Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par harry james le Jeu 9 Sep 2010 - 22:36

mitterand n'est pas mort alors? m****!!! Laughing

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Docteur OX le Jeu 9 Sep 2010 - 22:39

Mouais, marrant....ce matin, discussion avec 2 jeunes néo-tits après leur avoir appris que j'enseignais depuis plus de 15 ans: "Mais vous avez jamais songé à arrêter ????...non, parce que nous, on se voit pas faire ce métier toute notre vie et c'est sûr, on fera autre chose"

Lucidité ? ...sur une certaine pénibilité ?

De l'autre côté, si ils veulent faire autre chose en ce moment, bon courage...

Quant à la Dame du Poitou...ce n'est pas la première fois qu'elle tire sur le monde enseignant, dans le temps elle demandait les 35 h au collège pour les profs !

http://www.dailymotion.com/video/xm4ph_profs-segolene-en-off_school




Dernière édition par Docteur OX le Jeu 9 Sep 2010 - 22:42, édité 1 fois

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par frankenstein le Jeu 9 Sep 2010 - 22:41

Conclusion: il ne faudra rien attendre de la gauche en 2012...C'est dans la rue que ça va se jouer. Là, Thibault et Chéréque ont absolument raison...

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par thrasybule le Jeu 9 Sep 2010 - 22:43


Encore cette video! J'en peux plus! C'est cauchemardesque!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par John le Jeu 9 Sep 2010 - 22:44

Sa prosopopée de François Mitterand a dû faire couler des larmes dans les chaumières !

"Et il nous a dit : "vous verrez, vous vous battrez, au pied du mur, contre la droite qui mettra au pouvoir les fonds de pension, et qui luttera contre la sécurité sociale..."

On aurait dit Soeur Jeanne des Anges du couvent de Loudun, exprimant les voix du Très-Saint.

Au passage, François Chérèque n'est pas content, dites donc.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par invitéW le Jeu 9 Sep 2010 - 22:45

@Docteur OX a écrit:Mouais, marrant....ce matin, discussion avec 2 jeunes néo-tits après leur avoir appris que j'enseignais depuis plus de 15 ans: "Mais vous avez jamais songé à arrêter ????...non, parce que nous, on se voit pas faire ce métier toute notre vie et c'est sûr, on fera autre chose"

ah oui et quoi ?? parce que bon, quand t'es prof, les possibilités de réorientations ne courent pas les rues quand même !

@John a écrit:Sa prosopopée de François Mitterand

j'aurai au moins appris un mot ce soir

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par val09 le Jeu 9 Sep 2010 - 22:47

@John a écrit:Sa prosopopée de François Mitterand a dû faire couler des larmes dans les chaumières !

"Et il nous a dit : "vous verrez, vous vous battrez, au pied du mur, contre la droite qui mettra au pouvoir les fonds de pension, et qui luttera contre la sécurité sociale..."

On aurait dit Soeur Jeanne des Anges du couvent de Loudun, exprimant les voix du Très-Saint.

lol!

_________________
Plus vraiment "néo" Wink : prof de LM depuis 2001

val09
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par thrasybule le Jeu 9 Sep 2010 - 22:50

@John a écrit:Sa prosopopée de François Mitterand a dû faire couler des larmes dans les chaumières !

"Et il nous a dit : "vous verrez, vous vous battrez, au pied du mur, contre la droite qui mettra au pouvoir les fonds de pension, et qui luttera contre la sécurité sociale..."

On aurait dit Soeur Jeanne des Anges du couvent de Loudun, exprimant les voix du Très-Saint.

Au passage, François Chérèque n'est pas content, dites donc.
Moi aussi: ce fut un grand moment, je l'ai presque vu sortir des Enfers tel le personnage protatique des tragédies de Garnier: "Je sors de l'Acheron/D'où jamais les ombres des morts/Ne ressortent jamais couvertes de leurs corps"
Et ça, tu connaissais, Philip?


Dernière édition par thrasybule le Jeu 9 Sep 2010 - 22:54, édité 1 fois

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Carabas le Jeu 9 Sep 2010 - 22:51

philip a écrit:
@Docteur OX a écrit:Mouais, marrant....ce matin, discussion avec 2 jeunes néo-tits après leur avoir appris que j'enseignais depuis plus de 15 ans: "Mais vous avez jamais songé à arrêter ????...non, parce que nous, on se voit pas faire ce métier toute notre vie et c'est sûr, on fera autre chose"

ah oui et quoi ?? parce que bon, quand t'es prof, les possibilités de réorientations ne courent pas les rues quand même !

Effectivement.
Et j'avoue que ça m'énerve, les copines profs qui "pour me consoler" me disent : "tu sais, moi non plus, je ne ferai pas ça toute ma vie, hein."
Je vous rassure, elles sont toutes en poste.
Non pas que je veuille qu'elles démissionnent. C'est juste que 1) ça ne me console pas du tout, 2) c'est tellement peu réaliste....


Bon, apparemment, je n'ai pas loupé grand-chose.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Audrey le Jeu 9 Sep 2010 - 22:55

Eh!! nous aussi on a des troubles musculo-squelettiques liés à notre profession, cher ministre....

Combien de prof ont le dos ou l'épaule en vrac?

Quand je vois les tableaux qui sont toujours 20 cm trop haut pour moi, je souffre d'avance... soit je passe mon temps à effacer le tableau, soit je me casse le dos pour remplir au max la surface....dans les deux cas, je trinque.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Héliandre le Jeu 9 Sep 2010 - 23:00

Et l'aphonie, ça compte ? Mais, bon, le ministre a précisé qu'il avait consulté (entre autre) les médecins du travail, donc on n'aura pas parlé de nous, quel que soit le type de pénibilité.

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Docteur OX le Jeu 9 Sep 2010 - 23:01

@Audrey a écrit:Eh!! nous aussi on a des troubles musculo-squelettiques liés à notre profession, cher ministre....

Combien de prof ont le dos ou l'épaule en vrac?

Quand je vois les tableaux qui sont toujours 20 cm trop haut pour moi, je souffre d'avance... soit je passe mon temps à effacer le tableau, soit je me casse le dos pour remplir au max la surface....dans les deux cas, je trinque.

MAIS ON TE DIT DE PASSER AU TOUT NUMÉRIQUE !
Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par invitéW le Jeu 9 Sep 2010 - 23:03

@thrasybule a écrit:
@John a écrit:Sa prosopopée de François Mitterand a dû faire couler des larmes dans les chaumières !

"Et il nous a dit : "vous verrez, vous vous battrez, au pied du mur, contre la droite qui mettra au pouvoir les fonds de pension, et qui luttera contre la sécurité sociale..."

On aurait dit Soeur Jeanne des Anges du couvent de Loudun, exprimant les voix du Très-Saint.

Au passage, François Chérèque n'est pas content, dites donc.
Moi aussi: ce fut un grand moment, je l'ai presque vu sortir des Enfers tel le personnage protatique des tragédies de Garnier: "Je sors de l'Acheron/D'où jamais les ombres des morts/Ne ressortent jamais couvertes de leurs corps"
Et ça, tu connaissais, Philip?

ah non, décidément j'en apprend des mots ce soir

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par thrasybule le Jeu 9 Sep 2010 - 23:06

philip a écrit:
@thrasybule a écrit:
@John a écrit:Sa prosopopée de François Mitterand a dû faire couler des larmes dans les chaumières !

"Et il nous a dit : "vous verrez, vous vous battrez, au pied du mur, contre la droite qui mettra au pouvoir les fonds de pension, et qui luttera contre la sécurité sociale..."

On aurait dit Soeur Jeanne des Anges du couvent de Loudun, exprimant les voix du Très-Saint.

Au passage, François Chérèque n'est pas content, dites donc.
Moi aussi: ce fut un grand moment, je l'ai presque vu sortir des Enfers tel le personnage protatique des tragédies de Garnier: "Je sors de l'Acheron/D'où jamais les ombres des morts/Ne ressortent jamais couvertes de leurs corps"
Et ça, tu connaissais, Philip?

ah non, décidément j'en apprend des mots ce soir
Tu vois que je fais tout pour améliorer mon karma et rejoindre ton monde supérieur.... Embarassed


Dernière édition par thrasybule le Jeu 9 Sep 2010 - 23:19, édité 2 fois

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Emeraldia le Jeu 9 Sep 2010 - 23:07

@John a écrit:Au sujet de François Fillon qui a dit - dans un bref éclair de lucidité intéressée - que l'enseignement est un métier pénible, Ségolène Royal a répondu : "Je n'ai pas apprécié la plaisanterie de M. Fillon qui a dit qu'enseignant est un métier pénible. La pénibilité, c'est l'exposition à des produits chimiques, le port de charges lourdes et le travail de nuit. Ce sont des normes internationales."

Nous ne faisons donc pas un métier pénible pour Ségolène Royal, l'affaire est bouclée. Elle nous a vraiment dans le nez !
Enfin Fillon s'est empressé de dire que les enseignants avaient l'espérance de vie la plus longue...avec implicitement l'idée qu'on fait le métier le moins pénible qui soit...puis, avec le sourire, comme si c'était ironique : "Attention, je n'ai pas dit que les enseignants n'avaient pas un métier difficile..."
Mouais

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par invitéW le Jeu 9 Sep 2010 - 23:08

@thrasybule a écrit:
philip a écrit:
@thrasybule a écrit:
@John a écrit:Sa prosopopée de François Mitterand a dû faire couler des larmes dans les chaumières !

"Et il nous a dit : "vous verrez, vous vous battrez, au pied du mur, contre la droite qui mettra au pouvoir les fonds de pension, et qui luttera contre la sécurité sociale..."

On aurait dit Soeur Jeanne des Anges du couvent de Loudun, exprimant les voix du Très-Saint.

Au passage, François Chérèque n'est pas content, dites donc.
Moi aussi: ce fut un grand moment, je l'ai presque vu sortir des Enfers tel le personnage protatique des tragédies de Garnier: "Je sors de l'Acheron/D'où jamais les ombres des morts/Ne ressortent jamais couvertes de leurs corps"
Et ça, tu connaissais, Philip?

ah non, décidément j'en apprend des mots ce soir
Tu vois que je fais tout pour améliorer mon karma et rejoindre ton monde supérieur.... Embarassed

c'est bien jeune padawan

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Emeraldia le Jeu 9 Sep 2010 - 23:09

@John a écrit:
@thrasybule a écrit:La "plaisanterie" de Fillon pointait la contradiction entre espérance de vie et pénibilité

Ca lui servait également à justifier la prise en compte individuelle des cas d'incapacité, au lieu de s'attacher à une conception sectorielle et catégorielle de la pénibilité.

C'était une lucidité tout à fait intéressée et hypocrite, mais l'argument consistait tout de même à prendre comme point de départ la pénibilité du métier d'enseignant. Or, Ségolène Royal n'a pas contesté le raisonnement du premier ministre, mais son point de départ.
Justement non puisqu'il a dit se référer à l'âge pour ajouter qu'on avait l'espérance de vie la plus longue (je ne vois pas en quoi d'ailleurs...).

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par frankenstein le Jeu 9 Sep 2010 - 23:12

@Emeraldia a écrit:
@John a écrit:
@thrasybule a écrit:La "plaisanterie" de Fillon pointait la contradiction entre espérance de vie et pénibilité

Ca lui servait également à justifier la prise en compte individuelle des cas d'incapacité, au lieu de s'attacher à une conception sectorielle et catégorielle de la pénibilité.

C'était une lucidité tout à fait intéressée et hypocrite, mais l'argument consistait tout de même à prendre comme point de départ la pénibilité du métier d'enseignant. Or, Ségolène Royal n'a pas contesté le raisonnement du premier ministre, mais son point de départ.
Justement non puisqu'il a dit se référer à l'âge pour ajouter qu'on avait l'espérance de vie la plus longue (je ne vois pas en quoi d'ailleurs...).

http://www.neoprofs.org/tele-cine-informatique-f28/qui-regarde-a-vous-de-juger-t24522-15.htm

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par thrasybule le Jeu 9 Sep 2010 - 23:21

philip a écrit:
@thrasybule a écrit:
philip a écrit:
@thrasybule a écrit:
@John a écrit:Sa prosopopée de François Mitterand a dû faire couler des larmes dans les chaumières !

"Et il nous a dit : "vous verrez, vous vous battrez, au pied du mur, contre la droite qui mettra au pouvoir les fonds de pension, et qui luttera contre la sécurité sociale..."

On aurait dit Soeur Jeanne des Anges du couvent de Loudun, exprimant les voix du Très-Saint.

Au passage, François Chérèque n'est pas content, dites donc.
Moi aussi: ce fut un grand moment, je l'ai presque vu sortir des Enfers tel le personnage protatique des tragédies de Garnier: "Je sors de l'Acheron/D'où jamais les ombres des morts/Ne ressortent jamais couvertes de leurs corps"
Et ça, tu connaissais, Philip?

ah non, décidément j'en apprend des mots ce soir
Tu vois que je fais tout pour améliorer mon karma et rejoindre ton monde supérieur.... Embarassed

c'est bien jeune padawan
A partir de combien de mots pourrais-je caresser l'espoir de faire exploser une salle de sciences avec plein délèves dedans?

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par JPhMM le Jeu 9 Sep 2010 - 23:25

En mathématicien, je pourrais dire qu'il s'agit d'un problème de définition. Fillon parle de pénible (au sens général). Royal parle de pénibilité au sens de certaines normes internationales (lesquelles ? je n'ai pas réussi à trouver ces normes). Il s'agit au moins d'un contre-sens de sa part. Ils ne parlent pas de la même chose.

Supposons donc (à défaut) qu'il s'agisse des critères choisis par l'étude SUMER.
http://www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/pdf/DE121fichesfapsumer.pdf
(objet très technique, pages 220 à 222).
Les principaux facteurs de pénibilité sont clairement pointés : ceux liés au contact avec un public, avec risques d'agressions diverses, le fait de ramener du travail à la maison. (Notez dans le document initial le nombre de champs non renseignés, ce qui pose question. D'autant que certains semblent pertinents).

Je ne connais pas la source du propos initiale de Fillon, mais une chose m'intéresse (en plus de l'ineptie prononcée par l'ex-candidate). Si effectivement le métier de professeur n'entrait pas dans la catégorie "pénibilité reconnue" de ces normes, le propos de Fillon signifie aussi logiquement que ces normes ne sont pas suffisantes. Cela pointe d'ailleurs un problème majeur, très important pour le débat actuel sur la retraite : quels sont les critères de pénibilité, ceux qui existent, ceux qui sont acceptables par les travailleurs ? Quelle évaluation (elle semble difficile) ? Quelle mesure (elle semble impossible) ? En somme, ces critères sont-ils acceptés par les premiers concernés ? L'exemple des enseignants montre qu'ils ne font pas l'unanimité.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Emeraldia le Jeu 9 Sep 2010 - 23:29

@JPhMM a écrit:En mathématicien, je pourrais dire qu'il s'agit d'un problème de définition. Fillon parle de pénible (au sens général). Royal parle de pénibilité au sens de certaines normes internationales (lesquelles ? je n'ai pas réussi à trouver ces normes). Il s'agit au moins d'un contre-sens de sa part. Ils ne parlent pas de la même chose.

Supposons donc (à défaut) qu'il s'agisse des critères choisis par l'étude SUMER.
http://www.travail-solidarite.gouv.fr/IMG/pdf/DE121fichesfapsumer.pdf
(objet très technique, pages 220 à 222).
Les principaux facteurs de pénibilité sont clairement pointés : ceux liés au contact avec un public, avec risques d'agressions diverses, le fait de ramener du travail à la maison. (Notez dans le document initial le nombre de champs non renseignés, ce qui pose question. D'autant que certains semblent pertinents).

Je ne connais pas la source du propos initiale de Fillon, mais une chose m'intéresse (en plus de l'ineptie prononcée par l'ex-candidate). Si effectivement le métier de professeur n'entrait pas dans la catégorie "pénibilité reconnue" de ces normes, le propos de Fillon signifie aussi logiquement que ces normes ne sont pas suffisantes. Cela pointe d'ailleurs un problème majeur, très important pour le débat actuel sur la retraite : quels sont les critères de pénibilité, ceux qui existent, ceux qui sont acceptables par les travailleurs ? Quelle évaluation (elle semble difficile) ? Quelle mesure (elle semble impossible) ? En somme, ces critères sont-ils acceptés par les premiers concernés ? L'exemple des enseignants montre qu'ils ne font pas l'unanimité.
C'est ça, ils n'ont pas la même définition : Fillon se base sur l'espérance de vie et Royal sur les risques physiques encourus (selon soit disant un code international du travail hum...)...
Ce qui est sûr à les entendre, c'est qu'on court à pas mal d'injustice... On a vu l'exemple dans l'émission de cette veilleuse de nuit qui prend soin toute seule de 90 personnes âgées...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par frankenstein le Jeu 9 Sep 2010 - 23:34

Le coup de la "pénibilité", c'est un cache sexe ! Dans tous les pays, ils n'ont pu en tenir compte.
Je répète : Le métier d'enseignant est devenu indéniablement plus pénible; pourtant les instits partaient à 55 ans. Comment peut-on m'expliquer que l'on va maintenant partir à 65 ans mini ?
Ce n'est pas que ce sera pénible, c'est que ce sera impossible !(et c'est le but recherché.... titanic )


Dernière édition par frankenstein le Ven 10 Sep 2010 - 0:49, édité 1 fois

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Celeborn le Ven 10 Sep 2010 - 0:16

Le taux de dépression, la consommations de Xanax, ça ne pourrait pas être un indice intéressant de pénibilité ? Parce que là, on n'est pas mauvais ! yesyes

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par JPhMM le Ven 10 Sep 2010 - 0:22

@Celeborn a écrit:Le taux de dépression, la consommations de Xanax, ça ne pourrait pas être un indice intéressant de pénibilité ? Parce que là, on n'est pas mauvais ! yesyes
Non. Tu mesurerais ici l'effet de la pénibilité, pas la pénibilité elle-même.
En effet, supposons qu'il faille mesurer la pénibilité ressentie par deux individus. Supposons que cette pénibilité soit égale (j'utilise ce mot à défaut d'autre chose, mais tu me comprends) pour les deux. Si le premier se fait diagnostiquer dépressif, et second non, que mesures-tu ? la pénibilité du métier ou la résistance de l'individu à cette pénibilité ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par Pierre_au_carré le Ven 10 Sep 2010 - 0:32

@thrasybule a écrit:d'ailleurs la pénibilité ne peut être elle mesurée que par l'espérance de vie: moi, je ne crois pas

A mon avis, c'est bien compliqué que ça car les différences d'espérance peuvent être aussi dues au mode de vie (bien manger par exemple au sens nutritionnel, se préoccuper plus de sa santé) et donc pas forcément à la pénibilité à un instant t (même très long).

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Septembre 2010 - Pour Ségolène Royal, dire que le métier d'enseignant est pénible est une "plaisanterie".

Message par frankenstein le Ven 10 Sep 2010 - 0:32

que mesures-tu ? la pénibilité du métier ou la résistance de l'individu à cette pénibilité ?
...la longueur du cache-sexe !


Dernière édition par frankenstein le Ven 10 Sep 2010 - 0:46, édité 1 fois

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum