La concision chez La Fontaine ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La concision chez La Fontaine ?

Message par Hamlette le 22/9/2009, 17:37

Je suis en train de préparer mon cours sur l'étude de l'Introduction du livre VI des fables, suivie de la fable "Le pâtre et le lion" et "le lion et le chasseur".

Avant de bâtir quelque chose moi-même, je jette un coup d'oeil dans le livre du prof (manuel Terres Littéraires Français 1ère, Hatier). Parfois je me dis que je ferais mieux de jeter ce livre du prof au feu...

En effet, La Fontaine fait l'éloge de la fable dans l'intro, loue la concision des Anciens comme Phèdre et Esope, fait référence à "l'élégance laconique" de Babrias, avant d'annoncer qu'il va rendre compte d'une fable d'Esope et de sa réécriture par Babrias.

D'après le manuel, La Fontaine fait l'apologie de la concision. Point.

Mais quand il écrit "Il renferme toujours son conte en quatre vers ;
Bien ou mal, je le laisse juger aux experts"
, et que dans sa propre version, il passe de "quatre vers" à 19... je me dis que l'analyse du manuel est bien simpliste. Mais comme c'est un manuel et que j'ai autant de confiance en moi qu'une quiche aux poireaux qui manquerait de cuisson... J'ai tendance à me . Pas bien.

En outre, La Fontaine a imité les Anciens, mais il a ajouté aux fables des morales revisitées, un plaisir du vers, un plaisir du récit... Je ne peux donc pas voir uniquement l'éloge de la concision dans cette introduction... J'ai beau relire le livre du prof, ça s'arrête pourtant là d'après "eux"...

Qu'en pensez-vous ?

Hamlette
Neoprof expérimenté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Hamlette le 22/9/2009, 17:53

Noooooon ne me laissez paaaaaaas !!!

Wink

désolée hein, je vais juste péter un plomb, mon cours est pour demain, c'est malin...

Hamlette
Neoprof expérimenté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par heather le 29/9/2009, 11:38

Je suis désolée de venir après la bataille, mais voici ce que je comprends. La Fontaine nous fait un bel exercice de style, en gros :
j'imite mais je dépasse les modèles. Il élabore son esthétique propre dans cette fable : le plaisir ou "charme" du récit prévalent... Si d'autres ont une lecture différente, cela nous aiderait.

heather
Expert spécialisé


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Hamlette le 29/9/2009, 14:56

Merci Heather pour ta réponse !
Sinon j'ai demandé son avis à un collègue, il est d'accord avec moi, et m'a confirmé que ce satané livre du prof n'était pas souvent fiable.
En outre, les élèves ont tout de suite vu l'ambiguïté dans les propos de La Fontaine, donc...

Hamlette
Neoprof expérimenté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Patate le 29/9/2009, 15:42

J'ai lu très vite et je ne voyais pas pourquoi tu parlais de circoncision chez La Fontaine...
Gné

Patate
Fidèle du forum


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Hamlette le 29/9/2009, 15:50

Parce que le livre du prof dit que La Fontaine fait l'apologie de la concision dans son Introduction au livre VI...

Hamlette
Neoprof expérimenté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Abraxas le 29/9/2009, 16:50

Patate a écrit:J'ai lu très vite et je ne voyais pas pourquoi tu parlais de circoncision chez La Fontaine...
Gné

Bref, La Fontaine coupe court ?

Allez, soyons sérieux. Il y a un enjeu esthétique majeur, entre le pseudo-respect des Anciens et l'affirmation sous-jacente que les Modernes sont meilleurs. C'est tout le débat de la fin du siècle — cf. Perrault : "Le siècle de Louis vaut le siècle d'Auguste."
Débat également sur le concept d'imitation / amplification : La Fontaine s'amuse à respecter en violant — c'est bien son genre.

Abraxas
Doyen


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Hamlette le 29/9/2009, 16:58

Abraxas a écrit:La Fontaine s'amuse à respecter en violant — c'est bien son genre.

C'est bien ce que je pensais.
J'ai commencé à parler aux élèves de la querelle des Anciens et des Modernes... pas toujours facile de (leur faire) saisir les subtilités du débat.

Hamlette
Neoprof expérimenté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Hamlette le 29/9/2009, 16:59

Mais alors dans quelle mesure La Fontaine fait il partie des "Anciens" ?
Parce que je sens que les élèves vont me tarabuster sur le sujet (ils m'ont déjà posé plein de questions sur l'Académie Française...) : voilà ce que c'est que de leur apprendre des choses, ils deviennent curieux Smile


Dernière édition par Hamlette le 29/9/2009, 17:25, édité 1 fois

Hamlette
Neoprof expérimenté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par littlemary le 29/9/2009, 17:02

Patate a écrit:J'ai lu très vite et je ne voyais pas pourquoi tu parlais de circoncision chez La Fontaine...

+1

littlemary
Vénérable


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Hamlette le 29/9/2009, 17:09

littlemary a écrit:
Patate a écrit:J'ai lu très vite et je ne voyais pas pourquoi tu parlais de circoncision chez La Fontaine...

+1

AH Je viens de comprendre !!! Moi aussi j'ai lu très vite et je n'avais pas vu le mot "circoncision" !!!

Hamlette
Neoprof expérimenté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Abraxas le 29/9/2009, 17:40

Hamlette a écrit:
littlemary a écrit:
Patate a écrit:J'ai lu très vite et je ne voyais pas pourquoi tu parlais de circoncision chez La Fontaine...

+1

AH Je viens de comprendre !!! Moi aussi j'ai lu très vite et je n'avais pas vu le mot "circoncision" !!!

Eh oui — d'où mon idée de couper court — bon, je sors…

Abraxas
Doyen


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par heather le 29/9/2009, 17:43

Une autre question, comment comprenez-vous le vers 1 du Pâtre et le lion ? "Les fables ne sont pas ce qu'elles semblent être".

heather
Expert spécialisé


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Hamlette le 29/9/2009, 17:46

heather a écrit:Une autre question, comment comprenez-vous le vers 1 du Pâtre et le lion ? "Les fables ne sont pas ce qu'elles semblent être".

Les fables ne se résument pas à leur apparence frivole (récit plaisant mettant en scène des animaux), mais elles délivrent un enseignement.

Hamlette
Neoprof expérimenté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Abraxas le 29/9/2009, 17:50

Heather, j'ai un gros topo (rédigé il y a trois ou quatre ans pour des prépas scientifiques) sur le sujet.
Disponible sur demande en PM avec mail adéquat.

Sinon, dans le principe, c'est un code de lecture — la thématique baroque de l'apparence et du fond. Mais le fond n'est jamais ce qu'il paraît être — il y a toujours un double ou un triple tiroir, en particulier des attaques violentes contre le Roi ou la religion — ou la justice —, camouflées sous des apparences plaisantes (voir le Pouvoir des fables, livre VIII, qui est quasiment un traité politique et diplomatique, quand on connaît le contexte de la guerre franco-hollandaise de 1672-78).

Abraxas
Doyen


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Hamlette le 29/9/2009, 17:53

A l'aide Abraxas, je sens que je vais encore patauger devant mes élèves demain matin...

Puisque les Modernes ne renient pas complètement l'Antiquité, estiment que c'est une source riche mais pas inégalable, et que La Fontaine s'en inspire tout en signifiant qu'il fait mieux... En quoi La Fontaine fait-il partie du clan des Anciens ?

Merci d'avance...

Hamlette
Neoprof expérimenté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par heather le 29/9/2009, 17:54

Je vous remercie Abraxas, je travaille les Fables en ce moment en 1ère, je vous envoie donc mon mail par MP. Juste en passant, le Dandrey vous le conseillez ?

Hamlette, voici ce que j'ai lu dans le Leplâtre (Foliothèque) :

Dans la querelle des Anciens et des Modernes, La Fontaine, comme Boileau et La Bruyère, se range du côté des Anciens. Mais Charles Perrault, qui défend rigoureusement la prééminence des Modernes, le propose comme le parfait exemple du siècle de Louis XIV (Le siècle de Louis XIV est présenté à l'Académie en 1687), supérieur à celui d'Auguste et parvenu au sommet de son génie.

"On a beau vanter le sel attique, quelque fin et piquant qu'il soit, il est de la même nature que tous les autres sels. Mais celui de M de La Fontaine est d'une espèce touite nouvelle, il y entre une naïveté, une surprise et une fantaisie d'un caractère qui lui est tout particulier, qui charme, qui émeut et qui frappe tout d'une autre manière". (Charles Perrault, Parallèle des Anciens et des Modernes, 1692).

PS Hamlette, il faut aussi que tu regardes L'épître à Huet (une manière d'art poétique). Je rajouterai quelques petites choses demain, car là je suis un peu fatiguée.

Voici le lien pour l'épître.
http://www.lafontaine.net/lesPoemes/affichePoeme.php?id=104

Au passage merci Abraxas pour votre fichier que j'ai bien reçu.


Dernière édition par heather le 6/10/2009, 21:02, édité 2 fois

heather
Expert spécialisé


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Hamlette le 29/9/2009, 20:45

Merci beaucoup Heather !

La Fontaine se serait-il donc rangé du côté des Anciens par "intérêt" ?

Hamlette
Neoprof expérimenté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Abraxas le 30/9/2009, 02:18

Par formation — le goût de la mythologie hérité de la période précieuse, par exemple. Par affinité d'esprit avec tel ou tel. Regardez les dates. Ce qui est "ancien" en 1665-1678 est devenu antique en 1695 (La Fontaine est mort à cette date). Et tout ce qu'il écrit en fait un Moderne par anticipation — et revendiqué comme tel par ses successeurs, la citation de Heather est tout à fait explicite. D'ailleurs, dès ses premières œuvres (voir Adonis, qui est un poème extraordinaire dont Valéry a célébré le fabuleux travail), il prend un thème antique pour en faire quelque chose de très personnel.

Abraxas
Doyen


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La concision chez La Fontaine ?

Message par Reine Margot le 30/9/2009, 06:10

et la transition est faite avec Fénelon, qui dans le Télémaque s'inspire très clairement d'Homère, Ovide et Virgile, mais pour dispenser un message très Chrétien.

_________________
"décidément les temps et les oeufs sont durs, et la bêtise n'a plus de limites" Ken le Survivant.

car ton espoir n'est pas si désespéré, à condition d'analyser que l'absolu ne doit pas être annihilé par l'illusoire précarité de nos amours destituées, et vice et versa.

Reine Margot
Demi-Dieu


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum