voulu faire cours à des bovins, j'aurais demandé ma mutation dans le bocage normand."
- pour ceux qui se retournent : "X, retournez-vous ou je vous retourne moi-même... au sens propre."
- pour celles qui se retournent : " Chère petite girouette, le vent souffle pourtant dans ma direction."
- quand deux garçons bavardent : "taisez-vous ou je prends l'un pour frapper l'autre. Le plus lourd de préférence."
- quand deux filles bavardent. Je me tais, elles continuent et se rendent ensuite seulement compte du silence et me regardent, gênées. Moi : "Du thé et des petits gâteaux, peut-être?"

j'ai amélioré mon texte pour ceux-ci : les ruminants ont 2 secondes pour déposer leur bol alimentaire dans la poubelle.

Moi aussi je le dis, mais c'est bcp plus amusant car je n'ai pas le modèle d'un Darwf et mes lycéens sont souvent bien plus grands et lourds que moi. Mais je le dis avec tellement de conviction qu'ils sont convaincus que cela va faire très mal

Tiens, j'avais oublié un grand classique : quand deux élèves éloignés l'un de l'autre tentent de se parler : "tu veux un mégaphone ?"

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par Kan-gourou le Mer 16 Sep 2009 - 22:24

Là, comme ça, je n'en ai pas, mais j'en ai une qui m'a bien fait rire (lue sur le site "perles de profs"): Quand on voit que vos parents se sont mis à deux pour vous faire, comment voulez vous que je m'en sorte seule ?

Kan-gourou
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par Dwarf le Mer 16 Sep 2009 - 22:27

@ysabel a écrit:
Aux garçons qui ont les mains sous les tables sans qu'on sache trop pourquoi : "Cessez de vous tripoter sous la table ! " J'adore, ils deviennent rouges et confus

Très bon mais fais gaffe tout de même : cela pourrait un jour te poser des problèmes (je sais de quoi je parle), surtout si tu tombes sur une mère castratrice venimeuse qui veut ta peau pour avoir traumatisé son petit chéri adoré. Et comme les administrations sont généralement pleutres...

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par Marie-Noire le Mer 16 Sep 2009 - 22:30

Inspiré par une collègue de SVT, aux élèves qui m'appellent Monsieur : Comment à ton âge tu ne sais pas faire la différence entre un homme et une femme ?

Marie-Noire
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par ysabel le Mer 16 Sep 2009 - 22:33

@Dwarf a écrit:
@ysabel a écrit:
Aux garçons qui ont les mains sous les tables sans qu'on sache trop pourquoi : "Cessez de vous tripoter sous la table ! " J'adore, ils deviennent rouges et confus

Très bon mais fais gaffe tout de même : cela pourrait un jour te poser des problèmes (je sais de quoi je parle), surtout si tu tombes sur une mère castratrice venimeuse qui veut ta peau pour avoir traumatisé son petit chéri adoré. Et comme les administrations sont généralement pleutres...

Naan, je ne pense pas risquer grand chose, je connais mes morveux surtout que lorsque je dis ça, c'est toujours avec un grand sourire entendu...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par ysabel le Mer 16 Sep 2009 - 22:36

@Marie-Noire a écrit:Inspiré par une collègue de SVT, aux élèves qui m'appellent Monsieur : Comment à ton âge tu ne sais pas faire la différence entre un homme et une femme ?

Parfois on se demande où les élèves ont la tête...

Quand on me la sort, je fais semblant de me fâcher : non mais, tu m'as vu ? t'es sûre ? regarde bien là (et je montre mon décolleté) Est-ce un attribut masculin ?
Et la classe est morte de rire...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par aposiopèse le Mer 16 Sep 2009 - 22:44

- à tout élève qui me dit que le français le fait chier: il copiera une dizaine de fois: "Non le français n'est pas laxatif"
oh, celle-là, je vais essayer de la retenir !!!

Kevina : madaaaame, faut recopie ce qui est au tableau ?
Moi : nooooooon, c'est juste que le mur blanc me semblait très triste, j'ai voulu y mettre un peu de couleur !

à un élève qui mastiquait son chewing-gum de façon pas du tout discrète (jai même pu identifier la couleur du chewing-gum) : "oh mon Dieu, non mais je rêve, non seulement Kevin rumine, mais en plus il me montre ses amygdales !!!"

aposiopèse
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par John le Mer 16 Sep 2009 - 22:49

Inspiré par une collègue de SVT, aux élèves qui m'appellent Monsieur : Comment à ton âge tu ne sais pas faire la différence entre un homme et une femme ?

Moi je réponds "Oui, Robert ?" aux filles et "Oui, Simone ?" aux garçons.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par Artémis le Mer 16 Sep 2009 - 22:55

Ce matin, à un élève qui n'avait pas son travail, et me dit, honteux :"il est avec mon livre, à l'internat...
-Et que font-ils tous les 2 là-bas ? Ils travaillent tous seuls ?"
J'adore aussi quand un garçon et une fille papotent : "Non, ne te fatigue pas, tu n'es pas son style ! Ecoute plutôt le cours !"

Artémis
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par Reine Margot le Jeu 17 Sep 2009 - 7:06

Ah moi, le "monsieur", je réponds "oui jeune fille" si c'est un garçon, "oui jeune homme" si c'est une fille. ça fait rire la classe.

Et si c'est "maman!" (ce qui 'marrive souvent, curieusement) je réponds "ah non je ne veux pas adopter, je 'tai déja 4h par semaine..."

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par cannelle21 le Jeu 17 Sep 2009 - 7:09

J'allais oublier : lorsque l'un de mes élèves se trouve en position ruminante, il doit aller vers la poubelle et faire une offrande à la déesse poubelle. "Oh déesse poubelle, j'implore ton indulgence. Accepte ce modeste présent." Généralement ils ne le font qu'une fois dans l'année.

cannelle21
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par Reine Margot le Jeu 17 Sep 2009 - 7:12

@cannelle21 a écrit:J'allais oublier : lorsque l'un de mes élèves se trouve en position ruminante, il doit aller vers la poubelle et faire une offrande à la déesse poubelle. "Oh déesse poubelle, j'implore ton indulgence. Accepte ce modeste présent." Généralement ils ne le font qu'une fois dans l'année.

Laughing Laughing Laughing sauf peut-être si ça les amuse et que ça devient un jeu...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par Mermoz le Jeu 17 Sep 2009 - 8:19

Nellen a écrit:Ah oui...

"Tu vois la porte, là ? Tu vas la prendre mais... j'espère qu'elle sera ouverte."
j'ai un copain qui, quannd le prof lui a dit de prendre la porte, l'a prise... au sens propre du mot (bon il pouvait, il était grand et costaud

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par Mermoz le Jeu 17 Sep 2009 - 8:31

@Dwarf a écrit:Hmmm... Moi, je ne les retiens pas, ça sort en fonction des situations, ça gicle, ça cingle, ça fouette : ça calme!

Les seules que j'utilise régulièrement:

- la même que Nellen sur le fait qu'il ne fasse rien
- quand un gamin jure : "Sans gros mots, ça marche aussi."
- pour les chewingumineux : "Si j'avais voulu faire cours à des bovins, j'aurais demandé ma mutation dans le bocage normand."
- pour ceux qui se retournent : "X, retournez-vous ou je vous retourne moi-même... au sens propre."
- pour celles qui se retournent : " Chère petite girouette, le vent souffle pourtant dans ma direction."
- quand deux garçons bavardent : "taisez-vous ou je prends l'un pour frapper l'autre. Le plus lourd de préférence."
- quand deux filles bavardent. Je me tais, elles continuent et se rendent ensuite seulement compte du silence et me regardent, gênées. Moi : "Du thé et des petits gâteaux, peut-être?"
Pas très gentil pour mes élèves ça... ceci dit, quand ils s'attroupent devant la porte sans aucune discipline, je leur dis que que si c'est pour avoir un troupeau de bétail devant ma classe, j'aurais mieux fait de rester chez moi (ils savent que j'habite entourée de champs)
Quand aux bavards, je les menace de défenestration, ça permet aux petits d'apprendre un mot (enfin aux grands aussi quand ils ne m'ont pas déjà eue comme prof...), mais en règle général, vu ma taille, y'a que les 6ème pour avoir vraiment peur...

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par Mermoz le Jeu 17 Sep 2009 - 8:33

Et quand les élèves me disent que je suis méchante ou sadique, je réponds tjs: "Merci, ça me touche mais tu sais, tu n'y arriveras jms par la flatterie avec moi"

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par marininha le Jeu 17 Sep 2009 - 8:54

personnellement, quand on m'appelle "maman", je sid
-chuuuut, il ne faut pas que ça se sache... (ils adorent tous!)

marininha
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par Adri le Jeu 17 Sep 2009 - 9:12

Moi j'aime bien répondre directement et à voix haute aux questions posées en chuchotant au copain / à la copine, surtout si elles n'ont aucun rapport avec le cours ! Répondre aux remarques diverses.
J'ai l'ouïe fine pour ce genre de choses ! En général, ça les calme

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par Invité le Jeu 17 Sep 2009 - 9:58

@cristal a écrit:Face à un élève grossier, mal poli:
"C'est comme ça que tes parents t'ont éduqué?" ou alors "Et ben toi alors, on t'a bien éduqué!" ou encore "Je suis assez étonnée que tes parents t'aient donné une telle éducation"
Attention quand même au sujet parents afin d'éviter une réaction comme : "quoi! vous insultez mes parents!"

Quand j'étais en ZEP, une collègue avait dit cela à une élève...Gros scandale... Elle a été lâchée par l'administration , et les collègues car elle n'avait soit disant pas le droit de proférer de telles insultes. Les parents de l'élève avait mis un mot (rempli de fautes d'orthographe) dans le carnet de correspondance, menaçant la vie de cette prof. Je suis tombée dessus par hasard, j'en ai parlé au PP de la classe et à l'administration, et il n'y a strictement eu aucune suite...à vomir.

Je me suis régalée à lire vos répliques à tous et toutes.Mais parfois ça peut être à double tranchant. Si l'élève répond "oui" à "tu veux que je t'aide ?" par exemple, vous faites comment ?
Ou pour l'histoire du thé et des gâteaux, s'ils renchérissent ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par lene75 le Jeu 17 Sep 2009 - 13:36

Je me suis régalée à lire vos répliques à tous et toutes.Mais parfois
ça peut être à double tranchant. Si l'élève répond "oui" à "tu veux que
je t'aide ?" par exemple, vous faites comment ?
Ou pour l'histoire du thé et des gâteaux, s'ils renchérissent ?

Ouais, ce genre de trucs, c'est ce qui m'arrivait avec mes élèves de l'année dernière, alors j'ai abandonné ces remarques.
Par exemple :
- "Ça va, je ne vous dérange pas, je ne parle pas trop fort ?", réponse de l'élève : "Si, mais j'essaie de faire abstraction".
- "Ça ne vous intéresse pas ?", l'élève : "Non, pas du tout"
- "Je me demande bien pourquoi vous venez si c'est pour ne rien faire", l'élève : "Pour pas être noté absent."
- "Vous voulez sortir ?", l'élève : "Oui, j'aimerais bien" et il sort.
- À une élève qui faisait des maths pendant mon cours : "Vous vous croyez en permanence ?", l'élève "Bah au moins votre cours me sert à quelque chose"
- Je demande à un élève qui ne suivait pas ce que dis l'auteur dans le texte, l'élève "En fait, ça ne m'intéresse pas du tout"
etc.
Ah là là, qu'est-ce que je suis contente d'avoir changé de lycée Maintenant, c'est, "Il vous manque quelque chose ?", réponse de l'élève au choix :
- "Vous pouvez répéter la fin de la phrase s'il vous plaît ?" Je répète "Merci madame"
- " non, excusez-moi"

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par ysabel le Jeu 17 Sep 2009 - 13:47

@lene75 a écrit:Ouais, ce genre de trucs, c'est ce qui m'arrivait avec mes élèves de l'année dernière, alors j'ai abandonné ces remarques.
Par exemple :
- "Ça va, je ne vous dérange pas, je ne parle pas trop fort ?", réponse de l'élève : "Si, mais j'essaie de faire abstraction".
- "Ça ne vous intéresse pas ?", l'élève : "Non, pas du tout"
- "Je me demande bien pourquoi vous venez si c'est pour ne rien faire", l'élève : "Pour pas être noté absent."
- "Vous voulez sortir ?", l'élève : "Oui, j'aimerais bien" et il sort.
- À une élève qui faisait des maths pendant mon cours : "Vous vous croyez en permanence ?", l'élève "Bah au moins votre cours me sert à quelque chose"
- Je demande à un élève qui ne suivait pas ce que dis l'auteur dans le texte, l'élève "En fait, ça ne m'intéresse pas du tout"
etc.

Mouais, tu n'inspirais vraiment aucune crainte à tes élèves s'ils te répondaient cela... T'as pas dû rigoler tous les jours !

Jamais un des miens (et j'ai eu des 2des terribles) n'auraient eu l'idée de me dire cela car ils sont déjà inquiets quand je mime une colère... La seule fois où j'ai vu rouge - suite à une rélexion du morveux -, l'élève est devenu blème voire verdâtre.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par Mermoz le Jeu 17 Sep 2009 - 13:52

@ysabel a écrit:
@lene75 a écrit:Ouais, ce genre de trucs, c'est ce qui m'arrivait avec mes élèves de l'année dernière, alors j'ai abandonné ces remarques.
Par exemple :
- "Ça va, je ne vous dérange pas, je ne parle pas trop fort ?", réponse de l'élève : "Si, mais j'essaie de faire abstraction".
- "Ça ne vous intéresse pas ?", l'élève : "Non, pas du tout"
- "Je me demande bien pourquoi vous venez si c'est pour ne rien faire", l'élève : "Pour pas être noté absent."
- "Vous voulez sortir ?", l'élève : "Oui, j'aimerais bien" et il sort.
- À une élève qui faisait des maths pendant mon cours : "Vous vous croyez en permanence ?", l'élève "Bah au moins votre cours me sert à quelque chose"
- Je demande à un élève qui ne suivait pas ce que dis l'auteur dans le texte, l'élève "En fait, ça ne m'intéresse pas du tout"
etc.
Jamais un des miens (et j'ai eu des 2des terribles) n'auraient eu l'idée de me dire cela car ils sont déjà inquiets quand je mime une colère... La seule fois où j'ai vu rouge - suite à une rélexion du morveux -, l'élève est devenu blème voire verdâtre.
pareil! et la 1ère question que les élèves se posent devant ma porte pdt les chgt de classe c'est "elle est de bonne humeur"?
en fait, c'est arrivé une fois qu'on me réponde, et du coup j'ai fait semblant de m'énerver (je ne m'énerve jms vraiment) sur toute la classe, ambiance très très tendue... ça n'est jms plus arrivé dans cette classe...


Dernière édition par choupinette le Jeu 17 Sep 2009 - 13:55, édité 1 fois

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les répliques qui calment

Message par roxanne le Jeu 17 Sep 2009 - 13:53

tant mieux pour toi Ysabel mais tu as ta réputation , tu es dans ton lycée depuis un moment , a priori soutenue par ton adminsitration, ce n'est pas forcément facile quand on débarque , jeune prof ...et puis je me répète mais je trouve que ce genre de remarques doivent rester exceptionnelles et pas devenir un jeu dans lequel le prof se complaît .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum