SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par thrasybule le Sam 19 Fév - 9:00

@Chocolat a écrit:
@doctor who a écrit:Des cours d'éducation civique ? Tu y crois vraiment ?

Complètement!
L'école est censée instruire, et non pas éduquer; sauf qu'il y a des tas de gamins qui ne le sont pas, éduqués; c'est un fait.
Et je proposerais bien des cours d'éducation civique à certains parents, par la même occasion.



Je suis désolée, je dois partir.
Je vous lirai avec intérêt ce soir.
Soit mais je suis pour le moins circonspect sur l'efficacité des cours en question

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par GEP le Sam 19 Fév - 9:04

Rythmé, le forum ^^
@Chocolat a écrit:
@GEP a écrit:
En ce moment, nous nous battons pour que les professeurs puissent faire cours sereinement

Comment, et sur quel terrain?

Deux axes principaux : information et lobbying.
Ce qui n'empêche pas une réflexion de fond.
Ces 8 mesures par exemple, sont le fruit d'un groupe de travail de professeurs de tous horizons.

(...)Et je proposerais bien des cours d'éducation civique à certains parents, par la même occasion.
+1

GEP
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Finrod le Sam 19 Fév - 9:04

Soit mais je suis pour le moins circonspect sur l'efficacité des cours en question

C'est vrai !

Que signifie enseigner l'éducation civique quand la discipline au sein même de l'établissement est déjà souvent tellement mise à mal ?
Ces enfants ont l'impression que le collège est régit par la loi de la jungle, or on leur enseigne des règles qui régiront la société dont ils sont censé faire parti 6 ou 7 ans plus tard ?
Quel intérêt pour leurs problèmes immédiats ?

Il faut réinventer et instaurer un civisme collègien qui soit le propre de l'école et prépare au civisme de la société adulte, bien plus complexe.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par doublecasquette le Sam 19 Fév - 9:06

@Chocolat a écrit:
@doublecasquette a écrit:

Les renvoyés, où les met-on ?

Mettons-les en apprentissage!

A quoi cela sert de les balader d'établissement en établissement, pour les enfoncer encore un peu dans leur échec, et pour perturber encore plus l'équilibre, souvent fragile, de l'ambiance de travail des classes auxquelles ils sont intégrés?
Je n'ai jamais cette logique qui ne correspond qu'à une très belle idéologie complètement inapplicable sur le terrain.




Mais qui les prendra en apprentissage ? Les gamins sérieux et bosseurs qui n'ont pas spécialement envie d'user leurs pantalons sur les bancs de l'école ont déjà bien de la peine à trouver un patron qui veuille bien les prendre...

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par GEP le Sam 19 Fév - 9:08

@thrasybule a écrit:
Soit mais je suis pour le moins circonspect sur l'efficacité des cours en question

Une idée peut mettre longtemps à passer dans la pratique. Mais si personne n'en parle, on ne risque pas de la voir venir. Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir des idées. Les enfants ont besoin de comprendre comment et pourquoi mieux agir.

GEP
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par GEP le Sam 19 Fév - 9:11

@doublecasquette a écrit:

Mais qui les prendra en apprentissage ? Les gamins sérieux et bosseurs qui n'ont pas spécialement envie d'user leurs pantalons sur les bancs de l'école ont déjà bien de la peine à trouver un patron qui veuille bien les prendre...

J'ai des témoignages inverses : les artisans se plaignent de ne pas trouver des gamins sérieux et bosseurs.

GEP
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par thrasybule le Sam 19 Fév - 9:13

@GEP a écrit:
@thrasybule a écrit:
Soit mais je suis pour le moins circonspect sur l'efficacité des cours en question

Une idée peut mettre longtemps à passer dans la pratique. Mais si personne n'en parle, on ne risque pas de la voir venir. Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir des idées. Les enfants ont besoin de comprendre comment et pourquoi mieux agir.
J'aimerais qu'on me parle précisément du contenu des cours en question: s'il s'agit d'un pur catéchisme laïc sur le mode "c'est bien, c'est pas bien", je pense que c'est inutile et vain

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par frankenstein le Sam 19 Fév - 9:15

@GEP a écrit:
@doublecasquette a écrit:

Mais qui les prendra en apprentissage ? Les gamins sérieux et bosseurs qui n'ont pas spécialement envie d'user leurs pantalons sur les bancs de l'école ont déjà bien de la peine à trouver un patron qui veuille bien les prendre...

J'ai des témoignages inverses : les artisans se plaignent de ne pas trouver des gamins sérieux et bosseurs.
ça dépend du "job" proposé...Et il y a peut-être des patrons qui confondent "sérieux et bosseurs" avec "serviles, dociles et soumis"...Il faut la prendre en compte cette réalité

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par doctor who le Sam 19 Fév - 9:19

La seule méthode efficace pour inculquer le civisme, c'est la pratique. C'est-à-dire, politesse sans obséquiosité et discipline sans soumission.

Le bla bla citoyen ou le bla bla autoritaire auront les mêmes résultats.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par sand le Sam 19 Fév - 9:20

Pour avoir visité des élèves en stage cette semaine, je crois que la servilité n'est pas la priorité des patrons. Ils préfèrent un apprenti qui sache lire ce qui est écrit sur les pots de peinture, calculer un pourcentage, et qui ne passe pas son temps sur son portable.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par thrasybule le Sam 19 Fév - 9:21

@doctor who a écrit:La seule méthode efficace pour inculquer le civisme, c'est la pratique. C'est-à-dire, politesse sans obséquiosité et discipline sans soumission.

Le bla bla citoyen ou le bla bla autoritaire auront les mêmes résultats.
Tout à fait d'accord avec toi

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par doublecasquette le Sam 19 Fév - 9:22

@doctor who a écrit:La seule méthode efficace pour inculquer le civisme, c'est la pratique. C'est-à-dire, politesse sans obséquiosité et discipline sans soumission.

Le bla bla citoyen ou le bla bla autoritaire auront les mêmes résultats.

Et la pratique quotidienne, dans toute la société, dès le plus jeune âge.
Et alors là, courage SOS éduc et les autres, il y a du pain sur la planche !

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par GEP le Sam 19 Fév - 9:25

@doctor who a écrit:La seule méthode efficace pour inculquer le civisme, c'est la pratique. C'est-à-dire, politesse sans obséquiosité et discipline sans soumission.

Le bla bla citoyen ou le bla bla autoritaire auront les mêmes résultats.

Oui bien sûr. C'est nécessaire !
Mais la morale (dans son sens le plus noble) ne s'apparente pas seulement au "vivre ensemble". C'est bien qu'ils sachent être polis. Mais ce n'est pas suffisant pour en faire des citoyens.

Les enfants ont aussi une intelligence qui doit être formée, sinon ça s'apparente plus à du dressage...

GEP
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par doctor who le Sam 19 Fév - 9:26

Pour revenir aux 8 propositions, c'est pas pour me la péter, mais je trouve les 31 que j'avais faites vachement mieux :

http://www.neoprofs.org/t19548-31-contre-propositions-pour-regler-le-probleme-de-la-violence-et-des-incivilites-a-l-ecole?highlight=propositions

1) Engager des surveillants compétents (étudiants, militaires ou policiers à la retraite, éducateurs, entraîneurs sportifs…). Les payer correctement.



2) Engager un nombre suffisant de surveillants, pour qu’ils puisse assurer leur tâche de surveillance et d’encadrement.



3) Définir plus strictement le rôle des surveillants. Les délivrer d’une partie des tâches administratives et éducatives qui leur sont abusivement confiées. Leur redonner un rôle d’encadrement avec ce que cela suppose de prévention (dialogue, présence, surveillance) et de répression (punitions et sanctions).



4) Engager dans chaque établissement une réflexion sur la réglementation de la circulation et du stationnement des élèves. Rédiger un code précis définissant pour chaque moment et pour chaque endroit une règle et les sanctions correspondantes. Cela afin de quadriller l’espace et le temps de l’établissement par la loi. Supprimer les angles morts. Hiérarchiser les lieux et les moments selon la plus ou moins grande liberté laissée à l’élève. Ce qui se passe hors de classe est d’une grande conséquence dans la classe.



5) Imaginer, localement ou nationalement, une signalétique claire et compréhensible permettant aux élèves de respecter le code de déplacement et de stationnement évoqué ci-dessus (marquages au sol, panneaux).



6) Instaurer une tolérance zéro pour les comportements transgressant le règlement intérieur, la loi et les règles essentielles de politesse et de civilité. Il sera naturellement permis de nuancer la réaction à ceux-ci si la bonne foi de l’élève est évidente.



7) Ecrire un règlement intérieur clair, précis, concis. Ne pas hésiter à y inclure des interdictions précises, sans se laisser arrêter par la peur de trop en mettre, ou de de ne pas pouvoir imaginer toutes les transgressions possibles.



8) Réécrire périodiquement le règlement intérieur de façon à le rationnaliser et éviter une sédimentation qui conduirait à l’illisibilité et à la confusion.



9) Imaginer une carte d’identité de l’élève, dont la possession est obligatoire, susceptible d’être demandée à tout moment. Elle permettra de pouvoir intervenir rapidement et de punir facilement tout élève, même si on ne le connaît pas. Tout adulte pourra ainsi relever le nom de l’élève et le punir, si besoin est. Cette carte ne remplace pas le carnet de correspondance.



10) Faciliter la punition des élèves, surtout quand ils ne sont pas en classe, en instaurant une fiche unique de punition, qui sera traitée et enregistrée à chaque fin de journée par un personnel ad hoc.



11) Concevoir des travaux d’intérêt général encadrés, ritualisés, pensés avec le personnel concerné, faciles à mettre en œuvre.



12) Faire participer de manière régulière et normale les élèves à l’entretien des bâtiments et des salles de classe.



13) Supprimer les textes législatifs et réglementaires qui limitent les sanctions et punitions autorisées. Le seul critère doit être leur légalité. Pour le reste, le personnel enseignant doit pouvoir juger seul de la pertinence d’une punition. Autoriser les punitions collectives, les lignes à copier, la confiscation temporaire de biens, les zéros aux devoirs non rendus, les exclusions de classe, tant que ce n’est pas abusif. Ces textes ne font que brider l’action répressive du personnel des établissement, et laisse la porte ouverte à toutes les contestations.



14) Distinguer les châtiments corporels et les punitions physiques (courses, marches), utiles dans un cadre sportif ou dans la cour de récréation.



15) Engager un travail de réflexion quant à la légalité des punitions et des sanctions, pour déterminer ce qui est possible au regard de la loi, afin d’éviter des recours juridiques. Si l’on considère que la loi empêche un type de punition utile et non abusif, changer la loi.



16) Interdire l’utilisation, voire la possession des objets sans rapport avec la vocation d’enseignement de l’établissement (téléphones, consoles de jeu, appareils divers de prise de vue, magazines, instruments de musique ou de sport, animaux…) en laissant bien sûr une par d’appréciation personnelle à l‘adulte, selon le contexte.



17) Penser une progression dans le contenu des règlements, selon qu’on soit à l’école, au collège, au lycée, afin que les élèves aient la sensation de gagner en liberté, tout en combattant les dérives spécifiques à chaque âge.



18) Autoriser et permettre l’acquisition et l’installation de matériel de contrôle (portails de sécurité, caméras de surveillance) sans les généraliser. C’est l’histoire et l’environnement spécifiques de chaque établissement qui doit décider de la pertinence de tels outils.



19) Idem pour la collaboration plus ou moins rapprochée avec la police ou la gendarmerie.



20) Ne pas garder les élèves délinquants ou violent dans les établissements normaux. Voir point 21.



21) Créer une panoplie complète d’établissements alternatifs, permettant le placement des élèves ayant un comportement violent ou anti-scolaire. Une grande variété est nécessaire pour accueillir les différents profils d’élèves déscolarisés : encadrement militaire ou non, autogestion, fermeture ou ouverture, temporaire, définitif, annuel ou périodique, etc.



22) Ne pas garder les élèves violents ou notoirement déscolarisés en classe après l’année scolaire de leurs 16 ans.



23) Restaurer l’autorité du maître en augmentant les salaires, en reconnaissant la seule compétence qui puisse le différencier d’un autre éducateur : la science qui est la sienne. Engager des personnels éducatifs, mais qui agissent hors des classes, sans prétendre en modifier le contenu ni la disposition. A cet égard, l’emploi du temps doit être inviolable et les actions éducatives diverses réservées à une plage de temps ad hoc. Redéfinir l’école comme un lieu d’instruction et non un « lieu de vie », expression qui ne veut rien dire.



24) Permettre aux élèves qui n’arrivent pas à suivre les études générales, trop abstraites, de suivre des cours plus concret, dès la cinquième, que cela ait lieu dans le cadre du collège unique ou non. Préparer ces cours par un cours polytechnique mettant l’accent sur le travail manuel, dès la sixième. Idem pour la primaire, dans le cadre du cours d’art plastique et dans des activités techniques et manuelles adaptées à l’âge des élèves.



25) Définir le rôle des parents dans l’établissement. Ce rôle devra être différent à l’école, au collège et au lycée. Il ne pourra jamais consister à commenter, critiquer, modifier le contenu des cours prodigués. Il ne doit pas dériver en une cogestion des établissements. L’instruction est obligatoire et les parents ni les élèves ne sont des clients.



26) Mettre en valeur les acquis de l’institution en matière d’éducation en multipliant les messages et les conseils adressés aux parents, aux niveaux locaux et nationaux. Des campagnes de santé publiques peuvent mettre en garde contre les couchers tardifs, les méfaits des ordinateurs et des télévisions en accès libre ou dans les chambres à coucher, la nécessité de vérifier le travail de son enfant…



27) Définir des obligations parentales envers l’école : présence aux réunions, présence des élèves en cours, possession du matériel. Le mécanisme des allocations de rentrée scolaire devrait pouvoir ne servir qu’à acheter le matériel scolaire. La suppression des allocations familiales peut être envisagées, dans les cas les plus graves.



28) Arrêt de la politique du chiffre menée par les chefs d’établissement. Les juger qualitativement sur l’amélioration du climat de travail plus que sur le nombre de problèmes arrivés dans l’année.



29) Former les cadres administratifs (chefs d’établissement, CPE…) à encadrer les élèves, et non les professeurs. La coutume dite du « remontage de bretelles » dans le bureau du principal devrait revenir à la mode. Nommer des préfets des études, un par niveau : cela peut être un professeur dont on a réduit le service devant les classes.



30) Diminuer le nombre d’élèves par classes. Construire des établissements scolaires plus petits, pour que chaque élève soit connu de chaque adulte.




31) Rétablir des programmes riches, progressifs, cohérents, afin de rendre possibles des progrès chez tous les élèves. Ne pas surévaluer les avantages pédagogiques du matériel (TBI, ordinateurs…).

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par thrasybule le Sam 19 Fév - 9:27

@GEP a écrit:
@doctor who a écrit:La seule méthode efficace pour inculquer le civisme, c'est la pratique. C'est-à-dire, politesse sans obséquiosité et discipline sans soumission.

Le bla bla citoyen ou le bla bla autoritaire auront les mêmes résultats.

Oui bien sûr. C'est nécessaire !
Mais la morale (dans son sens le plus noble) ne s'apparente pas seulement au "vivre ensemble". C'est bien qu'ils sachent être polis. Mais ce n'est pas suffisant pour en faire des citoyens.

Les enfants ont aussi une intelligence qui doit être formée, sinon ça s'apparente plus à du dressage...
et donc on fait comment?

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Sherpa le Sam 19 Fév - 9:27

marquisedemerteuil a écrit:êtes-vous pour le chèque éducation ou non?

En ce qui concerne "les syndicats qui font la loi" à l'EN, je pouffe. j'ai assez vu Daniel Robin et Roland Hubert se démener contre ce qui se fait actuellement. la politique actuelle se fait sans aucune concertation sociale, ils écoutent les syndicats, et font ensuite ce qu'ils veulent.

Oui, SOS education est pour le " chèque éducation " voir le site http://www.recherche-education.org/

Résumé

Le chèque-éducation promet de faire fonctionner le système éducatif de façon plus efficace et plus respectueuse de la liberté des parents et des établissements. Il favorise les bonnes méthodes pédagogiques.

Les familles n'ont aucune envie de confier leurs enfants à de mauvaises écoles. La liberté de gestion des écoles, dans le cadre du chèque-éducation, ne serait limitée que par le contrôle qualité, qui détecterait les pratiques efficaces et informerait le public.

La rentabilité financière des établissements dépendrait directement de la satisfaction des familles. Lors d'une création d'établissement un examen préalable d'éligibilité au chèque-éducation permettrait de limiter les risques pour les élèves.

Contrairement à notre système scolaire, sclérosé par l'invulnérabilité de son administration, le chèque-éducation bénéficie d'abord aux moins favorisés.

Sa mise en place demandera qu'une formation politique de premier plan le soutienne dans son programme présidentiel et ose affronter les tenants du monopole public et les syndicats.

Sans une action de sensibilisation persévérante, le chèque-éducation ne restera qu'une belle idée.

Il faudra sans doute commencer par des réalisations partielles.
______________________________________

Comme tout lobbying, il a besoin de toucher sa cible donc d'un côté il lance une campagne " lutter contre la violence à l'école " et soutien aux enseignants et par ailleurs une campagne pour le " chèque éducation " à destination des parents.

Je me souviens qu'en 2006, il avait lancé une campagne de dénonciation à l'encontre des enseignants qui n'utilisaient pas la méthode syllabique ( campagne de presse, ligne téléphonique ). Cela avait engendré de nombreux conflits entre enseignants et parents d'élève. La tension avait été telle que les inspecteurs avaient fait appel au ministre de Robien pour calmer les choses et rassurer les enseignants sur la confiance du ministère à leur égard.

A l'aune de cet épisode qui nous renseigne sur les méthodes utilisées pour arriver à ses fins, on imagine aisément ce qu'il pourrait en être si le " chèque éducation " était mis en place.
Hier, SOS Education livrait les enseignants à la vindicte populaire et aujourd'hui elle veut les avoir à ses côtés. Pour cela elle fait une nouvelle campagne.
Les élections présidentielles approchant, SOS Education fait son travail de loobbying, logique.

Seulement, il est toujours recommandé de savoir " Qui nous parle " et donc de faire des recherches sur cette association qui nous veut tant de bien aujourd'hui. C'est là qu'on s'aperçoit qu'il est difficile d'avoir des renseignements clairs et à chaque fois que je m'y suis prêté j'ai abouti après moult bifurcations à ses accointances avec le courant de pensée de l'extrême droite française.

Comme je dis souvent à chacun ses préférences.


Sherpa
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par doctor who le Sam 19 Fév - 9:28

@GEP a écrit:

Mais la morale (dans son sens le plus noble) ne s'apparente pas seulement au "vivre ensemble". C'est bien qu'ils sachent être polis. Mais ce n'est pas suffisant pour en faire des citoyens.

Les enfants ont aussi une intelligence qui doit être formée, sinon ça s'apparente plus à du dressage...

Les cours d'histoire, littérature, géographie, sciences sont là pour ça. Ils ont une dimension éducative, et non catéchistique, souvent oubliée en nos temps techniciens. Pas besoin de faire un cours spécifique.

Et le discours peut aussi être un instrument de dressage.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par thrasybule le Sam 19 Fév - 9:29

euh, je veux pas dire de conneries, mais le chèque-éducation, ce n'est pas une mesure préconisée par le FN?

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par doctor who le Sam 19 Fév - 9:32

@thrasybule a écrit:euh, je veux pas dire de conneries, mais le chèque-éducation, ce n'est pas une mesure préconisée par le FN?

Et les libéraux.

Au PS et à gauche en général, on est moins cohérent et on ne garde que la moitié du programme libéral : l'autonomie des établissements (l'offre) mais l'incapacité de choisir (la demande). Résultat, les "clients" sont obligés de choisir le produit qu'on leur impose.


_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par GEP le Sam 19 Fév - 9:33

@doctor who a écrit:

Les cours d'histoire, littérature, géographie, sciences sont là pour ça.

Apprendre les maths, ça permet aussi de faire de la géographie... Il ne faut pas tout mélanger pour autant. La morale est une discipline oubliée, certes, mais à part.

Bien sûr, ça contribue à former l'intelligence. Et plus l'esprit sera formé, plus il sera capable d'être critique.

GEP
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Sherpa le Sam 19 Fév - 9:43

@thrasybule a écrit:euh, je veux pas dire de conneries, mais le chèque-éducation, ce n'est pas une mesure préconisée par le FN?

Oui. Voir leur site http://www.frontnational.com/?page_id=1131

- L’État doit veiller à l’égalité d’accès à l’école comme à l’université. Ainsi, au nom de l’égalité de moyens, il permettra, par la mise en place du chèque scolaire, le libre choix de l’école à tous les parents. La carte scolaire sera progressivement supprimée. Calculé par rapport au coût moyen de scolarité d’un élève, le chèque scolaire n’entraîne aucune dépense supplémentaire pour l’État dans l’enseignement public : les parents deviennent simplement le passage obligé pour le financement des établissements.

Le chèque scolaire prendra en charge les salaires des personnels hors enseignants (qui ne sont pas pris en charge par l’État) des 10 000 établissements de l’enseignement privé sous contrat.
C’est le seul surcoût engendré puisque ce dispositif – indépendamment du rétablissement de l’égalité d’accès entre Public et Privé sous contrat – doit avant tout permettre aux parents du Public de choisir, pour leurs enfants, l’établissement qu’ils jugeront le meilleur.

Les écoles primaires, collèges et lycées, ainsi soumis à une certaine émulation, amélioreront naturellement leur niveau scolaire et leurs conditions de travail pour les élèves.
Le chèque scolaire sera mis en place pas à pas en commençant, la première année, par les classes de Maternelle et de Terminale. La poursuite plus ou moins rapide du dispositif tiendra compte des disparités observées entre l’attractivité des établissements de façon à ne pas fermer certaines classes et à pouvoir engager des actions correctives.

Coût estimé : 3 milliards d’euros

Sherpa
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Finrod le Sam 19 Fév - 9:56

Si on ne vire pas les profs en trop, ou qu'ils ne partent pas dans le hors contrat, ça fera surement une dépense pour l'état.

Viendra un jours, si on continue à ce rythme, ou cette mesure se verra (hypocritement) justifié par l'échec de l'école publique...
On ne sera alors que spectateurs.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par GEP le Sam 19 Fév - 10:26

Je poursuis le hs
@Sherpa a écrit:

Comme tout lobbying, il a besoin de toucher sa cible donc d'un côté il lance une campagne " lutter contre la violence à l'école " et soutien aux enseignants et par ailleurs une campagne pour le " chèque éducation " à destination des parents.
Les parents ont aussi peur d'envoyer leurs enfants dans certaines écoles, et dès qu'ils le peuvent, ils les envoient ailleurs ! Ce qui explique la ghettoîsation de certains établissements. Votre vision est bien cynique. Nous ne vivons pas dans une tour d'ivoire. Nous sommes professeurs, parents d'élèves et nous essayons de faire de notre mieux pour être entendus et pour changer les choses ; ça peut vous sembler trop pragmatique ? Désolé de ne pas agiter l'étendard d'une idéologie. Concernant le chèque éducation, il faudrait s'expliquer plus longuement peut-être dans un autre forum ?

Je me souviens qu'en 2006, il avait lancé une campagne de dénonciation à l'encontre des enseignants qui n'utilisaient pas la méthode syllabique ( campagne de presse, ligne téléphonique ). Cela avait engendré de nombreux conflits entre enseignants et parents d'élève. La tension avait été telle que les inspecteurs avaient fait appel au ministre de Robien pour calmer les choses et rassurer les enseignants sur la confiance du ministère à leur égard.

C'est vrai que ça avait fait du bruit à l'époque. Remarquez : ce n'est pas l'enseignant qui est visé, mais la méthode globale. C'est très différent. Bon nombre de professeurs des écoles d'aujourd'hui avouent ne pas avoir été formés sur les méthodes de lecture. Ils sont obligés d'apprendre sur le tas.
Que constate-t-on à grande échelle ? Les méthodes dites "globales" ou "semi-globales" sont vendues à l'Education nationale. Encore à la rentrée 2010 ! Alors que les effets néfastes de ces méthodes sont connus. Tandis que les méthodes phonologiques (dites syllabiques) sont vendues... aux parents ! Heureusement, certains enseignants utilisent de bonnes méthodes de lecture.

A l'aune de cet épisode qui nous renseigne sur les méthodes utilisées pour arriver à ses fins, on imagine aisément ce qu'il pourrait en être si le " chèque éducation " était mis en place.
Hier, SOS Education livrait les enseignants à la vindicte populaire et aujourd'hui elle veut les avoir à ses côtés. Pour cela elle fait une nouvelle campagne.
Les élections présidentielles approchant, SOS Education fait son travail de loobbying, logique.
Là encore, je trouve l'interprétation forcée. Il faut bien commencer quelque part ! Je ne discute pas ici de la recherche autour du "chèque éducation", qui ne me semble vraiment pas à l'ordre du jour. Mais il serait bien contradictoire de vouloir changer les choses et de ne pas tenir compte des élections qui approchent...

Seulement, il est toujours recommandé de savoir " Qui nous parle " et donc de faire des recherches sur cette association qui nous veut tant de bien aujourd'hui. C'est là qu'on s'aperçoit qu'il est difficile d'avoir des renseignements clairs (...)
Bon, ben vous avez un spécimen à étudier, maintenant. ^^

GEP
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Ruthven le Sam 19 Fév - 10:36

@GEP a écrit:

Concernant le chèque éducation, il faudrait s'expliquer plus longuement peut-être dans un autre forum ?


Pourquoi ne pas le faire ici ?

C'est un point central qui permet de savoir d'où parle celui qui parle, ce qui est bien nécessaire avant de discuter des mesures plus circonstancielles.

Savoir si SOS Education est pour ou contre le chèque éducation me semble le préalable nécessaire pour discuter n'importe quelle autre de ses propositions (dans le cas où SOS Education serait pour le chèque éducation, les autres mesures pourraient finalement être pensées comme des produits d'appel surfant sur la vague anti-pédago).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par GEP le Sam 19 Fév - 10:57

@Ruthven a écrit:
(dans le cas où SOS Education serait pour le chèque éducation, les autres mesures pourraient finalement être pensées comme des produits d'appel surfant sur la vague anti-pédago).

Merci d'avoir explicité l'argument rhétorique sous-entendu. Si c'est important pour vous, je veux bien expliquer rapidement.

Comme je l'ai dit, et comme il a été montré plus haut, l'association a commencé à faire des recherches sur le sujet. Mais nous ne sommes pas des terroristes cachés qui trament dans l'ombre le démantèlement de l'Ecole Républicaine. affraid C'est beaucoup plus simple que ça.
Si l'association voulait faire passer le chèque éducation, nous aurions fait comme nous avons fait pour les 8 mesures contre la violence. Des actions bien visibles.

Le chèque-éducation pourrait être une solution ? Dans l'absolu, peut-être, mais sans doute pas maintenant. Mais de quoi s'agit-il exactement ? Du financement publique de l'école, sous une autre forme, plus souple, qui rendrait les parents plus responsables de leurs enfants. Si ça peut renforcer l'Ecole de la République, pourquoi pas ? Encore une fois, c'est assez pragmatique...

Traiter des sujets graves n'est pas une démarche "commerciale". Du moins, pas pour nous. Pas plus qu'une campagne d'affichage pour les restos du coeur.

GEP
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par La Jabotte le Sam 19 Fév - 11:18

Moi, je pense que GEP s'est engagé de très bonne foi dans une association dont il/elle n'a pas encore compris tous les tenants, et que sa naïveté risque d'en prendre un sacré coup à terme.
Mais bon, on m'a dit en privé que je suis mauvaise langue, ce qui est très vrai.

Au fait, moi j'ai un nom.
Je crois bien que je suis la seule ici qui "ne trame pas dans l'ombre". Vous croyez que j'ai du souci à me faire ?

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum