Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Cath le Ven 4 Fév 2011 - 22:43

http://www.lemonde.fr/education/article/2011/02/04/les-etudiants-contestent-la-meritocratie-scolaire_1475410_1473685.html

Et le mieux:

Le diplôme n'est pour eux qu'une mesure "partielle et partiale". Ils pensent que l'école n'est pas en mesure de reconnaître les efforts de chacun. La note sanctionne les connaissances, rarement un savoir-être. 68% d'entre eux jugent ainsi que le diplôme devrait récompenser les efforts plutôt que les capacités.

Pfff.

Qui veut se faire opérer par un chir qui aura eu son diplôme grâce à son "savoir-être"?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par JPhMM le Ven 4 Fév 2011 - 22:49

Effrayant.
Mais terriblement symptomatique.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Provence le Ven 4 Fév 2011 - 22:52

cath5660 a écrit: Ils pensent que l'école n'est pas en mesure de reconnaître les efforts de chacun. La note sanctionne les connaissances, rarement un savoir-être. 68% d'entre eux jugent ainsi que le diplôme devrait récompenser les efforts plutôt que les capacités.

Des efforts? Il faudrait d'abord qu'ils en fournissent...

J'ai pris en stop, récemment, un ancien élève qui m'a doctement expliqué qu'il faudrait former les profs à motiver les élèves. Bienvenue dans la vraie vie, mon petit...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par JPhMM le Ven 4 Fév 2011 - 22:57

Le jour où les étudiants en médecine ont leurs diplômes sur leurs efforts et non sur leurs capacités, je ne tombe plus jamais malade !

(D'autant que paradoxalement, moins on a de capacité, plus il faut faire d'efforts...)

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Cath le Ven 4 Fév 2011 - 23:07

Rien que vouloir faire un effort, c'est déjà un effort...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Invité le Sam 5 Fév 2011 - 9:06

Ben oui, faut les comprendre les pauvres choux! Toute leur scolarité, ils n'ont jamais appris (apprendre c'est le mal) ou fait l'effort d'apprendre, on a cherché à valoriser des compétences aussi importantes que "l'esprit d'initiative", "la motivation" (à faire des bêtises???), "l'aisance" (sur sa table???) et jamais les connaissances (difficile de valoriser du vide), le passage dans la classe supérieure a été automatique (même aux fameux paliers d'orientation), le brevet et le bac ne sont plus que des formalités... Bref, ils ne savent pas ce que le mot "effort" veut dire, l'article le confond d'ailleurs avec "faire acte de présence car c'est dur de se lever tous les matins pour aller en cours".
C'est dur de se prendre un mur en pleine face quand on se rend compte qu'on n'a jamais travaillé de sa vie. Encore heureux que le supérieur joue toujours ce rôle!!! Et c'est plus simple de taper sur le système que de se remettre en cause!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Ruthven le Sam 5 Fév 2011 - 9:27

@Al a écrit:Encore heureux que le supérieur joue toujours ce rôle!!!

Est-ce encore réellement le cas ?


Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Invité le Sam 5 Fév 2011 - 9:29

c'est la génération de l'"élève au centre", "acteur de sa formation"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Lornet le Sam 5 Fév 2011 - 9:50

Je conteste le niveau des étudiants, surtout ceux de première année, qui devraient être contents que le bac ne soit pas accordé au mérite.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Marie Laetitia le Sam 5 Fév 2011 - 10:07

Ils pensent que l'école n'est pas en mesure de reconnaître les efforts de chacun.

Les pauvres petits chats. Tiens je vais dire ça à notre banquier qui nous met un ultimatum pour payer tant avant 12h. "M'sieur, on fait tous nos efforts". C'est sûr que ça va débloquer la situation...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Nielsen Rika Bell le Sam 5 Fév 2011 - 10:31

Ha ! Des articles aussi drôles, ça court pas les rues.

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Kiki le Sam 5 Fév 2011 - 12:06

@JPhMM a écrit:Le jour où les étudiants en médecine ont leurs diplômes sur leurs efforts et non sur leurs capacités, je ne tombe plus jamais malade !

(D'autant que paradoxalement, moins on a de capacité, plus il faut faire d'efforts...)
On peut faire la même remarque pour n'importe quel métier. La coiffeuse qui a fait des efforts mais qui vous laisse sortir avec une coloration raté.
La boulangère qui ne vous rend pas la monnaie qu'elle vous doit (cela m'est arrivée plusieurs fois. Cela me gêne de réclamer mon dû, surtout si ce sont quelques centimes. Je me tais souvent.), le dentiste qui vous gâte une dent (à croire qu'il le fait exprès pour que l'on revienne...), la bibliothécaire qui oublie de passer le livre que vous rendez au lecteur de code barre et qui vous réclame ledit livre deux semaines plus tard. Heureusement vous allez dans le rayon et vous retrouvez ledit livre. Le banquier qui vous donne le mauvais formulaire à remplir. C'est tout le temps comme cela. J'ai la poisse ou il y a de plus en plus d'incompétents dans notre pauvre monde et tout le monde s'en fout ? J'allais oublier le gentil collègue de sport qui m'écrit des mots pleins de fautes d'orthographe. Je n'ai pas osé le lui dire. Heureusement qu'il a affaire à des parents illettrés et que ses observations sur les bulletins sont brèves. La collègue de musique fait aussi beaucoup de fautes d'ortho... Il y a l'horloger qui a changé la pile de ma montre -qui vaut une fortune- et qui -depuis ce temps-là- ne fonctionne plus. A-t-il mis une pile usée sans s'en compte ? M'a-t-il arnaquée ? A-t-il abimé le mécanisme ? Il y a aussi la ruche qui vend des aliments périmés. Hier je me suis rendue compte que la boîte de biscuit était périmé depuis un mois (je l'avais acheté il y a deux jours). Sans oublier les oeufs périmés depuis une semaine, le yaourt pour bébé, la charlotte (que j'ai signalé mais pas acheté)... L'amour du travail bien fait se raréfie. Il y a deux semaines je suis tombé sur un bout de fromage moisi à Carrefour. Il était recouvert d'un épais duvet blanchâtre. J'en oublie sûrement beauoucp et c'est mieux ainsi car sinon je ferai une dépression.

Kiki
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Kiki le Sam 5 Fév 2011 - 12:12

Au collège, on nous ordonne de récompenser les efforts des élèves et non pas leur compétences ou leur savoir (c'est le principal en personne qui me l'a ordonné). Je peux donc mettre un vingt à Kévin qui a bien voulu sortir son stylo de sa trousse, qui est enfin venu avec une feuille (c'est rare quand il a de quoi écrire) , qui a écrit une phrase de la leçon, qui n'a pas bavardé pendant cinq minutes (Oh ça c'est dur...), qui n'a pas dit "pu......". On en arrive à se contenter de peu. Ce que réclament les étudiants est déjà en application. C'est pour cela que je veux quitter l'Educ nat. Je ne me reconnais plus. L'Educ m'a changé mais par le bas. J'ai dû laisser tomber mes principes pour faire cours, pour satisfaire le chef...

Kiki
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Igniatius le Sam 5 Fév 2011 - 12:33

@Ruthven a écrit:
@Al a écrit:Encore heureux que le supérieur joue toujours ce rôle!!!

Est-ce encore réellement le cas ?


Non, en effet.
Les mensonges et les illusions du second degré ne sont plus rattrapés par le supérieur : il existe de nombreuses formations sans valeur réelle.
Cela fait longtemps que je me demande si je ne fais pas fausse route : après tout, on fait passer n'importe qui d'une classe à l'autre, les savoirs retenus et/ou compris n'ont plus aucune importance, on donne le bac à la plupart. Et pourtant, le pays continue de tourner, les jeunes diplômés semblent trouver du travail (enfin, ça dépend des secteurs). Alors je me disais que j'étais catastrophiste pour rien.

Et puis non ! J'ai enfin eu les réponses que j'attendais : j'en suis presque content, bien qu'elles soient navrantes.
J'observe en effet qu'il existe de plus en plus d'ingénieurs totalement incompétents pour les jobs pour lesquels on les engage : j'arrive à un âge où mes amis, pour la plupart ingénieurs eux-mêmes issus de grandes écoles, deviennent recruteurs pour leur boîte. Eh bien ils se rendent compte avec effarement du niveau catastrophique de nombreux prétendants : et quand ils ne s'en rendent pas compte, il leur arrive de les embaucher : leur incapacité les met immédiatement à nu.
Ce qui montre bien, à mon sens, qu'il n'était pas possible d'observer la déliquescence du système à notre niveau (second degré) sans qu'il y ait des conséquences pour la marche du pays.

Le pays est mal barré, et c'est déjà commencé.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Invité le Sam 5 Fév 2011 - 12:39

Toutes mes illusions volent en éclat... Je pensais que les concours du supérieur avaient encore cet effet révélateur. Mais visiblement c'est comme le shampooing, que de la poudre aux yeux...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Ruthven le Sam 5 Fév 2011 - 12:41

@Provence a écrit:
cath5660 a écrit: Ils pensent que l'école n'est pas en mesure de reconnaître les efforts de chacun. La note sanctionne les connaissances, rarement un savoir-être. 68% d'entre eux jugent ainsi que le diplôme devrait récompenser les efforts plutôt que les capacités.

Des efforts? Il faudrait d'abord qu'ils en fournissent...

J'ai pris en stop, récemment, un ancien élève qui m'a doctement expliqué qu'il faudrait former les profs à motiver les élèves. Bienvenue dans la vraie vie, mon petit...

J'en ai une aussi bien bonne ; je viens d'être inspecté et il me fallait quelques copies d'élèves corrigées pour mettre dans mon dossier ; une élève tout benoîtement m'a dit :"Mais Monsieur, avec ces notes là (les siennes), cela ne risque pas de vous nuire pour votre inspection ?"

Bref, les notes venaient de moi et non de la qualité du travail Laughing .

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Marie Laetitia le Sam 5 Fév 2011 - 12:45

@Igniatius a écrit:
Et puis non ! J'ai enfin eu les réponses que j'attendais : j'en suis presque content, bien qu'elles soient navrantes.
J'observe en effet qu'il existe de plus en plus d'ingénieurs totalement incompétents pour les jobs pour lesquels on les engage : j'arrive à un âge où mes amis, pour la plupart ingénieurs eux-mêmes issus de grandes écoles, deviennent recruteurs pour leur boîte. Eh bien ils se rendent compte avec effarement du niveau catastrophique de nombreux prétendants : et quand ils ne s'en rendent pas compte, il leur arrive de les embaucher : leur incapacité les met immédiatement à nu.
Ce qui montre bien, à mon sens, qu'il n'était pas possible d'observer la déliquescence du système à notre niveau (second degré) sans qu'il y ait des conséquences pour la marche du pays.

Le pays est mal barré, et c'est déjà commencé.

tu mets exactement le doigt là où ça fait mal.
Conséquence 1: de jeunes diplômés, imbus d'eux-mêmes et de leurs droits qui commencent à réclamer (sans rire) voiture de fonction, RTT et tant de congés payés avant même de s'intéresser au travail qu'ils auront à faire.
Conséquence 2: certaines compétences sont devenues si rares que les PME (essentiel du tissu entrepreneurial blablabla) ne trouvent plus. Donc soit elles baissent le niveau de leur programme donc de leurs produits (avec la suite logique que l'on sait) soit elles attendent des mois et des mois un candidat valable. Avec le risque de fermer si elles ne trouvent pas à temps.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Iphigénie le Sam 5 Fév 2011 - 12:50

@Provence a écrit:
cath5660 a écrit: Ils pensent que l'école n'est pas en mesure de reconnaître les efforts de chacun. La note sanctionne les connaissances, rarement un savoir-être. 68% d'entre eux jugent ainsi que le diplôme devrait récompenser les efforts plutôt que les capacités.

Des efforts? Il faudrait d'abord qu'ils en fournissent...

J'ai pris en stop, récemment, un ancien élève qui m'a doctement expliqué qu'il faudrait former les profs à motiver les élèves. Bienvenue dans la vraie vie, mon petit...
Comment peut-on attendre de jeunes gens totalement aculturés qu'ils reconnaissent une valeur à la culture?
J'ai été frappée hier en Aide seconde d'entendre un jeune garçon,au demeurant gentillet,qui m'a dit en sortant de mon cours bête et méchant de grammaire(pour m'expliquer sa passivité):"en fait nous ce qu'on voudrait en AP c'est plutôt faire des cours utiles,parce que l'ortho et la grammaire,ça ne nous sert à rien".
Comment lui expliquer que rien ne pouvait davantage l'aider à progresser que de maîtriser un peu plus,un peu mieux,sa propre langue,et que c'était là justement l'effort essentiel (et sine qua non) qu'il lui faudrait faire pour espérer s'en sortir ailleurs?
(exemple de phrase totalement incompréhensible pour lui,d'ailleurs!)
Comment lui expliquer que faute d'avoir structuré sa pensée par la maîtrise de sa langue,il n'avait qu'un raisonnement d'huître partout ailleurs?
Comment pourrait-il comprendre qu'il y a un lien entre la logique grammaticale et l'aptitude à raisonner,entre la maîtrise correcte de l'orthographe et la capacité à développer une idée?
Un autre(qui en seconde confond sujet et objet,article et nom,pluriel des verbes et des adjectifs,etc) m'a dit:"l'important c'est pas comment on écrit,c'est d'être bien dans sa peau,non?":oui oui....

Au point où on en est arrivé,je ne vois plus quoi faire.Nous sommes en train de fabriquer des hordes de barbares (au sens grec du terme),fiers de l'être.

Peut-être faire faire un audit du niveau réel des élèves par des gens étrangers à l'éducation nationale ,pour expliquer aux parents que les cris d'effroi des profs ne sont pas des revendications de chapelle mais un véritable cri d'alarme devant un désastre absolu?

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Marie Laetitia le Sam 5 Fév 2011 - 13:00

Si des parents n'en ont rien à faire de l'orthographe et de la grammaire, aucun audit externe ne pourra leur faire comprendre les conséquences sur la formation de leur progéniture. Vu que Monchérimoncoeur a forcément raison.

Et on a tellement répété que le plus important c'est d'être bien dans sa peau...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Igniatius le Sam 5 Fév 2011 - 13:07

@Marie Laetitia a écrit:Si des parents n'en ont rien à faire de l'orthographe et de la grammaire, aucun audit externe ne pourra leur faire comprendre les conséquences sur la formation de leur progéniture. Vu que Monchérimoncoeur a forcément raison.

Et on a tellement répété que le plus important c'est d'être bien dans sa peau...


D'autant que bcp d'intellos médiatiques auto-proclamés serinent depuis des années que l'orthographe et la grammaire sont ostracisants et discriminants, sans logique et inutiles...
Comment faire comprendre quoi que ce soit à l'élève d'Iphigénie après ça ?

C'est la société qui a changé, pas les enfants directement...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Iphigénie le Sam 5 Fév 2011 - 13:39

Le même qui ne comprend pas à quoi sert la grammaire ou l'orthographe confond en maths l'addition et la soustraction.Si c'était un cas isolé ,on dirait juste que c'est un pauvre gamin.
Mais ma grande découverte de l'aide personnalisée en seconde,c'est que ces cas-là sont en passe de devenir la majorité (je précise que je ne travaille pas en zep mais dans un lycée jadis qualifié de bourgeois,en zone touristico-rurale....)
Mais le vrai problème,c'est quand même qu'on les juge aptes à suivre un niveau de seconde:c'est ça le problème.
Et la fuite en avant déborde aujourd'hui sur les facs,jusqu'à leur étouffement.
Ce qui m'inquiète,mais je suis peut-être trop pessimiste,c'est que je vois dans ce processus la limite voire la fin de la démocratie:l'idée de démocratie est partie des Lumières et de la volonté généreuse de répandre la connaissance:à l'inverse,avec l'aide des médias,on est en train de répandre l'ignorance.Et ça me fout réellement la trouille .J'espère me tromper d'analyse.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Igniatius le Sam 5 Fév 2011 - 13:47

@iphigénie a écrit:Le même qui ne comprend pas à quoi sert la grammaire ou l'orthographe confond en maths l'addition et la soustraction.Si c'était un cas isolé ,on dirait juste que c'est un pauvre gamin.
Mais ma grande découverte de l'aide personnalisée en seconde,c'est que ces cas-là sont en passe de devenir la majorité (je précise que je ne travaille pas en zep mais dans un lycée jadis qualifié de bourgeois,en zone touristico-rurale....)
Mais le vrai problème,c'est quand même qu'on les juge aptes à suivre un niveau de seconde:c'est ça le problème.
Et la fuite en avant déborde aujourd'hui sur les facs,jusqu'à leur étouffement.
Ce qui m'inquiète,mais je suis peut-être trop pessimiste,c'est que je vois dans ce processus la limite voire la fin de la démocratie:l'idée de démocratie est partie des Lumières et de la volonté généreuse de répandre la connaissance:à l'inverse,avec l'aide des médias,on est en train de répandre l'ignorance.Et ça me fout réellement la trouille .J'espère me tromper d'analyse.


J'ai malheureusement la même analyse que toi.

Car le pb c'est que les futurs profs et instits (surtout eux) ne sauront même plus ce qu'est un niveau exigeant : on se prépare obligatoirement des années noires.

Mais comme on y va en chantant, tout va bien !

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Finrod le Sam 5 Fév 2011 - 13:48

+1 et ça ne se voit pas tant que ça, 50% des collègues baissent le niveau de leurs évaluations pour maintenir leur moyenne !


Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par InvitéeHr le Sam 5 Fév 2011 - 13:53

.


Dernière édition par heather le Mar 5 Avr 2011 - 20:27, édité 1 fois

InvitéeHr
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les étudiants contestent la méritocratie scolaire

Message par Leclochard le Sam 5 Fév 2011 - 14:00

Au conseil du premier trimestre, le parent d'une élève de 5ème a fait remarquer que mes notes étaient basses. J'ai fait une réponse diplomatique mais j'avais envie de répondre qu'ils étaient trop limités et paresseux pour obtenir plus, et surtout qu'on leur avait menti l'année précédente...

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum