Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par roxanne le Mer 10 Nov 2010 - 16:41

J'ai une classe de 4° comme je n'en ai jamais eue : très calme , personne ne ricane , ne répond, ils acceptent les remarques , des vrais gentils quoi..Bon , à côté de ça , il y en 4-5 (surtout des garçons) qui bossent correctement et qui comprennent vraiment ce que je dis .Donc on traîne, les notes ne sont pas mirobolantes, mais peu à peu , grâce à ce calme justement , ça remonte ..(doucement certes ).Or depuis la rentrée , il y a deux nouveaux (déménagements , pas d'exclusions ).Un est dans l ton des autres ..Seulement , l'autre...Il est à côté d'une fille , qui bien que faible, s'accrochait et suivait comme elle pouvait.Et depuis qu'il est là , ça ricane, la voisine de devant m'a même un peu répondu ..Et lui , il est là , petit sourire aux lèvres, attendant de faire des conneries ou de pourrir les autres.La prof de maths (pp) m'a fait la même remarque.Ce matin , je l'ai repris sèchement enlui disant qu'il était hors de question qu'il pourrisse cette classe et que si c'était l'idée , il pouvait repartir d'où il venait..Il n'a pas répondu mais a gardé son sourire....bref..je m'inquiète un peu ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Reine Margot le Mer 10 Nov 2010 - 16:42

isole-le seul à une table...et marginalise-le au sein de la classe, ce qui ne devrait pas être très difficile vu ce que tu décris, ne lui passe rien.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par roxanne le Mer 10 Nov 2010 - 16:44

C'est fait .J'ai dit que la classe était très agréable (histoire de mettre les autres dans la poche) et que je tenais à ce que ça le reste.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Pili le Mer 10 Nov 2010 - 21:49

Oh la la, c'est fou comme un seul élève peut tout foutre en l'air hein ! je suis d'accord
par contre je trouve tes propos durs quand même
qu'il était hors de question qu'il pourrisse cette classe et que si c'était l'idée , il pouvait repartir d'où il venait..

c'est pas comme ça, que tu vas te le mettre dans la poche !mieux vaut le caresser dans le sens du poil, je pense ...

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Provence le Mer 10 Nov 2010 - 22:03

@Pili a écrit:Oh la la, c'est fou comme un seul élève peut tout foutre en l'air hein ! je suis d'accord
par contre je trouve tes propos durs quand même
qu'il était hors de question qu'il pourrisse cette classe et que si c'était l'idée , il pouvait repartir d'où il venait..

c'est pas comme ça, que tu vas te le mettre dans la poche !mieux vaut le caresser dans le sens du poil, je pense ...

Je n'aurais pas l'idée de caresser dans le sens du poil un gamin qui veut pourrir une classe, bien au contraire! Ni le laxisme, ni la complaisance ne règlent les problèmes de discipline.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Pili le Mer 10 Nov 2010 - 22:18

Provence, je te connais peu, nous avons peu échangé mais tu me sembles d'une dureté !

Nos avons des caractères très différents je pense, mais l'échange n'est pas inintéressant pour autant...
Perso, je ne peux pas m'éclater dans mon métier, si je suis en guerre perpétuelle ...

Moi je remarque qu'un élève dur, si tu vas direct au conflit, ça clash, c'est inévitable...je suis capable d'adapter mes pratiques suivant le profil de l'élève en face de moi.

Enfin, je ne sais pas si le mot "laxisme" m'était destiné, mais si c'est le cas sache que j'apprécie moyennement

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Provence le Mer 10 Nov 2010 - 22:22

Le but n'était pas de te blesser, Pili. C'est vrai que mon message est maladroit à ton égard et je te prie de bien vouloir me le pardonner; je suis plus vive que véritablement dure.

Je reste cependant convaincue que "caresser un élève dans le sens du poil" dans le cas précis demeure une aberration. On peut être ferme sans être en guerre perpétuelle ou en guerre tout court. J'explique, mais je ne négocie ou ne flatte pas.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Abraxas le Jeu 11 Nov 2010 - 5:46

C'(est une question de chimie. Dans un corps composé (la classe), vous ajoutez une goutte d'acide, et tout est chamboulé.
Je comprends très bien l'envie de le prendre par les oreilles et de le virer. C'est le premier réflexe.
Après, il s'agit de transformer l'acide. Bref, plutôt que de l'isoler, il vaut mieux le faire travailler, lui particulièrement, sans cesse. De l'interroger à tout bout de champ. De le harceler. Et d'avoir assez d'humour pour le casser gentiment.
Jusqu'à ce qu'il en ait marre, et qu'il change d'attitude.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Reine Margot le Jeu 11 Nov 2010 - 8:48

@Pili a écrit:Provence, je te connais peu, nous avons peu échangé mais tu me sembles d'une dureté !

Nos avons des caractères très différents je pense, mais l'échange n'est pas inintéressant pour autant...
Perso, je ne peux pas m'éclater dans mon métier, si je suis en guerre perpétuelle ...

Moi je remarque qu'un élève dur, si tu vas direct au conflit, ça clash, c'est inévitable...je suis capable d'adapter mes pratiques suivant le profil de l'élève en face de moi.

Enfin, je ne sais pas si le mot "laxisme" m'était destiné, mais si c'est le cas sache que j'apprécie moyennement

Je comprends que face à des élèves "durs" le prof cherche avant tout à survivre. mais éviter le conflit à tout prix, n'est-ce pas donner le pouvoir à l'élève?
je ne sais pas si on peut enseigner quoi que ce soit si on fléchit devant eux, il y a une vraie démission dans l'EN qui ne dit pas son nom...si l'élève ne rencontre que des adultes qui veulent "éviter le clash" et craignent de l'affronter, il est livré à lui-même, sans limites, va de plus en plus loin pour les trouver et là commence la vraie violence.
si on "brosse dans le sens du poil" les élèves difficiles, jusqu'où vont-ils aller? qui va leur donner des limites? le vrai problème c'est l'absence de soutien du prof face à l'élève.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Pili le Jeu 11 Nov 2010 - 9:39

Et ben Shocked
Je n'ai pas l'impression de fléchir devant eux ...bien au contraire!!
Je ne leur donne pas le pouvoir non plus !!!...Loin de là !!!

Je ne suis pas démissionnaire .... NON PLUS ! m*** !!!


Soit je me fais mal comprendre par mon "brosser dans le sens du poil" , soit je suis face à des psychorigides !

Comment je me comporte avec les + durs ?

Je leur accorde de l'importance , je ne les isole pas forcement d'office (ils ne sont pas des animaux !! ), je les félicite grandement pour une toute petite victoire, je m'adresse très souvent à eux par leur prénom, lorsque je circule dans les rangs (je suis en langue) , je m'arrête aurpès d'eux pour savoir si ça va, s'ils suivent, en leur parlant calmement et gentiment...un simple "bonjour X" dans les couloirs et ce type d'élèves se sent reconnu

Voilà, ce que j'appelle les "caresser dans le sens du poil."

Parfois, j'entends des collègues se plaindre de X qui est infernal, et chez moi pourtant X en le prenant par la douceur se tient correctement ...
Maintenant quand ça déborde, je suis obligée d'être plus ferme.

Donc SVP qu'on ne me traite pas de laxiste, et qu'on ne qualifie pas ma manière d 'être une "abbération" !!!

Tout ça pour dire 'et revenir au sujet de départ de Roxanne, que son "retourne d'où tu veux" me gêne un peu...

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Celeborn le Jeu 11 Nov 2010 - 10:05

@Pili a écrit:je ne les isole pas forcement d'office (ils ne sont pas des animaux !! )

Je ne vois pas le rapport avec les animaux…

De mon côté, je ne change pas mes règles/mes exigences pour quelque élève que ce soit. Donc s'il ne les respecte pas, oui, je me fâche/je punis/etc. À côté de ça, quand je note des efforts, je m'arrange pour le faire remarquer aussi. Et je n'hésite jamais à blaguer.


_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Reine Margot le Jeu 11 Nov 2010 - 10:14

moi non plus je ne vois pas le rapport avec les animaux...

Sinon, je considère que si je dois respecter les élèves, c'est d'abord à eux de s'adapter aux règles de la vie scolaire.

"je les félicite grandement pour une toute petite victoire, je m'adresse très souvent à eux par leur prénom, lorsque je circule dans les rangs (je suis en langue) , je m'arrête aurpès d'eux pour savoir si ça va, s'ils suivent" je le fais aussi, mais je déplore que ça prenne de plus en plus de temps sur le cours proprement dit. comme je le disais, notre boulot devient de plus en plus faire du relationnel, et pour cela lâcher des exigences au niveau des savoirs.

"un simple "bonjour X" dans les couloirs et ce type d'élèves se sent reconnu": je crois que les élèves ne viennent pas à l'école pour être reconnus mais pour apprendre (ce qui ne m'empêche pas aussi de leur dire bonjour dans les couloirs et tout), encore une fois, les savoirs avant tout...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Pili le Jeu 11 Nov 2010 - 10:22

je le fais aussi, mais je déplore que ça prenne de plus en plus de temps sur le cours proprement dit. comme je le disais, notre boulot devient de plus en plus faire du relationnel, et pour cela lâcher des exigences au niveau des savoirs.

c'est évident que ce côté relationnel à gérer prend beaucoup de place, c'est bien dommage mais ...c'est la réalité, si on se contente d'être un "grand livre ouvert" sans âme, on n'a pas sa place pour enseigner au collège ou au lycée.


je crois que les élèves ne viennent pas à l'école pour être reconnus mais pour apprendre
Je ne suis pas aussi catégorique, pour moi ce n'est pas l'un OU l'autre ...
Et je ne pense pas qu'ils soient tous reconnus à l'extérieur...un peu de considération est toujours bonne à prendre....

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Reine Margot le Jeu 11 Nov 2010 - 10:28

il n'y a pas à être un grand livre sans âme, mais à faire comprendre aux élèves qu'ils sont là pour apprendre, et que le prof n'est pas un "copain" ou un "grand frère", avec qui ils viennent en cours pour discuter. Jouer sur l'affectif dans le but d'obtenir la discipline ce n'est pas la "réalité",c'est se leurrer selon moi, car les élèves voient bien que l'adulte recule, n'ose pas les affronter. et ils vont de plus en plus loin, ce n'est pas un hasard si nos élèves sont de plus en plus familiers et qu'il faut sans cesse les recadrer et rappeler la distance élève-professeur. et qu'on baisse nos exigences...et ainsi de suite, c'est en ce sens que je parlais de démission.
Nos élèves vivent dans cette familiarité à l'adulte dans leurs familles, et n'apprennent ainsi plus les règles, les familles attendent donc de l'école qu'elle fasse ce travail de socialisation, qu'elle ne fait plus non plus puisqu'il s'agit de faire avec eux du relationnel et de l'affectif.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Celeborn le Jeu 11 Nov 2010 - 10:29

@Pili a écrit:c'est la réalité, si on se contente d'être un "grand livre ouvert" sans âme, on n'a pas sa place pour enseigner au collège ou au lycée.

Je ne connais personne qui soit "sans âme". Et je ne me permettrai pas de juger de qui a ou non sa place au collège ou au lycée sur des critères aussi flous. Je considère qu'à partir du moment où l'on transmet des connaissances de façon correcte, on fait son boulot. Ensuite, qu'on soit apprécié, détesté, ignoré, c'est complètement secondaire.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Pili le Jeu 11 Nov 2010 - 10:37

Ensuite, qu'on soit apprécié, détesté, ignoré, c'est complètement secondaire.

J'avoue (je n'ai pas honte de le dire) que pour moi ça peut me toucher...Et je ne suis pas la seule, j'en suis certaine...C'est vrai, que ça devrait être secondaire, je me souviens à l'IUFM, on nous disait qu'on n'était pas là pour être apprécié...

Certes, dans l'idéal mais perso j'ai encore du mal à me détacher de ça...

Bon j'arrête là, car on est complétement hors sujet par rapport au post de Roxanne

allez bonne journée à tous !
"Pilidémagolaxiste" Very Happy

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Celeborn le Jeu 11 Nov 2010 - 10:41

@Pili a écrit:
Ensuite, qu'on soit apprécié, détesté, ignoré, c'est complètement secondaire.

J'avoue (je n'ai pas honte de le dire) que pour moi ça peut me toucher...

Ah mais ça, c'est tout à fait normal ! Moi aussi, je préfère nettement être apprécié que détesté ! Very Happy Ce que je voulais dire, c'est que ce n'est pas du tout un prérequis pour bien faire le boulot. Qu'ensuite sur le plan individuel ça nous fasse du bien, évidemment.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Pili le Jeu 11 Nov 2010 - 10:45

On est d'accord Celeborn

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Reine Margot le Jeu 11 Nov 2010 - 10:54

@Celeborn a écrit:
@Pili a écrit:c'est la réalité, si on se contente d'être un "grand livre ouvert" sans âme, on n'a pas sa place pour enseigner au collège ou au lycée.

Je ne connais personne qui soit "sans âme". Et je ne me permettrai pas de juger de qui a ou non sa place au collège ou au lycée sur des critères aussi flous. Je considère qu'à partir du moment où l'on transmet des connaissances de façon correcte, on fait son boulot. Ensuite, qu'on soit apprécié, détesté, ignoré, c'est complètement secondaire.

+1000 topela

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Provence le Jeu 11 Nov 2010 - 12:06

marquisedemerteuil a écrit:
@Celeborn a écrit:
@Pili a écrit:c'est la réalité, si on se contente d'être un "grand livre ouvert" sans âme, on n'a pas sa place pour enseigner au collège ou au lycée.

Je ne connais personne qui soit "sans âme". Et je ne me permettrai pas de juger de qui a ou non sa place au collège ou au lycée sur des critères aussi flous. Je considère qu'à partir du moment où l'on transmet des connaissances de façon correcte, on fait son boulot. Ensuite, qu'on soit apprécié, détesté, ignoré, c'est complètement secondaire.

+1000 topela

Je partage évidemment les idées de Céléborn à ce sujet.


Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Pili le Jeu 11 Nov 2010 - 12:25

Soit ! On ne se permet pas certaines choses mais par contre utiliser des mots comme "laxiste", "démission", "abérrant" pour évoquer les pratiques des collègues, ça ne pose pas problème ...humhum

Soyons donc logiques avec nous-mêmes !

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par liliepingouin le Jeu 11 Nov 2010 - 12:43

Zen Pili
On discute des pratiques, pas des personnes.
Personne ici ne cherche à démonter ce que TU fais, parce que de toute façon personne n'est là pour te voir. Et si tout marche bien pour toi c'est super. Very Happy
Il s'agit de réfléchir de manière générale à l'attitude qu'on peut avoir dans ce genre de cas. Et personnellement tous les avis m'intéressent.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Pili le Jeu 11 Nov 2010 - 12:49

Ok Liliepingouin Wink , je vais essayer de suivre ton conseil....J'espère que tout le monde partage ton point de vue effectivement ...
mais ce n'est pas l'impression que j'ai eu dernièrement...enfin passons!

Et encore désolée pour Roxanne qui du coup ...a disparu !

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par Celeborn le Jeu 11 Nov 2010 - 12:53

@liliepingouin a écrit:Zen Pili
On discute des pratiques, pas des personnes.
Personne ici ne cherche à démonter ce que TU fais, parce que de toute façon personne n'est là pour te voir. Et si tout marche bien pour toi c'est super. Very Happy
Il s'agit de réfléchir de manière générale à l'attitude qu'on peut avoir dans ce genre de cas. Et personnellement tous les avis m'intéressent.

Merci, Liliepingouin. C'est tout à fait ça. Pili, faut arrêter de tout prendre pour toi, à un moment. Quand tu as parlé de gens "psychorigides" ou "sans âme", du fait que la pratique d'une intervenante revenait à traiter les élèves comme des "animaux" ou que certaines personnes n'avaient "pas (leur) place pour enseigner au collège ou au lycée", il me semble que personne ne t'a sauté dessus un couteau entre les dents.


Provence, elle, t'a demandé pardon d'avoir été un peu vive. Je crois qu'on peut difficilement faire plus, non ?

Keep cool ! Very Happy

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eleve perturbateur arrivé en classe : comme le ver dans la pomme

Message par John le Jeu 11 Nov 2010 - 13:41

Pili, soit tu fais des remarques aux autres pour leur dire comment ils doivent faire ("ce n'est pas comme ça que") et donc tu acceptes que d'autres soient en désaccord avec toi, soit tu t'abstiens dès le départ. Ca t'évitera de monter sur tes grands chevaux.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum