On veut me faire faire du latin!

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par FrankenMickey le Sam 30 Juil 2011 - 11:13

Aux concours l'an prochain :
170 postes ouverts en CAPES externe LC
60 postes à l'agreg externe de LC (pour info, LM : 90) auxquels il faut ajouter les 7 postes de l'agrégation de grammaire.

cf. un autre sujet de discussion sur le forum concernant les postes offerts aux concours pour la session 2012

FrankenMickey
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Stered le Sam 30 Juil 2011 - 11:47

Le décret de 1950 permet de faire enseigner selon ses goûts et compétences dans une autre discipline pour compléter son service (donc quotité inférieure à un mi temps).

Moi, je comprends qu'on ne peut pas l'imposer alors. J'ai bon ?

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Celeborn le Sam 30 Juil 2011 - 11:59

Les professeurs qui n'ont pas leur maximum de service dans l'enseignement de leur spécialité et qui ne peuvent pas le compléter dans un autre établissement d'enseignement public de la même ville peuvent être tenus, si les besoins du service l'exigent, à participer à un enseignement différent.
Toutefois, les heures disponibles doivent, autant qu'il est possible, être utilisées de la manière la plus conforme à leurs compétences et à leurs goûts.

Donc on peut effectivement obliger à enseigner le latin, ou l'histoire, ou même les maths, tiens.

Moi, je ne connais qu'une seule façon de faire quelque chose :

« Bonsoir. Je suis madame machin/monsieur truc. Avant toute chose, je profite de cette réunion parents/professeurs pour vous signaler que je ne suis pas professeur de latin, et que j'ai été forcé(e) d'enseigner cette matière, que je ne maîtrise pas, à vos enfants. Je n'y peux absolument rien. Si vous voulez d'un vrai professeur de latin, peut-être serait-il intéressant d'exprimer votre vif mécontentement face à cette situation à qui de droit (expliquer qui est "qui de droit" à ce moment). En attendant, je suivrai bien évidemment scrupuleusement le manuel en vigueur dans l'établissement (signaler à ce moment si le manuel n'est plus conforme aux programmes en vigueur), et répondrai tant que faire se peut aux questions de vos enfants. »

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Stered le Sam 30 Juil 2011 - 12:00

yesyes veneration yesyes

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Karine B. le Sam 30 Juil 2011 - 12:01

@Stered a écrit:
Le décret de 1950 permet de faire enseigner selon ses goûts et compétences dans une autre discipline pour compléter son service (donc quotité inférieure à un mi temps).

Moi, je comprends qu'on ne peut pas l'imposer alors. J'ai bon ?

En théorie oui, en pratique non (surtout si tu as pris latin au CAPES)

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Karine B. le Sam 30 Juil 2011 - 12:03

@Celeborn a écrit:
Les professeurs qui n'ont pas leur maximum de service dans l'enseignement de leur spécialité et qui ne peuvent pas le compléter dans un autre établissement d'enseignement public de la même ville peuvent être tenus, si les besoins du service l'exigent, à participer à un enseignement différent.
Toutefois, les heures disponibles doivent, autant qu'il est possible, être utilisées de la manière la plus conforme à leurs compétences et à leurs goûts.

Donc on peut effectivement obliger à enseigner le latin, ou l'histoire, ou même les maths, tiens.

Moi, je ne connais qu'une seule façon de faire quelque chose :

« Bonsoir. Je suis madame machin/monsieur truc. Avant toute chose, je profite de cette réunion parents/professeurs pour vous signaler que je ne suis pas professeur de latin, et que j'ai été forcé(e) d'enseigner cette matière, que je ne maîtrise pas, à vos enfants. Je n'y peux absolument rien. Si vous voulez d'un vrai professeur de latin, peut-être serait-il intéressant d'exprimer votre vif mécontentement face à cette situation à qui de droit (expliquer qui est "qui de droit" à ce moment). En attendant, je suivrai bien évidemment scrupuleusement le manuel en vigueur dans l'établissement (signaler à ce moment si le manuel n'est plus conforme aux programmes en vigueur), et répondrai tant que faire se peut aux questions de vos enfants. »

Moi, je suis d'avis de faire faire des choses pénibles au possible, du genre déclinaisons à apprendre par coeur ou à passer des péplums (de la civilisation, non ?), car essayer de suivre le programme c'est encourager à la réaffectation en LC ensuite

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Reine Margot le Sam 30 Juil 2011 - 12:35

@Stered a écrit:
Le décret de 1950 permet de faire enseigner selon ses goûts et compétences dans une autre discipline pour compléter son service (donc quotité inférieure à un mi temps).

Moi, je comprends qu'on ne peut pas l'imposer alors. J'ai bon ?

En fait si tu refuses je crois qu'on peut t'enlever du salaire...

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Sessi le Sam 30 Juil 2011 - 12:54

@Celeborn a écrit:
Les professeurs qui n'ont pas leur maximum de service dans l'enseignement de leur spécialité et qui ne peuvent pas le compléter dans un autre établissement d'enseignement public de la même ville peuvent être tenus, si les besoins du service l'exigent, à participer à un enseignement différent.
Toutefois, les heures disponibles doivent, autant qu'il est possible, être utilisées de la manière la plus conforme à leurs compétences et à leurs goûts.

Donc on peut effectivement obliger à enseigner le latin, ou l'histoire, ou même les maths, tiens.

Moi, je ne connais qu'une seule façon de faire quelque chose :

« Bonsoir. Je suis madame machin/monsieur truc. Avant toute chose, je profite de cette réunion parents/professeurs pour vous signaler que je ne suis pas professeur de latin, et que j'ai été forcé(e) d'enseigner cette matière, que je ne maîtrise pas, à vos enfants. Je n'y peux absolument rien. Si vous voulez d'un vrai professeur de latin, peut-être serait-il intéressant d'exprimer votre vif mécontentement face à cette situation à qui de droit (expliquer qui est "qui de droit" à ce moment). En attendant, je suivrai bien évidemment scrupuleusement le manuel en vigueur dans l'établissement (signaler à ce moment si le manuel n'est plus conforme aux programmes en vigueur), et répondrai tant que faire se peut aux questions de vos enfants. »

veneration Je retiens!

_________________
- Tout ce que nous pouvons faire est d'ajouter à la création, le plus que nous le pouvons, pendant que d'autres travaillent à la destruction. C'est ce long, patient et secret effort qui a fait avancer réellement les hommes depuis qu'ils ont une histoire.-
Albert Camus

Sessi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par User5899 le Sam 30 Juil 2011 - 13:43

@Karine B. a écrit:
@Celeborn a écrit:
Les professeurs qui n'ont pas leur maximum de service dans l'enseignement de leur spécialité et qui ne peuvent pas le compléter dans un autre établissement d'enseignement public de la même ville peuvent être tenus, si les besoins du service l'exigent, à participer à un enseignement différent.
Toutefois, les heures disponibles doivent, autant qu'il est possible, être utilisées de la manière la plus conforme à leurs compétences et à leurs goûts.

Donc on peut effectivement obliger à enseigner le latin, ou l'histoire, ou même les maths, tiens.

Moi, je ne connais qu'une seule façon de faire quelque chose :

« Bonsoir. Je suis madame machin/monsieur truc. Avant toute chose, je profite de cette réunion parents/professeurs pour vous signaler que je ne suis pas professeur de latin, et que j'ai été forcé(e) d'enseigner cette matière, que je ne maîtrise pas, à vos enfants. Je n'y peux absolument rien. Si vous voulez d'un vrai professeur de latin, peut-être serait-il intéressant d'exprimer votre vif mécontentement face à cette situation à qui de droit (expliquer qui est "qui de droit" à ce moment). En attendant, je suivrai bien évidemment scrupuleusement le manuel en vigueur dans l'établissement (signaler à ce moment si le manuel n'est plus conforme aux programmes en vigueur), et répondrai tant que faire se peut aux questions de vos enfants. »

Moi, je suis d'avis de faire faire des choses pénibles au possible, du genre déclinaisons à apprendre par coeur ou à passer des péplums (de la civilisation, non ?), car essayer de suivre le programme c'est encourager à la réaffectation en LC ensuite
Euh... Faire apprendre les déclinaisons, c'est quand même le B-A-BA de l'enseignement du latin. Ce genre de remarque me tue ! furieux

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Lo le Sam 30 Juil 2011 - 14:03

Parfait Celeborn!
D'accord avec vous Cripure, c'est comme ça que le latin passe pour "ennuyeux" alors que sans les déclinaisons...affraid

_________________
"Fuir! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres
D'être parmi l'écume inconnue et les cieux!"

MALLARME, Brise Marine

__________________________________________________________
2011-2012: 1ère en français et latin, Terminale en latin et grec
2010-2011: Une 5ème et deux 3ème en français, tous les niveaux du collège en latin.
2009-2010: 4ème en français, 2nde en latin.

Lo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Infiniment le Sam 30 Juil 2011 - 14:07

@Karine B. a écrit:
@Celeborn a écrit:
Les professeurs qui n'ont pas leur maximum de service dans l'enseignement de leur spécialité et qui ne peuvent pas le compléter dans un autre établissement d'enseignement public de la même ville peuvent être tenus, si les besoins du service l'exigent, à participer à un enseignement différent.
Toutefois, les heures disponibles doivent, autant qu'il est possible, être utilisées de la manière la plus conforme à leurs compétences et à leurs goûts.

Donc on peut effectivement obliger à enseigner le latin, ou l'histoire, ou même les maths, tiens.

Moi, je ne connais qu'une seule façon de faire quelque chose :

« Bonsoir. Je suis madame machin/monsieur truc. Avant toute chose, je profite de cette réunion parents/professeurs pour vous signaler que je ne suis pas professeur de latin, et que j'ai été forcé(e) d'enseigner cette matière, que je ne maîtrise pas, à vos enfants. Je n'y peux absolument rien. Si vous voulez d'un vrai professeur de latin, peut-être serait-il intéressant d'exprimer votre vif mécontentement face à cette situation à qui de droit (expliquer qui est "qui de droit" à ce moment). En attendant, je suivrai bien évidemment scrupuleusement le manuel en vigueur dans l'établissement (signaler à ce moment si le manuel n'est plus conforme aux programmes en vigueur), et répondrai tant que faire se peut aux questions de vos enfants. »

Moi, je suis d'avis de faire faire des choses pénibles au possible, du genre déclinaisons à apprendre par coeur ou à passer des péplums (de la civilisation, non ?), car essayer de suivre le programme c'est encourager à la réaffectation en LC ensuite

Des choses pénibles au possible... Intéressant... Comme Cripure, je tiens à rappeler que l'apprentissage des déclinaisons est une des étapes fondamentales d'un parcours de latiniste (ou d'helléniste...), et non une lubie de professeur aigri qui n'aurait pour but que de faire souffrir ses élèves. Quant aux péplums, question de goût, mais certain cinéma est bien plus pénible ! Je constate amèrement, une fois de plus, que le combat pour la défense des langues anciennes (et non langues mortes, n'en déplaise à certains...) est loin d'être gagné... Sad

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Iphigénie le Sam 30 Juil 2011 - 14:31

Je ne crois pas que ce soit ce qu'a voulu dire Karine, mais plutôt l'idée que dans ce cas, il ne faut surtout pas chercher à faire du zèle ni à "bien" faire: sinon, c'est la preuve que ça peut rouler comme ça.
C'est un peu comme si on me chargeait de cours d'histoire: je ferais apprendre des listes de dates par coeur, en soulignant comme le dit Celeborn que ce n'est pas mon métier et que les parents n'ont qu'à réagir.9a ne voudrait pas dire que les dates sont inutiles ou que l'histoire soit rébarbative mais simplement que je réagirais "passivement" et en traînant les pieds ouvertement....
Ne faisons pas de guerre entre nous là où ce n'est pas nécessaire....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Emeraldia le Sam 30 Juil 2011 - 15:02

@plumedair a écrit:J'ai été affectée ainsi cette année: en fait, il s'agissait de 16 h de français + 2 h de latin: malgré un courrier au rectorat et tout un plat, j'ai été tenue de le faire car il s'agit d'une discipline proche...
+1
C'est ce que je dis depuis des mois sur le forum : si on écoutait les TZR, ça se saurait !
Ca n'est pas le fait de changer d'établissement, ni de tjs être ds l'expectative qui me gênait, non ! C'était le manque de respect de la hiérarchie, les matières IMPOSEES, les edt merdiques, le manque de respect des élèves et de certains collègues.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Karine B. le Sam 30 Juil 2011 - 15:05

@iphigénie a écrit:Je ne crois pas que ce soit ce qu'a voulu dire Karine, mais plutôt l'idée que dans ce cas, il ne faut surtout pas chercher à faire du zèle ni à "bien" faire: sinon, c'est la preuve que ça peut rouler comme ça.
C'est un peu comme si on me chargeait de cours d'histoire: je ferais apprendre des listes de dates par coeur, en soulignant comme le dit Celeborn que ce n'est pas mon métier et que les parents n'ont qu'à réagir.9a ne voudrait pas dire que les dates sont inutiles ou que l'histoire soit rébarbative mais simplement que je réagirais "passivement" et en traînant les pieds ouvertement....
Ne faisons pas de guerre entre nous là où ce n'est pas nécessaire....

exactement : ce n'est pas en alignant 3 ou 4 déclinaisons sans contextualiser ces déclinaisons par un texte super que tu vas intéresser les élèves, si ? Le but est de faire du boulot pour ne pas qu'on te mette en service non fait, mais que tu démontres que tu ne sais pas faire parce que tu n'es pas formé pour

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Karine B. le Sam 30 Juil 2011 - 15:06

@iphigénie a écrit:Je ne crois pas que ce soit ce qu'a voulu dire Karine, mais plutôt l'idée que dans ce cas, il ne faut surtout pas chercher à faire du zèle ni à "bien" faire: sinon, c'est la preuve que ça peut rouler comme ça.
C'est un peu comme si on me chargeait de cours d'histoire: je ferais apprendre des listes de dates par coeur, en soulignant comme le dit Celeborn que ce n'est pas mon métier et que les parents n'ont qu'à réagir.9a ne voudrait pas dire que les dates sont inutiles ou que l'histoire soit rébarbative mais simplement que je réagirais "passivement" et en traînant les pieds ouvertement....
Ne faisons pas de guerre entre nous là où ce n'est pas nécessaire....

et si j'étais prof de physique et que l'on me mettait en maths, j'alignerais les exercices de maths pris dans le manuel sans aller au delà

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Emeraldia le Sam 30 Juil 2011 - 15:06

@Karine B. a écrit:
@Stered a écrit:

Par contre, j'aimerais bien connaître les textes. Le Rectorat menace d'une lettre de mise en demeure : c'est possible ou c'est de l'intimidation qui ne repose sur rien ? Parce que ça ne serait pas étonnant... Bon après, Karine en parlait pour les TZR affectés en CDI à Lille : il faut avoir les moyens de se battre...

Le décret de 1950 permet de faire enseigner selon ses goûts et compétences dans une autre discipline pour compléter son service (donc quotité inférieure à un mi temps).

Pour le CDI, c'est autre chose : il y a un texte de 1980 qui stipule précisément que seuls les volontaires peuvent y aller

En tout état de cause, aller au TA signifie d'attendre 2 à 3 ans une réponse et pendant ce temps, on est tenu d'obéir à l'ordre
Le Rectorat n'hésite pas à envoyer des mises en demeure ds l'Académie de Lille pour que les TZR aillent au CDI alors qu'il y a ce décret ! Ce st dc des affectations illégales, mais ils le font qd même...dc je vous laisse deviner ce qui arrive pour des matières comme le latin...Et oui, il ft au moins un an et demi pour aller au TA ! (uniquement qd on a reçu la mise en demeure qui n'est pas une légende)...

Dc seule solution si on ne veut pas y aller : faire croire qu'on est dépressif...sinon l'honnêteté ne paie pas ds l'EN.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Emeraldia le Sam 30 Juil 2011 - 15:07

@Stered a écrit:
Le décret de 1950 permet de faire enseigner selon ses goûts et compétences dans une autre discipline pour compléter son service (donc quotité inférieure à un mi temps).

Moi, je comprends qu'on ne peut pas l'imposer alors. J'ai bon ?
Non ! Ils l'imposent quand même !

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Karine B. le Sam 30 Juil 2011 - 15:07

@infiniment a écrit:

Des choses pénibles au possible... Intéressant... Comme Cripure, je tiens à rappeler que l'apprentissage des déclinaisons est une des étapes fondamentales d'un parcours de latiniste (ou d'helléniste...), et non une lubie de professeur aigri qui n'aurait pour but que de faire souffrir ses élèves. Quant aux péplums, question de goût, mais certain cinéma est bien plus pénible ! Je constate amèrement, une fois de plus, que le combat pour la défense des langues anciennes (et non langues mortes, n'en déplaise à certains...) est loin d'être gagné... Sad

ah, mais j'adore les péplums, mais tu n'oserais quand même pas dire que passer Jason et les argonautes en intégrale = faire cours ?

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Emeraldia le Sam 30 Juil 2011 - 15:08

@Celeborn a écrit:
Les professeurs qui n'ont pas leur maximum de service dans l'enseignement de leur spécialité et qui ne peuvent pas le compléter dans un autre établissement d'enseignement public de la même ville peuvent être tenus, si les besoins du service l'exigent, à participer à un enseignement différent.
Toutefois, les heures disponibles doivent, autant qu'il est possible, être utilisées de la manière la plus conforme à leurs compétences et à leurs goûts.

Donc on peut effectivement obliger à enseigner le latin, ou l'histoire, ou même les maths, tiens.

Moi, je ne connais qu'une seule façon de faire quelque chose :

« Bonsoir. Je suis madame machin/monsieur truc. Avant toute chose, je profite de cette réunion parents/professeurs pour vous signaler que je ne suis pas professeur de latin, et que j'ai été forcé(e) d'enseigner cette matière, que je ne maîtrise pas, à vos enfants. Je n'y peux absolument rien. Si vous voulez d'un vrai professeur de latin, peut-être serait-il intéressant d'exprimer votre vif mécontentement face à cette situation à qui de droit (expliquer qui est "qui de droit" à ce moment). En attendant, je suivrai bien évidemment scrupuleusement le manuel en vigueur dans l'établissement (signaler à ce moment si le manuel n'est plus conforme aux programmes en vigueur), et répondrai tant que faire se peut aux questions de vos enfants. »
Oui et comme pour le reste (mise en demeure, TA, intimidations diverses et réflexions désobligeantes), le TZR s'oppose tt seul aux parents et se retrouve mal noté par son administration, c'est super... furieux

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Karine B. le Sam 30 Juil 2011 - 15:09

Cripure a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Celeborn a écrit:
Les professeurs qui n'ont pas leur maximum de service dans l'enseignement de leur spécialité et qui ne peuvent pas le compléter dans un autre établissement d'enseignement public de la même ville peuvent être tenus, si les besoins du service l'exigent, à participer à un enseignement différent.
Toutefois, les heures disponibles doivent, autant qu'il est possible, être utilisées de la manière la plus conforme à leurs compétences et à leurs goûts.

Donc on peut effectivement obliger à enseigner le latin, ou l'histoire, ou même les maths, tiens.

Moi, je ne connais qu'une seule façon de faire quelque chose :

« Bonsoir. Je suis madame machin/monsieur truc. Avant toute chose, je profite de cette réunion parents/professeurs pour vous signaler que je ne suis pas professeur de latin, et que j'ai été forcé(e) d'enseigner cette matière, que je ne maîtrise pas, à vos enfants. Je n'y peux absolument rien. Si vous voulez d'un vrai professeur de latin, peut-être serait-il intéressant d'exprimer votre vif mécontentement face à cette situation à qui de droit (expliquer qui est "qui de droit" à ce moment). En attendant, je suivrai bien évidemment scrupuleusement le manuel en vigueur dans l'établissement (signaler à ce moment si le manuel n'est plus conforme aux programmes en vigueur), et répondrai tant que faire se peut aux questions de vos enfants. »

Moi, je suis d'avis de faire faire des choses pénibles au possible, du genre déclinaisons à apprendre par coeur ou à passer des péplums (de la civilisation, non ?), car essayer de suivre le programme c'est encourager à la réaffectation en LC ensuite
Euh... Faire apprendre les déclinaisons, c'est quand même le B-A-BA de l'enseignement du latin. Ce genre de remarque me tue ! furieux

Toutes les déclinaisons le même jour ? Ah bon, j'ai dû avoir de mauvais profs de grec et de latin alors.
Le but de la manœuvre est de se faire retirer le remplacement assez vite (et pour ça, il faut une réaction des parents). Si on fait bien son boulot, on reste. Si on fait 5 déclinaisons en une heure de cours, on ne reste pas

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Emeraldia le Sam 30 Juil 2011 - 15:11

@Reine Margot a écrit:
@Stered a écrit:
Le décret de 1950 permet de faire enseigner selon ses goûts et compétences dans une autre discipline pour compléter son service (donc quotité inférieure à un mi temps).

Moi, je comprends qu'on ne peut pas l'imposer alors. J'ai bon ?

En fait si tu refuses je crois qu'on peut t'enlever du salaire...
La mise en demeure avertit que ton salaire est bloqué...puis que tu es en situation d'abandon de poste...si ça remonte au Ministère, tu es démissionnaire car un fonctionnaire doit obéir à sa Hiérarchie.
Il faut arrêter de penser et surtt de dire aux TZR que c'est facile de refuser (surtt quand on ne s'est jamais retrouvé ds cette situation sympathique).

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Karine B. le Sam 30 Juil 2011 - 15:14

@Emeraldia a écrit:
Il faut arrêter de penser et surtt de dire aux TZR que c'est facile de refuser (surtt quand on ne s'est jamais retrouvé ds cette situation sympathique).

je plussoie

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Infiniment le Sam 30 Juil 2011 - 15:25

@Karine B. a écrit:
@infiniment a écrit:

Des choses pénibles au possible... Intéressant... Comme Cripure, je tiens à rappeler que l'apprentissage des déclinaisons est une des étapes fondamentales d'un parcours de latiniste (ou d'helléniste...), et non une lubie de professeur aigri qui n'aurait pour but que de faire souffrir ses élèves. Quant aux péplums, question de goût, mais certain cinéma est bien plus pénible ! Je constate amèrement, une fois de plus, que le combat pour la défense des langues anciennes (et non langues mortes, n'en déplaise à certains...) est loin d'être gagné... Sad

ah, mais j'adore les péplums, mais tu n'oserais quand même pas dire que passer Jason et les argonautes en intégrale = faire cours ?

Évidemment non ! Je comprends mieux ton point de vue à présent. De prime abord, j'y ai vu une mise en cause de ce qui m'est cher. C'est une des conséquences du sort que l'on réserve aux langes anciennes... À force de devoir défendre bec et ongles nos chères humanités, on en devient parfois parano ! Toutefois, crois-tu que le fait de faire voir cinq déclinaisons en une heure sera une solution ? Pour ma part, je crains surtout que cela donne des arguments à certains pour rogner notre liberté pédagogique... Ils refuseront d'y voir une conséquence fâcheuse de leur politique !

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Karine B. le Sam 30 Juil 2011 - 15:42

@infiniment a écrit:
@Karine B. a écrit:
@infiniment a écrit:

Des choses pénibles au possible... Intéressant... Comme Cripure, je tiens à rappeler que l'apprentissage des déclinaisons est une des étapes fondamentales d'un parcours de latiniste (ou d'helléniste...), et non une lubie de professeur aigri qui n'aurait pour but que de faire souffrir ses élèves. Quant aux péplums, question de goût, mais certain cinéma est bien plus pénible ! Je constate amèrement, une fois de plus, que le combat pour la défense des langues anciennes (et non langues mortes, n'en déplaise à certains...) est loin d'être gagné... Sad

ah, mais j'adore les péplums, mais tu n'oserais quand même pas dire que passer Jason et les argonautes en intégrale = faire cours ?

Évidemment non ! Je comprends mieux ton point de vue à présent. De prime abord, j'y ai vu une mise en cause de ce qui m'est cher. C'est une des conséquences du sort que l'on réserve aux langes anciennes... À force de devoir défendre bec et ongles nos chères humanités, on en devient parfois parano ! Toutefois, crois-tu que le fait de faire voir cinq déclinaisons en une heure sera une solution ? Pour ma part, je crains surtout que cela donne des arguments à certains pour rogner notre liberté pédagogique... Ils refuseront d'y voir une conséquence fâcheuse de leur politique !

On a une situation d'urgence à traiter : un TZR de LM est mis en LC. Juridiquement, on n'a pas de réponse satisfaisante ou sur le court terme. Il faut donc trouver un moyen pour faire sortir le collègue du poste, sans le léser (j'ai accompagné un TZR concerné dans le bureau du DRH qui est allé chercher la copie de son relevé de notes indiquant qu'il avait fait du latin, il nous a démontré ainsi 1) que cela faisait partie de ses goûts, puisqu'il a préféré le latin à l'anglais 2) que cela faisait partie de ses compétences (note pas mauvaise). D'autres TZR de physiques--chimie qui faisaient de la physique dans les cours de maths ont été sanctionnés car des cahiers d'élèves ont été pris : bilan = retrait sur salaire. ça calme ! Il faut donc trouver des expédients syndicaux peu satisfaisants).

A la fin du mouvement cette année, on avait 15 postes de LC vacants et un TZR pour toute l'académie. D'un autre côté, le rectorat a des TZR LM non affectés, donc il essaie le volontariat (et chez nous on donne même plein de pts aux volontaires qui enseignent une autre discipline, ça va jusque 400 pts sans que l'on juge de la qualité du travail effectué) et en "désespoir de cause", la menace. La faute au budget ministériel insuffisant, au manque d'attractivité du métier, etc .... en bout de chaîne, des gestionnaires ont des ordres et des objectifs à atteindre, donc ils affectent en profitant des textes flous qui nous régissent

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par Infiniment le Sam 30 Juil 2011 - 15:56

@Karine B. a écrit:
@infiniment a écrit:
@Karine B. a écrit:
@infiniment a écrit:

Des choses pénibles au possible... Intéressant... Comme Cripure, je tiens à rappeler que l'apprentissage des déclinaisons est une des étapes fondamentales d'un parcours de latiniste (ou d'helléniste...), et non une lubie de professeur aigri qui n'aurait pour but que de faire souffrir ses élèves. Quant aux péplums, question de goût, mais certain cinéma est bien plus pénible ! Je constate amèrement, une fois de plus, que le combat pour la défense des langues anciennes (et non langues mortes, n'en déplaise à certains...) est loin d'être gagné... Sad

ah, mais j'adore les péplums, mais tu n'oserais quand même pas dire que passer Jason et les argonautes en intégrale = faire cours ?

Évidemment non ! Je comprends mieux ton point de vue à présent. De prime abord, j'y ai vu une mise en cause de ce qui m'est cher. C'est une des conséquences du sort que l'on réserve aux langes anciennes... À force de devoir défendre bec et ongles nos chères humanités, on en devient parfois parano ! Toutefois, crois-tu que le fait de faire voir cinq déclinaisons en une heure sera une solution ? Pour ma part, je crains surtout que cela donne des arguments à certains pour rogner notre liberté pédagogique... Ils refuseront d'y voir une conséquence fâcheuse de leur politique !

On a une situation d'urgence à traiter : un TZR de LM est mis en LC. Juridiquement, on n'a pas de réponse satisfaisante ou sur le court terme. Il faut donc trouver un moyen pour faire sortir le collègue du poste, sans le léser (j'ai accompagné un TZR concerné dans le bureau du DRH qui est allé chercher la copie de son relevé de notes indiquant qu'il avait fait du latin, il nous a démontré ainsi 1) que cela faisait partie de ses goûts, puisqu'il a préféré le latin à l'anglais 2) que cela faisait partie de ses compétences (note pas mauvaise). D'autres TZR de physiques--chimie qui faisaient de la physique dans les cours de maths ont été sanctionnés car des cahiers d'élèves ont été pris : bilan = retrait sur salaire. ça calme ! Il faut donc trouver des expédients syndicaux peu satisfaisants).

A la fin du mouvement cette année, on avait 15 postes de LC vacants et un TZR pour toute l'académie. D'un autre côté, le rectorat a des TZR LM non affectés, donc il essaie le volontariat (et chez nous on donne même plein de pts aux volontaires qui enseignent une autre discipline, ça va jusque 400 pts sans que l'on juge de la qualité du travail effectué) et en "désespoir de cause", la menace. La faute au budget ministériel insuffisant, au manque d'attractivité du métier, etc .... en bout de chaîne, des gestionnaires ont des ordres et des objectifs à atteindre, donc ils affectent en profitant des textes flous qui nous régissent

Je comprends... Ma question était tout à fait innocente, et j'espère que vous trouverez une issue favorable pour le collègue.

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: On veut me faire faire du latin!

Message par User5899 le Dim 31 Juil 2011 - 13:33

@Karine B. a écrit:
@iphigénie a écrit:Je ne crois pas que ce soit ce qu'a voulu dire Karine, mais plutôt l'idée que dans ce cas, il ne faut surtout pas chercher à faire du zèle ni à "bien" faire: sinon, c'est la preuve que ça peut rouler comme ça.
C'est un peu comme si on me chargeait de cours d'histoire: je ferais apprendre des listes de dates par coeur, en soulignant comme le dit Celeborn que ce n'est pas mon métier et que les parents n'ont qu'à réagir.9a ne voudrait pas dire que les dates sont inutiles ou que l'histoire soit rébarbative mais simplement que je réagirais "passivement" et en traînant les pieds ouvertement....
Ne faisons pas de guerre entre nous là où ce n'est pas nécessaire....
et si j'étais prof de physique et que l'on me mettait en maths, j'alignerais les exercices de maths pris dans le manuel sans aller au delà
Attention quand même en n'obtenant pas ainsi de meilleurs résultats que le spécialiste et ses activités Laughing

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum