les propos de Luc Chatel...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par micaschiste le Dim 26 Juin - 20:31

je crois que certains profs vont mal...mais ils ne sont pas visibles d'en haut!

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par rena le Dim 26 Juin - 20:34

@kensington a écrit:Yep!

Il a pris les mesures nécessaires, d'autres propositions vont venir, le bac (cette institution de la République, ce rite de passage, mesdames, messieurs!) est préservé, il en est le garant et le bac S de cette année ne sera pas bradé!

TOUT

VA

BIEN!

"Parce que je le vaux bien." Encore un shampoing gratos de la part de Chatel.

rena
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par Raoul Volfoni le Dim 26 Juin - 20:36

Vous oubliez que dans certains collèges, jusqu'à maintenant, on excluait les élèves en difficulté, mais que maintenant c'est fini. J'en ris encore...

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par kensington le Dim 26 Juin - 20:36


je crois que certains profs vont mal...mais ils ne sont pas visibles d'en haut!


C'est surtout la grosse machine EN qui va mal, très mal.

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par Daphné le Dim 26 Juin - 23:00

@kensington a écrit:Yep!

Il a pris les mesures nécessaires, d'autres propositions vont venir, le bac (cette institution de la République, ce rite de passage, mesdames, messieurs!) est préservé, il en est le garant et le bac S de cette année ne sera pas bradé!


Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh là, ça sent le roussi, quand on affirme ça haut et fort Descartes

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par frankenstein le Dim 26 Juin - 23:13

@kensington a écrit:
je crois que certains profs vont mal...mais ils ne sont pas visibles d'en haut!


C'est surtout la grosse machine EN qui va mal, très mal.
Elle reflète le reste...

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par Celeborn le Dim 26 Juin - 23:41

Tiens, oui, j'avions point vu, merci. Merci donc de garder les insultes pour vous, MÊME quand il s'agit du ministre de l'Éducation Nationale. Il y a quand même moyen de faire passer son mécontentement sans en arriver là.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par Jacq le Dim 26 Juin - 23:44

@JPhMM a écrit:
@ysabel a écrit:Quand sortons nous les piques ?
Aujourd'hui, dans les ateliers des enseignements appliqués à la vie de tous les jours, thème Histoire : « Des chansons dans les révolutions européennes. Études théoriques et applications pratiques. »

Spoiler:
Ah ça ira ça ira ça ira
Les aristocrates à la lanterne
Ah ça ira ça ira ça ira
Les aristocrates on les pendra

V'la trois cents ans qu'ils nous promettent
Qu'on va nous accorder du pain
V'la trois cents ans qu'ils donnent des fêtes
Et qu'ils entretiennent des catins
V'la trois cents ans qu'on nous écrase
Assez de mensonges et de phrases
On ne veut plus mourir de faim

Ah ça ira ça ira ça ira
Les aristocrates à la lanterne
Ah ça ira ça ira ça ira
Les aristocrates on les pendra

V'la trois cents ans qu'ils font la guerre
Au son des fifres et des tambours
En nous laissant crever d'misère
Ça n'pouvait pas durer toujours
V'la trois cents ans qu'ils prennent nos hommes
Qu'ils nous traitent comme des bêtes de somme
Ça n'pouvait pas durer toujours

Ah ça ira ça ira ça ira
Les aristocrates à la lanterne
Ah ça ira ça ira ça ira
Les aristocrates on les pendra

Le châtiment pour vous s'apprête
Car le peuple reprend ses droits
Vous vous êtes bien payé nos têtes
C'en est fini Messieurs les rois
Il n' faut plus compter sur les nôtres
On va s'offrir maint'nant les vôtres
Car c'est nous qui faisons la loi

Ah ça ira ça ira ça ira
Les aristocrates à la lanterne
Ah ça ira ça ira ça ira
Les aristocrates on les pendra



"Le député Guillotin en la médecine
"Très expert et très malin fit une machine
"Pour purger le corps français de tous les gens à projets
"C'est la guillotine Oyé
"C'est la guillotine !

"De la France on a rasé (chassé ?) la noble vermine
"On a tout rasé cassé & tout mis en ruine
"Mais de noble on a gardé de mourir la tête tranchée
"Par la guillotine Oyé
"Par la guillotine !

Voilà, je crois qu'il manque un couplet, mais je ne me souviens pas de tout et je retrouve pas les paroles sur internet. Pensons au troisième vers, il correspond assez à la politique actuellement menée au sein de l'EN.

JACQ;

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par Jacq le Dim 26 Juin - 23:46

@frankenstein a écrit:Et quand on entend Ségolène et le projet PS pour l'Education ( à Télématin), on n'est pas rassuré... No

Tout à fait d'accord. cela fait peur. La gauche comme la droite sombrent dans le populisme scolaire de bas étage. Objectif non pas éducatif, mais d'opinion publique pour gagner les élections. Les seuls qui ne seront pas écoutés concernant l'Education sont les profs.

Jacq.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par Jacq le Lun 27 Juin - 0:17

Igniatius La question que je me pose régulièrement : pourquoi n'existe-t-il pas un syndicat et, plus précisément, un syndicaliste, pour dire les choses avec force et conviction ?


Ben écoute, je suis syndiqué, et pas syndicaliste. Je ne fais aucune propagande pour un syndicat ou un autre (d'ailleurs vous ne saurez pas où je suis car je n'interviens pas ici pour cela). Mais, pour te répondre : oui on tente de se faire entendre, mais quel écho avons nous ? Pour cela il faut :
- le soutien des collègues
- une écoute dans les médias

ECOUTE DANS LES MEDIAS
Nous tentons d'agir, au moins à échelle locale, auprès des politiques, des élus, des associations de parents... mais c'est dur. D'autant plus dur que les annonces du gouvernement sont formatées pour aborder les problèmes de façon floue et large, alors que la réalité est plus complexe et que les changements qui nous sont imposés sont tous légers en apparence, et que donc les conséquences ne sont pas mesurables par le journaliste moyen, le grand public, et même malheureusement, souvent : les profs.
Nous avons dernièrement été en grève. Un journaliste est venu, bien cordial, un mec bien qui voulait bien faire. Nous lui avons expliqué comment le rectorat supprimait des postes profs avec le système du % d'heures supplémentaires imposées aux CDE. Il a écouté. C'est pas simple, même certains collègues n'y comprennent rien. Ensuite nous lui avons expliqué comment on supprime des classes dans notre LP. Facile à comprendre cela. CONCLUSION : il a fait un super travail et bien expliqué les suppressions de classes, c'est parlant pour les parents, cela se comprend. Sur le système des heures supplémentaires et des destructions de poste, rien. C'est difficile et cela passe mal et ce n'est pas lisible par le "grand public". Ce qui est le plus dangereux pour nous, pour les élèves, pour l'EN, c'est ce qui s'explique le plus mal !

Aller contre l'opinion public c'est dur.

Nous avons dernièrement eu une réunion dans ma ville pour expliquer aux parents ce qui était dangereux dans le dispositif (E)CLAIR. ILs n'ont rien compris. Au final ils sont pour ! Mais lorsque je vois des collègues qui eux aussi trouvent cela bien car ils voient à court terme le moyen de rentrer dans leur ville, comment espérer expliquer clairement que c'est suicidaire pour l'EN à des personnes étrangères à notre fonctionnement ?

On voit les gens se dire que le contrôle en cours de formation est bien. Mais idem, c'est une catastrophe !

Mais faut aller l'expliquer ! Voir des syndicats lycéens le revendiquer alors que dans le même temps ils veulent lutter contre les inégalité entre les établissements, c'est incroyable. Ils n'ont rien compris ! Faut aller l'expliquer ? Difficile dans le temps médiatique à court terme.

Et il faut des médias qui puissent avoir le temps d'informer, d'expliquer, or nous sommes dans le slogan uniquement.

Enfin, surtout, nous avons certains syndicats (un en particulier, qui est souvent l'unique interlocuteur des médias) et qui ne sort pas d'une seule logique et revendication : les postes des enseignants.
Cela l'opinion ne l'entend plus.
Ce qu'il faut arriver à exprimer ce sont les conséquences pour les élèves, et cela c'est dur. Expliquer que l'autonomie des établissements équivaut à une suppression des droits des élèves (et pas des profs), que le CCF entrainera une inégalité entre les diplômes-examens des élèves - que le recrutement des profs par les CDE aura ders conséquences négatives non pas pour les profs (même s'il y en a) mais surtout pour les élèves... Tout cela c'est dur, c'est long, c'est chiant car c'est tout le temps. Ce qui intéresse les gens ce n'est pas le devenir du prof, mais bien des élèves. Les gouvernements communiquent là dessus, pas les syndicats. On dit la même chose, mais en partant du prof, or faut qu'on arrive à partir de l'élève pour arriver au prof.

SOUTIEN DES COLLEGUES
Enfin faut qu'on (nous, les profs) retrouve les vertus (qui a parlé dans ce topic de RObespierre ?) du centralisme national, du recrutement, des mutations, des examens et des diplômes. Pourquoi avons nous des mutations nationales ? Par points ? Pourquoi avons nous un emploi à vie et aussi des mutations nationales obligatoires auxquelles nous devons nous plier ? Pourquoi les enseignants sont-ils recrutés pas concours et mutés par points ? Pour éviter quoi ? Tout cela il semble que nous (une partie de nous) même l'avons oublié. Je ne pense pas être un "vieux prof", mais lorsque je vois des collègues oublier tout cela je ne m'étonne pas que nous devenions incapables de nous défendre, lorsqu'on est souvent même plus capables de savoir pourquoi notre statut est ce qu'il est, avec les droits et les devoirs que cela implique... IL y a encore qq jours, en réunion des profs, lorsqu'on rappelle aux collègues quelques règles de base concernant notre métier on nous dit "ton discours syndicaliste y en a assez". Et après ce sont les mêmes collègues qui viennent pleurer en nous demandant d'agir à leur place lorsqu'ils se font avoir (postes supprimés ou alors problèmes avec le dispostif CLAIR) ! Et on vient nous dire : qu'est-ce qu'on fait les syndicats ? Des collègues qui viennent pleurer lorsque leur poste est supprimé, mais qui avant, durant des années, se sont gavés d'heures supplémentaires à outrance alors qu'on pouvait créer un poste !

Bon sang, j'ai encore faire une tartine, désolé pour ce trop long post.

JACQ.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par Igniatius le Lun 27 Juin - 0:47

C'est moi qui ai parlé de Robespierre.

Je suis aussi syndiqué (dans le seul interlocuteur des médias) et je souscris a tout ton discours : j'ai été aux premières loges cette annee ds mon bahut face au cde et au rectorat, en CA ou en délégation.
En effet il est très complique de de faire comprendre : j'ai été invite d'une réunion fcpe, cela a été intéressant mais compliqué.

Mais ce n'était justement pas mon propos.

Je regrette l'inexistence de personnalités charismatiques qui dénoncent ce qui se passe avec une vraie force, en nommant et accusant les responsables : eux ne se privent pas d'être orduriers, il faut lutter de la meme façon.
J'avais du respect pour Gérard Aschieri mais son discours était inaudible, trop technique, pas assez percutant.
Je demande de l'action, le temps de la pédagogie est mort.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par Jacq le Lun 27 Juin - 0:55

@Igniatius a écrit:C'est moi qui ai parlé de Robespierre.

Je suis aussi syndiqué (dans le seul interlocuteur des médias) et je souscris a tout ton discours : j'ai été aux premières loges cette annee ds mon bahut face au cde et au rectorat, en CA ou en délégation.
En effet il est très complique de de faire comprendre : j'ai été invite d'une réunion fcpe, cela a été intéressant mais compliqué.

Mais ce n'était justement pas mon propos.

Je regrette l'inexistence de personnalités charismatiques qui dénoncent ce qui se passe avec une vraie force, en nommant et accusant les responsables : eux ne se privent pas d'être orduriers, il faut lutter de la meme façon.
J'avais du respect pour Gérard Aschieri mais son discours était inaudible, trop technique, pas assez percutant.
Je demande de l'action, le temps de la pédagogie est mort.

Oui, je regrette aussi pour Aschieri. Je pense que c'est un homme de qualité, mais je pense qu'il faut changer. Il est bon, mais il ne passe plus dans les médias et n'est plus intelligible dans notre société de l'immédiat. Je pense que ce syndicat (l'interlocuteur des médias) doit trouver un représentant plus audible (je ne critique pas Aschieri, mais je pense qu'il a fait son temps). C'est comme Jack Lang, c'est une autre époque, qui est révolue. Faut, syndicalistes, syndiqués, et surtout profs tout court, qu'on trouve un moyen de s'exprimer et de se faire entendre et d'exprimer ce qui nous inquiète pour l'avenir de nos élèves (et pour le notre). Il est charismatique, mais il ne correspond plus à notre temps médiatique, et il faut communiquer sur autre chose que les postes supprimés.
Sur l'ensemble, on est entièrement d'accord donc.

Jacq.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par Leclochard le Lun 27 Juin - 7:37

Aschieri n'a aucun charisme. Je me demande même comment il a réussi à devenir chef et représentant d'un syndicat.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par John le Lun 27 Juin - 8:11

Je pense que ce syndicat (l'interlocuteur des médias) doit trouver un représentant plus audible (je ne critique pas Aschieri, mais je pense qu'il a fait son temps).
Faudrait arrêter de regarder l'ORTF de temps en temps.
Je ne veux pas être brusque, mais je crois qu'Arlette Laguiller et Jacques Chirac ont décroché eux aussi.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par User5899 le Lun 27 Juin - 10:11

@Leclochard a écrit: Aschieri n'a aucun charisme. Je me demande même comment il a réussi à devenir chef et représentant d'un syndicat.
Euh... Parce qu'il est excellent en thème latin ?
pingouin pingouin pingouin

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par rena le Lun 27 Juin - 14:19

Hypocrite Chatel, d'après Médiapart les réformes du bac sont déjà en cours:
http://www.mediapart.fr/article/offert/19c1c13b9ac9a65788926b6db9a63571

rena
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par MathsX le Mer 29 Juin - 16:56

Je sens que je vais être totalement honni si je donne mon avis, mais j'ai quand même envie de le partager, et de le confronter.

Je suis à 100% d'accord concernant le salaire, et la valorisation de notre métier. Il est insuffisant. Maintenant, il y a pas moins de 900.000 profs, et les augmenter, c'est un coût pour notre société, qui n'a malheureusement plus tellement les moyens. J'ai travaillé dans la finance de marché, et je peux vous assurer que la crise est une réalité, et qu'elle a été particulièrement grave.

Je précise bien que je n'ai jamais enseigner, donc peut-être que je changerai d'avis dès ma première année, mais je me dis très sincèrement qu'il y a trop d'heures de cours pour les élèves. Si on réduisait ce nombre d'heures, que par ailleurs on mettait en place des heures de soutiens pour les plus faibles, cela permettrait de diminuer le nombre d'heures, et donc le nombre de professeurs nécessaires pour faire ces heures. Donc on diminuerait le nombre de profs, et on pourrait mieux payer les autres (si bien sûr on rend bien cet argent aux profs, ce qui visiblement a été fait à 36% cette année, mieux que rien diront certains ...)

Allez, je me prépare aux pierres ! Razz

MathsX
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par Hermione0908 le Mer 29 Juin - 17:16

@micaschiste a écrit:je crois que certains profs vont mal...mais ils ne sont pas visibles d'en haut!

Mais d'après Josette, le malaise enseignant n'existe pas, il n'est que le fait de quelques personnes réfractaires au changement (citation de mémoire, mais elle m'avait marquée celle-là).

@MathsX a écrit:Je sens que je vais être totalement honni si je donne mon avis, mais j'ai quand même envie de le partager, et de le confronter.

Je suis à 100% d'accord concernant le salaire, et la valorisation de notre métier. Il est insuffisant. Maintenant, il y a pas moins de 900.000 profs, et les augmenter, c'est un coût pour notre société, qui n'a malheureusement plus tellement les moyens. J'ai travaillé dans la finance de marché, et je peux vous assurer que la crise est une réalité, et qu'elle a été particulièrement grave.

Je précise bien que je n'ai jamais enseigner, donc peut-être que je changerai d'avis dès ma première année, mais je me dis très sincèrement qu'il y a trop d'heures de cours pour les élèves. Si on réduisait ce nombre d'heures, que par ailleurs on mettait en place des heures de soutiens pour les plus faibles, cela permettrait de diminuer le nombre d'heures, et donc le nombre de professeurs nécessaires pour faire ces heures. Donc on diminuerait le nombre de profs, et on pourrait mieux payer les autres (si bien sûr on rend bien cet argent aux profs, ce qui visiblement a été fait à 36% cette année, mieux que rien diront certains ...)

Allez, je me prépare aux pierres ! Razz

Ça commence à devenir compliqué d'enlever encore des heures. En français, pour prêcher pour ma paroisse, les heures qu'on a sont à peine suffisantes (rectification : elles ne sont pas suffisantes) pour faire tout ce qu'on nous demande, rien que dans les programmes. Je ne parle pas des joyeusetés annexes qui noyautent de plus en plus notre travail. Et surtout, il ne fait pas être malade, il ne faut pas qu'il y ait de grève, ou de bus qui ne passe pas, ou de neige, ou de sortie quelconque, sinon, c'est mort, le programme, on peut se le tailler en biseau et se le carrer où je pense.
Je pense effectivement qu'au bout d'un an, tu auras une autre vision de la chose, quand comme 90% des profs tu courras après le temps en te demandant où sont passées toutes ces semaines et ces heures qui te semblaient bien suffisantes en début d'année.

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: les propos de Luc Chatel...

Message par Malaga le Mer 29 Juin - 18:57

+1
Je trouve également que, dans ma matière, le nombre d'heure est insuffisant pour faire tout ce qui est demandé dans les programmes.
Et je ne vois pas dans quelle matière les profs trouvent qu'ils ont trop d'heures.

Honnêtement, je me fiche qu'on n'augmente pas mon salaire tant qu'on ne dégrade mes conditions de travail. Et par exemple, enseigner à 29 élèves au lieu de 24 ou 25 parce que l'on perd une classe dans mon collège, c'est une dégradation de mes conditions de travail (et bien entendu, des conditions d'apprentissage pour mes élèves).

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum