Classe refusant de travailler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Classe refusant de travailler

Message par Wlad le Jeu 17 Sep 2009 - 20:43

Bonsoir,

Je vis actuellement une situation un peu délicate. Je n'enseigne pas depuis très longtemps, deux ans en fait, et cette année, on m'a bombardé professeur principal d'une terminale mixte L/ES dans un bon lycée du Nord. Comme j'enseigne la philosophie, créditée d'un fort coefficient dans ces sections, et que je suis leur professeur principal, j'imagineais que la partie serait plus facile que dans une STG, disons, où les problèmes sont d'ordinaire plus fréquents.
L'ennui, c'est qu'une partie de la classe refuse mon autorité, voire mes compétences. Le jour même de la rentrée, c'était un bavardage pas possible. Les séances suivantes, le bruit continue. Je réprimande, je sanctionne sans menaces comme à mon habitude en déplaçant les élèves agités. Rien n'y fait. Je donne alors des exercices notés ; des parents d'élèves de L s'emportent et viennent protester chez le proviseur, alléguant que mes cours sont obscurs et embrouillés (alors qu'il y a un toujours un plan très précis, noté au tableau progressivement), que le programme n'est pas traité (au bout de 10 jours...) que je ne sais pas répondre aux questions des élèves (qui voudraient savoir en deux minutes ce qu'est la vérité en philosophie, comme s'il y avait des réponses toutes prêtes dans cette discipline). Comme je n'ai aucun problème avec les autres classes, les collègues supposent que c'est dû à des raisons affectives, au fait que l'ancien professeur de philosophie de la classe de L (en première) était adoré par les élèves. Bref, je ne sais pas comment faire pour mettre fin à l'attitude d'une partie de la classe, qui refuse de travailler et même de reconnaître mon autorité, voire mes compétences (certains s'imaginent en savoir plus long que moi...). On me conseille de ne pas chercher l'affrontement et de leur donner confiance ; ça me semble assez abstrait, voire risqué (si je suis coulant maintenant, ne pourraient-ils pas en profiter et penser tout de go que le prof est laxiste et se laisse faire ?
Que feriez-vous dans cette situation ?

Merci de vos conseils

Wlad
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par roxanne le Jeu 17 Sep 2009 - 20:51

Déjà le mélange ES-L pour un cours de philo me semble curieux , les enjeux ne sont pas les m^mes me semble-t-il..Ils sont c...les gamins quand ils font ça , remettre le prof en question sous prétexte que celui d'avant était une icône ou prétendue telle ...et puis c'est facile de s'en prendre au remplaçant , surtout si il est jeune ...j'ai connu et j'ai fini par les avoir par le boulot justement,.Mets les choses au point avec eux : "je suis le prof , vous avez le bac, je suis là pour vous aider à l'avoir .Je fais mon boulot , faîtes le vôtre qui est de bosser , de participer mais pour que ça avance , il faut me faire confiance et si vous ne le faites pas c'st vous qui serez perdants pas moi ." ils sont en terminale , ils devraient entendre ce discours .Mets-toi en quelques uns dans la poche , ça aidera .Courage .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par Ruthven le Jeu 17 Sep 2009 - 21:00

Bonjour,

Je suis prof de philo aussi. Avec les TL, il faut régler vite cela, parce que 8h par semaine, cela va devenir invivable pour toi.
Si tu es suffisamment terrifiant, tu peux essayer de les mater ; mais vu qu'il y a déjà débordement, ce n'est sans doute pas la meilleure solution. A chaque fois que j'ai été au rapport de force avec une classe, le résultat n'a jamais été concluant (je finissais l'année en travaillant seulement pour ceux qui voulaient travailler).
J'éviterais donc le clash, ce qui suppose remettre les choses à plat (sans pour autant organiser une discussion où tu te ferais lyncher, mais simplement leur dire que tu as compris qu'ils avaient besoin de plus de repères) et avaler certaines couleuvres (et je concède que ce n'est pas drôle du tout), en particulier en désamorçant les critiques possibles : tu peux par exemple distribuer sur polycop ton plan de cours avec les définitions essentielles ; tu peux leur dire à la fin du cours : dans ce qu'on a vu aujourd'hui, il faut que vous appreniez tel et tel point. La question du programme les terrifie ; je suppose que tu croises les notions ce qui leur donne l'impression de ne pas traiter le programme (je fais la même chose, voire même je traite certaines questions sans faire figurer une des notions au programme dans l'intitulé), tu peux, chaque fois que tu commence un paragraphe leur indiquer que cela concerne telle et telle notion dans le programme (c'est débile, je sais...). En scolarisant au maximum la discipline (sans tomber dans les fiches), on peut limiter les dégâts. En voyant que tu leur donnes des repères, ils se sentiront moins perdu.
Le souci peut venir aussi des ES, et là c'est vraiment la loterie, et je n'ai pas de solution miracle pour ramener à la raison ces élèves.

Il y a aussi un forum de profs de philo mais pas très actif : http://agregphilo.conceptforum.net/forum.htm .

Bon courage en tout cas.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par Kan-gourou le Jeu 17 Sep 2009 - 21:02

Tout pareil que Roxane !

Bon courage !

Kan-gourou
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par Wlad le Jeu 17 Sep 2009 - 21:13

@Ruthven a écrit:Bonjour,

J'éviterais donc le clash, ce qui suppose remettre les choses à plat (sans pour autant organiser une discussion où tu te ferais lyncher, mais simplement leur dire que tu as compris qu'ils avaient besoin de plus de repères) et avaler certaines couleuvres (et je concède que ce n'est pas drôle du tout), en particulier en désamorçant les critiques possibles : tu peux par exemple distribuer sur polycop ton plan de cours avec les définitions essentielles ; tu peux leur dire à la fin du cours : dans ce qu'on a vu aujourd'hui, il faut que vous appreniez tel et tel point. La question du programme les terrifie ; je suppose que tu croises les notions ce qui leur donne l'impression de ne pas traiter le programme

Merci pour ces réponses. Je précise que je ne suis pas remplaçant, mais titulaire du poste. Simplement l'ancien professeur de philo de 1e avait promis aux L (à la partie de la classe qui pose problème) , à la fin de l'année dernière, de continuer avec eux à la rentrée...
Distribuer le plan sur polycopié, je veux bien, mais je préfère leur demander de l'établir eux-mêmes à la fin du cours sur la notion. Ceux qui suivent comprennent le plan. Et je n'en suis pas encore à croiser des notions, je travaille pour l'heure sur des notions simples (la morale en l'occurence) : le problème n'est donc pas là. Je vais doucement, je répète les choses, je leur explique régulièrement ce que j'attends d'eux (un effort intellectuel, un discours logique, raisonné, justifié, concluant etc.)
J'ai essayé de discuter avec eux, dans le genre "je vous sens un peu angoissés, fébriles, c'est normal que ce soit difficile au début, je suis là pour vous aidez mais sans coopération de votre part, ça ne peut pas marcher" et les élèves pendant ce temps baissaient les yeux ou chuchotaient à voix basse entre eux, sans paraître m'écouter. J'ai l'impression que le problème ne dépend pas complètement de moi. Enfin c'est une situation décidément bizarre et imprévue qui me dépasse. La mixité L/ES, qui semble agacer certains élèves, est peut-être pour quelque chose là-dedans ? Enfin tant que ça fait économiser des sous au contribuable de les entasser dans une classe, en vrac...

Wlad
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par Reine Margot le Jeu 17 Sep 2009 - 21:13

Comme Roxanne

- à partir de maintenant c'est avec moi que vous passez le bac donc si vous voulez l'avoir...d'autant que le coeff est élevé
- madame ou monsieur machin c'était comme ça eh ben moi c'est autrement
- le travail

En tant que TZR j'ai régulièrement eu droit à la comparaison avec le prof d'avant, et c'est vrai que c'est pénible, les élèves sont routiniers ils n'aiment pas le changement.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par Ruthven le Jeu 17 Sep 2009 - 21:29

@Wlad a écrit:

Merci pour ces réponses. Je précise que je ne suis pas remplaçant, mais titulaire du poste. Simplement l'ancien professeur de philo de 1e avait promis aux L (à la partie de la classe qui pose problème) , à la fin de l'année dernière, de continuer avec eux à la rentrée...

Il y a des collègues qui méritent des baffes et qui prennent un malin plaisir à savonner la planche pour les autres.

C'est difficile de prendre le relais par rapport à un prof adulé, d'autant plus que l'enjeu affectif est quand même très présent dans notre discipline. En bon TZR, j'en ai fait plusieurs fois l'expérience.

Vu la situation, il te reste peut-être à faire un peu de manipulation mentale (c'est très mal, je sais), un soupçon de démagogie (invisible bien sûr), un ralliement à ta cause de quelques élèves influents. Tu peux par exemple montrer que tu t'intéresses à eux par le biais de leur orientation (d'autant plus que tu es PP) ; tu fais un fichier avec leur adresse internet, et tu envoies un premier mail à la classe où tu présentes la ou les filières qui figurent le plus fréquemment parmi leurs voeux (sans oublier d'imprimer le mail pour ceux qui n'auraient pas d'adresse internet). Bref des petites attentions qui peuvent faire bouger (un peu) les choses. Pas terrible comme solution, mais je ne vois pas mieux (et à 8h par semaine, il faut que leur attitude change d'une manière ou d'une autre).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par Wlad le Jeu 17 Sep 2009 - 21:49

Merci pour tes conseils Ruthven, j'y penserai. Il y a tout de même des élèves qui viennent me voir à la fin de l'heure, me donnent spontanément des exercices qu'ils ont fait, réclament le silence etc. Donc ils sont pas tous fanatisés par l'ancien professeur (d'ailleurs créationniste, je crois être tombé dans une maison de fous). Simplement il y a des minettes qui se font des illusions, voient la philosophie comme un long débat où en cinq minutes on peut faire le tour du monde des questions existentielles, et puis parler du rêve de la veille qui était bien bizarre et étrange et qu'est-ce que Freud en aurait pensé, de son rêve ? Et que l'automne est décidément bien joli et patati et patata... De la démagogie, j'en fais tous les jours, de toutes façons... Mais s'ils savaient ce qui les attend après le bac, je crois qu'il n'y aurait plus besoin de démagogie parce qu'il n'y aurait plus grand monde au lycée, n'est-ce pas.

Wlad
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par ysabel le Jeu 17 Sep 2009 - 21:50

Ruthven est un lecteur de Machiavel !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par papillonbleu le Jeu 17 Sep 2009 - 21:53

Peut-être les élèves espèrent-ils qu'en te pourrissant la vie, ils récupèreront leur prof de philo adoré ?
Qui doit être un gros démago.

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par Wlad le Jeu 17 Sep 2009 - 22:04

myfarenier a écrit:Peut-être les élèves espèrent-ils qu'en te pourrissant la vie, ils récupèreront leur prof de philo adoré ?
Qui doit être un gros démago.

Oui, c'est ce que réclament les quelques parents d'élève qui protestent, paraît-il, au nom de tous les parents. Je crois qu'ils espèrent aussi faire deux nouvelles classes à partir d'une seule. Ils demandent régulièrement la tête de tel ou tel professeur de l'établissement, de toutes manières. C'est l'habitude des gens d'ici. Ils consomment, ils payent, ils veulent qu'on obéisse. Ils demandent parfois aux professeurs de changer leur manière de faire cours, parce que ça ne convient pas au fiston. Ils exigent parfois qu'on rajoute des points au bulletin scolaire. Ils font pression sur le proviseur pour que la moyenne de la classe égale celle de la classe équivalent du meilleur lycée le plus proche. Etc.

Wlad
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par Invité23 le Jeu 17 Sep 2009 - 22:04

@Wlad a écrit:Merci pour tes conseils Ruthven, j'y penserai. Il y a tout de même des élèves qui viennent me voir à la fin de l'heure, me donnent spontanément des exercices qu'ils ont fait, réclament le silence etc. Donc ils sont pas tous fanatisés par l'ancien professeur (d'ailleurs créationniste, je crois être tombé dans une maison de fous). Simplement il y a des minettes qui se font des illusions, voient la philosophie comme un long débat où en cinq minutes on peut faire le tour du monde des questions existentielles, et puis parler du rêve de la veille qui était bien bizarre et étrange et qu'est-ce que Freud en aurait pensé, de son rêve ? Et que l'automne est décidément bien joli et patati et patata... De la démagogie, j'en fais tous les jours, de toutes façons... Mais s'ils savaient ce qui les attend après le bac, je crois qu'il n'y aurait plus besoin de démagogie parce qu'il n'y aurait plus grand monde au lycée, n'est-ce pas.


Invité23
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par Invité23 le Jeu 17 Sep 2009 - 22:07

@Wlad a écrit:
myfarenier a écrit:Peut-être les élèves espèrent-ils qu'en te pourrissant la vie, ils récupèreront leur prof de philo adoré ?
Qui doit être un gros démago.

Oui, c'est ce que réclament les quelques parents d'élève qui protestent, paraît-il, au nom de tous les parents. Je crois qu'ils espèrent aussi faire deux nouvelles classes à partir d'une seule. Ils demandent régulièrement la tête de tel ou tel professeur de l'établissement, de toutes manières. C'est l'habitude des gens d'ici. Ils consomment, ils payent, ils veulent qu'on obéisse. Ils demandent parfois aux professeurs de changer leur manière de faire cours, parce que ça ne convient pas au fiston. Ils exigent parfois qu'on rajoute des points au bulletin scolaire. Ils font pression sur le proviseur pour que la moyenne de la classe égale celle de la classe équivalent du meilleur lycée le plus proche. Etc.

Re- Et l'on parle de contrôle continu au bac... Ce serait une catastrophe (qui aboutirait d'ailleurs à retarder encore davantage la "sélection" en provoquant la création de concours d'entrée).

Invité23
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par Soizic le Jeu 17 Sep 2009 - 22:12

Ils avaient un prof de philo en 1ère ? Une heure d'initiation alors ?

Soizic
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par Wlad le Jeu 17 Sep 2009 - 23:10

C'est ça ! Une petite heure d'initiation... au créationnisme ou plutôt aux erreurs dogmatiques commises par les fondamentalistes darwinistes.

Wlad
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par Soizic le Jeu 17 Sep 2009 - 23:38

Tu dois avoir des heures où tu as les L seuls ...
Est-ce que tu ne pourrais pas faire une opération analyse philosophique d'un tableau ou analyse philosophique d'un extrait des Pensées (en te rapprochant du prof de littérature,) ou d'une pub ou de n'importe quoi d'ailleurs... qui te permettrait de leur en coller plein la vue ?
Pour un peu que tu aies principalement des minettes en L, un TD sur l'éthique des relations amoureuses ou quelque chose dans ce goût.. (il y a aussi les Liaisons dangereuses au programme de TL)... Bref, faire en sorte de devenir "provisoirement" leur nouveau gourou... quitte à démolir cette notion ultérieurement !

Soizic
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par John le Jeu 17 Sep 2009 - 23:47

ils sont pas tous fanatisés par l'ancien professeur (d'ailleurs créationniste).

Tu es dans le privé ?

Et l'autre prof, il est toujours dans l'établissement ?

Soizic a raison : essaie de faire des projets communs avec les autres enseignants - en lettres, en langues, en histoire...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par Wlad le Ven 18 Sep 2009 - 18:58

L'autre prof a des heures dans l'établissement. C'est bien un lycée privé. J'ai justement analysé du Pascal, mais la religion est un sujet brûlant entre papistes, athées, marxistes, mennonites assis dans la classe. Le désir amoureux, j'en ai traité, mais je peux pas continuer la démagogie toute l'année.
Ce qui est vraiment curieux, c'est que les élèves de L sont attentives en groupe, mais dès qu'elles sont avec des ES, ça coince, ça bavarde, ça fait des grimaces, alors que les ES eux sont plutôt calmes.
Ce genre de comportement ne cadre pas complètement avec les informations du proviseur, d'après lequel les parents se plaignent du cours de philosophie spécialisé pour les L... alors qu'il est bien meilleur que l'autre du point de vue des réactions des élèves. Il y a sans doute quelque chose que je ne sais pas (à propos de la réception de mon cours, à propos de la classe peut-être, allez savoir).
Chez qui on peut récolter discrètement les meilleurs potins d'un établissement ? Chez les femmes de ménage ? Les professeures de français ?

Wlad
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par roxanne le Ven 18 Sep 2009 - 19:00

mais le proviseur te dit quoi? te fait des reproches? se contente de rapporter des faits? et a-t-il un réel pouvoir sur toi? moi je lui dirais aussi mon ressenti et la difficulté dans laquelle t'a mis ton collègue (tu dis que c'est involontaire)

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par Wlad le Ven 18 Sep 2009 - 21:00

Le proviseur, m'ayant reçu sur rendez-vous (car son éminence ne se déplace pas pour parler avec les professeurs, sauf le lundi où il se fait fort de serrer des mains en salle des professeurs et de sourire béatement), son excellence sérénissime et pédagogissime m'a fait "remonter les informations" car nous sommes une "équipe", bien sûr une équipe "soudée". Et il m'a dit, tout en déclarant que les élèves sont angoissés par le bac, et adorateurs de leur ancien prof, que celui-ci ne m'avait pas non plus préparé merveilleusement bien le terrain ; mais aussi que j'étais bien jeune, donc que je devais naturellement mal m'y prendre et faire des cours trop compliqués (sic); puis il m'a demandé de ne pas me justifier, de manière à m'encourager à me justifier ; enfin il m'a conseillé, d'après sa grande expérience de pédagogue, d'exhiber tous mes diplômes à la classe (sic, je n'invente rien) sur quoi nous nous sommes vigoureusement serré la main fiers du devoir accompli. Je ne l'ai plus revu depuis. Soit il passe son temps à prier la Vierge dans la chapelle du lycée, soit il compte son argent dans son grand bureau pendant que le domestique qu'il a emporté avec lui cette année pour sa prise de fonction, nettoie ses appartements de fond en comble. Que pense-t-il vraiment ? Mystère.
Bref, ce n'est pas le genre de personnage auquel vous avez envie de confier un "ressenti" ; je lui confierais plus volontiers un bon coup de pied au cul. J'ai le soutien d'autres profs et je pense que ça devrait se régler tout de même d'ici la fin du mois.

Wlad
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe refusant de travailler

Message par John le Ven 18 Sep 2009 - 23:30

En meme temps, tu es titulaire, donc bon ils peuvent bien tous dire ce qu'ils veulent... Fais les cours tels que tu les as préparés, et puis il faudra bien qu'ils se fassent au changement d'enseignant.

L'année prochaine, ils diront que c'était mieux avec toi

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum