Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par val09 le Jeu 2 Juin 2011 - 8:56

Je ne sais pas chez vous mais chez nous, le CDE est un véritable tyran, qui nous fait quotidiennement ses crises d'autoritarisme. Il connaît parfaitement les textes et en joue, en nous menant la vie dure ...

Ce serait bien que l'on utilise ce topic pour partager nos expériences à ce sujet, voire donner les textes précis.

Par exemple, le CDE a-t-il le "droit" :
- de nous imposer de partager des classes avec un collègue ?
- de nous imposer un niveau précis ?
- de nous imposer plusieurs classes de 3èmes (ce qui est très lourd, srtt en Lettres)
- de nous refuser la demi-journée de repos que l'on demande

Autre question : est-ce vrai que pour la note administrative, quand le CDE décide, par un rapport, d'aller au-delà du max de notre échelon, le Rectorat n'en tient jamais compte et fout tout au panier ???


Dernière édition par val09 le Jeu 2 Juin 2011 - 8:59, édité 1 fois

_________________
Plus vraiment "néo" Wink : prof de LM depuis 2001

val09
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par lulucastagnette le Jeu 2 Juin 2011 - 8:58

@val09 a écrit:Je ne sais pas chez vous mais chez nous, le CDE est un véritable tyran, qui nous fait quotidiennement ses crises d'autoritarisme. Elle connaît parfaitement les textes et en joue, en nous menant la vie dure ...

Ce serait bien que l'on utilise ce topic pour partager nos expériences à ce sujet, voire donner les textes précis.

Par exemple, le CDE a-t-il le "droit" :
- de nous imposer de partager des classes avec un collègue ?
- de nous imposer un niveau précis ?
- de nous imposer plusieurs classes de 3èmes (ce qui est très lourd, srtt en Lettres)
- de nous refuser la demi-journée de repos que l'on demande

Autre question : est-ce vrai que pour la note administrative, quand le CDE décide, par un rapport, d'aller au-delà du max de notre échelon, le Rectorat n'en tient jamais compte et fout tout au panier ???

A mon avis, oui à toutes les questions. humhum
A savoir que la demi-journée n'est pas un droit, c'est à la bonne volonté du CDE. C'est parfois difficile pour eux de satisfaire les voeux de chacun, surtout pour les 1/2 journées très demandées...

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par Reine Margot le Jeu 2 Juin 2011 - 9:04

alors en effet ta CDE connaît les textes, et surtout ce qu'elle impose là n'est interdit nulle part. Elle profite d'un vide juridique... Pour la demi-journée, en effet c'est selon le bon vouloir du CDE qui fait les edt comme bon lui semble...

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par alprechac2 le Jeu 2 Juin 2011 - 9:15

Pour toutes les questions sauf la dernière, j'ai peur que la réponse soit oui : la nécessité de service doit passer avant tout, je suppose.
Je m'étais renseignée sur ce forum quand mon CDE avait voulu partager une classe de latin en deux profs, on m'avait répondu que c'était légal (si je me rappelle bien).


Dernière édition par alprechac2 le Jeu 2 Juin 2011 - 9:16, édité 1 fois

alprechac2
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par Adri le Jeu 2 Juin 2011 - 9:16

pour la note administrative, je doute. Il existe des collègues dépassant les bornes Twisted Evil de leur échelon.

à ce genre de comportement, je dirais, répondre de la même façon :
ne participer qu'aux réunions prévus dans les textes par exemple. (ça ne fera pas beaucoup, si tout le monde s'y met, elle va se sentir seule...)

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par Adri le Jeu 2 Juin 2011 - 9:19

Pour le partage de classe, j'en parlerais aux parents : le jour de la réunion de parents à la rentrée s'il y en a une (uniquement à l'oral) en laissant entendre les difficultés que cela suppose, en présentant leurs enfants comme les victimes d'une gestion purement administrative... Twisted Evil

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par Daphné le Jeu 2 Juin 2011 - 9:32

@val09 a écrit:Je ne sais pas chez vous mais chez nous, le CDE est un véritable tyran, qui nous fait quotidiennement ses crises d'autoritarisme. Il connaît parfaitement les textes et en joue, en nous menant la vie dure ...

Ce serait bien que l'on utilise ce topic pour partager nos expériences à ce sujet, voire donner les textes précis.

Par exemple, le CDE a-t-il le "droit" :
- de nous imposer de partager des classes avec un collègue ?
- de nous imposer un niveau précis ?
- de nous imposer plusieurs classes de 3èmes (ce qui est très lourd, srtt en Lettres)
- de nous refuser la demi-journée de repos que l'on demande


Oui, il se retranche derrière la clausse "nécessité de service".
Tu dois prendre le service qui t'es donné.
Tu peux formuler des voeux mais il n'est pas obligé d'en tenir compte.
J'en au eu une comme ça qui donnait systématiquement l'inverse de ce qu'on demandait : au bout de quelques années j'ai fini par comprendre alors je rendais la feuille de voeux rayée en travers comme ça elle ne savait pas comment m'em............. ! Et ça a été mieux, alors Rolling Eyes



Autre question : est-ce vrai que pour la note administrative, quand le CDE décide, par un rapport, d'aller au-delà du max de notre échelon, le Rectorat n'en tient jamais compte et fout tout au panier ???
Non pas forcément. Mais en fait ça arrive excessivement rarement.
Ceci dit je suppose qu'il y a des pratiques académiques.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par Pseudo le Jeu 2 Juin 2011 - 9:35

@Reine Margot a écrit:alors en effet ta CDE connaît les textes, et surtout ce qu'elle impose là n'est interdit nulle part. Elle profite d'un vide juridique... Pour la demi-journée, en effet c'est selon le bon vouloir du CDE qui fait les edt comme bon lui semble...

Un vide juridique ? Non mais on ne va quand même pas faire une loi disant que le chef peut, ou pas, imposer un niveau à un enseignant, ou partager ou pas une classe affraid

Et sans vouloir être désagréable, si chaque enseignant y va de son niveau qu'il ne veux pas, ou que tout le monde demande les mêmes demi-journées, y a bien un moment où il faut qu'une décision soit prise, sans que ce soit forcement "le bon vouloir"du chef d'ailleurs. Légiférer là-dessus ?

En revanche il y a des chefs qui ont le don pour se mettre tout le monde à dos en ne contentant personne. Mais mettre en avant les textes, au lieu des raisons qui ont présidés à son choix, ça n'est pas malin. A moins que ses raisons soient, effectivement, d'emmerder le plus de monde. C'est pas impossible. Mais pas sûr qu'il gagne à la fin ! Le jeu des "lois et règles" ça peut aussi aller à son encontre...


Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par Anna de Noailles le Jeu 2 Juin 2011 - 9:35

@val09 a écrit:Je ne sais pas chez vous mais chez nous, le CDE est un véritable tyran, qui nous fait quotidiennement ses crises d'autoritarisme. Il connaît parfaitement les textes et en joue, en nous menant la vie dure ...

Ce serait bien que l'on utilise ce topic pour partager nos expériences à ce sujet, voire donner les textes précis.

Par exemple, le CDE a-t-il le "droit" :
- de nous imposer de partager des classes avec un collègue ?
- de nous imposer un niveau précis ?
- de nous imposer plusieurs classes de 3èmes (ce qui est très lourd, srtt en Lettres)
- de nous refuser la demi-journée de repos que l'on demande

Autre question : est-ce vrai que pour la note administrative, quand le CDE décide, par un rapport, d'aller au-delà du max de notre échelon, le Rectorat n'en tient jamais compte et fout tout au panier ???

Une année j'ai une cde qui a dépassé les cadres de mon échelon et c'est passé. Ca doit donc être possible.

Anna de Noailles
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par V.Marchais le Jeu 2 Juin 2011 - 11:35

@val09 a écrit:Je ne sais pas chez vous mais chez nous, le CDE est un véritable tyran, qui nous fait quotidiennement ses crises d'autoritarisme. Il connaît parfaitement les textes et en joue, en nous menant la vie dure ...

Ce serait bien que l'on utilise ce topic pour partager nos expériences à ce sujet, voire donner les textes précis.

Par exemple, le CDE a-t-il le "droit" :
- de nous imposer de partager des classes avec un collègue ?
- de nous imposer un niveau précis ?
- de nous imposer plusieurs classes de 3èmes (ce qui est très lourd, srtt en Lettres)
- de nous refuser la demi-journée de repos que l'on demande

Autre question : est-ce vrai que pour la note administrative, quand le CDE décide, par un rapport, d'aller au-delà du max de notre échelon, le Rectorat n'en tient jamais compte et fout tout au panier ???

Pour les trois dernières questions, la réponse est oui. Pour des raisons assez évidentes - en dépit des desiderata de chacun, il faut bien mettre un professeur devant chaque classe et rendre possible la création d'EDT corrects avant tout pour les élèves - le CDE organise les services. S'il n'est pas trop borné, il essaie de satisfaire au moins certains voeux de chacun. Mais ce n'est pas toujours possible (dans mon ancien étab, en Seine-Saint-Denis, moyenne d'âge très jeune, nombreux collègues avec enfants en bas âge, il était impossible d'accorder le mercredi à tous ceux qui le demandaient : ça tournait). Dans ce cas-là, si possible, on discute. Il ne faut pas que ce soient toujours les mêmes qui trinquent.

Pour la première question : oui en théorie seulement. Rappelons tout de même que le CDE n'est pas un autocrate. Il gère l'établissement avec l'aide d'un CA dont certaines décisions sont souveraines. En particulier, le TA a désavoué un CDE qui n'avait pas tenu compte de la répartition de la DHG votée par le CA. Le CDE ne peut pas donc faire tout et n'importe quoi. Pour cette histoire de partage de classe, informez les parents, notamment les représentants au CA, faites valoir à quel point c'est anti-pédagogique, contraire aux recommandations des IPR (vous pouvez même vous faire appuyer par votre IPR si vous avez de bonne relation avec lui) puisqu'il suppose de séparer langue et littérature ou de mener en permanence deux séquences, les étirant ainsi au préjudice de l'intérêt et de la mémoire de l'élève. Faites voter par le CA une motion rejetant la possibilité d'un tel partage. À partir de là, ce sera au CDE de faire remonter à l'IA et d'obtenir les moyens de faire tourner son établissement autrement.

Quant au dernier point, oui, on peut noter en dehors des grilles. On prend le risque d'un ajustement en commission, mais ce n'est pas systématique.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par User5899 le Jeu 2 Juin 2011 - 12:47

@val09 a écrit:Par exemple, le CDE a-t-il le "droit" :
- de nous imposer de partager des classes avec un collègue ?
- de nous imposer un niveau précis ?
- de nous imposer plusieurs classes de 3èmes (ce qui est très lourd, srtt en Lettres)
- de nous refuser la demi-journée de repos que l'on demande
Non, oui, oui, oui. Le partage de classe ne se propose en principe que dans certaines situations bloquées (avec refus général d'HSA par exemple). Sinon, le service relève intégralement de ses prérogatives et il peut vous donner ce qu'il veut. Mais ce genre d'autocrate est rare, quand même, je suis surpris. Qu'a-t-il à gagner à se comporter ainsi ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par User5899 le Jeu 2 Juin 2011 - 12:49

Sous ce lien, vous trouverez le Guide juridique du CE, régulièrement remis à jour. Ca peut être utile de le télécharger et de le conserver...
GUIDE

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par Reine Margot le Jeu 2 Juin 2011 - 12:51

@Pseudo a écrit:
@Reine Margot a écrit:alors en effet ta CDE connaît les textes, et surtout ce qu'elle impose là n'est interdit nulle part. Elle profite d'un vide juridique... Pour la demi-journée, en effet c'est selon le bon vouloir du CDE qui fait les edt comme bon lui semble...

Un vide juridique ? Non mais on ne va quand même pas faire une loi disant que le chef peut, ou pas, imposer un niveau à un enseignant, ou partager ou pas une classe affraid

Et sans vouloir être désagréable, si chaque enseignant y va de son niveau qu'il ne veux pas, ou que tout le monde demande les mêmes demi-journées, y a bien un moment où il faut qu'une décision soit prise, sans que ce soit forcement "le bon vouloir"du chef d'ailleurs. Légiférer là-dessus ?

En revanche il y a des chefs qui ont le don pour se mettre tout le monde à dos en ne contentant personne. Mais mettre en avant les textes, au lieu des raisons qui ont présidés à son choix, ça n'est pas malin. A moins que ses raisons soient, effectivement, d'emmerder le plus de monde. C'est pas impossible. Mais pas sûr qu'il gagne à la fin ! Le jeu des "lois et règles" ça peut aussi aller à son encontre...


je veux dire qu'aucun texte n'interdit à un CDE de donner des classes d'un niveau unique à un prof. même si on est bien d'accord, c'est absurde.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par Gryphe le Jeu 2 Juin 2011 - 12:53

Sur cette page, il n'y a que les chapitres mis à jour.

Pour avoir l'intégrale, elle est toujours dispo sur le net, mais quelque part en "cache". Il faut farfouiller un peu.

Mais sinon, Cripure, tu as raison, c'est une mine ce guide.

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par Celeborn le Jeu 2 Juin 2011 - 13:01

@Pseudo a écrit:
@Reine Margot a écrit:alors en effet ta CDE connaît les textes, et surtout ce qu'elle impose là n'est interdit nulle part. Elle profite d'un vide juridique... Pour la demi-journée, en effet c'est selon le bon vouloir du CDE qui fait les edt comme bon lui semble...

Un vide juridique ? Non mais on ne va quand même pas faire une loi disant que le chef peut, ou pas, imposer un niveau à un enseignant, ou partager ou pas une classe affraid

Rappelons au passage que le "vide juridique", ça n'existe pas.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par Reine Margot le Jeu 2 Juin 2011 - 13:04

ce que 'jappelle "vide juridique", c'est une situation non prévue par les textes, qui donc n'est pas interdite.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par Celeborn le Jeu 2 Juin 2011 - 13:12

@Reine Margot a écrit:ce que 'jappelle "vide juridique", c'est une situation non prévue par les textes, qui donc n'est pas interdite.

Et qui donc est légale Smile Et légiférer sur ce genre de situation, c'est parfois trouver des remèdes pire que les maux de départ car ça fait naître des problèmes qu'on n'avait pas du tout prévus (Montaigne a très bien dit ça, pour le coup, mais on ne daigne retenir de lui que la "tête bien faite>bien pleine", hélas…).

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par Reine Margot le Jeu 2 Juin 2011 - 13:43

oui, c'est légal, je ne voulais pas dire qu'il fallait forcément légiférer sur tout, seulement là la CDE profite qu'aucun texte n'interdise un truc pénible et absurde...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par User5899 le Jeu 2 Juin 2011 - 14:11

@Gryphe a écrit:Sur cette page, il n'y a que les chapitres mis à jour.

Pour avoir l'intégrale, elle est toujours dispo sur le net, mais quelque part en "cache". Il faut farfouiller un peu.

Mais sinon, Cripure, tu as raison, c'est une mine ce guide.
Je dépose la version "première" en PJ, si un modo veut que je la place ailleurs, qu'il me le fasse savoir.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par freche le Jeu 2 Juin 2011 - 16:23

merci Cripure

freche
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par val09 le Jeu 2 Juin 2011 - 19:34

@Pseudo a écrit:Et sans vouloir être désagréable, si chaque enseignant y va de son niveau qu'il ne veux pas, ou que tout le monde demande les mêmes demi-journées, y a bien un moment où il faut qu'une décision soit prise, sans que ce soit forcement "le bon vouloir"du chef d'ailleurs. Légiférer là-dessus ?

En revanche il y a des chefs qui ont le don pour se mettre tout le monde à dos en ne contentant personne. Mais mettre en avant les textes, au lieu des raisons qui ont présidés à son choix, ça n'est pas malin. A moins que ses raisons soient, effectivement, d'emmerder le plus de monde. C'est pas impossible. Mais pas sûr qu'il gagne à la fin ! Le jeu des "lois et règles" ça peut aussi aller à son encontre...


Oui mais quand on lui demande 1/2 journée et commencer à 9h pour déposer BB et qu'elle nous dit que c'est impossible (soit l'un soit l'autre) et que d'autres ont, eux, 3 1/2 journées de libre ... affraid C'est un peu abusif !!!
L'an prochain, je n'accepterai que l'heure qu'elle peut m'imposer, au moins j'aurai facilement plus de temps libre ...

_________________
Plus vraiment "néo" Wink : prof de LM depuis 2001

val09
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par val09 le Jeu 2 Juin 2011 - 19:39

[quote="V.MarchaisPour la première question : oui en théorie seulement. Rappelons tout de même que le CDE n'est pas un autocrate. Il gère l'établissement avec l'aide d'un CA dont certaines décisions sont souveraines. En particulier, le TA a désavoué un CDE qui n'avait pas tenu compte de la répartition de la DHG votée par le CA. Le CDE ne peut pas donc faire tout et n'importe quoi. Pour cette histoire de partage de classe, informez les parents, notamment les représentants au CA, faites valoir à quel point c'est anti-pédagogique, contraire aux recommandations des IPR (vous pouvez même vous faire appuyer par votre IPR si vous avez de bonne relation avec lui) puisqu'il suppose de séparer langue et littérature ou de mener en permanence deux séquences, les étirant ainsi au préjudice de l'intérêt et de la mémoire de l'élève. Faites voter par le CA une motion rejetant la possibilité d'un tel partage. À partir de là, ce sera au CDE de faire remonter à l'IA et d'obtenir les moyens de faire tourner son établissement autrement.

[/quote]

Le pblme, c'est qu'il prétend (mais on n'en sait rien) que c'est notre IPR qui l'a exigé (parce que la collègue avec qui on doit partager les classes s'est faite descendre (y a pas d'autre mot) lors d'une inspection et que, paraît-il l'IPR ne veut plus qu'elle ait de classe en responsabilité affraid

Au passage, pour vous situer mon CDE : dès qu'un prof manifeste un peu trop son désaccord avec elle, elle appelle immédiatement l'IPR et menace furieux

_________________
Plus vraiment "néo" Wink : prof de LM depuis 2001

val09
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nous et nos CDE ... Quand le CDE joue de notre ignorance des textes ...

Message par User5899 le Jeu 2 Juin 2011 - 21:24

@val09 a écrit:Le pblme, c'est qu'il prétend (mais on n'en sait rien) que c'est notre IPR qui l'a exigé (parce que la collègue avec qui on doit partager les classes s'est faite descendre (y a pas d'autre mot) lors d'une inspection et que, paraît-il l'IPR ne veut plus qu'elle ait de classe en responsabilité affraid

Au passage, pour vous situer mon CDE : dès qu'un prof manifeste un peu trop son désaccord avec elle, elle appelle immédiatement l'IPR et menace furieux
Hi hi. Nous, notre super proviseur qu'on va encore garder un an ou deux raccroche au nez de l'IPR dès que celui-ci exige quelque chose. Je l'ai déjà entendu dire à un copain prof de SVT "le chef c'est moi, et moi, j'ai confiance en vous. Faites-la mentir, moi, je m'occupe du reste". Ben ça aide à se lever le matin, des CE comme ça, je vous jure.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum