Progression spiralée

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Progression spiralée

Message par EveW le Ven 26 Fév 2010 - 10:16

L'inspectrice, qui est venue rencontrer toute l'équipe de Maths au sujet de la réussite des élèves, nous a conseillé de faire des progressions spiralées.

Nous les avons préparées début juillet et mises en place en septembre.

Mais nous n'avançons pas très vite avec les élèves !

Et je commence à me faire peur : je ne réussirai jamais à finir le programme !



Qu'en pensez-vous ?

_________________
Pour réviser, même si vous pensez que cela ne vous sert à rien dans votre vie !
Les MATHS sont partout ! ! !

(a + b)² = a² + 2ab + b²
(a - b)² = a² - 2ab + b²
(a + b)(a - b) = a² - b²

EveW aime THALES et PYTHAGORE ! ! !

EveW
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par CherCollègue le Ven 26 Fév 2010 - 10:23

Expliquez-nous ce qu'est cette merveille pédagogique nommée la "progression spiralée" !... J'ai hâte de savoir !

_________________
"Vous me comprendrez après la prochaine guerre des nations" Nietzsche.

CherCollègue
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Poups le Ven 26 Fév 2010 - 10:32

Moi aussi !

Poups
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par littleJulie le Ven 26 Fév 2010 - 10:32

Mon collègue de maths m'a aussi parlé de progression spiralée.

Accrochez-vous à vos progressions, je passe en mode "blonde ON"

Si j'ai bien compris, au lieu de partir en "étoile" (genre 3 mois d'algèbre, puis 3 mois de géométrie, puis 3 mois d'équation, et à chaque fois, on ne parle plus de ce qu'on a fait le mois précédant), on fait un peu de tout en même temps, on en rajoute une couche à chaque fois, genre, "là on fait de la géométrie, mais on va reparler un peu d'algèbre..."
Mode "blonde OFF"

Mais mon collègue de maths expliquait ça beaucoup mieux que moi...

littleJulie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Yolatengo le Ven 26 Fév 2010 - 10:32

Ce doit être la nouvelle marotte des inspecteurs, j'y ai eu aussi droit lors de mon entretien il y a 1 mois : il fallait faire une progression grammaticale spiralée.

Ne me demandez pas d'explications claires en revanche, je suis incapable de le faire : j'ai vaguement souvenir de retours systématiques sur une notion avant d'en aborder une autre mais....(j'avais décroché après 30 minutes sur l'histoire des arts et 30 minutes encore sur le fameux socle!)


Dernière édition par Yolatengo le Ven 26 Fév 2010 - 10:36, édité 1 fois

Yolatengo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Gryphe le Ven 26 Fév 2010 - 10:35

@littleJulie a écrit:Si j'ai bien compris, au lieu de partir en "étoile" (genre 3 mois d'algèbre, puis 3 mois de géométrie, puis 3 mois d'équation, et à chaque fois, on ne parle plus de ce qu'on a fait le mois précédant), on fait un peu de tout en même temps, on en rajoute une couche à chaque fois, genre, "là on fait de la géométrie, mais on va reparler un peu d'algèbre..."
Ouh là, mais ça ne ressemble pas à vos séquences en français, ça ?
Un peu de tout en même temps ?


Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Celeborn le Ven 26 Fév 2010 - 10:37

Eve, sur cette question comme sur l'autre que tu évoques (on nous demande de mettre de bonnes notes), j'en pense que tu as ta liberté pédagogique. Je t'invite à enseigner de la façon qui te semble la meilleure, à noter de la façon qui te semble la plus juste et à emmerder ceux qui te disent qu'il faut ABSOLUMENT faire ceci ou cela, ou comme-ci ou comme-ça. C'est toi la spécialiste, c'est toi qui connais tes classes : c'est donc toi qui es à même de faire ce qu'il y a de mieux pour eux en agissant de la manière qui te semble idoine, et non en répondant mécaniquement aux pressions et ordres venus de ta direction ou de ton inspection. Que je sache, la "progression spiralée" n'est pas inscrite dans les programmes, et le fait de "mettre des bonnes notes à tout le monde" non plus. Nondidiou !

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Ruthven le Ven 26 Fév 2010 - 10:45

Le principe n'est pas si stupide puisqu'il s'agit de penser l'apprentissage par la répétition et l'approfondissement progressif, mais le danger de la confusion ou de la stagnation est toujours là. Pour ne pas perdre de temps, plus que pour le cours, c'est peut-être pour le contrôle des connaissances qu'il faudrait utiliser ce modèle (un peu comme dans le modèle de la grille studiométrique que V.Marchais a brillamment expliqué).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par fgers le Ven 26 Fév 2010 - 10:53

C'est a mon avis une des nombreuses usines à gaz que l'éducation nationale aime tant.

Les profs de math sont ceux qui ont le plus (et de loin) travaillé sur la bonne manière de faire passer des connaissances. Cf le remarquable travail des IREM.

Je ne suis pas convaincu qu'ils aient besoin de spiraler leur année.

J'ai commencé ma carrière avec un IPR d'HG qui expliquait que notre rôle était de faire passer l'élève d'une vision horizontale à une vision zénithale euclidienne. Je médite toujours la chose.

Par contre lorsqu'il disait à propos de la notation "quand vous pensez 4 vous notez 6, quand vous pensez 6 vous notez 8", je pensais: il suffit de penser 2 pour mettre 4. Je suis un fonctionnaire, je fonctionne. Mais il y a des limites.


Dernière édition par fgers le Ven 26 Fév 2010 - 10:54, édité 1 fois

_________________
Le courrier de S1 est ton meilleur ami

fgers
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par EveW le Ven 26 Fév 2010 - 10:53

Dans le programme d'une année, nous définissons cinq grands axes : A, B, C, D, E.
Puis, nous répartissons toutes les rubriques du programme dans ces axes.

1ère semaine : axe A + rubrique a
2ème semaine : axe B + rubrique b
3ème semaine : axe C + rubrique c
4ème semaine : axe D + rubrique d
5ème semaine : axe E + rubrique e

6ème semaine : axe A + retour sur rubrique a + rubrique a'
7ème semaine : axe B + retour sur rubrique b + rubrique b'
et ainsi de suite ...

Normalement, toutes les cinq semaines, nous revenons au même axe, nous entretenons les connaissances et les compétences et nous évitons l'oubli !
Le programme est vu en spirale : nous élargissons les apprentissages.

Dans la réalité, nous passons plus d'une semaine sur chaque rubrique (il faut parfois refaire le programme des deux années précédentes, car ils n'ont plus de mémoire).
Et je me fais peur (surtout en cette fin de 2ème trimestre)!
Heureusement, avec les collègues, nous avons réparti le programme sur 25 semaines !


A la fin de l'année, si toutes les rubriques n'ont pas été vues, il paraît que ce n'est pas grave car les élèves ont entendu parler des cinq grands axes !


D'une année sur l'autre, il nous est conseillé de ne pas mettre tous les axes et toutes les rubriques dans le même ordre.
Il faut effectuer une permutation pour que toutes les rubriques de fin d'année ne soient pas toujours les mêmes !

_________________
Pour réviser, même si vous pensez que cela ne vous sert à rien dans votre vie !
Les MATHS sont partout ! ! !

(a + b)² = a² + 2ab + b²
(a - b)² = a² - 2ab + b²
(a + b)(a - b) = a² - b²

EveW aime THALES et PYTHAGORE ! ! !

EveW
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Marlou.Bassboost le Ven 26 Fév 2010 - 11:00

Ce système peut etre efficace, si en amont il y a un travail d'organisation très pointilleux.
personnellement, je ne me sens pas de faire ceci, je ne comprends pas bien l'intéret, cependant je repère les points difficiles du programme et à l'occasion, dès que je peux y revenir, je le fais.
Mais je suis dans le classique schéma leçon 1, 2, 3... car faire un bout de la 5 puis revenir à la 3 puis passer à la 10 pour revenir à la 1... ( c'est ça un peu non??? ) ça me parle pas du tout...
( liberté pédagogique je t'aime )

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Celeborn le Ven 26 Fév 2010 - 11:03

Ah oui, c'est fascinant... Et comme ça ne marche pas dans la réalité, c'est très très utile, en +, apparemment...

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par CherCollègue le Ven 26 Fév 2010 - 11:03

Je vois. C'est la méthode Assimil pour l'apprentissage des langues, en fait. Ce n'est pas si bête (même si cela ne correspond pas forcément à ma façon de voir les choses).

_________________
"Vous me comprendrez après la prochaine guerre des nations" Nietzsche.

CherCollègue
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par CherCollègue le Ven 26 Fév 2010 - 11:05

J'ai commencé ma carrière avec un IPR d'HG qui expliquait que notre rôle était de faire passer l'élève d'une vision horizontale à une vision zénithale euclidienne

Ca c'est très bon ! (même si c'est exprimé de façon un peu pédante par l'IPR)

_________________
"Vous me comprendrez après la prochaine guerre des nations" Nietzsche.

CherCollègue
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par doctor who le Ven 26 Fév 2010 - 11:30

Le principe d'une progression qui réinvestisse les points vus précédemment et prépare les points suivants, ça existe depuis un bon gros siècle, voire plus. Ce n'est pas une progression spiralée, mais une progression tout court.

Alors, effectivement, dans des matières rassemblant plusieurs branches (maths, français...), il peut être intéressant de voir comment ne pas oublier le domaine abordé plusieurs mois auparavant.

Mais est-on vraiment obligé d'inventer l'eau chaude, avec un tel jargon et des procédures aussi rigides ?
En fait, le point de départ relève du bon sens. Mais l'application me semble fautive. On ne peut pas faire de progression vraiment progressive et cohérente simplement en appliquant le schéma préétabli de la "spirale". Ce serait faire l'économie de la réflexion sur la cohérence d'une discipline et la détermination des éléments qui la compose. La seule solution est de voir de quel élément a-t-on besoin pour commencer, qui sera réutilisé dans la leçon suivante, et ainsi de suite.

Après, je ne pense pas qu'on puisse faire l'économie d'un certain cloisonnement des différents domaines des matières. A moins de faire une heure de géométrie, une heure d'algèbre... Pourquoi pas d'ailleurs, c'est ce qu'on fait en primaire, me semble-t-il ?

Je me résume : la progression n'est pas une structure qu'on peut appliquer à toute matière, à n'importe quel niveau. Elle ne peut que partir d'une réflexion disciplinaire et épistémologique.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Nestya le Ven 26 Fév 2010 - 12:11

Jamais entendu parler de progression spiralée. Mais ça m'a l'air bien compliqué.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par CherCollègue le Ven 26 Fév 2010 - 12:14

Mais est-on vraiment obligé d'inventer l'eau chaude, avec un tel jargon et des procédures aussi rigides ?

Etes-vous bien conscient qu'avec une phrase de ce genre, vous supprimez au minimum dix postes à l'université, en Sciences de l'Education !?

Vous êtes vraiment une fort méchante personne ! ...

_________________
"Vous me comprendrez après la prochaine guerre des nations" Nietzsche.

CherCollègue
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Zarko le Ven 26 Fév 2010 - 13:33

Bah dans qq temps, on nous sortira les progressions doublement spiralées ou en double hélice, un peu comme l'ADN...ça fait moderne ! Attention aux OPM (organisations pédagogiquement modifiées) pale

_________________
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. (Gandhi)
La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. (Albert Einstein)

Tout ce qui ne tue pas rend plus fort...ou bien très malade ! (Nietzsche...et moi, mais pas malade !)

Zarko
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Invité14 le Ven 26 Fév 2010 - 13:40

cela fait des années qu'en maths , on nous en parle!C'est assez dur à mettre en oeuvre
Je pratique un peu en seconde (pas trop décloisonné quand même)mais pas en première ni en terminale.

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Adri le Ven 26 Fév 2010 - 15:52

Il y aune dizaine d'année, on m'a parlé de progression spiralaire, mais ça n'est sans doute pas la même chose
J'ai eu beaucoup de mal à comprendre, sauf que ça tournait beaucoup, donc ne comptez pas sur moi pour une explication plus claire !
Mais enfin, vous voyez bien ce que je veux dire...

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par John le Ven 26 Fév 2010 - 16:13

Ah, la production spiralée, j'y ai eu droit il y a plusieurs années de la part de ma tutrice bête !

Elle me regardait dans les yeux, tendait l'index vers le ciel, et elle disait, tel le prophète Philippilus sous le crayon d'Hergé : "La progression en spirale, n'oublie pas, la progression en spirale !" Et elle dessinait une spirale en l'air du bout de l'index. Je pense qu'elle avait eu l'agreg interne grâce à ça, car elle m'en parlait quasiment à chaque fois qu'on se voyait.

En gros, c'est réutiliser de temps en temps les connaissances vues antérieurement. Effectivement, il me semblait qu'on faisait tous ça plus ou moins spontanément : ce n'est pas la peine de réinventer le fil à couper l'eau tiède...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par V.Marchais le Ven 26 Fév 2010 - 16:25

D'accord avec Doctor Who. Ce n'est pas le concept, qui est ridicule, mais le jargon dont on l'affuble pour faire croire qu'on vient d'inventer une chose extraordinaire, alors qu'en matière d'invention, il s'agirait plutôt d'eau tiède. Je sais de quoi je parle : en matière d'invention d'eau tiède, je suis une spécialiste (respect, SVP). Et en ce qui concerne les progressions, ça fait un bail que, grâce aux vieux profs et aux vieux manuels, à moins que ce ne soit l'inverse, j'ai redécouvert que les notions grammaticales étaient mieux fixées si on s'efforce de réinvestir systématiquement les natures quand on étudie les fonctions, les fonctions déjà étudiées quand on en étudie une nouvelle, les propositions quand on étudie les fonctions et les fonctions encore quand on étudie les propositions (vous suivez ?), etc., plutôt que si on saucissonne chaque notion à l'intérieur de séquences précises.

Tout ça tombe un peu sous le sens.

Evidemment, traduit en axe 1, point a, puis a', ça fait se gausser doucement.
Mais moi, je me gaussais déjà quand, au lieu de "leçon", on s'est mis à écrire doctement : séance 1, dominante a, sous-dominante a'...
Tout ça ne m'émeut plus beaucoup...

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Zarko le Ven 26 Fév 2010 - 23:46

@V.Marchais a écrit:D'accord avec Doctor Who. Ce n'est pas le concept, qui est ridicule, mais le jargon dont on l'affuble pour faire croire qu'on vient d'inventer une chose extraordinaire, alors qu'en matière d'invention, il s'agirait plutôt d'eau tiède. Je sais de quoi je parle : en matière d'invention d'eau tiède, je suis une spécialiste (respect, SVP). Et en ce qui concerne les progressions, ça fait un bail que, grâce aux vieux profs et aux vieux manuels, à moins que ce ne soit l'inverse, j'ai redécouvert que les notions grammaticales étaient mieux fixées si on s'efforce de réinvestir systématiquement les natures quand on étudie les fonctions, les fonctions déjà étudiées quand on en étudie une nouvelle, les propositions quand on étudie les fonctions et les fonctions encore quand on étudie les propositions (vous suivez ?), etc., plutôt que si on saucissonne chaque notion à l'intérieur de séquences précises.

Tout ça tombe un peu sous le sens.

Evidemment, traduit en axe 1, point a, puis a', ça fait se gausser doucement.
Mais moi, je me gaussais déjà quand, au lieu de "leçon", on s'est mis à écrire doctement : séance 1, dominante a, sous-dominante a'...
Tout ça ne m'émeut plus beaucoup...

D'accord avec tout ça...tout ce jargon et cette dérive lexico-technocratique ont tué l'école...Ce n'est pas nouveau, mais je me demande si on a touché le fond...Même la fermeture des IUFM ne garantit rien contre ces dérives et on peut même oser imaginer que ce sera encore pire !!... No furieux Incroyable !

_________________
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. (Gandhi)
La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. (Albert Einstein)

Tout ce qui ne tue pas rend plus fort...ou bien très malade ! (Nietzsche...et moi, mais pas malade !)

Zarko
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Zarko le Ven 26 Fév 2010 - 23:56

Tiens,une approche pédagogique pseudo-spiralée :



affraid affraid furieux

_________________
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. (Gandhi)
La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. (Albert Einstein)

Tout ce qui ne tue pas rend plus fort...ou bien très malade ! (Nietzsche...et moi, mais pas malade !)

Zarko
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Progression spiralée

Message par Celeborn le Sam 27 Fév 2010 - 1:37

ça vient d'où, cette merveille ?

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum