Fin d'année décevante

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fin d'année décevante

Message par Paideia le 08/06/11, 12:54 pm

Bonjour à tous,
J'ai vécu une mésaventure bien banale, hier, pour ma dernière journée de cours, mais j'ai du mal à m'en remettre. Peut-être que vous avez l'expérience de relativiser ce genre de chose, si jamais cela vous est arrivé à vous ou à l'un de vos collègues...
J’ai 3 classes cette année, et 2 sont adorables, j’ai eu un rapport formidable avec elles toute l’année, c'était un pur bonheur intellectuel et humain. La première a été très généreuse et très réceptive pour la dernière séance d'hier, c’était un plaisir de leur dire au revoir, j’ai même eu une minette qui m’a demandé un autographe au dos de la photo de classe, bref, l'année s'est terminée avec eux dans l'ambiance bon enfant et propice au travail que j'ai toujours connue avec cette classe.
Mais hélas, juste après, j’avais une séance avec la classe la + désagréable des 3 : réfractaires à la philo, mauvais intellectuellement (quoique bosseurs pour certains, mais imbus de leur personne et inconscients de leurs véritables difficultés), dissipés, tricheurs et humainement insupportables, c’est la seule classe pour laquelle j’ai dû dégainer les heures de colle à plusieurs reprises, et dont un des élèves m’a posé problème (il a été insolent et je l'ai exclu de mon cours, je ne l'y ai réintégré qu'après avoir péniblement obtenu ses excuses). J’avais 2h avec eux hier, juste après mes "chouchous", et là, en sortant de ma salle pour rejoindre la leur, une collègue me dit qu’ils étaient tous partis et qu’ils avaient décidé de sécher mon cours, tous se sont mis d’accord… je ne sais pas si cela vous est déjà arrivé ou si c'est arrivé à l'un de vos collègues, mais ça fait un mal de chien. Je ne me suis jamais fait d’illusions sur eux, je ne me suis jamais attendue à me faire aimer d’eux, je ne pense pas que ce soit le boulot d'un prof (et pourtant il y a des élèves sympa dans cette classe, pour lesquels je me suis beaucoup dévouée voire attachée, ça me fait mal de penser que même ceux-là se sont laissés entraîner par le groupe…), mais je trouve ça violent, d’autant plus que la collègue en question m’a dit : « ils sont venus pour moi et repartent juste après »... c'est humiliant et douloureux pour moi. Snif. J’ai beau ne jamais avoir beaucoup investi d’espoirs en eux, ça me blesse abominablement parce que je trouve que je ne le mérite pas. Je me suis démenée comme une lionne, je leur ai fait des corrigés détaillés sur tous leurs devoirs, y compris à leur demande, j'ai pris au sérieux leurs difficultés, me suis montrée disponible à leurs mails auxquels je répondais abondamment, j'ai donné de mon temps gratuitement pour des séances de méthodo, j’ai fini le programme (rien que pour ça, on peut pas dire que j’aie démérité, car en philo, c'est tellement la folie que sincèrement là, ils devraient me remercier!) et... je les ai traités avec humanité !!!! Je n'ai jamais sanctionné de façon injuste, et surtout, j'ai toujours marqué un distinguo net entre les plus pénibles et le reste de la classe. Sans compter que j'ai toujours essayé de faire en sorte que les cours soient à la fois fournis mais cependant pas trop mortels d'ennui (je n'ai pas toujours réussi hélas), je tente de les chercher là où ils ne sont pas, je trouve des anecdotes un peu accrocheuses, au risque de la démagogie, bref, je ne suis pas insensible à leurs états d'âme, je ne considère pas qu'on puisse enseigner la philo en faisant abstraction de l'investissement des élèves et de la relation humaine qui se jouent entre eux et nous... et pourtant... à cause de quelques c**** pourris gâtés, l’ambiance de classe était tendue, et le résultat c’est que je me prends une grande claque dans la tête en fin d’année.
Et le pire, c'est qu'on ne peut même pas dire qu’il ne faut pas que je le prenne perso, puisque c’est juste mon cours qu’ils ont séché, et qu’ils sont revenus pour le cours d’après. Je n’arrive même plus à savourer les bonheurs que j’ai eus avec les autres, et pourtant hier, les autres élèves étaient choux, et véritablement, cette première année d'enseignement a été pleine de bonheurs, de contacts enrichissants et de découvertes stimulantes avec mes classes... même ma classe de monstres.
C’est peut-être dérisoire dans le fond, je m’y ferai peut-être, mais là quand même, ça me reste en travers de la gorge… je suis peut-être trop sensible, et pourtant, je n'ai jamais idéalisé la manière de se conduire des élèves, je sais qu'ils ne sont pas dans ma classe par amour pour la philo, je sais aussi que j'en ai convertis certains, je sais que certains de mes cours étaient ennuyeux hélas quoique pas tous (ça arrive... surtout en philo, et surtout quand on débute!), je sais aussi que les élèves ont autre chose en tête que ma propre personne, et ça tombe bien, car moi aussi, menant une vie par ailleurs bien remplie, je ne pense pas toujours à eux. M'enfin quand même, c'est un métier où la relation humaine importe, je ne suis pas un écran d'ordi...
Eh bien ça fait un mal de chien quand même, de se retrouver tout seul comme un c*** pour sa dernière séance de cours devant une classe vide... et quelle humiliation devant les collègues! j'ai beau passer mon temps à douter, de moi, de mes cours, de tout, là, sur ce coup-là, franchement, je trouve que je ne mérite pas ça. Surtout quand je me souviens des profs que j'ai eu, pour ma part, au lycée, dont certains (minoritaires) ne fichaient pas un tiers de ce que j'ai fait pour les élèves, et auxquels on n'a pas fait subir ça... Sad Sad Sad


Dernière édition par Paideia le 10/06/11, 03:35 pm, édité 1 fois

Paideia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par deroute le 08/06/11, 01:00 pm

N'y pense plus! Des élèves ingrats tu en auras toute ta carrière! Dis toi que c'était 1h de garderie en moins!

Ne te remets surtout pas en question pour eux! Tu as pu vivre un moment sympa avec tes autres classes: ça montre bien que ce n'est pas toi le problème!

Tu trouveras aussi toujours des collègues qui te feront sentir qu'avec eux c'est toujours mieux! :marteau:

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par Ruthven le 08/06/11, 01:08 pm

Je découvre cette année aussi la joie des fins d'année glauques ... Les élèves disparaissent peu à peu sans même dire au revoir (sans parler de l'absence totale de retour sur ce que l'on a fait dans l'année), y compris des L à 8h par semaine. J'ai fini en L avec deux élèves seulement la dernière semaine. C'est vraiment la première fois que j'ai droit à cela, mais d'après mes collègues, c'est habituel.


Dernière édition par Ruthven le 08/06/11, 01:21 pm, édité 1 fois

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par Reine Margot le 08/06/11, 01:13 pm

je trouve que l'attitude de la collègue "ils sont venus pour moi et ne viendront pas dans ton cours" est assez moyenne. genre "moi j'ai réussi à les apprivoiser".

Mais bon s'ils étaient si désagréables humainement, réjouis-toi de ne pas avoir à les supporter une heure de plus! et des élèves ingrats tu en auras tout le temps (c'est même le propre de l'élève de ne pas se rendre compte du travail que le prof fait, ils sont jeunes). Laisse-les tomber et ne pense qu'aux mignons.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par ysabel le 08/06/11, 01:14 pm

@Reine Margot a écrit:je trouve que l'attitude de la collègue "ils sont venus pour moi et ne viendront pas dans ton cours" est assez moyenne. genre "moi j'ai réussi à les apprivoiser".

Mais bon s'ils étaient si désagréables humainement, réjouis-toi de ne pas avoir à les supporter une heure de plus! et des élèves ingrats tu en auras tout le temps (c'est même le propre de l'élève de ne pas se rendre compte du travail que le prof fait, ils sont jeunes). Laisse-les tomber et ne pense qu'aux mignons.

d'accord avec toi... il vaut mieux ne rien dire...

et je suis bien contente quand toute une classe chiante décide de sécher en fin d'année : Chouette !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par lene75 le 08/06/11, 01:15 pm

Oui, ça m'est arrivé aussi mon année de stage (l'année dernière je n'ai pas fait la fin de l'année) et cette année mes classes ont fondu progressivement (mais moins que je ne l'espérais Evil or Very Mad ). Mais j'ai quand même du bol : sur 110 élèves, j'en ai un qui m'a dit merci en partant humhum M'en fous c'était mon seul élève intéressant cette année, alors je suis contente, il m'a même dit que faire si peu de philo au lycée, c'était comme si "vous donniez trois gouttes d'eau à quelqu'un qui meurt de soif".

Pour les L en revanche :colere: Quand je pense qu'après on vient nous reprocher leurs résultats au bac : encore faudrait-il qu'ils assistent aux cours pour pouvoir en faire quelque chose !!!

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par Mauvette le 08/06/11, 01:25 pm

Tout à fait d'accord avec Reine, l'ingratitude, c'est un des principaux traits de caractère de l'élève lambda, surtout au lycée... et c'est en fin d'année que celui-ci ressort tout particulièrement, quand, nous, profs, on s'est attaché à eux et qu'on aimerait leur signifier, on se rend compte que pour eux, les au revoir n'ont pas lieu d'être...
N'y pense plus, tu as eu la chance d'en avoir certains qui sont venus pour toi, et qui t'ont dit au revoir comme il se doit... C'est déjà super !

Mauvette
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par User5899 le 08/06/11, 01:40 pm

@Paideia a écrit:Bonjour à tous,
J'ai vécu une mésaventure bien banale, hier, pour ma dernière journée de cours, mais j'ai du mal à m'en remettre. Peut-être que vous avez l'expérience de relativiser ce genre de chose, si jamais cela vous est arrivé à vous ou à l'un de vos collègues...
J’ai 3 classes de S cette année, et 2 sont adorables, j’ai eu un rapport formidable avec elles toute l’année, c'était un pur bonheur intellectuel et humain. La première a été très généreuse et très réceptive pour la dernière séance d'hier, c’était un plaisir de leur dire au revoir, j’ai même eu une minette qui m’a demandé un autographe au dos de la photo de classe, bref, l'année s'est terminée avec eux dans l'ambiance bon enfant et propice au travail que j'ai toujours connue avec cette classe.
Mais hélas, juste après, j’avais une séance avec la classe la + désagréable des 3 : réfractaires à la philo, mauvais intellectuellement (quoique bosseurs pour certains, mais imbus de leur personne et inconscients de leurs véritables difficultés), dissipés, tricheurs et humainement insupportables, c’est la seule classe pour laquelle j’ai dû dégainer les heures de colle à plusieurs reprises, et dont un des élèves m’a posé problème (il a été insolent et je l'ai exclu de mon cours, je ne l'y ai réintégré qu'après avoir péniblement obtenu ses excuses). J’avais 2h avec eux hier, juste après mes "chouchous", et là, en sortant de ma salle pour rejoindre la leur, une collègue me dit qu’ils étaient tous partis et qu’ils avaient décidé de sécher mon cours, tous se sont mis d’accord… je ne sais pas si cela vous est déjà arrivé ou si c'est arrivé à l'un de vos collègues, mais ça fait un mal de chien. Je ne me suis jamais fait d’illusions sur eux, je ne me suis jamais attendue à me faire aimer d’eux, je ne pense pas que ce soit le boulot d'un prof (et pourtant il y a des élèves sympa dans cette classe, pour lesquels je me suis beaucoup dévouée voire attachée, ça me fait mal de penser que même ceux-là se sont laissés entraîner par le groupe…), mais je trouve ça violent, d’autant plus que la collègue en question m’a dit : « ils sont venus pour moi et repartent juste après »... c'est humiliant et douloureux pour moi. Snif. J’ai beau ne jamais avoir beaucoup investi d’espoirs en eux, ça me blesse abominablement parce que je trouve que je ne le mérite pas. Je me suis démenée comme une lionne, je leur ai fait des corrigés détaillés sur tous leurs devoirs, y compris à leur demande, j'ai pris au sérieux leurs difficultés, me suis montrée disponible à leurs mails auxquels je répondais abondamment, j'ai donné de mon temps gratuitement pour des séances de méthodo, j’ai fini le programme (rien que pour ça, on peut pas dire que j’aie démérité, car en philo, c'est tellement la folie que sincèrement là, ils devraient me remercier!) et... je les ai traités avec humanité !!!! Je n'ai jamais sanctionné de façon injuste, et surtout, j'ai toujours marqué un distinguo net entre les plus pénibles et le reste de la classe. Sans compter que j'ai toujours essayé de faire en sorte que les cours soient à la fois fournis mais cependant pas trop mortels d'ennui (je n'ai pas toujours réussi hélas), je tente de les chercher là où ils ne sont pas, je trouve des anecdotes un peu accrocheuses, au risque de la démagogie, bref, je ne suis pas insensible à leurs états d'âme, je ne considère pas qu'on puisse enseigner la philo en faisant abstraction de l'investissement des élèves et de la relation humaine qui se jouent entre eux et nous... et pourtant... à cause de quelques c**** pourris gâtés, l’ambiance de classe était tendue, et le résultat c’est que je me prends une grande claque dans la tête en fin d’année.
Et le pire, c'est qu'on ne peut même pas dire qu’il ne faut pas que je le prenne perso, puisque c’est juste mon cours qu’ils ont séché, et qu’ils sont revenus pour le cours d’après. Je n’arrive même plus à savourer les bonheurs que j’ai eus avec les autres, et pourtant hier, les autres élèves étaient choux, et véritablement, cette première année d'enseignement a été pleine de bonheurs, de contacts enrichissants et de découvertes stimulantes avec mes classes... même ma classe de monstres.
C’est peut-être dérisoire dans le fond, je m’y ferai peut-être, mais là quand même, ça me reste en travers de la gorge… je suis peut-être trop sensible, et pourtant, je n'ai jamais idéalisé la manière de se conduire des élèves, je sais qu'ils ne sont pas dans ma classe par amour pour la philo, je sais aussi que j'en ai convertis certains, je sais que certains de mes cours étaient ennuyeux hélas quoique pas tous (ça arrive... surtout en philo, et surtout quand on débute!), je sais aussi que les élèves ont autre chose en tête que ma propre personne, et ça tombe bien, car moi aussi, menant une vie par ailleurs bien remplie, je ne pense pas toujours à eux. M'enfin quand même, c'est un métier où la relation humaine importe, je ne suis pas un écran d'ordi...
Eh bien ça fait un mal de chien quand même, de se retrouver tout seul comme un c*** pour sa dernière séance de cours devant une classe vide... et quelle humiliation devant les collègues! j'ai beau passer mon temps à douter, de moi, de mes cours, de tout, là, sur ce coup-là, franchement, je trouve que je ne mérite pas ça. Surtout quand je me souviens des profs que j'ai eu, pour ma part, au lycée, dont certains (minoritaires) ne fichaient pas un tiers de ce que j'ai fait pour les élèves, et auxquels on n'a pas fait subir ça... Sad Sad Sad
Ce que vous avez fait en plus était noble parce que désintéressé. Ce qui aurait fait vraiment mal, ç'aurait été l'absence concertée de ceux avec lesquels ça s'est bien passé, vous auriez pensé à de l'hypocrisie. Là... Ben, c'est dur, mais le métier rentre... "Vivre et penser comme des porcs"...

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par sand le 08/06/11, 01:45 pm

Bravo pour ce que tu as fait pour eux, même s'ils ne le méritaient visiblement pas.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par Paideia le 08/06/11, 01:54 pm

merci, vos réponses me remontent sacrément le moral!!!! c'est vrai que ces fins d'année sont glauques!
ah oui la collègue alors là... :mitrailler: elle avait l'air sincèrement désolé cela dit, et en même temps, j'ai senti une satisfaction d'avoir été capable de les faire venir, elle... bah c'est la vie. Du coup ça me fait douter à tous points de vue...
Je ne devrais peut-être pas, mais là c'est plus fort que moi, je me dis que c'est dans mon autorité même que quelque chose cloche, puisque je ne suis pas capable de faire que les élèves viennent à mon cours, pour une autre raison que celle de la contrainte qui pèse sur eux... et c'est là que je prends une leçon de réalisme. Oui, les élèves sont là parce que contraints, et je pourrais danser sur la table que ça n'y changerait rien.
Et puis je doute humainement, je me dis que je dois dégager un truc qui fait donner envie aux gens de se venger de moi, enfin j'en sais rien.
C'est vrai que c'est sur le bonheur que m'ont donné mes petits gentils que je devrais me concentrer, vous avez raison, dans le fond, ça montre que tout ne va pas de travers... J'avais perdu l'habitude de ne pas me remettre en cause, et du coup, c'est l'échec de ma classe de c*** qui me reste en tête, fatalement...

Paideia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par stench le 08/06/11, 02:00 pm

Mes STG sont partis sans même dire au revoir ce matin. Franchement : je m'en fous, j'ai fait mon job, je n'ai pas cherché à me faire des potes. La classe était abjecte, ce n'est que la suite logique de l'ambiance de l'année. En revanche, une premiereS avec laquelle ça se passait très bien m'a fait un cadeau. Je pense qu'il faut de tout. Je suis content de remarquer que j'ai appris à me détacher avec les années.

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par lysias le 08/06/11, 02:01 pm

Alors voilà, j'ai connu ça aussi, enfin, indirectement, il y a quelques années, quand j'étais élève. Toute une classe, parmi laquelle figuraient quelques amis, avaient décidé de sécher un cours, en fin d'année. Je me rappelle la tête du prof, que j'avais aussi, et qui ensuite est devenu un ami, et je me rappelle surtout le mépris de certains de cette classe à son égard. Je ne pense pas dans le fond que cette histoire pourra vraiment te remonter le moral, ou t'aider à relativiser, mais je me rappelle à l'époque qu'un noyau de 3 ou 4 personnes avait monter la tête à tout le reste de la classe pour qu'ils sèchent en bloc. Ils voyaient ça comme une blague, comme quelque chose pour marquer le coup, et finalement c'était tombé sur ce cours là et ce prof là de façon un peu aléatoire. J'avais aussi entendu un autre prof dire à celui qui avait subi le méfait lui dire "ah ben non, moi ils étaient tous là" avec un grand sourire minable. Donc peut-être que dans ton cas aussi, d'une ce n'est qu'un noyau dur qui a monté la tête aux autres, et de deux, il y a une part d'aléatoire dans ce genre de démarche, pour se dire rebelle, pour se dire capable des 400 coups.

Les gens qui avaient fait ça à l'époque n'en valaient pas la peine, comme ceux d'aujourd'hui: ne te remets pas en question, savoure à quel point le reste s'est bien passé. Enfin, c'est ce que je pense, et c'est ce que je ferais (je sais, plus facile à dire qu'à faire). Courage en tout cas.

lysias
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par Derborence le 08/06/11, 02:06 pm

@Paideia a écrit:
Et le pire, c'est qu'on ne peut même pas dire qu’il ne faut pas que je le prenne perso, puisque c’est juste mon cours qu’ils ont séché, et qu’ils sont revenus pour le cours d’après.

Je comprends ta déception. Mais je crois sincèrement que ce n'est pas contre toi personnellement qu'ils ont fait cela, mais contre le professeur que tu es. Et c'est bien différent.

fleurs2 fleurs

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par Pili le 08/06/11, 02:12 pm

Moi aussi, j'ai déjà ressenti ce petit pincement au coeur quand ils s'en vont sans dire un mot sympa .. Rolling Eyes

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par stench le 08/06/11, 02:14 pm

@Pili a écrit:Moi aussi, j'ai déjà ressenti ce petit pincement au coeur quand ils s'en vont sans dire un mot sympa .. Rolling Eyes

Je crois qu'on met beaucoup de nous dans les cours et qu'on attend un peu de gratitude. Les élèves ne voient pas cela comme ça du tout, ou très rarement. Je ne suis même pas certain qu'on puisse leur en vouloir, en tout cas quand j'étais élève je ne me souciais pas du tout de ces questions...

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par Pili le 08/06/11, 02:17 pm

Et je l'ai aussi déjà ressenti, au retour d'u voyage scolaire,pour lequel on s'est investi , les élèves descendent du car et disparaissent... Shocked ..ça fait drôle mais avec les quelques années d'expérience, j'ai appris à ne rien attendre en retour....

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par Paideia le 08/06/11, 02:31 pm

oui, je vois de quoi vous parlez. J'ai essayé de me détacher de cela durant toute l'année, j'ai essayé de ne pas attendre, ni de marques de gratitude, ni même de marques d'affection. En fait, si je suis aussi marquée, c'est que je m'attendais à faire cours devant une classe endormie, lasse et désintéressée... de 5 élèves. Mais je ne m'étais pas préparée à ce que j'ai compris comme un acte délibérément malveillant. J'aurais préféré qu'ils ne me remercient pas, qu'ils attendent avec impatience la sonnerie, là j'y étais préparée. Mais ce coup-là, ça m'est tombé sur la tête comme un coup de massue.
en fait, tous vos témoignages me rassurent, car dans le fond, ça révèle que malgré mes efforts et mes protestations, j'ai quand même dû trop en attendre des élèves, probablement sans m'en rendre compte. en gros, je savais théoriquement que les élèves étaient légers et assez inconstants, maintenant je l'ai vécu. C'est vrai qu'ils sont jeunes, qu'il ne faut pas leur en vouloir, ils sont en devenir, et moi je suis une étape désagréable de ce devenir... m'enfin voilà, le savoir est une chose, ne pas en souffrir, demande sûrement pas mal d'expérience.
C'est le métier qui rentre effectivement, j'ai encore du boulot avant d'être véritablement zen... aal

Paideia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par Lilypims le 08/06/11, 02:48 pm

Je me rappelle que, quand j'étais élève (à partir de la 4e), j'aurais aimé remercier certains de mes professeurs en fin d'année mais je n'osais pas le faire et je me dépêchais de partir en marmonnant un "bonnes vacances" que j'étais là seule à entendre.
Pareil dans la rue. En cas de rencontre d'un professeur que j'aimais bien, je me cachais (littéralement) derrière ma mère, mes camarades, une poubelle, etc.
Les élèves sont parfois pudiques et pas forcément ingrats.

Je ne parle pas de la classe qui a séché.
Mais même dans ce cas précis, il n'y a peut-être que 3 ou 4 élèves qui l'ont fait délibérément pour t'ennuyer et les autres se sont laissés entraîner ("On est trop forts, on est des rebelles!").

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par Paideia le 08/06/11, 05:25 pm

Cripure a écrit:Ce que vous avez fait en plus était noble parce que désintéressé. Ce qui aurait fait vraiment mal, ç'aurait été l'absence concertée de ceux avec lesquels ça s'est bien passé, vous auriez pensé à de l'hypocrisie. Là... Ben, c'est dur, mais le métier rentre... "Vivre et penser comme des porcs"...
C'est une parole bien sage ... et d'autant plus vraie, que le délégué de la classe avec laquelle ça s'est le mieux passé vient de m'écrire un gentil message de remerciements au nom de toute la classe, et surtout, dans lequel il reconnaît mon invesitssement succes hihi! Bah, j'ai beau dire que je n'attends pas cela, ça me fait sacrément plaisir, et ça me met du baume au coeur yesyes . Allez c'est décidé, j'oublie cette mésaventure, apparemment, ça ne va pas être la dernière, si j'ai bien compris...

Paideia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par roxanne le 08/06/11, 05:37 pm

On n'est pas toujours malins quand on a 17 ans ....Je me rappelle quand j'"tais en première A2 dans une classe d'assez bon niveau et très calme , on avait un peu pris en grippe la prof de bio (matière qu'on n'avait plus en term).Le dernier jour , on a décidé collectivement de sècher , même les têtes l'ont fait ! et on s'est trouvs très malins .Seulement deux isolées sont allées en cours car évidemment on s'est bien gardés de les prévenir et on a trouvé ça encore plus marrant ! pff..c'est comme ça hèlas !

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par User5899 le 08/06/11, 09:27 pm

@Paideia a écrit:
Cripure a écrit:Ce que vous avez fait en plus était noble parce que désintéressé. Ce qui aurait fait vraiment mal, ç'aurait été l'absence concertée de ceux avec lesquels ça s'est bien passé, vous auriez pensé à de l'hypocrisie. Là... Ben, c'est dur, mais le métier rentre... "Vivre et penser comme des porcs"...
C'est une parole bien sage ... et d'autant plus vraie, que le délégué de la classe avec laquelle ça s'est le mieux passé vient de m'écrire un gentil message de remerciements au nom de toute la classe, et surtout, dans lequel il reconnaît mon invesitssement hihi! Bah, j'ai beau dire que je n'attends pas cela, ça me fait sacrément plaisir, et ça me met du baume au coeur . Allez c'est décidé, j'oublie cette mésaventure, apparemment, ça ne va pas être la dernière, si j'ai bien compris...
Bien sûr que ça met du baume au coeur ! S'attendre au pire, il n'est pas certain Smile

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par leyade le 08/06/11, 09:33 pm

@Reine Margot a écrit:je trouve que l'attitude de la collègue "ils sont venus pour moi et ne viendront pas dans ton cours" est assez moyenne. genre "moi j'ai réussi à les apprivoiser".

Mais bon s'ils étaient si désagréables humainement, réjouis-toi de ne pas avoir à les supporter une heure de plus! et des élèves ingrats tu en auras tout le temps (c'est même le propre de l'élève de ne pas se rendre compte du travail que le prof fait, ils sont jeunes). Laisse-les tomber et ne pense qu'aux mignons.

Tout à fait d'accord avec Reine, moi je ne suis pas déçue quand c'est des :colere: qui sèchent mon cours ou ne me disent pas au revoir, puisque je n'ai pas "investi" affectivement, je ne suis pas plus déçue que si le facteur ou le gars qui relève les compteurs sort sans dire au revoir, puisque je ne m'attendais à rien.
Tu as eu de la chance, 2 classes sympas sur trois, c'est déjà un super ratio! cheers

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par liliepingouin le 08/06/11, 09:40 pm

C'est ton cours qu'ils ont séché, ce n'est pas toi personnellement qu'ils ont attaquée. Les élèves ne ovient pas vraiment le prof comme un être humain, donc ils n'ont pas conscience qu'ils vont blesser la personne. Ils n'ont pas toujours conscience (je dirais même rarement conscience) de l'investissement que les cours, les corrections, etc nous demandent. Ce que beaucoup voient, c'est que ça fera un cours de moins.
de la même manière, ce qui peut les pousser à venir dans un autre cours, ce n'est pas le prof, mais l'activité prévue par exemple (film, jeu...), l'horaire et la météo, la nécessité d'être tous au même endroit pour partir ensemble l'heure d'après dans un lieu prévu...
Et puis on est dépendant des élèves que l'on a. Comme tu l'as expérimenté, il y a de bonnes classes et de mauvaises classes, et ce n'est pas notre faute quand on tombe sur de mauvaises classes. Les rapports sont alors tendus et désagréables, et on peut déployer tous les efforts du monde ça ne changera pas.

Profite des remerciements que tu as reçu des autres classes, ça ça a une vraie valeur!!! c'est ça qui compte! et c'est une vraie chance d'avoir un retour!
c'est assez rare en plus je crois! (en tout cas ça ne m'est jamais arrivé)

quand à la collègue qui joue les "moi je les avais tous..."

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par Paideia le 08/06/11, 10:18 pm

oui c'est vrai, vous avez raison, j'ai de la chance, il faut que j'en profite, on ne sait jamais, il se peut que cela ne se reproduise pas fréquemment. Oublions les autres !!!
D'ailleurs je me demande si cette classe formidable (surtout humainement, d'ailleurs), ne m'a pas habituée au luxe !!! lol!

Paideia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin d'année décevante

Message par User5899 le 08/06/11, 11:10 pm

@Paideia a écrit:oui c'est vrai, vous avez raison, j'ai de la chance, il faut que j'en profite, on ne sait jamais, il se peut que cela ne se reproduise pas fréquemment. Oublions les autres !!!
D'ailleurs je me demande si cette classe formidable (surtout humainement, d'ailleurs), ne m'a pas habituée au luxe !!! lol!
En tout cas, mes excellents et vifs T L de l'an dernier m'ont pourri cette année-ci, par contraste...

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum