Géographie contre latin, latin contre géographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par John le Lun 12 Avr 2010 - 23:28

Texte de Sylvie Brunel, géographe (septembre 2008) :

De qui se moque-t-on ? Savez-vous que le latin - vous avez bien lu, le latin ! - est désormais obligatoire à l’entrée des Ecoles normales supérieures, non seulement celle de Paris, mais - et c’est nouveau - celle de « Lettres et Sciences humaines » de Lyon, alors que la géographie, elle, figure en option ! De qui se moque-t-on à l’heure de la mondialisation, du rôle croissant des pays émergents et, désormais, bien émergés pour la plupart d’entre eux ? Le lobby des professeurs de latin semble être autrement plus efficace que celui des professeurs de géographie. Une langue « morte » depuis deux mille ans, centrée sur le bassin méditerranéen et lui seul, continue de régner en maître, alors que nos khâgneux ne connaissent pas la marche du monde.

D’ailleurs, tous les khâgneux de Louis-le-Grand, tous sauf un, qui se sont présentés à l’examen d’entrée de Sciences Po Paris (IEP) se sont fait coller... Parce qu’ils ne connaissaient rien aux grands sujets d’actualité ? Ou parce que le jury d’entrée à Sciences Po était trop heureux de coller les têtes d’oeuf des prépas littéraires ? Certes, on peut imaginer qu’en procédant ainsi, la grenouille Sciences Po compte se faire plus grosse que le boeuf de la rue d’Ulm. Eliminer des étudiants qui comptent parmi les personnes les plus cultivées en France aujourd’hui permet d’accréditer l’illusion que Sciences Po est toujours une école de haut niveau. Pourtant, ceux qui ont réussi le concours et suivent le cursus la qualifient très vite, entre eux, de « Sciences Pipeau » : frime, image de marque, réseaux et personnalités à gogo, mais dessous, le vide abyssal. Ils se taisent pour ne pas tuer leur propre diplôme, mais il y a longtemps que le roi est nu : depuis la fameuse réforme de l’IEP qui, au nom de sa toute aussi fameuse ouverture internationale, a fait entrer en masse de nombreux étudiants non francophones, le corps enseignant est poussé à dispenser un enseignement obéissant à la règle du PPDC (plus petit dénominateur commun signifiant en l’espèce Prose Primaire Déchiffrable par le Chinois). D’autant que ces mêmes étudiants évaluent leurs enseignants en remplissant un formulaire anonyme qui est un modèle de fiche-produit consommateur. Ce qui offre une prime parfaite à la démagogie et aux notes surévaluées : mettre une mauvaise note, exiger un certain niveau vous vaut d’être qualifié de « méchant » (comme en maternelle) dans les évaluations de fin d’année. Règne désormais la culture du power point basique accessible sur le net.

Bref, la géographie se meurt. A l’Ecole de la rue d’Ulm, la bibliothèque, dont les cotes n’ont pas été modifiées depuis 1815, regroupe toujours la géographie sous la dénomination "HV". Que signifie HV ? Je vous le donne en mille : Histoire des Voyages... L’histoire contemporaine, elle, est classée à ER (Empire et restauration, devenu depuis "Empire et république"... Guère mieux. Dire de la géographie qu’elle est l’histoire des voyages, c’est la résumer à un passe temps ludique pour touristes en goguette, qui se délectent des belles images de Géo. C’est accréditer l’abus de ces visions lointaines, statiques et distanciées dont raffolent nos grands photographes héliportés, le spectacle d’un monde vitrifié où les hommes font office, au mieux, de figurants, le plus souvent de parasites nuisibles et indésirables. Recycle, pédale, tais toi, ou bien disparais !

Comment peut-on penser que la planète puisse exister indépendamment de l’humanité et faire l’impasse sur la géographie, au moment où tant d’absurdités sont proférées au nom du changement climatique et de la biodiversité ?

Aux armes géographes !

Sylvie Brunel

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par Carabas le Mar 13 Avr 2010 - 0:17

Remarque, elle n'a pas tort.
Très souvent, les littéraires font preuve d'une inculture crasse en géographie (et je me m'inclus dans le lot.)
Est-ce dû à l'enseignement, aux programmes des ces 20 ou 30 dernières années?

Je sais qu'il faut sauver le soldat Ryan les langues anciennes, mais bon, les privilégier au détriment de la géographie, c'est un peu fort de café.
Sans doute est-ce fait dans l'idée de faire une sélection, vu que le latin disparaît peu à peu des lycées?

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par Zarko le Mar 13 Avr 2010 - 1:40

Ben , déjà il faudrait s'interroger sur cette particularité française : "prof d'histoire-géo"...Je crois que ça n'existe pas , cette dénomination, dans la plupart des pays.
Ah, il parait qu'aux USA 30% des élèves des grandes universités confondent Atlantique et Pacifique...
Pour le latin, j'ai une autre question: Est-ce une option pour l'apprentissage des langues vivantes ou un entraînement intellectuel pour "réveiller les neurones mathématico-grammo-linguistiques" ?

_________________
Chacun a raison de son propre point de vue, mais il n'est pas impossible que tout le monde ait tort. (Gandhi)
La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. (Albert Einstein)

Tout ce qui ne tue pas rend plus fort...ou bien très malade ! (Nietzsche...et moi, mais pas malade !)

Zarko
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par Celeborn le Mar 13 Avr 2010 - 6:24

Je trouve son argumentation à la fois pleine de ressentiment et fallacieuse (son "d'ailleurs, tous les knâgneux...") : cette façon de présenter le latin comme un petit phénomène culturel bien circonscrit alors que la géographie serait, ni plus ni moins, la science de "la marche du monde", c'est franchement malhonnête.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par Amaliah le Mar 13 Avr 2010 - 8:58

Je n'ai pa sle temps de lire bien en détails l'article de John mais si seulement on m'avait fait faire du latin de manière intensive en prépa et pas de géo... Rien de moins littéraire que la géo!

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par Palombella Rossa le Mar 13 Avr 2010 - 9:09

C'est une vieille polémique, qui ne remonte pas à l'introduction de la langue ancienne obligatoire dans la réforme de l'hypokhâgne dite indifférenciée (en oeuvre depuis deux ans), mais qui a pris une dimension plus agressive, parce que certains géographes, comme S. Brunel justement, n'ont pas bien compris l'esprit de la nouvelle hypokhâgne.
Il y a toujours deux heures de géographie dans le tronc commun d'hypokhâgne. les deux autres heures étant optionnelles (c'est ce que l'on appelait autrefois les heures de "cartographie") et prioritairement destinées aux futurs optionnaires de géo. Donc, rien ne change pour la géographie par rapport à la maquette antérieure de lettres sup.
L'objectif de la réforme, en imposant le latin à tous les hypos, est de faire en sorte qu'un hypokhâgneux Lyon puisse suivre une khâgne Ulm, ce qui lui était impossible tant que la langue ancienne n'était pas obligatoire en HK Lyon.
L'autre objectif est de mettre en place une banque d'épreuves entre les deux ENS, afin que tous les khâgneux qui le désirent puissent se présenter aux deux concours, ce qui n'était pas possible jusqu'ici, justement à cause du latin.
Là où S. Brunel se trompe, c'est que le latin n'est pas obligatoire au concours de l'ENS Lyon -- alors qu'il l'est toujours à Ulm. En clair, on peut l'abandonner à la fin de l'HK, sauf si on opte pour une KH de lett class, évidemment.
Donc, polémique nulle et non avenue, de la part de quelqu'un qui soit n'a pas compris la nouvelle maquette de l'hypokhâgne, soit fait preuve d'une mauvaise foi.... punique.

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par jehanne le Mar 13 Avr 2010 - 9:19

Sa fille étant entrée à la rue d'Ulm l'an dernier, je parie pour la mauvaise foi...

jehanne
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par John le Mar 13 Avr 2010 - 9:27

C'est aussi la fille de Besson, alors ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par jehanne le Mar 13 Avr 2010 - 9:29

Oui, Alexandra Besson, germaniste (je crois) et jeune romancière par ailleurs (sous pseudo)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ariane_Fornia

jehanne
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par Thalie le Mar 13 Avr 2010 - 11:37

Ah j'étais sûre qu'il s'agissait bien de cette Sylvie Brunel dont je n'apprécie pas du tout les thèses natalistes.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par Carabas le Mar 13 Avr 2010 - 11:49

C@ro a écrit:Je n'ai pa sle temps de lire bien en détails l'article de John mais si seulement on m'avait fait faire du latin de manière intensive en prépa et pas de géo... Rien de moins littéraire que la géo!
Ah ça, je suis d'accord, mais bon, je trouve l'inculture générale des littéraires assez préoccupante, quand même.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par Amaliah le Mar 13 Avr 2010 - 11:52

Oui Carabas mais tu sais comment sont faits les programmes de khâgne! Franchement un an sur les grands fleuves mondiaux... Pffffiou! Je ne suis vraiment pas faite pour la géo! Et puis dans ce cas-là, pourquoi ne fait-on pas aussi de l'économie?

Ah, ça y est, tous les secondes vont y goûter! Je sais, c'est du mauvais esprit! Smile

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par Carabas le Mar 13 Avr 2010 - 12:33

C@ro a écrit:Oui Carabas mais tu sais comment sont faits les programmes de khâgne! Franchement un an sur les grands fleuves mondiaux... Pffffiou! Je ne suis vraiment pas faite pour la géo!
Clair!
Je hais la géo. J'étais l'une des dernières en hypo et en khâgne. Je ne me souviens même plus du sujet quand j'étais en khâgne, d'ailleurs...

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par Lornet le Mar 13 Avr 2010 - 12:44

Le basin méditerranéen.

C'est le seul cours que j'ai jeté, ma khâgne finie.
Comme disait le professeur : la géographie est une science qui évolue. Si j'avais gardé ses cours, ils seraient désormais périmés.

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par Iphigénie le Mar 13 Avr 2010 - 14:37

"Comment peut-on penser que la planète puisse exister indépendamment de l’humanité et faire l’impasse sur la géographie,"
et humanités versus géographie?:de l'art des littéraires à s'auto-détruire.....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par Héliandre le Mar 13 Avr 2010 - 15:06

@iphigénie a écrit:
et humanités versus géographie?:de l'art des littéraires à s'auto-détruire.....

+1

Opposer ces deux matières est absurde. Mais bon avec la politique du "diviser pour mieux régner" c'est inévitable. A mon petit niveau quand j'ai dit en réunion que les 2h qu'on m'accordait pour le latin 3ème ne correspondait pas aux horaires programme, ma collègue H/ Géo a pris la parole "il faut bien qu'il y ait une matière qui trinque". Sniiifffff...

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Géographie contre latin, latin contre géographie

Message par Amaliah le Mar 13 Avr 2010 - 15:46

@Lornet a écrit:Le basin méditerranéen.

C'est le seul cours que j'ai jeté, ma khâgne finie.
Comme disait le professeur : la géographie est une science qui évolue. Si j'avais gardé ses cours, ils seraient désormais périmés.

Ah oui Lornet, j'ai eu ça aussi! (J'ai fait deux khâgnes!)
Pareil pour les cours qui ont fini à la poubelle!

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum