Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par John le Lun 23 Mai 2011 - 22:49

Les jeunes difficiles à l’école de l’armée

Les collégiens de l’établissement de réinsertion scolaire de Nanterre ont participé à un stage militaire cette semaine. Avec un résultat plutôt mitigé…

OLIVIER BUREAU | Publié le 06.05.2011, 07h00

Nanterre. Des collégiens de l’établissement de réinsertion scolaire (ERS) ont participé du 2 au 6 mai 2011 à un stage au 121e régiment du train de Montlhéry (Essonne). L’Education nationale a en effet jugé que l’expérience serait utile pour ces jeunes réputés à problèmes. Le stage a cependant été marqué par des altercations et une hostilité ouverte à l’égard des militaires. | (LP/F.H.) Zoom

Ce matin, ce sera la quille pour une quinzaine d’adolescents de Nanterre. Depuis le début de la semaine, ces collégiens, élèves de l’établissement de réinsertion scolaire (ERS), des jeunes en très grande difficulté, sont en stage au 121e régiment du train (121e RT) de Montlhéry, en Essonne. Comme chaque jour dans le cadre de cette expérience, ils vont se lever à 5h30, avaler un rapide petit déjeuner et se mettre au garde à vous le temps d’une cérémonie des couleurs. Une « Marseillaise » plus tard, ils recevront un diplôme avant de repartir vers Nanterre en début d’après-midi.

Sur le papier, l’expérience avait de quoi séduire. L’Education nationale avait décidé d’immerger ces jeunes réputés à problèmes, tous exclus au moins une fois d’un établissement scolaire, dans un milieu où les maîtres mots sont rigueur, effort et discipline : l’armée.

Le 121e RT, un régiment spécialisé dans les transports, et dont une grande partie des effectifs est originaire de la région, n’avait pas été choisi au hasard. Malgré tout, il semblerait que les ados du 9-2 aient donné du fil à retordre aux militaires professionnels. Si cette unité n’a rien d’un bataillon disciplinaire, le 121e n’est pas non plus un camp de vacances. Le programme mêlait aspects très militaires et notions civiques : réveil aux aurores, treillis-rangers pour tous, du sport, des travaux d’intérêt général (TIG : le ménage dans le jargon militaire!), apprendre « la Marseillaise », s’initier au maniement d’un défibrillateur, découvrir le code du soldat, parcours d’obstacles, une visite au musée des Invalides, etc. Ils devaient aussi intégrer la science du paquetage, de la course d’orientation, du bivouac et s’adonner à une petite marche de 5 km. Un document émanant de l’inspection d’académie précisait, sans doute dans un excès d’optimisme : « Tous les déplacements se feront au pas cadencé »…

Des espoirs en grande partie déçus. Cette semaine placée sous le signe de l’autorité s’est finalement révélée très tendue. Au point que la hiérarchie militaire a décidé de ne pas la médiatiser plus que cela. Peu désireuse que cette opération soit considérée comme un fiasco, la Grande Muette s’est montrée peu loquace. Selon nos informations, le stage a été marqué par des altercations à répétition et une hostilité ouverte à l’égard des encadrants militaires. Quand à « la Marseillaise », il n’y a pas que sur les terrains de foot qu’elle a été bafouée. « Certains la chantaient en rap en modifiant les paroles comme on peut l’imaginer, soupire un gradé. On a beau avoir essayé de les séparer, d’isoler ceux qui apparaissaient comme des meneurs, c’était très difficilement gérable. » Une des raisons de ces problèmes tient au statut de ces jeunes. Ils ont beau se trouver dans une enceinte militaire, ils restent mineurs et civils. Pas forcément formés à une pédagogie de pointe, les militaires se trouvaient donc limités dans leurs moyens de coercition. Impossible de leur imposer les traditionnelles séries de pompes en cas de manquement à l’autorité. « L’Education nationale a sans doute compté sur nous pour les mater… » résume un militaire avec amertume. Raté! Malgré tout, du côté des militaires comme de l’Education nationale, on espère que l’expérience n’aura pas été totalement inutile.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par doublecasquette le Lun 23 Mai 2011 - 23:01

sorciere2 sorciere2 sorciere2

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par harry james le Lun 23 Mai 2011 - 23:03

Mouahahahahaha ! Rolling Eyes

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par Rikki le Lun 23 Mai 2011 - 23:03

C'est cruel de fournir des têtes de pioches à des militaires en leur interdisant de taper dessus.

Je me demande si ce n'est pas un traitement inhumain et dégradant, passible de la Cour européenne de justice.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par Sapotille le Lun 23 Mai 2011 - 23:10

heu


Dernière édition par Sapotille le Lun 23 Mai 2011 - 23:36, édité 1 fois

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par User5899 le Lun 23 Mai 2011 - 23:21

D'un côté, on transforme l'EN en une colonie de vacances perpétuelle en la privant de tous les leviers d'action et de son principe fondamental (on est là pour bosser) et de l'autre, on pense que face à des gosses en difficulté, c'est un milieu purement disciplinaire qui les "matera". dans les deux cas, c'est complètement crétin. Mais qui peut se dire surpris ? Tant la crétinerie est devenue notre compagne quotidienne.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par Fourseasons le Mar 24 Mai 2011 - 7:10

Cripure a écrit:D'un côté, on transforme l'EN en une colonie de vacances perpétuelle en la privant de tous les leviers d'action et de son principe fondamental (on est là pour bosser) et de l'autre, on pense que face à des gosses en difficulté, c'est un milieu purement disciplinaire qui les "matera". dans les deux cas, c'est complètement crétin. Mais qui peut se dire surpris ? Tant la crétinerie est devenue notre compagne quotidienne.

+ 1 il est très révélateur cet article !

Sont nuls les profs ! L'armé obtiendrait de meilleurs résultats ! Mouaaaaaaaaa ! Quand va-t-on faire confiance aux enseignants ? Quand va-t-on les laisser travailler ? ENSEIGNER ! Il est tant que notre hiérarchie et les parents s'en rendent compte, la crétinerie se propage de plus en plus rapidement.

Ce qui me fait doucement rire c'est que, souvent, les élèves qui nous donnent du fil à retordre nous disent qu'il veulent s'orienter vers l'armée, la police... Vous n'avez pas remarqué ca ? Ca s'explique comment ?

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par doctor who le Mar 24 Mai 2011 - 7:14

La vraie conclusion, c'est qu'il aurait fallu les laisser leur faire faire les séries de pompes et les mettre au mitard. Ils s'auraient moins bronché.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par olivier-np30 le Mar 24 Mai 2011 - 7:26

C'est du réchauffé : l'information a été diffusée dans la presse il y a plusieurs semaines ...

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par John le Mar 24 Mai 2011 - 7:28

Tout le monde ne lit pas Le Parisien, cher olivier-np30, et si tu étais au courant, eh bien tu n'avais qu'à en parler à ce moment-là.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par olivier-np30 le Mar 24 Mai 2011 - 7:30

Je ne disais pas ça pour toi John mais c'est un problème d'internet : la redondance ... à retardement. Laughing

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par Dhaiphi le Mar 24 Mai 2011 - 23:13

Loise a écrit: Ca s'explique comment ?

Un psy t’expliquerait ça fingers in the nose : ils admirent l'autorité qu'ils rejettent pour eux-mêmes. Enfin un truc de mecs pas clairs dans leur tête. Very Happy

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par Pierre_au_carré le Mer 25 Mai 2011 - 0:31

Loise a écrit: Ce qui me fait doucement rire c'est que, souvent, les élèves qui nous donnent du fil à retordre nous disent qu'il veulent s'orienter vers l'armée, la police... Vous n'avez pas remarqué ca ? Ca s'explique comment ?

Oui, chez des copains et ... chez mon fils qui veut être gendarme. Laughing
(ça lui passera surement, il a 5 ans...)

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par marc44 le Mer 25 Mai 2011 - 7:08

eh, quel plaisir d'entendre parler du 121RT à Monthéry. Grâce à mon diplômé d'ingénieur en informatique, j'y ai été responsable des chiottes il y a maintenant 17 ans. J'avais tout mon dossier nickel pour être à la coopération, dans un lycée français à l'étranger et... non.

Je me souviens du caractère remarquable de la pédagogie. Le capitaine D., avec s a tête de Le Pen (à l'intérieur et à l'extérieur), à l'instruction du 12e escadron, faisant de grands discours à 7h00 du matin pour dénoncer la "Génération Mitterrand", devant nous tous rangés en carré (voir Astérix chez les Bretons). Nous étions alors envoyés courir en short dans les mares glacées, puis ramasser les mégots (en tant que non-fumeur, cela était pour moi une ouverture d'esprit). Je me souviens des livres que je devais cacher sous mon lit, dans la chambre de 12... non parce qu'ils étaient des livres interdits, mais parce qu'ils étaient des livres. Je me souviens de l'interieur des fusils à nettoyer parfaitement, pendant des heures et des heures, au milieu de la nuit. Je me rappelle les nuits glaciales et (inter)minables, passées seul en haut des miradors, à ne surveiller rien, et à tenter de capter la radio (interdite) pour ne pas s'endormir.

J'ai fini avec 3 chevrons, chef du mec qui est chef du mec qui nettoie les chiottes.

Je reconnais à cette instruction des qualités : apprendre à un groupe très hétérogène à se taire, écouter, être à l'heure, arrêter de tenir le mur, travailler de manière méthodique. Sérieusement, il y a de bonnes choses.
Par contre, cette instruction est donnée par des personnels dont le principal objectif culturel est de faire des tours de la cour à moto pour impressionner des filles (imaginaires) ou, au mieux, de faire des mots-fléchés de télé Z en trichant avec les solutions.
Mettre les jeunes en rangs, tous à l'heure, silencieux et attentifs, pour ensuite n'avoir rien à leur dire, c'est du gâchis...


Dernière édition par marc44 le Mer 25 Mai 2011 - 18:57, édité 1 fois

marc44
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par V.Marchais le Mer 25 Mai 2011 - 7:25

@Pierre_au_carré a écrit:
Loise a écrit: Ce qui me fait doucement rire c'est que, souvent, les élèves qui nous donnent du fil à retordre nous disent qu'il veulent s'orienter vers l'armée, la police... Vous n'avez pas remarqué ca ? Ca s'explique comment ?

Oui, chez des copains et ... chez mon fils qui veut être gendarme. Laughing
(ça lui passera surement, il a 5 ans...)

Le mien, qui est en GS, m'a dit récemment qu'il voulait être maîtresse d'école. Puis il a réfléchi et s'est repris, dépité : "Ah ! oui, mais les maîtresse, c'est que des filles : je pourrai pas."

Je l'ai à peine détrompé. Je me rends compte que je ne voudrais pas que mon fils fasse le même métier que moi - à moins que beaucoup beaucoup d'eau ne passe sous les ponts d'ici là.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par Abraxas le Mer 25 Mai 2011 - 7:34

Les loulous que les militaires ne sont pas parvenus à mater, ce sont ceux que les profs se tapent à longueur d'année dans les classes — sans être aussi bien payés qu'un colonel.

Véronique, il sera trader comme ses petits copains.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par Pseudo le Mer 25 Mai 2011 - 7:41

Ah, ça me fait bien rire, 5 minutes avant d'aller retrouver mes anti-militaristes à moi...

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par Dhaiphi le Mer 25 Mai 2011 - 16:39

@marc44 a écrit:Je reconnais à cette instruction des qualités : apprendre à un groupe très hétérogène à se taire, écouter, être à l'heure, arrêter de tenir le mur, travailler de manière méthodique. Sérieusement, il y a de bonnes choses.

Tout à fait ! Very Happy

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par marc44 le Mer 25 Mai 2011 - 16:49

@Sapotille a écrit:
@Dhaiphi a écrit:
@marc44 a écrit:Je reconnais à cette instruction des qualités : apprendre à un groupe très hétérogène à se taire, écouter, être à l'heure, arrêter de tenir le mur, travailler de manière méthodique. Sérieusement, il y a de bonnes choses.

Tout à fait ! Very Happy
J'avais envie de le dire, mais je n'osais pas...

Mais il faut tout citer ! Le service militaire consistait à se lever tôt, être prêt à 8H00 pour le travail, parfaitement rasé, puis ne rien faire de valable de sa journée. Si les contingences de la vie étaient bien gérées, le processus restait, essentiellement, une non-pensée.

L'activité la plus intéressante que j'ai eue à faire était des cours de maths pour ceux qui voulaient devenir officier : sachant que le champ est entouré par 25 piquets, qu'un piquet coûte 34 francs....

marc44
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par Dhaiphi le Mer 25 Mai 2011 - 17:07

@marc44 a écrit: Si les contingences de la vie étaient bien gérées, le processus restait, essentiellement, une non-pensée.

Le militaire n'a pas à "penser" mais à obéir sinon c'est le début du grand n'importe-quoi.

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par Rikki le Mer 25 Mai 2011 - 17:08

A Saint-Cyr, on forme les chefs. Les chefs, eux, doivent penser. Ils doivent même penser pour tout le monde.

Tout cela est fort logique.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par Sapotille le Mer 25 Mai 2011 - 17:13

De toutes façons, pour les profs:
-tous les militaires sont des crétins
- les journalistes sont des menteurs
- les paysans des pollueurs ...

C'est embêtant de tout connaître sur tout, ainsi ...
Il n'y a plus rien à découvrir ... furieux furieux :boum:

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par Provence le Mer 25 Mai 2011 - 17:16

C'est rigolo, je connais des militaires qui ont bossé dans ce régiment... Je vais me renseigner...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans l'Essonne, une quinzaine de collégiens vient à bout du 121e régiment de Montlhéry

Message par Rikki le Mer 25 Mai 2011 - 18:09

@Sapotille a écrit:De toutes façons, pour les profs:
-tous les militaires sont des crétins
- les journalistes sont des menteurs
- les paysans des pollueurs ...

C'est embêtant de tout connaître sur tout, ainsi ...
Il n'y a plus rien à découvrir ... furieux furieux :boum:

Pas que pour les profs !

Et les profs sont des feignants, les agents immobiliers sont des arnaqueurs, les promoteurs sont des voyous, les experts sont des imbéciles, les politiques sont des cyniques... la liste est longue !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum